Partagez | 
 

 No time for caution ft Kristina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


/ avatar : Lea Seydoux
/ crédits : @Sarasvati (ava) @anaelle (sign)
/ autres personnages : le petit prince
/ nombre de messages : 235
/ cartes en main : 1
/ âge : 31
/ statut : elle se cherche et se perd souvent entre courbes féminines et masculines
/ occupation : pâtissière passionnée
/ zone du queens : elle habite encore chez son frère et sa femme dans le queens effervescent mais elle aspire à avoir son propre chez-soi.
/ beau bordel :

RP EN COURS:
Shady / Katheryn
Rose / Daphne / Kristina

FULL

MessageSujet: No time for caution ft Kristina    Mer 29 Aoû - 23:43

@KRISTINA AINSWORTH &
Eliah Clayton

No time for caution

“ Mademoiselle Clayton ? Vous avez entendu ma question ? Qu’est-ce que vous refusez de me dire ? “

Mais qu’est ce que vous voulez qu’elle vous dise ? Qu’elle ne se sentait jamais à sa place. Qu’elle ne supportait pas sa propre peau, cette carcasse qu’elle se trimbalait, qu’elle trainait derrière elle. Démon si lourd qui l’accablait de jour en jour. Non. Eliah vivait dans le silence. Elle ne pouvait rien dire au risque de se retrouver cloisonnée, dans une cage vide, hostile. Elle ne pouvait expliquer ses pensées, ses pulsions noires, macabres quand elle réfléchissait un peu trop. Elle ne parvenait pas à mettre un mot sur ce vide qu’elle ressentait.
Un manque.
De quoi ?
De qui ?
Même si elle parlait, que pouvait-il bien faire qu’elle n’avait pas déjà essayé ? Oiseau pris au piège, les griffes d’acier se refermant sur lui. Etait-ce donc ça le prix de sa liberté ? Être estropié, déformé par les douleurs du passé. Muée dans le silence, le regard fuyant, elle refusait de parler à son thérapeute. Peur d’une vérité trop brutale, d’apprendre qu’elle ne pouvait rien effacer. Marquée au fer rouge, voilà ce qu’elle était. Mais elle refusait de l’entendre ça, c’était trop dur de se dire qu’elle ne pouvait pas y échapper. Elle savait ce qu’il allait lui dire, l’analyste. Il allait lui dire qu’elle n’aurait jamais dû fuir de cette manière, qu’elle aurait dû les confronter, l’oiseau se transformant en lion, sauvage, dangereux, sans pitié. Elle les aurait dévorés d’un coup de crocs bien placé. Au lieu de ça, l’oiseau avait pris les ailes à son cou, sans un regard en arrière. La page ne s’était jamais tournée. Son véritable remède était la confrontation avec ses parents. Elle avait besoin d’entendre, de comprendre. Elle avait besoin d’une réponse à cette question : Pourquoi ? Pourquoi lui rejeter la faute sur elle ? Oiseau de pacotille, pourquoi la cloisonner, la priver de se délecter des plaisirs simples qu’apporte l’enfance, l’adolescence. Pourquoi lui avoir pris cela ?
Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?
Elle soupira, lasse. Eliah en avait plus qu’assez que ces questions sans réponses la hantent jours et nuits.

“ Je vous ai très bien entendu, docteur. Mais je n’ai rien à ajouter. Je pense que notre séance est terminée pour aujourd’hui. ”

Encore une fois, elle avait fui. C’était ce qu’elle savait faire de mieux. Jouer la lâcheté. Ou peut-être que c’était ce qui la caractérisait. Elle était faible malgré ce qu’elle pouvait faire croire. Elle avait appris à se défendre, à se battre, mais ne parvenait pas à distribuer les coups, pas quand il s’agissait de ses parents.

Elle n’avait pas réussi à dormir, remuant dans son lit toutes les trente secondes. Après la séance avec son thérapeute, elle avait longuement cogité sur ce qu’il avait sous-entendu. La blonde s’était levée vers cinq heures du matin. Elle piqua un sweat dans l’armoire de son frère, enfila un legging, des baskets puis partit courir au parc. Non pas qu’elle aimait ça mais apparemment “ca va vous faire du bien, de faire du sport, de sortir prendre l’air, vous verrez, vos troubles anxieux se feront plus rares grâce aux endorphines”. Merci doc. Sacrés conseils. Elle suait. Non. Elle se noyait. Littéralement. L’agonie était telle que le peu de gens qu’elle croisa la dévisageait de haut en bas. Eliah sentait que les regards se faisaient plus insistants à chaque foulée. Elle avait l’impression d’être leur centre d’attention. Une tâche au milieu de la masse. Son pouls s’accéléra, ses foulées également. Elle voulait tout d’un coup leur échapper, ne plus sentir le poids de leurs yeux posés sur elle. Elle voulait se cacher où personne ne pouvait la voir. Elle entendait déjà des rires, moqueurs, méchants bourdonner dans ses oreilles. La jeune femme s’arrêta nette, en plein milieu du parc. Sa gorge se serra, l’air devenait de plus en plus difficile à attraper. Elle porta les mains à sa gorge, tremblant comme une feuille. Ses iris se gonflèrent, doublant de volume. Eliah cherchait à aspirer quelques gouttes d’air. En vain. Elle étouffait. Impuissante. Elle sentit son corps l’abandonner, tomber de ton son poids. A terre, la jeune femme fut prise de convulsions, sa carcasse se tortillant dans tous les sens.
Mais qui était cette présence douce qui se précipita à son chevet à la minute où Eliah perdit le contrôle ? Un ange tombé du ciel, venu combler le vide qu’elle portait en elle.


Pando & Skate vibes (icons)

_________________
 
Home, welcome home

“I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1380-if-you-could-see-me-now-eliah http://savethequeens.forumactif.com/t1449-envol#52380


avatar


/ avatar : Katherine McNamara
/ crédits : loudsilence.
/ autres personnages : peyton.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 1392

/ âge : 21
/ statut : En couple avec son enseignante Katheryn, de qui elle est totalement amoureuse, pour la première fois.
/ occupation : Etudiante en littérature depuis plus de deux ans, sans savoir où cela la mènera.
/ zone du queens : Queens vert, chez sa mère, mais plus pour longtemps.
/ beau bordel :
i have died everyday waiting for you, darling don’t be afraid, i have loved you for a thousand years. i love you for a thousand more.


MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Jeu 30 Aoû - 20:03

find somebody like you
eliah & kristina

« 'Cause you brought out the best of me, a part of me I'd never seen. You took my soul and wiped it clean, Our love was made for movie screens. »
Le réveil s’est fait très tôt ce matin, dans la demeure des Ainsworth. Kristina n’a aucun cours avant la fin de journée, et pourtant elle a eu beaucoup de mal à dormir, cette nuit. Et pour cause, sa vie est actuellement un véritable champ de bataille, avec elle, juste elle tout seule en plein milieu. Cela fait des mois qu’elle va mal, Kristina, et pourtant elle s’évertue à faire comme si rien n’avait changé dans sa vie. Comme si elle était toujours la même, alors que ce n’est vraisemblablement pas le cas. Elle a été violée, non par un seul homme, mais par trois. Ils ont abusé d’elle après l’avoir drogué, puis ils l’ont laissé comme si elle n’était rien d’autre qu’un vulgaire morceau de viande. Elle s’est débattue, tout du moins, elle a essayé comme elle a pu avec l’état dans lequel elle était. Et si au cours de cette soirée elle a pu avoir l’impression d’être dans les vapes, aujourd’hui elle se rappelle très bien à quel point elle a eu mal, à quel point elle a souffert physiquement comme mentalement. Et elle souffre encore, seulement, elle sait que si elle décide de le reconnaître, elle va s’effondrer, s’effondrer pour de bon. Alors elle tente de maintenir le cap malgré ce traumatisme, bien que, désormais ce sont ses sentiments qui semblent décider à la maltraiter. Depuis plusieurs semaines, elle est perturbée, Kristina. Perturbée par une femme pour qui son cœur bat un peu plus fort, pour la première fois de sa vie. Et cette femme n’est autre que son enseignante, Katheryn. Elle a vingt-ans de plus qu’elle et elle est mariée. Pourtant, il y a ce quelque chose d’incroyablement intense entre elles. Et Katheryn le sait également, puisqu’elle lui a demandé du temps pour y réfléchir. Seulement depuis ces quelques jours, depuis qu’elles ont eu cette discussion, la belle rousse ne peut s’empêcher de sa mère. Et comme si cela ne suffisait pas, sa mère et encore et toujours plus dure avec elle. Ce matin encore, elles se sont disputées, parce que cette dernière la trouve étrange en ce moment. Et c’est vrai qu’elle l’est, Kristina. Depuis son viol, il lui arrive parfois de fondre en larmes sans raison ou bien de devenir très agressive. Et maintenant, avec ce qu’elle ressent pour Katheryn, la situation ne s’arrange pas. Alors elle est partie, claquant la porte, dans le but de réfléchir à tout cela. Le parc lui semble être le meilleur endroit pour être un petit peu au calme. Et alors qu’elle marche, perdue dans ses pensées, elle entend soudainement un bruit sourd, et lorsqu’elle se retourne, Kristina voit une femme au sol, trembler, ou plutôt convulser. Elle la regarde alors avec stupeur avant de courir vers elle et de s’accroupir à ses côtés. Madame, hei, calmez-vous, ça va aller… ! Elle prend sa main dans la sienne pour la rassurer, et de l’autre elle lui caresse doucement le visage. Elle essaie de la calmer et de l’aider du mieux qu’elle peut, mais Kristina est tout aussi inquiète en la voyant dans un tel état. Ok je… Je vais appeler une ambulance, ne vous en faites pas… Elle ne lâche pas sa main et sort son téléphone. A cet instant précis elle a réellement peur pour la santé de cette inconnue, Kristina, et il est hors de question de prendre des risques. Elle commence à composer le numéro en espérant parvenir à calmer cette jolie blonde.
 
(c) DΛNDELION

_________________
- - we build it up, we tear it down, we leave our pieces on the ground. we see no end, we don't know how, we are lost and we're falling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1480-kristina-we-build-it-up-we-tear-it-down http://savethequeens.forumactif.com/t1494-kristina-this-is-my-fight-song#54564


avatar


/ avatar : Lea Seydoux
/ crédits : @Sarasvati (ava) @anaelle (sign)
/ autres personnages : le petit prince
/ nombre de messages : 235
/ cartes en main : 1
/ âge : 31
/ statut : elle se cherche et se perd souvent entre courbes féminines et masculines
/ occupation : pâtissière passionnée
/ zone du queens : elle habite encore chez son frère et sa femme dans le queens effervescent mais elle aspire à avoir son propre chez-soi.
/ beau bordel :

RP EN COURS:
Shady / Katheryn
Rose / Daphne / Kristina

FULL

MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Ven 31 Aoû - 21:20

@KRISTINA AINSWORTH &
Eliah Clayton

No time for caution

Elle suffoquait. Cage thoracique opprimée, l’air se faisait de plus en plus rare. Sa respiration était saccadée. Elle sifflait bruyamment. Son coeur se serrait de plus en plus, prêt à s’arrêter à tout moment. Orbites déformées, bourdonnement auditif, elle était dans une autre dimension, isolée de tout ce monde qui la dévisageait quelques minutes auparavant. Eli paniquait intérieurement. Etait-elle en train de mourir, d’avoir une de ces crises cardiaques fatales ? Ou délirait-t-elle simplement ? Après tout, deux jours plus tôt, elle appelait son amie Katheryn au beau milieu de la nuit, ivre morte, pour la ramener chez elle. Et elle avait subi des hallucinations répétitives pensant que son amie était en fait sa mère, tout droit venue des enfers pour la hanter dans ses plus mauvais jours. Etait-ce encore une fois un mauvais jour ? A quel moment Eliah était-elle en sécurité, en paix, avec elle-même et le monde qui l’entourait ? Cet état de constante détresse contre lequel aucun médicament n’était suffisamment fort pour l’aider. Elle avait arrêté, du jour au lendemain, les médocs, persuadée qu’ils ne faisaient qu’empirer la situation. Elle n’en avait jamais parlé à son thérapeute qui pensait qu’elle les prenait toujours. Il n’avait pas noté de changements de comportement. Mais à ce moment-là, Eli regrettait de ne pas les avoir sur elle pour s’en sortir. Elle allait donc finir comme ça, dépendante, accro aux médocs, complètement amorphe vingt quatre heures sur vingt quatre.

Malgré les violentes convulsions qui la paralysaient totalement, la blonde sentait une présence. Quelqu’un était venu à son secours, encore une fois. Encore une fois, elle avait besoin d’autrui pour qu’on la tire de ses problèmes. Bordel, elle n’était donc pas assez autonome pour faire tout toute seule, comme une grande ? Elle était toujours obligée de déranger les autres. Un vrai fardeau. Une plaie. Voilà ce qu’elle était. Un boulet qu’on souhaiterait se débarrasser, jeter dans la mer pour qu’il s’enfonce et ne revienne jamais à la surface. C’était l’histoire de sa vie. Etiquetée dès sa naissance, elle n’avait jamais su l’enlever. Trente ans plus tard, rien n’avait changé. Elle était toujours là malgré tous les efforts qu’elle avait fournis pour qu’elle disparaisse. Maudite marque.

Eli sentit une main douce caresser lentement son visage pour l’apaiser. Son corps se crispa un peu plus. Elle agrippa l’avant-bras de l’inconnue avec violence. Le téléphone de l’inconnue virevolta à quelques centimètres avant de s’écraser sur le sol avant même qu’elle n’ait pu appeler les secours. Il était impossible de s’échapper de l’emprise d’Eliah. Elle serrait fort, tellement fort que la peau blanche se teinta de rouge. Elle écouta les paroles de la jeune femme qui se tenait devant elle. Elle essaya de se concentrer dessus, et de s’en sortir par ses propres moyens. Ça va aller. Oui, ça va aller. Calme-toi. Concentre-toi. Une petite voix raisonnait dans sa tête ou peut-être était-ce la voix de l’inconnue. Elle trouvait les mots pour l’apaiser, la réconforter. La mâchoire crispée de la blonde s’ouvrit petit à petit. Respire. Elle inspira. Ses poumons aspirèrent chaque goutte d’air qu’on pouvait leur offrir. Eliah reprenait peu à peu le contrôle. Ses convulsions se réduisirent en tremblements, plus faibles. Tout son corps recommençait à s’oxygéner. Ses yeux se posèrent sur la chevelure flamboyante de la jeune femme penchée au dessus d’elle. Les traits de son visage étaient marqués par l’inquiétude. La blonde esquissa un sourire, incapable d’articuler un seul mot. Encore sous le choc, elle se releva et s’assit en tailleur. Elle posa la main sur le haut de son crâne. C’était comme si on venait de lui asséner un coup de massue. Elle avait un mal de tête terrible. Elle n’osait pas vraiment regarder la rousse dans les yeux. Eli avait honte de s’être mise dans cette situation, honte d’avoir provoqué ce stress en étant partie courir ce jour-là. Quelle idée ! Les yeux fixant le sol, elle parla d’une voix lasse :

“ Je… je ne sais pas comment vous remercier. Je crois que vous m’avez sauvé la vie…”

Elle se racla la gorge, mal à l’aise. Elle désigna l’avant-bras de l’inconnue, rougi, marqué par sa faute.

“ Je suis désolée, je ne voulais pas…”

Elle finit par lever le regard. Dans ses yeux, elle ne voyait que de la tendresse, de la compassion alors que ses propres iris étaient encore dilatées de peur. Elle lui devait tout à cette jolie rousse. Sans elle, jamais elle ne s'en serait sortie.

Pando & Skate vibes (icons)

_________________
 
Home, welcome home

“I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1380-if-you-could-see-me-now-eliah http://savethequeens.forumactif.com/t1449-envol#52380


avatar


/ avatar : Katherine McNamara
/ crédits : loudsilence.
/ autres personnages : peyton.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 1392

/ âge : 21
/ statut : En couple avec son enseignante Katheryn, de qui elle est totalement amoureuse, pour la première fois.
/ occupation : Etudiante en littérature depuis plus de deux ans, sans savoir où cela la mènera.
/ zone du queens : Queens vert, chez sa mère, mais plus pour longtemps.
/ beau bordel :
i have died everyday waiting for you, darling don’t be afraid, i have loved you for a thousand years. i love you for a thousand more.


MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Mer 5 Sep - 18:39

find somebody like you
eliah & kristina

« 'Cause you brought out the best of me, a part of me I'd never seen. You took my soul and wiped it clean, Our love was made for movie screens. »
C’est la première fois, la toute première fois qu’elle se retrouve dans une telle situation, Kristina. Elle regarde cette inconnue, elle la voit suffoquer, tout son corps tremblant, et la sent soudainement s’agripper à son bras. Faisant virevolter son téléphone par la même occasion. Et à cet instant précis, elle ne s’inquiète ni pour son propre bras ni pour son téléphone, elle s’inquiète uniquement pour la jolie blonde, pour sa santé, et pour la manière dont elle va réussir à s’en sortir. En réalité, elle se sent instantanément connectée à elle, elle se sent responsable d’elle et… Elle comprend ce qu’a ressenti son amie Isabella, lorsqu’elle l’a rencontré pour la première fois. Ou plutôt, lorsqu’elle a trouvé Kristina en pleine rue alors qu’elle venait de se faire violer. Parce que suite à cela, Isabella a tenu à veiller sur elle, à s’assurer qu’elle aille bien. Et, en posant ses yeux verts sur cette inconnue, elle a le même sentiment, Kristina. Elle a la sensation que son destin est lié au sien, maintenant. Elle a la sensation qu’elle ne peut pas l’abandonner, ni ici, ni maintenant. Et, comme si l’univers cherchait à lui dire quelque chose, elle parvient doucement à la calmer, à lui redonner un peu de souffle et surtout à calmer ses convulsions. Finalement, elle est peut-être capable de faire quelque chose de bien, Kristina, si elle a pu la sauver, elle. La jeune étudiante ignore tout de ce qui lui est arrivé, elle ignore tout de sa vie et de qui elle est, mais à désormais, elle veut s’assurer qu’elle soit tirée d’affaire. Elle la laisse alors se redresser, avant d’esquisser un sourire, le plus doux possible. Ne me remerciez pas, j’ai fait ce que j’ai pu. Et surtout, c’est bien normal. Elle n’allait tout de même pas la regarder agoniser juste sous ses yeux et tourner les talons. Non, elle a fait ce que n’importe quelle personne sensée aurait pu faire. Et, en voyant sa nouvelle amie baisser les yeux, Kristina attrape doucement ses mains dans les siennes pour la rassurer. Ce n’est rien, vraiment, ne vous en faites pas. Elle serre alors quelques secondes ses mains. Elle n’a absolument rien senti, tant elle était inquiète et focaliser sur la jolie blonde. Après quelques secondes, elle reprend la parole d’une douce voix. Est-ce que ça va aller ? Vous… Vous voulez vous relever ? Elle n’est pas prête de la lâcher, pas maintenant. Surtout qu’elle n’a même pas pu appeler une ambulance, alors c’est son rôle de s’assurer qu’elle aille bien, qu’elle puisse rentrer chez elle sans encombres.
 
(c) DΛNDELION

_________________
- - we build it up, we tear it down, we leave our pieces on the ground. we see no end, we don't know how, we are lost and we're falling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1480-kristina-we-build-it-up-we-tear-it-down http://savethequeens.forumactif.com/t1494-kristina-this-is-my-fight-song#54564


avatar


/ avatar : Lea Seydoux
/ crédits : @Sarasvati (ava) @anaelle (sign)
/ autres personnages : le petit prince
/ nombre de messages : 235
/ cartes en main : 1
/ âge : 31
/ statut : elle se cherche et se perd souvent entre courbes féminines et masculines
/ occupation : pâtissière passionnée
/ zone du queens : elle habite encore chez son frère et sa femme dans le queens effervescent mais elle aspire à avoir son propre chez-soi.
/ beau bordel :

RP EN COURS:
Shady / Katheryn
Rose / Daphne / Kristina

FULL

MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Dim 9 Sep - 17:52

@KRISTINA AINSWORTH &
Eliah Clayton

No time for caution


Ange tout droit venu du ciel. Chevelure flamboyante pour l’attirer à elle, l’extorquer de ses convulsions à répétition. Eliah émergeait petit à petit. Ses prunelles étaient encore marquées par la peur. La mâchoire crispée, elle croisa le regard de la jeune femme en face d’elle. La pâtissière croyait halluciner. Au début, elle pensait qu’elle n’était pas vraiment là et que c’était son cerveau qui était en train de merder. Mais quand elle entendit sa voix, douce et reposante et qu’elle sentit ses mains se poser sur les siennes, la blonde sut qu’elle était vraiment là, pour elle. Elle n’en revenait toujours pas. La gamine devait avoir une dizaine d’année de moins qu’elle. Elle avait sûrement mieux à faire, d’autres chats à fouetter. Elle ressemblait à ce genre de fille heureuse à qui la vie souriait. Alors qu’est-ce qu’elle faisait là à s’embêter avec elle ? Eliah ne pouvait pas être soignée alors à quoi bon qu’on lui vienne en aide ?
La voix douce de la rousse était emplie de compassion. Elle était vraiment là pour elle. La blonde s’y fit à l’idée. Elle soupira un instant, histoire de se remettre les idées en place. S’apitoyer sur son sort n’allait pas les aider, ni elle, ni l'autre. En réalité, elle était juste reconnaissante que quelqu’un l’ait vue et soit venue à son chevet pour l’aider. Elle aurait pu mourir d’une crise pareille, Eli n’en doutait pas une seule seconde. Elle lui sourit à la jolie rousse. C’était franc, chargé d’une extrême gratitude. La pâtissière ne savait pas quoi lui dire, ni comment la remercier. Elle ne faisait que la contempler, silencieusement, sourire aux lèvres. Mais le silence devenait gênant, la chevelure flamboyante ayant posée une question quelques minutes plus tôt déjà. Eli replaça ses cheveux en arrière. Elle se mit à quatre pattes puis mit un pied près de sa main pour essayer de se relever. Elle s’appuya sur son ange gardien du jour. L’effort lui arracha une grimace de douleur. Ses membres lui paraissaient si lourds, impossible de tenir debout seule. Elle titubait.

Avec l’aide de l’inconnue, Eli passa son bras au dessus de son épaule pour qu’elle puisse marcher jusqu’à un banc.  Elle se posa dessus doucement. Muscles toujours tétanisés, ankylosés. La jolie blonde souffrait, et avait sûrement besoin d’aller voir quelqu’un, un médecin ou alors retourner chez son thérapeute. Cette idée lui tordit le ventre. Non. Elle voulait pas le voir. Elle préférait rester là avec l’inconnue. Ah d’ailleurs, oui, la jolie rousse. Eli se tourna vers elle, plantant ses iris bleues dans les siennes.

“ Vous êtes un véritable ange tombé du ciel ! Je sais même pas comment vous remercier… je sais pas si vous vous en rendez compte mais vous m’avez sauvé la vie !”

En disant ces mots, la pâtissière se rendit compte qu’elle avait sûrement échappé de peu à l’accident tragique. Un voile se posa sur ses yeux et elle détourna le regard. Elle n’était pas loin de l’appartement et puis son frère devait être déjà sorti.

“ Est-ce que ça vous dirait de venir chez moi manger quelque chose ? J’aurais bien besoin d’un peu de sucre et de café pour me remettre en forme… et puis je fais de très bons gâteaux !”

Argument implacable. Qui refuserait de goûter à ses pâtisseries ? Elle commença à se relever, lentement, laissant ses membres se tendre sans les brusquer. Elle se tourna vers l’inconnue.

“ C’est par là-bas, vous v’nez ?”

Pando & Skate vibes (icons)

_________________
 
Home, welcome home

“I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1380-if-you-could-see-me-now-eliah http://savethequeens.forumactif.com/t1449-envol#52380


avatar


/ avatar : Katherine McNamara
/ crédits : loudsilence.
/ autres personnages : peyton.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 1392

/ âge : 21
/ statut : En couple avec son enseignante Katheryn, de qui elle est totalement amoureuse, pour la première fois.
/ occupation : Etudiante en littérature depuis plus de deux ans, sans savoir où cela la mènera.
/ zone du queens : Queens vert, chez sa mère, mais plus pour longtemps.
/ beau bordel :
i have died everyday waiting for you, darling don’t be afraid, i have loved you for a thousand years. i love you for a thousand more.


MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Lun 10 Sep - 12:04

find somebody like you
eliah & kristina

« 'Cause you brought out the best of me, a part of me I'd never seen. You took my soul and wiped it clean, Our love was made for movie screens. »
Il y a quelque chose, chez cette inconnue. Quelque chose de vulnérable qui la touche irrémédiablement. C’est instinctif entre elles, et si Kristina ne parvient pas encore à comprendre totalement ce qui lui arrive, elle sait qu’elle doit être là pour cette jolie blonde. Elle doit être là pour elle aujourd’hui et pour veiller sur elle. Et, au fond, peut-être qu’en aidant cette femme, elle parviendra à s’aider également, à s’aider par la même occasion. Depuis des mois, sa vie part littéralement en lambeaux et elle a le sentiment de perdre totalement le contrôle sur elle-même. Mais, ce matin, elle vient de l’aider. Elle a réussi à calmer sa crise, à la sortir de cet état de panique et c’est bien le plus important actuellement. Alors, la jolie rousse la laisse doucement reprendre ses esprits. Elle imagine sans mal à quel point elle doit être bouleversée, elle-même a vécu une expérience assez traumatisante lorsqu’elle a été droguée… Juste… Juste avant qu’on abuse d’elle. Kristina se rappelle encore à quel point elle était fébrile, comme… A moitié dans le coma. Et si elle n’avait pas été retrouvée par Isabella, ce soir-là, elle n’avait aucunes idées de la façon dont elle aurait terminé la soirée. Alors aujourd’hui, elle veut en faire autant pour Eliah parce que, si elle ne va pas forcément mieux aujourd’hui, elle sait quel bien cela peut faire d’être soutenue et sauvée. Kristina se relève alors avant la belle blonde, et puis elle l’aide à en faire de même en la soutenant doucement. Elle prend tendrement son bras pour la relever et une fois l’inconnue debout, l’étudiante la soutient immédiatement pour qu’elle ne retombe pas. Accrochez-vous. Affirme-t-elle en souriant, avant de l’aider à rejoindre un banc un peu plus loin. Elle marche avec elle en faisant bien attention. Puis elle l’aide finalement à s’asseoir en entendant ses paroles suivantes. Un ange, tout de même pas… Mais, je suis vraiment heureuse d’avoir pu vous aider. Dit-elle en posant tendrement sa main sur la jambe d’Eliah. Vous êtes certaine de ne pas vouloir voir un médecin ? En voyant l’inconnue souffrir, Kristina s’inquiète évidemment. Elle a peur qu’elle puisse garder des séquelles de cette crise, et, qu’elle ne soit pas prise en charge suffisamment tôt pour pouvoir l’éviter. En entendant les paroles suivantes de sa nouvelle amie, la jeune femme esquisse un beau sourire avant de lui répondre. D’accord, avec grand plaisir. Et vous avez besoin de vous reposer alors, je pourrai veiller sur vous. Et, par la même occasion, elle saisit l’opportunité d’en apprendre davantage sur elle. De comprendre ce qui lui est arrivé. De savoir qui elle est et, pourquoi pas gagner une nouvelle amie. Elle en a bien besoin, en ce moment, Kristina. Elle se lève alors avec elle et prend de nouveau son bras pour marcher à ses côtés, elle est très attentive, Kristina. Et tout en la suivant, elle reprend la parole. Je m’appelle Kristina. Et, vous pouvez me tutoyer. Puisqu’après tout, elles étaient bien parties pour ne plus se quitter toutes les deux.
 
(c) DΛNDELION

_________________
- - we build it up, we tear it down, we leave our pieces on the ground. we see no end, we don't know how, we are lost and we're falling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1480-kristina-we-build-it-up-we-tear-it-down http://savethequeens.forumactif.com/t1494-kristina-this-is-my-fight-song#54564


avatar


/ avatar : Lea Seydoux
/ crédits : @Sarasvati (ava) @anaelle (sign)
/ autres personnages : le petit prince
/ nombre de messages : 235
/ cartes en main : 1
/ âge : 31
/ statut : elle se cherche et se perd souvent entre courbes féminines et masculines
/ occupation : pâtissière passionnée
/ zone du queens : elle habite encore chez son frère et sa femme dans le queens effervescent mais elle aspire à avoir son propre chez-soi.
/ beau bordel :

RP EN COURS:
Shady / Katheryn
Rose / Daphne / Kristina

FULL

MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Mer 19 Sep - 21:53

@KRISTINA AINSWORTH &
Eliah Clayton

No time for caution

C’était une toute autre personne qui émanait de son corps. Sa crise quelques minutes plus tôt l’avait comme bouleversée. Changement radical. Illumination rayonnante. Bénédiction divine. L’ange flamboyant avait appuyé sur pause pour permettre à la jolie blonde de vivre, juste un petit instant. Elle avait l’air comme libéré de ce boulet qu’elle trainait depuis trop longtemps. La rousse paraissait inquiète. Elle voulait appeler un médecin, pour s’assurer que tout allait bien. Mais rien n’allait et un médecin ne pouvait rien arranger à son problème. La pâtissière ne voulait plus en entendre parler, elle ne voulait plus remettre un pied dans le cabinet de son thérapeute. Elle voulait juste vivre sa vie. Là. Maintenant. Avec cette inconnue qui l’avait sauvée. Frivolité qui s’emparait de son être. C’était nouveau pour elle mais tellement grisant. L’attention particulière qu’on lui portait devait y être pour quelque chose. Eliah revivait, l’espace d’un instant.

La rousse décida de la suivre sans se poser de questions au plus grand bonheur de la blonde. Il y avait quelque chose d’intriguant chez cette inconnue. Elle avait l’impression de déjà la connaître, de l’avoir déjà vue. Comme si elles étaient de vieilles connaissances. Sensation étrange. Kristina. L’ange gardien portait donc ce nom. La blonde ne croyait pas en Dieu mais il y avait comme une connotation divine. Elle délirait peut-être, probablement encore sous le choc de la crise de panique. La blonde s’appuyait sur sa nouvelle amie pour marcher. L’appartement de son frère n’était pas si loin mais elle avait perdu toute notion de distance. Elle avait l’impression que ça faisait des heures qu’elle était debout.

“ Je m’appelle Eliah… vous… tu… merci”

C’était la seule chose qu’elle pouvait lui dire. oui. merci. Pour lui avoir sauvé la vie. Pour être restée. Ne pas avoir insisté pour appeler un médecin. Et puis pour proposer son aide et pour veiller sur elle. Eli était simplement reconnaissante. Le chemin vers l’appartement se fit en silence. La pâtissière avait besoin de se concentrer pour aligner un pas devant l’autre. Elle avait besoin de ralentir la cadence, quelques fois, pour éviter de perdre prise. À cette allure, elles mirent une bonne vingtaine de minutes avant d’arriver à destination.
La blonde prit alors les devants. Elle sortit les clés de sa poche lorsqu’elles entrèrent dans l’ascenseur. Elle lançait quelques regards à Kristina, souriait bêtement mais toujours sans un mot. Une fois arrivées, Eliah ouvrit la porte et laissa entrer la jeune fille.

“Fais comme chez toi, mi casa es tu casa comme on dit”

Elle referma derrière elle avec calme. Elle se sentait mieux. Beaucoup mieux. La pâtissière était ravie de savoir que son frère s’était absenté, tout comme sa femme. Les explications seraient donc pour plus tard. Tant mieux. Elle fila à la cuisine, sortit quelques pâtisseries de la veille puis fit couler un peu de café. Elle se tourna vers son invitée.

“J’espère que tu trouveras ton bonheur là-dedans, j’ai fait quelques petits gâteaux et j’ai du café. Si tu veux autre chose, tu n’hésites surtout pas.”

Elle voulait bien faire, lui plaire, et sympathiser avec elle. La blonde sentait qu’elles pouvaient être amies. Elle s’approcha d’elle, s’affalant sur le canapé juste à côté. Elle soupira, heureuse d’être enfin chez elle.

“Merci de m’avoir raccompagnée et de ne pas avoir appelé de médecin. C’est pas trop mon fort, en ce moment, le domaine médical… je préfère mille fois être ici avec vo… toi qu’avec mon thérapeute.”

Petit rire qui s’échappa de sa gorge. Rire jaune. Elle sentait qu’elle pouvait lui parler à Kristina, qu’elle pouvait tout lui dire. C’était étrange comme sensation. Indescriptible. Elle se contentait donc l’écouter et puis de lui parler. D’elle, de son métier, de sa maladie, de ses crises, de tout... de rien... 
Pando & Skate vibes (icons)

_________________
 
Home, welcome home

“I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1380-if-you-could-see-me-now-eliah http://savethequeens.forumactif.com/t1449-envol#52380


avatar


/ avatar : Katherine McNamara
/ crédits : loudsilence.
/ autres personnages : peyton.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 1392

/ âge : 21
/ statut : En couple avec son enseignante Katheryn, de qui elle est totalement amoureuse, pour la première fois.
/ occupation : Etudiante en littérature depuis plus de deux ans, sans savoir où cela la mènera.
/ zone du queens : Queens vert, chez sa mère, mais plus pour longtemps.
/ beau bordel :
i have died everyday waiting for you, darling don’t be afraid, i have loved you for a thousand years. i love you for a thousand more.


MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Ven 21 Sep - 11:45

find somebody like you
eliah & kristina

« 'Cause you brought out the best of me, a part of me I'd never seen. You took my soul and wiped it clean, Our love was made for movie screens. »
Elle n’imagine pas une seule seconde dans quelle détresse se trouve sa nouvelle amie, Kristina. Elle n’imagine pas une seule seconde le mal qui la ronge. Mais, ce qu’elle sent, Kristina, c’est qu’elle doit être très seule, cette jolie blonde. Elle le voit bien, lorsqu’elle la regarde, elle voit bien que sa présence lui fait un bien fou. Son visage a changé, elle est toujours vraisemblablement épuisée, mais elle est également rassurée et soulagée de voir la jolie rousse près d’elle. Dans les yeux d’Eliah, elle a le sentiment d’être un ange tombé sur terre. Et elle en est touchée, réellement touchée, c’est la première fois que cela lui arrive, et voir cette inconnue avoir autant besoin d’elle, lui prouve qu’elle ne peut pas la laisser. Alors elle n’hésite pas une seconde, elle la suit en la laissant s’appuyer sur elle. Elles marchent pendant une bonne vingtaine de minutes, ce qui semble assez éprouvant pour Eliah alors Kristina va doucement, elle s’adapte à elle et fait ce qu’il faut pour qu’elle maintienne le cap. Elle s’occupe d’elle, comme elle le peut. Je suis contente de te connaître, Eliah. Et, de rien. Une fois arrivées toutes deux dans l’immeuble de la belle, Kristina entre dans l’ascenseur avec elle, heureusement qu’il y en a un, la jeune femme ne veut pas voir sa nouvelle amie se fatiguer encore davantage. Elle lui offre un beau sourire, entrant dans l’appartement à ses côtés. C’est vraiment joli chez toi. Regardant autour d’elle, Kristina s’installe au salon aux côtés d’Eliah. Elle tient vraiment à la remercier, elle lui offre des gâteaux qui ont l’air réellement délicieux, du café, et elle fait tout pour qu’elle se sente bien ici. Peut-être qu’après ce qui vient de lui arriver, cette souffrance physique, la compagnie et la présence de quelqu’un la tranquillise. Dans tous les cas, Kristina la trouve sincèrement adorable. C’est parfait ne t’en fais pas, merci beaucoup. Mais les paroles suivantes de son amie interpellent la jeune étudiante. Elle la remercie de l’avoir raccompagnée et de s’occuper d’elle plutôt que d’appeler un médecin, elle lui explique qu’en ce moment, elle a beaucoup de mal. Elle affirme même qu’elle voit un thérapeute. Alors d’une voix attentive et, un petit peu inquiète tout de même, elle reprend la parole.   Est-ce que tu… Tu veux dire que ça t’arrive souvent… ? Ce genre de crise… ? Elle est contente de pouvoir prendre soins d’elle, et qu’elle soit rassurée à ses côtés, mais elle s’inquiète grandement pour sa santé. Si elle n’était pas arrivée tout à l’heure dans ce parc, la situation aurait pu être beaucoup plus grave. Et, elle avait également besoin d’elle pour rentrer jusqu’à son domicile. Son instinct protecteur se réveille, lorsqu’elle est avec Eliah. Et, dans le fond, elle se dit que leur rencontre est peut-être bien un signe du destin, qu’elles ont besoin l’une de l’autre dans leurs vies.
 
(c) DΛNDELION

_________________
- - we build it up, we tear it down, we leave our pieces on the ground. we see no end, we don't know how, we are lost and we're falling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1480-kristina-we-build-it-up-we-tear-it-down http://savethequeens.forumactif.com/t1494-kristina-this-is-my-fight-song#54564


avatar


/ avatar : Lea Seydoux
/ crédits : @Sarasvati (ava) @anaelle (sign)
/ autres personnages : le petit prince
/ nombre de messages : 235
/ cartes en main : 1
/ âge : 31
/ statut : elle se cherche et se perd souvent entre courbes féminines et masculines
/ occupation : pâtissière passionnée
/ zone du queens : elle habite encore chez son frère et sa femme dans le queens effervescent mais elle aspire à avoir son propre chez-soi.
/ beau bordel :

RP EN COURS:
Shady / Katheryn
Rose / Daphne / Kristina

FULL

MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Dim 30 Sep - 17:24

@KRISTINA AINSWORTH &
Eliah Clayton

No time for caution
Elle était heureuse que la rousse ait accepté sa proposition. Cela faisait une présence en plus à la maison. Son frère et sa femme étaient partis en voyage, ils avaient besoin d’air. Ils en avaient probablement assez d’avoir la pâtissière toujours dans leur patte. Eliah s’était toujours sentie de trop dans cet appartement. Il n’y avait pas de place pour elle. Elle devait prendre son envol. S’élever plus haut que les nuages, côtoyer le soleil jusqu’à s’en brûler les prunelles. Rêve impossible. Sensation de rater. D’être passée à côté de quelque chose. De ne pas avoir pris le train à temps. Elle vivait en décalé : trente ans mais toujours une enfant incapable de quitter le foyer familial. Gamine. Pyramide du désespoir qu’elle dévalait à pleine vitesse. Elle s'engouffrait chaque jour un peu plus. Gouffre abyssal qui l'engloutissait toute entière.

Elle jeta un oeil vers Kristina, qui se satisfaisait des petits gâteaux et du café qu'Eli lui avait proposé. Au moins quelqu'un qui était heureux dans sa vie, qui en profitait pleinement. Elle était jeune, jolie, jouissait probablement d'une vie amoureuse excitante. La rousse avait tout pour elle, trop parfaite pour ce monde. Eli se demandait réellement ce qu'elle faisait ici, avec elle. L'inquiétude dans sa voix lorsqu'elle lui demandait si elle faisait ça souvent. Comment dire, comment savoir... Eliah avait l'impression que chaque jour le mal qui la rongeait grandissait. Il prenait de plus en plus d'ampleur et s'incarnait sous tout un tas de forme indescriptible. Elle ne pouvait ni savoir ni prévoir comment sa maladie se manifesterait. Exploration quotidienne. Véritable aventurière dans la densité de son mal-être.

"J'sais pas. Ça va, ça vient, j'contrôle pas vraiment la chose. C'est assez aléatoire en fait. Mais c'est rare ce genre de crises normalement. Y'a tout un tas d'autres trucs qui m'arrivent mais jamais personne n'a réussi à m'aider là-dessus. Et non l'yoga, les exercices de respiration et les chats n'aident pas non plus à m'apaiser."  

Sourire qui se dessina sur ses lippes. Elle se rappelait cette fameuse séance où son thérapeute qui lui avait prescrit ces choses-là. Méthode miracle. Conneries. Effet placebo contre lequel elle était immunisée. C'était pas comme si son psychologue était compétent, lui aussi. Des mois qu'elle le voyait, des heures inutiles passées sur ce canapé, à parler, à essayer de se livrer. En vain. Elle n'avait jamais réussi à le faire. Pas aussi bien que ce jour-là avec Kristina. Elle se releva d'un coup, s'installant bien au fond du canapé. Elle attrapa un petit gâteau au chocolat qu'elle croqua à pleine dents. L'amertume du cacao mélangée à celle de la framboise, la petite touche sucrée de la vanille. Ses papilles s'éveillèrent, comme pour la première fois. Croisant les jambes, elle fixa la rousse qui avait, elle-aussi, succombé à l'appel des douceurs sucrées.

"Et toi alors ? Qu'est-ce que tu fais à t'occuper d'une pauv' fille comme moi ? J'suis sûre que tu as bien mieux à faire, des gens à voir, des cours à préparer..."

Dis-moi, ange aux cheveux de feu, dis-moi tes secrets. Qu'est-ce que tu caches derrière cette lueur flamboyante ?
Pando & Skate vibes (icons)

_________________
 
Home, welcome home

“I loved her against reason, against promise, against peace, against hope, against happiness, against all discouragement that could be."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1380-if-you-could-see-me-now-eliah http://savethequeens.forumactif.com/t1449-envol#52380


avatar


/ avatar : Katherine McNamara
/ crédits : loudsilence.
/ autres personnages : peyton.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 1392

/ âge : 21
/ statut : En couple avec son enseignante Katheryn, de qui elle est totalement amoureuse, pour la première fois.
/ occupation : Etudiante en littérature depuis plus de deux ans, sans savoir où cela la mènera.
/ zone du queens : Queens vert, chez sa mère, mais plus pour longtemps.
/ beau bordel :
i have died everyday waiting for you, darling don’t be afraid, i have loved you for a thousand years. i love you for a thousand more.


MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    Mer 3 Oct - 12:23

find somebody like you
eliah & kristina

« 'Cause you brought out the best of me, a part of me I'd never seen. You took my soul and wiped it clean, Our love was made for movie screens. »
Eliah se trompe, elle n’imagine pas à quel point. Elle n’imagine pas à quel point Kristina est tout sauf une jeune femme parfaite. Elle est tout sauf cela. Et pourtant, depuis le départ de son père lorsqu’elle n’était qu’une petite fille, depuis son abandon, sa mère ne cesse de vouloir qu’elle le soit. Elle a déposé toutes ses exigences sur elle, elle souhaite avoir une fille qui puisse la rendre fière, une fille qui satisfait ses attentes. Ce n’est plus de l’amour, qu’elle lui donne, en réalité, elle oublie presque de le faire. Non, ce qu’elle lui donne c’est une image. Une image de mère qui a pourtant bien changé. Elle en veut toujours plus, elle veut toujours que Kristina fasse mieux, parce que ce n’est jamais assez bien. Et Kristina, c’est une pression qu’elle a beaucoup de mal a supporté. Plus encore, elle manque cruellement d’amour. Sa vie est loin d’être parfaite, et depuis quelques temps, depuis quelques mois, c’est bien pire encore. Comment pourrait-elle être parfaite, alors que des hommes ont abusé d’elle ? Alors qu’elle a été salie, humiliée, brisée ? Elle a presque l’impression que la seule et unique chose qu’elle est parvenue à faire de bien, c’est aidé Eliah aujourd’hui. C’est prendre soins d’elle et s’intéresser à elle. C’est pour cette raison qu’elle lui pose autant de questions, parce qu’elle s’inquiète pour elle et elle n’ose même pas imaginer ce qui aurait pu arriver si elle ne l’avait pas trouvé aujourd’hui. Si elle n’était pas intervenue pour calmer sa crise. Elle écoute attentivement ses paroles, Kristina, et elles ne sont pas vraiment rassurantes. Ce n’est pas la première fois qu’Eliah subit une telle crise, et il lui arrive encore bien d’autres choses. Et… Est-ce que tu sais d’où ça vient… Ces crises et tout ce qui t’arrive… ? Il y a forcément une raison, il y a forcément quelque chose à comprendre pour pouvoir l’aider à aller mieux. La belle rousse esquisse un sourire amusé en entendant ses paroles au sujet des chats ou du yoga. Eliah semble prendre plutôt bien la chose, ou peut-être simplement qu’elle est habituée désormais, qu’elle a baissé les bras et qu’elle ne pense pas pouvoir guérir. Quoi qu’il en soit, elle ne peut pas rester seule, pas dans un tel état de santé. Attrapant un gâteau qu’elle croque à son tour, elle entend finalement la question de sa nouvelle amie. Qu’est-ce qu’elle a de mieux à faire ? Sa vie est un véritable champ de ruine. Etre ici avec elle, c’est presque mieux, parce qu’elle ne pense plus à ses problèmes l’espace d’un instant. Elle ne pense plus à son viol, elle ne pense plus à Katheryn, elle ne pense plus au fait qu’elle est totalement perdue dans sa vie. C’est un plaisir de m’occuper de toi. Elle lui offre un tendre sourire, sincère. Et puis elle reprend finalement la parole. Non vraiment, aujourd’hui je n’ai pas cours et j’avoue que ça me change les idées à moi aussi, d’être ici avec toi. Des secrets, elle en a énormément, Kristina. Elle est bien plus instable qu’elle en a l’air, elle est bien plus fragile qu’elle n’en a l’air. Elle est simplement plongée dans un profond déni, un déni qui l’empêche de totalement s’effondrer. Et si un jour elle se retrouve confronter à ses démons, elle n’a aucune idée de la manière dont elle pourra s’en sortir.
 
(c) DΛNDELION

_________________
- - we build it up, we tear it down, we leave our pieces on the ground. we see no end, we don't know how, we are lost and we're falling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1480-kristina-we-build-it-up-we-tear-it-down http://savethequeens.forumactif.com/t1494-kristina-this-is-my-fight-song#54564
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: No time for caution ft Kristina    

Revenir en haut Aller en bas
 
No time for caution ft Kristina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: ravens in the old oak tree-
Sauter vers: