Partagez

 

 nothing breaks like a heart (mattie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


avatar


Invité


nothing breaks like a heart (mattie) Empty
MessageSujet: nothing breaks like a heart (mattie)   nothing breaks like a heart (mattie) EmptyMar 29 Jan - 19:27

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

nothing breaks like a heart
(mattie & sutton)

tu te sens fébrile ces temps-ci. intérieurement tu hurles, t’es en feu. extérieurement, c’est toujours pareil, tu ne montres aucunes émotions. d’ailleurs, personnes dans ton entourage hormis ton amie d’enfance n’est au courant de tes problèmes de coeur. en même temps, même si quelqu’un le remarquait, jamais tu n’avouerais que l’homme que tu aimes t’as trompé et a mit enceinte une autre femme. Déjà pour ta fierté, et en plus, parce que ça ne regarde personne. Voilà quelques jours que vous vous êtes pas adressés la parole, même pas un sms. Tu lui as demandé de ne pas t’en envoyer, et il a écouté tes propos. comme quoi parfois, il peut entendre ce que tu dis. Mais il hante toujours ton esprit. A n’importe quel moment de ta journée, même la nuit quand tu dors. depuis petite, tu t’obliges a ne pas être aussi dépendante d’une personne et pourtant, au premier regard, tu t’es donnée toute entière a cet homme. grande erreur. bref, t’as une vie amoureuse de merde mais t’as chats a fouetter. t’as ton boulot qui te prend déjà pas mal de temps, voir tout ton temps ces temps-ci. Ta série, elle est pas mal attendue, y’a une fanbase de dingue, et une popularité qui augmente d’épisode en épisode. tu commences a être un peu plus connu chaque jour, et ça te plait. On te reconnait dans la rue mais pas au point d’avoir un taré qui t’attends dans son jardin. Y’a Stella aussi. Tu l’as retrouvé sur l’application de rencontre que ta meilleure amie t’as installé sur ton téléphone. tu t’en doutais de cette appli, tu l’as même pas ouverte pendant des jours mais t’as quand même reçu ce message. C’était elle. Ton coup d’un soir d’il y a trois ans. Elle t’a jamais rappelé. grave erreur. on ne fait pas ça a Sutton. Jamais. Et tu compte bien te venger. T’es rancunière comme fille, mais ça, elle ne le sait pas encore. Vous vous connaissez bien pourtant a force de vous parlez tous les jours par message, mais au fond, qui ne sa cache pas derrière son écran?

Tu entres dans ta voiture, tu veux rentrer chez toi. Ou peut-être passer chez chad. C’est le même dilemme tous les soirs. tu ne sais pas vraiment. Mais tu ne veux pas craquer. Tu ne veux pas être celle qui fait le premier pas, encore une fois. Parce que pour lui tu peux le faire, mais tu ne veux pas. En même temps, tu te dis qu’il est temps de se reparler, de le revoir, de discuter en adulte de ce qui se passe entre vous. Au moins de savoir ou vous en êtes. En couple ? Séparés ? En pause peut-être. Peux-tu avoir une relation un homme qui t’as trompé et a mit enceinte une autre femme. Tu démarres ta voiture mais tu prends ton téléphone par reflex avant de partir. T’as un message. Chad ? Non, c’est ton amie Mattie. Ma belle, j’ai besoin de parler. Chez moi ?  Lis-tu sur ton écran. Elle te sauve un peu la vie. Si tu la rejoins maintenant alors tu ne te rendras pas vers ton homme. Ton ex. Ton homme. Merci ! Te dis-tu en riant toute seule dans ton auto. Allez, direction ton amie. Elle a besoin de toi, et elle a toujours été pour toi. Tu conduis alors jusqu’au point de rendez vous tu vas tout de suite taper a sa porte. Elle t’ouvre en deux secondes. « Salut ma beauté. » Dis-tu en embrassant sa joue. Derrière elle tu aperçois déjà deux verres posés sur la table basse. Elle sait ce que tu bois et elle a anticipé. Elle est géniale. « C’est quoi ce message ? Tu as des problèmes ? » Pas la peine de tergiverser, elle t’a fait venir pour une raison et si elle a besoin autant en parler maintenant. Vous vous installez alors et tu attends avec impatience de connaitre ses tracas, et tu veux l’aider, vraiment. Elle t’inquiète, tu vois sur son visage que quelque chose ne va pas…

Revenir en haut Aller en bas


Mattie Bowens


( play your cards )

/ avatar : baby liv.
/ crédits : schizophrenic.
/ autres personnages : CP nika.
/ nombre de messages : 1450
/ cartes en main : 0
nothing breaks like a heart (mattie) Tumblr_pgfoxie9NY1tibmago5_250
/ âge : 21
/ statut : petit bébé n'est jamais tombée amoureuse, pas le temps, pas le cran. t'as flirté, couché tout ça pour savoir ce qu'un personnage devait ressentir, pour se mettre dans le bain,comme t'as dis. autant dire que t'as surtout mis un polichinelle dans ton utérus. mais si c'était si simple qu'un bébé.
/ occupation : bébé médicament, tu pensais y échapper un jour. échapper aux médecins. tu pensais être une starlette, tu l'es, tu es l'une des stars d'une série pour jeunes adulte. vivre enfin ta vie. en vrai tout ça n'est qu'un choix, un putain de choix à prendre entre deux êtres et la vie que tu veux mener.
/ zone du queens : le queens vert.
/ beau bordel :
in progress
teagan kylie sadie sera ervyn sutton ainhoa
agnes ✽ you ?



nothing breaks like a heart (mattie) Empty
MessageSujet: Re: nothing breaks like a heart (mattie)   nothing breaks like a heart (mattie) EmptyDim 17 Fév - 12:59

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

nothing breaks like a heart
(mattie & sutton)

Il est temps que tu sois grande. Tu te lances sans filet, sans la moindre possibilité de t’en sortir vivante. Ta mère a raison, qu’une petite conne qui va gâcher la vie des autres sans s’en soucier. T’aurais dû dire oui quand elle t’a vu et t’a dit : dégage-moi cette chose. Ce bébé, ces bébés du coup. Voilà, tu ne le savais pas, mais ils sont deux, deux petits êtres, alors que tu es à trois mois. Tu ne sais pas pourquoi tu as envoyé de message, quand tu as compris que Chad était en couple au moment de vos retrouvailles, tu n’as pas su quoi faire quand tu l’as compris. Toi ce soir-là, quand tout ça s’est passé il était juste ton chad, comme quand vous étiez gosse, les sentiments et tout. Tu ne savais pas que Sutton était sa copine, qu’elle avait chad en copain. Tu ne sais plus trop quoi penser, puis penser par toi-même n’a jamais été ton fort, tu fais ça depuis peu, car tu es abandonnée, lâchée car tu ne peux pas avoir ta famille, car t’aide pas ta sœur. Y a quelle, ange si pâle qui te tien la main, qui t’aide, Soléane est présente pour toi, heureusement. Comme Ilenzo et Chadwick. Mais comme tu te sens conne, une pauvre merde. Et encore plus quand tu penses à Sutton. Alors, tu as pris ton téléphone, cherchant les meilleurs mots pour ne pas plonger dans une douleur atroce. Comment lui demander de venir, de venir te rejoindre alors que tu vas tout avouer, t’es pas sûr que Chad l’ai compris que toi tu l’as compris. Tu ne savais pas. Mais ce n’est pas une excuse, si ? Comment on fait ? punaise, toi sans script, tu ne sais pas agir, le besoin qu’on prenne les ficelles de la petite poupée que tu es, jouant à la marionnette, répétant mot à mot ce qu’on attend de toi, les gestes, les sentiments … pour ça que le monde de la comédie est tien, tout à toi. Tu as été ainsi toute ta vie, sauf à ses côtés : Chad. L’enfant qui a toujours fait que tu penses par toi-même, te poussant à bout, à te remettre en question. Puis son retour, puis le drame.
T’attends, tu tournes en rond, ne sachant quoi penser, quoi dire et comment le dire. T’es seule, personne n’est avec toi dans la colocation, mais ça aurait tellement bien que ce soit le cas. Tu as peur de tomber, peur de succomber à cette peine qui foudroie tout ton être. Tétanisé, tu ne sais comment faire pour ne pas sentir cette douleur, alors tu commences à te dire que tu aurais dû suivre la voix de ta mère, comme toujours. Donner ton corps à la science, cette science qui soigne ta sœur. Car tu as misé, tu as joué, mais tu es mauvaise, alors tu perdras, forcément. Et c’est Sol qui le paiera, tu verras. On cogne à la porte, ton cœur qui loupe des battements, tu essayes de ne pas trembler, d’avoir la tête haute, mais tu es plutôt déjà enterrée vivante. Le regard peiné, t’ouvre la porte, et tu la vois, tu oses à peine sourire, alors que les mots que tu avais prévu, file comme des étoiles filantes hors de ta portée. « Salut Sutton ! » tu ne parviens pas à être enjouée. Qu’on te donne les mots, qu’on te donne aussi le courage, mais c’est peine perdue. « Euh oui … » Non. Tu ne sais pas. Tu ne sais jamais rien. Poupée sans mot, sans la moindre conviction, comment tu as pu te mettre dans une telle merde. Penser par toi-même, voilà où ça te mène, dans la merde, directement. « Je suis enceinte … » Que tu lances, tu ne sais pas dans quoi tu te lances et encore moins comment tu vas tout dire. Mais les larmes sont là, mais t’as pas le droit d pleurer, pas le droit de t’apitoyer sur ton sort, c’est elle la femme bafouée, votre faute, t’as beau pas le savoir, tu t’en proclames directement responsable. Tu l’as laisse entrer, laissant la jeune femme prendre son verre. « Assis toi … » pendant que toi tu tourneras autour d’elle choppant les mots dans la foulée. Tu seras maladroite, mais sans doute honnête avec la boule et un poids horrible sur tes frêles épaules.



_________________

☽☽  In the end, it’s not the years in your life that count. It’s the life in your years.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar


Invité


nothing breaks like a heart (mattie) Empty
MessageSujet: Re: nothing breaks like a heart (mattie)   nothing breaks like a heart (mattie) EmptyVen 22 Fév - 10:32

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

nothing breaks like a heart
(mattie & sutton)

tu sais que si mattie t’as contacté, c’est parce que quelque chose ne va pas. d’un coté, tu apprécies ce geste et d’un autre ça va te permettre d’oublier tes problèmes a toi. tu sais déjà que vous n’allez pas parler de ton copain, ou ex petit-copain, ni de grossesse et pire, de jumeaux. tu sais déjà que pendant quelques heures, tu seras ailleurs, loin de ce qui te pourris l’esprit depuis des semaines. tu ne le montres pas mais tu ne penses qu’à ça, ton esprit est hanter par des images de chadwick d’avouant la vérité, de lui avec une autre femme, femme que tu ne connais pas. tu aimerais le savoir. mais a quoi ça servirait ? tu ne vas pas fonder une famille avec elle après tout. tu préfères imaginer qu’elle non plus ne connait pas ton existence. tu sais que le mieux a faire serait de le quitter mais quelque chose te retient. vous n’avez aucun avenir ensemble mais ton coeur veut se battre pour lui. pourtant, tu as déjà trouvé de quoi t’occuper en dehors de lui. une femme en particulier, mais ça ne te suffit pas. tu as besoin de réponse, tu as besoin de savoir ou tu en es et ou tu vas. et en même temps tu repousses l’échéance. t’es perdue quoi.

tu arrives chez ton amie, tout est déjà prêt pour t’accueillir, mais tu sens dans son regard et sur son visage qu’elle est vraiment peinée. ça doit être grave. toi, t’es souriante, tu veux la rassurer juste avec ce petit rictus. même si un pauvre sourire ne peut pas réglé les problèmes des autres. tu es bien gentille aujourd’hui. profite-en mattie. Elle te salue et vous entrer dans l’appartement. Un petit silence s’installe alors tu lui demandes directement ce qu’elle a dire. ce qui ne va pas, ce qui la chagrine. tu t’inquiètes presque. Elle t’avoue enfin qu’elle a bien un problème d’un petit oui bien trop timide a ton gout. elle te regarde à peine. tu n’aimes pas ça. « Je suis enceinte… » entends-tu sortir de la bouche de ton amie. Tes yeux deviennent plus grands, t’es sous le choc. toi qui ne voulais plus entendre parler de grossesse, te voilà servit. Encore une qui porte la vie en elle. Tu te sens cernée par toutes ses histoires de bébés, t’as l’impression qu’on ne parle plus que de ça autour de toi. Chadwick et sa maitresse, une de tes collègues, et maintenant même tes amies tombent enceinte. Lâchez moi, cris-tu au fond de toi. Mais apparement, cette idée de bébé ne l’enchante pas vraiment. Sinon pourquoi faire cette tête t’enterrement. Elle te demande de t’asseoir et tu m’exécutes, continuant à la fixer avec attention. T’as besoin d’en savoir plus. Allez, parle. « Ça n’a pas l’air d’être une très bonne nouvelle a ce que je vois. » dis-tu simplement. En fait, tu ne savais pas vraiment comment réagir. tu n’as jamais été dans ce genre de situation. Tu n’as jamais été enceinte. Non, ton homme préfère enfanter une autre. Triste ironie. « Quel est le problème Mattie ? » Demandes-tu encore. tu te demande pourquoi elle met autant de temps a parler. c’est peut-être pas facile mais elle t’a fait venir pour ça, non? Ou tu devrais peut-être être un peu plus aimante, montrer que tu ne veux pas entendre ses problèmes juste par curiosité. « Tu peux tout me dire tu sais Mattie. » Affirmes-tu, posant ta main sur la sienne alors qu’elle fait les cent pas autour de toi. tu l’arrêtes nette dans sa foulée et tu la rassures assez pour qu’elle ose parler. t’es pas méchante, quand même.
Revenir en haut Aller en bas


Mattie Bowens


( play your cards )

/ avatar : baby liv.
/ crédits : schizophrenic.
/ autres personnages : CP nika.
/ nombre de messages : 1450
/ cartes en main : 0
nothing breaks like a heart (mattie) Tumblr_pgfoxie9NY1tibmago5_250
/ âge : 21
/ statut : petit bébé n'est jamais tombée amoureuse, pas le temps, pas le cran. t'as flirté, couché tout ça pour savoir ce qu'un personnage devait ressentir, pour se mettre dans le bain,comme t'as dis. autant dire que t'as surtout mis un polichinelle dans ton utérus. mais si c'était si simple qu'un bébé.
/ occupation : bébé médicament, tu pensais y échapper un jour. échapper aux médecins. tu pensais être une starlette, tu l'es, tu es l'une des stars d'une série pour jeunes adulte. vivre enfin ta vie. en vrai tout ça n'est qu'un choix, un putain de choix à prendre entre deux êtres et la vie que tu veux mener.
/ zone du queens : le queens vert.
/ beau bordel :
in progress
teagan kylie sadie sera ervyn sutton ainhoa
agnes ✽ you ?



nothing breaks like a heart (mattie) Empty
MessageSujet: Re: nothing breaks like a heart (mattie)   nothing breaks like a heart (mattie) EmptyLun 11 Mar - 15:49

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

nothing breaks like a heart
(mattie & sutton)

T’es pas faites pour une belle vie, clairement pas. T’es incapable d’être heureuse, incapable d’apprécier les choses comme il le faut. Sauf si on te dit comment te conduire, comment penser. Il te faut tout ça, il te faut être guidé pour parvenir à tenir le choc, mais cette fois, tu te jetteras corps et âme dans la gueule du loup. Une louve si belle et magnifique. Tu ne sais pas comment les choses devront sortir, parviendras-tu à laisser filer les mots ? À laisser les choses se heurter à la belle Sutton ? Rien n’est moins sûr. Tu n’es pas confiante, le cœur qui vibre d’une façon que la mélodie qu’il joue est angoissante. T’as pas l’habitude d’avoir la sensation qu’on découpe ton petit cœur en morceau, t’as pas l’habitude de toutes ces émotions soient aussi vivent, qu’elles s’envolent un peu plus que d’habitude, un trop de plein de tout. La grossesse qui fait ça, on t’a expliqué. Les nausées, les seins qui font mal ou encore toi qui pleurs, qui devient lunatique. Toi, douce petit être qui porte la vie, deux vies. Comment tu vas faire ? Comment tu vas t’en sortir ? Tu dois juste songer que t’as choisi la vie des enfants plutôt que celle de ta sœur, comment dire que tu t’en veux déjà, t’as le cœur plus que brisé, il n’en reste que des putains de miettes que les moineaux sont en train de becqueter. Elle est là, t’aimerais qu’elle ne soit qu’une chimère que cette situation ne soit pas vrai, que tu n’es pas laissé glisser ton Chadwick au nirvana avec toi. T’avais besoin de te sentir belle, de te sentir bien, pour une première fois dans ta putain de vie plus qu’orchestré. T’en savais rien, tu ne savais rien. Te voilà conne, quand t’as compris qu’il n’était pas célibataire, que vous vous êtes laissé aller pour une première, votre première fois. Une fois qui aurait sans doute dû avoir lieu bien avant, avant même qu’elle ne rentre dans sa vie. C’était lui et toi contre le reste du monde, contre tes parents qui n’étaient rien de tout cela, qui n’était là que pour utiliser tes cellules pour sauver la vie de Sol. Putain, t’en peux plus, t’arrives plus à respirer, t’as déjà le souffle qui soubresaut, tu vas finir par clamser, tout le monde va mourir dans ta garce de vie. Ta sœur par ta faute, tes enfants par la tienne et toi, mais t’auras comme toujours mérité ton sale sort. Petit agneaux lance toi dans la gueule de la louve, sans parachute, cette fois c’est toi face à la vie, face à tout. Sans aucun script, sans rien. Tu dois t’envoler et peut être même que tu t’écraseras, c’est même sur en vrai. Plaisir ? Pas sûr. T’es sûr de rien dans tout ça, pas d’être heureuse, pas sûr d’être une mère en carton. T’as aucune sureté que tout ira bien et que tu n’es pas en train de tout foutre en l’air. « Même que c’est Chadwick le père ? » Tu le dis si innocemment, ta la voix qui ne tremble pas, c’est déjà un bon début. « Je l’ai découvert que maintenant que mon Chadou c’était aussi ton mec … je le connais depuis des années … » tu t’efforces de ne pas pleurer, car tu ne veux pas l’énerver, mais tu le sais tu vas prendre la tempête, boire la tasse, peut-être même y laisser la vie. Mais tout ça tu ne le sais pas de ta vie, tu le sais de ce que tu as pu voir à la télévision, dans ce que tu as pu jouer aussi, suivre un script, ressentir les émotions des autres plutôt que comprendre les tiennes, c’est ainsi. On t’a toujours demandé d’être le robot, le médicament et quand tu songes à t’envoler, tu fonces plutôt dans un mur. Un jour princesse t’y arrivera, mais cette fois, tu tenteras d’être forte, de jouer un putain de rôle, d’être forte, alors que tout ton être te demander de courber l’échine, de t’étaler de tout ton long. Mais t’en fait rien.


_________________

☽☽  In the end, it’s not the years in your life that count. It’s the life in your years.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar


Invité


nothing breaks like a heart (mattie) Empty
MessageSujet: Re: nothing breaks like a heart (mattie)   nothing breaks like a heart (mattie) EmptyJeu 11 Avr - 18:35

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

nothing breaks like a heart
(mattie & sutton)

Il y a quelques mois, très peu de soucis trottaient dans ta tête. Aujourd’hui, tu es perdu dans ta relation amoureuse, l’homme que tu aimes t’as trompé, il a mit une femme enceinte et tu ne sais plus quels sont tes sentiments envers lui. Parce que a coté de ça, il y a une autre personne qu hante tes pensées. Mais c’est principalement chad qui te perturbe. Mais la n’est pas la question. Tu es venue pour ton amie et tu sens tout de suite qu’elle non plus ne sens pas bien. Ironie du sort, c’est un problème bien similaire au tient. Mais tu fais abstraction de tout ça. Tu n’es pas venue pour te confier sur ce sujet. Même si au fond de toi, ton coeur est en mille morceaux et tu ne sens pas la personne la mieux placée pour parler de ce sujet là. Mais après tout, c’est ton amie. Elle est enceinte. Tu ne l’as jamais entendue vouloir devenir maman maintenant alors tu imagines déjà le futur problème. Tu te questionnes aussi sur l’identité du père de cet enfant. Tu ne sais même pas si un homme partage la vie de la belle mattie. « Même que c’est Chadwick le père ? » Cette phrase te coupe totalement de tes pensées futiles. Tu t’arrêtes nette, ton corps ne bouge plus, tes yeux non plus. Tu restes bloquée, ton regard sur ton amie. Tu ne réalises pas vraiment ce qu’elle dit. Tu comprends tout de suite mais tu ne veux pas y croire. Tu inspires un grand coup, reculant de corps. Tu sens que tu pourrais partir en vrille en quelques secondes. La colère monte dans ton corps et tu deviens rouge de haine. Tes émotions prennent le dessus sur ta raison. T’as des envies de meurtre. « Je l’ai découvert que maintenant que mon Chadou c’était aussi ton mec … je le connais depuis des années … » Tu détestes la façon dont elle parle de TON mec. Celui que tu aimes. Ton regard est froid, glacial, si c’était des fusils, Mattie serait déjà morte. Tu te lèves, marchant lentement dans la pièce. « Ton Chadou? Laisse moi t’expliquer un truc ma petite : c’est pas parce que tu as écarté les cuisses pour lui qu’il t’appartient. » Tu souffles, tu ne veux même plus la regardé. C’est surement la première fois qu’elle te voit dans cet état là. Logique. Elle avait pas couché avec un autre de tes mecs. « Alors t’es ce genre de fille qui couche avec le copain de ses amies? » Tu lèves les yeux au ciel. En plus d’être vexée, de te sentir trahit, tu es déçue. Par quelqu’un a qui tu te tenais beaucoup. Tu sais même plus quoi dire tellement tu es énervée. T’aimerais que Chadwick soit là pour que lui aussi puisse s’expliquer. Il sait dans quelle colère tu peux te mettre. Il a l’habitude de te voir dans cet état là même. Mais Mattie, tu pourrais la brusquer. Mais t’en a rien a faire. T’as aucune pitié. Elle en a pas eu quand elle a couché avec ton mec. « Tu sais quoi. T’es vraiment la pire. T’es.. Je trouve même pas les mots pour te dire ce que je pense de toi. Je suis tellement déçue. Mais vraiment. Et je te hais. Putain mais tu sais que t’as gâché un couple juste pour une histoire de cul ? Tout ça pour finir par être engrosser. » Tu ris presque. Ce sont tes nerfs qui lâchent. « Je te souhaite de bien en chier avec ton mioche. Et d’être aussi malheureuse que moi avec wicky. Peut être qu’un jour tu seras la conne qui se fait berner par ses propres amies. » Cette fois tu ris vraiment. Ouais, t’es le genre de personne qui souhaite du mal aux autres. T’es pas une sainte, c’est un secret pour personne. « Allez je me casse, rien que de te regarder j’ai envie de vomir. » Tu passes devant elle sans même lui donner un regard. Tu veux plus revoir cette fille. En quelques secondes, tu la rayais de ta vie. Et même si elle comptait beaucoup pour toi, tu ne pardonneras jamais. Pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






nothing breaks like a heart (mattie) Empty
MessageSujet: Re: nothing breaks like a heart (mattie)   nothing breaks like a heart (mattie) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
nothing breaks like a heart (mattie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The way of the heart.
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Wolf Heart Rpg
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Ice Heart [PV-Sorrow&Equinox]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #9 et #10 :: RPS-
Sauter vers: