Partagez
 

 On ne vit qu'une fois (Soléane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar



On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty
MessageSujet: On ne vit qu'une fois (Soléane)   On ne vit qu'une fois (Soléane) EmptyMar 23 Oct - 18:14

Jax & Soléane
You taught me the courage of stars. How light carries on endlessly, even after death.

Elle ne répond plus aux messages, ni aux appels. Jax serre les poings, en colère. En colère par ce qu'il vient d'apprendre mais aussi contre elle, - celle en qui il avait pleinement confiance et qui lui a caché la terrible nouvelle. Sans doute ne lui fait-elle plus confiance, sans doute le considère-t-elle comme n'importe quel autre gars. Sans doute. Il descend en trombe les escaliers de son immeuble remplis d'ordures pour finir sur le parking à la recherche de sa voiture. Il ne lui faut que quelques secondes pour la repérer et monter dedans, direction le queens vert. Il grogne, comment a-t-elle pu le laisser en dehors de la confidence ? Comment ? Il se mord la lèvre si fortement qu'il se la ouvre. Le gout du sang dans le palais, les minutes lui paraissent extrêmement longues jusqu'à son domicile, trop longue. Il se décide à mettre de la musique, histoire de se calmer et de penser à autre chose durant la route. Il met la première station qui passe et tombe sur du rap. Un rap violent, mais qui bizarrement le calme. Les paroles agressives du chanteur font écho à ce qu'il ressent, là, dans son coeur sans doute pour ça qu'il se sent mieux, plus apaiser, car quelqu'un le comprend. Il dépasse la vitesse jusqu'à arriver devant les lotissements emplis de verdure. Il se gare à la va-vite, prenant deux places au lieu d'une. Il s'en fout et claque violemment sa portière. Il se dirige dans une allure énergique jusqu'à son seuil. Il a besoin d'entendre que c'est des mensonges, que ce n'est pas vrai, que la maladie n'est pas revenue et plus important que tout, qu'elle ne compte pas laisser Mattie avoir son enfant. Il est désespéré. Il tambourine contre sa porte à bout de souffle, jusqu'à ce qu'il entende un bruit de clef. Il se recule, pour la laisser ouvrir. Il se retrouve face à elle. Face à Soléane. Les prunelles perdues dans les siennes. Il est sans voix. Sa minceur est inquiétante, tout autant que son teint blafard. Alors, son coeur craque, peu importe sa colère, peu importe ses reproches, il craque et semble peser soudainement dix kilos. Il l'attrape par la main et vient la caler contre son corps, enroulant des bras protecteurs autour d'elle. La bouche embrassant ses cheveux, il lui susurre chagriné.

Tu aurais dû me le dire tout de suite...



CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR raspberry-panda
Revenir en haut Aller en bas


Louison Duprée


/ avatar : Queen Kane
/ crédits : yavana(ava) ; akanesource (gif)
/ autres personnages : nevaeh, emeraude, atlas, kahina, autumn, hakan, levi, jean
/ nombre de messages : 297
/ cartes en main : 65
On ne vit qu'une fois (Soléane) Sz0w
/ âge : 25
/ statut : srf - sans relation fixe. La fidélité qui se résume au nombre de zéro que vous pouvez avoir sur votre compte en banque.
/ occupation : tu as fais de l'arnaque un art. De l'escroquerie ton métier. Tu plumes les plus riches avec ta Bonnie. Toi t's ce foutu Clyde...
/ beau bordel :
On ne vit qu'une fois (Soléane) Soto
« sweet dreams
are beautiful nightmare... »

rhéa kéziah RP 3

in comming : emile
finish :


On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty
MessageSujet: Re: On ne vit qu'une fois (Soléane)   On ne vit qu'une fois (Soléane) EmptyMer 24 Oct - 9:44


≈ ≈ ≈
{ On ne vit qu'une fois  }
crédit/ tumblr ✰ w/@Jax Weaver

Tu as attendu d’être seule, vraiment seule. Toi et tes tourments seule dans ton appartement pour digérer. Pour te décider même si au plus profond de ton cœur tu savais que tu l’avais déjà fait. Un prétexte pour t’éloigner un instant. De tes parents, de l’hôpital… de tout. Tu te sentais comme dans l’œil du cyclone. Dans ce moment d’accalmie avant que la tempête ne reprenne. Avant que l’on t’impose des choses que tu n’étais plus certaine de vouloir. Le moment de mettre de l’ordre dans tes idées, dans tes affaires… avant de retrouver ton éternel lit d’hôpital. Tu le bénissais se dernier moment de solitude. Ces derniers instants ou tu t’accordais une dernière fois de mentir à toi-même. De te dire que tu n’étais pas malade ou bien que demain tu te réveillerais tout simplement d’un long et réaliste cauchemar. T’en est loin de l’illusion et du songe semé d’embûche. Pour la première fois depuis toute ces années tu te laisses envahir par une immense tristesse. Celle que tu gardes là, au fond de tes tripes, de ton âme pour donner le change aux gens qui pleure pour toi. Tu t’autorises la colère aussi. Elle vive la rage qui t’habite, celle de n’avoir rien mérité, celle d’en vouloir de la compassion des gens. Alors, cette fois, tu as fait les choses différemment comme si tu te préparer à ne pas reculer face à la mort qui t’attendais. Résignée. La force qui c’était évaporée alors que les au-revoir sonneraient comme des adieux tu t’étais refusée à donner des nouvelles. Tu t’étais coupé de tout depuis ce fameux jour ou la nouvelle était tombée. Égoïsme que de ne pas offrir la possibilité à ceux que tu aimes de te dire au revoir. Consciente que tu fais ça que pour toi alors que tu penses à Jax qui refuserais d’entendre, refuserais de te laisser partir. Ou à tes parents qui seraient même prêt à attacher ta sœur pour qu’elle te donne un peu plus de sa personne. Ton amour pour les autres ne feraient que tout compliqué et tu ne voulais pas flancher. Pas cette fois. Épuisée de ce combat. Des batailles que tu gagnes sans jamais gagner la guerre. Le Cancer est plus fort, tu as compris et tu es prêtes à déposer les armes. C’est ce que tu te dis en préparant ton sac pour ce qui sonne être ton dernier voyage. Tu auras bien vécu et tu ne regrettes pas. Il ne fallait pas que les gens regrettent non plus mais c’était une autre affaire ça. Une autre histoire. Un récit pour aujourd’hui alors qu’on te sort de ton esprit à coup de poing sur la porte. Le cœur qui se souffle, les idées qui se meurt tu traînes ton corps endolori et fatigué jusqu’à la porte. Tu n’as pas idée quand c’est lui qui se matérialise devant toi ces prunelles effleurant les tiennent et vos regards qui savent tout en échanges. Pas besoin de parler, non. Ce putain de chagrin que tu retiens au fond de ta gorge au flot d’émotion que tu descelle en lui. Sa main qui trouve la tienne, ton corps qui se blottie au siens à y lire la mélodie agitée de son cœur. Tu veux tout oublier l’espace d’un instant mes ces mots te garde sur Terre. Dans ce monde que tu veux fuir. « … je n’avais pas la force Jax, pas cette fois » murmure lancée délicatement dans l’air restant dans ces bras à tenter de te convaincre que tout irait bien. Que sans toi, il irait bien.

_________________
>> Cherche pas, ton karma c'est moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1976-walking-on-sunshine-sol http://savethequeens.forumactif.com/t3321-sweet-bitter#121346
Invité

Invité

avatar



On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty
MessageSujet: Re: On ne vit qu'une fois (Soléane)   On ne vit qu'une fois (Soléane) EmptyMer 14 Nov - 13:09

Jax & Soléane
You taught me the courage of stars. How light carries on endlessly, even after death.


Elle est si affaiblie... Il aurait dû lui rendre visite plus souvent il l'aurait tout de suite compris à sa perte de poids, mais non, il a fallu qu'il envoie seulement des textos, se contenant de ses "oui, ça va", foutue réponse trompeuse et automatique. Il se remémore pendant qu'il la prend dans ses bras, lorsqu'ils étaient encore ensemble et qu'il l'accompagnait faire des analyses "au cas où", maintenant ce n'est plus de la prévention, c'est réel. Elle a dû retourner dans cet hôpital sinistre, peut-être même seule. Il la serre un peu plus fort contre lui, il ne veut plus la lâcher cette foutue tête de mule. Elle lui murmure au bord des larmes que cette fois-ci elle n'avait pas la force. Il plisse les yeux, il ne veut pas entendre ça, il veut entendre qu'elle va se battre mais il comprend elle a été forte durant trop de temps. On ne peut pas demander à quelqu'un d'être éternellement optimiste, surtout pas lui. il finit par lâcher son étreinte pour la saisir de ses deux mains, la fixant.

Faut pas perdre espoir ma belle, tu es une guerrière tu le sais ça ?

Il lui relève le menton et lui fait une pichenette sur le nez, un grand sourire.  

De toute manière je quitterai pas ton chez toi tant que t'auras pas retrouver un peu de force et tu sais ô combien c'est chiant d'avoir un Jax dans les parages alors pour toi vaut mieux que tu fasses semblant de rire, sourire et manger, si tu veux que je dégage au plus vite.


Il se pince les lèvres. Peut-être qu'elle en assez de faire semblant ? sans doute, mais il ne sait pas quoi dire d'autre... Il a juste lu quelque part dans un magazine une fois, que les gens heureux avaient plus de chance de se sortir d'un cancer. Il veut juste qu'elle soit heureuse et il croit pouvoir le faire avec l'aide de quelques autres personnes. Il sait que lui seul, ça ne suffit pas car il n'est plus son monde, il n'est plus son futur, il n'est qu'un ami proche. Maintenant que la colère est passé et qu'il se rend compte qu'il est venu les mains vides s'inviter chez elle, il se dit qu'il aurait peut-être dû acheter des fleurs, ou des chocolats, enfin quelque chose par politesse. Il lui offre un sourire à pleine dent, très exagéré, pour se faire pardonner.

D'ailleurs, j'ai rien amené sauf mon p'tit cul, j'espère ça t'gêne pas ?

 
Il essaie de faire de l'humour, quoique la situation ne soit pas propice. C'est juste qu'il ne veut plus voir cet air dévasté ronger son si joli visage. Il ne veut pas que son soleil finisse par devenir aussi noir que la nuit.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR raspberry-panda
Revenir en haut Aller en bas


Louison Duprée


/ avatar : Queen Kane
/ crédits : yavana(ava) ; akanesource (gif)
/ autres personnages : nevaeh, emeraude, atlas, kahina, autumn, hakan, levi, jean
/ nombre de messages : 297
/ cartes en main : 65
On ne vit qu'une fois (Soléane) Sz0w
/ âge : 25
/ statut : srf - sans relation fixe. La fidélité qui se résume au nombre de zéro que vous pouvez avoir sur votre compte en banque.
/ occupation : tu as fais de l'arnaque un art. De l'escroquerie ton métier. Tu plumes les plus riches avec ta Bonnie. Toi t's ce foutu Clyde...
/ beau bordel :
On ne vit qu'une fois (Soléane) Soto
« sweet dreams
are beautiful nightmare... »

rhéa kéziah RP 3

in comming : emile
finish :


On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty
MessageSujet: Re: On ne vit qu'une fois (Soléane)   On ne vit qu'une fois (Soléane) EmptyDim 18 Nov - 16:42


≈ ≈ ≈
{ On ne vit qu'une fois  }
crédit/ tumblr ✰ w/@Jax Weaver

Toute ta vie, tu t’étais sentie comme une funambule sans harnais de sécurité. Toute ta vie tu avais continuais d’avancer, aller de l’avant sans même percevoir l’horizon. Avancent dangereusement sur cette faible ligne de vie sans être certaine de l’avenir. Tu t’y étais faite à cette idée de ne pas savoir. Cette idée que en une minute tout pouvais s’arrêter. Tu pouvais tomber dans le vide. C’était une belle image, une métaphore du combat quotidien avec lequel tu étais malheureusement née. Toi sur la fragilité d’une vie et le cancer qui attend avec la mort au bout. Tu t’y étais faite, tu n’avais pas eu le choix pour espérer vivre un peu. Vivre un peu plus que survivre. Profiter de chaque instant comme si c’était le derniers, tu l’avais fait et même dans les moments les plus heureux, jamais tu n’avais gardé l’espoir que cela dur. Toujours positive pour les autres, toujours souriante car il y avait pire ailleurs. Toujours quelque chose d’autre que cette peur qui planait au-dessus de ton être tout entier. Cette peur de disparaître. Cette peur égoïste de ne plus voir ceux que tu aimes. Alors, tu avais vécu tout aussi égoïstement limitant les attachements pour limité la douleur qui aller de pair avec toi. Un package que peu était capable de supporté et que toi, capable de les laisser te prendre toute entière. Toi et ton putain de cancer. Aujourd’hui, pour la première fois de ton existence tu te sentais tomber. Tomber sans possibilité de se rattraper à ce fin cordage. Chute inévitable ou plutôt ce que tu avais décidé. Baisser les armes. Partir. Lâcheté, égoïsme… pas prête à dire au revoir, tu t’étais décidé de partir sans le faire. Une lettre que tu laisserais derrière dans des derniers mots que tu avais la seule force d’écrire plutôt que de dire. Il y avait de ces gens que tu pouvais affronter et ceux que tu ne pourrais pas te résoudre à regarder dans les yeux et décrocher. Alors, tu avais ignoré les appels, les courriers et continuer aveuglément ou jouant les ignorante. Les idiotes mais, cela ne duré qu’un temps. Qu’un temps quand la force des sentiments prend le dessus. Refuse d’accepter. La vérité c’est que tu avais coupé cours par peur de renoncer, revenir sur ta décision de partir. Peur qu’on te remonte à la surface. Qu’il te remonte à la surface car seul lui en était capable dans le fond. Tu avais simplement été stupide de croire que la nouvelle ne viendrait pas à ces oreilles. Stupide de croire qu’il n’en ferait rien. Qu’il ne viendrait pas te retrouver et t’enfermer de la chaleur de ces bras et de la douceur de son regard. T’envelopper de son rire et faire chavirer ton cœur de son sourire qui ne changer pas au fil des années.  A croire que la leucémie attaquée ton cerveau aussi. Tu te mentais à toi-même en te disant que la solitude était la façon dans laquelle tu voulais en finir alors que, secrètement une petite part de toi espérais sa venue autant qu’elle ne l’as voulait pas. Tu t’en voulais presque de ne pas l’avoir prévenu mais, tu ne voulais pas ça pour lui. Pas qu’il te voie dans cet état. Pas qu’il souffre par sa faute mais, c’était trop tard. Jax, devant toi inquiétude transperçant son regard et colère feinte dans voix et ces bras pour simple réconfort. Il ne t’en fallait pas plus pour lâcher les sanglots que tu tentais de retenir. Tu ne leurrer personne pas lui en tout cas. Il te sert dans ces bras, il t’attrape de ces mains, il relève ton menton et tu comprends qu’il ne te lâchera pas. Jamais. Jamais il ne te laissera te tuer… alors, tu ne lui dis pas. Pas pour le moment. Tu n’as plus la force mais il veut te la redonner, il veut te réconforter. Il réussit à t’arrache un sourire et pas un forcé. Avec lui… tu n’as jamais pu faire semblant. T’es une guerrière qu’il dit mais tu as surtout l’impression d’être un chiffon en fin de vie. De n’être plus rien. « Tu te suffis à toi-même Jax, tu le sais ça… » La voix fébriles et ces larmes que tu retiens. Ce sanglot que tu gardes au fond de ta gorge avec le peu de volonté qu’il te reste. « Certain combat son perdu d’avance… déposé les armes demande parfois plus de courage que de les prendre… » Que tu murmures le regard fuyant te décalant de lui pour ne pas craquer. Pas dans ces bras même si l’envie de t’y abriter à tout jamais est tentant. Tu le laisses entrer et ferme la porte de ton appartement te disant que c’était la dernière visite que tu recevrais ici. Que chaque moment serait le dernier à partir de maintenant…

_________________
>> Cherche pas, ton karma c'est moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1976-walking-on-sunshine-sol http://savethequeens.forumactif.com/t3321-sweet-bitter#121346
Invité

Invité

avatar



On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty
MessageSujet: Re: On ne vit qu'une fois (Soléane)   On ne vit qu'une fois (Soléane) EmptyLun 17 Déc - 17:16

Jax & Soléane
You taught me the courage of stars. How light carries on endlessly, even after death.

Jax est une personne déterminée quand ça ne le concerne pas. Quand il est question de lui-même, il se laisse lentement couler jusqu'à atteindre le fond puis, de là, il attend, longuement, balloté entre les vagues que son corps remonte à la surface par-lui-même sans même qu'il ait demandé quoi que ce soit. Il subit son existence sans pouvoir jamais se la ôter. Soleane, elle, a toujours été son contraire, elle se bat contre le courant et elle nage jusqu'à atteindre le soleil, peu importe l'énergie que ça lui en coute. Elle est spéciale. Elle est son étoile, celle qui l'éclaire. Il ne peut la laisser s'éteindre. Il est égoïste mais elle représente tellement. Il se persuade, naïvement, qu'elle a juste besoin d'une bouée et qu'il est cette bouée

Elle lui offre un sourire, un petit sourire timide mais un sourire quand même alors il l'a mime à pleine dent. Elle lui dit d'une voix faible et à peine audible qu'il se suffit à lui-même, il a un petit ricanement car lui n'en est absolument pas convaincu. Il entend qu'elle se retient de pleurer mais elle poursuit que certains combats sont perdus d'avance alors autant abandonner. Jax aussi à du mal à contenir son émotion, ses yeux scintillent, émus de voir la femme qu'il pensait inébranlable, montrer toute sa fragilité. Cette femme qui l'a toujours fasciné, dansant avec la vie et la mort souhaite offrir son dernier spectacle. Les mots sont bloqués dans sa gorge, il ne sait pas comme si prendre. C'est si douloureux de voir une personne qu'on aime se résigner à la mort. Elle le laisse entrer dans son appartement, il la remercie. Il regarde tout autour de lui, admire ses nouveaux biens. ça faisait longtemps qu'il n'était pas venu, il se sent à la fois dans un endroit familier et à la fois purement étranger. Il essaie de penser à autre chose, mais sa dernière phrase tourne en boucle dans son esprit. Certains combats sont perdus d'avance. Il se fige au milieu du salon, se pinçant les lèvres. Il a besoin de dire quelque chose, il ne peut pas la laisser changer de sujet. C'est sans assurance et légèrement ébranlé qu'il lui lance.

Soleane, à propos de ce que tu viens de me dire je sais que tu n'as pas forcément envie que je revienne dessus...Mais un combat décisif se doit toujours d'être spectaculaire et ce, peu importe son issu.

Il pense alors soudainement à ce fameux film "300" qu'il était allée voir avec elle au cinéma, avant même qu'ils sortent ensemble. Ils étaient trois cents et se sont battus jusqu'à la mort contre une armée beaucoup plus puissante. C'est grâce à cette bataille que les cités grecques se sont unis, touchés par l’incroyable résistante des spartes et qu'ils ont fini par l'emporter sur les Perces. Sans l'acharnement des Spartiates jamais ils n'auraient vaincu leur ennemi. Jax sait très bien qu'un cancer et une guerre sont des choses différentes, mais il y a une chose qui leur est commun : le mentale. On ne peut rien gagner sans ça. Rien. Il en est convaincu. Il reprend, avec plus d'assurance cette fois.

Tu te souviens de ce film qu'on était allé voir en 2006 sur les Spartiates ? Je crois que c'était 300 quelque chose comme ça. T'aurais voulu qu'ils déposent les armes face aux perces ? qu'ils s'enfuient ? si on se souvient d'eux c'est grâce à leur résistance hors du commun, peu importe le sort qui les attendait.

Il ne se sent pas à l'aise avec ce sujet, lui ne se bat pas, jamais, sauf physiquement, sinon il laisse tout couler. Il ne se sent pas de prendre le rôle du conseiller. Il est mal à l'aise, ça se voit. Il se masse la nuque.

Voilà j'voulais juste te dire ça, maintenant tu peux m'apporter de quoi me substanter, femme.

Il appuie bien sur le "femme" comme un gros beauf, histoire de casser le côté sérieux de la précédente conversation.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR raspberry-panda
Revenir en haut Aller en bas


Louison Duprée


/ avatar : Queen Kane
/ crédits : yavana(ava) ; akanesource (gif)
/ autres personnages : nevaeh, emeraude, atlas, kahina, autumn, hakan, levi, jean
/ nombre de messages : 297
/ cartes en main : 65
On ne vit qu'une fois (Soléane) Sz0w
/ âge : 25
/ statut : srf - sans relation fixe. La fidélité qui se résume au nombre de zéro que vous pouvez avoir sur votre compte en banque.
/ occupation : tu as fais de l'arnaque un art. De l'escroquerie ton métier. Tu plumes les plus riches avec ta Bonnie. Toi t's ce foutu Clyde...
/ beau bordel :
On ne vit qu'une fois (Soléane) Soto
« sweet dreams
are beautiful nightmare... »

rhéa kéziah RP 3

in comming : emile
finish :


On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty
MessageSujet: Re: On ne vit qu'une fois (Soléane)   On ne vit qu'une fois (Soléane) EmptySam 29 Déc - 16:53


≈ ≈ ≈
{ On ne vit qu'une fois  }
crédit/ tumblr ✰ w/@Jax Weaver

Tu aurais surement dû t’en douté qu’il ne laisserait pas couler tes mots comme s’ils étaient aussi innocent que l’énoncé de la météo. Tu aurais dû te doutais aussi qu’il n’était pas venu simplement pour s’assurer que la maladie t’avait bien rattrapé. Non, tu aurais dû t’en doutais juste en le voyant te faire face devant la porte de ton appartement. Ces yeux ampli autant de colère que d’impuissance. Panique au reflet de la tienne, celle que tu ne montrais pas. Jamais. Toujours à te montrer forte pour les autres à t’en oublier dans l’équation, à oublier que c’était toi qui étais malade. Que tu avais tout à perdre : ta vie. Toujours la tête haute et pourtant il était arrivé le temps ou le besoin de déposé les armes était plus fort que le reste. Il l’avait compris Jax et il ne laisserait pas faire de son vivant. Il avait compris le sens cacher de tes mots et cette lueur qui s’éteignait dans le fond de ton regard. T’aurais voulue en avoir de la force, la force de donner une dernière fois le change ou même la force de le renvoyé après t’être tristement contenté d’une dernière étreinte de sa pars. Peut-être bien qu’en réalité, au fond de toi tu avais besoin de l’entendre son histoire sur les 300. Oui, t’étais peut-être bien besoin que quelqu’un se battes pour toi. Qu’il se batte avec toi. Alors, oui, c’était surement perdue d’avance mais, t’avais besoin de ces mots plus que tu restes. Il se suffisait vraiment à lui-même, lui qui pouvait balayer tes paroles et tes tentatives d’esquive sans se faire envoyer balader. T’aurais voulue qu’il est tort, voulue lui rigoler au nez et lui faire croire que tu te bâterais comme à chaque fois mais, même ça tu n’en avais plus la force. Que pouvais tu dire de plus alors que ça te déchirerais le cœur dans tous les cas. Toi qui écrivais des putains de conte pour enfants, tu ne croyais même plus en ces fins heureuses. Du moins, plus pour toi. Il n’y avait que la mort au bout qui t’attendais. Il voulait que tu prennes les armes, que tu continues dans ton combat avec la mort que tu jouer depuis bien trop longtemps mais, tu ne t’en sentais plus capable. Plus capable de rien. Tu voulais te souvenirs de ces moments heureux, avec lui. Tu voulais les emporter avec toi dans la tombe. Il s’en servait comme une arme comme pour s’assurer que tu ne t’étais pas résolue à la mort plutôt qu’à la vie. « J’aimerais bien être avoir la détermination des spartes Jax… j’aimerais bien être 300 contre ce putain de cancer qui finit toujours par revenir… le combat est sans fin Jax, je suis épuisée…. » Que tu laisses ton cœur parler et garder pour lui le fait que tu ne voulais plus devoir guérir au détriment de ta sœur. Ne plus vouloir qu’elle se sacrifie pour toi était une belle façon de finir. Aussi belle que la fin de la petite armée spartes. Tu ne veux pas passer des heures à te battre contre lui. Tu veux profiter de lui, de sa présence et de te réconforter. Te bercé une dernière fois dans l’illusion que tout allais bien. Que tout irais bien. Tu eux le clore ce sujet alors tu te laisses à plaisanter avec lui encore une fois comme si de rien était. Comme si tu n’avais pas ce fléau au-dessus de ta tête. « Bien homme, j’arrives… » un sourire d’une joie moins animé qu’autre fois alors que tous geste semblait être fait pour la dernière fois. Tu te traînes jusqu’au frigo pour lui ramener une bière qui te restais. L’une de celle que tu acheté pour ceux qui venait te rendre visite toi, toujours obligé de faire attention. Un verre d’eau pour toi et sa boisson que tu lui tends avant de le rejoindre sur le canapé. « Tu te souviens aussi que j’avais renversé la moitié des pop-corn quand on avait été voir ce film ?! » que tu demandes nostalgique d’un passée qui semble t’échappé autant que ton futur si incertain.

_________________
>> Cherche pas, ton karma c'est moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1976-walking-on-sunshine-sol http://savethequeens.forumactif.com/t3321-sweet-bitter#121346
Contenu sponsorisé





On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty
MessageSujet: Re: On ne vit qu'une fois (Soléane)   On ne vit qu'une fois (Soléane) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On ne vit qu'une fois (Soléane)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " N'UTILISER L'EAU QU'UNE SEULE FOIS... QUEL GASPILLAGE ! "
» Il était une fois, un président fou
» Lorsque la panique nous consumme pour la première fois...
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~
» La vie est un ballet: on ne le danse qu’une fois. (06/05 à 18h56)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #5 et #6 :: RPS-
Sauter vers: