Partagez

 

 (kurtis) queda mucho por sentir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


avatar


Invité


(kurtis) queda mucho por sentir Empty
MessageSujet: (kurtis) queda mucho por sentir   (kurtis) queda mucho por sentir EmptyVen 13 Juil - 16:06

vendredi, dix-huit heures. vanille, elle a envie d’un milk-shake. à la tombée du jour, elle s’étire et sort du lit dans lequel elle est restée toute la journée, occupée à feuilleter de grands recueils de reproductions de peintures pour concevoir sa première exposition, sur l’impressionnisme. la galerie de son quartier lui fait cadeau de son espace pour un ou deux jours, c’est encore à voir, et elle ne veut pas les décevoir dans son choix d’œuvres, alors la voilà qui tourne des pages et des pages dans l’espoir d’avoir l’illumination qui fera de son exposition une réussite. pour le moment, c’est la panne sèche. mais vanille, elle est pas du genre à abandonner, alors elle pose son verre de rosé sur sa table de chevet, arrête le vieux vinyle qui tourne à vide depuis quelques minutes et sort de sa chambre après avoir enfilé quelque chose à la va vite, la première petite robe qui lui passe sous la main. elle natte ses cheveux ébène et les relèves en une lourde tresse, attrape ses clés de voiture, dévale l’escalier pieds nus, elle n’en a que pour dix minutes, après tout, le temps de se rendre au drive de chez mcdonald’s et de revenir, personne qui risque de la voir dans cette tenue. elle prend place sur le siège avant et s’y reprend à deux fois pour démarrer le vieux coucou qui lui sert de bagnole. vanille, elle a pas son permis. elle connaît les principales manœuvres et y met beaucoup de bonne volonté, mais il n’est pas rare qu’elle se gare à demi sur le trottoir ou heurte un poteau en reculant. pauvre voiture qui ne tiendra pas l’année. pas grave, qu’elle se dit en haussant les épaules, puisqu’elle non plus ne sera pas là à noël prochain. mais voilà qu’elle oublie de tourner, trop absorbée dans ses pensées, et met un brusque coup de volant vers la droite qui a pour effet de la projeter directement dans un lampadaire. faut croire que la petite clio ne tiendra même pas la nuit. elle regarde lentement de gauche à droite, l’avant de sa caisse embouti et fumant. contourne le véhicule avant de chercher de l’aide alentours. faut dire qu’il lui est impossible de pousser la voiture toute seule. petits bras tout indiqués quand il s’agit de peindre mais véritable handicap en ce qui concerne le bricolage ou la mécanique. la voilà qui croise le regard d’un jeune occupé à dévorer ce qui lui semble être un sacré sandwich – en tout cas la bouche pleine – sur les marches d’un perron. vanille retrouve le sourire en lui faisant signe. après tout, les gens qui aiment manger ont généralement un bon contact. c’est tout vanille, ça. une manière de juger positivement quelqu’un sur un détail idiot. elle avance vers lui, sourire sincère qui s’étale sur son visage, commence d’une petite voix. "salut ! tu pourrais m’aider ?" coup d’œil éloquent à la voiture. "j’ai une maladie cardiaque alors j’peux pas trop pousser, j’dois faire attention". comment mettre les pieds dans le plat. pieds qu'elle a nus, d'ailleurs, et qui se salissent vite sur le bitume new-yorkais. "c’est p’têtre la naissance d’un sacré duo de garagistes !", qu’elle finit avec un petit air penaud suivi d’un clin d’œil. vanille martin, mesdames messieurs. la personne la plus à l’aise au monde avec les inconnus.
Revenir en haut Aller en bas


Kurtis McDonald


( le bigmac d'la street )

/ avatar : reece king.
/ crédits : heresy/avatar, moi/sign.
/ autres personnages : betsi (n.peltz), brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), sage (c.desjardins), tad (a.piper).
/ nombre de messages : 5972
/ cartes en main : 25
/ âge : 24
/ statut : véritable bras cassé.
/ zone du queens : queens effervescent.
/ beau bordel :

(kurtis) queda mucho por sentir Empty
MessageSujet: Re: (kurtis) queda mucho por sentir   (kurtis) queda mucho por sentir EmptyLun 23 Juil - 4:35

vanitis / queda mucho por sentir /

Tu te demandes ce qu'ils peuvent bien foutre tous autant qu'ils sont. Noa, Bass, Isak... y'en a pas un qui a su répondre présent pour te sortir de cet insupportable ennui. T'as même été jusqu'à appeler ton frangin pour lui demander de se libérer, et ça, c'est un signe flagrant de désespoir. Le pire dans tout ça, c'est qu'il n'a même pas été foutu d'faire ça pour toi, quand bien même t'as insisté comme si t'étais condamné à mort et qu'il détenait la solution miracle pour t'éviter la chaise électrique. Toutefois, Kenny n'avait jamais été à ça près ; te laisser crever n'aurait été qu'un petit désagrément en plus dans une vie qui en était déjà pleine. Alors Kurt, t'as erré un peu dans les environs, déjà las d'une solitude que tu n'avais pas souhaité aujourd'hui. Et quand t'en as eu marre de traîner des pied sur les trottoirs et de te faire réprimander par les passants pressés pour lesquels ton allure n'était manifestement pas assez rapide, tu t'es finalement décidé à aller te prendre un énorme kebab que tu te ferais un immense plaisir à dévorer au coin d'la rue avec toute l'élégance que l'on te connaît bien (à savoir, aucune). Un plan qui, en vue de sa simplicité d'exécution, aurait dû se dérouler sans accroc. Mais si ta vie était du genre lisse Kurt, ça se saurait. Or, c'est plutôt un long chemin de traverse semé d’embûches. Et tu n'es manifestement pas le seul à être dans ce cas-là. La preuve en fracas, en un bruit assourdissant, en un impact qui ne te fait pourtant même pas lever les yeux de ton sandwich. Comme si tu t'étais rendu sourd délibérément pour éviter les tracas que tu sentais déjà foncer droit sur toi, au galop. Ton inconscient parfois, il se ferme tout seul pour éviter les litiges, mais t'oublies bien trop vite qu'une bagnole qui dérape, ça défonce facilement une barrière, quand bien même celle-ci était imaginaire.
« Salut ! Tu pourrais m’aider ? » Tu manques presque de sursauter lorsque la voix féminine te happe hors de tes pensées qui se concentraient exclusivement sur ton estomac et tout ce qui pourrait bien s'y rendre dans un avenir proche. Tu mets d'ailleurs du temps à lever les yeux vers l'inconnue qui semblait déjà avoir choisi de croire que tu allais accepter de lui porter secours. D'un coup d'oeil las, tu suis son regard de manière à jauger les dégâts (et à juger par la même occasion si oui ou non la situation méritait que tu laisses ton kebab pour aller jouer les héros). Les derniers propos de la jeune femme achèvent de te convaincre par l'affirmative. « J'ai une maladie cardiaque alors j’peux pas trop pousser, j’dois faire attention » Tu réprimes un soupir quand tu te vois forcé d'abandonner ton précieux casse-dalle avant de te rapprocher du véhicule de l'inconnue.  « Et t'es autorisée à conduire avec cette maladie ? C'est pas dangereux genre si tu fais une attaque au volant ? », que tu l'interroges tout en observant les dégâts. « Enfin, c'est pas que j'te le souhaite hein », tu précises quand même. Tu te poses simplement la question,  pour de vrai. Mais la môme, elle ne semble pas inquiète pour un sou. « C’est p’têtre la naissance d’un sacré duo de garagistes ! » L'air un peu hébété, tu la regardes un instant, pris entre l'envie de rire de son côté ultra avenant et celle de lui signifier qu'avoir un accident, c'est pas franchement drôle. Aussi, tu te contentes d'un « Sans aucun doute, ouais » totalement détaché. Puis, tu tentes un peu de pousser l'engin ; ça devrait être possible de le sortir de là. Encore faudrait-il que la brune soit en mesure de conduire à nouveau. « Mais dis-moi, t'as bu ou c'est juste que t'as eu ton permis dans une pochette surprise ? »

_________________

- m o t h a f u c k a z all know who i am /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t66-kurt-mothafuckaz-all-know-who-i-am http://savethequeens.forumactif.com/t5236-kurt-big-mac
Invité


avatar


Invité


(kurtis) queda mucho por sentir Empty
MessageSujet: Re: (kurtis) queda mucho por sentir   (kurtis) queda mucho por sentir EmptyMar 4 Sep - 19:31

maddie fronce les sourcils en attendant que le jeune homme pose ses mains sur le capot, se demande ce qu’il fait là. il a l’air dans l’attente … de quelqu’un ? des clés oubliées dans un appartement du quartier et un pote appelé dans l’urgence pour dépanner ? un proche qu’il attend pour une virée estivale ? un rendez-vous galant avec une jolie… non, pas dans cette tenue. ni avec de la sauce grecque dégoulinant sur le menton, impossible. et puis il a pas l’air dans l’expectative, le gamin. plutôt résolu à finir son sandwich seul. solitude volontaire ou subie, elle n’arrive pas à le savoir, maddison. en tout cas il vient de se trouver quelque chose pour le distraire. il se trouve embarqué dans les aventures absurdes de maddie en moins de temps qu’il ne faut pour le dire – elle a le chic d’entraîner le monde entier dans ses galères, et avec le sourire, en plus. la brunette émet un petit rire amusé à l’idée qu’il ne pouvait certainement pas se douter cinq minutes avant, négligemment affalé, la bouche pleine, qu’il devrait jouer au superman du pauvre et sauver un vieux tacot de la fourrière avant d’avoir eu le temps de terminer son kebab. il se la joue expert un instant – ou en tout cas il prend son temps pour admirer le chaos causé par maddie et elle, elle poireaute avec le sourire, une main sur la hanche, l’autre sur la portière, posant presque pour une publicité rétro vantant les mérites de la deux chevaux. toujours dans l’excès, celle-là. ah, il a fini son check up de la voiture et c’est maintenant à sa santé mentale à elle qu’il s’attaque, à grand coup de questions. et t'es autorisée à conduire avec cette maladie ? "non, pas du tout", qu’elle s’esclaffe bruyamment. personne ne serait assez fou pour fournir à maddie une autorisation officielle de se manger des poteaux. et son absence de talent automobile est impossible à cacher aux examinateurs du permis. elle le sait bien, elle l’a raté trois fois. c'est pas dangereux genre si tu fais une attaque au volant ? enfin, c'est pas que j'te le souhaite hein. il se soucie de sa sécurité, ça alors. elle arrondit la bouche en un o quelque peu surpris avant de lui répondre, point par point. "si, ça l’est, mais je… j’ai pas prévu que ça arrive aujourd’hui ! dommage pour toi, je suis sûre que t’en rêves. t’as l’air de t’ennuyer ferme alors j’imagine qu’un arrêt cardiaque serait un moyen bien efficace de te distraire, mh ?" moment de flottement, le garçon ouvre de grands yeux, tente visiblement de processer cette interaction sans queue ni tête. maddie hausse un sourcil et se retient de se gondoler pour qu’il n’ait pas l’impression qu’en plus de lui demander son aide, elle se fout royalement de lui. c’est juste que cette tête… cette crispation qu’il arbore, si caractéristique du mec concentré qui débat intérieurement de la manière d’aborder la situation, c’est juste… c’est trop drôle. et elle repart en fou rire incontrôlable. s’excuse à mi-voix, lui dit qu’elle se fiche pas de sa gueule que c’est juste… qu’il est rigolo, quoi. elle glousse encore un instant avant d’essuyer ses paumes, rendues poussiéreuses au contact de la voiture, sur ses cuisses, impatiente de reprendre le volant. encore faudrait-il que la brune soit en mesure de conduire à nouveau. mais dis-moi, t'as bu ou c'est juste que t'as eu ton permis dans une pochette surprise ? "ah non, j’suis sobre ! c’est juste que j’ai pas mon permis. la personne qui m’a évaluée m’a dit que j’étais un peu trop inventive dans ma conduite, je cite." elle les regarde, lui, son sandwich. l’œil qui pétille de malice. "si t’as pas confiance, t’as le droit de m’amener à ma destination ! tu seras certain que j’aurais pas provoqué un énorme accident, comme ça. et puis on pourrait faire connaissance ! je suis en mal d’amis en ce moment." fraîche comme la rosée, cette maddie. qu’il refuse n’est pas une option.
Revenir en haut Aller en bas


Kurtis McDonald


( le bigmac d'la street )

/ avatar : reece king.
/ crédits : heresy/avatar, moi/sign.
/ autres personnages : betsi (n.peltz), brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), sage (c.desjardins), tad (a.piper).
/ nombre de messages : 5972
/ cartes en main : 25
/ âge : 24
/ statut : véritable bras cassé.
/ zone du queens : queens effervescent.
/ beau bordel :

(kurtis) queda mucho por sentir Empty
MessageSujet: Re: (kurtis) queda mucho por sentir   (kurtis) queda mucho por sentir EmptyJeu 27 Sep - 1:45

maddis / queda mucho por sentir /

Les conneries, les imprévus, les accidents ; c'est toujours pour ta pomme. A croire que t'as signé pour ça le jour-même où ta génitrice t'a expulsé de son vagin. "Mêlé à toutes les galères, tu seras". C'était sans doute un énième commandement qui t'était personnellement dédié et auquel tu n'avais d'autres choix que d'obéir. T'as pourtant rien demandé, ni quand t'es né, ni quand t'as posé ton cul sur ce foutu perron pour t'enfiler ce putain de sandwich avec le naïve espoir qu'aucun évènement extérieur ne viendrait chambouler cet instant que tu avais souhaité garder banal. Pour autant, tu serais presque reconnaissant envers les dieux ou n'importe quelle autre puissance supérieure susceptible de t'avoir envoyé de quoi occuper cette morne journée - bien que l'humour qui en ressorte soit légèrement trop noir et laisse clairement à désirer. Un accident de bagnole bordel, y'avait pas moins dramatique comme inattendu ? Tu te lances toutefois à l'aide de la jeune femme qui ne semble pas plus bouleversée par l'évènement. Au contraire, elle se montre légère, dépourvue d'une quelconque manifestation d'inquiétude. L'air concentré, tu te permets tout de même quelques coups d'oeil discrets (et quelques autres agacés) quand tu l'entends rire aux éclats comme une gamine qui n'aurait manifestement pas saisi la gravité de la situation. « J'peux savoir pourquoi tu t'marres ? » Un brin déconcerté par son attitude, tu finis par te redresser, les sourcils froncés sous l'interrogation. « J'ai une gueule de con ? Un furoncle sur le front ? » T'es visiblement agacé Kurtis, parce que t'as l'impression qu'elle se fout de ta gueule alors que la vie s'en charge déjà tous les jours ; t'as déjà ta part, elle n'avait aucun besoin d'en rajouter une couche. Pourtant, elle semble maîtresse dans l'art de la dérision. Et toi Kurt, t'es incapable de déceler si elle se moque de toi ou si elle est tout à fait sérieuse. « Non, pas du tout. » « Non... c'est pas du tout autorisé ? » tu insistes dans l'attente d'une seconde confirmation, guettant parallèlement une quelconque réaction de sa part qui puisse t'indiquer à quel degré tu pouvais lui faire confiance. Aussi, quand tu lui demandes finalement si ce n'est pas dangereux de conduire dans son état, tu cesses toute activité pour pouvoir te concentrer exclusivement sur elle. « Si, ça l’est, mais je… j’ai pas prévu que ça arrive aujourd’hui ! Dommage pour toi, je suis sûre que t’en rêves. T’as l’air de t’ennuyer ferme alors j’imagine qu’un arrêt cardiaque serait un moyen bien efficace de te distraire, mh ? » « HA-HA ! », tu t'esclaffes faussement sans pour autant faire semblant d'être réellement mort de rire. « T'es hilarante. Mais au cas où tu l'aurais pas remarqué, t'as foncé dans un arbre. T'aurais pu y passer si t'avais eu moins de chance. » Depuis quand t'es aussi sérieux, gamin ? D'ordinaire, tu te serais fichu de la manière dont une inconnue pouvait bien gérer sa vie (ou sa mort, d'ailleurs). Mais dans le cas présent Kurt, t'es irrité par son comportement, et c'est précisément pour cette raison que tu t'emballes un peu trop ; parce qu'elle te fait grincer des dents. « Ah non, j’suis sobre ! C’est juste que j’ai pas mon permis. La personne qui m’a évaluée m’a dit que j’étais un peu trop inventive dans ma conduite, je cite. » Alors là, c'est le pompon. Tu restes aussi immobile que silencieux durant une longue minute, peut-être même deux ; l'étonnement te fait subitement perdre la notion du temps. Elle ne rit pas la gamine, elle n'arbore aucune expression qui puise te faire douter de la véracité de ses propos, pas même le regard vaguement malicieux qu'elle pose sur toi. « Attends... t'es en train de me dire que t'as pris le volant alors que t'as même pas le permis ? » Tu n'attends même pas de confirmation de sa part avant de reprendre. « Mais ça tourne pas rond dans ta tête ? » Là non plus tu n'attends pas franchement de réponse, notamment parce que dans ta tête, c'est plutôt clair : elle est totalement barrée. Et toi Kurt, t'as presque envie de te tirer de là et de la laisser se débrouiller avec sa caisse parce que merde, elle l'a bien cherché. Pourtant tu restes là, sans trop de raison qui puisse l'expliquer. « Si t’as pas confiance, t’as le droit de m’amener à ma destination ! Tu seras certain que j’aurais pas provoqué un énorme accident, comme ça. Et puis on pourrait faire connaissance ! Je suis en mal d’amis en ce moment. » Un rire moqueur s'échappe de tes lèvres. « Non j'ai pas confiance, en effet. » Elle est marrante la gamine. Comment est-ce que tu pourrais avoir confiance alors qu'elle venait tout juste de foncer dans un arbre après avoir pris le volant sans posséder un putain de permis et sans prendre en compte ses problèmes de santé ? T'as presque envie de lui dire que tu ne fais pas dans le social, mais Kurt, c'est dans tes gênes d'être sociable, quand bien même t'en as pas fait ton métier. « Ecoute, tu veux pas commencer par aller boire un verre histoire de te remettre de tes émotions ? J'appellerai mon père pour la bagnole, il est garagiste. » Tu t'acules doucement contre le véhicule avant de finalement reporter ton attention sur la demoiselle. « J'peux pas me résoudre à te laisser repartir seule, t'es vraiment trop timbrée. » Et, contre toute attente, c'est un sourire pourtant attendri qui étire tes lèvres. A croire que sa bonne humeur était communicative.

_________________

- m o t h a f u c k a z all know who i am /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t66-kurt-mothafuckaz-all-know-who-i-am http://savethequeens.forumactif.com/t5236-kurt-big-mac
Contenu sponsorisé






(kurtis) queda mucho por sentir Empty
MessageSujet: Re: (kurtis) queda mucho por sentir   (kurtis) queda mucho por sentir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(kurtis) queda mucho por sentir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eviter de se sentir ballonné après les repas
» Se sentir l'étoffe d'un mentor [PV Caddy]
» Sentir bon le sable chaud
» Repos après un long voyage
» Yume veut sentir bon !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #3 et #4 :: RPS-
Sauter vers: