Le Deal du moment : -53%
– 53% sur le Ventilateur sur pied OCEANIC ...
Voir le deal
22.88 €

Partagez

 

 sous les nuages; ella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité


avatar


Invité


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyDim 23 Juin - 18:51

— Lately I've been afraid of myself
The closer that I get to rain
The more I feel at home, the further I'm away
[ ella & morgan ] @yelawolf

les corps qui se trémoussent avec ivresse et envie. sur les barres en métal, y a les phalanges manucurés de ses danseuses qui s'accrochent, s'agrippent sans retenu. les épidermes mis à nus et la dentelle finement choisi pour les nuits endiablées qui ne font que commencer. le closer s'éveille en même temps que la lune. les portes monnaie bien rempli tandis que les premiers clients nocturnes font leur entrer. l'éphémère laisse place au réel, comme chaque jour qui passe depuis qu'il a reprit cet endroit laissé à l'abandon. qu'il l'a construit de ses propres mains. il donne des rêves aux plus chanceux, s'octroie le droit de bercer leurs cervelles d'illusions bien tissées. d'illusions de charnelle, le temps d'une soirée. le corps abimé par la vie, il s'anime derrière le large comptoir du bar. une absente dans leur rang et morgan se retrouve à jouer les barmans. pas qu'il n'apprécie pas, mais devant toutes les bouteilles de liqueur fraichement achetées pour l'occasion, son coeur balance entre les servir ou les boire jusqu'à perdre le fil de ses sens. l'agitation est palpable, les âmes se pressent pour un verre. le torchon fièrement posé sur les épaules, mcgrath a déjà chaud et pourtant le service ne fait que commencer. le faux cristal entre les mains, une bouteille dans l'autre, il s'active, s'affaire à remplir les caisses de son établissement.
quoi que tout le fric lui revient pas entièrement.
famille qui sur son dos, se fait la richesse des générations.
il peut pas vraiment s'octroyer toute la fierté d'avoir construit de ses mains cet endroit, alors que le principal actionnaire de ces déboires n'est autre que son frère ainé. celui qui lui a donné, celui qui pourrait tout rependre aussi. en un claquement doigt, tout remettre en question. en un battement de cil, tout détruire pour mieux reconstruire. et dans le fil de ses pensées, morgan se perd, s'octroie un moment loin de l'agitation et des ivresses passagères. sous le bar, dans le mini frigo, il attrape une bière, jette la capsule au sol et boit une gorgée. délivrance qui envahit sa gorge usé. l'alcool ne lui fait presque plus aucun effet tellement son échine en est envahit. le dos posé contre un meuble, il contemple la foule, les billets volés sur la scène où les filles se déhanchent. oublie ce qui est bien et ce qui est mal. se complet dans ce qu'il a dans le creux de sa main. pas grand chose finalement. le passé revient au galop bien plus vite qu'il ne l'aurait cru et d'un mouvement de tête, il chasse les pensées négatives qui se fraient un chemin. une nouvelle goulée avant que son regard de soit happé par la silhouette au loin qui vient tout juste de faire son apparition. elle laisse dans son sillage les regards évocateurs, les louchements indésirables. dans sa barbe, morgan siffle quelques injures silencieuses, peste un brin agacé de la voir se présenter presque tous les jours. la brume épaisse qui entoure son myocarde qui a cessé de battre depuis des années. ça le fait presque suffoquer. le même effet, les mêmes gestes calculés. l'échine qui se contracte et l'allure féline qui approche.
pas besoin de mots dans cette scène qui s'est jouée des milliards de fois.
pas de réaction dans ce qui est habituel.
elle a le sourire collé au visage, a maquillé ses traits d'ombres dorées. elle est belle ella quand elle sourit sauvagement. sûre d'elle à n'en pas douter. pourtant, morgan baisse rapidement les pupilles lorsque sa silhouette fine s'approche du bar, lorsqu'elle plonge son regard dans le sien. les souvenirs qui reviennent au galop, trop tenaces pour qu'il n'arrive à faire semblant. y a pas de gros portes monnaie ce soir, pour rassasier tes envies. la voix qui se brise dans l'atmosphère. il a pas besoin de relever le regard pour qu'elle comprenne qu'il s'adresse à elle. les mains occupés à essuyer un verre déjà sec. pas de politesse, ces formules ont été balayer depuis des années par les tempêtes. à moins que tu sois v'nu pour autre chose. les allusions silencieuses, le bleuté de ses pupilles qui remontent vers la brune et morgan finit par délaisser le cristal.
à moins qu'elle soit venue pour les échanges tactiles.
ceux qui l'ont perdu y a de ça des années déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Ella Gardner


Ella Gardner


( skinned alive )

/ avatar : Inbar Lavi.
/ crédits : hoodwink & me.
/ autres personnages : Isabella & Cassey.
/ nombre de messages : 951
/ cartes en main : 0
sous les nuages; ella Tumblr_pmidenvYm41xdjgvao7_r1_400
/ âge : 31
/ statut : Le cœur qui ne répond plus, elle offre son corps, mais jamais son âme.
/ occupation : Plus besoin de devenir comédienne quand sa vie entière n’est devenue qu’une vaste comédie.
/ zone du queens : Queens Effervescent.
/ beau bordel :
sous les nuages; ella 69a33bf8d073cb7923b8c8b5d8fc54a6

(☾☾) Meg (2) , Opale , Djawny , Thomas (5) , Elio , Arya , Alejandro&Camille , Andrea (2) , charlie's angels , Randall (2) , Jeff , Olivia , Ambroise


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyDim 23 Juin - 20:25


☾ ☾ ☾
{ dans les nuages }
crédit/ tumblr ☆ w/@Morgan McGrath

Elle n’sait pas pourquoi elle vient ici. Pourquoi elle revient ici à chaque fois. Comme un besoin compulsif, un besoin maladif d’être ici. Ce besoin sadique, masochiste, à la fois d’venir le retrouver. Elle ne l’a pas vu depuis quelques jours déjà, Morgan. La dernière fois qu’elle a fait traîner ses talons aiguille dans ce club, il n’était pas là. Ou peut-être qu’il se cachait d’elle et de ses ongles acérés. Il n’a jamais l’air bien ravi de la revoir. Il a toujours cette obscurité qui vient submerger ses beaux yeux bleus dans lesquels elle s’est si souvent noyée. Il a toujours cette noirceur qui vient l’envahir chaque fois qu’il la découvre dans son champ de vision. Elle ne sait pas si c’est une bonne chose ou une mauvaise. Elle ne sait pas si elle a envie qu’il perde de cette rancœur si tenace, cette haine si noire qu’il ressent à son égard. C’est dans toute cette haine qu’elle retrouve au mieux les débris de son amour d’autrefois. Cet amour qui l’a tuée à petits feux avant qu’elle ne choisisse de le détruire, lui. Blesser celui qui l’a blessée, atteindre son cœur comme il a su arracher le sien. Il ne soupçonne rien, Morgan, trop plongé dans ce rôle de la victime de la femme fatale qui l’a foudroyé. Il est le seul homme qu’elle a aimé, Morgan. Mais aussi le seul qui l’a mise à terre, de tous, absolument tous. Celui à qui elle a donné plus que tout ce dont elle n’aurait jamais pu penser être capable. Plus qu’elle n’a jamais donné à aucun autre de tous ceux qui ont partagé son lit. Celui qui, peu importe ce qu’il en dira, sera toujours quelque part dans sa vie. C’est peut-être pour cette raison qu’elle a tant besoin de revenir à chaque fois en réalité. C’est peut-être seulement parce qu’elle a trop peur qu’il finisse par l’oublier si elle ne le fait pas. Car, Ella, elle ne pourra jamais l’oublier. Arrivant dans ce lieu de débauche qui fait son bonheur si souvent, elle se faufile avec aisance parmi la foule, de sa démarche féline qui pourrait se glisser n’importe où. Les regards braqués sur elle, la jeune femme ne les remarque même pas. L’allure ravageuse sur son passage, l’esprit au contraire concentré sur un seul homme, le seul homme qu’elle cherche parmi tous ceux qui l’entourent. Elle arrive à la hauteur du comptoir sans daigner accorder aucune attention à tous les autres. Surtout parce qu’elle vient de le voir lui. Elle a le sourire dévastateur, Ella, de ces sourires qui incitent à toutes les folies. Le sourire qui appelle à la débauche, ce sont pourtant ses grands yeux revolver qui sont sa plus belle arme face à lui. – Bonsoir mon amour. le salue-t-elle, le sourire radieux de celle qui ne manque pas un instant d’assurance. Emplie de confiance qu’elle est devant lui, après l’avoir pourtant brisé avec ce mec, avec tous ces mecs. Tellement idiot qu’il est, Morgan, à n’pas avoir compris qu’elle se fichait de chacun d’eux. Qu’il n’y avait que lui. Qu’il aurait pu n’y avoir que lui jusqu’à la fin de sa vie. Si ce n’était pas autrement qu’il en avait décidé. Le regard ténébreux posé sur lui, elle scrute son visage avec attention alors qu’il évite le sien avec toute la volonté du monde. Tu peux essayer de m’éviter autant que tu veux, Morgan. Je sais que je suis toujours là. Je suis toujours là, quelque part, entre toute la haine et l’amertume. Toujours là jusqu’à la fin, par amour ou par haine, du pareil au même. Elle garde ses tendres pensées pour elle, la belle brune. – C’est si gentil de t’inquiéter pour moi. lance-t-elle, la voix sucrée, la voix si douce que l’ironie ne semble plus exister. Elle ne sait pas ce qu’elle cherche, Ella, à le provoquer comme elle commence déjà à le faire. Elle ne sait pas si elle veut le voir s’emporter, entrer dans son petit jeu, ou peut-être juste qu’il ne joue plus la carte de l’indifférence. Peut-être qu’elle veut juste retrouver cette flamme dans ses yeux, celle qu’elle était la seule à éveiller autrefois. Par amour ou par haine, du pareil au même. – Peut-être que je suis là que pour tes beaux yeux. Les deux firmaments qui s’accrochent enfin aux yeux de braise.  L’océan qui se perd dans le feu incendiaire. Mais t’as jamais été foutu de l’éteindre, ce feu, Morgan.

_________________
elle est l'acier de tes barreaux  ☾
Ce monde m'étrangle, m'écrase et me brûle, Me détruit, m'empêche de vivre dans ma bulle Alors, j'voudrais partir Loin de tout, juste m'enfuir, Laisse-moi courir loin, Laissons ce monde à bannir.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4773-ella-toxic-heart#189565 https://savethequeens.forumactif.com/t4819-coeur-toxique-ella
Invité


avatar


Invité


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyDim 23 Juin - 22:13

— Lately I've been afraid of myself
The closer that I get to rain
The more I feel at home, the further I'm away
[ ella & morgan ] @yelawolf

la persévérance. l'attachement. la routine cuisante. des astres, de faits indéniables qu'il ne comprend pourtant pas. loin de s'imaginer que ça pouvait avoir un sens à ses yeux. elle a toujours fait partit du paysage. de ses songes d'une nuit au réel de la vie. son minois finement tiré, sa langue bien pendue et cette façon nonchalante qu'elle avait, de se pointer à point nommé. toujours à l'endroit précis où il ne l'attendait pas. tout comme elle était là à chaque fois qu'il s'y attendait. ça se balance, ça s'entrechoque dans le fond de son myocarde comme si à chaque fois qu'elle balayait l'atmosphère de ses cils, morgan était prêt à en retomber amoureux. mais dès que les langues se déliaient, dès qu'elle avait le don de le mettre hors de lui, morgan se renfermait. fatigué, épuisé surement, de cette relation pour qui il a tout donné. son respect, son coeur, ses sentiments. et d'un revers de main ou plutôt, d'un écartement de cuisse, elle a tout détruit, espérant peut être secrètement que ce ne serait plus qu'une crise de plus.
mais y a son coeur qui a cessé de s'animer.
de ses yeux, il a contemplé, la chute cuisante qu'elle a engendré.
il se souvient de la colère qui l'a envahit, de cette envie qu'il a eu de tout casser aussi. pourtant, loin d'être calme, mcgrath a simplement balbutié et s'est tiré sans jamais plus rien lui demander. le silence qui s'est emparé de leurs palpitants, bien loin à présent, de battre à l'unisson. le son de sa voix qu'il voudrait ignorer, les pupilles occupées à contempler il ne sait trop quoi. du moment que tu l'as voit pas. ça claque dans son crâne, comme les mots doux qu'elle lui balance sans retenu. les phalanges qui se crispent sur le cristal et l'envie furieuse de la renvoyer boulet une bonne fois pour toute. mais il a pas le courage. ni l'envie aussi. elle est un point d'ancrage. une vision réaliste de ses souvenirs, de ce passé qu'il aimerait renier par moment mais qui fait partit de lui. elle est l'une des plus images mais aussi la plus noire. il secoue encore la tête vivement, laisse évaporer tous ses mots loin de sa tête, loin de son palpitant. balance l'amère. plus simple. le verre qu'il finit par lâcher et les pupilles, à remonter. il se perd dans la noirceur de ce regard maquillé par des trais de maquillage. morgan se met à la trouver belle. un seconde. un instant suspendu dans le temps. la réalité est tout autre et au son de sa voix, ça revient comme un sale écho. peut être que tu devrai t'en aller aussi. la froideur dans le son de sa voix, la distance qu'il aimerai imposer mais qu'il n'arrive pas à calculer.
et d'un pas il avance.
se laisse damner par ces ailes dorées.
tu veux quoi ? mcgrath ne la lâche pas du regard, sonde le moindre de ses traits. cherche à connaitre la vérité. un jeu qui s'est installé depuis des années et dont il n'arrive pas à mettre fin. un verre ? un sourcil qu'il arque légèrement. un emploi ? cette idée le fait rire tout à coup. l'imaginer là, à se trémousser à moitié dénudée. une utopie presque amusante quand on ne sait pas que la jalousie perle encore les traits du blondinet. plaisir qu'il ne lui fera surement pas. pourtant, il se contient pas. ce petit jeu m'amuse plus. tu viens, tu t'amuse. t'espère quoi ? des questions dont il ne veut pas connaitre les réponses. il les pose parce qu'il le doit. parce qu'il veut en finir avec cette sensation qui lui colle à la peau. celle qui s'en ira surement pas. 
Revenir en haut Aller en bas
Ella Gardner


Ella Gardner


( skinned alive )

/ avatar : Inbar Lavi.
/ crédits : hoodwink & me.
/ autres personnages : Isabella & Cassey.
/ nombre de messages : 951
/ cartes en main : 0
sous les nuages; ella Tumblr_pmidenvYm41xdjgvao7_r1_400
/ âge : 31
/ statut : Le cœur qui ne répond plus, elle offre son corps, mais jamais son âme.
/ occupation : Plus besoin de devenir comédienne quand sa vie entière n’est devenue qu’une vaste comédie.
/ zone du queens : Queens Effervescent.
/ beau bordel :
sous les nuages; ella 69a33bf8d073cb7923b8c8b5d8fc54a6

(☾☾) Meg (2) , Opale , Djawny , Thomas (5) , Elio , Arya , Alejandro&Camille , Andrea (2) , charlie's angels , Randall (2) , Jeff , Olivia , Ambroise


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyLun 24 Juin - 17:15


[center]☾ ☾ ☾
{ dans les nuages }
crédit/ tumblr ☆ w/@Morgan McGrath

Y’a aucun sens à toute leur histoire. Y’a aucun sens à l’Amour. Elle ne peut pas expliquer ce qu’elle ressent pour lui, Ella. Elle n’a jamais pu. Le cœur et ses sentiments sont loin d’être un univers qui lui est naturel. Là où elle a grandi, on ne disait pas je t’aime. On le montrait à coup de hurlements, on le ressentait à coup de souffrance. La douleur comme plus grande preuve, si ce n’est la seule, d’un cœur qui ne nous appartient plus. C’est ce qu’elle a cherché chez lui, au fond, cette douleur. Cette douleur qu’elle avait besoin de retrouver dans ses yeux trop bleus, la douleur qui lui ferait croire qu’il continuait de l’aimer. Qu’il l’aimait encore autant qu’elle l’aimait. Mais, à la place, elle a vu la lumière s’éteindre dans ses putains de prunelles. La lueur qui s’est parfois ravivée mais qui, plus jamais, n’a scintillé comme autrefois. Seulement il ne le voit pas, tout ça, Morgan. Il n’a vu qu’une trahison, une déception, là où elle aurait voulu le voir crier tout cet amour jusqu’à la mort. Elle lui en a voulu de partir. Elle lui en veut toujours. Et probablement qu’elle lui en voudra toujours un peu. Elle a porté le premier coup à leur histoire, mais c’est lui qui a décidé de l’achever. Lui qui s’est définitivement éloigné. Et il ne serait pas revenu, il ne reviendrait jamais, si elle n’avait pas l’audace de venir le retrouver. Tortueuse Ella, elle se rend compte qu’elle lui fait du mal à chaque fois qu’elle pose un escarpin dans ce fichu club. Mais elle continue de venir encore et encore. Elle continue de venir pour ressentir à nouveau cette douleur qu’elle lui inspire. La même qu’elle éprouve toujours au plus profond de son cœur à chaque fois qu’elle pense à lui. À chaque fois que lui prend l’envie trop forte pour être retenue de venir le revoir ici. Le cœur qui s’accélère déjà alors qu’elle se retrouve à nouveau face à lui. Pour le meilleur et pour le pire, Morgan. Tu ne me l’avais peut-être pas promis. Mais, moi, je le te jure. Je serais toujours là. J’te laisserais pas m’oublier. Comme le poison qui coule dans tes veines, celui que tu bois sans modération. À croire que t’aimes toujours ce qui est mauvais pour toi. Rempli de ses contradictions, il l’invite à s’en aller, avant de lui-même se rapprocher. A-t-t-il seulement conscience que c’est exactement ce qu’elle veut, Ella ? Se rend-il seulement compte qu’il lui donne précisément ce qu’il veut en entrant si facilement dans ses provocations ? L’indifférence qui laisse place à la colère. La froideur qui laisse place à ce feu, ce feu qu’elle fait tout pour raviver. Un petit sourire espiègle, presque enfantin, vient se dessiner sur les lèvres rouges de la diablesse angélique. – Tu devrais savoir que je ne suis pas du genre à quémander. Non, Ella. Toi, t’es celle qui prend. Celle qui prend tout jusqu’à la moelle. Celle qui arrache sans ménagement ce qu’elle désire. Mais qu’est-ce que t’espères, hein ? Le regard mutin, l’air trop enchanteresse pour paraître aussi innocente qu’elle le voudrait, pas avec lui. Pas avec Morgan. Il te connaît trop bien. Le regard toujours ancré sur lui, elle le dévore des yeux sans s’en cacher, Ella. Ce qu’il est beau, putain. – T’es excitant quand tu t’énerves, tu ne sais pas à quel point. Et elle va le rendre sûrement un peu plus dingue qu’il ne l’est déjà. Sûrement un peu plus de haine qu’elle fait naître en lui. Tant de haine, des débris supplémentaires de son amour d’antan. Elle laisse échapper un soupir exagérément insouciant, devant l’air assombri de l’ex-amour de sa vie. – Hé, détends-toi, c’est cool. Je suis là en paix tu sais. Je voulais juste te voir. Juste retrouver tes yeux. Ton sourire. Tes lèvres. Mais je suis incapable de te le dire, tu le sais bien. – Et si tu m’offrais un verre ?

_________________
elle est l'acier de tes barreaux  ☾
Ce monde m'étrangle, m'écrase et me brûle, Me détruit, m'empêche de vivre dans ma bulle Alors, j'voudrais partir Loin de tout, juste m'enfuir, Laisse-moi courir loin, Laissons ce monde à bannir.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4773-ella-toxic-heart#189565 https://savethequeens.forumactif.com/t4819-coeur-toxique-ella
Invité


avatar


Invité


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyMar 25 Juin - 16:24

— Lately I've been afraid of myself
The closer that I get to rain
The more I feel at home, the further I'm away
[ ella & morgan ] @yelawolf

il se souvient de leurs moments passés, des éclats de rire qu'ils parsemaient. mais des fois aussi où leurs voix ont volé en éclat. les crises à répétition, que ce soit de lui ou bien d'elle. ils cumulaient le même nombre de points. la même rengaine. ce besoin incessant de faire partir en vrille l'autre, juste pour le plaisir de se consumer. juste pour le plaisir d'éclater. cette fureur dans le coeur et cette douceur, qui de leurs mains assassines, se touchaient sans jamais se heurtaient. y avait les fois où il l'avait aimé plus qu'elle ne lui avait demandé et les fois où ils s'étaient rejetés. puis le départ, la grisaille en sillage et le désert face aux yeux. ce besoin de reconnaissance dans n'importe quels yeux. parce que morgan a eu besoin de prendre l'air, de se sentir utile et serviable, il en oubliait son myocarde. la photo corné du visage d'ella, bien dissimulée dans la poche intérieure de son habit de soldat. toujours. près du coeur. ça aurait pu durer des années comme ça. à se voir en coup de vent, à s'aimer comme des amants. mais elle a dû en avoir assez de ses absences répétées. elle n'était plus la première dans sa vie mais n'en était pas la dernière pour autant. morgan ne sait jamais vraiment poser la question. penchant égoïste et rancunier, d'un coup de porte, il a tout balayé. son corps doré près d'un autre, souillé dans les draps qu'il avait tant affectionné.
t'as dit adieu à la douceur,
adieu au rythme effrénés de ton coeur.

le même jeu depuis des années. affrontement sans fin des pupilles colorées, des mots qui font mal. il s'emporte souvent, clame haut et fort son mécontentement. elle jubile surement. ça se voit sur son visage, sur les rictus qui étirent ses traits et cette façon nonchalante qu'elle a de le chercher. un grognement qu'il lui offre en réponse et bien vite, l'énervement commence à monter. la colère qui file le long de son épiderme, incapable de contenir ce qui émerge. c'est fou comme elle a le pouvoir de le mettre hors de lui, qu'importe les sentiments. le bouton qu'elle presse et son coeur qu'elle oppresse. tu sais jamais sur quel pied dansé. tu sais jamais quand ça va s'arrêter ni même à quel moment ça a commencé. l'impatience, ça se mélange, ça s'entrechoque. un pas, puis deux, retrouver de plus près son minois. les yeux dans les yeux, il se perd dans ce qu'il voudrait pas, retrouve la noirceur de son regard. garde tes idées lubriques pour les types que ça intéressent. use pas ta salive avec moi. les pupilles qu'il finit par détourner, l'indifférence qu'il aimerait lui servir. mais il y arrive pas. et même lorsqu'elle s'éloigne, lorsque de ses longs doigts, elle bat les cuirs des autres, il peut pas s'empêcher de la regarder faire. de crispé de la mâchoire. en paix ? ça l'fait presque rire. un sourire qu'il n'arrive pas à dissimuler et sans grande conviction, morgan attrape un verre mouillé et le fait tournoyer dans le bout de tissu qu'il tient. entame une occupation pour s'occuper l'esprit. t'sais pas ce que c'est la paix. ça fait des années que je t'ai largué et tu continue d'venir. t'es pire qu'un chewing-gum collé à mes baskets. la réplique est cinglante. il en oublie les bonnes manières.
elle fait ressortir l'pire de son être,
et sans s'en rendre compte il rendre dans son jeu malhonnête.
y a le vas te faire foutre qui n'est pas bien loin, mais il se retient. roule des yeux lorsqu'elle quémande, lorsqu'elle demande. un verre. un seul. ça ne tue pas, n'est-ce pas ? et avec toute la délicatesse du monde, mcgrath dépose le cristal sur le comptoir, attrape la première bouteille et verse son contenu à en faire dégueuler le récipient. de l'eau. c'est tout c'que tu vaux. lentement, il pousse le verre vers ella, ne peut s'empêcher d'afficher un sourire de satisfaction. les hostilités ont commencé et peu à peu, il se rend à l'évidence qu'elles ne finiront jamais. si tu veux plus, faut payer. et pour toi, ce sera le double. pour tout ce que tu m'as fait. pour toutes les fois où tu m'as blessé. sans un regard de plus, morgan lui tourne le dos, s'attrape une liqueur dont il connait le goût par coeur. le whisky qu'il s'enfile jour et nuit. d'une traite, il avale le verre, ne grimace même pas lorsque le liquide se met à couler dans sa gorge. à croire que ça lui fait plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Ella Gardner


Ella Gardner


( skinned alive )

/ avatar : Inbar Lavi.
/ crédits : hoodwink & me.
/ autres personnages : Isabella & Cassey.
/ nombre de messages : 951
/ cartes en main : 0
sous les nuages; ella Tumblr_pmidenvYm41xdjgvao7_r1_400
/ âge : 31
/ statut : Le cœur qui ne répond plus, elle offre son corps, mais jamais son âme.
/ occupation : Plus besoin de devenir comédienne quand sa vie entière n’est devenue qu’une vaste comédie.
/ zone du queens : Queens Effervescent.
/ beau bordel :
sous les nuages; ella 69a33bf8d073cb7923b8c8b5d8fc54a6

(☾☾) Meg (2) , Opale , Djawny , Thomas (5) , Elio , Arya , Alejandro&Camille , Andrea (2) , charlie's angels , Randall (2) , Jeff , Olivia , Ambroise


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyMar 25 Juin - 18:00


☾ ☾ ☾
{ dans les nuages }
crédit/ tumblr ☆ w/@Morgan McGrath

C’était un jeu pas comme les autres. Peut-être bien risqué, peut-être bien malsain, mais c’était leur jeu. Il était son plus grand complice et son pire ennemi à la fois. Son allié le plus sûr mais, aussi, le plus dangereux pour sa santé mentale et le bien de son cœur. Cœur abandonné à l’agonie maintenant qu’il a laissé tomber toutes ses cartes. Il n’veut plus jouer, Morgan. Mais elle ne le laisse pas quitter la partie. Elle ne le laissera jamais partir. Ce serait beaucoup trop facile. Hors de question que tu m’laisses seule dans cette merde, McGrath. C’est toi qui m’y as entraînée, alors tu restes. Tu resteras tant que je serais pas fichue de me barrer aussi. Parce qu’elle n’y arrive pas, Ella. Elle n’arrive pas à se dépêtrer de lui. Elle ne peut pas l’oublier, elle n’est pas conditionnée pour oublier. Elle ne l’était pas même pour aimer. C’est lui qui lui a appris. C’est lui qui lui a donné tout ce putain d’amour. Comment pourrait-elle oublier celui qui lui a appris à aimer ? T’avais pas le droit de le reprendre. T’avais pas le droit de tout me donner, pour tout me reprendre ensuite. Il lui a fait miroiter un bonheur éternel, un amour sans fin, pour mieux s’enfuir dès qu’elle lui en a donné l’occasion. Il n’a pas cherché à comprendre, pas une fois. Pas une fois, il ne lui a demandé pourquoi elle en était arrivée à se laisser toucher par un autre, par tous ces autres… Tous ces autres dont elle n’aurait jamais eu rien à faire, s’il était resté. Tous ces autres qu’elle n’avait jamais regardés, quand il était encore là. Quand il était encore à toi. Car il ne l’était plus au fil du temps, Morgan. Elle n’a jamais rien dit, mais elle le savait, elle le sentait. Il était en train de changer à cause de ce pays qu’il avait tant envie de protéger. Il était en train de se détourner d’elle pour embrasser une vocation qui lui paraissait plus louable, plus importante que tout. Plus importante que leur couple, plus importante qu’Ella. C’est cette indifférence qu’elle ressentait qui la rongeait, qui la détruisait, jusqu’à ce qu’elle finisse par le briser lui. Mais ça non plus, elle ne le dit pas. Elle serait incapable d’utiliser ces mots-là. Incapable, aussi, d’admettre qu’elle était juste en train de devenir folle sans lui. Pas alors qu’il a choisi de partir. Partir à la guerre, puis partir de sa vie, carrément. Il l’a abandonnée deux fois, Morgan. Elle, elle a jamais pu. Elle ne le peut pas encore, alors qu’elle est là, sous ses yeux à le provoquer pour obtenir juste un peu de toute cette putain d’attention qu’il n’a plus voulu lui donner. Peut-être qu’elle en aurait aussi si elle lui expliquait, si elle lui parlait, si elle se livrait à lui. Au lieu de venir jouer les garces au corps trop chaud quand c’est son cœur qui est en train de brûler. Mais non, elle n’en est pas capable, Ella. Elle n’est pas capable de lui offrir autre chose que son agaçante nonchalance, son insolence qui le met peu à peu à bout. Les mots du jeune homme déclenchent un léger ricanement assuré de la brune sulfureuse. Qui cherche-t-il à convaincre ? – Cesse de te mentir McGrath. Chaque fois que je t’ai voulu, je t’ai eu. clame-t-elle avec une assurance infaillible, énervante à souhait, mais pourtant bien réelle. Même après l’infidélité qui l’a tant rebuté, il n’a jamais été capable de la repousser. Le regard ravageur qui le dévore, elle pourrait perdre à son propre jeu à force de se noyer dans ses yeux. Mais c’est lui qui s’emporte le premier. Lui qui vient lui cracher toute sa haine sans se douter qu’il l’atteint, en réalité. De la confronter à sa propre vulnérabilité. Elle serait une bien mauvaise joueuse si elle dévoilait ses cartes si vite. – Faut croire que t’es inoubliable mon amour. Qu’elle expose, naturellement, haussant même nonchalamment les épaules comme si c’était une évidence. Mais c’est une évidence, Ella. T’as jamais pu l’oublier. La vérité comme meilleur camouflage, elle le contemple alors qu’il lui sert un verre d’eau pour, lui-même, s’offrir du whisky. – J’me demande comment ton club peut être rentable alors que le meilleur client, c’est toi. s’interroge-t-elle à voix haute. Parce qu’elle a remarqué. Elle a remarqué qu’il boit sans aucune modération, elle a remarqué que l’alcool est devenu sa nouvelle dépendance. Elle était peut-être un peu moins dangereuse pour lui, Ella. Ou peut-être qu’elle était bien pire. Le regard qui s’détourne, elle jette un coup d’œil dans les environs jusqu’à repérer une cible potentielle. C’est avec une rapidité déconcertante qu’elle trouve le pigeon parfait. Un sourire enjôleur suffit pour qu’il vienne lui proposer un verre. Le sourire satisfait, elle observe Morgan obligé de lui servir le rhum tant désiré, payé gentiment par un autre homme à son ancienne dulcinée. Alors, mon amour, tu abandonnes ou tu es prêt pour une nouvelle partie ?

_________________
elle est l'acier de tes barreaux  ☾
Ce monde m'étrangle, m'écrase et me brûle, Me détruit, m'empêche de vivre dans ma bulle Alors, j'voudrais partir Loin de tout, juste m'enfuir, Laisse-moi courir loin, Laissons ce monde à bannir.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4773-ella-toxic-heart#189565 https://savethequeens.forumactif.com/t4819-coeur-toxique-ella
Invité


avatar


Invité


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyVen 5 Juil - 6:40

— Lately I've been afraid of myself
The closer that I get to rain
The more I feel at home, the further I'm away
[ ella & morgan ] @yelawolf

pourquoi il l'emmerde pas ? pourquoi il l'a jette pas ? elle se pavane dans son club, l'allure féline et les ambitions qui dégueulent. celles qu'il n'arrive pas à comprendre, cet acharnement dont il est la victime. pourtant, t'as pas envie qu'elle file. il sait pas sur quel pied dansé, entre le besoin de la contempler et celui de la rejeter. le vacarme ne cesse de s'amplifier, tout comme le bourdonnement incessant dans ses tympans. il devrait savoir que tout ceci n'est qu'une partie de cartes en plus, qu'il ne devrait tout simplement pas y répondre. mais il arrive pas à faire semblant, il arrive pas à la rejeter entièrement. elle fait partit de ton épiderme, elle fait partit des marques rouges qui entachent ton cuir. dans son regard, il capte les chimères, les doutes et l'oppression de son myocarde. agonie qu'il n'est pas le seul à vivre. il pourrait avoir pitié. ou bien même l'aimer. mais de leurs ébats, il ne reste que la haine et cette colère qu'elle exerce. ses paroles, ses mots balancés sans la moindre réflexion, ça le fait rire, ça le fait sourire. il peut pas ignorer que longtemps ce fut le cas. qu'en un claquement de doigt, elle optait tout de lui. mais certainement pas sa démission de l'armée, de toute façon, ella, elle lui a jamais demandé.
et tu te rends même pas compte combien elle l'a souhaité,
les nuits où vous regardiez la lune,
dimétriallement opposés.

les mots qu'il n'arrive plus à sortir et ce regard qu'il voudrait bien lâcher. elle fait ressortir le plus mauvais et il peut pas s'empêcher. s'empêcher de répondre à ses attaques incessantes. le verre d'eau qu'il finit par presque jeter sur le comptoir du boire. de lui, ella n'aura que ça. pas de liqueur, trop chère à son coeur. non, lui, il préfère se les enfiler, s'y noyer, jusqu'à perdre la raison. une remarque qu'elle lui balance ouvertement, tandis que morgan a déjà le dos tourné. qu'il boit d'une gorgée le liquide tant désiré. ça calme ses nerfs, ses envies assassines. celles dont elle a le secret. enfin, il sent dans son dos son absence. ella s'est évaporée. il tique pas dans un premier temps, préfère balayer le reste du club de ses yeux bleutés, en profite pour coincer une cancéreuse entre ses lippes serrées. le briquet qu'il finit par trouver et sans se retenir, il allume la divinité. y a que lui qui a le droit de fumer dans le closer, les autres âmes n'ont qu'à s'en griller une à l'extérieur. personne ne lui a jamais fait la remarque et de toute façon, il s'en fiche pas mal. une tranquillité de courte durée. à peine le temps de prendre quelques bouffées du tube que déjà, la brunette fait une nouvelle apparition au bar, l'air satisfait qui tire ses traits. il souffle un instant puis ses yeux sont vite happés par le nouvel invité. un sourcil qu'il arque sans ménagement, le mec se met à bavarder, à commander il ne sait quoi. morgan, il écoute pas. il est loin déjà. le poing qu'il resserre et il ne sait même pas pourquoi. t'as trouvé un nouveau pigeon ? il coupe dans son élan, le pauvre gars qui a surement rien demandé de plus que de quoi s'abreuver. pas d'importance.
et t'aimerai que ça te fasse ni chaud, ni froid,
mais la vérité, c'est que ça te ferait presque gerber.

entre ses phalanges, mcgrath attrape la cigarette enfumée et la laisse tomber dans le cendrier improvisé. sans attendre plus longtemps, parce qu'il est déjà bien agacé, il sert les deux verres commandés, les dépose sans volupté sur le comptoir. ça fera 12 dollars. et t'inquiète, t'as pas besoin de beaucoup la faire picoler. au bout de deux verres, elle ouvre déjà les cuisses. le regard qu'il reporte vers le mec un peu décontenancé et à ella, il lui offre un sourire satisfait suivit d'un clin d'oeil avisé. après, si tu veux des filles plus expérimentées ... il laisse volontairement sa phrase en suspens. rattrape la cancéreuse qui se consomme toute seule et la remet entre ses lippes. les mains qu'il laisse échapper dans le fond de ses poches de jean et sans attendre plus longtemps, il se tire. laisse la place aux véritables barmaids de la soirée.
et de son regard, tu peux te l'encadrer,
elle te fait suffoquer,
la scène, tu peux pas la regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Ella Gardner


Ella Gardner


( skinned alive )

/ avatar : Inbar Lavi.
/ crédits : hoodwink & me.
/ autres personnages : Isabella & Cassey.
/ nombre de messages : 951
/ cartes en main : 0
sous les nuages; ella Tumblr_pmidenvYm41xdjgvao7_r1_400
/ âge : 31
/ statut : Le cœur qui ne répond plus, elle offre son corps, mais jamais son âme.
/ occupation : Plus besoin de devenir comédienne quand sa vie entière n’est devenue qu’une vaste comédie.
/ zone du queens : Queens Effervescent.
/ beau bordel :
sous les nuages; ella 69a33bf8d073cb7923b8c8b5d8fc54a6

(☾☾) Meg (2) , Opale , Djawny , Thomas (5) , Elio , Arya , Alejandro&Camille , Andrea (2) , charlie's angels , Randall (2) , Jeff , Olivia , Ambroise


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyVen 5 Juil - 20:21


☾ ☾ ☾
{ dans les nuages }
crédit/ tumblr ☆ w/@Morgan McGrath

P’t-être qu’elle devrait le laisser partir. P’t-être qu’elle devrait retrouver de la distance avec lui. Ne serait-ce que pour voir ce qu’il ferait, si elle lui laissait le choix. Si elle lui laissait le temps de revenir lui-même, une fois, une seule fois. Mais elle n’en a pas le courage, Ella. Car, au fond, elle sait pertinemment qu’il ne reviendrait pas. La dernière fois qu’elle lui a offert la liberté de choisir, c’est l’autre bout du monde qu’il a rejoint. C’est une putain de guerre qu’il lui a préférée. Comme, si, la pire horreur de cette planète à la dérive n’était encore rien, à côté d’elle. C’est peut-être narcissique, c’est peut-être nombriliste. Mais, en réalité, elle a toujours pensé qu’en embrassant une carrière dans l’armée, c’est sa vie qu’il a voulu fuir. Une vie dont elle faisait partie, une vie dont elle était censée être la pièce centrale, avant qu’elle n’en devienne plus qu’un bout comme un autre. À n’devenir plus que la maîtresse de l’homme qui, pourtant, l’aimait. Jusqu’à ce qu’elle en vienne à se demander, finalement, si elle a tant soit peu compté. Si elle n’était pas juste une idiote qui tentait de s’accrocher à un amour existant seulement dans son propre cœur. Si ce n’est pas ce qu’elle continue à faire, en ce moment même, des années trop tard. Elle devrait avoir plus d’amour propre, Ella. Elle devrait tourner définitivement cette page maudite de sa vie et la poursuivre, enfin, librement, sans ce fantôme du passé. Elle devrait se libérer de lui. Mais la vérité, c’est que tu peux pas. Parce que t’as beau jouer les femmes fatales auxquelles il n’pourra jamais échapper. C’est toi qui te retrouves le cœur cadenassé depuis six ans qu’il a paumé cette foutue clef. C’est toi qui te retrouves prisonnière de lui. Et tu continues, à chacune de tes visites volontaires chez ton bourreau, de t’enchaîner un peu plus toi-même. Elle le voit bien. Elle le voit au besoin désespéré, pitoyable, qu’elle a de capter son attention. Attirer son regard sur le premier homme qu’elle a réussi à ensorceler. Elle aurait pu tous les avoir, Ella, tous, sauf le seul qui l’intéresse vraiment. Le seul qui a su capturer son cœur sauvage pour l’apprivoiser, au moins, un peu. Le regard froid, il paraît si indifférent, Morgan. Mais elle sait qu’il ne l’est pas. Elle sait qu’il ne supporterait pas de la voir filer avec un autre. Ou peut-être que tu te berces juste d’illusions, ma pauvre fille. Un rappel de sa conscience, aussitôt balayée par son besoin, bien plus fort, de s’assurer qu’il y a toujours un peu d’elle dans les veines de son unique amour. Besoin qu’elle comble, juste à peine, en remarquant discrètement de ses yeux charbonneux, le poing qui apparaît dans la main de son ex. Devant la vulgarité dont il fait preuve, face à l’inconnu, pour celle qu’il affirmait aimer, la belle secoue la tête, comme pour balayer ses propos futiles, sans importance. – Fais pas attention à lui. Un peu décontenancé, l’inconnu acquiesce toutefois d’un signe de tête. Elle devrait tenter d’appliquer ses propres conseils, Ella. C’est ce qu’elle fait, en se forçant à garder les yeux rivés sur sa proie, plutôt que sur Morgan déjà en train de fuir. C’est tout ce que tu sais faire, de toute manière, McGrath. Le cerveau en ébullition, elle n’en montre rien devant l’inconnu qui engage la conversation avec le plus de finesse possible. Elle entend le discours habituel, trop prévisible, de l’homme qui, pour la charmer, est prêt à devenir tout le contraire de ce que Morgan a laissé entrevoir : Le gentleman qui respecte et estime les femmes. Peut-être que les autres y croiraient, peut-être que ce serait précisément ce que les autres voudraient entendre, mais c’est pas le cas d’Ella. Elle n’a jamais été une fleur délicate dont il faut prendre soin. C’est l’image candide qu’elle sait souvent jouer à merveille. Mais pas ce soir. Pas alors qu’il a choisi de partir, comme le lâche qu’il est, plutôt que de l’affronter. Il la rend dingue, bordel. Terminant son verre d’une traite, la brune  décide soudain qu’elle a suffisamment minaudé et battu des cils comme ça. Elle pose la main contre la nuque de son jouet de la soirée,  pour capter tout de suite tout son intérêt. C’est au creux de son oreille qu’elle vient lui susurrer. – Il a menti tout à l’heure. J’ai pas besoin de deux verres. Le sourire grandissant qui se dessine sur les lèvres, l’homme dont elle n’a pas même retenu le prénom lui propose immédiatement d’aller chez lui. Disparu, le gentleman. Mais, sa main qui attrape celle de son futur amant, elle l’éloigne du comptoir sans un mot. Ils vont bien trouver un lieu plus discret, ici, dans ce club. Juste histoire de dégoûter Morgan de son antre même la prochaine fois qu’elle viendra prendre sa dose de lui. Et peut-être la dégoûter un peu plus d’elle-même par la même occasion. T’étais pourtant venue pour lui. Rien que pour lui.

_________________
elle est l'acier de tes barreaux  ☾
Ce monde m'étrangle, m'écrase et me brûle, Me détruit, m'empêche de vivre dans ma bulle Alors, j'voudrais partir Loin de tout, juste m'enfuir, Laisse-moi courir loin, Laissons ce monde à bannir.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4773-ella-toxic-heart#189565 https://savethequeens.forumactif.com/t4819-coeur-toxique-ella
Invité


avatar


Invité


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyLun 8 Juil - 10:48

— Lately I've been afraid of myself
The closer that I get to rain
The more I feel at home, the further I'm away
[ ella & morgan ] @yelawolf

l'air qu'il a besoin de prendre. c'est suffoquant, prenant. il sait pas où regarder, ni qui contempler. perdu dans les abysses d'une colère à peine dissimuler. les vieux démons ont la vie dure. il se débarrassera jamais de ce qui le consume. de ce qu'il aimerait renier. une douce utopie qu'il calme à coup de somnifères, à coup de verres. ceux qu'il s'enfile sans état d'âme, sans une once de rancoeur. il l'a ravalé y a de nombreuses années. s'est fait à l'idée qui ça le quitterai jamais. ne pas faire attention à lui. ses paroles insistantes, ses coups de gueule et ce regard qu'il finit par lâcher. la rancoeur qui dégouline de ses babines. il préfère tourner le dos mcgrath, s'en aller, fuir comme il l'a toujours fait. plus simple.
parce que devant l'adversité, tu préfère t'écarter,
de peur d'exploser.

le torchon qu'il balance sur le comptoir et ses pas qui l'emmènent loin de cette scène qui le dégoute déjà. pourquoi t'es comme ça ? pourquoi elle arrive encore à te foutre dans tous tes états ? ce pouvoir futile qu'elle a. dont elle abuse sans retenu. il aimerait sans libérer. couper les chaines qui entravent la moindre de ses pensées. la clope entre les lippes, la fumée qu'il dégage dans son sillage, c'est sans grande volonté que morgan rejoint son antre. ce bureau où il a élu domicile faute d'avoir un vrai chez lui. de toute façon, il en ressent pas le besoin. une large vitre devant laquelle il se pose, entame la douce danse, la même rengaine assassine. celle de contempler les âmes en perdition. les corps qui se trémoussent sans ménagement sur la scène. routine cuisante dont il a prit l'habitude mais qui le lasse. du bout de ses doigts, il attrape le mégot fumant et finit par l'écraser dans un cendrier. deuxième clope en quelques minutes à peine. ça le tuera, si ce n'est pas déjà le cas. mais mcgrath s'en fou. on meurt tous de quelque chose. puis il est déjà mort. il est déjà plus là.
l'armée a tout emporté de toi.
ton âme et tout ce que tu trimbale.

la tête qu'il finit par poser sur la paroi vitrée et les pupilles qui s'échappent à nouveau sur la silhouette qu'il aimerait pourtant éviter. seulement il y arrive pas. elle le rappelle toujours. inconsciemment ou juste pour l'emmerder. il sait plus bien si c'est lui qui est fou ou si c'est juste ella qui le fait exprès. il remarque les mains qui s'enlacent, les épidermes à l'agonie. il pourrait presque voir les frissons qui parcourent l'échine du type dont il ne connait pas le nom. des idées que tu te fais. le jeu dont il connait la finalité mais pas les règles. le dégout qui entame encore sa danse et cette foutue colère qui refait son apparition. elle a finalement jamais disparu. il se tape le crâne contre le verre, souffle plusieurs fois et se mord les lèvres. putain. les dents qu'il serre et les pensées rationnelles qui s'évaporent. c'est comme si tout à coup, plus rien n'avait la moindre importance. comme si tout à coup, il se mettait à devenir une énorme boule de nerfs. et c'est lorsque les deux corps commencent à marcher, à chercher du regard, un endroit discret qu'il dégoupille. il peut plus supporter, cette rage qui l'envahit, qu'il renie. et tout explose en même temps.
il envoie valser ce qu'il est.
ce qu'il aimerait.
la porte qu'il claque dans son dos, morgan se fraye un chemin parmi la foule, la traverse sans remarquer les épaules qu'il bouscule, qu'il malmène. un seul but, une seule vision. c'est comme le passé qui refait surface. c'est comme la fois où il l'a surprise avec un autre. une main qu'il pose sur l'épaule du mec. il se retourne, sans comprendre ce qu'il lui arrive et sans attendre, mcgrath écrase son poing dans sa figure. les cris qu'il entend dans son dos mais il y fait pas attention. il est ailleurs. perdu dans les abysses qui l'ont toujours consumé. un coup, puis un autre. jusqu'à ce que le corps face à lui ne s'écroule. mais ça l'arrête pas. il l'enjambe et entame la danse. celle de l'infinie. celle dont il connait parfaitement la musique. les coups pleuvent et ses doigts finissent craquer sur la mâchoire du parfait inconnu. il se déchaine, en oublie la vie qui bat sous sa carcasse et la stupeur qui l'entoure. l'hémoglobine qui entache ses phalanges et les mains qui finissent par attraper les épaules. ça le tire en arrière. morgan arrête ! il sait pas bien qui le pousse, qu'il le retient. croit reconnaitre les voix rauques de jax et malo avant qu'ils n'arrivent à la tenir, à le relever. mais son corps l'appelle à de nouveau frapper. comme prit dans une roue sans fin, celle de la rage, celle de la violence qu'il ne connait que trop bien. puis ses pupilles bleutées qui se mettent à chercher l'âme qui l'y a poussé. ella dans son champ, ella qui l'a cherché. c'est ça que tu voulais hein ?! il crie, repousse, sent plus ses mains malmenées. t'es servie ! tu vois c'que tu fais ?! tu vois tout c'bordel ! il se perd dans son regard et finit par se dégager de l'emprise de ses collègues. morgan la pointe du doigt. tout ça, c'est ta putain de faute !
le myocarde qui cesse sa danse,
plus rien n'a d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Ella Gardner


Ella Gardner


( skinned alive )

/ avatar : Inbar Lavi.
/ crédits : hoodwink & me.
/ autres personnages : Isabella & Cassey.
/ nombre de messages : 951
/ cartes en main : 0
sous les nuages; ella Tumblr_pmidenvYm41xdjgvao7_r1_400
/ âge : 31
/ statut : Le cœur qui ne répond plus, elle offre son corps, mais jamais son âme.
/ occupation : Plus besoin de devenir comédienne quand sa vie entière n’est devenue qu’une vaste comédie.
/ zone du queens : Queens Effervescent.
/ beau bordel :
sous les nuages; ella 69a33bf8d073cb7923b8c8b5d8fc54a6

(☾☾) Meg (2) , Opale , Djawny , Thomas (5) , Elio , Arya , Alejandro&Camille , Andrea (2) , charlie's angels , Randall (2) , Jeff , Olivia , Ambroise


sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella EmptyLun 8 Juil - 13:09


☾ ☾ ☾
{ dans les nuages }
crédit/ tumblr ☆ w/@Morgan McGrath

Le cœur qui s’brise une nouvelle fois quand elle pensait qu’il était déjà en miettes. Il le lacère de sa froideur, il l’écrase de son indifférence. Il le bousille comme il l’a toujours fait, comme il a toujours été le seul capable de le faire. Le regard fermement ancré dans celui de l’inconnu, elle s’y raccroche, comme une ancre qui l’empêcherait de couler. Amère illusion. Mais elle refuse de lui accorder plus d’attention qu’elle ne l’a fait depuis qu’elle est arrivée, elle refuse de lui offrir l’importance qu’il n’est pas fichu de lui donner. Mais, ce que ses prunelles ne font pas, c’est tout son être qui le ressent irrésistiblement. Tout son être qui, durant tout le temps de son petit jeu de charme avec l’inconnu, ne fait que l’appeler, lui. Elle ne supporte pas d’être aussi loin de lui. Peut-être qu’elle lui prend tout son oxygène, Ella. Mais le savoir prêt à fuir son propre refuge pour s’éloigner d’elle, c’est cela, qui la fait suffoquer. C’est cela qui la fait basculer. Elle ne cherche plus à attirer son attention, pas cette fois. Ce sera sans doute pour un autre soir, un autre règlement de comptes. Un où elle lui fera mal en lui racontant comment l’un de ses clients l’a baisée au sein même de son précieux bar. Le besoin de le détruire, encore, abîmer ce cœur qui ne lui appartient déjà plus. Elle entraîne son nouveau jouet jusqu’à l’un des coins les plus reculés mais n’a pas le temps de s’y arrêter. Elle ne réalise pas tout de suite, Ella. Elle sent juste l’inconnu lâcher sa main. Et, un instant plus tard, elle le voit à terre, l’homme qui a capturé son cœur au-dessus de lui en train de le massacrer. Elle ne bouge pas, elle ne bronche pas. Elle paraît presque indifférente devant la scène qui ameute rapidement la foule autour d’elle. Mais, dans son cœur, elle ressent un nouveau battement. Comme une droguée qui vient de prendre sa dose, elle le retrouve. Son Morgan. Celui qui lui appartient, celui qu’elle a encore entre les mains. Elle se sent revivre à cet instant seulement, Ella. Elle n’est ni heureuse, ni malheureuse. Il n’y a pas de place pour le bonheur dans leur relation, c’est juste une putain de drogue dont elle a besoin pour se sentir vivante. Alors elle assiste, sans la moindre tentative pour le calmer, à l’agression violente qu’il fait subir à ce mec qui n’a rien demandé. T’as jamais été là pour l’apaiser, juste pour le faire basculer. Le faire vivre un peu plus fort. Il s’emporte, il est furieux. Fou de rage, de cette rage qu’elle connaît si bien. Celle qui peut la faire renverser, si vite, de la haine à l’amour en une fraction de seconde. Cette rage qu’elle a toujours assimilée à la passion brûlante de leurs deux âmes qui, réunies, s’embrasent beaucoup trop vite, beaucoup trop fort. Il n’est qu’un concentré d’essence, Morgan. L’essence d’une colère qu’il garde en lui, bien enfouie, en espérant la faire disparaître. Mais, toi, t’es l’allumette. Celle qui le fera toujours vriller, celle qui arrivera à le foutre dans les pires états. Dans les meilleurs états. La vérité, c’est qu’il ne peut pas se sentir plus vivant qu’avec elle. Il ne pourra pas trouver quelqu’un qui lui fait ressentir des émotions si fortes, si intenses, si prenantes, au point de le transformer. Il pourra peut-être le remplacer avec une jolie fille, cool, pas prise de tête. Mais il ne pourra jamais, jamais, sentir son cœur s’enflammer comme elle sait si bien le raviver. Et tu le sais, Ella. Parce que c’est exactement pareil pour toi. Exactement pareil. Toi aussi, t’aimerais te libérer de ses chaînes, putain. T’aimerais te dire qu’il n’est qu’un putain d’ex de ton passé. Mais ce que t’as avec lui, tu sais que tu ne le retrouveras jamais ailleurs. Et t’en as besoin. T’as besoin de sentir ton cœur vaciller si fort, t’as besoin de le sentir prêt à exploser. T’as besoin de lui à tes côtés. C’est tout ce qu’elle se dit, là tout de suite, alors qu’elle le dévore des yeux sans un mot. Jusqu’à ce que ce soit lui, lui qui s’adresse à elle. Le ton glacial des premiers échanges a disparu, devant ce feu qui n’a jamais cessé de brûler. Il s’en prend à elle, Morgan. Il s’en est toujours pris à elle. Il fait les choses les plus immondes qui soit, il se comporte comme un animal. Mais c’est sa putain de faute. Les yeux de biche trop innocents, elle le contemple avec une douceur sans doute imprévisible dans de telles circonstances. Malvenue, presque, indécente. – Qu’est-ce qui est ma faute, Morgan ? Que tu sois incapable de me voir avec un autre, ou que tu ne sois jamais plus vivant que lorsque je suis auprès de toi ? Le regard qui se baisse sur ses doigts ensanglantés, elle penche la tête, l’air concerné, pour la première fois. – Tout ce que j’ai fait, c’est te demander de me servir un verre. Comme tous ces cons autour de toi. Mais c’est différent si c’est moi, hein ? C’est différent s’il s’agit de nous, n’est-ce pas ? Elle voudrait qu’il ouvre les yeux, Ella. Elle voudrait qu’il réalise que, peu importe tous les murs qu’il bâtira, elle n’aura besoin que d’y porter un seul petit coup, pour qu’il les réduise lui-même en miettes. Car ils sont indissociables, tous les deux. Comme deux âmes sœurs. Deux âmes damnées dans le même enfer.

_________________
elle est l'acier de tes barreaux  ☾
Ce monde m'étrangle, m'écrase et me brûle, Me détruit, m'empêche de vivre dans ma bulle Alors, j'voudrais partir Loin de tout, juste m'enfuir, Laisse-moi courir loin, Laissons ce monde à bannir.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4773-ella-toxic-heart#189565 https://savethequeens.forumactif.com/t4819-coeur-toxique-ella
Contenu sponsorisé






sous les nuages; ella Empty
MessageSujet: Re: sous les nuages; ella   sous les nuages; ella Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
sous les nuages; ella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS :: stories of dust and ashes :: boulevard of broken dreams :: versions #9 et #10 :: RPS-
Sauter vers: