Partagez

 

 le loup qu'on nourrit (Primrose)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité


avatar


Invité


le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyJeu 21 Juin - 14:24

Jax &
Primrose
le loup qu'on nourrit
Jax, le week-end il a pleinement le temps de sortir son leonberg, Paco. Oui, Paco, il aime pas ce prénom mais ses anciens maitres l'ont affublé ainsi alors c'est pas comme s'il avait le choix. Lui, s'il avait eu le choix il l'aurait appelé Kratos, ou encore Igor, enfin un truc plus élaboré que Paco pour un chien de son envergure mais comme d'habitude rien se passe comme il souhaite. Généralement il essaie de sortir quand y a pas trop de monde car sinon il ne fait pas un pas sans qu'on l'arrête "Oh mais il est énorme ce chien, regarde maman je veux le toucher", et Jax ça le saoule vite de ne pas être au centre de l'intention. Le pire c'est quand on lui demande s'ils peuvent se prendre en selfie avec la bête, Jax les fait dégager à coup sûr. Il y a rien qui lui met plus les nerfs en pelote qu'une demande en selfie avec son chien. Les gens sont tarés de nos jours. Jax revient donc de son footing depuis les lotissements miteux. Ce petit détour vaut le coup puisque qu'à part les guetteurs il ne croise pas grand monde sur son chemin. Il semble alors apercevoir une silhouette de dos qui lui dit quelque chose mais il n'a pas le temps de plisser les yeux que le mastodonte s'élance, ravie, vers ce qui semble être Primrose. Jax tente de le rappeler discrètement pour ne pas attirer l'attention de l'intéressée mais c'est foutu. Jax, traine les pieds jusqu'à eux, blasé. Enfoiré de chien, toujours à se foutre dans les pattes des gens quand lui, il a qu'une envie c'est de rentrer se changer.  Sur le chemin il essaie tant bien que mal d'enlever la sueur qui perle sur son front et d'aérer son t-shirt, mais ça sert à rien, il ressemble à un gros dégueulasse qui a trop fait de sport. Il s'arrête à la hauteur de Primrose sans accorder un regard à son traitre de chien. Il esquisse un sourire sincère, il a envie de lui dire un truc aimable, un truc qui sorte de l'ordinaire alors il lui lance une fois à sa hauteur.

Fais moins de bruit la prochaine fois que tu rentres de boite, entendre ta voix criarde en pleine nuit ça me donne l'impression d'être en plein cauchemars.

Il cligne quelques instants des yeux avant de se saisir de la porter de ses mots, loin d'avoir fait l'effet escompter sur l'intéressée. Y'a comme un bug au niveau de la langue et du cerveau. Les deux veulent pas coopérer. Sans montrer son embarras, il rajoute se voulant sympathique.

Salut.

Oui, juste ça, à la base il voulait lui demander comment elle va mais finalement il s'est dit que c'était vraiment trop bizarre, presque hypocrite au vu de leur relation passé. Puis, la plupart du temps les gens s'en carrent et lui le premier, alors c'est juste "salut", ça fait sec, mais tant pis il y a mit de la bonne volonté.

CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR KANE
Revenir en haut Aller en bas


Primrose America


( play your cards )

/ avatar : jorja smith
/ crédits : wild heart (av) vocivus (s)
/ autres personnages : lion
/ nombre de messages : 250
/ cartes en main : 0
/ âge : 21
/ statut : s'attarde sur des amours vains plutôt que d'en vivre vraiment.
/ occupation : étudiante fantôme, fausse adulte qui survit pour quelques dollars au mcdonald.
/ zone du queens : queens effervescent
/ beau bordel : le loup qu'on nourrit (Primrose) 8V2vw

le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyVen 22 Juin - 17:43

LE LOUP QU'ON NOURRIT

Le jour à marquer d'une pierre blanche, prim a révisé les quelques cours qu'elle a eu l'obligeance de suivre, installée fièrement a la bibliothèque comme ses étudiants acharnés prêt à en découdre avec leurs partiels et empocher le diplôme tant espéré. Dommage qu'elle n'entre dans aucunes de ces cases, motivé uniquement par le désir de ne pas décevoir, imprégnant son cerveau de savoir à coup de matraquage intensif qui l'a vite ennuyé, l'entraînant plus vite que prévu à l'air libre avec la prétention de croire que le dur labeur sera récompensé par une année réussie. Elle se donne seulement bonne conscience en tournant et retournant ses derniers savoirs le temps du retour, sans grand succès. Et finalement perturbée par une masse qui lui a toujours semblé colossal, fonçant droit sur elle. Prim comme une fleur qui éclot soudain, son sourire éclatant devant l'animal – bien plus agréable et docile que le maître – elle se penche déjà pour le caresser, bien plus joyeuse quand il s'agit de converser avec lui qu'avec jax qui ne perd jamais de temps pour devenir cinglant, crispant avec bien trop de talent tout les muscles de prim comme s'il se plaisait à la piquer au vif. C'est une danse qu'ils connaissent bien, une rythmique bien rodée. « parce que tu crois que je cauchemardes pas moi quand j'entends ton défilé de nanas qui hurlent comme si elles étaient à l'agonie? » excessive dans son accusation, sans aucun doute, un reflex virulent quand elle attaque de sa voix hargneuse. plus pour piquer à son tour que pour réellement pointer du doigt une faute si ça arrive parfois c'est pas non plus récurent en point de vivre avec des boules quies mais jax mérite bien toute la mauvaise foi du monde. En ce qui le concerne, prim a toujours décidé qu'il méritait qu'elle soit désagréable. Et il ne le lui rend que trop bien. « tu couches avec ou t'es un serial killer, en vrai ? » peut-être que ça l'amuse un peu cette fois, ça devient presque un jeu par moment d'ennuyer jax, de ses plaisirs d'adolescents immatures à l'insolence sans limite qui se complaise dans la joie stupide de lancer des remarques désobligeantes. Pas méchante dans le fond mais jamais mécontente de lui rendre la monnaie de sa pièce puisqu'il sait si bien lui parler de travers. Si habituée à ses remarques acerbes qu'elle marquerait presque un temps d'arrêt devant la salutation soudaine, ravale une blague désagréable sur le côté tardif de son salut, les yeux fixés sur le chien, son sourire adressé au maître qu'elle n'offre pourtant qu'a l'animal. « oh, t'entends ça ? Je crois que c'est le premier mot sympa qu'il me dit. » et malgré elle, le regard s'adoucit parce que ses infimes efforts pour être poli l'amuse. « salut. » son sourire s'élargit encore quand elle l'observe sans cesser de prêter attention à son chien préparant déjà la prochaine salve pour le simple plaisir de le voir se renfrogner, c'est de bonne guerre « t'as besoin d'une douche je crois. » et elle fronce le nez, gamine théâtrale, l'air d'être dérangé par quelque chose, l'odeur ou la vue, ses lèves pincées pour ne pas rire.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t236-telegraph-ave http://savethequeens.forumactif.com/t278-endorphine
Invité


avatar


Invité


le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyLun 25 Juin - 21:06

Jax &
Primrose
le loup qu'on nourrit
Primrose elle parle comme un mec, aucune élégance. Heureusement qu'elle est jolie sinon on la prendrait pour la copine grosse qui essaie d'exister à travers ses paroles acerbes et remplies de mépris. Jax ne sait pas si au fond ça lui plaît ou au contraire ça l'agace. Sans doute un mélange hétérogène. Pour preuve, il émet un rire amusé tout en croisant les bras et en soufflant les yeux en l'air. Le taquiner au sujet des filles ça lui arrache un sourire puisqu'en ce moment il n'y a que sa soeur qui entre et sort à son gré. Plus aucune nana. Presque un moine. Elle lui sous-entend que c'est peut-être un sérial killer. Joueur, il hausse un sourcil et se penche légèrement.

T'as qu'à monter chez moi et tu verras bien ce que je leur fais aux nanas...

Il esquisse un sourire et finit après un court silence par la saluer, ne sachant pas trop comment s'y prendre avec elle. Il a peur qu'il la prenne pour un faux cul s'il lui demande comment elle va alors il se contente d'un salut, sobre et efficace. Elle a l'air de plutôt bien le prendre vu qu'elle adresse un sourire au chien et lui vante les capacités relationnelles de son maitre avec un regard qui pourrait se valoir doux. Doux, toute proportion gardée après tout c'est Primrose. La preuve elle ne tarde pas à lui faire une réflexion sur son odeur et sa dégaine. Elle n'a de la rose que les épines celle-là, pense-t-il fort tout en l'observant se foutre de sa gueule, les lèvres pincées. L'air narquois, il vient passer une main sur sa nuque pleine de sueur. Un large sourire aux lèvres, il se rapproche discrètement d'elle pendant qu'elle est affairée avec le chien.

Et encore t'as pas tout vu...

Jax vient écraser sa main mouillée sur la joue de la brune. Il rit en voyant son expression, se sentant très fier qu'elle se soit faite laissé prendre au piège. Il humecte ses lèvres et se penche à présent sur son chien pour le caresser à son tour. Il plisse le nez en sentant sa main après ses cajoleries. Le chien pue bien plus que le maitre... Il décide cependant de ne pas relever et plutôt de lancer, hautain en regardant la métisse.

Je sens bon l'homme qui du sport, tu le saurais si tu trainais plus en salle qu'au macdo.

Il observe ses cuisses, faisant mine d'être aussi dégouté qu'elle, car si elle est bonne comédienne il est bon imitateur.

Tellement de gras, bah...Les gars ils aiment bien les filles qui prennent soin d'elle si un jour tu veux avoir un copain, viens me voir je t'aiderais à avoir des belles fesses. Il rajoute fièrement, le torse bombé, se voulant un peu macho pour énerver la belle. Des belles fesses comme on aime.

Il fait claquer sa langue sur son palais, fanfaronnant avec ses muscles remplis de testostérones.
CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR KANE
Revenir en haut Aller en bas


Primrose America


( play your cards )

/ avatar : jorja smith
/ crédits : wild heart (av) vocivus (s)
/ autres personnages : lion
/ nombre de messages : 250
/ cartes en main : 0
/ âge : 21
/ statut : s'attarde sur des amours vains plutôt que d'en vivre vraiment.
/ occupation : étudiante fantôme, fausse adulte qui survit pour quelques dollars au mcdonald.
/ zone du queens : queens effervescent
/ beau bordel : le loup qu'on nourrit (Primrose) 8V2vw

le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyMer 27 Juin - 8:23

LE LOUP QU'ON NOURRIT

t'as qu'a monter chez moi. si ce n'était pas lui, elle aurait pu penser qu'il l'invitait à boire un verre, à manger une pizza ou dieu sait quoi, mais c'est jax et les règles ne sont jamais les même quand ça le concerne. pas dupe de l'invitation foireuse, il n'est pas de ceux qui rêve d'avoir primrose dans leur lit – ni lui ni un autre- mais il ose se jouer d'elle comme la spectatrice prise a partie de son one man show. Alors sans aucune once de maturité, elle lui adresse fièrement son majeur, réponse la plus éloquente qu'elle puisse fournir, paré de son sourire trop grand pour être sincère. « je sais pas si c'est une bonne idée, tu m'adores déjà tellement que tu risquerais de plus pouvoir te passer de moi après. » son attention qui s'attarde sur le chien, fidèle compagnon comme un soutien chaque fois qu'elle voit jax, au moins un des deux qui se montre sympathique quand elle est dans les parages, un bon moyen aussi de détourner son attention puisqu'elle ne le voit pas arriver, recule comme s'il l'avait brûlé en touchant son visage. « putain jax t'es dégueulasse » et elle n'est pas infiniment plus propre quand elle s'essuie le visage du bout de sa manche, affichant l'air dégoûté qu'elle ressent réellement sous la sensation humide de sa sueur à lui, son regard qui lui lance des éclairs, alimenté par l'amusement qu'elle lit sur son visage. Évidemment qu'il trouve ça drôle. « parce que sentir le chien mouillé c'est la nouvelle fragrance a la mode maintenant? » elle ne sait pas qui sont ces femmes qui aime l'odeur trop forte de transpiration et l'humidité collante des hommes en sueur mais elle ne fait – ne fera jamais – partie de celle-là, il a l'air d'avoir fait un concours de t-shirt mouillé en se baignant dans un parfum infecte. Elle pourrait en rire si son visage ne s'était pas fermé devant sa remarque, agressée dans sa fierté elle retient le regard vers ses cuisses pour ne pas lui concéder une piètre victoire. Jamais honteuse de son corps pourtant bien consciente de ne pas être fille en filigrane. « tu mates mes fesses en plus ? t'es vraiment un pervers. » ses bras croisés sur la poitrine et l'air sévère de la femme  qui juge sévèrement le mâle a la tendance exacerbé pour le matage intensif, fronce les sourcils devant le jeu d'acteur, macho en action, dressé avec fierté comme s'il la toisait et c'est son égo qui se froisse. « mais je savais pas que t'avais des critères toi. » sourire cynique, elle sait pourtant que les femmes qu'elle a vu passer chez lui étaient toute jolies, mais peu importe la vérité s'il faut juste piquer. Et justement, sait trop bien y faire pour la faire sortir de ses gongs jax, un talent comme un autre face auquel elle n'a pas toujours la réponse adéquat alors c'est son poing qui se ferme et frappe dans l'estomac de monsieur muscle, pas assez fort pour faire mal c'est certain, assez au moins pour montrer son irritation.  « si c'est pour finir avec un mec comme toi, je préfère manger mcdo tout les jours, t'es insupportable.  » elle retirera pas à jax son charisme, ni aveugle ni stupide, elle lui concède au moins le fait d'être agréable à regarder quand sa beauté n'est pas entaché par les mots qui sortent de sa bouche. Parce qu'alors, c'est une réaction épidermique, tout la peau de primrose qui se hérisse jamais de plaisir mais toujours de colère, un infime instinct joueur quand elle se redresse pour ne pas perdre la partie.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t236-telegraph-ave http://savethequeens.forumactif.com/t278-endorphine
Invité


avatar


Invité


le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyVen 29 Juin - 19:16

Jax &
Primrose
le loup qu'on nourrit
Il risquerait plus de se passer d'elle... Il secoue vaguement la tête, les yeux en l'air. Il se passe de beaucoup de choses mais il n'a pas le coeur à la contredire car c'est déjà assez explicite même pour elle. Il décide en simple réponse, pendant qu'elle est affairée avec son chien à parler de lui à la troisième personne, comme s'il n'était pas là, de venir essuyer la sueur qui dégouline depuis sa nuque sur la joue de la belle brune. Sa réaction est comme il l'avait prévu, exquise. Elle semble vouloir l'étriper et si ses yeux étaient des révolvers il pense bien qu'il serait mort. Il ne peut pas s'empêcher de rire comme un enfant qui a fait une super farce. En plus, elle en rajoute, sentir le chien mouillé, nouvelle fragrance à la mode... Elle a de l'humour et ça le fait d'autant plus rire. Il ne peut s'empêcher de penser qu'elle est vraiment marrante, au final. Il lui répond désinvolte qu'il sente bon l'homme qui fait du sport, en lui assenant une petite pique au passage. Il veut se moquer, mais en utilisant plutôt un critère physique vu que les femmes ont tendance à être plus susceptible au sujet de leur apparence. Elle prend un air fermé, sans doute piquée dans son orgueil mais Jax continue de sourire amusé par les mots qu'elle emploie "à mater", c'est un bien grand mot, mais oui il les a déjà regardés, plus par automatisme que réelle envie, d'ailleurs et "pervers", ça faisait longtemps qu'on ne l'avait pas appelé ainsi. La dernière fois ça devait remonter au lycée, quand c'était un gamin. Elle croise les bras, énervée et poursuit devant un Jax toujours autant amusé.

faut bien avoir des critères pour pas sortir avec n'importe quoi...


Il n'a pas le temps de fanfaronner qu'elle lui assène un poing dans l'estomac. Le coup a été si rapide qu'il n'a pas eu le temps de contracter ses muscles et la légère douleur se fait perceptible. Il se plie instinctivement en deux, mais tout s'estompe au bout de quelques secondes alors il se redresse. Il garde un sourire sur ses lèvres, mi agacé, mi amusé car il n'a pas envie qu'elle voit qu'au fond il fulmine. Il n'a pas envie qu'elle croit qu'elle a réussi à le contrarier. Elle lui lance à la face qu'elle est insupportable alors il en profite pour se rapprocher d'elle de quelques centimètres pour la toiser mais également venir écraser sa main sur sa tête comme si elle était une enfant.

La violence est l'adage des faibles, petite.

Il se recule rapidement de quelques centimètres au cas où. Après tout, la brune est sauvage et il n'a pas envie de devoir lui faire une clef de bras pour la calmer. Il reprend, toujours avec un faux sourire aux lèvres et un regard noir.

Puis, c'est moi qui suis insupportable ? Dixit la reine des casses couilles. Un jour je vais te voir dans le journal car t'auras battu ton homme ou ta femme, enfin si tu te trouves l'un des deux.

Un rire cynique s'échappe de lui, plus mauvais qu'il n'aurait voulu.

CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR KANE
Revenir en haut Aller en bas


Primrose America


( play your cards )

/ avatar : jorja smith
/ crédits : wild heart (av) vocivus (s)
/ autres personnages : lion
/ nombre de messages : 250
/ cartes en main : 0
/ âge : 21
/ statut : s'attarde sur des amours vains plutôt que d'en vivre vraiment.
/ occupation : étudiante fantôme, fausse adulte qui survit pour quelques dollars au mcdonald.
/ zone du queens : queens effervescent
/ beau bordel : le loup qu'on nourrit (Primrose) 8V2vw

le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyMer 4 Juil - 17:43

LE LOUP QU'ON NOURRIT

Petite victoire enfantine quand il ne répond pas, jax et sa propension a la répartie font de tout ses silences des manches gagnées pour primrose, aussi infimes soit la joie de l'avoir brièvement muselé. Brièvement parce que, évidemment, ça ne dure jamais, sa langue acérée sait faire des sienne aussi bien que celle qui vibre dans sa bouche à elle. « y a pas de quoi se vanter devant ton palmarès jax. » voisine ni sourde ni aveugle, il pourrait être un fier bourreau des cœurs sans doute, prim elle, n'y voit que l'inconstance qu'elle exècre. Désolée de voir ces gens capables de prendre puis laissé, c'est la blessure de son enfance qui se répercute dans toutes les opales qu'elle croise. Ne sait pas faire la part des choses et juge sans honte ceux qui délaissent les innocents qui n'attendaient qu'a être gardé. Sans doute pas irrespectueux, jax n'est pas moins, à ses yeux, un de ceux qui partent et abandonne un jour sans se retourner. Ceux, un peu égoïste, qui préfère parfois être seul au détriment des âmes qui leur courent après. Et peut-être que ce n'est pas sa faute, peut-être que c'est inconscient mais l'âme d'enfant blessée de prim ne fait aucune différence. la violence est l'adage des faibles, peut-être faible mais elle le voit reculer comme prêt à parer un nouveau coup et c'est presque une victoire pour prim, une seconde en si peu de temps et elle se sent puissante, au moins princesse sinon reine. S'enorgueillit de peu, elle en redresserait presque les épaules prête à se pavaner malgré la blessure à l'égo quand il la qualifie de faible, rien d'autre que ça mais primrose se veut forte. Elle prend l'eau de toute part mais se voudrait insubmersible. Elle est titanic qu'on promet inébranlable mais prêt à s'effondrer à la première embûche. Jax ne le sait pas, et pourtant il tape si juste qu'elle en perd un instant son sourire, vite retrouvée par la suite d'une joute verbale qui l'amuse autant qu'elle la divertie. Elle pourrait y passer sa journée, l'ennuyer est un hobbie dans lequel elle est certaine d'exceller. « si j'suis la reine des casses couilles est-ce que j'peux te nommer bouffon ? » angélisme surjoué quand elle papillonne des cils, comportement d'enfant canaille qui s'amuse en embêtant son prochain. Cible toute trouvée quand jax est dans les parages, sont adversaire favoris quand il s'agit de tacler. Son regard qui s'attarde à nouveau sur l'animal à la langue pendante après leur course. « ton chien à soif et moi aussi, on a l'droit à un verre ? » elle a le ton sec de celle qui exige mais le sourire de celle qui demande, pourtant pas habituée à s'inviter chez jax aujourd'hui elle est pourtant de bonne composition, fuit l'appartement familial pour quelque heures encore, heureuse d'échapper a la solitude des murs vides de la présence de son aîné.  

_________________

how they left always stay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t236-telegraph-ave http://savethequeens.forumactif.com/t278-endorphine
Invité


avatar


Invité


le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyDim 8 Juil - 3:12

Jax &
Primrose
le loup qu'on nourrit
Il sait qu'elle prend un malin plaisir à le taquiner il aimerait ne pas y être habitué et pouvoir râler mais c'est trop tard, ça fait longtemps qu'il joue son jeu et suit la cadence de ses piques. C'est devenu automatique, il réplique du tac au tac, toujours avec un sourire vaguement amusé et vaguement agacé. Toujours oscillant entre ce qui se dit et ne se dit pas. Essayant de rester dans le flou et de pas y aller franchement. Elle lui assène que si c'est la reine, il est le bouffon. Un petit rire franc s'échappe de ses lèvres et plutôt que de prendre la mouche il essaie de se dire qu'il faut voir cette phrase sous une autre perspective. Qu'il faut creuser. Il sait pertinemment que dans l'histoire, les rois ne se passaient pas de leur bouffon, étaient incapables de faire une fête ou de faire quoi que ce soit sans eux, alors plutôt que de se dire qu'Elle le prend pour un con, il préfère voir ça comme une preuve d'affection. C'est la seule manière qu'il a trouvé de rendre un peu plus soutenables toutes leurs remarques et pour ne pas blesser son ego de mâle. Toujours avec les lèvres étirées par un faux sourire il lui lance donc une question rhétorique purement mesuré et réfléchi.

Qu'est-ce que serait une reine sans bouffon ?    

Il est prêt à partir, décrétant qu'il a fait le tour de la conversation et voyant que le chien a lui aussi envie de rentrer mais s'arrête, puisqu'il voit les commissures des lèvres de Primrose commençaient à former des mots. Elle demande un verre, ou plutôt l'exige, ça lui ressemble. Elle prend toujours ses grands airs pour demander quelque chose, peut-être par peur qu'on le lui refuse, une manière de dissimuler qu'elle ne veut pas qu'on lui dise non, surtout pas. Il plisse les yeux amusés par son comportement de femme capricieuse.

Si je te ramène chez moi t'as pas peur qu'on te prenne pour une de ces nanas qui va venir augmenter mon palmarès  ?

Il la regarde quelques secondes puis lui fait signe de le suivre. Leurs appartements sont semblables, les pièces sont exactement placées dans le même ordre, il se demande qu'est-ce qu'elle peut fuir pour vouloir monter dans son taudis égal au sien. Il essaie de se convaincre que c'est peut-être qu'elle a envie d'être en sa compagnie, tout simplement, mais il a l'impression qu'il se leurre. Une fois rentré chez lui il pousse un soupire de soulagement, content d'être enfin dans son espace. Il toise la brune, derrière lui pendant que le chien s'en va faire sa vie.

Tu veux boire quoi du coup ?

Il se gratte l'arrière du crâne, essayant de se souvenir de ce qu'il a tout en ouvrant ses placards les uns après les autres. Café, vodka, whisky, sirop de Grenadine. Il croit bien qu'il a fait le tour mais une idée lui traverse l'esprit pendant qu'il est occupé à prendre un verre. Il se dit que c'est bien plus amusant de lui servir ce qu'il veut lui, après tout il est chez lui. Il fait mine de ne pas entendre sa réponse et lui verse un whisky pur dans un petit verre. Il le lui donne, sourire triomphant, sa langue qui claque contre son palais.

J'espère que c'est ce que tu souhaitais ma belle, moi je vais prendre une douche. Bonne dégustation.

Il savoure un bref instant son expression puis s'enfouit comme un voleur ne voulant pas se retrouver piéger dans ne énième joute verbale.

CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR KANE
Revenir en haut Aller en bas


Primrose America


( play your cards )

/ avatar : jorja smith
/ crédits : wild heart (av) vocivus (s)
/ autres personnages : lion
/ nombre de messages : 250
/ cartes en main : 0
/ âge : 21
/ statut : s'attarde sur des amours vains plutôt que d'en vivre vraiment.
/ occupation : étudiante fantôme, fausse adulte qui survit pour quelques dollars au mcdonald.
/ zone du queens : queens effervescent
/ beau bordel : le loup qu'on nourrit (Primrose) 8V2vw

le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyJeu 19 Juil - 17:21

LE LOUP QU'ON NOURRIT

L’émail éclatant de sa dentition dévoilée entre les lèvres étirées en sourire, réponse à celui bien moins honnête de jax qui prend la pique en pleine gencive sans pourtant jamais s'incliner. Elle le verrait presque redresser ses épaules, ne courbant jamais l'échine, sûrement pas devant une gamine de son envergure. Relançant la joute avec une question légitime après les remarques acides. « aucun risque, tout le monde sait que je suis beaucoup trop bien pour toi. » palabres hautaine qui n'ont aucun fond, le jeu des piques ne connaît pas la vérité seulement les points gagnés. Prim se vautre dans l'orgueil inventé, grossissant les défauts de jax pour n'en faire ressortir que le pire, rabaissant l'homme au rang d'animal primaire qui s'épanche trop souvent sur la chair quand elle sait pourtant bien que tout n'est pas à jeter chez lui. Car si ça l'était, il en serait de même pour elle. Ne sont-ils pas, l'un le reflet de l'autre sur bien des points ? Des différences notables mais leurs bases reposent sur les mêmes points, cet acharnement à avoir le dernier mot, cette façon de camper sur ses positions, la même hargne qui coule dans les veines, rage de vivre et de vaincre. Il est tout ce qu'elle ne supporte chez aucun autre qu'elle-même, pourtant sans cesse à chercher le conflit salutaire, la partie apaisante d'un adversaire de son envergure, aux mêmes armes qu'elle. C'est sans doute pour ça qu'elle abdique en s’immisçant chez lui, qu'elle le suit dans un silence jusqu'à poser les pieds sur son parquet, porte refermé dans son dos, assurée de ne pas se la prendre devant le nez. « qu'est-ce que tu proposes? » sa voix se perd dans les gestes de jax qui semble avoir prit sa décision avant même qu'elle donne sa réponse, se retrouve avec un verre au liquide ambré qui lui arrache une grimace – trop fort pour son palais de petite fille – et jax doit bien le savoir, sans doute même la seule raison pour laquelle il lui a servit avant de s'éclipser. « t'as pas mis de glaçon! » crié lorsqu'elle entend l'eau coulé, cherchant vainement une excuse pour ne pas se brûler le gosier avec son alcool sans perdre la face devant lui. Il serait trop ravi qu'elle abdique – même pour si peu – mais la première gorgée a beau être légère, elle lui arrache une autre grimace, goût âpre dans sa bouche qu'elle voudrait chasser avec quelque chose de très sucré. Son regard qui oscille entre le verre et l'évier, se demandant si c'est tricher de tout jeter dans le siphon avant qu'il ne revienne et si l'odeur du whisky dans la vasque la trahira. Une bataille qu'elle prend beaucoup trop à cœur, une réflexion trop longue et jax revient déjà l'obligeant dans un élan de fierté paniquée à finir le verre a trois quart plein cul sec. La quinte de toux la prend comme ces enfants qui goûtent dans le verre de papa quelque chose de trop corsé pour eux. Elle lève quand même le pouce le temps de finir de s'étouffer. « délicieux, on s'fait une deuxième tournée? » sans doute pas dupe de son jeu, mauvaise comédienne alors que la brûlure du whisky enflamme encore sa bouche et que l'alcool monte trop vite à sa tête. ça t'apprendra a faire la maligne prim, elle reprend contenance dans un sourire de travers. « je confirme quand même que l'odeur d'homme propre va mieux que l'odeur d'homme en sueur. » au moins, l'odeur de son gel douche l'agresse moins que celle de sa fin de jogging.  

_________________

how they left always stay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t236-telegraph-ave http://savethequeens.forumactif.com/t278-endorphine
Invité


avatar


Invité


le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptySam 21 Juil - 7:07

Jax &
Primrose
le loup qu'on nourrit

Jax se faufile rapidement dans sa salle de bain, ricanant comme un enfant qui a fait une bonne bêtise. D'ailleurs, il ne veut pas la laisser trop longtemps seule pour qu'elle n'ait pas le temps de tout vider par-dessus le balcon. Il se déshabille à une vitesse éclaire et se fout fissa sous l'eau. Il l'entend depuis l'autre pièce geindre à propos du glaçant manquant. Un glaçon et puis quoi encore, c'est quoi ces conneries. Les glaçons ça coupe le vrai gout de l'alcool. Autant foutre de la flotte dedans ça revient au même. Il fronce les sourcils. Il ne préfère pas répondre à ses élucubrations et se remet à se frotter vigoureusement. En moins de cinq minutes il en sort sentant fort le shampoing pour hommes. Il ne prend pas la peine de s'essuyer les cheveux et se sèche rapidement. Il va se saisir dans son placard de quelques vêtements propres et revient tout frais. Il se bloque en chemin pour observer Prim. Ses yeux font des allées retours entre elle et le verre vide. Il la fixe avec une pointe de soupçon. Il se rapproche d'elle et se penche à quelques centimètres de son visage pour la sentir. Elle empeste le whisky et au vu des couleurs sur ses joues il ne comprend pas pourquoi elle demande une deuxième tournée... Sans doute son gros ego qui refait surface. Elle le gratifie de ses semis compliments habituels mais après la grimace qu'il a vue il ne la prend plus du tout au sérieux. Limite compatissant il lui rétorque.

C'est bien et toi tu sens l'alcool.


Il vient tapoter sa tête comme pour la congratuler, la féliciter. Il sait au combien ce verre à dû être dur à son visage. Puis il secoue le visage faisant claquer sa langue contre son palais plusieurs fois tout en se dirigeant vers le placard. Après-tout il ne va pas se retenir de lui fournir une deuxième tournée même si elle n'est pas majeure. Il lui lance même un air de défi en se saisissant de la bouteille qu'il vient déposer tout sourire devant ses yeux.

Tu auras même droit à plusieurs tournées de ce délice, et pas n'importe lequel.

C'est avec une mine tout à fait ravie qu'il souligne avec sa main le nom de la compagnie du whisky. Jack Daniels. Le sourire jusqu'aux oreilles il rajoute tout en remplissant allègrement son petit verre et celui de Primrose - oui car il n'a pas de shot vu qu'il trouve ceux-ci beaucoup trop petits lors des jeux à boire avec ses amis.

Je suis heureux que tu le trouves délicieux, tu remontes dans mon estime je pensais que tu n'étais qu'une petite fille qui ne faisait que se plaindre mais en fait tu es une femme, une vraie.

Il trinque joyeusement avec elle en soutenant son regard et finit d'une traite le verre. Toute son attention se rapporte alors sur la brune dont il est sur le point de remplir le troisième verre. Il espère qu'elle ne va pas s'arrêter dans sa lancée qu'il s'amuse un peu, miss ego.

CODAGE PAR AMIANTE AVATAR PAR KANE
Revenir en haut Aller en bas


Primrose America


( play your cards )

/ avatar : jorja smith
/ crédits : wild heart (av) vocivus (s)
/ autres personnages : lion
/ nombre de messages : 250
/ cartes en main : 0
/ âge : 21
/ statut : s'attarde sur des amours vains plutôt que d'en vivre vraiment.
/ occupation : étudiante fantôme, fausse adulte qui survit pour quelques dollars au mcdonald.
/ zone du queens : queens effervescent
/ beau bordel : le loup qu'on nourrit (Primrose) 8V2vw

le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) EmptyJeu 26 Juil - 11:39

LE LOUP QU'ON NOURRIT

Évidemment, aux jeux enfantins, jax n'est pas le plus dupe. Il se rapproche avec l'air suspicieux comme un surveillant qui vient vérifier ou est passé le contenu de son verre. Elle se fait un plaisir de souffler son haleine chargée en whisky droit sur son visage. Elle n'a pas bu – trop vite – le breuvage infâme pour qu'il pense qu'elle la jeter on ne sait ou. S'enorgueillit de toutes les petites gloires qu'elle peut récolter, avec jax chaque victoire est un grand pas tant elles sont rares. Tout le problème des adversaires avec plus d'expérience. « t'aime pas ? Je pense en faire mon nouveau parfum. » sourire d'ingénue qui s'efface quand il l'infantilise d'une tape sur la tête qui la fait reculer le regard sombre. De tous les affronts qu'on peut lui faire, lui rappeler qu'elle arrive à peine à l'aube de l'âge adulte est le pire. Ce que jax, qu'il en ai conscience ou non, sait faire avec beaucoup de brio. « plusieurs? » les sourcils se froncent, suspicieuse, inquiète ou sans doute les deux. Sans savoir s'il entre dans son jeu ou le fait en toute innocence. Certaine, par contre, qu'elle n'a ni la capacité ni l'habitude d'ingurgité plusieurs tournées de la boisson infâme sans finir par souffrir des symptômes de l'ivresse. De ça non plus il ne doit pas être dupe dans le fond, pas difficile de savoir qu'une gamine dans son genre même coutumière des soirées alcoolisés s'attarde plus souvent sur les bières légères que les whiskys brûlants. Certainement pas de taille à affronter l'alcool fort qui noiera bien vite son cerveau. « tu veux me rendre ivre en espérant que je supporte mieux ta présence, c'est ça? » elle rit, maladroite, espérant peut-être que jouer de pique sur ses intentions le pousserait peut-être à abandonner son jeu ou elle est d'avance annoncée perdante malgré la volonté de ne jamais le laisser vainqueur. Prim s'empare du verre avec l'état d'esprit d'une combattante prête à monter sur le ring, pas effrayé par une deuxième tournée mais craignant déjà les suivantes s'il s'évertue à repousser les limites pour connaître les siennes. C'est un soupir discret entre ses lèvres, réprimé dans un sourire cinglant qui répond à l'ironie de ses mots. petite fille, elle se crisperait presque, le prenant comme une attaque personnelle. Touchée en plein orgueil. « je me demande même comment t'as pu en douter une seule seconde. » elle lève le verre, trinquant dans le vide, narguant jax comme si ce n'était pas elle qui était mise à l'épreuve mais sa résistance à lui. Une idiotie de plus précédant la suivant :  vider le contenu de son verre à son tour avant de le reposer bruyamment sur la table. Le dos droit et le menton fièrement redressé. « tu tiens le choc ? A ton âge c'est un verre et au lit non ? » elle savoure le point gagné, avant la bataille perdue.   

_________________

how they left always stay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t236-telegraph-ave http://savethequeens.forumactif.com/t278-endorphine
Contenu sponsorisé






le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty
MessageSujet: Re: le loup qu'on nourrit (Primrose)   le loup qu'on nourrit (Primrose) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
le loup qu'on nourrit (Primrose)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» [Assar] Une halte, avant l'enfer. (Loup)
» Vieux loup de mer (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #5 et #6 :: RPS-
Sauter vers: