Partagez | 
 

 (debsi) beautiful nightmare.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


/ avatar : peltzzz, avec plusieurs z pour ceux qui voudraient m'zingzinguer.
/ crédits : afanen/avatar, moi/sign.
/ autres personnages : brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), kurtis (r.king), sage (c.desjardins).
/ nombre de messages : 3126
/ cartes en main : 252
/ âge : 24
/ statut : le coeur baroudeur et l'amour fugitif. t'aimes pas qu'on te retienne, t'aime pas qu'on revienne. c'est une danse perpétuelle entre toi, les émois éphémères et les désirs vagabonds.
/ occupation : vendeuse dans un sex shop. en proie aux vicelards qui s'la ramènent face à la blondinette au visage d'ange, les regards lubriques au détour des rayons de DVDs pornographiques et les coups d'oeil incisifs des bonhommes graveleux. un terrain de jeu. pernicieux. fétide. immoral.
/ beau bordel :

MessageSujet: (debsi) beautiful nightmare.   Lun 2 Juil - 22:10

debsi / beautiful nightmare /

Tu fais danser le plastique rose et longiligne entre tes doigts nerveux, des doigts qui avaient trop souvent eu envie de le déchiqueter une bonne fois pour toute pour oublier qu'il avait existé et que le monde portait quelque part sa plus grande conséquence. Ton monde à toi bb. Ce bracelet de naissance n'avait même pas été le début de l'explosion, parce que cette dernière était restée muette, atténuée par l'ignorance de la gamine que tu étais, celle à qui l'on n'avait jamais rien dit. Le réel big bang a eu lieu quand tu l'as trouvé, niché dans le tiroir secret de maman, entre deux ou trois autres souvenirs qui lui étaient chers, d'autres qu'elle gardait pour se rappeler de ses erreurs. T'as eu vite fait de classer celui-là dans la seconde catégorie bb, mais est-ce que maman en avait seulement fait autant ? Parce que sur ce bracelet, y'avait pas marqué Betsi. Y'avait marqué Deborah.
Maman. T'étais présente dans sa vie Betsi, mais pas unique dans sa tête. Pas la seule qui ait déformé son corps pendant huit mois et demi. Pas la seule à qui elle avait fait don de son sang, don de sa chair. Mais tu serais bien audacieuse de t'en plaindre, toi qui a tout reçu de ses mains et de son être tout entier. Mais Betsi, tu ne peux pas t'en empêcher. Tout à ta vue devient rouge carmin quand tu n'es plus la seule et l'unique. Si maman ne voulait pas d'elle, tu n'en voulais pas non plus. Si ta vie était un paradis, la sienne deviendrait très bientôt un enfer. Alors t'as laissé pousser des cornes au-dessus de ce visage angélique auquel on accorderait bien volontiers une auréole. Et t'a fouiné. T'as cherché. T'as demandé à maman surtout, tous les détails qui pourraient bien te permettre de retrouver cette ombre au tableau qui avait pris la forme d'une jeune fille. C'est comme ça que tu t'es retrouvée à rôder à la sortie de son lycée, à l'observer de loin comme un prédateur surveillerait sa proie. Et aujourd'hui Betsi, t'as décidé de lui sauter à la gorge.
Tu connais tous les détails les plus insignifiants : la jupe qu'elle porte le plus souvent, la marque de ses baskets, la manière dont elle rit. Et puis tu sais qu'elle vient à vélo souvent. Tu le reconnais bien rapidement, parqué là, dans un coin. Et t'enrages bb. T'enrages d'une telle force que tu crèves ses pneus en l'espace d'une seconde, deux tout au plus. Mais c'est pas encore à ce moment que le jeu commence, non. C'est quand la gamine quitte l'établissement et qu'elle rejoint ce qui lui reste de son précieux moyen de locomotion. Tu l'accueilles l'air de rien, le sourire aux lèvres, comme si vous vous connaissiez depuis toujours alors que vous n'êtes que deux inconnues confrontées l'une à l'autre pour la toute première fois. « Oups, c'était ton vélo ? » Les lèvres gonflées à outrance dans une moue exagérée et sans sincérité aucune, tu adresses une mine contrite à la gamine. Et tout sonne faux Betsi, tu te donnes du mal pour pas qu'elle ne pense un seul instant que tu es désolée. Tu ne l'es pas. Le canif bien en évidence dans l'une de tes mains que tu fais virevolter de manière calculée, tu étudies les alentours, feignant de chercher quelqu'un ou quelque chose qui n'existait pourtant que dans ton imagination. « Je crois que le responsable est parti de ce côté. » Les innombrables battements de cils faussement charmeurs ne parviennent pas à dissimuler l'éclat goguenard qui venait tout juste d'éveiller ton regard. « C'est trop bête. J'aurais pu lui courir après mais ça aurait abîmé mes jolis talons. » Haussement d'épaules, rictus hypocrite. La dernière réplique de la comédienne sera celle-là. Mais si elle savait Deborah, il ne s'agit pourtant que du premier acte.

_________________

-- well-behaved women rarely make history.
don't be scared to be a b i t c h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t455-bb-blow-a-kiss-fire-a-gun http://savethequeens.forumactif.com/t537-bb-some-like-it-violent En ligne
Invité

Invité




MessageSujet: Re: (debsi) beautiful nightmare.   Mar 10 Juil - 6:14

Quelques mois. Plus que quelques mois. Tu serres les dents, tu relèves la menton, t'es prête. Tu le sais, tu seras libre. Enfin, libre autant que l'on puisse l'être. Autant qu'on te laissera l'être. Ca a été convenu avec l'impératrice, celle qui décide, celle qui sait où tu seras le mieux. C'est pas son titre, nan bien sur que non. Elle est juste là pour dire où va chaque gosse, c'est son métier. Elle te connait bien l'impératrice, elle l'a vu ta bouille et pas qu'une fois. Enfant vagabonde, enfant nomade, les rendez vous ont été nombreux. Tu l'aimes bien toi, parce qu'elle est jolie, parce qu'elle a cette longue chevelure grise qui la fait ressembler à un personnage de conte mystique. La sorcière, mais la plus gentille. Celle qui te regarde avec ses iris azur et ses lèvres fines dessinées en un sourire accueillant. Oui, tu l'aime bien l'impératrice. Elle te laisse l'opportunité de vivre seule, de commencer ta vie d'étudiante dans cette indépendance que tu cherches à obtenir depuis des années. T'en as marre des familles, t'en as marre de l'orphelinat. Tu ne veux plus être vue comme cette pauvre petite fille sans parents. Ca ne te définit pas, ce n'est pas toi. T'es juste Deborah.
D'un pas assuré, tu sors de l'établissement. Une journée finit, une journée en moins qui te rapproche de l'été. Bientôt, tu croises les doigts. T'es loin d'être une idiote, tu sais que ton diplôme tu l'auras, les examens ne sont qu'une formalité. Cette année tu vas la bouffer comme toutes les autres. Mais pour ça tu dois rentrer. Tu dois t'enfermer dans ta chambre que tu partages actuellement avec Erin, une gamine pas bien chiante quoiqu'un peu bruyante. Alors oui, tu te mets à bosser le plus tôt possible pour être le plus efficace. Mais ça, c'est si tu peux rentrer chez toi. Et là ce n'est visiblement pas le cas. T'as une blonde postée là. Une blonde qui regarde ton vélo. Ton regard suit le sien, les roues sont à plats. " Et merde... " Tu siffles entre tes dents avant de soupirer. Ouais, ça te fait chier. Les gens sont cons c'est pas nouveau. Mais la blonde là, elle est bizarre. " C'est le mien ouais. " Tu ouvres ton sac, regarde ce qui traîne. T'as pas grand chose en tout cas pas de roues de rechange. Elle a un outil dans la main, tu sais pas ce que c'est avant de t'approcher. Un canif. C'est qui celle là ? " T'aurais abîmé tes talons ou ce que tu tiens dans les mains ? " Tu sais pas ce qu'elle te cherche mais elle t'est clairement antipathique celle ci. " Merci de l'avoir surveillé ça aurait été con qu'on me le vole. " Un sourire forcé, tu sors la clé de ton antivol que tu te dépêches de retirer. L'engin inutile en main, tu sais que la route va être plus longue que prévue. Pas de temps à perdre, autant y aller. Enfin... si l'autre elle te fout la paix.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


/ avatar : peltzzz, avec plusieurs z pour ceux qui voudraient m'zingzinguer.
/ crédits : afanen/avatar, moi/sign.
/ autres personnages : brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), kurtis (r.king), sage (c.desjardins).
/ nombre de messages : 3126
/ cartes en main : 252
/ âge : 24
/ statut : le coeur baroudeur et l'amour fugitif. t'aimes pas qu'on te retienne, t'aime pas qu'on revienne. c'est une danse perpétuelle entre toi, les émois éphémères et les désirs vagabonds.
/ occupation : vendeuse dans un sex shop. en proie aux vicelards qui s'la ramènent face à la blondinette au visage d'ange, les regards lubriques au détour des rayons de DVDs pornographiques et les coups d'oeil incisifs des bonhommes graveleux. un terrain de jeu. pernicieux. fétide. immoral.
/ beau bordel :

MessageSujet: Re: (debsi) beautiful nightmare.   Sam 21 Juil - 23:38

debsi / beautiful nightmare /

Tu surveilles la foule avec attention bb. Tu ne bats même plus des cils pour être certaine de ne pas louper ta proie. Et quand tu vois enfin sa petite tête rousse se démarquer au milieu du reste du monde, tu regretterais presque de ne pas lui sauter immédiatement à la gorge. Mais ton plan Betsi, c'est de poursuivre la biche jusqu'à ce qu'elle s'épuise. Jusqu'à ce qu'elle n'ait plus que ses genoux comme appui devant une tigresse qui lui assénera à ce moment-là le coup fatal. Les canines fermement camouflées derrière des lippes déjà trop sournoises à la façon dont elles étaient étirées, tu invoques les quelques anges (déchus) qui sommeillent au fond de toi pour redevenir momentanément cette gamine faussement innocente de laquelle tu aimais tant jouer. Quand Deborah arrive enfin à ta hauteur, tu feints d'être concernée, un brin inquiète pour la forme (pour exagérer juste un peu trop). « Et merde... C'est le mien ouais. » Tu te mords la lippe inférieure de façon à ne pas lui rire au nez alors que le premier round n'est même pas encore terminé, et tu forces encore un peu plus le trait de la déception. Comme si c'était ton genre d'avoir pitié pour les autres bb. Cet air te sied si mal. « T'aurais abîmé tes talons ou ce que tu tiens dans les mains ? » Sans une once de scrupule, tu lui adresses un sourire entendu. Parce que tu ne peux pas être fausse jusqu'au bout des ongles Betsi, ce serait un peu trop (et beaucoup moins marrant, qui plus est). Et la gamine, elle est maline. Elle flaire la comédie à plein nez. « Quoi, ça ? », que tu l'interroges en mettant l'objet encore plus en évidence. « T'as peur ? » T'aimerais ça qu'elle ait peur bb. Tu la défies du regard, prête à faire jaillir les griffes si elle venait à se montrer un peu trop confiante à ton goût. Et puis, en l'espace de deux secondes tout au plus, tu troques le regard noir et la voix rauque pour des yeux rieurs et un éclat de rire des plus surjoués. « T'inquiète pas, j'ai pas l'intention de te planter », tu lâches finalement, la menant délibérément sur une piste autre que celle du vélo (piste que la jeune rouquine avait pourtant déjà explorée et considérée comme probable à environ 95%). Mais toi Betsi, tu serais bien aise de l'amener à douter de ses propres théories. « En tout cas pas maintenant. Y'a trop de témoins. » Haussement d'épaules nonchalant. Puis tu ranges finalement le canif dans la poche arrière de ton jean et il semblerait que la jeune fille prenne ça à tort pour une conclusion. Un point final. Un au revoir. Mais voyons Deb, la partie n'est pas déjà finie. Mains sur les hanches, tu réfléchis déjà à la suite des évènements. « Merci de l'avoir surveillé ça aurait été con qu'on me le vole. » Tu jauges la gamine alors que tu te demandes si oui ou non, elle t'est réellement reconnaissante. Est-elle réellement maligne comme tu l'avais cru ? Ou est-elle plus encore naïve ? Les yeux dans le vague, tu l'aurais presque loupée quand elle commence finalement à partir, le vélo en mains pour seul compagnon. « Ah, tu restes pas alors ? », tu demandes d'un air faussement déçu et tout aussi faussement idiot. Parce qu'elle n'avait aucune raison de rester et que toi bb, tu le savais pertinemment. Mais à ce moment, t'as décidé de jouer sur l'agacement. « Tu ne me proposes même pas un verre pour me remercier ? » D'un mouvement de corps vif, tu la rejoins et n'attends pas une seule seconde qu'elle réponde, de manière à éviter le refus qui menaçait. « Allez, tu m'paies une petite bière si t'es pas riche », que tu raillerais presque. Le temps des trois secondes que tu lui octroies pour qu'elle te réponde, le silence s'impose bien naturellement, et tu n'hésites pas un instant à le prendre pour une acceptation (ou à faire comme si, car tu te doutes bien que si tu lui avais réellement laissé le choix, tu te serais violemment heurtée à un "non"). « Merci, t'es un ange. »

_________________

-- well-behaved women rarely make history.
don't be scared to be a b i t c h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t455-bb-blow-a-kiss-fire-a-gun http://savethequeens.forumactif.com/t537-bb-some-like-it-violent En ligne
Invité

Invité




MessageSujet: Re: (debsi) beautiful nightmare.   Mar 25 Sep - 1:18

T’en as rencontré des gens bizarres mais faut bien avouer que celle ci elle en tient une couche. Tu sais pas ce qu’elle te veut, tu sais pas pourquoi elle est là. Sachant qu’en plus, c’est visiblement elle qui est responsable des dégâts sur ton vélo. Tu lui demandes ce qu’elle aurait abîmé si elle avait daigné se bouger les fesses mais t’es consciente que se suivre elle même c’est improbable. ” Quoi, ça ? T'as peur ? “ T’observes le canif, t’observes la blonde de haut en bas. Elle est pas bien épaisse et elle a l’air assez stupide vu comme ça. Enfin, tu te doutes qu’elle n’est pas tant qu’elle le laisse paraître mais en attendant, en la voyant on ne se dit pas qu’elle brille par son intelligence. T’aimes pas ce genre de nana. ” Euh non. “ Tu t’en fous, tu veux juste partir, tu veux juste qu’elle te foute la paix. Ou qu’elle aille emmerder n’importe qui d’autre. ” T'inquiète pas, j'ai pas l'intention de te planter. “ Tu lèves les yeux au ciel en voyant toujours ce sourire narquois sur ses lèvres. ” Cool. “ Elle voudrait ajouter un “maintenant ta gueule” mais elle a un minimum de savoir vivre. ” En tout cas pas maintenant. Y'a trop de témoins. “ Elle ne s’arrête jamais, c’est pas possible ça. Tu ne prends même plus la peine de répondre, ça sert à rien. Elle a l’air d’être en boucle dans sa connerie. Le vélo libéré de son entrave, tu commences à marcher. Et évidemment, l’autre blondasse ne lâche pas l’affaire. ” Ah, tu restes pas alors ? “ Bien vu Sherlock. Son QI doit frôler les 80 youhou, elle sait observer. Niveau maternelle, c’est pas mal, t’applaudirais presque l’effort si tes mains n’étaient pas déjà occupées… Et elle continue. Et elle enchaîne. Elle doit bien avoir un bouton pause cette folle. ” Tu ne me proposes même pas un verre pour me remercier ? “ Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu c’est ça ? Elle a vraiment aucune gêne. T’en as connu des nanas qui se croyaient tout permis mais alors à ce stade là, tu ne pensais pas que c’était possible. Tu sens ses pas qui se rapprochent, l’odeur de son parfum entêtant revenant dans tes narines. ” Allez, tu m'paies une petite bière si t'es pas riche. “ Tu serres les dents, tu te retiens, tu ne dois pas être insultante. Mais là, ça te coûte. Innocemment, tu penses que si tu ne réponds pas, elle finira par se lasser. Mais cette nana est pire qu’une sangsue hémophile. ” Merci, t'es un ange. “ Tu t’arrêtes net, manquant qu’elle te percute et te retournes pour lui faire face. ” J’ai pas de fric sur moi et j’ai pas envie d’aller dans un bar rempli de gens comme toi. “ Tu lui jettes un regard dédaigneux en la scannant de haut en bas. ” Si t’as envie d’une bière, tu te la payes toi même ou tu vas agiter ton cul devant un mec assez éméché ou stupide pour penser que tu vas le baiser après ça. “ Le self control s’enfuit, tu le vois s’échapper au loin. Au revoir calme et volupté, c’était sympa. ” C’est quoi ton problème à la fin ? “ Parce que clairement des problèmes, elle ne doit pas en avoir qu’un.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (debsi) beautiful nightmare.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(debsi) beautiful nightmare.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn
» (F) BEHATI PRINSLOO ☼ sweet dream or beautiful nightmare ?
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: version #3 et #4 :: RPS-
Sauter vers: