Partagez

 

 the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Jihane Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : dove bae cameron
/ crédits : kaiji.
/ nombre de messages : 2007
/ cartes en main : 14
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Tumblr_inline_poomjxOs8S1vjg4rh_250
/ âge : 22
/ statut : célibataire , le manche de ton homme entre la main gauche. tu maîtrises complètement ta vie surtout à ton volant.
/ occupation : pilote professionnelle de stock-car.
/ zone du queens : la baies du queens.
/ beau bordel :
in progress
《lyzea; chaptertwo. 》《teagan; chapterone.》《peyton ; chaptertwo.》《lyes; chapterone.》《india; chapterone.》《sera;chapterone.》《ilenzo; chapterone.》《《you; chapterone. 》

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptyMer 19 Sep - 16:18


India & Jihane.
the demon of a life can not win against two hearts.

T’as le moral à zéro. Tu ne sais pas trop comment mettre des mots sur tout cela. Mais tu sais qu’il faut que tu te libères, que tu trouves un soutient d’une personne qui peut te comprendre. Pourtant c’est con. Complétement con à vrai dire. Tu ne sais pas si tu as ces maudits gênes. Deux petits gènes qui pourraient foutre toute ta vie en l’air, complétement comme ça. Sans que tu ne puisses faire grand-chose sauf tenter le coup, jouer le jeu de la vie et peut être perdre, bêtement. Tu pourrais vivre, mais perdre bien des choses ou alors tenter puis ne jamais perdre. C’est des versions différentes, tous les chemins sont possibles, mais ce n’est pas dit que tu aies envie de subir ta vie plus que de choisir. Laisser un certain destin te frayer les portes de la vie tu n’en es pas sûre. En vrai, tu ne sais pas trop comment aborder tout ce merdier, toutes ces choses à savoir sur cette maladie. Une maladie qui est parfois génétique et c’est bien pour ça qu’on surveille les femmes ayant eu dans leur famille des cancers du sein ou celui de l’utérus. Tu le sais, tu as tellement lu sur le sujet, en évitant soigneusement d’aller dans un hôpital, tu as lu, mais dans le fond n’as-tu pas lu trop de connerie sur ce sujet ? Peut-être que si et tu le sais, internet est intelligent, mais il est aussi comblé d’ineptie plus grosses les unes que les autres. Alors, tu ne te fies pas qu’à ça, tu fais appel à ses souvenirs douloureux au témoignage des victimes de ce fléau. Comme celui d’India. Tu l’as connais depuis plus de deux ans, tu ne l’as vu qu’une fois. Toutes deux présentes à la finale de la coupe du monde au couleur de la France. Tu n’es pas française, mais tu peux avouer avec grand plaisir que les soutenir fût une chose épique. Tu as adoré le faire, cette équipe fût magique, tu étais avec India lors de leur victoire. Enfin, tu l’as surtout connu pour son parcourt, tu as besoin de trouver une personne réconfortante, cette personne fût India. Elle connaît ton histoire, la mort de ta mère et ce que tu es censée faire, tu devrais l’avoir fait depuis tes dix-huit ans, mais tu n’as pas été capable. Une grosse incapable d’affronter une simple piqure qui sera peut-être celle qui changera ta vie de a à z en un clin d’œil. Ou pas. Tu n’en sais rien et ce trou noir te stresse. Tu n’es pas de taille à affronter cela seule. Tu ne veux pas le faire subir à tes proches. T’as envie de rien. T’as envie de faire ta vie, de continuer de vivre normalement, mais horriblement cette épée Damoclès pendant au-dessus de ta jolie petite tête qui ne veut rien dire, tant que toi tu n’auras pas affronté cet endroit qui t’horripile à souhait. Tu es à deux doigts d’exploser, tu ne tiens plus la pression, pourtant tu cours pour une grande écurie ce qui devrait carrément te mettre sous pression, mais non. Car toi tu le sais, tu as ta place dans ce monde de mec et que tu n’as pas peur, pas besoin de prouver des choses, car tu le sais que tu es capable d’autant voir de plus que ces hommes. Pas le même style de pression, une bonne versus une mauvaise qui te donne la nausée, l’envie d’aller finir sous ta couette et qui te fait fuir, tu cours plutôt vite quand faut t’éloigner de l’endroit qui est à l’origine de bien des maux ainsi que de mauvais moment partagé. Alors, tu as donnés un rendez-vous dans ce petit restaurant à India, elle a répondu favorable, mais tu ne sais pas si toi dans le fond tu serais prête à en parler, encore. Seras-tu trouver les mots, le courage d’affronter ces peurs qui te bouffent toute crue sans même que tu ne puisses les combattre ? La peur de tout peur alors que tu pourrais bien t’en sortir, mais t’as beau te répéter cela, non, tu n’y crois pas. Alors quand tu vois la belle brune arriver, tu lui offres un magnifique sourire, pourtant t’as envie de fuir, de suite, car tu sais que tu n’es pas capable, que tu n’y arriveras pas. T’as le cœur en souffrance et les souvenirs qui te noie sous la douleur de ta mère, tu ne veux pas de ça, tu n’en veux plus. «   Tu vas bien mon cœur ? » Que tu lui demandes en la laissant prendre place face à toi.



 

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


India Rosenbach


( play your cards )

/ avatar : clara.
/ crédits : (ava) perlman. (sign) uc.
/ nombre de messages : 1662
/ cartes en main : 10
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  R3VANQ0S_o
/ âge : 22
/ statut : y'a d'abord eu personne, puis y'a eu lui, et les autres. lui à nouveau et plus jamais aucun autre.
/ occupation : influenceuse/blogueuse populaire sur la toile (mode, voyages, beauté, lifestyle).
/ beau bordel : the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Original
☆ ☆ ☆
kéziah #2 - jihane - sera
anyone ? - anyone ? - anyone ?

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptySam 22 Sep - 12:48

un coup de téléphone à maman ce matin-là n'avait pas enjolivé les heures qui s'annonçaient. elle lui avait dit être fatiguée, la chimio l'épuisait. et india voyait combien tous ces traitements lui pesaient. elle le comprenait parce qu'elle l'avait vécu elle aussi, avant de finalement être opéré pour que tout cesse enfin de lui gâcher la vie. elle avait bien essayé de la convaincre, mais maman ne voulait pas d'une opération, elle ne se sentait pas le courage de supporter cette intervention. la fin forcée de leurs voyages ne l'avait pas aidé à remonter la pente. à chaque destination, elle avait le sourire madame rosenbach et ça lui permettait d'oublier tout ce qui n'était pas leurs moments à elles. quand il avait fallu tout arrêter, elle avait vu le changement india et ça lui brisait le coeur. alors elle lui avait promis de passer la voir au plus vite afin de lui redonner un coup de boost, pour qu'elle reprenne enfin du poil de la bête et qu'elle continue de se battre contre cette maladie, comme elle l'avait toujours fait auparavant. elle avait cruellement besoin de lui rendre ce qu'elle lui avait donné india. ça lui semblait essentiel et surtout naturel.
un sms et une invitation avait suffit à ensoleiller sa journée qui s'annonçait plutôt morose. parce qu'elle avait toujours des tas de choses en tête india. ses pensées ne lui laissaient que rarement de répit alors elle était forcée de composer avec. pourtant, elle est forte la demoiselle, bien plus que la moyenne, elle avait toujours su se relever et affronter tous les obstacles que la vie avait dressé sur son chemin. parce qu'elle n'était pas de celles qui se laissaient abattre, elle bombait le torse et repartait de plus belle. les autres pouvaient fuir, elle ne le ferait jamais. quand elle lit le message que jihane, un sourire s'invite sur ses lèvres. elle avait hâte de revoir cette fille qu'elle n'avait pourtant rencontré qu'une seule fois. mais avec laquelle elle avait parlé bien plus qu'avec n'importe qui d'autre étrangement. celle qui lui avait permis de se rendre compte que les gens qui comptaient le plus n'étaient pas forcément ceux que l'on voyait le plus souvent. kéziah avait participé à rendre bien réel cet état de fait lui aussi. et elle avait le coeur fidèle la brune. ce n'était pas simplement parce qu'elle ne pouvait pas serrer ces personnes dans ses bras chaque jour, qu'elle les oubliait pour autant. finalement, quand elle y repensait, elle était définitivement heureuse d'avoir ouvert ce blog qu'elle tenait depuis des années et sans lequel, elle serait passé à côté d'une amitié comme la leur. jihane était unique alors elle se savait chanceuse de la compter parmi ses proches india. elle n'avait pas mis longtemps pour répondre favorablement à ce repas qui leur ferait autant de bien à l'une qu'à l'autre. et elle avait fini de se préparer pour rejoindre l'adresse indiquée.
elle repère rapidement le petit restaurant qu'elle trouve même charmant d'un point de vue extérieur et s'y engouffre en cherchant du regard son amie. un coup d'oeil circulaire plus tard, elle pose enfin son regard sur la jolie blonde. ses pas la mènent à elle tandis qu'un fin sourire prend place sur son visage. elle sait déjà qu'elle va apprécier ce moment en sa compagnie plus que n'importe quoi d'autre. parfois, il suffit d'une personne pour que tout aille mieux et jihane faisait partie de ce cercle là. elle dépose un baiser sur la joue de son amie avant de déposer sa veste sur le dossier de sa chaise et de s'installer face à elle. tu vas bien mon cœur ? elle a les traits lumineux india parce qu'elle se sent parfaitement bien là où elle est, avec la meilleure des compagnie qui soit. ça va, et toi ? elle a vraiment envie de le savoir parce que même si elles parlaient continuellement via son blog ou par sms, on se rendait bien plus facilement compte des choses quand on avait la personne face à soi. un écran pouvait tout masquer, les mimiques ne le pouvaient pas. t'es belle comme tout. elle s'en rend compte encore, n'ayant que peu eu l'occasion de la voir, ça la frappe une seconde fois. ça m'fait plaisir de te voir. et j'suis sûre qu'on a encore des tas de choses à se dire. jihane lui rappelle tellement de souvenirs aussi, des souvenirs de juillet dernier. et sans le savoir, elle lui rappelle kéziah aussi. parce qu'elle avait vécu la russie avec elle, la finale, les moments suspendus et la victoire libératrice. jihane faisait du bien à sa vie, et elle espérait pouvoir en faire autant pour elle.

_________________

i know, i know, i know, i know, we're
gonna make it 'cause no one else can
make me feel the way that you do.
i promise you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1195-i-promise-you-india http://savethequeens.forumactif.com/t1797-staring-at-the-moon-india


Jihane Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : dove bae cameron
/ crédits : kaiji.
/ nombre de messages : 2007
/ cartes en main : 14
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Tumblr_inline_poomjxOs8S1vjg4rh_250
/ âge : 22
/ statut : célibataire , le manche de ton homme entre la main gauche. tu maîtrises complètement ta vie surtout à ton volant.
/ occupation : pilote professionnelle de stock-car.
/ zone du queens : la baies du queens.
/ beau bordel :
in progress
《lyzea; chaptertwo. 》《teagan; chapterone.》《peyton ; chaptertwo.》《lyes; chapterone.》《india; chapterone.》《sera;chapterone.》《ilenzo; chapterone.》《《you; chapterone. 》

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptyVen 26 Oct - 15:09


India & Jihane.
the demon of a life can not win against two hearts.

Tu pourrais parler à n’importe qui, ta tante, tes amis, tes meilleures amies ou même Lyes dans le fond. Mais non, tu ne veux pas leur en parler, pas les inquiéter. Alors, que dans le fond, tu n’as pas plus envie de peiner India avec ça, elle qui a déjà vécu l’enfer dans lequel tu es. Pourtant, ce n’est qu’à elle que tu as envie d’en parler. Une forme d’égoïsme, une chose dont tu n’es pourtant pas capable. Jihane l’égoïste, personne n’a mais entendu ça. Mais cette histoire te rend ainsi, apparemment, ou alors non, tu n’en sais rien. Mais tu torture ton esprit, ton âme et tu sens carrément le désespoir envahir ton être. Ce n’est pas une sensation que tu aimes. Tu n’aimes pas la revoir en souffrance, la revoir mal, forçant le sourire alors qu’elle tentait de vous rassurer, tes opales qui laissaient des larmes se montrer, prêtent à entrer en action. Prête à parler à India ? Tu n’es pas sûre. Parler à travers des écrans de tout ça, ne pas voir la personne en face à face est bien plus rassurant, vider son sac ainsi ne te retire pas la rembarre de sécurité que tu t’es fabriquée avec les années, à propos de cette maladie. Pourtant ce n’est pas la première fois que tu la vois, mais ce n’est pas la même chose, tu n’avais pas dans l’idée de parler. De laisser ton âme s’écouler face à elle. Mais tu n’as plus le choix, plus le temps d’annuler et pas l’envie. Trop d’émotion qui se mélange, te traverse abimant ton âme petit à petit. Pinçant tes lèvres, quand tu avais pu déposer tes opales sur la jolie brune, pétillante et souriante à souhait. Tu restes, alors que tu as ce petit picotement qui te demande de te casser, de prendre tes pieds et tes jambes pour courir loin de la belle. Mais tu n’en fais rien, mais l’envie y est, tout autant que celle de rester et d’échanger à nouveau avec India. Pinçant tes lèvres, ton sourire toujours présent, peut-être moins joyeux qu’à l’accoutumé. Tu le sais un ça va te laisse à la merci de la même question, qui n’est jamais facile. Parfois tu la zappe, tu l’oublies, laissant la question en suspens, mais tu ne vois pas trop comment faire cela. Pourtant, tu tergiverses sur la réponse, t’as peur, toujours peur de gêné avec ce sujet, pourtant c’est bien ainsi que vous êtes devenu amis. La maladie qui te pend au nez et celle qu’elle a déjà combattu. Bon nombre de femme l’ont fait avant elle, avant toi. Mais ça reste effrayant peu importe ce qu’on dit. Tu hausses les épaules, et laisse ton nez gigoté sous ta propre interrogation, mais c’est bel et bien un : « Oui, ça va ! » Accompagné d’un sourire qui s’extirpe de tes lèvres. Petit mensonge, car tout va bien sinon même le fait que Gabriel, ton cher ex soit de retour dans ta vie n’est pas autant une tare que la maladie qui te ronge petit à petit, alors qu’en vrai tu n’as jamais su entrer tes fesses dans l’hôpital qui pourrait éclaircir tes doutes et compagnies. Non, trop mal face à ces endroits. Que ce soit celui où ta mère a soufflé son dernier souffle que les autres. Même combat pour toi. « Merci, mais clairement pas autant que toi ! » Tu souris, cette fille est magnifique, tu serais du style à aimer les femmes, tu es sûre à t’en couper la main que la belle India ferait partie de ton style de proie. « Moi aussi ça fait pourtant pas longtemps, mais c’était tellement bien tous ces moments passé avec toi. » Toute la coupe du monde à vrai dire, jusqu’à la victoire des petits français. « Tu as des choses à me raconter depuis la dernière fois ? » Que tu lui demandes, parler pour ne plus penser et il faut le dire que la présence des autres t’aident amplement à oublier, à ne plus repenser, à ne plus revivre tes souvenirs malsain que tu peux avoir avec ta mère souffrant, parfois tu en laisses ton esprit t’imaginer dans cette position et tu souffres, souffres de voir tes proches encore mal, mais cette fois pour toi.
 

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


India Rosenbach


( play your cards )

/ avatar : clara.
/ crédits : (ava) perlman. (sign) uc.
/ nombre de messages : 1662
/ cartes en main : 10
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  R3VANQ0S_o
/ âge : 22
/ statut : y'a d'abord eu personne, puis y'a eu lui, et les autres. lui à nouveau et plus jamais aucun autre.
/ occupation : influenceuse/blogueuse populaire sur la toile (mode, voyages, beauté, lifestyle).
/ beau bordel : the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Original
☆ ☆ ☆
kéziah #2 - jihane - sera
anyone ? - anyone ? - anyone ?

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptyDim 16 Déc - 19:32

on dit que le temps n'efface rien, qu'il ne fait que renforcer les liens au contraire. elle s'en rendait délicieusement compte india, quand chaque jour elle remarquait ceux qui étaient encore à ses côtés. elle avait gardé les meilleurs, jamais bien loin d'elle, sachant toujours s'entourer de ceux qui étaient essentiels à son bonheur et à son existence. elle savait profiter de chaque instant avec eux quand la vie ne lui permettait pas de les avoir à proximité à chaque minute qui passait. alors elle saisit les opportunités, elle accepte les invitations, toujours prête à retrouver les siens. jihane était une de ses amies proches. elles ne se voyaient que peu mais pourtant, elle était l'une de celles qui la connaissait le mieux. le téléphone portable et les discussions instantanées via le net étant devenus leurs meilleurs alliés. aujourd'hui, se retrouver autour d'un café était une petite victoire pour ses deux jeunes femmes, qui avaient finalement réussi à faire concorder leurs emplois du temps pas toujours réglés sur le même modèle. il ne faut pas grand chose à india pour s'illuminer. il lui suffit de croiser le regard de jiji pour qu'un sourire s'empare de ses lèvres. en un instant, elle avait l'impression que tout ce qui n'était pas elles ne devenait que secondaire et qu'elles avaient le monde qui s'offrait à elles. quand elle se trouvait face à la blonde, tout paraissait si simple, si naturel. sa langue se déliait sans même qu'elle ait à y penser, sans faire le moindre effort. elle avait le sentiment si agréable de pouvoir tout lui dire sans craindre un quelconque jugement, sans craindre qu'elle ne lui rit au nez ou qu'elle la laisse se débrouiller avec ses soucis. et c'était incroyablement rassurant d'avoir mis la main sur une personne pareille. immédiatement, elles prennent des nouvelles l'une de l'autre, parce que c'était bien le plus important, leur priorité respective. elle avait sans cesse besoin de savoir que son entourage se portait bien india, ça lui mettait du baume au coeur et par dessus tout, ça l'aidait à aller mieux elle aussi. comme un rapport de cause à effet. oui, ça va ! elle répond bien vite jihane, comme si elle cherchait à se débarrasser de cette fichue question au plus vite. alors elle n'insiste pas la brune, pas tout de suite du moins. elle la laisserait choisir elle-même du moment où il serait bon de se confier. en attendant, elle la complimente parce qu'elle se rend compte pour la deuxième fois combien elle n'a rien à envier à personne jihane. ce serait même plutôt aux autres de la jalouser. merci, mais clairement pas autant que toi ! elle ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire à sa réponse parce qu'elle a toujours la gentillesse au bord des lèvres. un partout, balle au centre. disons qu'on est plutôt pas mal toutes les deux, ça fera pas de jalouses. après tout, elles avaient chacune leurs qualités et leurs petits défauts. elles avaient chacune leurs petits plus et de cette manière, elles ne plairaient pas forcément aux mêmes personnes. comme on dit, tous les goûts sont dans la nature et fort heureusement. moi aussi ça fait pourtant pas longtemps, mais c’était tellement bien tous ces moments passé avec toi. elle hoche la tête en se remémorant tous ces beaux instants qu'elles avaient partagé toutes les deux. comme quoi on pouvait faire des belles rencontres un peu partout et n'importe quand. la vie était faite de surprises. tu as des choses à me raconter depuis la dernière fois ? elle réfléchit quelques secondes à ce qui lui était arrivé depuis la dernière fois qu'elle avait croisé le chemin de son amie. et étant donné l'existence qu'elle menait, elle avait forcément vécu des choses dont elle pouvait parler. bah tu sais, depuis que j'me suis posé un peu ici, j'suis retombé sur des personnes que j'avais croisé lors de mes voyages. c'est drôle de se dire qu'on a vécu côte-à-côte tout ce temps et que le seul moyen qu'on ait trouvé de se rencontrer, c'était à l'autre bout du pays. ce concept la surprenait toujours alors ça lui plaisait de partager ça avec son amie. c'était une anecdote comme une autre. après, je m'en veux parce que... c'est des personnes que j'ai lâchement abandonné en quelque sorte. tu sais... quand j'ai dû rentrer précipitamment à new york, je leur ai rien expliqué alors j'peux comprendre qu'ils aient du mal à accepter mon retour soudain. elle hausse les épaules, un peu perdue dans toute cette agitation. j'ai du mal à savoir comment j'dois réagir, comment j'peux réparer les pots cassés. un fin sourire quelque peu forcé s'invite sur ses lèvres parce qu'elle est loin d'être à l'aise avec tout ça. alors qu'elle aimerait que tout soit plus simple, elle qui avait cruellement besoin de légèreté dans sa vie. et toi dis-moi, raconte-moi ce que t'as fait depuis ton retour cet été. elle est tellement intéressée par tout ça, et ça lui permet d'arrêter de penser à ses propres histoires. une échappatoire tellement bienvenue à l'heure actuelle.

_________________

i know, i know, i know, i know, we're
gonna make it 'cause no one else can
make me feel the way that you do.
i promise you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1195-i-promise-you-india http://savethequeens.forumactif.com/t1797-staring-at-the-moon-india


Jihane Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : dove bae cameron
/ crédits : kaiji.
/ nombre de messages : 2007
/ cartes en main : 14
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Tumblr_inline_poomjxOs8S1vjg4rh_250
/ âge : 22
/ statut : célibataire , le manche de ton homme entre la main gauche. tu maîtrises complètement ta vie surtout à ton volant.
/ occupation : pilote professionnelle de stock-car.
/ zone du queens : la baies du queens.
/ beau bordel :
in progress
《lyzea; chaptertwo. 》《teagan; chapterone.》《peyton ; chaptertwo.》《lyes; chapterone.》《india; chapterone.》《sera;chapterone.》《ilenzo; chapterone.》《《you; chapterone. 》

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptySam 29 Déc - 18:19


India & Jihane.
the demon of a life can not win against two hearts.

La bonté de India ne peut que t’émouvoir, tu le savais bien avant de la voir la première fois que cette fille était extraordinaire, qu’elle valait bien son pesant d’or. Tu as le don de voir le bien chez tout le monde, mais parfois tu y trouves bien plus. India elle est une pépite cachée dans un nuage de douceur, c’est comme avoir envie de tout dire à cette fille, mais à la fois avoir peur de lui voler son sourire avec tes histoires. Pourtant t’as l’impression que tu vas être un orage pour la belle, t’as voulu la voir, prendre soin d’elle, la rencontré à nouveau depuis ces quelques mois sans la voir. Mais, tu as l’impression que tu vas lui enlever la brillance, que tu vas être égoïste, mais tu ne sais pas quoi faire. Tu oublies passant le côté malheureux de ta vie en ce moment, cette peur qui colle à ta peau. Tu souris à sa solution, deux beautés, c’était parfait. Aucune envie d’être jalouse de la belle brune, t’as pas besoin d’être à sa cheville pour pouvoir vivre, t’es pas ce style de personne à vouloir être plus jolie, mieux que les unes et les autres. Pas besoin d’écraser pour briller, c’est un peu ton optique de vie. T’es juste heureuse d’être là, surtout si tu oublies ce qui tracasse ton cœur, tes pensées. T’as les souvenirs douloureux princesse, qui ne demandant qu’a t’assommer, à te voir tomber puis pleurer éternellement cette perte, une femme bien trop importante pour toi. La Russie fût magique pour toi, surtout en compagnie de la belle, votre première rencontre, marqué d’un moment exceptionnel, un moment qui fait pâlir les plus grand fans de ces équipes donnant leur âme à ce sport le foot. Tu l’écoutes angéliquement la poupée brune, le sourire aux lèvres, elle parle d’abandon, des personnes qu’elle a retrouvé, ce qui te fait apparaître un sourire sur tes lèvres. Tu y connais quelques choses en retrouvaille, quand tu penses que tu es retombée sur Gabriel. La grimace qui s’incruste sur ton minois, tu tentes d’oublier, oublier cette douleur qui fait rage quand tu penses à lui. Tu penses souvent que tu l’as réellement oublié, qui ne pourrait pas le faire au vu de son comportement ? Mais l’amour, il n connait pas le mot raisonnable. La logique voudrait que tu l’aies oublié, mais ton cœur il bafoue clairement le droit de la logique dans les histoires de cœur. Voilà tout. « Je crois que la vie ou alors le destin, peu importe comment on veut appeler ça, fait en sorte de nous impressionner et nous surprendre pour qu’on est sans cesse de nouvel carte en main. » La vie c’est un jeu de carte quand on résume les choses. Parfois la donne est bonne d’autre fois on a que nos yeux pour pleurer, c’est ainsi. Elle est douce et piquante à la fois la vie, dans le fond on aimerait ne pas avoir de peine, que tout soit beau, parfait, mais tu le sais tu pourrais t’ennuyer dans un monde trop parfait. Alors le monde complétement décalé dans lequel tu vis te convient parfaitement. « Une belle rencontre en tout cas, que ce soit le lieu, l’événement ou la compagnie que tu as été ! » Que tu lâches, tu as apprécié ton été, tu l’aurais apprécié sans la belle brune, sans nul doute, mais forcément c’est plutôt compliqué maintenant de l’imaginer sans elle, de se dire que ça aurait été aussi bien. Tu ne peux pas le savoir et en être sûr. Tu joues avec tes cheveux en laissant un sourire s’imposer sur ton visage. « Ils peuvent comprendre si tu leur explique tes raisons ! » Tu sais que s’est parfois complexe de laisser ou de voir partir les siens, ta tante Lyz qui t’avait laissé après la mort de ta mère, pour vivre sa vie, voir le monde, ça t’avait peiné, mais avec le temps tu avais accepté, comment faire autrement ? « T’es une fille géniale, je suis sûre que ça va rentrer dans l’ordre, il y aura peut-être bien des frictions, mais tu ne pourras pas laisser leur cœur insensible, même si tu ne dis pas les raisons du pourquoi ! » tu pinces tes lèvres, te sentant incapable de l’aider, de trouver des mots pouvant la rassurer ou autre. « Mon ex est de retour dans ma vie … » Pinçant tes lèvres, tu lui en as déjà parlé, parlé du mal qu’il avait fait à ta féminité, à celle que lui-même il avait créé, qu’il avait fini par détruire en quelques photos posté sur le net. Ta confiance en toi ruinée, puis tu as su remonter la pente, en étant fière de toi. « J’ai reçu une lettre de l’hôpital aussi me demandant de passer le test … puis sinon mon quotidien avec les courses, les shootings, les conférences, je suis plutôt booké, c’en est horrible ! » Tu essayes de noyer la lettre dans le poisson, essayant de ne pas rester trop sur cela, car tu sais qu’elle sera de quoi tu parles, tu n’as pas besoin d’imposer de mot sur le test que tu dois passer. Mais l’hôpital, te fait peur, te fait mal. Puis en vrai, tu ferais les tests serais-tu capable de les entendre, ou encore d’ouvrir une autre enveloppe pouvant détruire ta vie ? Pas sûre.


 

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


India Rosenbach


( play your cards )

/ avatar : clara.
/ crédits : (ava) perlman. (sign) uc.
/ nombre de messages : 1662
/ cartes en main : 10
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  R3VANQ0S_o
/ âge : 22
/ statut : y'a d'abord eu personne, puis y'a eu lui, et les autres. lui à nouveau et plus jamais aucun autre.
/ occupation : influenceuse/blogueuse populaire sur la toile (mode, voyages, beauté, lifestyle).
/ beau bordel : the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Original
☆ ☆ ☆
kéziah #2 - jihane - sera
anyone ? - anyone ? - anyone ?

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptyVen 4 Jan - 14:55

en cet instant, elle se concentre sur l'essentiel india. et celui-ci prenait rapidement la forme des retrouvailles avec jiji. avec qui tout était toujours si facile, trop facile. il n'avait pas fallu bien longtemps pour qu'elle s'impose dans sa vie, d'une manière bien propre à elle, à une place de choix. et india qui n'avait plus l'habitude de s'attacher, tant elle ne faisait que passer tel un courant d'air dans la vie des gens, avait renié tous ses principes pour ses beaux yeux. silencieusement et pour elle-même, elle s'était fait la promesse de ne plus la laisser filer en dehors de sa vie. c'est pour honorer ça qu'elle commence à lui raconter ce qu'elle avait pu manquer depuis qu'elles s'étaient quitté après un été qu'elles n'oublieraient jamais, l'une comme l'autre. et c'est sans surprise qu'elle lui avoue qu'elle a retrouvé des gens qui avaient compté, à des périodes différentes de ses explorations. et comme un miracle dont elle n'aurait jamais osé espérer, ils étaient là, à new york, aujourd'hui. je crois que la vie ou alors le destin, peu importe comment on veut appeler ça, fait en sorte de nous impressionner et nous surprendre pour qu’on est sans cesse de nouvel carte en main. elle hoche doucement la tête, c'était sûrement l'une des interprétations les plus plausibles. sauf que ce destin dont son amie parlait, elle pouvait l'aimer autant qu'elle le détestait. oui bah y'a des cartes dont j'me serais bien passé, qu'elle ne peut s'empêcher de souffler. et par là, elle entend sa maladie, celle de sa mère, l'absence de son père, les séparations. il y avait bien trop d'évènements qui n'avaient cessé de compliquer son existence. elle qui n'avait pourtant pas eu l'impression d'être réellement mauvaise avec quelqu'un une fois dans sa maigre vie. finalement, le karma ne s'en prenait pas toujours aux bonnes personnes, en y réfléchissant bien. une belle rencontre en tout cas, que ce soit le lieu, l’événement ou la compagnie que tu as été ! un sourire sincère prend place sur ses lèvres alors qu'elle ressent exactement la même chose que sa complice. et c'était sûrement nombre de ces choses-là qui les avaient rapprochés si rapidement et aussi fortement. c'est pourquoi les mots qui suivent ne l'étonnent même plus venant d'elle. ils peuvent comprendre si tu leur explique tes raisons ! elle hausse les épaules avant de la laisser reprendre. t’es une fille géniale, je suis sûre que ça va rentrer dans l’ordre, il y aura peut-être bien des frictions, mais tu ne pourras pas laisser leur cœur insensible, même si tu ne dis pas les raisons du pourquoi ! comme à chaque phrase qu'elle prononce, elle lui arrache des sourires comme personne jiji. cette fille était peut-être bien la personne dont elle avait besoin chaque jour à ses côtés, pour se concentrer encore davantage sur ce qu'il y avait de plus beau ici-bas et occulter tout le reste. justement... j'suis pas encore certaine d'être prête pour en arriver à cette étape. le moment de tous les aveux. le moment où elle dévoilerait au monde, ou au moins à ceux qu'elle aime, la maladie qui l'avait rongé et l'avait forcé à les tenir à l'écart alors qu'elle en crevait. j'ai jamais évoqué quoique ce soit avec eux, ils sont pas préparés à cette révélation. j'peux pas leur balancer ça comme ça, comme si c'était un vulgaire caprice. elle voudrait des réponses india, elle voudrait déjà tout savoir sur la manière de faire pour ne pas tout foutre en l'air une énième fois. elle était bien trop douée à ce petit jeu-là. et ce, bien malgré elle. pourtant, elle n'a pas envie d'encombrer l'esprit déjà bien flou de jiji. jamais elle ne se ferait passer au premier plan, devant qui que ce soit. mon ex est de retour dans ma vie … il était donc là le noeud du problème. et dans le même temps, elle est surprise que leurs vies respectives se révèlent toujours aussi semblables. même si de son côté, elle n'avait jamais considéré kéziah comme un ex, lui qui avait toujours été bien plus que ça et détenait un statut à lui tout seul. wow... et comment il a réussi ce tour de force ? elle avait besoin de comprendre comment il avait osé, comment il n'avait pas pu être gêné et se contenter de repartir comme il était arrivé. elle sait qu'elle devrait être virulente à son propos parce qu'il n'avait pas agi comme un homme face à jiji. sauf qu'elle ne savait que trop combien un amour passé pouvait rester important, et cela peu importe ce qui avait pu se passer à la fin. j’ai reçu une lettre de l’hôpital aussi me demandant de passer le test … puis sinon mon quotidien avec les courses, les shootings, les conférences, je suis plutôt booké, c’en est horrible ! tout ce qui touche son boulot la fait sourire parce que c'est plutôt de la bonne occupation, ce n'est pas ça qui lui mine le moral et elle le sait pertinemment. ce sont les examens qui l'interpellent davantage. elle prend une inspiration calmement et se repose sur le dos de sa chaise. tu sais très bien ce que j'vais te dire jiji. et ce n'était peut-être pas par hasard qu'elle lui avoue ça à elle. c'était peut-être justement parce qu'elle avait besoin qu'on la pousse dans cette direction. tu sais aussi que j'suis prête à t'accompagner si t'en as besoin. dans des circonstances aussi compliquées, on a toujours besoin d'une épaule ou d'une main à serrer. alors elle serait la sienne si seulement elle le lui demandait.

_________________

i know, i know, i know, i know, we're
gonna make it 'cause no one else can
make me feel the way that you do.
i promise you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1195-i-promise-you-india http://savethequeens.forumactif.com/t1797-staring-at-the-moon-india


Jihane Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : dove bae cameron
/ crédits : kaiji.
/ nombre de messages : 2007
/ cartes en main : 14
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Tumblr_inline_poomjxOs8S1vjg4rh_250
/ âge : 22
/ statut : célibataire , le manche de ton homme entre la main gauche. tu maîtrises complètement ta vie surtout à ton volant.
/ occupation : pilote professionnelle de stock-car.
/ zone du queens : la baies du queens.
/ beau bordel :
in progress
《lyzea; chaptertwo. 》《teagan; chapterone.》《peyton ; chaptertwo.》《lyes; chapterone.》《india; chapterone.》《sera;chapterone.》《ilenzo; chapterone.》《《you; chapterone. 》

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptyDim 6 Jan - 23:21


India & Jihane.
the demon of a life can not win against two hearts.

Parler de carte, parle d’un destin que tu ne maitrises pas est une chose auquel tu crois. Peut-être bien que le destin à quelques choses de prévu pour toi, mais t’en sais quoi toi ? Alors, tu écoutes India, ça fait du bien de la revoir, tu aimerais retourner à cet été, à cette victoire qu’on méritait les petits français. Tu as toujours aimé le foot, le sport en soit, t’es une sportive, même si toi tu n’as pas grand-chose à faire, sauf maitriser les virages et compagnie. Tu souris à ses propos, tu m’étonnes que tu comprends que trop bien ses paroles. « Moi aussi je crois qu’elle aurait pu garder sa mauvaise donne … » une petite moue accompagnant tes mots, tu finis par laisser à nouveau un sourire venir se frotter à ton visage, laissant tes opales se promener sur le doux visage de la belle brune. Tu écoutes de ton mieux les gens, pour le coup c’est la belle India que tu écoutes, que tu essayes de guider, mais t’as toujours l’impression d’être une très mauvaise conseillère, toujours peur de gâcher la vie des autres, de faire des erreurs qu’il ne faut pas faire. Mais qui sait exactement quoi conseiller, qui est sûr à cent pour cent que le conseil donner sera le bon ? Personne. Ou alors la personne est devin. Tu ne peux pas savoir comment la personne en face recevra le conseil lancé, personne ne peut en être sûr, on peut espérer, se dire qu’on aimerait juste avoir la vérité, car toi c’est le cas. Tu voudrais juste la vérité de la bouche de ton ami, t’imagine Teagan ou encore Sera déguerpir sans prévenir, tes meilleures amies, alors forcément que tu veux la vérité, la moche, peu importe que ça fasse mal, tant qu’elle a confiance en toi. Mais personne n’est comme toi, tout le monde est différent, prenant les choses mal ou bien. Tu l’écoutes t’exposer son propre point de vue, le fait qu’elle n’est pas prête à tout dire, à tout révéler, et tu conçois tellement ça. Tu en gardes des choses pour toi, loin des oreilles de tes proches, surtout ce test qui te révolte, te donne envie de t’enfuir à l’autre bout du monde, pour être sûr que la réponse tu ne l’auras jamais. « Malheureusement tu ne pourras le faire que quand tu seras prête … c’est comme un saut en élastique faut sauter, avoir confiance et voir ce qui se passe. » La mort pour le saut en élastique si c’est mal fait, mais de bonne chose quand on est face à de bons amis, de bonne personne, tu penses même que ce n’est pas les amis qui poseront problème, mais c’est India et la peur de ne pas savoir le dire, de savoir recevoir la vérité en pleine face, car personne ou peu ne savent ses raisons d’être parti. Mais dans ton cœur tu fais confiance à la brune pour totalement réussir à faire ce qui faudra en temps voulu. Elle est une fille géniale, alors pour toi il est clair que tu ne laisserais pas échapper cette étoile de ta vie, ce petit rayon de soleil. « Comment … si seulement je le savais … je suis juste passée à l’écurie de mon père et je l’ai vu réparant une voiture … » t’as la grimace qui accompagne tes mots. « Faut dire je n’ai jamais vraiment prévenu mon père de ce qu’il avait fait … juste ma tante et elle n’a jamais rien dit … je ne voulais pas perdre mon père ! » T’as le ventre noué sur le coup, car à cette époque, t’avait peur des actes qu’il aurait pu faire à Gabriel, pas peur pour ce mec, mais pour ton père, pour sa vie gâcher, la peur de le perdre si brutalement comme ta mère, ce n’était pas question que tu fasses cela. Enfin, l’info sur l’ex aurait pu cacher le reste des informations, mais non, voilà que la fameuse lettre flirtait avec tes lèvres, le besoin de tout dire à India, car seule elle pouvait comprendre, tu ne voulais plus apporter de souffrance à ton entourage, tu ne le pouvais pas. Tu sens ton cœur battre à pleine vitesse quand elle en parle. « Je sais … » tu souffles. « J’ai peur d’y aller … peur d’affronter tout ça ! » Pinçant tes lèvres. Voilà, tu voulais être honnête, mais quand tu entends le sujet à haute voix ça te donne mal au cœur, la peur au ventre, la peur de tout perdre, mais tu es qui pour te plaindre, pour t’épancher sur tes sentiments quand la belle face à toi l’as tout autant vécu que toi. « je suis désolée. » Voilà tout qui finis par sortir d’entre tes lèvres, finissant tout bonnement par sourire et changer de conversation. « Et toi tu n’as rien d’autre à me dire ? » Tu veux noyer le poisson certes, mais tu veux aussi en savoir plus sur elle, ne pas concentrer la conversation sur toi, car ce n’est pas ce que tu fais et pourtant dans le fond t’as la sensation d’avoir fait cela.
 

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


India Rosenbach


( play your cards )

/ avatar : clara.
/ crédits : (ava) perlman. (sign) uc.
/ nombre de messages : 1662
/ cartes en main : 10
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  R3VANQ0S_o
/ âge : 22
/ statut : y'a d'abord eu personne, puis y'a eu lui, et les autres. lui à nouveau et plus jamais aucun autre.
/ occupation : influenceuse/blogueuse populaire sur la toile (mode, voyages, beauté, lifestyle).
/ beau bordel : the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Original
☆ ☆ ☆
kéziah #2 - jihane - sera
anyone ? - anyone ? - anyone ?

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptySam 12 Jan - 0:33

elle expose sa vie aux yeux de jihane, à défaut que l'exposer aux yeux du monde. elle n'aimait pas se mettre en avant alors partager ce qui agrémentait ses journées avec une seule personne était déjà bien suffisant. son amie fait des conclusions, parle même de destin alors si celui-ci existait bel et bien quelque part, elle lui serait gré de moins s'acharner sur elle india. parce qu'il l'avait déjà suffisamment écrasé pour toute une vie. moi aussi je crois qu’elle aurait pu garder sa mauvaise donne … et comme pour ne pas entacher leurs belles habitudes, elle l'a rejoint sur son avis jiji. elle voit des sourires sur les lèvres de la blonde et c'est ce qui la comble le plus. parce qu'elle a l'impression de lui apporter un peu de légèreté, de lâcher prise et elle est si jolie quand elle sourit jiji. tellement qu'elle devrait le faire chaque minute de chaque jour. et elle poursuit india. elle lui parle des retrouvailles qu'elle avait pu faire à new york, depuis son retour de tous ses voyages. un peu à l'image d'elles-deux. même si jihane n'avait pas eu le temps, ni même l'occasion de quitter sa vie, elle au moins. mais elle est tout le temps étonnée de voir combien le monde est petit. ce constat servait pas mal ses intérêts d'ailleurs, même si la difficulté résidait dans le fait de se refaire une place dans les existences de ces personnes qu'elle avait aimé. qu'elle aimait encore, au présent. malheureusement tu ne pourras le faire que quand tu seras prête … c’est comme un saut en élastique faut sauter, avoir confiance et voir ce qui se passe. elle essaie de lui présenter les faits sous forme d'images jiji, elle essaie de lui faire prendre conscience qu'elle doit trouver le bon moment pour passer aux aveux. que ce n'était au petit bonheur la chance, que tout devait être calculé pour que ça se passe au mieux. elle hoche la tête india. j'ai plus la moindre dose de confiance à ce propos, elle commence en haussant les épaules. je les ai sûrement blessé, et j'en ai fait autant avec moi. elle ne pouvait pas le nier, elle n'avait même aucune intention de le faire. quitter kéziah, peyton, et même d'autres, c'était bien ça son drame. ça restait sa plaie la plus douloureuse encore à l'heure actuelle. sauf qu'elle n'a pas encore la clé, pas encore la solution mais elle espère mettre la main dessus un jour. pour l'heure, elle tente d'oublier tout ça, pour ne pas raviver des souvenirs qui lui crèverait encore le coeur, elle le faisait bien assez souvent. ce pourquoi elle se concentre sur son amie et sa dernière révélation en date. le retour de gabriel, le petit-ami de l'année. elle ne sait pas tellement comment réagir à la nouvelle alors elle veut simplement savoir comment il s'y ai pris. parce que si elle avait fait le quart de ce qu'il avait été capable de faire à jiji, jamais plus elle n'aurait pu se représenter face à elle. certaines personnes ne manquaient vraiment pas de culot et ça l'étonnait toujours de s'en rendre compte. comment … si seulement je le savais … je suis juste passée à l’écurie de mon père et je l’ai vu réparant une voiture … elle secoue la tête, ne trouvant pas tout de suite les mots à prononcer, par crainte de la braquer ou de la blesser. elle ne tenait pas à en rajouter une couche sur une blessure qui devait toujours être bien vive dans la tête de la blonde. en plus, il a choisi l'endroit exact où il était sûre de ne pas te rater... il t'a parlé ? fin, il avait quelque chose à te dire ? elle n'arrivait pas à comprendre si c'était purement et simplement de la provocation ou si il était venu pour se rabaisser et pour lui parler vraiment, le tout saupoudré d'une bonne dose d'excuses qu'elle méritait plus que tout. faut dire je n’ai jamais vraiment prévenu mon père de ce qu’il avait fait … juste ma tante et elle n’a jamais rien dit … je ne voulais pas perdre mon père ! elle hoche la tête, c'était effectivement la question qu'elle s'était posé. de savoir si son père était au courant de la situation. dans ce cas, il ignorait tout, alors on ne pouvait pas lui jeter la pierre. mais... pour votre rupture, tu lui as dit quelque chose ? papa al masrí devait bien connaître le copain de sa fille alors elle se demandait réellement comment elle avait pu lui expliquer leur séparation, si tant est qu'elle l'ait fait. et il semblerait qu'elle n'en ait pas encore fini jihane. décidément, elle avait l'air d'en avoir gros sur le coeur. elle était bien heureuse d'être là pour pouvoir tenter de la soulager un minimum de tout ce qui pouvait la tourmenter. et c'est le fameux test qui arrive sur le tapis, ce test que india sera la première à encourager. parce qu'elle avait vécu la maladie et qu'elle ne le souhaitait à personne, surtout pas à jihane. alors si elle avait la possibilité de se faire dépister le plus tôt possible pour éviter le maximum de complications, elle de devait de saisir l'opportunité. je sais … j’ai peur d’y aller … peur d’affronter tout ça ! il aurait été difficile pour elle de ne pas savoir ce que la blogueuse en pensait. et de son côté, elle ne peut que comprendre le ressenti de son amie. mais elle ne peut pourtant s'empêcher de la pousser à affronter tout ça. je suis désolée. elle secoue la tête avant de lui répondre. mais ne le sois pas jiji. t'as tous les droits d'avoir peur. j'en menais pas large non plus quand j'ai dû m'y rendre. mais si vraiment il y avait quelque chose, ce dont tu n'es déjà même pas sûre donc inutile de tirer des plans sur la comète, c'est en le prenant le plus tôt possible qu'il y a le plus de chance d'en guérir. dans le même temps, elle attrape la main de son amie dans la sienne. pour lui apporter une autre forme de soutien. pour lui prouver une nouvelle fois qu'elle était là, et qu'elle serait là si elle avait besoin d'elle le jour venu. il n'y avait rien de plus important pour elle que d'être présente pour ses proches. j'peux pas te forcer, mais je t'assure que c'est la meilleure des solutions. c'est pas pour rien que c'est devenu de plus en plus répandu ces tests. pour bien soigner une maladie, il fallait la dépister au plus vite, pour prendre le problème à-bras-le-corps. et sans qu'elle ne le voit venir, alors qu'elle est encore plongée dans leur dernier sujet à débat, elle part dans une toute autre direction jiji. et toi tu n’as rien d’autre à me dire ? surprise par la question, elle cherche immédiatement ce qu'elle pourrait avoir de palpitant à avouer. sans trouver de réponse valable à apporter. pourquoi ? j'devrais ? elle s'interroge india. peut-être qu'elle savait quelque chose jiji, qu'elle attendait que la blogueuse lui fasse partager. mais actuellement, elle ne voyait pas ce qu'elle pourrait ajouter de plus à la conversation.

_________________

i know, i know, i know, i know, we're
gonna make it 'cause no one else can
make me feel the way that you do.
i promise you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1195-i-promise-you-india http://savethequeens.forumactif.com/t1797-staring-at-the-moon-india


Jihane Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : dove bae cameron
/ crédits : kaiji.
/ nombre de messages : 2007
/ cartes en main : 14
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Tumblr_inline_poomjxOs8S1vjg4rh_250
/ âge : 22
/ statut : célibataire , le manche de ton homme entre la main gauche. tu maîtrises complètement ta vie surtout à ton volant.
/ occupation : pilote professionnelle de stock-car.
/ zone du queens : la baies du queens.
/ beau bordel :
in progress
《lyzea; chaptertwo. 》《teagan; chapterone.》《peyton ; chaptertwo.》《lyes; chapterone.》《india; chapterone.》《sera;chapterone.》《ilenzo; chapterone.》《《you; chapterone. 》

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptyVen 1 Mar - 19:44


India & Jihane.
the demon of a life can not win against two hearts.

1. La vie, le destin n’est jamais très tendre avec certaines personne, elle est même si horrible, prête à arracher des cœurs sans même un regard. Puis parfois elle est généreuse, laissant tellement de bonne chose à des personnes qui peut être le mérite ou alors pas du tout. Tu n’en sais rien, mais t’aurais aimé avoir une meilleure donne, une meilleure base de départ, ce n’est pas le cas, pas avec tant de poids pesant sur tes épaules. Des épaules frêles, mais t’aimes tellement pas être vue de façon faible que tu bannis ces vocabulaires de ton esprit, de ta bouche, pour parler de toi, ou de d’autre femme. « Comme je te comprends ! » Ouai peut être même que tu la comprends un peu trop même. « Les maux ça se répare, faut du temps, des mots pour expliquer … et même si tu dis pas tout, s’ils t’aiment comme ils le disaient à l’époque, ça reviendra, ça pourra prendre du temps ou peut être que ça sera inné. » faut juste qu’elle se lance, c’est la seule chose à faire, qu’elle déterre ses hantises. Lui. Gabriel, autant dire que tu te serais clairement passé de lui dans ta vie, pourquoi fallait-il qu’on te redonne les mêmes maux que dans le temps ? Comme si c’était un jeu, un amusement pour les distributeurs de carte. De mauvaise et que ça pour Jiji. Toujours. T’es abonné fallait te faire une raison à présent. « ouai enfin il a essayé de me parler… Je crois que je ne lui ai pas vraiment laissé le temps de le faire ! » Que tu avoues avec une petite moue à la jeune femme. Mais pourquoi t’aurais laissé ce dernier avoir des mots à dire, même des excuses ce n’était pas une chose que tu voulais entendre, non clairement pas. Parler de ce qu’avait fait Gabriel à ton père était une chose complétement impossible, tu n’étais pas capable de t’étendre sur le sujet avec lui. Avec Lyz c’était toujours plus facile, plus doux de le faire. « J’ai pleuré des jours et je lui ai dit qu’il m’avait quitté … je ne pouvais pas affronter son regard, imaginé de la façon dont il pourrait me regarder en sachant ce que j’avais fait. » Il t’avait toujours dit de faire attention à toi, à ton corps, mais forcément les belles paroles, les charmes de Gabriel avaient bien tout effacé. Tu t’étais laissé aller, vivant une belle aventure avec une triste fin, une fin qui ne manquait pas d’étincelle et de cœur brisé. Le tien, surtout. Loin de te douter de tout ce que l’ex en question pourrait penser de tout cela. Si seulement ce n’était que ton pauvre cœur brisé qui rongeait ton frein, mais c’était tellement plus. La maladie, cette maladie que ta mère avait dû affronter, combattre et dans lequel elle avait fini par être déclaré k.o, délaissant le monde, ton monde. Ce manque qui s’était installé dès les premières heures de son absence, alors tu ne voulais pas revoir la peine, la peur dans les yeux de tes proches comme quand elle était malade. Tu voudrais éviter tout cela, ne plus avoir à en souffrir, mais pour ça te faudrait une réponse, un oui, un non. T’aimerais le non, mais tu le sens ça ne sera pas le cas, tu le sens tellement que ton monde à toi va devoir changer. Les espoirs, les projets de vie, tout ça, perdre tant de chose, ou la vie. Le choix n’était pas si facile. Te glisser dans le sujet est tout bonnement une torture. « Je sais ce n’est pas le cancer qu’on va me déclarer, juste les gênes, mais la décision qui sera à prendre si le cas, c’est tellement trop, tellement horrible. » Tu en oublierais presque la belle India est dans le même sac, qu’elle est à tout vécu et que forcément tu n’es pas en droit de te plaindre, mais tu le fais. Car tu ne peux pas songer à être forte, pas cette fois. Pas en pensant à ta mère, pas à ce teint blanchâtre qu’elle possédait les derniers jours. « Je sais … faut que je trouve le courage, faut que je combatte la peur de l’hosto … j’ai tant de travail à faire sur moi-même … » Beaucoup. Tu le sais tu vas devoir affronter, mais tu n’es pas la seule à le faire chaque jours, tellement de femme le font, font ces tests, espérant ne pas avoir les mêmes gênes qui allaient ruiner les projets d’une vie. Le fondement d’une famille, tout ça. Tout est si compliqué, si impossible à expliquer. « Désolée je cherchais surtout à ce qu’on change de sujet … mais je ne suis pas douée, pour cela. » Que tu dis en offrant juste un sourire à India, un simple sourire qui te donnerait peut être un jour du courage .
 

_________________
† just a young man, with a quick fuse. i was uptight, wanna let loose, i was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


India Rosenbach


( play your cards )

/ avatar : clara.
/ crédits : (ava) perlman. (sign) uc.
/ nombre de messages : 1662
/ cartes en main : 10
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  R3VANQ0S_o
/ âge : 22
/ statut : y'a d'abord eu personne, puis y'a eu lui, et les autres. lui à nouveau et plus jamais aucun autre.
/ occupation : influenceuse/blogueuse populaire sur la toile (mode, voyages, beauté, lifestyle).
/ beau bordel : the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Original
☆ ☆ ☆
kéziah #2 - jihane - sera
anyone ? - anyone ? - anyone ?

the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  EmptyJeu 14 Mar - 0:34

il est des rencontres qui nous tombent dessus sans qu'on ne les voit venir et qui s'installent dans notre existence, pour ne plus en ressortir. il est des rencontres qui sans s'en rendre compte nous marquent plus que les autres, d'une manière plutôt unique. jiji, elle était arrivée sans crier gare, comme un courant d'air frais, laissant trainer un souffle de nouveauté dans son sillage. elle avait toujours rayonné au nez et à la vue de tous cette petite blonde. pourtant, aujourd'hui, les mauvais coups de la vie semblaient vouloir assombrir son horizon. comme la maladie avait pu le faire dans celle de la blogueuse. c'est sur ce terrain qu'elle s'engage d'abord india, elle lui raconte les retrouvailles qu'elle n'espérait plus mais qui lui était tombé du ciel il y avait à peine quelques jours. comme un coup de pouce du destin, qui remettait sur sa route ceux qui avaient le plus compté à des périodes différentes de sa vie. tristement, ils ne savaient rien de ce qui l'avait poussé à les quitter et c'est la difficulté de faire ces aveux qu'elle conte india. elle aimerait trouver les mots, les bons, ceux qui ne feront pas dérailler la machine. ceux qui l'aideront à se faire pardonner, à récupérer ce qu'ils avaient avant. parce qu'elle ne voulait pas tirer un trait sur ces relations, pas de la façon dont elle avait déjà été forcée de le faire une fois. comme je te comprends ! les maux ça se répare, faut du temps, des mots pour expliquer … et même si tu dis pas tout, s’ils t’aiment comme ils le disaient à l’époque, ça reviendra, ça pourra prendre du temps ou peut être que ça sera inné. c'est un sourire qui s'invite sur ses lèvres, à l'entente des paroles rassurantes de son amie. alors elle a envie d'y croire india, de se dire que le temps fera son oeuvre et que les sacrifices qu'elle avait fait en se privant d'eux quelques années plus tôt lui seraient rendus en guise de récompense à sa bonne foi. t'as sûrement raison. je n'ai pas beaucoup d'option de toute façon, à part croire en ma bonne étoile. de quelle étoile tu parles india ? celle qui t'avait déjà trop souvent abandonné tout au long de ta vie ? ou celle dont tu avais tiré la force de t'en sortir, de maintenir le cap pour deux quand maman baissait les bras, complètement lasse ? elle est intimement persuadée qu'elle a assez cher payé et qu'au jour d'aujourd'hui, la roue ne pouvait que tourner en sa faveur. et comme un effet miroir qui agirait sur leurs deux existences, elle avait aussi fait face au retour de son ex jihane. les circonstances étaient bien différentes pourtant, pour celle qui aurait préféré qu'il ne revienne plus s'inviter dans sa vie. et elle la comprend aisément india. une personne aussi toxique n'aurait jamais plus été la bienvenue dans son cercle proche. ouai enfin il a essayé de me parler… je crois que je ne lui ai pas vraiment laissé le temps de le faire ! elle ne retient même pas un léger rire en imaginant la scène. parce qu'elle avait toujours eu un sacré caractère la pilote et elle ne se faisait pas de souci pour qu'elle parvienne à tenir tête à celui qui s'était joué d'elle. j’ai pleuré des jours et je lui ai dit qu’il m’avait quitté … je ne pouvais pas affronter son regard, imaginé de la façon dont il pourrait me regarder en sachant ce que j’avais fait. ça lui brise le coeur d'entendre ça, de se rendre compte que l'on pouvait être aussi vulnérable face à un homme. elle aimerait pouvoir lui dire de tirer un trait définitif sur un être qui ne méritait même plus son attention, mais elle était bien placée pour savoir que ce n'était pas aussi facile à faire qu'à dire. je sais pas où t'en es par rapport à lui aujourd'hui... mais lui parler pourrait t'aider à mettre un point final à cette histoire. il pourrait s'expliquer, tu aurais sa version et même si t'as pas envie d'y croire, il y aura eu une vraie fin et tu pourras passer à autre chose. elle hausse les épaules à la suite de sa réponse. elle ne fait qu'une proposition india, elle ne la force à rien. mais c'était une méthode qui avait dû faire ses preuves plus d'une fois. et le sujet éclipsé, c'est un thème encore plus sérieux qui s'empare de leur conversation. un test de dépistage que jihane repousse de toutes ses forces par peur du diagnostic. et elle n'était certainement pas la seule à l'avoir fait. c'était toujours flippant de ne pas savoir ce que les résultats nous réservaient. je sais ce n’est pas le cancer qu’on va me déclarer, juste les gênes, mais la décision qui sera à prendre si le cas, c’est tellement trop, tellement horrible. elle ne peut que comprendre india, elle les avait vécu toutes ses étapes plus stressantes les unes que les autres. je sais … faut que je trouve le courage, faut que je combatte la peur de l’hosto … j’ai tant de travail à faire sur moi-même … faut que t'arrête d'y penser, de te poser autant de questions. c'est ta vie qui est en jeu et tu pourrais t'en sortir bien mieux que moi si tu cesses de repousser l'échéance. et puis tu sais même pas ce qu'on va t'annoncer. elle a besoin de la rassurer parce qu'il ne faut jamais tout voir en noir. le positif attire le positif alors elle allait tenter de lui redonner de l'espoir. puis comme sorti de nulle part, elle se penche sur le cas d'india. et cette dernière ne comprend pas vraiment où elle veut en venir. désolée je cherchais surtout à ce qu’on change de sujet … mais je ne suis pas douée, pour cela. c'est un sourire attendri qui prend place sur ses lèvres parce que c'était une réaction si adorable, un peu comme l'aurait fait un enfant pour se sortir d'une situation qui le mettait mal à l'aise. tu peux juste me le demander tu sais. elle n'insistera pas india, surtout si jiji lui demande de ne pas le faire. tu sais pas ce qui m'est arrivé ? on m'a fait une demande une mariage sur mon blog, avec le lieu de la cérémonie, la date et tout. j'savais plus où me mettre. ça la fait encore rire quand elle y repense. chaque jour, elle était surprise par le culot et la non-gêne des gens qui peuplaient cette terre. d'autres fois, ça lui valait de bons gros fous rires. et à ce moment-là, elles avaient cruellement besoin de ça toutes les deux.

_________________

i know, i know, i know, i know, we're
gonna make it 'cause no one else can
make me feel the way that you do.
i promise you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1195-i-promise-you-india http://savethequeens.forumactif.com/t1797-staring-at-the-moon-india
Contenu sponsorisé






the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty
MessageSujet: Re: the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)    the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
the demon of a life can not win against two hearts (Jindia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» le trone du seigneur demon!
» Life in UCLA
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» THE IRISH WAY OF LIFE.
» Demon Kitty, the demoniac cat.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: beautiful dirty rich-
Sauter vers: