Partagez

 

 poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Flip Hoenikker


( play your cards )

/ avatar : david prat bb.
/ crédits : avatar & profil par chrysalis queen. icon par vocivus. song by bruno mars.
/ autres personnages : ander, joel, gala, oswin, devan, leroi.
/ nombre de messages : 411
/ cartes en main : 0
poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes. Tumblr_pq2y3dqywl1x1l0y5o3_400
/ âge : 28
/ statut : love boy. un peu calmé, depuis qu'elle est rentrée dans sa vie pour la retourner.
/ occupation : en convalescence chez ses parents, à pas savoir de quoi demain sera fait.
/ zone du queens : un appartement dans le queens uppé. (présentement en convalescence chez ses parents, dans la villa hoenikker sur les baies du queens)
/ beau bordel : celesteagneshenrikgasparlouvemoïsemadalenazekiamimi (3).

terminés :
 



OH, COME WITH ME,
I'LL SHOW YOU HOW TO LIVE FOR FREE.

NOBODY GOT A THING ON ME.


❊❊❊


poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes. Empty
MessageSujet: poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes.   poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes. EmptySam 8 Juin - 7:57

▿ ▿ ▿ ▿ ▿

Elle devrait être là. Jolie Mimi, Mimi sauvage. Elle devrait être là, mais elle n'y est pas.

Dix-sept heures trente passées, mais aucun signe d'elle ou de son chauffeur. Le téléphone posé sur la table, les yeux de Flip qui s'y rendaient avec un peu trop de régularité depuis une trentaine de minutes déjà. Elle est en retard. Pourquoi elle est en retard ?

Pourquoi, si ce n'est parce qu'elle ne veut pas te voir ?


Les silences qui s'étaient accumulés, ces derniers temps. L'impression que quelque chose clochait. Ça s'embourbait dans la gorge de Flip, et un peu dans son coeur aussi. Ça lui donnait l'impression que les cartes étaient jouées dans son dos, et qu'il ne voyait qu'une face de la médaille. Retour chez ses parents désespérés, les commentaires et les silences froids qu'il essuyait depuis sans rechigner. Sourire toujours aux lèvres, l'étoffe d'un Hoenikker pour garder la tête hors de l'eau et conserver les apparences auxquelles ses parents tenaient. Je vous survivrai.

Il le savait. N'en doutait pas. Il leur survivrait. Les requins, il les connaissait. Leur voracité n'avait plus de secret pour lui, après toutes ces années. Mais pour Mimi, c'était différent. Mimi n'avait aucune idée de ce dont ils étaient capables, et à plusieurs reprises Flip s'était inquiété de ce dans quoi il aurait pu l'entraîner. Des regards qu'elle aurait pu se ramasser, à l'hôpital. De la réaction que son père aurait eue, s'il avait su qu'une gamine des rues avait osé passer le portail. Ils n'en parlaient pas, mais Flip savait : pour eux, toute la faute était sur Mimi. Et dans leur vision étriquée du portrait, il n'y avait pas la place pour en discuter.

C'était pourtant le coeur léger qu'il était arrivé au restaurant, une dizaine de minutes avant l'heure de la réservation. On l'avait immédiatement placé; il avait patienté avant de se résoudre à demander un verre d'eau. Puis une coupe de kir. De quoi s'occuper la gorge et l'esprit. Pourquoi t'es en retard, Mimi ?

Le chauffeur n'a pas appelé pour dire qu'elle avait annulé. Alors, peut-être qu'il y avait de la circulation.
Peut-être
Peut-être
Peut-être

Peut-être

Elle est là.


À l'entrée du restaurant. Robe sur le dos, les cheveux rassemblés. Plus longs encore que la dernière fois qu'il l'avait vue — et le coeur de Flip fait un bond dans sa poitrine. Un bond, comme le ferait le palpitant d'un garçon. Mais c'est en homme qu'il se redresse. Qu'il lui sourit. La serveuse indique la table à Mimi. Dix-sept heures trente-cinq. Trente-cinq minutes qu'il regrettait de ne pas avoir pu monter dans la voiture pour aller directement chez elle la chercher. Trente-cinq minutes qui lui avaient laissé à penser que Mimi n'arriverait jamais.

« You're late. » qu'il ne peut s'empêcher de lui faire remarquer. Debout à côté de la table pour l'accueillir, le sourire qu'il ne peut pas ravaler. « But I guess it was worth it. » S'approcher d'elle, d'instinct. Poser un baiser à la commissure de ses lèvres, sa main sur sa taille. « You're gorgeous. » Murmure, à l'oreille. Avant de se reculer. De lui désigner sa chaise. « What took you so long ? » Il s'assied face à elle. Les manières polies et distinguées. Polies et raffinées. Le restaurant des hautes sphères de la société, et son étiquette à laquelle il n'est que trop habitué. « Let me guess : your hair. Or choosing the dress, maybe ? » But nothing worse, right ? Nothing that would break my heart ? Un sourire malicieux. Sourire charmant. Le regard qui l'accompagne. La frustration d'être en public, et de ne pouvoir davantage la toucher. Frustration de ne pas l'avoir vue depuis longtemps, et d'avoir l'impression que quelque chose a changé. Mais t'es là, Mimi.
T'es là
Avec moi

Et ça, au moins pour cet instant, y a rien ni personne qui nous le prendra.


PAR BELOVED / @MIMI WILKES

dialogues :
 

_________________
To give me all your love is all I ever ask. 'Cause what you don't understand is I'd catch a grenade for you, Throw my head on a blade for you, I'd jump in front of a train for you – You know I'd do anything for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2716-fucked-up-at-3am-flip http://savethequeens.forumactif.com/t2931-cigarettes-after-sex-flip


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes. Empty
MessageSujet: Re: poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes.   poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes. EmptyLun 10 Juin - 9:27


@flip hoenikker
- - - - - - - - - - -
Yeux plantés sur le reflet dans le miroir, s’enfoncant dans sa boîte crânienne au fil des secondes qui passent. La tête balance lentement sur les épaules à l’horizontale, témoin flagrant de l’indécision qui la tiraille. Dans le creux du regard aussi, y’a une détresse impossible, dans le mordillement de sa lèvre inférieure et dans le léger mouvement de sa jambe droite qui s’agite. Incapable de se décider, incapable de savoir. Les cheveux qui tombent en cascades, un peu décoiffés, faudra les brosser ou les attacher. Ça dépend toujours si elle se décide à porter cette robe ou non, ou à troquer le tissu ressemblant à de la soie pour des jeans troués et un t-shirt comme elle a l’habitude de les porter. La soirée diamant ou la nuit des esseulés, voilà le choix qui s’offre devant l’indécise. Ce n’est que Flip, que lui répète sa conscience. Mais c’est traître, parce que ce n’est pas que Flip, c’est Flip. Des semaines depuis la dernière fois que leurs regards se sont croisés, rencontre illégalement improvisée, elle s’est glissée entre les caméras pour se faufiler jusque dans le lit du convalescent, pour partager quelques murmures et quelques caresses qui lui ont fait oublié la réalité trop compliquée. Mais elle est là, à présent, la réalité - elle lui fait face comme elle le fait en ce moment à son reflet, déformé par le désespoir et la réalisation que y’a rien pour l’éviter. La robe est belle, la robe est douce. Rouge comme son coeur saignant, glissant sur sa peau comme une pluie fine. Mimi ne possède rien d’aussi beau - c’est Flip qui lui a offert, une galaxie entière dans les yeux. L’envie de se mettre belle pour le voir, de lui faire tourner la tête, de lui couper le souffle dans la gorge, et qu’il la regarde comme lui seul peut le faire - mais tu vas pas là pour ça, Mimi. Tu le sais, que tu y vas pour lui dire que c’est terminé.

Elle ferme finalement les yeux, Mimi. Tourne sur ses pieds nus pour regarder les jeans jetés sur le matelas. Elle hésite, un instant. Ça serait facile d’enfiler ses vêtements habituels, en prétextant que ça allait être rapide de toute façon. Pansement arraché, et le coeur avec. Les yeux déjà brûlants de larmes à y penser. Mais c’est la chose à faire. La seule.

Souvenir empoisonné, de la voiture qui s’était arrêtée. On lui avait demandé de monter. Le père de Flip qui l’avait regardé de bas en haut, avec ses collants étirés et sa mine fatiguée. Qui avait claqué des dents, en lui faisant comprendre qu’elle devait s’éloigner. Pour sa sécurité, et pour celles des autres. Les mots qui ne faisaient que se répéter dans la tête de Mimi. Flip n’a pas besoin de parasite dans ton genre. Il est fragile. Reste loin de lui, et rien ne t’arrivera. Ça serait dommage, tout de même. Les accidents sont si vite arrivés.

Vous n’êtes pas du même monde, de toute façon.
Poor little thing.
Tu pensais vraiment que ça pourrait marcher ?


Flip sous la peau, Flip dans le coeur, dans les poumons, dans l’âme. Mais c’était une histoire impossible, construite dans les circonstances exceptionnelles où une gamine des rues, brisée par la drogue et la violence, avait pu confronter le golden boy des penthouse et des country club. Ça ne pouvait pas durer. C’était ce qu’elle se répétait, depuis tout à l’heure. Ça ne pouvait pas durer.

Ça serait facile, d’enfiler les jeans et de ne pas faire l’effort. Mais elle se voit dans cette robe, Mimi, ce bout de tissu que Flip lui avait offert avec tendresse et attention, et elle se dit - si ça doit être la dernière fois, alors ça sera beau. Alors je ferai l’effort pour toi, Flip.

Tu en vaut le coup
.

Le chauffeur est en retard, mais ce n’est pas grave. Mimi, trop nerveuse pour même remarquer que le temps file et que l’heure de rendez-vous passe. Elle lui donne un regard surpris quand il arrive finalement, et s’excuse pour l’heure tardive. Des embouteillages à n’en plus finir, un événement dans Times Square qui ralentissait toute la circulation de la ville. Mimi surveille les minutes alors qu’elles passent, sur le siège arrière de la voiture. La gorge sèche, et l’incapacité de rester calme. Cheveux avec lesquelles elle joue du bout des doigts - à moitié rassemblés derrière sa tête. Boucles d’oreilles, bracelet, léger maquillage. Le chauffeur la regarde brièvement dans le rétroviseur. Vous êtes très jolie. Ça va lui faire plaisir. Et Mimi ne peut que lui sourire.

Le restaurant qu’elle atteint finalement. Remercie le chauffeur avant de se dépêcher de franchir la porte d’entrée. Cherche Flip du regard, l’estomac retourné, l’envie de tourner sur ses talons pour s’enfuir au loin. Mais j’dois te dire au revoir, Flip. Au moins une fois. Sinon je surviverai pas. Il est là. Juste là. Mimi le voit avant que la serveuse ne désigne la tête. Beau à en crever sur le plancher, avec son costume et ses cheveux bien coiffés. Mimi qui ne peut s’empêcher de sourire à en avoir mal aux joues. « You’re late. » Il s’est levé, et elle lui donne un regard d’excuse. « But I guess it was worth it. » Sourire timide, au coin des lèvres, soudainement à court de mots maintenant qu’il est là. Ce moment auquel elle a tellement pensé, à s’en ronger les ongles au sang et à ne pas trop en dormir. Comment j’peux te dire c’que j’ai à te dire, Flip ? Comment je peux faire ça, alors que je veux juste rester avec toi ? « You’re gorgeous. » Le frisson qui lui parcoure l’échine, sa main sur elle, son baiser au coin des lèvres. L’envie de l’embrasser véritablement, et d’envoyer promener le monde entier. Mais elle reste là. Les joues un peu rosies. « So are you, handsome. » Heureuse, tout de même, qu’il semble apprécier la robe qu’elle a décidé de porter. « What took you so long ? » Il s’assoit à la table, les mouvements mesurés. Mimi n’est pas aussi douée, et c’est un peu maladroitement qu’elle s’installe. Le noeud dans la gorge, et le coeur qui bats si fort qu’elle a l’impression qu’elle va s’écrouler. « Let me guess : your hair. Or choosing the dress, maybe ? » Il a ce sourire à en décrocher les étoiles, et elle a juste envie de pleurer, Mimi. Je peux pas
Je veux rester avec toi
S’te plaît Flip
Emmène moi loin de tout ça.


« Neither. Just traffic. » Qu’elle lui répond avec le sourire. Les yeux relevés vers lui, à en oublier le restaurant et les bonnes manières. « I was actually ready really early. I couldn’t wait. » Elle en révèle un peu trop, sans doute. Mais elle n’est pas douée pour faire semblant, pas quand il s’agissait de Flip. Mimi qui se racle légèrement la gorge, en jetant un coup d’oeil au menu. « Anyway, I’m really sorry. You could’ve ordered, y’know. » Le sourire, alors que ses doigts tremblants s’efforcent d’attraper la carte pour la consulter. Le souffle court, comme si un marathon avait été parcouru. « Wow. So many things. » Petit rire nerveux, avant de relever les yeux vers lui. Sourire qui s’attendrit un peu, en se laissant retomber dans ses traits. « It’s so good to see you. Are you feeling better ? » Coeur serré, coeur au bord des lèvres. I wish I could hold you. Kiss you. Make love to you.

But all I can do,
is say goodbye to you.

dialogues:
 

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi
 
poisonous thorns in our sides --/ hoenikkes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ÉRÈBE Ϟ hands like thorns
» « Some roses have thorns » + Margaery.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: beautiful dirty rich-
Sauter vers: