Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

Partagez

 

 Amy ♦ Wanting the impossible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMar 30 Avr - 9:51

Une invitation à se rendre dans la demeure d'Amy Steele pour le lendemain? Toby arqua un sourcil, alors qu'un courcier venait de lui apporter ladite lettre au foyer où il vivait encore en attendant de prendre place dans son nouveau presbytère. Ce n'était à présent qu'une simple affaire de jours. Bientôt, il devrait remettre "en marche" une paroisse qui n'était plus qu'un souvenir pour les habitants du quartier. Elle, qui devait être désacralisée, était un peu à l'abandon, et des travaux étaient à prévoir. En premier temps, il savait qu'il retrousserait les manches par lui-même, le budget n'étant pas à la hauteur des réparations. Mais il finirait bien par nécessiter des experts pour certains travaux. Bon, au moins, la sécurité était respectée, et l'église utilisable, d'après les informations qu'on lui avait données.

La lettre ne donnait aune information sur ce que voulait Madame Steele. Et le coursier n'en savait pas plus non plus. Après petite hésitation, il se décida cependant à s'y rendre. Il espérait simplement que cela ne lui créerait pas d'autres ennuis... Après cette histoire d'agression, de prison, de caution, cet avocat hors de prix qu'avait embauché Isabella, il espérait sincèrement un peu de paix. D'autant qu'il s'était de nouveau disputé avec son petit-frère, malgré leurs discussions moins houleuses, récemment. Il songea qu'il ne pouvait refuser sa venue, si son hôte avait besoin d'un conseil d'ordre spirituel, ou peut-être même d'un sacrement. Un sacrement de réconciliation peut-être? C'était un femme qui faisait partie de la haute société, à la tête des entreprises laissées par son défunt époux... Toby l'avait rencontrée lors d'un gala, auquel l’évêque l'avait invité, parmi d'autres. Ils n'avaient alors échangés que quelques mots...Et cela s'était passé il y avait un peu moins d'un an. Voilà pourquoi notre trentenaire était étonné qu'elle ne le contacte ainsi, d'un coup... Mais pourquoi pas, après tout.

Il sonna à la grande porte de la demeure. Il n'en avait jamais vu de pareilles. Elle rivalisait avec tous les lieux où il avait pu se rendre en matière de luxe. Même Toby, qui ne se fiait pas à l'habit, ni à la devanture, fut choqué par tant de chic et d'espace. Un majordome l'accueillit et lui demanda de patienter dans l'entrée, lui proposant un café, qu'il refusa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMar 30 Avr - 22:37

Amy avait finalement envoyé cette convocation. Ou plutôt cette invitation. Très officielle. Ce n'était pas qu'elle avait hésité à l'envoyer. Du tout. C'était qu'elle s'était renseigné sur le jeune prêtre depuis qu'ils s'étaient croisés lors de ce gala de charité parfaitement barbant. Le prêtre avait immédiatement attiré son attention. Premièrement physiquement, il n'était pas désagréable à l'oeil. Ensuite, il y avait quelque chose chez lui, sans qu'elle ne sache quoi, qui l'avait attirée. Son sourire, peut-être. Ou sa voix douce. Son discours très... optimiste, malgré leur brève discussion. Il lui avait laissé un souvenir impérissable. Tant qu'elle en rêva la nuit d'après. Un rêve qui n'avait rien de sage. Oh non, rien du tout. Elle s'était réveillée en sueur, tremblante d'un désir qu'aucun homme ne pourrait apaiser. Sauf lui. Peut-être. Bien entendu, elle ne s'était pas précipitée. Elle avait fait des recherches sur ce fameux Toby Fleming. Un prêtre, certes, mais qui n'était pas aussi blanc qu'on pourrait le croire. Ce fut avec une certaine curiosité malsaine qu'elle avait lu tout ce qu'elle pouvait à son sujet, jusqu'aux dossiers de presse, de police et son casier judiciaire. Un prêtre avec un casier judiciaire. Juicy. Et bien sûr, des frais notariaux et d'avocats dignes d'une star de cinéma. Il avait de la famille aussi, un jeune frère avec qui les relations étaient plutôt tendues. Et surtout, s'apprêtait à prendre en charge une nouvelle paroisse. Une belle église. Du moins, si on lui ravalait un peu la façade.

C'était là qu'elle comptait intervenir. Faire des dons pour diverses organisations caritatives, elle en faisait souvent. Tout comme il lui arrivait de temps en temps de se rendre à l'église, plus pour faire des apparitions de courtoisie ou médiatiques. Cela ne surprendrait donc personne, sa décision de faire un don à cette jolie petite église qui possédait un potentiel assez intéressant, cela dit. C'était pour cette raison, entre autre, qu'elle convoquait le prêtre. Car, bien entendu, on n'obtenait rien sans rien. Peut-être pensait-il le contraire. Mais elle allait lui apprendre la dure réalité de la vie. Celle qu'elle-même avait appris bien des décennies plus tôt.

Le carillon de l'entrée annonça son arrivée. Amy jeta un coup d'oeil à l'horloge. Ponctuel. Bien. Elle laissa son personnel de maison l'accueillir alors qu'elle terminait de se préparer, se lançant un regarde critique dans le miroir. Ses cheveux sont rattachés dans un chignon parfaitement coiffé. Elle s'est maquillée de manière discrète, comme toujours et porte un ensemble tailleur de créateur. Elle reste toujours très classique, dans les tons sombre, le plus souvent noir, comme si elle était toujours en deuil, même quelques années plus tard. Une fois satisfaite de son allure, l'héritière se redressa et quitta ses quartiers pour retrouver le prêtre, que son majordome devait avoir accueilli. Elle le détailla d'un œil tout aussi critique, ébranlée intérieurement par sa présence dans son domaine, et lui adressa son sourire social habituel, en descendant l'escalier qui menait jusqu'à lui. Une fois face au prêtre, elle lui tendit la main.

- Monsieur Fleming, merci d'avoir accepté mon invitation.

Oui, elle n'avait pas usé de la formule habituelle avec dessein. Elle était curieuse de savoir comment il allait réagir à cela.

- Comment vous portez-vous depuis la dernière fois que nous nous sommes croisés. Enfin... Si vous vous en souvenez... Par ici, rajouta la brune en prenant les devants et l'emmenant dans le boudoir juste à côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 11:48

Toby était entré dans l'immense demeure, étonné par le luxe des lieux. Amy était à trois-cents kilomètres du mode de vie simple de notre abbé, où les excès étaient le plus souvent prohibés. Mais il restait un homme, et il lui arrivait de céder à certaines tentations, notamment alimentaires, du fait de sa gourmandise enfantine. Il prit place là où le majordome lui avait montré de le faire et se releva aussitôt en voyant Madame Steele descendre les grands escaliers lui faisant face. Un sourire illumina son visage tandis qu'il la regardait avancer vers lui. Elle marchait d'un pas aérien, la tête haute, la stature d'une femme de pouvoir. Tout était impeccable, jusque dans sa coiffure, un chignon parfait dont ne dépassait aucun cheveux. Toby l'observa en silence, jusqu'à ce qu'elle finisse par le saluer et lui tendre la main. Monsieur Fleming, non pas père, ou mon père. La formule avait l'air judicieusement choisi. Ce n'était donc pas pour quelque chose d'ordre spirituel qu'elle l'avait fait venir. La curiosité s'empara de l'esprit de notre prêtre, alors qu'il saisit la main de la quadragénaire et présenta à son tour ses salutations.
"Bonjour, Madame Steele. Et de rien, c'est normal, même si j'avoue avoir été étonné par votre lettre.Et vous pouvez m'appeler Toby, j'ai du mal avec tout ce qui est un peu trop formel." indiqua-t-il, rougissant. Il avait été surpris de trouver un coursier devant sa porte. Un coup de fil aurait été largement suffisant. Il se demandait à présent réellement ce qu'elle voulait bien de lui, et la suivit simplement en direction d'un boudoir, sur le côté. Ils passèrent une porte et notre jeune homme sourit simplement en entendant sa voix remplir la pièce de nouveau. "Oui, bien sûr que je m'en souviens. C'était à un gala de charité, où l'évêque m'avait invité, un peu par hasard. Mais je ne pensais pas que vous auriez retenu mon nom..."
Il prit place là où la belle femme le lui avait indiqué. "J'aimerais savoir, de fait, quelle est la raison de cette invitation?" demanda-t-il finalement, un sourire chaleureux ancré sur ses lèvres et ses yeux bleus cherchant ceux de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 17:21

Il se souvenait de son nom. En même temps, il était sur la convocation, ce n'était pas bien difficile. Le prêtre lui donnait donc l'autorisation de l'appeler par son prénom. Quelle générosité. Elle aurait pu prendre ça avec susceptibilité, mais elle avait plus ou moins cerné le personnage, et ses paroles ne se voulaient pas offensantes. « Toby, très bien », répéta la jeune femme, d'une voix suave. Elle l'entraîna ensuite vers le boudoir, où elle lui désigna une des deux chaises autour d'une petite table ronde au centre de la pièce. Elle s'installa sur l'autre, souriant alors qu'il lui assurait se souvenir d'elle. Voilà une bonne nouvelle. « J'ai retenu votre nom, en effet ».Et bien d'autres choses ensuite. Cela viendrait en temps et en heure durant notre échange. Peut-être. Peut-être pas. Et la question attendue se fit entendre. Pourquoi cette invitation ? Et toujours avec ce sourire que je n'avais pas oublié, ce regard clair dans lequel celui de la brune s'ancra immédiatement, avant de lui répondre.

« On a porté à mon attention que vous vous apprêtez à prendre en charge une nouvelle paroisse. Une très jolie église, à l'origine » admit la jeune femme en se penchant vers le secrétaire non loin d'elle et en sortant son chéquier, qu'elle posa devant elle, bien en évidence. « Je compte investir dans ce projet. Payer les réparations, car elle dépasse le budget qui vous est ou vous sera alloué. » C'était évident. Et ce n'était pas une offre, une proposition qu'il pouvait refuser. Elle était décidée. Et bien sûr, il y aurait une contrepartie. Ainsi allait la vie. « Toutefois, Toby... Ma générosité n'est pas totalement altruiste. » Pas du tout même. La brune s'interrompit, le temps au majordome de venir leur servir le thé et des petites patisseries. Depuis la thérière, il remplit trois tasses, dont une qu'il vida sous le regard attentif de la jeune femme. Une fois satisfaite, elle congédia l'homme et sa tasse vide.

Elle resta silencieuse le temps de prendre une gorgée de thé, délaissant les gâteaux.« Mais avant cela, Toby, parlez-moi un peu de vous. Comment vous êtes-vous engagé dans la voie de Dieu ? » Car certes, elle avait fait des recherches à son sujet, mais connaître des motivations personnelles, c'était autre chose. Elle espérait une réponse franche de son interlocuteur, elle saurait s'il mentait, elle était devenue douée pour déceler le mensonge dans les paroles. Elle-même maitrisant cet art à la perfection. Tout comme celui de la manipulation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 17:38

Son regard s'ancra dans celui de la brune, qui le regardait avec intensité. Elle semblait très sûre d'elle. Cela le rendait encore plus curieux quant au motif de sa venue. Que pouvait-elle bien vouloir de lui? Si c'était une question d'ordre religieuse, elle l'aurait appelé par le titre utilisé par ses ouailles. Mon père. Monsieur l'Abbé. Père Fleming. Mais rien de tout cela n'était sorti de sa bouche, mais un terme neutre et froid. Elle acquiesça, avant de le guider dans un petit boudoir, où elle l'invita à s'asseoir. Il prit place, croisant les jambes.

Finalement, elle se décida à répondre à sa question. "Oui, cela est vrai, mais..." Il voulait lui demander où elle voulait en venir, et surtout, comme elle le savait, et pourquoi, mais il n'eut pas le temps de prononcer un seul mot qu'elle sortit un chéquier, qu'elle déposa sur la table, en évidence devant notre cher Toby. Le regard de notre abbé la quitta quelques instants pour regarder le livret, étonné, surpris. "Je... je ne sais pas quoi dire, c'est... c'est très généreux. Merci!" finit-il par dire, un large sourire lui ornant le visage. Il savait qu'il en aurait besoin, de ce don. Il pourrait payer des experts, et être certain que tout était sécurisé. Il pourrait commencer des travaux en détails, prévoir des plans. Et ouvrir toutes les associations paroissiales dont il avait eu l'idée... ne resterait qu'à trouver des bénévoles et des personnes intéressées. Cependant, son visage s'assombrit alors qu'Amy, toujours avec classe et style, lui affirma que ce geste n'était pas purement altruiste. Elle voulait quelque chose en échange, elle avait des idées. Lesquelles? Elle n'en dit rien. Les yeux couleur azur de Toby attrapèrent de nouveau ceux de son interlocutrice, remplis de questionnement. Elle n'ajouta rien, et la majordome entra servir un peu de thé, ainsi que des pâtisseries.
"Mon thé préféré! Vous avez bien deviné! C'est un drôle de hasard..." déclara-t-il en riant, question de se déstresser lui-même. Après les affirmations qui venaient de survenir, il avait l'impression qu'il aurait quelques ennuis. Elle avait l'air de l'observer avec intérêt, tel un loup regarderait sa proie, aux aguets dans les bois. Il ne se doutait pourtant pas qu'elle connaissait son thé préféré, parce qu'elle l'avait fait observer longuement.

Finalement, elle reprit la parole, mais au lieu de donner davantage d'informations, c'est une question qu'elle posa.
"Je..." Il ne s'y attendait pas. "Et bien, je suis entré au séminaire à 19 ans.... Depuis l'enfance, j'ai eu cet attrait pour la foi. C'était un évidence quand j'ai reçu l'appel. Au début, j'ai eu un peu peur, de cette vocation, puis, j'ai décidé que je n'avais pas le droit de la fuir." indiqua-t-il simplement, doucement. Il regarda autour de lui. "Et vous, alors? Je n'ai pas eu la curiosité de me renseigner sur votre entreprise..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 18:06

Amy n'avait même pas encore annoncé ses conditions, que déjà le prêtre se confondait en remerciements. Tellement idéaliste. Tellement innocent. Tellement ignorant. Mais cette lumière en lui, c'était peut-être ce qui attirait Amy, la fascinait, même. Il avait cet optimisme qu'elle avait perdu bien des décennies plus tôt. Pourtant, elle savait pour fait qu'il n'avait pas eu une vie calme sans rebondissements. Surtout dernièrement. Ces accusations, ces calomnies plutôt, étaient un bel exemple de ce qu'était le monde actuel. Cruel. Pourtant, il gardait le sourire. Et, à l'inverse du sien, il n'était pas juste pour la façade, même s'il arborait des tons différents, selon les moments.

Bien entendu, il ne s'agissait pas d'un hasard que le thé fut son préféré. Elle l'appréciait aussi, cela dit.  « Drôle de hasard ? C'est-à-dire ? » répliqua la brune avec un petit sourire. Le prêtre était-il méfiant ? Paranoïaque lui aussi ? Hmm... Elle était curieuse de découvrir cela. Tout comme elle écouta sa réponse avec intérêt. Il semblait vraiment avoir été « appelé ». Amy ne comprenait pas cela. Un attrait pour la foi. C'était abstrait. Complètement abstrait. Ce qui n'était pas tangible n'existait pas, pour elle. Ou plus.  « Pourquoi avoir peur de cette vocation ? Votre famille l'a bien pris ? Vos proches ? » Elle était réellement curieuse. Comment une mère et un père pouvaient prendre ce genre de nouvelle ? Elle, en se transposant à la place d'une mère, elle se pensait capable d'accepter les choix de son enfant, même si elle aurait certainement aimé le voir prendre sa relève un jour, comme elle avait pris celle de son propre père.

 « Ma motivation a toujours été mon père. Je voulais lui ressembler. Le rendre fier. » Peut-être l'était-il. Comment pourrait-elle le savoir ? Il n'était plus de ce monde. Elle ne préférait pas penser à son absence qui pesait encore lourd dans son cœur, tout comme celle de Jéricho.  « De plus, j'apprécie beaucoup investir, prévoir si telle ou telle entreprise peut réussir ou pas. Jusqu'à présent, je ne me suis jamais trompée. » Elle avait l'instinct, Amy, et sa fortune d'héritière, elle avait presque doublée en une demi décennie. Elle avait prouvé qu'elle n'était pas à la tête de l'entreprise familiale, juste parce qu'elle était « la fille de ». Sa fierté était sauve. Et parlant d'investissement, Toby en était un, à sa manière.

 « Y a-t-il des moments où vous regrettez ? Où vous doutez ? J'ai entendu parler de cette histoire d'accusations. Cela n'a pas ébranlé votre foi ? Pas une petite seconde ? » Elle doutait que ce soit vraiment possible de ne pas douter. Pas une seconde. Le doute était humain, non ? Et suivre sans le moindre doute n'était pas plutôt proche du fanatisme ? Oh, ils pourraient certainement avoir une conversation intéressante sur le sujet. Peut-être l'auraient-ils d'ailleurs. Elle les visualisait bien échanger leurs points de vue dans un lit, bien installés parmi les oreillers en plumes d'oie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 18:30

Il avait espéré avoir affaire à une personne purement altruiste, qui, par hasard, ou par l'évêque, avait eu vent du sauvetage de la future paroisse de Toby et qui avait voulu apporter sa petite pierre à l'édifice. Mais voilà qu'il avait totalement perdu pied, alors qu'il se rendait compte que c'était calculé... Et c'était logique, puisqu'elle aimait investir, c'était une femme à la tête de tout un royaume. Elle devait calculer pour survivre. Et le stress, autant que la curiosité, prenaient part dans l'esprit de notre trentenaire. Que voulait-elle en échange? Il avait beau fouiller dans sa mémoire, rien ne lui venait en tête. Il n'était pas un homme connu, un homme reconnu, un homme avec une haute position dans quelque structure que ce soit. Il n'avait rien à lui offrir. Et c'était bien ce qui le paniquait. Il décida cependant de ne rien en montrer, de ne pas poser la question, de se laisser porter par la conversation.

"Je voulais dire que c'était amusant, je n'ai pas l'habitude qu'on me le serve." indiqua-t-il simplement. Il était vrai que ce n'était pas le plus fréquent des thés, alors c'était assez sympathique de le retrouver chez Amy Steele. Ils avaient peut-être quelques points communs, finalement? Même si l'une vivait dans le luxe et les affaires, alors que l'autre menait une vie bien plus simple et proche des gens. "J'ai eu peur car je ne savais pas vraiment où ça me mènerait. Mais je ne risquais rien. J'avais peur de faire le mauvais choix, de me tromper... Cela demande quelques sacrifices aussi, mais je ne les ai pas vues ainsi... Ils étaient évidents." expliqua-t-il simplement. Il ne savait pas pourquoi elle lui posait toutes ces questions, et encore moins pourquoi il acceptait si facilement de lui répondre. Sans doute parce qu'il n'avait rien à cacher. "Ma mère l'a mal pris, mon frère aussi. Mon père, lui, il n'a jamais rien dit, ni positivement, ni négativement à ce sujet." répondit-il en haussant les épaules. Ce qu'il aimerait que son petit-frère finisse par comprendre ses croyances, et surtout, par les accepter. Mais Toby avait été une exception dans la famille, dès le plus jeune âge. Personne d'autre n'était particulièrement croyant, et encore moins pratiquant dans sa famille la plus proche. Un jour, sa mère l'avait giflé, car il était venu la voir en lui affirmant avoir hâte d'être au jour de sa mort, car il verrait enfin le Seigneur. Cela l'avait mise hors d'elle, alors que ce n'était que des paroles innocentes.

"Je vois." répondit-il alors que la quadragénaire répondait à son tour à ses questions. "Et vous pensez avoir réussi? Si j'ai bien compris, c'est une passion... Mais, en vérité, que font vos entreprises exactement? C'est dans quel domaine?" ajouta-t-il par la suite. Si elle voulez qu'il se livre à elle, elle devrait également en faire de même. Il plissa les yeux à l'interrogation suivante, hésita un instant, et poussa un soupire. Ce qu'Amy lui demandait était si intime. "Bien sûr que le doute peut s'installer." finit-il alors répondre. "Si tout était certain, alors ce serait juste un fait, et la Foi n'aurait plus de sens." commenta-t-il ensuite, simplement, ponctuant par un sourire. Il n'irait pas dans les détails. Il ne dirait pas à cette inconnue le chemin, la traversée du désert qu'il subissait depuis un certain, les doutes sur sa vocation, ses idées qui lui venaient et s'en allaient aussitôt.

"Pourquoi toutes ses questions? Pourquoi vous intéressez-vous tant à moi?" demanda-t-il finalement, levant un sourcil, la regardant avec attention. Il avait l'impression de subir un interrogatoire!
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 19:15

Craindre de ne pas savoir où on allait, c'était humain, normal. Avoir peur de faire le mauvais choix aussi. Amy, elle, avait eu peur de décevoir, jamais vraiment de se tromper. Elle savait où elle allait, depuis le début. Et les sacrifices... Evidents. Vraiment ? La brune se demandait si elle avait vraiment conscience de tous ces sacrifices. Perdre une partie de sa famille, certainement. Une certaine isolation, peut-être. Et l'abstinence, bien sûr, le sacrifice le plus facile à deviner. Mais était-ce vraiment un sacrifice lorsqu'on ne savait pas ce que c'était. Elle ne le pensait pas. Les parents du prêtre n'avaient pas eu la même réaction face à son choix. Le frère également, Amy savait que c'était tendu entre les frères. Et les parents n'étaient pas dans les environs, partis en Europe, d'après ses informations.

La famille, ça pouvait être compliqué. Pour elle, désormais, c'était simple. Il n'y avait plus qu'elle. La jeune femme haussa les épaules lorsque le prêtre lui demande si elle pensait avoir réussi à rendre son père fier d'elle.  « Comment pourrais-je le savoir ? Il n'est plus là pour me le dire. Mais oui, il s'agit d'une passion. Mes entreprises évoluent dans divers domaines. Je me renseigne sur les start-up qui essayent de percer, j'évalue leur potentiel, si elles ont une chance de faire du profit sur le long ou court terme. Si c'est le cas, j'investis. Pour certains, je deviens actionnaire, et je les laisse se débrouiller. Pour d'autres, qui me semble plus prometteur, j'y investis également mon temps, je fais en sorte d'obtenir un pouvoir décisionnaire et je les oriente vers le haut. Toujours. » Voilà à quoi ressemblait son travail. Chercher, traquer, évaluer, calculer, manipuler, et récolter les fruits de mon travail acharné.

La brune fut ravie d'entendre la réponse franche du prêtre. Des doute, il en avait eu. C'était normal, certes, mais certains n'en avaient pas. Il n'était pas de ces certains. Et c'était bien ce qu'elle espérait. Tout comme elle s'attendait à sa question. Pourquoi lui ? Pourquoi toutes ces questions ?  « Vous m'avez touchée, Toby, lors de ce gala. Je ne saurais expliquer ce que vous avez fait ou dit, pendant cet échange, mais c'est ainsi. J'ai souvent pensé à vous, depuis ce jour-là. Sans doute un peu trop, » rajouta-t-elle avec un sourire en coin, alors qu'elle repensait à certains rêves teintés d'érotisme. Qu'elle avait frissonné de plaisir, durant ces ébats de rêve, et pas que frissonné. Oh non. Amy se mordit légèrement la lèvre inférieure avant de reprendre.  « Je vais payer les réparations de votre église. Jusqu'à la dernière rénovation, la dernière tuile à remplacer. Il serait dommage qu'elle s'effondre ou prenne feu avant que vous ne vous y installiez, n'est-ce pas ? Mais en échange, Toby, je vous veux, vous. Plus précisément, je souhaite votre compagnie. J'organise ce week-end une soirée, une inauguration pour une énième compagnie très prometteuse dans la quelle j'ai investi beaucoup d'argent. Je veux que vous soyez mon cavalier. » Bien sûr, ce n'était pas que ce soir-là. Elle avait était très claire sur ce qu'elle voulait. Et non pas « voudrait ». Ce n'était pas vraiment discutable, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 19:35

Toby sentit une certaine tristesse l'envahir alors qu'il parlait de sa famille, qui avait refusé de le soutenir. Il s'était détaché d'eux. A vrai dire, c'était le seul élément important qu'il avait dû sacrifier pour son choix, pour sa vocation. Le reste n'était qu'un tas de petits détails. L'abstinence, le célibat, n'avaient pas fait partie de sa liste de sacrifices. C'était des choix. Tout le monde n'était pas voué à se marier et fonder une famille. Le célibat permettait de faire autre chose de sa vie, de faire plus aisément don de soi. Le jeune homme écouta attentivement la cheffe d'entreprises alors qu'elle expliquait en quoi consistait son travail. Elle était vraiment une femme d'affaires, et c'était peu dire. Elle était sur tous les fronts. Hyperactive, sans doute, comme lui.
"Vous ne devez pas avoir beaucoup de temps pour vous et les gens qui vous sont chers?" demanda-t-il, sincèrement. Ce n'était pas une réprimande, ou dit sur un ton violent, c'était simplement une question, comme les autres. Elle travaillait beaucoup, c'était certain... A l'entendre, il se demandait même comment elle avait trouvé le temps de le recevoir. Ce qui le fit frémir davantage. Il avait une telle importance pour elle, qu'elle avait réussi à le placer dans son emploi du temps visiblement saturé. Mais que voulait-elle?

Il ne tînt plus, et la question fut prononcée.
Il l'avait touchée. Dans quel sens? Elle avait souvent pensé à lui. Il déglutit, bruyamment. "Pensé à moi? Qu'est-ce que vous voulez dire par là?" demanda-t-il, intrigué. Il était bien loin, si loin de se douter qu'il avait été le protagoniste principal de ses rêves érotiques.
Il serait dommage qu'elle s'effondre ou prenne feu avant que vous ne vous y installiez, n'est-ce pas ? Il sursauta. Quoi? Comment cela? Que voulait-elle dire par là? Mais son corps se tendit encore plus d'étonnement face à la demande de la quadragénaire. Elle le voulait lui. Lui. Qu'il soit son cavalier, pour une soirée, une inauguration. Il fronça les sourcils, complètement perdu, l'observant sans mot dire, bouche-bée. A son regard, il le sentait, qu'elle n'accepterait aucun refus de sa part. C'était un ordre, et non une proposition. Il poussa un soupire, pour se détendre et reprendre contenance. "Je ne comprends pas." indiqua-t-il finalement. "Pourquoi moi, comme cavalier? Je suis prêtre... Je veux dire, vous êtes encore relativement jeune, vous êtes riches, vous pourriez avoir n'importe quel cavalier!" expliqua-t-il, son coeur se mettant de nouveau à battre fortement. Il n'aurait pas dû venir. Mais comment aurait-il pu savoir qu'elle... qu'elle pensait à lui? "Et qu'est-ce que vous voulez dire en utilisant les termes 'qu'elle brûle ou qu'elle s'effondre' ? Ce n'est pas une si grande ruine!" Et en prononçant cela à voix haute, il comprit. C'était une menace. Une menace cachée. Il posa une main contre sa bouche, réalisant. "Je ne peux pas accepter ça." ajouta-t-il finalement. Mais il n'avait pas l'air si fort que cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible EmptyMer 1 Mai - 21:39

Le prêtre n'avait pas tort. Amy n'avait pas beaucoup de temps pour elle. Quant à ceux qui lui étaient chers...  « Je n'ai plus de genre d'entourage » répondit-t-elle simplement, même si elle ressentit un pincement au cœur, en rependant à ceux qu'elle avait perdu. Elle n'était pas vexée par les paroles du prêtre, sa question, qui était presque une inquiétude vis à vis du temps qu'elle pouvait se consacrer. Et, qu'il ne se méprenne pas, du tout, elle pouvait s'en trouver. Elle en avait d'ailleurs quelques fois trop. Tant qu'elle se retrouvait dans son gigantesque canapé, seule, à regarder en comédie romantique, après avoir ordonné à son personnel de ne pas la déranger, sous aucun prétexte. Personne ne devait savoir qu'elle s'abaissait à regarder ces choses-là. Tout comme personne ne devait savoir qu'elle dormait avec un doudou. Un lapin en peluche, presque aussi vieux qu'elle, un cadeau de son père, sans lequel elle ne pouvait pas dormir. Chaque matin, elle l'enfermait à clé dans sa table de nuit, chaque soir, elle l'en ressortait.

La jeune femme sourit en voyant le trouble dans la réaction du prêtre lorsqu'elle lui avait annoncé qu'elle avait pensé à lui. C'était vraiment adorable. Comment pouvait-on être si... innocent ? Elle avait tellement du mal à y croire, et pourtant, sa surprise, sa question, sont totalement sincères. C'était assez fascinant. Elle ne précisa toutefois pas. Pas tout de suite, allant directement au but de ce qu'elle souhaitait. Son souhait fit évidemment tiquer l'homme de foi, tout comme la petite mention d'un potentiel incendie ou accident. Pas si innocent que ça, finalement, le prêtre, car il voyait une menace voilée dans ses paroles. Bien. De nouvelles questions suivirent. Evidemment. Il s'interrogeait sur les motivations de la brune, encore une fois.  « Parce que. C'est vous. Je vous veux, vous. Relativement jeune ? Voilà qui manque de tact... » Amy marque une pause, fixant longuement son interlocuteur, comme pour lui faire prendre conscience de son erreur de langage. Relativement jeune. Hum.  « Je pourrais avoir n'importe quel cavalier, vous pensez ? Hé bien, soyez mon cavalier. » C'était aussi simple que ça.

Attentive, Amy observa le prêtre alors que ses mots faisaient leur chemin dans son esprit, d'ailleurs, il n'hésite pas à l'interroger sur ce qu'il avait pris, avec justesse, comme une menace. Ses dernières paroles pourraient être crédibles, mais elles ne le furent pas. Pas aux oreilles de la jeune femme.  « Peut-être qu'il ne s'agit pas de menace. Peut-être que si. Il ne s'agit pas d'une ruine, en effet, mais les fondations peuvent être tellement fragile, et les charpentes de ces vieux bâtiments sont très inflammable... Je me suis déjà renseignée sur cette Eglise. Pour tout vous avouer, mon père l'a fréquentée durant un temps, c'est aussi une raison supplémentaire pour moi de participer à ce projet. » Ce qui était une vérité, à côté de la « menace ». La brune marqua une pause, observant les réactions du prêtre. Ses paroles étaient parfaitement sérieuse, son ton froid, sans être menaçant, mais il ne manquerait pas de saisir la nuance. Une femme comme elle était capable de faire provoquer ce genre d'accident. Et personne ne pourrait remonter à elle. Personne ne croirait que quelqu'un avec son image s'abaisserait à ça, encore moins pour un prêtre. Personne ne croirait ça, aucune chance.  « Est-ce un prix si lourd à payer ? Je vous offre un église, en échange de votre compagnie, lorsque je le désire. Désirez-vous sérieusement prendre en charge cet endroit ou pas ? Jusqu'où êtes vous prêt à aller pour cette paroisse ? »Demanda-t-elle finalement, son regard se fixant à nouveau dans celui de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Amy ♦ Wanting the impossible Empty
MessageSujet: Re: Amy ♦ Wanting the impossible   Amy ♦ Wanting the impossible Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Amy ♦ Wanting the impossible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS :: stories of dust and ashes :: boulevard of broken dreams :: versions #9 et #10 :: RPS-
Sauter vers: