Partagez

 

 jusqu'à l'aube. (kurtis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


avatar


Invité


jusqu'à l'aube. (kurtis) Empty
MessageSujet: jusqu'à l'aube. (kurtis)   jusqu'à l'aube. (kurtis) EmptyMar 17 Mar - 21:14

tu t'amuses avec les sentiments des gens, tu sais jamais quand tu dois mettre un terme à tes agissements. parce que t'as pas de limite, tu sais pas comment te les fixer en tout cas. t'as repéré une cible, tu peux pas vraiment t'imaginer que les choses vont mal se passer, que quelque chose va échapper à ton contrôle. parce que le truc que t'as du mal à saisir, gamine, c'est que t'as aucune emprise sur le cœur des gens. tu te brûles déjà les ailes avec khion mais c'est pas assez, pas suffisant pour te faire renoncer à tes conneries. t'en as besoin pour survivre, t'as besoin de cet argent pour manger, pour faire ta cagnotte pour tes études. mais t'as besoin de ça aussi pour te sentir vivante ; c'est ce que tu fais depuis que t'es gamine, t'as été élevé comme ça. t'as besoin de l'adrénaline que te procures tes vols à l'arrachée, de l'adrénaline de ne pas se faire prendre. t'as besoin de mentir pour mieux maîtriser ton jeu.
et tant pis si des gens souffrent autour de toi.
t'as pas envie de provoquer des cris, des larmes. mais parfois t'as juste pas le choix, t'as pas envie d'y penser ou de culpabiliser. lui tu l'as choisi simplement parce que tu le trouvais bien habillé. baskets de marque aux pieds c'est suffisant pour attiser ta curiosité. tu chasses pas que les femmes aux parures en or, c'est trop risqué pour toi gamine. puis ce garçon il t'amuse, tu le trouves un peu pataud parfois et c'est drôle. ça te change les idées. t'as bien besoin de t'amuser dans ta vie. même si tu ne perds pas ton objectif de vue. la séduction pour mieux embobiner, les mots doux pour mieux manipuler. t'as ça dans le sang, perle.
et le physique de ta mère qui t'aide quand tes victimes sont masculines. t'as le corps joliment dessiné dans une robe rouge trop courte, tes jambes à peine dissimulées derrière un manteau long. et tes talons qui claquent dans la rue, qui claquent comme les quelques coups donnés à la porte. « et je suis pas venue les mains vides. » de ton sac à main tu sors une bouteille d'alcool que tu présentes à ton interlocuteur avant de coller tes lèvres (maquillées) sur la joue du garçon, lui laissant une trace rouge sur sa carne bronzée. 
@kurtis mcdonald
Revenir en haut Aller en bas


Kurtis McDonald


( le bigmac d'la street )

/ avatar : reece king.
/ crédits : ailahoz/avatar, self/sign.
/ autres personnages : betsi (n.peltz), brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), oona (m.piekarz), sage (c.desjardins), tad (a.piper).
/ nombre de messages : 7306
/ cartes en main : 557
/ âge : 25
/ statut : véritable bras cassé.
/ zone du queens : queens effervescent.
/ beau bordel : ( m o o d b o a r d )

jusqu'à l'aube. (kurtis) Empty
MessageSujet: Re: jusqu'à l'aube. (kurtis)   jusqu'à l'aube. (kurtis) EmptySam 28 Mar - 23:52

pertis / jusqu'à l'aube /

tu l'savais kurtis, dès la première fois où elle s'est adressée à toi, que t'allais perdre la tête. faut dire qu'elle est déjà tellement mal vissée que c'était perdu d'avance pour toi. un battement de cils trop charmeur, un sourire trop aguicheur, une oeillade trop suggestive, et y'a tout qui crame, gamin ; le cerveau, le bon sens, l'instinct, et tout ce qui pouvait encore te donner une chance de t'en sortir.
mais perle, on n'en sort pas.
perle, elle a la beauté qui entête, plus encore que l'odeur du cambouis qui suit ton père quand il rentre à la maison le soir.
perle, elle a la couleur des beaux jours à l'aube du printemps, loin de la misère poisseuse que tu traînes à chaque pas, accrochée depuis l'enfance aux semelles de tes godasses - même les dernières nike air que ton frère t'as dégoté. c'est l'genre de truc qui part jamais vraiment. mais perle, elle t'fait parfois croire le contraire.
quand elle rit trop fort.
quand elle rêve trop grand.
perle, elle ressemble à la fleur, pas au serpent.
et toi gamin, t'y crois.
pauvre bleu, incurable crétin.
tu souris à la simple idée que tu la reverras peut-être demain. tu t'ventes à tes potes, t'sers un peu trop de ta main. t'as l'impression naïve d'avoir déjà gagné c'que t'as toujours eu tant de mal à trouver. c'est comme un coup d'pied dans l'cul de tes années de galère, si seulement tu pouvais l'avoir à toi - si seulement tu pouvais la garder.
p e r l e
la louve qui camoufle ses crocs mais montre pourtant sa queue à l'instant où elle traverse justement tes pensées - un instant sans trêve, pouvait-elle seulement se tromper ?
la porte s'ouvre sur son minois, et tu retiens un sourire pour pas paraître trop idiot.
« et je suis pas venue les mains vides. »
haussement de sourcils.
« bah putain, heureusement que t'existes, meuf », tu commences, à la limite de lui asséner une tape sur l'épaule comme si elle n'était rien d'autre qu'un bon pote à toi. ça efface l'angoisse de regarder les filles de cette même façon, un peu comme imaginer l'public en slip quand tu flippes de parler devant la foule - c'qui, pour le coup, n'avait jamais été un problème pour toi. « je cherche à braver l'ennui depuis c'matin » - sans mentionner qu'une matinée saturnale, pour toi, ça commence pas avant midi. « d'habitude, j'trouve toujours une connerie à faire, mais là, j'crois que mon cerveau a besoin d'huile pour démarrer. et cette huile... » l'index pointé vers la bouteille d'alcool brandie devant toi, tu décroches un sourire grandement significatif. « c'est pile ce qu'il me manquait. »
si y'a bien un truc que t'évites à nouveau d'évoquer, c'est que l'autre moitié est en pension chez tes potes, parce que t'es entier uniquement quand ils sont là. et pourtant gamin, ils sont pas moins cons. d'ailleurs, y'a un rire qui menace d'éclater à l'intérieur de toi à cette simple pensée, mais y'a ses lèvres qui claquent contre ta joue, et ça court-circuite tout le reste en moins d'une seconde.
l'inconfort te vaut un raclement de gorge.
t'arraches la bouteille des doigts délicats et anéantis la proximité incommodante en allant la déposer sur la table de salon au bois défoncé.
« mais toi, t'avais vraiment rien d'mieux à faire que de venir te bourrer la gueule avec moi ? »
la robe écarlate se dessine à nouveau dans ton esprit - et les formes étreintes par le tissu trop moulant. et tu te dis que c'est probablement pas pour toi tout ça -
que c'est pas toi, gamin, son premier rendez-vous.


_________________
- m o t h a f u c k a z all know who i am /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://savethequeens.forumactif.com/t66-kurt-mothafuckaz-all-know-who-i-am https://savethequeens.forumactif.com/t5236-kurt-big-mac
Invité


avatar


Invité


jusqu'à l'aube. (kurtis) Empty
MessageSujet: Re: jusqu'à l'aube. (kurtis)   jusqu'à l'aube. (kurtis) EmptyMer 22 Avr - 12:08

sourire scotché à tes lèvres.
la marquise est de sortie. les mensonges qui raclent ta gorge. t'es prête pour t'adonner à ton jeu préféré. séduction et manipulation. traits de caractère qui te permettent d'être encore en vie à l'heure actuelle. c'est pas comme ça que tu voulais, que t'imaginais ta vie. mais t'as plus le choix gamine. trop tard pour ta gueule.
et tant pis pour les autres qui souffrent de ton insensibilité. c'est de leur faute. fallait pas se trouver sur ton chemin, sur ton territoire. et quand vos regards se croisent ils sont déjà foutus. t'as pas le choix si tu veux pas que ta carcasse sans vie soit dévorée par les corbeaux. et de toute façon ton gang te lâchera pas.
donc tant pis pour kurtis, même si tu l'apprécies bien le garçon.
« juste parce que j'te ramène à boire t'es content d'me voir ? je suis vexée, dude. »
mais le rire mélodieux valse sur tes lèvres rouges. au fond tu t'fous bien de pourquoi les gens aiment te voir. c'est un peu différent avec lui. mais tu comptes pas faire de crise ni faire la meuf qui s'vexe pour rien. t'es pas comme ça, perle.
puis avec tes potes tu te comportes comme un mec. la nana d'la bande. tu laisses tomber tes robes moulantes et ton maquillage aguicheur. aucun sourire pour charmer, simplement la petite meuf qui veut se faire une place.
« à croire que non. » sauf que t'es là pour l'boulot. que t'as besoin d'argent et que t'es la meilleure dans l'art de la manipulation. sauf que maintenant que t'es chez lui t'es tout de suite plus très certaine qu'il soit si riche que ça.
malgré ses baskets aux pieds.
mais peut-être qu'il fait semblant pour pas attirer les nanas de ton genre. « ou alors je t'ai préféré à toutes mes autres activités. »
clin d’œil charmeur.
à nouveau tu brises l'espace qui vous sépare. dans l'espoir de lui faire tourner la tête, de l'embarquer dans tes mensonges. dans ton monde de noirceur et de rêves éteints. « bon alors tu m'le sers ce verre ou je dois me débrouiller moi-même ? »
tu croises les bras, le regard sévère. « j'te pensais plus gentleman que ça. »


@kurtis mcdonald
Revenir en haut Aller en bas


Kurtis McDonald


( le bigmac d'la street )

/ avatar : reece king.
/ crédits : ailahoz/avatar, self/sign.
/ autres personnages : betsi (n.peltz), brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), oona (m.piekarz), sage (c.desjardins), tad (a.piper).
/ nombre de messages : 7306
/ cartes en main : 557
/ âge : 25
/ statut : véritable bras cassé.
/ zone du queens : queens effervescent.
/ beau bordel : ( m o o d b o a r d )

jusqu'à l'aube. (kurtis) Empty
MessageSujet: Re: jusqu'à l'aube. (kurtis)   jusqu'à l'aube. (kurtis) EmptyMer 29 Avr - 3:05

pertis / jusqu'à l'aube /

elle est belle perle, te fait perdre la tête plus encore que l'alcool. alors tu crains même pas le verre de trop, kurtis. tu pourrais l'engloutir à toi tout seul sa bouteille, les effets ne seront jamais pires.
parce qu'elle glace ton cerveau mais échauffe tes sens.
parce qu'elle te rend idiot, dénué de conscience.
alors les pensées s'entrechoquent, se bousculent à celle qui s'oralisera la première. et toi gamin, t'as jamais le temps de réfléchir ; ça fuse et ça dénote.
« juste parce que j'te ramène à boire t'es content d'me voir ? je suis vexée, dude. »
tu t'prends le double-sens bancal de tes propos en pleine face sans pour autant en prendre conscience. c'est comme toutes ces leçons que tu n'apprendras jamais kurtis, tous les faux-pas que tu réitéreras jusqu'à la fin de ta vie parce que t'es incapable d'en mesurer les conséquences. c'est comme le gamin éternellement puni, en première ligne dès le lendemain pour recommencer les conneries.
alors tu paniques deux secondes, et puis t'oublies.
« parce que j'aurais une autre raison de me réjouir de ta présence ? »
interrogation balancée, rire étouffé.
tu feins le désintérêt le plus total sans trop te soucier si tu joues bien la comédie. pourtant gamin, si t'ouvrais un peu les yeux, tu verrais que c'est pas toi le meilleur de vous deux.
princesse est douée, princesse est grande - sait t'amadouer, sait comment te prendre.
perle, elle est pas comme toi.
perle, elle sait ce qu'elle fait. elle réfléchit à chaque mot, chaque geste, joue chaque acte à la perfection jusqu'à ce que le rideau tombe.
c'est précis, c'est minutieux.
et dieu que c'est pervers comme c'est efficient.
« à croire que non. ou alors je t'ai préféré à toutes mes autres activités. »
le myocarde s'emballe sous l'espoir naïf quand tu fais le choix d'y croire. c'est vif, rapide. ça ne dure que quelques secondes. mais les secondes s'éternisent lorsqu'elle s'approche à nouveau de toi, accompagnée de ces roulements de hanches délicats que tu ne manques jamais de notifier. l'esprit divague pendant que ses mots font écho à l'intérieur de ton crâne, et t'en oublierais presque le reste.
(ou totalement).
« bon alors tu m'le sers ce verre ou je dois me débrouiller moi-même ? »
brusque retour à la réalité qui t'arrache une grimace.
son insolence familière t'éloigne un instant de tes rêveries et rend à l'objet de tes fantasmes son statut de simple amie, permettant ainsi à ton naturel de revenir s'imposer au grand galop.
« quoi ? attends, j'ai une gueule à jouer les majordomes ? évidemment que tu te sers toute seule. »
y'a cette maladresse que tu retiens, ce "on est en famille" aussi faux que déplacé qui, fort heureusement, ne dépasse pas la barrière de tes lèvres. d'ailleurs, il ne te faut pas plus de deux secondes pour regretter les propos qui, eux, avaient déjà fait leur chemin jusqu'aux oreilles de perle.
« j'te pensais plus gentleman que ça. »
la déglutition se fait pénible.
tu crains de passer pour un con.
« nan mais ça va, j'plaisante », que tu te rattrapes. (non).
t'es pas un gentleman kurtis, t'es l'absolu opposé. t'es le mec qui ne prend en compte ni le genre, ni la classe. t'es le mec trop nature, trop crétin.
celui qui s'maudit d'être lui.
« bien sûr que j'suis un gentleman », t'insistes. (c'est faux).
mais si elle y croyait, perle ?
avec une nonchalance qui ne te quitte pas malgré la situation, tu pars à la recherche de deux verres que tu remplis aussitôt une fois de retour aux côtés de la demoiselle. ton impolitesse bien connue te pousserait bien à ingurgiter le breuvage cul sec sans attendre, mais en présence de perle, tu tentes de faire preuve de bonnes manières (une fois n'est pas coutume).
« on trinque ? et j'te laisse boire la première. c'est assez gentleman pour toi, ça ? »
gamin toujours trop confortable dans la moquerie et le sarcasme.
« perso, tu m'empêcheras pas de trinquer à ton accoutrement de bombasse en chef, surtout si c'est vraiment pour moi. »
un peu trop rentre-dedans, pas très élégant.
mais ça te survole kurtis, le problème passe devant tes yeux sans même que tu le voie.
« j'sais pas, on est quand même en plein après-midi, dans mon appart' pourri... j'sais pas c'qui t'a inspiré dans tout ça mais j'te paie de suite pour avoir le tips. »
sincère mais indélicat.
c'est pas très beau kurtis, mais c'est tout toi.


_________________
- m o t h a f u c k a z all know who i am /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://savethequeens.forumactif.com/t66-kurt-mothafuckaz-all-know-who-i-am https://savethequeens.forumactif.com/t5236-kurt-big-mac
Contenu sponsorisé






jusqu'à l'aube. (kurtis) Empty
MessageSujet: Re: jusqu'à l'aube. (kurtis)   jusqu'à l'aube. (kurtis) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
jusqu'à l'aube. (kurtis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS :: stories of dust and ashes :: boulevard of broken dreams :: version #19 et #20 :: rps-
Sauter vers: