Partagez

 

 I am breaking down again. (lais)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meg Arganza


Meg Arganza


( moonlight shadow )

/ avatar : bahar sahin
/ crédits : eilyam
/ autres personnages : kristina, peyton, arya, asmée, opale, joy.
/ nombre de messages : 350
/ cartes en main : 16
I am breaking down again. (lais) 563981368973c81c694ff82515adb444a17d1a94
/ âge : 22
/ statut : cœur éteint, écorché, depuis l’accident, elle se tient à l’écart de toute forme de vie par peur de blesser à nouveau.
/ occupation : elle flotte sur le parquet, le street jazz comme seul moteur, mais la danse ne permet pas de vivre alors elle est serveuse dans un bar du coin.
/ zone du queens : c’est dans le queens traditionnel qu’elle a fait ses armes.
/ beau bordel :
to the gypsy that remains, her face says freedom with a little fear, i have no fear. i have only love. and if i was a child, and the child was enough, enough for me to love, enough to love.

✧ ✧ ✧
aquilaella (2)vince
djawnybabybalthazarleone

I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) EmptyJeu 30 Mai - 18:07


@lais eberle / i am breaking down again /

"Lais, est-ce que tu peux passer chez moi après ton boulot ? J’ai besoin de te parler, s’il te plait."
Message envoyé.
Message brisé.
Message signe de tout ce qu’elle ne veut pas voir.
Sa dépendance. Sa faiblesse. Sa violence. Sa souffrance. Message comme un cri, comme un appel au secours. Message qui s’arrache de ses doigts, message qu’elle voudrait contrôler, mais elle ne peut pas. Elle ne peut pas. Parce qu’elle a besoin d’elle, Lais. Elle a besoin d’elle, elle, mademoiselle force, mademoiselle indépendance. Elle a besoin d’elle, bien plus qu’elle ne le voudrait. Elle a besoin d’elle, alors qu’elle lui rappelle le pire moment de sa vie. Lais, c’est elle qui s’est occupée d’elle après l’accident. Si bien, si bien qu’elle a fini par réussir à casser la carapace de Meg. A la briser, de sa douceur incroyable, cet œil protecteur, ses mains bienveillants. Elle s’est frayée un chemin, allant même jusqu’à la soulager complètement. C’est elle qui lui a prescrit des antidépresseurs, après sa première crise de nerfs, sa première crise d’angoisse. Tu te souviens encore de ta première crise, Meg, de la première fois où tu as complètement vrillé. De ce jour où t’as sincèrement eu envie de te foutre en l’air. Parce que c’est elle, elle qui aurait dû y rester. Elle en est convaincue. C’est elle, cette putain de meurtrière. C’est elle, que la mort suit comme une ombre. Et cette sensation, elle est insupportable. Cette pensée, elle lui détruit l’esprit, le corps, le cœur. Il n’y a que Lais. Que Lais qui puisse l’aider. Et elle a honte. Honte de devoir se montrer si faible. Honte qu’elle puisse la voir dans cet état. Mais elle a cette sensation, horrible sensation, qu’elle est prise dans un étau qui se resserre, encore et encore. Alors t’attends, Meg. T’attends bien trop désespérée, qu’elle arrive, qu’elle arrive enfin. Et finalement c’est le cas. Quelqu’un frappe à la porte de son appartement, et cela ne peut être qu’elle. Alors elle se précipite pour aller ouvrir, passant une main dans ses cheveux pour tenter de garder contenance. Oh, Meg, c’est bien peine perdue. - Lais, salut. Elle esquisse un bref sourire avant de se pousser pour la laisser entrer, puis de refermer la porte derrière elle. - Je… Merci d’être venue. J’espère que tu n’avais pas quelque chose à faire… ? Qu’elle demande, comme pour s’assurer ne pas avoir été trop loin. Comme pour s’assurer qu’elle n’est pas en train de l’abîmer, elle aussi. Parce qu’il est là, le problème, Meg. T’abîmes tout ce que tu touches, quand tu ne tue pas. T’abîmes toutes les personnes qui t’aiment. Toutes celles qui tiennent à toi. Maudite. Enfant maudite. Jeune femme maudite. Hantée par les fantômes de ceux qui ne sont plus là.

_________________

— it all comes down to you. well, you know that it does. well, lightning strikes, maybe once, maybe twice. ah, and it lights up the night. and you see your gypsy.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4425-born-to-die-meg https://savethequeens.forumactif.com/t4461-a-broken-heart-meg#176919
Invité


avatar


Invité


I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: Re: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) EmptyVen 31 Mai - 12:10


Les heures filent et se succèdent dans une cadence ne lui appartenant plus. Les blessures ouvertes et autres délires invisibles s’enchaînent sans que ses émotions n’en soient déstabilisées. Les maux des autres ne l’atteignent désormais plus. Les angoisses exacerbées par la lumière maladive des néons ne sont plus que des résidus de tout ce qui pouvait l’atteindre auparavant. Elle sait à présent faire la part des choses, lais. Se mettre en retrait lorsque nécessaire pour mieux se focaliser sur les guérisons possibles. Les battements de son coeur suivent en synergie les cris mécaniques des moniteurs de vie.  De sa conscience absente, elle met toute sa volonté et sa passion à l’ouvrage et c’est au coucher de l’astre solaire qu’elle se pose enfin. "Lais, est-ce que tu peux passer chez moi après ton boulot ? J’ai besoin de te parler, s’il te plait." un seul et unique message vient fendre l’obscurité du vestiaire auquel elle s’empresse de répondre. ”Je quitte l’hôpital, j’arrive”. Elle sourit enfin, les yeux rivés vers l'écran. D'un sourire sincère à la simple idée de revoir sa bouffée d’air frais. Meg, dont l’aura oscille dangereusement de la couleur la plus vive à la plus terne. Meg, derrière ses sentiments falsifiés en guise de rempart. Et elle en viendrait presque à penser qu’elle en est la principale coupable, lais, parce qu’elle attire les âmes brisées. Des histoires poignantes, à crever des coeurs. Des histoires à tout envoyer valser, dont les déceptions ne pourront jamais égaler les siennes. Et dans ce tumulte, elle ne se sent pas légitime à s’exprimer et à donner son avis, encore trop vierge de toutes expériences bouleversantes. Alors elle se contente de soutenir ses amis, de balayer les peines à coup de paroles réconfortantes, et même plus lorsqu’elle le peut. La perspective même de revoir Meg la comble d’un bonheur et seul trois petits coups à la porte la sépare désormais de cette quiétude. Lais, salut. Timides retrouvailles aux allures pâles, elle lui claque un baiser sur la joue avant de l’étreindre doucement d’un bras. Tu m’as manqué. Je pensais justement à t’envoyer un message mais je n’ai pas eu le temps. Son odeur l’enveloppe d’un bien-être maintenant rare et précieux. Elle aimerait lui bafouiller des excuses, pardonnant ses absences à répétitions, mais elle enchaîne trop rapidement. Je… Merci d’être venue. J’espère que tu n’avais pas quelque chose à faire… ? Non j’ai fini ne t’inquiète pas. Tout va bien ? Elle a peur, Lais. Elle a peur devant le visage fébrile de son amie. De l’éclat opalescent que ses prunelles trahissent. La lueur presque éteinte mais bien présente d’une profonde tristesse, d’une dépendance qu’elle commence à trop bien connaître. Ca sonne comme une plainte, mais c’est plus fin. Un appel à l’aide qu’elle sait à présent reconnaître. Des décisions, des angoisses qu’elle apprivoise au grès des après-midi passées à ses côtés. oh non, s’il te plaît Meg, tu peux tout me demander mais pas ça. Ca me fait plaisir de te revoir. T’aurais un truc à boire pour moi? inquiétude dissimulée derrière un sourire qui n’en est pas moins franc, son coeur s’emballe trop rapidement et sa poitrine tend à se compresser devant cette réalité maladive.


@meg arganza I am breaking down again. (lais) 3227196488
Revenir en haut Aller en bas
Meg Arganza


Meg Arganza


( moonlight shadow )

/ avatar : bahar sahin
/ crédits : eilyam
/ autres personnages : kristina, peyton, arya, asmée, opale, joy.
/ nombre de messages : 350
/ cartes en main : 16
I am breaking down again. (lais) 563981368973c81c694ff82515adb444a17d1a94
/ âge : 22
/ statut : cœur éteint, écorché, depuis l’accident, elle se tient à l’écart de toute forme de vie par peur de blesser à nouveau.
/ occupation : elle flotte sur le parquet, le street jazz comme seul moteur, mais la danse ne permet pas de vivre alors elle est serveuse dans un bar du coin.
/ zone du queens : c’est dans le queens traditionnel qu’elle a fait ses armes.
/ beau bordel :
to the gypsy that remains, her face says freedom with a little fear, i have no fear. i have only love. and if i was a child, and the child was enough, enough for me to love, enough to love.

✧ ✧ ✧
aquilaella (2)vince
djawnybabybalthazarleone

I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: Re: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) EmptySam 1 Juin - 17:35


@lais eberle / i am breaking down again /

Lais. Lais et sa douceur. Lais et sa patience. Lais et sa présence. Lais. Lais, celle qui a lutté pour s’imposer dans sa vie. Celle qui a su se montrer indispensable. Celle qui a su la relever, à chaque chute. Lais, elle a cette importance particulière. Importance qu’elle n’aurait jamais voulu donner, à quiconque, Meg. Importance synonyme de dépendance. Parce qu’elle a besoin d’elle. Seule personne capable de l’approcher, après l’accident. Seule personne capable de la sortir du lit, de la maintenir debout, alors que son cœur n’était plus que poussière. N’est plus que poussière. Lais, elle l’a sauvé. Elle a sauvé sa vie, et depuis, elle ne cesse de la maintenir. De lui sortir la tête de l’eau, chaque fois qu’il le faut. C’est pour ça, c’est pour ça que tu l’as appelé, ce soir. C’est pour ça, pour qu’elle vienne t’aider. Pour qu’elle vienne te sauver, encore une fois. Ce besoin, ce besoin qui dépasse la honte. Une honte pourtant tellement forte, une honte qui la ronge comme sa souffrance La ronge depuis trois mois. Une honte qui la détruit, comme l’accident a tout détruit. Elle. Son corps. Son cœur. Sa vie. L’accident l’a bousillé. Elle n’est plus capable de rien, elle qui autrefois était capable de tout. Elle n’est plus capable de danser. Elle n’est plus capable d’aimer. Elle n’est plus capable de vivre. Et tu t’éloignes, tu t’éloignes de tout, Meg. Tu devrais faire pareil, avec Lais. Tu devrais la fuir, à tout jamais. La fuir, pour ne pas éteindre sa lumière. Mais t’es accro. A elle. A ce qu’elle te procure. Tout est embrouillé, dans l’esprit de la brune. L’esprit perturbé. Et elle se demande : pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’elle est là, elle ? Pourquoi est-ce qu’elle gâche son temps avec elle ? Pour une simple patiente, comme elle a dû en voir tant d’autres. Mais elle est là. Elle est là. Avec sa bienveillance constante. Avec sa douceur. Avec sa tendresse, lorsqu’elle passe un bras autour d’elle, lui affirmant qu’elle lui a manqué. Et ses paroles, elles réveillent un peu ton cœur, Meg. Même si tu ne comprends pas. Tu ne comprends pas comment un fantôme comme toi peut lui manquer. - Toi aussi. J’ai… J’ai pensé à toi. Fébrile. Faiblarde. Elle bégaie deux trois mois. Mots sincères. Mots qui viennent du cœur. Mots qu’elle ne préfèrerait pas dire. T’es molle, Meg. T’es ramollie. Si dure d’habitude, si fragile face à Lais. Et puis la question arrive, le couperet tombe. Non, tout ne va pas bien. Elle crève. Elle crève à petit feu. Elle a mal. En permanence. Sans pause. Sans répit. Sans repos. Alors elle secoue simplement la tête, en guise de réponse. Elle secoue la tête, de la manière la moins sûre qui soit, juste avant de reprendre. - Qu’est-ce que je te sers ? Moi aussi. Moi aussi je suis contente de te voir, Lais. Un peu trop. Plus que je ne le devrais. Peut-être. Attrapant un verre, elle ouvre le frigo prête à servir à Lais ce qu’elle désire. C’est incroyable. Incroyable comme son aura l’apaise, rien qu’un peu. Incroyable, comme sa présence parvient déjà à lui faire un peu de bien. - Je voulais te parler de quelque chose et… Au téléphone, c’était… Un peu compliqué. Ses mains se crispent, l’une contre l’autre. Elle commence à s’emmêler. Elle ne sait pas comment parler. Comment lui dire. Elle ne sait pas comment lui demander. Comment la supplier de l’achever.

_________________

— it all comes down to you. well, you know that it does. well, lightning strikes, maybe once, maybe twice. ah, and it lights up the night. and you see your gypsy.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4425-born-to-die-meg https://savethequeens.forumactif.com/t4461-a-broken-heart-meg#176919
Invité


avatar


Invité


I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: Re: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) EmptyVen 7 Juin - 18:48


Minimes, voire imperceptibles. C'est ce qu'étaient leurs chances de nouer quelque chose. De commencer une histoire, d'entremêler leurs vies pour arriver où elles en sont aujourd'hui. C’était une épave, Meg lors de son arrivée aux urgences. Une carcasse de chair et de sentiments ravagés, dont les larmes ne coulaient plus tant sa tristesse était grande. Il lui a fallu du temps pour s’ouvrir. Réapprendre à communiquer, à vivre, à partager. Vivre la colère, passer par la tristesse puis le déni, avant de recommencer à sourire. De cette petite mais solide confiance qui s'est instaurée entre elles. D'abord doucement puis plus intensément. Infimes de par la méfiance de Meg. De toutes ces fois où elle a tenté de la repousser. Une amitié fragile, encore en éveil. Un exil des peines. “ Toi aussi. J’ai… J’ai pensé à toi.” Pas besoin de plus. Pas besoin de moins. Elle sait ce que pense Meg, ce qu'elle peine à l'exprimer. Alors lais lui prend la main, la presse un peu et la berce d’un sourire sincère, espérant enjôler son cœur pour faire taire ses peines, ne serait-ce qu'un instant. Mais son amie reste en retrait, effacée derrière elle, l'air hésitant, à attendre. Elle ne bouge qu’au ralenti, semblant accuser chaque pas comme un nouveau coup. “Qu’est-ce que je te sers ?” elle n'hésite même pas une seconde Un café, s'il te plait. Je dois réviser après. Et un peu de courage si t’as ça en stock. elle rit mais ça sonnerait creux. L'heure tourne. Les secondes sont millimétrés, mais elle ne pourrait être ailleurs qu'aux côtés de Meg. Mais elle semble dans l'attente. Elle guette quelque chose n'arrivant pas. Elle est nerveuse, fait le tour du salon, prend le temps de regarder quelques photos dessinant des visages lui étant inconnus. Observe des détails, des rires semblant sincères dépeignant des soirées trop arrosées et des nuits sans aucune crainte. “Je voulais te parler de quelque chose et… Au téléphone, c’était… Un peu compliqué.” la voix de Meg sonne enfin derrière elle comme un lointain carillon. Un trou béant se forme dans sa poitrine, un gouffre qui ne fait que s’agrandir au gré des jours et des vents. Lais se retourne, relève la tête vers son amie dont le visage se crispe comme ses mains ses pressent l’une contre l’autre. Elle ne le regarde pas. Elle n’ose pas. Alors c’est lais qui presse ses azurs contre elle. Elle recherche ses iris pour s'y noyer, espérant secrètement y décéler un espoir, l'envie de s'en sortir. T'as besoin de tes antidépresseurs... C'est ça ? Le mal est dit et sa voix se brise. Elle perd toute l'intensité de son timbre face à cette vérité morne, plus sombre que le ciel du soir. C’est pour ça que tu m’as demandé de venir ? Son ton est plus doux, peut-être même implorant. Prescrire quelque chose c’est un droit qu’elle a obtenu au terme de nombreux sacrifices. Un don de son temps, un renoncement, parfois, à ce qu’elle pensait mériter. Un droit qu'elle pourrait perdre trop rapidement en l’aidant, et la chute en serait d'autant plus vertigineuse, en entraînant Meg avec. Alors qu'elle pourrait être lui être un soutien. L'aider à se sevrer, petit à petit. L'aider à reprendre goût à la vie et à ses saveurs. Mais elle-même n’est pas sûre d’être assez forte. De se montrer indispensable, si bien qu’elle pourrait facilement être remplacée par une autre. C’est une spirale infernale dans laquelle elle perd pied. Elle ne contrôle plus rien, de la dépendance de son amie à ses propres décisions. Et si tu partais toi aussi ? Que tu me trouves fade et incolore devant le vertige que lui procure ce précieux opium ? Tu me mets dans une position délicate Meg. mais je me sens incapable de dire non.


@meg arganza I am breaking down again. (lais) 3227196488
Revenir en haut Aller en bas
Meg Arganza


Meg Arganza


( moonlight shadow )

/ avatar : bahar sahin
/ crédits : eilyam
/ autres personnages : kristina, peyton, arya, asmée, opale, joy.
/ nombre de messages : 350
/ cartes en main : 16
I am breaking down again. (lais) 563981368973c81c694ff82515adb444a17d1a94
/ âge : 22
/ statut : cœur éteint, écorché, depuis l’accident, elle se tient à l’écart de toute forme de vie par peur de blesser à nouveau.
/ occupation : elle flotte sur le parquet, le street jazz comme seul moteur, mais la danse ne permet pas de vivre alors elle est serveuse dans un bar du coin.
/ zone du queens : c’est dans le queens traditionnel qu’elle a fait ses armes.
/ beau bordel :
to the gypsy that remains, her face says freedom with a little fear, i have no fear. i have only love. and if i was a child, and the child was enough, enough for me to love, enough to love.

✧ ✧ ✧
aquilaella (2)vince
djawnybabybalthazarleone

I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: Re: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) EmptyDim 16 Juin - 19:52


@lais eberle / i am breaking down again /

La main de Lais. La main qui se plonge dans la sienne. La main qui semble la ramener à la réalité. La main qui la maintient les pieds sur terre, alors qu’elle semble déjà prête à s’envoler. La main qui la ramène à la vie, quand son cœur semble battre pour la dernière fois. C’est Lais. C’est l’effet qu’elle procure. C’est Lais. C’est celle qui l’a empêché de sombrer complètement, dans ce lit d’hôpital. C’est celle qui l’a empêché de sauter par la première fenêtre. C’est celle qui s’est imposée, tel un ange. Celle qui l’a protégé d’elle-même, de la souffrance du monde. Celle qui l’a protégé, dans un cocon de douceur, de tendresse et… d’amour. Amour. Grand. Beau. Fort. Amour. Mot énorme. Pourtant, la manière dont Lais se comporte avec elle, la façon dont elle la regarde, c’est ce que cela semble retranscrire. L’amour. Et toi aussi, Meg. Toi aussi, tu l’aimes. Tu l’aimes difficilement. Tu l’aimes avec peine. Parce que tu veux te l’interdire. Parce que tu ne veux pas qu’elle souffre. Pourtant, elle t’a manqué. Elle t’a vraiment manqué. Mais ce n’est pas pour cela qu’elle l’a fait venir, ce soir. Non. Elle préfèrerait être capable de la tenir à distance. De ne pas l’infecter avec cette foutue mort qui la suit, celle qu’elle porte sur ses épaules. Acquiesçant d’un simple signe de tête, elle commence à lui préparer son café. Mais beaucoup trop nerveuse. Assurance habituelle balayée rien que par la douce présence de Lais. De sa bonté. De sa beauté. - Tu vas y arriver, j’en suis sûre. Parce qu’elle n’est pas comme elle, Lais. Ou plutôt, elle ressemble à l’ancienne Meg. Déterminée. Battante. Celle qui est morte dans l’accident, laissant ce corps sans vie. Ce corps qui tient debout par miracle. Et puis elle pose le café sur la table, jusqu’à ce que le sujet s’impose dans la conversation. Le sujet. Le délicat. Le douloureux. Et elle comprend, Lais. Elle comprend bien vite. Trop vite. C’est si évident, Lais ? Si évident que je sois foutue ? Si évident que je resterai épave ? Déception dans son regard. Déception insoutenable. Les yeux qui se perdent, les yeux qui fuient, parce qu’elle ne veut pas voir, Meg. Elle ne veut pas voir Lais avoir mal à cause d’elle. Mais c’est ce qui arrivera. Fatalement. Elle va la blesser, comme elle blesse toutes les personnes qu’elle aime. Elle lui fera mal. Comme elle fait mal à ceux qu’elle aime. Comme elle fait mal depuis toujours. C’est ce qu’elle lui dit, d’ailleurs, en affirmant qu’elle la place dans une position délicate. Tu vas bousiller sa vie, Meg. Tu ferais mieux de la laisser s’en aller, comme les autres. - Je sais, Lais. Je sais et je suis désolée. Je… Je préfèrerai pouvoir faire autrement. Tu préfèrerais, ouais, mais personne n’accepterait de t’en prescrire aussi régulièrement, aussi rapidement, voilà la vérité, Meg. T’es sous une putain de dépendance. - Tu sais que j’en ai besoin. Et ça fait mal. C’est douloureux de se montrer si faible. Si vulnérable. Surtout pour elle, elle qui n’a jamais su faire, elle qui n’en a jamais été capable. C’est douloureux, d’autant lus qu’elle a honte de ce qu’elle devient. - Mais si tu refuses, je comprendrai, je t’assure. Les mains qui se serrent l’une dans l’autre, un peu plus encore, elle a la sensation que son cœur est littéralement en chute libre. Mais évidemment, qu’elle comprendrait. Evidemment, Lais ne va pas tout risquer pour elle. Elle ne va pas risquer sa vie pour une épave comme elle. Tu ne le mérites pas, Meg. Tu ne la mérites pas. Tu ne mérites rien.

_________________

— it all comes down to you. well, you know that it does. well, lightning strikes, maybe once, maybe twice. ah, and it lights up the night. and you see your gypsy.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4425-born-to-die-meg https://savethequeens.forumactif.com/t4461-a-broken-heart-meg#176919
Invité


avatar


Invité


I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: Re: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) EmptyVen 26 Juil - 19:53


son sourire fragilisé laisse transparaître certaines de vos images instantanées. des brides de souvenirs improvisés, des récits accidentés par les ombres sinueuses de cette dépendance. Pourtant, depuis leur rencontre, leurs deux histoires se répondent sans que lais ne puisse s’y reconnaître et peut-être qu’elles se confondraient plus tard. un jour. ou bien elles finiront par s'essouffler jusqu’à ce que cette tremblante retenue ne pèse plus. et lorsque son regard se pose sur son amie, c'est un étrange et doucereux mélange qui lui prend la tête. un chaos de force mélangé à beaucoup de fierté mais aussi à de l’incompréhension. beaucoup d’incompréhension ou bien alors c’est qu’elle se refuse de comprendre. Tu vas y arriver, j’en suis sûre.  la voix de son amie la sort  de sa torpeur, et elle ne peut que sourire à cette remarque la ramenant quelques mois en arrière. “tu peux y arriver, tu vas y arriver” qu’elle lui murmurait au creux de l’oreille de Meg, entre deux jérémiades plaintives. des encouragements, quelque douces notes d'espoir pendant au bout de ses lèvres. le temps semble s’être arrêté, les rôles s’être inversés. je l’espère. sa voix n’est plus qu’un filet trahissant son inquiétude et révélant le temps d’une fraction de seconde ses peurs qui la paralysent la nuit. l’angoisse de l’échec, d’être abandonnée, de se retrouver seule et finir par décevoir toutes les personnes qui l’entoure. et lorsque son amie se lève et s’affaire, l’atmosphère semble se détendre, alors qu’elles jouent avec de faux sourires et se cachent derrière leurs inquiétudes et leurs fautes. ses gestes les plus simples dévoilent minutieusement ses vices, les yeux plein d’une mélancolie entêtante dont elle peinerait à se détacher. devant lais et son café, meg fuit son regard, alors elle décide de la retenir. encore une fois, une nouvelle fois. la rattraper en plein vol quitte à tomber avec elle. et elle pourrait chercher à s’échapper quitte à s’épuiser, mais devant ses grandes opales ambrées, c’est son propre reflet qu’elle y voit. le besoin entêtant presque enivrant d’être soutenue. meg a aussi peur qu’elle. Je sais, Lais. Je sais et je suis désolée. Je… Je préfèrerai pouvoir faire autrement. elle se sent coupable, jolie lais, coupable de céder aux demandes de Meg. et elle risque gros. mais la douleur semble trop importante, et elle en vient à se demander quelquefois à quel point l'est-elle pour avoir développé cette dépendance Tu sais que j’en ai besoin. les mots sonnent comme ceux d'un dernier espoir à demi avoué. je le vois seulement. je ne peux pas comprendre. elle en a conscience tout au fond d'elle. encore et encore, jours après jours. Mais si tu refuses, je comprendrai, je t’assure. sa gorge se serre encore un peu. je n’en suis pas si sûre. ses azures ne lâchent plus les yeux de son amie. ses espoirs semblent tout différents des siens mais apparaissent tout aussi pesants, à l’image d’une infinité relative dont la réalité se perd au confluent de ses songes. et c'est au creux des bras et enveloppée de son odeur fleurie qu'elle termine sa course. une étreinte dans laquelle elle pourrait s’éterniser. le mirage d’un moment qui semble s’éterniser, simple instant d’une vie, une bouffée d’air frais d’un quotidien morne et bien rangée. mais c'est le cœur comprimé qu’elle la sert encore un peu plus contre sa poitrine. promets-moi de ne pas me laisser après tout ça, meg. Et en détaillant son attitude fuyante, c’est une profonde gêne qui vient la heurter.  alors il est plus simple pour elle de lâcher prise et dans un ailleurs, ses rêves vacillent comme à l’aube d’une journée parsemée de nuage.T'as de quoi écrire sous la main ? Sais-tu ce que tu veux exactement ? Ses derniers mots sont lâchés dans un sourire quelque peu dolent, presque teinté d’insouciance. et parfois, elle songe, lais, à partir de sa vie bien trop remplie. et elle comprendrait si Meg l’oubliait. elle ne lui en voudrait pas, elle ne pourrait jamais. alors c’est dans son regard qu’elle fait naufrage. Garde le pour toi. toujours. quelques mots soufflés à la volée, une supplication.



@meg arganza I am breaking down again. (lais) 3227196488
Revenir en haut Aller en bas
Meg Arganza


Meg Arganza


( moonlight shadow )

/ avatar : bahar sahin
/ crédits : eilyam
/ autres personnages : kristina, peyton, arya, asmée, opale, joy.
/ nombre de messages : 350
/ cartes en main : 16
I am breaking down again. (lais) 563981368973c81c694ff82515adb444a17d1a94
/ âge : 22
/ statut : cœur éteint, écorché, depuis l’accident, elle se tient à l’écart de toute forme de vie par peur de blesser à nouveau.
/ occupation : elle flotte sur le parquet, le street jazz comme seul moteur, mais la danse ne permet pas de vivre alors elle est serveuse dans un bar du coin.
/ zone du queens : c’est dans le queens traditionnel qu’elle a fait ses armes.
/ beau bordel :
to the gypsy that remains, her face says freedom with a little fear, i have no fear. i have only love. and if i was a child, and the child was enough, enough for me to love, enough to love.

✧ ✧ ✧
aquilaella (2)vince
djawnybabybalthazarleone

I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: Re: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) EmptyJeu 15 Aoû - 1:33


✧ ✧ ✧
{ i am breaking down again }
crédit/ tumblr ✧ w/@lais eberle

La culpabilité. La culpabilité qui ronge. La culpabilité qui tue. Celle de ne pas pouvoir rendre à Lais tout ce qu’elle fait pour elle. Celle de se laisser couler, attrapant sa main au passage, l’entraînant dans les abysses avec elle. C’est douloureux, de se sentir si mal. Douloureux, de se sentir comme une merde. Parce que t’as pas l’habitude, Meg. D’habitude, c’est toi qui donne, sans jamais rien prendre. Mais avec Lais, tout est différent. Elle prend. Elle ne fait que prendre. Mettant en danger la brune, sa douceur, sa sauveuse. Mettant en danger la personne qui lui fait du bien. La personne qui l’empêche de se noyer, entièrement. Elle n’est qu’un putain de chat noir, mauvais présage pour quiconque semble vouloir mêler son chemin au sien. Mauvais présage pour quiconque souhaitant prendre le risque de l’aimer. Amour qu’elle rejette. Amour qu’elle balaye. D’une main. D’un geste. Paupières qui se ferment pour ne pas voir. C’est ce que t’essaie de faire, tout balayer, tout effacer. Seule volonté : faire taire ta peine. Mais lorsqu’elle ouvre les yeux, de nouveau, c’est Lais. Son visage. Son visage qui se ramène à elle, sans cesse. C’est Lais. Son odeur qu’elle parvient à sentir même lorsqu’elle n’est pas là. Cette odeur qui la calme, rien qu’un peu. Cette odeur qui la retient, quand les coups sont trop violents. Pourtant elle a les paroles qui blessent, les paroles qui font mal, la confrontant brutalement à la réalité. A ce qu’elle est. Pourriture. Un bégaiement qui s’échappe de ses lèvres alors qu’elle sent son corps lâcher. - N..Non… Je comprendrai, Lais… Est-ce qu’elle comprendrait, vraiment ? Est-ce qu’elle accepterait qu’elle reparte, sans lui procurer ses précieux cachets ? La vérité est trouble. La vérité est floue. Elle ne sait pas. Au fond. Perdue. Elle ne sait pas ce qu’elle ressentirait, si Lais la laissait tomber. Peur partagée. Peur réciproque. Puisqu’en un instant, la belle s’approche et la prend dans ses bras. Etreinte céleste, emplie de douceur. Etreinte qui fait beaucoup trop de bien. Tu devrais t’en priver, Meg. Tu ne devrais pas te laisser aller. Mais peut-être que t’as trouvé ta faiblesse. Le corps qui se relâche, qui se repose contre le sien, elle se décide à reprendre, la voix fragile. - C’est ce que je devrais faire, pourtant, pour ton bien… C’est égoïste de… De te tirer vers le bas. Mais j’ai besoin de toi. Triste réalité. Triste vérité. - Et pas uniquement pour… Les calmants. Elle a besoin de l’ange gardien qu’est Lais. Elle a besoin de cet ange qui la protège. Cet ange qui veille sur elle. Parce qu’elle est son seul moment de repos. Son seul moment de répit. - C’est toi qui finira par partir un jour. Et tu auras raison. Elle est instable, mais pas aveugle. Elle sait que Lais mérite bien mieux que prendre en charge un déchet comme elle. Lais mérite bien mieux qu’avoir un boulet accroché à sa cheville. Elle sait que ce n’est qu’une question de temps. Qu’elle s’en ira. Un jour. Qu’elle s’en ira, parce que si ce n’est pas le cas, elle finira blesser, elle aussi. L’étreinte qui s’affaiblit, les corps qui retrouvent leur liberté, et Meg qui se sent amputée, soudainement. Amputée d’une partie d’elle. Mais elle revient à la réalité, lorsqu’elle lui tend un stylo, bredouillant. - La même chose que la dernière fois… S’il te plait. Tu t’assoies sur le canapé, t’es pas fière de toi, Meg. T’as l’air toute penaude, t’as l’air pitoyable. Parce que tu sais. Tu sais que t’es en train de faire une connerie. Mais elle ne revient pas en arrière. Parce que les voix dans sa tête ne s’arrêteront pas. - Je te le promets. Elle fera de son mieux, pour ne jamais la blesser. Pour ne jamais la blesser volontairement, du moins.

_________________

— it all comes down to you. well, you know that it does. well, lightning strikes, maybe once, maybe twice. ah, and it lights up the night. and you see your gypsy.
Revenir en haut Aller en bas
https://savethequeens.forumactif.com/t4425-born-to-die-meg https://savethequeens.forumactif.com/t4461-a-broken-heart-meg#176919
Contenu sponsorisé






I am breaking down again. (lais) Empty
MessageSujet: Re: I am breaking down again. (lais)   I am breaking down again. (lais) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I am breaking down again. (lais)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: version #13 et #14 :: RPS-
Sauter vers: