Partagez

 

 sur ma peau. (julius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Isabella Kingston


( in the shadows )

/ avatar : Nathalie Kelley.
/ crédits : shining & calaveras. ♥
/ autres personnages : Cassey Warren & Ella Gardner.
/ nombre de messages : 14901
/ cartes en main : 10100
sur ma peau. (julius) Qv6k
/ âge : 33
/ statut : Le coeur émietté, l'âme égarée.
/ occupation : Ancienne responsable de communication chez Kingston Corporation, elle a perdu son travail au moment exact où elle a quitté son mari. Elle essaie, désormais, de retrouver des repères, notamment grâce à une collaboration avec sa soeur dans une entreprise de bijoux artisanaux.
/ zone du queens : De retour auprès de sa sœur dans le Queens effervescent.
/ beau bordel :

sur ma peau. (julius) Puz8P3CZ_o « Elle s’accrochait à lui comme on s’accrochait à la vie. » N

(♛♛) Nikolaï (88) , Silene , Peyton (7) , Julius (2) , Quinn , Ashley (2) , Lion (2) , Joy (2) , Addison , Hazel , Livia (2) , Luis , Arya , Anton , Ivy


sur ma peau. (julius) 1536497669-isa

sur ma peau. (julius) Empty
MessageSujet: sur ma peau. (julius)   sur ma peau. (julius) EmptyJeu 30 Avr 2020 - 12:00


♛ ♛ ♛
{ sur ma peau }
crédit/ tumblr ♛  w/ @Julius Cooper
Elle est restée longtemps sans bouger. Juste à le contempler. Les pupilles posées sur son torse, elle l’observait se relever et s’abaisser au rythme régulier des machines qui le maintiennent en vie. Elle est restée des minutes, des heures, elle ne saurait dire. Elle est restée si longtemps, sans bouger, osant à peine respirer, les pensées déjà bien tourmentées. C’est l’intrusion d’une infirmière qui l’a sortie de son inertie. Tant bien que mal, elle a réussi à la convaincre qu’elle devait voir un médecin, elle aussi. Après un  dernier regard sur son ex petit-ami, l’âme en perdition a donc accepté de la suivre. La consultation qu’elle a suivie a été en fin de compte assez rapide. Hormis la coupure laissée par son bourreau contre son épaule, elle n’a pas eu besoin d’être soignée. Le médecin lui a toutefois préconisé du repos avant de revenir le lendemain pour s’assurer que tout va bien. Peut-être aussi, qu’il ne parlait pas seulement de son état physique. Elle a tout juste pu aligner quelques mots pendant qu’il s’occupait d’elle, toujours plongée dans cette inquiétante torpeur. Mais il y a aussi le choc de ce qu’elle a subi, le contrecoup qu’elle doit encaisser. Il a terminé en lui proposant d’appeler quelqu’un pour venir la chercher.

Et c’est vers lui que tu t’es tournée.

Tout de suite. Sans réfléchir. Elle n’a pas eu besoin de réfléchir. Elle est bien entourée, Isabella, elle a beaucoup d’amis. Mais c’est auprès de sa famille qu’elle s’est toujours réfugiée… auprès de lui. Elle préfère épargner sa petite sœur, ne serait-ce encore que pour quelques heures. Elle la considère encore trop comme son bébé pour accepter qu’elle la voit… dans cet état. Avec Julius, c’est différent. Elle a toujours ce besoin de le protéger aussi. Mais il est comme une autre moitié d’elle, comme un bout de son âme fusionnelle. C’est à lui, à lui seul, qu’elle s’était confiée quand son ex-mari la retenait prise au piège. Cette nuit, alors qu’elle se sent si dévastée, c’est toujours auprès de lui qu’elle a besoin de se réfugier. Elle ne sait pas tout à fait quelle heure il est. Tard, sûrement très tard, mais elle a perdu toute notion du temps avec tout ce qui s’est passé. Elle donne le numéro de son petit frère au médecin, numéro qu’elle connaît par cœur. C’est lui qui passe l’appel, réalisant sûrement qu’elle est incapable de le faire. Isabella, elle ne s’oppose même pas, elle s’est déjà replongée dans ses tourments. La conversation terminée, elle s’efforce de le remercier avant de se lever. Il lui fait promettre de revenir dès le lendemain, ce qu’elle fait distraitement. De toute manière, elle reviendra. Pour Nikolaï, elle reviendra. L’écorchée vive finit par rejoindre la salle d’attente de l’établissement. Elle est toujours vêtue de sa robe de soirée, recouverte de la veste beaucoup trop grande pour elle de l’inspecteur. À pas feutrés, elle rejoint l’un des sièges pour s’y asseoir. L’esprit dans le vague, l’obscurité qui l’assaille, elle ne le voit même pas arriver quand il entre dans l’hôpital. Tu ne vois pas arriver, ton siamois. Celui que tu as pu sauver par le passé, celui qui vient à son tour à ta rescousse dans cette nuit sans étoiles.


_________________

    wild heart -- Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://savethequeens.forumactif.com/t363-isabella-un-diamant-avec-quelques-defauts-est-preferable-a-une-simple-pierre-qui-n-en-a-pas https://savethequeens.forumactif.com/t385-isabella-stay-a-mystery-it-s-better


Julius Cooper


( play your cards )

/ avatar : bob morley
/ crédits : schizophrenic
/ autres personnages : addison abrams et ashley kane
/ nombre de messages : 391
/ cartes en main : 42
sur ma peau. (julius) Rtfv
/ âge : 31
/ statut : célibataire, le coeur à la dérive.
/ occupation : vieux loup de mer navigant dans l’illégalité pour le clan Moran.
/ zone du queens : dans les baies à bord d’Alice, son bateau. en toute liberté, au rythme des vagues.
/ beau bordel :
✾ ✾ ✾

When you’re on a golden sea,
You don’t need no memory.
Just a place to call your own,
As we drift into the zone.

We’ll run away together.
We’ll spend some time forever.
We’ll never feel bad anymore.

sur ma peau. (julius) 0gmd
✾ ✾ ✾



✾ ✾ ✾


sur ma peau. (julius) Empty
MessageSujet: Re: sur ma peau. (julius)   sur ma peau. (julius) EmptyJeu 18 Juin 2020 - 8:56


♛ ♛ ♛
{ sur ma peau }
crédit/ tumblr ♛  w/ @Isabella Kingston
La sonnerie de son téléphone retenti dans la cabine qui lui sert de chambre à coucher. Ses appartements. Et il n’y est pas seul, Julius. Des restes de nourriture trônent sur la table du salon. De la charcuterie, des fromages. Des coupes de vins. Une veste de femme laissé sur le canapé, ses talons à proximité. Le haut de Julius sur le tapis en fausse fourrure.

Les plaisir de la chère, à ceux de la chair.

Au pied du lit, une autre paire d’escarpin. Et un troisième verre à vin.

Le marin et ses sirènes.
Leur chant de ces dernières, éclipsé par le téléphone qui ne s’arrête plus de résonner.


Et si c’était le boulot ? Si c’était Hera ? Les yeux qui roulent, il se penche vers l’arrière. Se saisit de son portable. Un numéro inconnu. « Ouais ? » qu’il grogne. Inattentif. Distrait par la blonde qui tente de lui retirer son pantalon, et la rousse qui découvre le corps de son amie. Puis, le sol qui se dérobe sous ses pieds, en un instant. Cela bien qu’il ignore toujours l’étendu du drame. Ce qui est arrivé à sa grande soeur, et dans quel était elle se trouve. Ses genoux sont faibles, la tête lui tourne. Sa vision est double, floue. Il envisage le pire. Il prend peur. Refuse de la perdre. Les deux mains dans les cheveux, ses bouclettes remises en place, Julius souffle. Il se doit de garder son sang froid.

La route entre son domicile et l’hôpital lui semble interminable. Il ne sait même plus comme il s’est retrouvé dans ce taxi, qui le conduit. Encore moins ce qui est advenu de ses conquêtes du soir. Son esprit déraille. Il dévale les escaliers, traversent en trombe la réception jusqu’à rejoindre de façon robotique la salle d’attente. C’est là, qu’il la voit. Là qu’il recommence à respirer.

« Isa. » Il accourt. La voix qui tremble, les mains aussi. Julius l’examine, cherche à comprendre. « Ça va ? T’es blessée ? » qu’il demande, terriblement inquiet. Incapable d’attendre plus longtemps avant de la serre dans ses bras. « Qu’est-ce qui s’est passé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://savethequeens.forumactif.com/t6963-julius-chute-libre https://savethequeens.forumactif.com/t7008-julius-a-drop-in-the-ocean


Isabella Kingston


( in the shadows )

/ avatar : Nathalie Kelley.
/ crédits : shining & calaveras. ♥
/ autres personnages : Cassey Warren & Ella Gardner.
/ nombre de messages : 14901
/ cartes en main : 10100
sur ma peau. (julius) Qv6k
/ âge : 33
/ statut : Le coeur émietté, l'âme égarée.
/ occupation : Ancienne responsable de communication chez Kingston Corporation, elle a perdu son travail au moment exact où elle a quitté son mari. Elle essaie, désormais, de retrouver des repères, notamment grâce à une collaboration avec sa soeur dans une entreprise de bijoux artisanaux.
/ zone du queens : De retour auprès de sa sœur dans le Queens effervescent.
/ beau bordel :

sur ma peau. (julius) Puz8P3CZ_o « Elle s’accrochait à lui comme on s’accrochait à la vie. » N

(♛♛) Nikolaï (88) , Silene , Peyton (7) , Julius (2) , Quinn , Ashley (2) , Lion (2) , Joy (2) , Addison , Hazel , Livia (2) , Luis , Arya , Anton , Ivy


sur ma peau. (julius) 1536497669-isa

sur ma peau. (julius) Empty
MessageSujet: Re: sur ma peau. (julius)   sur ma peau. (julius) EmptyJeu 18 Juin 2020 - 21:16


♛ ♛ ♛
{ sur ma peau }
crédit/ tumblr ♛  w/ @Julius Cooper
Plongée dans la torpeur. Le calme en apparence ne laisse pas entrevoir la tempête qui fait rage à l’intérieur. Les images de cette soirée viennent et reviennent, elles hantent son esprit tourmenté de ces souvenirs assassins. Et puis son odeur ; et puis sa peau ; et puis ses mains qui l’attrapent et la font sienne. Les fragrances reviennent et se superposent, comme son corps s’est plaqué au sien. Son corps nu, vulnérable, sans aucun rempart.

Elle a toujours la sensation d’être nue,
même cachée sous les bouts de tissus,
la sensation d’être nue,
sous les yeux cruels, barbares, durs comme la pierre,
les yeux gravés en elle,

sur sa peau.

Plongée dans la torpeur. Il n’y a que Julius qui parvient à renouer une connexion avec sa sœur. La voix qui lui semblera toujours plus enfantine, plus douce que celles de tous les hommes de la planète, vient la réveiller, non sans l’angoisse mal dissimulée. – Julius… elle laisse échapper, la voix faible, alors qu’elle relève péniblement sa silhouette trop frêle. Ses bras fins viennent enlacer le cou de son petit frère exactement au moment où il entoure son corps de son étreinte. C’est à cet instant-là, seulement à cet instant-là, qu’Isabella craque. Elle s’effondre, littéralement, dans ses bras. Les perles diluviennes viennent submerger son minois défait alors qu’elle en perd la veste mille fois trop grande qui était posée sur ses épaules trop fragiles. Les torrents ne cessent pas, comme si la tempête qui grondait à l’intérieur, venaient de briser ses dernières barrières, au seul contact de son petit frère. Elle aurait voulu qu’il ne la voit pas dans cet état, Julius. Elle aurait voulu l’épargner, comme elle le fait depuis des années, de cette souffrance trop violente pour que lui aussi l’endure. Mais elle est incapable de se contenir, pas ce soir, l’âme trop tirée à vif. Quelques minutes passent ou une vingtaine, peut-être, avant que la torturée ne finisse par se ressaisir. Elle recule lentement son corps de celui, inondé de ses sanglots, tente de retrouver ses mots. – Je suis désolée, je… Elle a cédé. Elle s’en veut d’avoir cédé. Les mains tremblantes viennent ôter les dernières traces de larmes sur son visage éteint, alors qu’elle essaie de se reprendre, en vain. – Je ne suis pas blessée, je… j’ai passé une nuit… compliquée… Amer euphémisme, mais Isabella, elle a trop l’habitude d’amoindrir. Amoindrir sa douleur, amoindrir ses peines, plus encore auprès de ses cadets. Il doit pourtant se poser des milliers de questions, en la voyant aussi bouleversée, la robe de soirée froissée, sans rien savoir de ce qui a pu se passer. Elle se saisit de la veste masculine, retombée, qu’elle pose, sans avoir la force d’y réfléchir, sur le siège de cette salle d’attente. – Je veux seulement… qu’on s’en aille d’ici. S’il-te-plaît. Qu’il l’emmène, ailleurs, n’importe où il voudra. Elle n’a pas la force de prendre une quelconque décision, l’écorchée, elle veut juste qu’ils s’en aillent loin de cet endroit.


_________________

    wild heart -- Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://savethequeens.forumactif.com/t363-isabella-un-diamant-avec-quelques-defauts-est-preferable-a-une-simple-pierre-qui-n-en-a-pas https://savethequeens.forumactif.com/t385-isabella-stay-a-mystery-it-s-better


Julius Cooper


( play your cards )

/ avatar : bob morley
/ crédits : schizophrenic
/ autres personnages : addison abrams et ashley kane
/ nombre de messages : 391
/ cartes en main : 42
sur ma peau. (julius) Rtfv
/ âge : 31
/ statut : célibataire, le coeur à la dérive.
/ occupation : vieux loup de mer navigant dans l’illégalité pour le clan Moran.
/ zone du queens : dans les baies à bord d’Alice, son bateau. en toute liberté, au rythme des vagues.
/ beau bordel :
✾ ✾ ✾

When you’re on a golden sea,
You don’t need no memory.
Just a place to call your own,
As we drift into the zone.

We’ll run away together.
We’ll spend some time forever.
We’ll never feel bad anymore.

sur ma peau. (julius) 0gmd
✾ ✾ ✾



✾ ✾ ✾


sur ma peau. (julius) Empty
MessageSujet: Re: sur ma peau. (julius)   sur ma peau. (julius) EmptyVen 17 Juil 2020 - 8:25


♛ ♛ ♛
{ sur ma peau }
crédit/ tumblr ♛  w/ @Isabella Kingston
Le grand brun tremble presque autant que son ainée. Elle qui se lève, non pas sans difficulté. Elle fait quelques pas dans sa direction, et Julius s’empresse de la rejoindre, de la serrer contre lui. Juste à temps pour la retenir. Juste à temps, aussi, pour partager ses larmes. Le torrent d’Isabella, mélangé aux perles plus timides, mais, tout aussi douloureuses du marin. Elles coulent sans qu’il ne puisse rien y faire. Rien d’autre que de s’en cacher du mieux qu’il le peut. L’orgueilleux qui tente de faire bonne figure, d’être aussi fort pour celle qui l’a effrayé. Aussi fort qu’elle, qui l’a été pour lui et pour Peyton, toutes ces années. Mais, les perles salées de peur ruissèlent sur les joues velues de l’ignorant, loin de se douter de ce que sa siamois lui confiera plus tard, lorsqu’elle sera prête.  

En attendant, il est là, immobile. Silencieux, patient. Inquiet, et effrayé. Elle est celle qui a besoin de lui, et pourtant, c’est elle, encore, qui tente de le rassurer. La grande soeur qui se sépare de son cadet et qui essuie ses larmes. Ses yeux rougies, boursoufflés d’avoir trop pleuré. «  Je ne suis pas blessée, je… j’ai passé une nuit… compliquée… » Pas un mot de plus, alors qu’elle se retourne pour ramasser la veste qui recouvrait ses épaules frêles, un peu plus tôt. Julius le comprend trop tard, il se penche pour la lui ramasser. Une main son l’épaule d’Isabella, l’autre sur une veste bien trop grande et masculine, pour sa soeur. Il se relève avec elle, l’entoure de ses bras musclé, refuse de s’en séparer. «  Oui. Viens. »

Une voiture jaune dont il avait oublié l’existence, les attend à l’extérieur. Le chauffeur demande où il doit les conduire. Julius regarde son ainée. Le regard vide, l’esprit ailleurs. Le trentenaire demande finalement à ce qu’on les conduisent chez lui. Loin de cet hôpital froid. Là où personnes ne pourra lui faire du mal. Un long trajet, durant lequel Isabella ne dit rien. Et lui, non plus. Pas un mot, jusqu’à ce qu’ils montent tous les deux, à bord d’Alice. « J’suis désolé, j’suis parti un peu... eum... Tiens assied toi, là, pendant que je change les draps. » qu’il lance, en lui indiquant le sofa. Il ramasse les verres et autres vaisselles sales, range un peu. « J’vais te laisser mon lit et dormir sur le canapé. J’serais pas loin, si t’as besoin... Sauf si tu préfères avoir ta propre cabine ? » Une main dans ses cheveux ondulés, et un regard vers son invitée. «  Isa ? » Les draps usés jonchent le sol, alors que les couvertures propres remplacent ceux-ci. Le lit est refait si rapidement, qu’il en oublie le second drap. Le marin préfère rejoindre la brune au coin salon. Elle qui ne s’est pas encore expliqué. Et qui le terrifie par ce silence infligeant. Il s’assoit. « Qu’est-ce qui s’est passé ? Tu veux toujours rien m’dire ? » qu’il prononce, à défaut de lui dire qu’il n’en peut plus d’attendre, qu’il a besoin de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://savethequeens.forumactif.com/t6963-julius-chute-libre https://savethequeens.forumactif.com/t7008-julius-a-drop-in-the-ocean


Isabella Kingston


( in the shadows )

/ avatar : Nathalie Kelley.
/ crédits : shining & calaveras. ♥
/ autres personnages : Cassey Warren & Ella Gardner.
/ nombre de messages : 14901
/ cartes en main : 10100
sur ma peau. (julius) Qv6k
/ âge : 33
/ statut : Le coeur émietté, l'âme égarée.
/ occupation : Ancienne responsable de communication chez Kingston Corporation, elle a perdu son travail au moment exact où elle a quitté son mari. Elle essaie, désormais, de retrouver des repères, notamment grâce à une collaboration avec sa soeur dans une entreprise de bijoux artisanaux.
/ zone du queens : De retour auprès de sa sœur dans le Queens effervescent.
/ beau bordel :

sur ma peau. (julius) Puz8P3CZ_o « Elle s’accrochait à lui comme on s’accrochait à la vie. » N

(♛♛) Nikolaï (88) , Silene , Peyton (7) , Julius (2) , Quinn , Ashley (2) , Lion (2) , Joy (2) , Addison , Hazel , Livia (2) , Luis , Arya , Anton , Ivy


sur ma peau. (julius) 1536497669-isa

sur ma peau. (julius) Empty
MessageSujet: Re: sur ma peau. (julius)   sur ma peau. (julius) EmptyMer 22 Juil 2020 - 20:16


♛ ♛ ♛
{ sur ma peau }
crédit/ tumblr ♛  w/ @Julius Cooper
Et, dans ses bras,
elle perd tous ses remparts,
et dans ses bras,
elle craque.


La silhouette frêle qui s’effondre contre lui, le seul être à cet instant qui la maintienne encore en vie. C’est lui qui garde son corps debout, comme c’est pour lui qu’elle est restée en vie durant toutes ces années. Blottie contre Julius, l’espace de quelques instants, elle se sent préservée ; suffisamment protégée pour s’autoriser à céder. Comme si, maintenant qu’il était là, elle pouvait s’octroyer cette possibilité, laisser entrevoir sa fragilité. Comme si, maintenant qu’il était là, il pouvait être fort à sa place. Elle n’a pas peur de la chute, pas quand il est à ses côtés.

Julius, ton frère,
l’âme siamoise à la tienne,
plus que vos veines,
vos deux cœurs jumeaux, sans fin, s’entremêlent.


Elle sent les perles salées se mêler aux eaux diluviennes, les souffrances de Julius qui se relient inexorablement aux siennes. Car c’est ainsi, chez eux ; c’est ainsi, entre eux. Le même cœur en location, ils partagent la douleur de leur perdition. Et, dans toutes leurs contradictions, voir les larmes de son petit frère vient apaiser les siennes. Elle ne veut pas l’inquiéter, elle ne veut pas l’effrayer.
Pourtant, l’horreur qu’elle a vécue est pire encore, que tout ce qu’il pourrait imaginer.
Mais l’âme en détresse tente de calmer tout son être ; reprendre contenance pour le suivre, elle ne sait où.

Peu importe l’endroit,
tant que je suis avec toi,
je n’ai besoin que de toi.


Dans le taxi, elle ne prononce pas un mot, pas plus que lui. Sa carcasse paraît vide, blottie contre lui, encore plus amaigrie, désespérément affaiblie. Mais elle est plus calme, apaisée par le ronronnement du trajet, par la vie qui continue de tourner. Apaisée, surtout, par son corps tout contre le sien, la proximité devenue vitale de son frangin.  Ils sont toujours enlacés quand ils viennent à quitter la voiture pour rejoindre le bateau devenu domicile de Julius. Il aura fallu qu’elle soit aussi démunie, le cœur à la dérive, pour le découvrir. La tourmentée ne dit rien, toutefois, comme elle se tait devant la preuve de ses déboires. Pour autant, elle ne peut qu’imaginer, combien il était en train de s’amuser, pendant qu’elle agonisait. Elle ne peut qu’imaginer les gestes qu’il faisait, ceux qu’elle recevait. L’horreur qui revient dans son esprit déjà trop torturé, la rose abîmée ferme les paupières, juste pour oublier.

Mais tu n’es pas prête d’y arriver,
pas prête de retrouver un semblant de normalité,
déjà brisée, la vie ne saurait t’épargner,
jusqu’au jour où tu ne pourras plus, même, respirer.


Elle exécute et s’avance, lentement, jusqu’au sofa. Elle n’ose pour autant s’asseoir, les songes tournés ailleurs. L’écorchée vive en  se rend compte, quand il l’appelle, qu’il a dû parler sans qu’elle ne l’entende. Dans un soupir à peine perceptible, elle finit par s’échouer sur le canapé, toujours incapable de parler. Plongée dans cette drôle de torpeur, elle voit l’inquiétude de plus en plus vive dans les iris de son cadet. Les questions qu’il retient mais qu’il a besoin de poser. Elle lui doit, au moins, de s’expliquer. – Je suis partie rejoindre Nikolaï… elle commence, la voix lointaine, comme si elle revivait la scène. – Il était infiltré dans cette enquête et… je n’avais plus de nouvelles de lui… j’avais peur qu’il lui soit arrivé quelque chose… il ne doit rien comprendre, Julius, ils ne sont même plus ensemble. Des mois, en vérité, qu’ils ne sont plus ensemble. La ténébreuse passe la main dans sa chevelure, fébrile, fragile. – Il allait le tuer…  il… il l’aurait tué… elle déglutit difficilement, les prunelles rongées par la douleur, elle ose à peine contempler son âme sœur.
À nouveau plongée dans l’horreur.

_________________

    wild heart -- Usant à l'envie leurs chaleurs dernières | Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux | Qui réfléchiront leurs doubles lumières | Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://savethequeens.forumactif.com/t363-isabella-un-diamant-avec-quelques-defauts-est-preferable-a-une-simple-pierre-qui-n-en-a-pas https://savethequeens.forumactif.com/t385-isabella-stay-a-mystery-it-s-better
Contenu sponsorisé






sur ma peau. (julius) Empty
MessageSujet: Re: sur ma peau. (julius)   sur ma peau. (julius) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
sur ma peau. (julius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS :: walk the streets like a loaded gun :: just like the old age-
Sauter vers: