Partagez

 

 going bad (arya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Sloan Benson


( play your cards )

/ avatar : eliza dushku.
/ crédits : chrysalis, unfortunate & flotsam.
/ autres personnages : lola cordoba.
/ nombre de messages : 401
/ cartes en main : 146
going bad (arya) 190611111156148096
/ âge : 32
/ statut : le coeur froid, anesthésié. elle comble le vide de la plus mauvaise des manières.
/ occupation : au closer, elle joue la barmaid et - à l'occasion - offre son appui pour des affaires plus officieuses.
/ zone du queens : elle n'a pas d'attache, elle n'en a jamais eu. surtout pas depuis qu'elle est sortie de taule.
/ beau bordel : tessa ; arya ; morganfull.

going bad (arya) Empty
MessageSujet: going bad (arya)   going bad (arya) EmptyVen 17 Mai - 0:02

save the queens ---- / Going bad

arya & sloan
Dix-sept semaines après sa libération. ♤ avachie sur le comptoir du bar qu'elle monopolise depuis bien trop longtemps, sloan commande un énième verre. "t'es sûre sloan ?" le barman l'appelle par son prénom, preuve incontestable de son mode de vie débridé. ça fait maintenant quelques semaines qu'elle a le loisir de lui parler, depuis qu'elle est sortie de prison, ce bar est devenue en quelque sorte son repère. il n'est pas d'une conversation si désagréable d'ailleurs, elle s'en rendrait sûrement compte si elle n'était pas trop occupée à broyer du noir. "est-ce que j'ai l'air d'hésiter ?" elle ne saurait dire combien de verre elle a ingurgité ce soir, beaucoup sans doute. elle s'en fiche de toute manière, la seule chose qu'elle veut, c'est oublier. si elle pouvait effacer de sa mémoire jusqu'à son prénom elle le ferait. tout serait plus facile de cette façon, il n'aurait pas de peine, de dégout ou même de haine. il ne resterait plus rien. "merci." à peine son verre lui est tendu qu'elle le porte déjà à ses lèvres sous le regard désapprobateur de celui qui l'a servi. il y a un peu près une heure, il a essayé de la faire parler, de comprendre ce qui n'allait pas. il lui a dit qu'elle avait l'air différente, qu'il avait l'impression que quelque chose s'était passé. elle ne lui a pas répondu. que pouvait-elle lui dire ? qu'elle s'est retrouvée nez à nez avec l'homme qui a fait qu'elle a passé les dix dernières années de sa vie en prison ? qu'elle a préféré se faire oublier pendant plus d'une semaine pour ne pas avoir à lui parler ? elle préférerait mourir plutôt que de l'admettre. c'était lui qui l'avait introduite dans le milieu, lui qui l'avait chargé de ce dernier job. et il ne lui a pas rendu visite en prison. pas une seule fois. quel enfoiré. il a fallut qu'elle recroise. elle lui est carrément rentrée dedans nom de dieu ! elle se serait pensé à l'abri de ce genre de mauvaise surprise, ils étaient à new-york après tout. la ville est immense, plus de huit millions d'habitants s'y agglutinent chaque jour. il faut croire cela-dit que la vie n'était pas prête à lui faire ce cadeau. il fallait qu'il soit ici, au même moment qu'elle... encore ce soir, elle ne peut s'empêcher de revoir la scène. encore et encore. elle repense à la colère qu'elle a ressentie en le voyant, à ce sentiment de trahison qui ne l'a pas quitté depuis dix ans, comme si on lui administrait un coup de pied en plein dans l'estomac, la douleur était insupportable. elle se revoit partir, refuser de lui parler. elle a fuit parce qu'elle se sentait capable du pire, là, en face de lui. elle aurait pu le tuer, une partie d'elle en a eu envie. et dire qu'elle l'aidait par le passé, ça la rend malade rien que d'y penser. si elle avait su, si seulement... "la vie est une chienne." elle ne peut retenir cette réflexion pleine d'amertume. les émotions qu'elle ressent sont bien trop contradictoires, la situation bien trop complexe. elle a l'impression qu'elle ne pourra jamais sortir de ce guêpier. elle a pourtant tout fait pour mettre cette histoire derrière elle mais il y a toujours ce quelque chose qui l'en empêche. elle se fait l'effet d'être la pire des idiotes quand elle y pense : si elle est si mal ce soir, c'est de sa faute. il l'atteint et elle déteste ça. pour chasser ces idées, elle boit une autre gorgée de ce liquide ambré qui panse si bien ses plaies. c'est précisément à ce moment qu'elle l'entend. cette voix, elle la reconnait, même à côté de ses pompes comme elle l'est à présent. en cet instant, là qu'elle se retourne pour la voir, un haut le coeur la déstabilise. elle a trop bu, beaucoup trop bu. "oh mais regardez qui voilà !" elle parle assez fort pour qu'elle l'entende, elle peine cela-dit à reconnaître sa voix, bien plus grave qu'elle ne l'est à l'accoutumé. "arya ! ça va comme tu veux poulette ?" elle l'a rencontré après la prison arya, ça fait pas longtemps et pourtant elle a l'impression de la connaître par coeur. c'est peut-être parce qu'elle lui ressemble, terriblement. elles ont passé pas mal de temps ensemble aussi faut dire et honnêtement, elle lui a un peu manqué lors de sa brève fuite improvisée. on s'amuse toujours avec arya.

_________________

--- the other side
where nothing's in control, nothing makes sense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t4041-who-s-in-control-sloan#158687 http://savethequeens.forumactif.com/t4094-let-s-not-put-a-label-on-it-sloan#161390


Arya Warren


( play your cards )

/ avatar : Ester Expósito
/ crédits : ASTRA
/ autres personnages : kristina, peyton, meg.
/ nombre de messages : 1122
/ cartes en main : 275
going bad (arya) Tumblr_ptdha4ng9q1s2nxzho5_250
/ âge : 20
/ statut : célibataire, un cœur trop abîmé qui ne demande pourtant qu’à être aimé.
/ occupation : étudiante en médecine et comédienne à ses heures perdues.
/ zone du queens : queens vert, chez son oncle, Nikolaï.
/ beau bordel :
you don't own me, i'm not just one of your many toys. you don't own me, don't say i can't go with other boys. don't tell me what to do, don't tell me what to say. and don't put me on display.

☾ ☾ ☾
lalicassey (4)owen
sloanbelkenanquinn (3)

going bad (arya) Empty
MessageSujet: Re: going bad (arya)   going bad (arya) EmptyDim 19 Mai - 19:36

☾ ☾ ☾

so look me in the eyes
(sloan & arya)

Enième sortie, énième soirée, une bouteille descendue et elle repart, Arya. Les fêtes étudiantes, elle les enchaîne les unes après les autres. Mais elle ne s’arrête pas là, jamais. Non, elle ne veut plus. Elle en veut toujours plus. Parce que ça te bousille pas assez, les fêtes étudiantes, hein, Arya. Toi ce que tu veux, c’est brûler. Et lorsqu’elle sort, lorsqu’elle flirt avec l’enfer, elle ne pense pas. Elle ne pense pas à tout ce qui la ronge. Elle ne pense pas à ce qu’elle ressent, à ce qui la dévore littéralement de l’intérieur. Elle ne pense pas à sa maladie, cette foutue maladie qui gagne du terrain. La boulimie. Seule manière d’extérioriser son mal-être. Ce qu’elle contrôlait, au début. Ce qu’elle ne contrôle plus du tout, à présent. C’est la boulimie qui la contrôle. Pouvant surgir n’importe quand, à n’importe quel endroit. Alors elle limite les risques, ici. Elle limite les risques, parce que chez elle, il y a son oncle. Et il est hors de question que quelqu’un la voit dans un tel état. Qui qu’il soit. Elle ne veut pas rentrer, pas maintenant. Elle parvient alors à trouver une ou deux copines tout aussi motivées qu’elle, et elle rejoint ce bar. Celui qu’elle aime fréquenter. Prête à danser encore et encore. Mais elle a besoin d’un verre avant, alors approchant le comptoir, la jolie blonde s’apprête à commander un cocktail. Elle s’y apprête, jusqu’à ce qu’une voix l’interpelle. Une voix qu’elle ne connait que trop bien. - Sloan. Et son visage change. Son visage change en une fraction de seconde. Sloan, elle l’a rencontré il y a quelques semaines, dans ce même bar. En apparences, différentes à tout point de vu, un lien unique et très fort s’est pourtant créé. Tu l’as aimé, Arya, tu l’as aimé cette noirceur que t’as vu en Sloan, avoue-le. Avoue-le, c’est ce qui t’a attiré vers elle. Inévitablement. Parce qu’elle aussi, elle semble prête à tout cramer sur son passage. Parce qu’elle aussi, elle a ses démons, sa noirceur. Et petit à petit, elle a pris cette place jusqu’ici inexistante dans sa vie, celle d’une grande sœur. Et pourtant, ce soir, elle n’est pas heureuse de la voir. Elle n’est pas heureuse parce qu’elle lui en veut. Sloan a disparu, sans donner aucune nouvelle, alors qu’elles passaient tout leur temps ensemble, toutes les deux. - Et toi ça va comme tu veux ? De retour parmi nous ? Elle est froide. Froide pour ne pas montrer ce qu’elle ressent. Fierté, Arya, foutue fierté. Arya, elle a une peur panique de l’abandon. Habituée à ce que tout le monde la laisse tomber, encore et encore. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui elle se blinde, pour cette raison qu’elle ne laisse personne approcher véritablement son cœur. Mais avec Sloan, elle ne s’est pas blindée, elle ne s’est pas protégée, alors elle a peur. Peur qu’elle finisse par disparaître un jour, elle aussi. Peur qu’elle finisse par la laisser tomber, par se détacher, comme tous les autres. Non, Sloan je ne te dirais pas que tu m’as fais peur. Je ne te dirais pas que tu m’as manqué.

_________________
i love to be free 
i’m young and i love to be young, i'm free and i love to be free, to live my life the way i want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2653-arya-pretty-poison http://savethequeens.forumactif.com/t2681-war-of-hearts-arya#96383


Sloan Benson


( play your cards )

/ avatar : eliza dushku.
/ crédits : chrysalis, unfortunate & flotsam.
/ autres personnages : lola cordoba.
/ nombre de messages : 401
/ cartes en main : 146
going bad (arya) 190611111156148096
/ âge : 32
/ statut : le coeur froid, anesthésié. elle comble le vide de la plus mauvaise des manières.
/ occupation : au closer, elle joue la barmaid et - à l'occasion - offre son appui pour des affaires plus officieuses.
/ zone du queens : elle n'a pas d'attache, elle n'en a jamais eu. surtout pas depuis qu'elle est sortie de taule.
/ beau bordel : tessa ; arya ; morganfull.

going bad (arya) Empty
MessageSujet: Re: going bad (arya)   going bad (arya) EmptyMer 22 Mai - 2:02

save the queens ---- / going bad

arya & sloan
c'est pas son genre de faire ami-ami ; sloan, ça a toujours été une solitaire dans l'âme. bien sûr elle est souvent entourée, entourée de visages changeants, d'étrangers qui lui restent superficiels parce qu'elle ne s'arrête pour rien ni personne, parce qu'elle ne s'attache pas. elle se sert d'eux, prend ce dont elle a besoin sans jamais rien donner. c'est comme ça qu'elle fonctionne et rares sont les exceptions à cette règle de conduite qui régit sa vie depuis bien des années maintenant. il y a eu isabella, sa seule amie proche - aujourd'hui véritable étrangère - et il y a eu lui. une connerie de plus à ajouter à un long palmarès, une connerie qui lui a coûté cher et elle s'était promise qu'il serait la dernière. douce illusion, sloan aurait dû s'en rendre compte : les choses ne se passent jamais comme prévues, pas dans sa vie. il y a quelques semaines elle l'a rencontré, elle voulait s'amuser comme sloan le faisait. jusque là rien d'anormal, elle faisait partie de ces anonymes qui se déchainent en sa compagnie, de bars en bars. sauf qu'elle, elle est restée. nuit après nuit, elle la rejoignait dans les abîmes de ce monde de noirceur et elle a finit par réaliser quelque chose : arya la comprend. elle est faite du même bois - même si ce n'est pas forcément une très bonne nouvelle pour elle - ça reste un fait. pas besoin de faire d'efforts en sa présence, pas besoin de changer ou de s'expliquer. alors elle s'est intéressée à elle, elle a appris à la connaître jusqu'à ce qu'elle en vienne à jouer ce rôle de petite soeur, une petite soeur à protéger. à sa façon du moins. c'est pour ça qu'elle n'est pas mécontente de la voir ce soir et ça malgré l'humeur massacrante qui est la sienne. "sloan." pour seule réponse, elle lève son verre dans sa direction et avale une nouvelle rasade de tequila avant de mordre dans un quartier de citron. elle ferme les yeux, grimaçant à la délicieuse brûlure que l'alcool lui procure. elle est désinvolte sloan parce qu'elle ne voit pas le problème ; elle l'aperçoit, elle la salue, quoi de plus normal ? pour elle tout va bien, du moins de ce côté là ; parce que de son côté à elle, c'est le chaos, rien ne va jamais. surtout pas depuis qu'elle la revue. ça la ramène à cette période qu'elle veut oublier, à ses sentiments qu'elle tente désespérément d'étouffer. ça la bouffe et la seule chose qu'elle souhaite, c'est passer une bonne soirée à tout occulter. une de ces soirées où elle se jette sur ses verres, comme elle a déjà commencé à le faire d'ailleurs. l'alcool l'apaise autant qu'il la plonge dans le chaos. un chaos dans lequel elle se perdrait bien à jamais, pour ne plus rien ressentir, pour se ficher de tout. "et toi ça va comme tu veux ? de retour parmi nous ?" elle ne saurait dire si l'alcool est à blâmer ou si l'invraisemblance de la chose a eu raison d'elle mais il lui faut un certain temps pour percuter. son cerveau marche à vive allure, comme s'il essayait de comprendre - sans toute fois y parvenir - l'attitude de son amie. la brune fronce les sourcils, franchement perplexe. parce que quelque chose n'est pas normal, quelque chose cloche. ça ne vient pas de ses mots tout à fait courtois mais bien de la façon dont on les prononce. y'a un truc. arya, elle est froide, glaciale même. sloan peut le sentir et elle ne va pas jouer à l'autruche en faisant comme si de rien était. c'est pas son genre, ça l'a jamais été. elle dit les choses elle, elle en dit même souvent trop. "j'sens comme un malaise là mais j'suis pas sûre de comprendre, il se passe quoi ?" sloan s'est levée du tabouret qui l'accueillait, a ajusté son haut et remis ses cheveux en place pour faire face à son interlocutrice. la tête penchée de côté, d'un geste vague de la main, elle la désigne et prononce ces quelques mots. la confusion se lit dans son regard alors que le ton de sa voix, lui, est assuré parce qu'elle ne doute jamais de rien sloan. l'incertitude ou l'indécision, ce ne sont pas des émotions qu'elle expérimente régulièrement, elle fonce toujours tête baissée elle, sans jamais s'arrêter. et elle veut savoir ce qu'il se passe parce qu'elle n'est pas du genre à accepter qu'on la traite de cette manière sans raisons. la froideur impertinente, c'est sa particularité - son talent - on ne va tout de même pas le retourner contre elle. et qui plus est, elle sait que quelque chose s'y cache toujours. ce n'est pas une simple attitude, inhérente à la personne qui en joue même si elle essaiera toujours de vous le faire croire. c'est un masque, une protection que l'on utilise pour camoufler une autre émotion, telle quelle soit. sloan, ça l'agace parce qu'elle ne voit pas ce qui pourrait justifier ces agissements. faut la comprendre, elle n'a jamais rien dû à personne, elle a toujours été seule. même sa mère, du temps où elle était gamine, se fichait bien pas mal de savoir où elle se trouvait ou ce qu'elle pouvait faire. elle préférait la bouteille, sa fille passait toujours après. en fait, elle passait après bien d'autres choses. et elle n'était pas la seule, personne n'a jamais assez tenue à elle pour s'inquiéter de son absence, pas de cette façon. elle n'avait simplement pas ce genre de relation alors non, elle ne voit pas, vraiment pas. quand on y pense, comment pourrait-on demander à quelqu'un qui n'a jamais rendue de compte de le faire ou ne serait-ce que d'y penser ? ainsi, une seule et unique pensée ne cesse de lui venir à l'esprit sloan : mais c'est toi ton problème arya ?

_________________

--- the other side
where nothing's in control, nothing makes sense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t4041-who-s-in-control-sloan#158687 http://savethequeens.forumactif.com/t4094-let-s-not-put-a-label-on-it-sloan#161390


Arya Warren


( play your cards )

/ avatar : Ester Expósito
/ crédits : ASTRA
/ autres personnages : kristina, peyton, meg.
/ nombre de messages : 1122
/ cartes en main : 275
going bad (arya) Tumblr_ptdha4ng9q1s2nxzho5_250
/ âge : 20
/ statut : célibataire, un cœur trop abîmé qui ne demande pourtant qu’à être aimé.
/ occupation : étudiante en médecine et comédienne à ses heures perdues.
/ zone du queens : queens vert, chez son oncle, Nikolaï.
/ beau bordel :
you don't own me, i'm not just one of your many toys. you don't own me, don't say i can't go with other boys. don't tell me what to do, don't tell me what to say. and don't put me on display.

☾ ☾ ☾
lalicassey (4)owen
sloanbelkenanquinn (3)

going bad (arya) Empty
MessageSujet: Re: going bad (arya)   going bad (arya) EmptySam 25 Mai - 23:46

☾ ☾ ☾

so look me in the eyes
(sloan & arya)

Au fond d’elle, elle sait. Elle sait très bien qu’elle ne doit pas réagir de cette façon. Qu’elle ne doit pas être si dure, pas avec Sloan, pas alors qu’elle a bien vu à quel point elle essaye sans cesse de se détruire. Elle sait qu’elle ne doit pas être si dure avec elle, pourtant elle ne parvient pas à agir autrement. Elle ne parvient pas à contrôler cette rage, cette peur, qu’elle a en elle. Celle d’être abandonnée. Celle d’être rejetée. Encore une fois. Encore une fois par quelqu’un à qui elle tient. Par quelqu’un qui compte à ses yeux. Parce que tu comptes, Sloan. Tu comptes pour moi, que je le veuille ou non. Elle s’est promis à elle-même qu’elle n’aurait plus jamais à subir un quelconque abandon, Arya. Elle s’est promis de ne plus jamais souffrir. De garder le contrôle. Et c’est ce qu’elle tente de faire ce soir, avec Sloan. Elle se montre froide, parce qu’elle lui en veut. Elle se montre froide, plutôt que de lui avouer qu’elle lui a manqué. Plutôt que d’avouer qu’elle s’est inquiétée, pour elle. Mais c’est ta faute, Arya. Tu n’as qu’à pas t’attacher à des personnes encore plus bousillées que toi. C’est paradoxal. Paradoxal parce qu’elle sait qu’elle finira par avoir mal, en s’amourachant de la souffrance. Et c’est à la fois ce qui l’attire. C’est ce qui l’attire parce qu’elle se sent comprise. Parce que cela fait du bien. Parce qu’au fond, c’est peut-être ce qu’elle cherche aussi. Se faire mal. Se détruire. C’est peut-être de cette façon qu’elle est tombée dans cette maladie appelée boulimie. Elle s’est révélée être bien plus torturée que son visage d’ange ne veut bien le laisser paraître, Arya. Mais Sloan, elle ne semble pas comprendre. Elle ne semble pas comprendre sa réflexion. Et pourquoi est-ce que ça t’étonnes, Arya ? Personne ne comprend. Personne ne comprend jamais. Jamais. Sa mère n’a pas compris, son oncle n’a pas compris, l’homme qu’elle aimait n’a pas compris. Et elle est seule, désormais. Seule dans cette putain de souffrance. Bien trop loin dans les abysses. Elle croise les bras. Garde ce même ton froid, pour cacher à quel point elle est blessée. Parce que mieux que personne, elle sait le faire Arya. Mieux que personne, en tant que comédienne. - Je ne sais pas. Tu es là, puis tu disparais. Et te voilà de retour, comme si de rien était. Elle la fixe. Elle la regarde droit dans les yeux. Elle ne faiblit pas, Arya. Pourtant c’est difficile. Difficile parce qu’elle ne veut pas voir l’indifférence dans le regard de Sloan. Parce qu’elle ne veut pas voir à quel point elle ne compte pas. A quel point elle compte beaucoup moins à ses yeux que le contraire. - Enfin, toi cela n’a pas l’air de beaucoup te perturber. Oui, elle le remarque, Arya. Parce qu’elle l’aborde comme si de rien était. Parce qu’elle ne lui donne aucune explication. Tu ne sais pas, Arya. Tu ne sais pas qu’elle ne sait pas faire, Sloan. Qu’on ne lui a jamais appris à le faire. Et elle reste là, à attendre. Ce qui est stupide, parce qu’elle voit bien que Sloan a trop bu. Bien trop bu. Comme souvent.

_________________
i love to be free 
i’m young and i love to be young, i'm free and i love to be free, to live my life the way i want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2653-arya-pretty-poison http://savethequeens.forumactif.com/t2681-war-of-hearts-arya#96383


Sloan Benson


( play your cards )

/ avatar : eliza dushku.
/ crédits : chrysalis, unfortunate & flotsam.
/ autres personnages : lola cordoba.
/ nombre de messages : 401
/ cartes en main : 146
going bad (arya) 190611111156148096
/ âge : 32
/ statut : le coeur froid, anesthésié. elle comble le vide de la plus mauvaise des manières.
/ occupation : au closer, elle joue la barmaid et - à l'occasion - offre son appui pour des affaires plus officieuses.
/ zone du queens : elle n'a pas d'attache, elle n'en a jamais eu. surtout pas depuis qu'elle est sortie de taule.
/ beau bordel : tessa ; arya ; morganfull.

going bad (arya) Empty
MessageSujet: Re: going bad (arya)   going bad (arya) EmptyVen 7 Juin - 11:53

save the queens ---- / going bad

arya & sloan
le bar est bruyant ce soir, emplis des voix et autres rires de ceux qui - un peu trop désinhibés par l'alcool - s'expriment forts, sans penser une seule seconde à leurs voisins d'à côté. sloan, c'est le genre d'ambiance qu'elle affectionne parce qu'il est difficile de s'entendre penser dans une telle cohue et c'est bien là tout ce qu'elle recherche, tout ce qu'elle a jamais voulu. sauf qu'en cet instant, les choses sont un peu différentes ; y'a arya qui lui parle et il se passe un truc, un truc qu'elle n'arrive pas à piger. alors ça l'agace ces piaillements, elle voudrait qu'ils se taisent rien qu'un instant pour qu'elle puisse remettre ses idées en place. et parce que la colère est bien la seule émotion qu'elle s'autorise à exprimer, elle frappe brutalement le comptoir du bar lorsqu'un homme posté non loin hurle la chute d'une blague plus que douteuse. le regard noir qu'elle lui lance ensuite le dissuade de répliquer et il s'affaisse sur le tabouret qui le maintient assis, penaud. "Je ne sais pas. Tu es là, puis tu disparais. Et te voilà de retour, comme si de rien était." arya, elle croise les bras, fixant sloan d'un air dur. son attitude autant que ses mots crient avec évidence au reproche mais benson elle ne voit toujours pas. et en prime, ses tempes pulsent douloureusement - prenant son crâne en étaux - ce qui ne fait qu'amenuir davantage sa patience. c'est bien, tu viens de résumer la situation. tu veux une médaille ? du coup, elle songe une seconde à l'envoyer bouler, à la laisser pester dans son coin parce que c'est ce qu'elle fait toujours dans ce genre de situations la brune. elle ne s'embête pas à passer au dessus d'une attitude passive-agressive exécrable simplement pour les beaux yeux du premier enfoiré qui passe. pour ça, faudrait qu'elle en est quelque chose à foutre et c'est pas le cas. c'est jamais le cas. ou ça l'était parce que là, elle change de fusil d'épaule sloan, sans vraiment savoir pourquoi. "et ça pause problème ?" sa voix se fait moins sèche qu'elle ne s'en serait pensé capable : sa question semble même sincère, pure presque. et ça la trouble parce ce type de douceur lui est normalement étrangé. pourquoi je continue de te parler arya ? pourquoi je cherche à te comprendre ? sloan, c'est la première à mettre tout le monde dans le même panier, à dire qu'ils sont tous pourris jusqu'à la moelle. sans exceptions. c'est de cette manière qu'elle pense depuis des années et pourtant ce soir, elle semble déroger à son propre principe. parce qu'elle lui accorde un peu plus de crédit, parce qu'elle se dit que ça doit cacher quelque chose. et c'est déjà beaucoup pour elle, c'est même énorme. sauf que ça, elle n'arrive pas encore à le réaliser, elle sait simplement qu'il y a quelque chose qui cloche et ça ne lui convient pas - mais alors pas du tout. "Enfin, toi cela n’a pas l’air de beaucoup te perturber." encore une porte ouverte enfoncée, encore une affirmation dont elle ne saisit pas le sens. et sloan, elle trépigne, littéralement : son pied vient frapper le sol frénétiquement comme si ce mouvement pouvait revêtir la forme d'une panacée salvatrice. j'te comprends pas arya et c'est en train de m'gaver, sérieusement. elle a jamais aimé que quelque chose lui échappe - peu en importe la nature - parce que ça lui donne le sentiment d'être plus idiote, moins capable qu'un autre. et l'alcool n'arrange rien, bien au contraire, il vient faire de ses incompréhensions un tourbillon d'émotions puissantes, dévastatrices. "quoi ? je devrais faire quoi ? pleurer ? sauter ? jouer de la mandoline ?" la colère lui remonte à la gorge et elle trouve de nouveau le ton sarcastique qui la caractérise tant : il n'a pas disparu bien longtemps. elle s'est bien trop laissée définir par cette rage dominatrice pour qu'il en soit autrement. elle guide chacun de ses mots, chacun de ses pas. ça fait des années maintenant et ça ne changera jamais, elle ne voit pas pas comment. en revanche, ses mains - levées bien hauts - montrent une incompréhension vivace. parce que même si elle est en pétard, elle cherche toujours une réponse à ses questions sloan. oui, elle n'a pas encore abandonné et ça ne fait que l'exaspérer encore plus. t'es en train de rentrer dans ma tête arya et j'aime pas ça. elle déteste ça même parce que malgré son incapacité actuelle à l'intégrer, ça signifie qu'arya n'est pas comme les autres, qu'elle a quelque chose en plus. et ça, ça mène à tout un tas de dérives qu'elle ne souhaite - sous aucun prétexte - envisager. tenir à quelqu'un, lui donner de l'importance... il en est hors de question. hors. de. question.

_________________

--- the other side
where nothing's in control, nothing makes sense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t4041-who-s-in-control-sloan#158687 http://savethequeens.forumactif.com/t4094-let-s-not-put-a-label-on-it-sloan#161390


Arya Warren


( play your cards )

/ avatar : Ester Expósito
/ crédits : ASTRA
/ autres personnages : kristina, peyton, meg.
/ nombre de messages : 1122
/ cartes en main : 275
going bad (arya) Tumblr_ptdha4ng9q1s2nxzho5_250
/ âge : 20
/ statut : célibataire, un cœur trop abîmé qui ne demande pourtant qu’à être aimé.
/ occupation : étudiante en médecine et comédienne à ses heures perdues.
/ zone du queens : queens vert, chez son oncle, Nikolaï.
/ beau bordel :
you don't own me, i'm not just one of your many toys. you don't own me, don't say i can't go with other boys. don't tell me what to do, don't tell me what to say. and don't put me on display.

☾ ☾ ☾
lalicassey (4)owen
sloanbelkenanquinn (3)

going bad (arya) Empty
MessageSujet: Re: going bad (arya)   going bad (arya) EmptySam 6 Juil - 20:25


☾ ☾ ☾
{ so look me in the eyes }
crédit/ tumblr ☾ w/@sloan benson

Elle se bat. Elle se bat avec elle-même pour ne pas hurler. Pour ne pas lui hurler au visage tout ce qu’elle lui reproche. Pour ne pas lui hurler au visage qu’elle s’est inquiétée. Qu’elle aurait aimé, au moins, une toute petite explication. Elle se retient, oui, parce qu’elle n’aime pas se montrer vulnérable, Arya. Elle n’aime pas donner l’impression à quelqu’un qu’il a une emprise sur elle. Même une infime emprise. Parce qu’au fond, elle l’a bien trop fait. Elle l’a bien trop fait et elle a été brisée. Alors elle ne veut pas. Elle ne veut plus. Maintenant c’est elle qui dirige, c’est elle qui contrôle. Elle et personne d’autre. Pourtant, Sloan, elle a quelque chose sur toi, Arya. Elle a cet impact bien réel, ce n’est pas la peine de nier. Mais elle lutte. Elle lutte de toutes ses forces pour essayer de balayer du revers de la main le moindre sentiment pour elle. Elle lutte de toutes ses forces pour ne pas lui donner autant d’importance, pour ne pas se laisser gagner par l’affect, par cette relation qu’elle ne comprend pas et qui prend cependant de plus en plus de place dans sa vie. Dans son cœur. Mais en face d’elle, elle a Sloan. Toujours cette même Sloan. Celle qui ne semble pas vouloir voir, celle qui ne semble pas vouloir comprendre. Peut-être parce que tu ne comptes pas assez, Arya. Comme d’habitude. Après tout, elle n’est certainement que gamine aux yeux de la trentenaire. Une gamine dont elle se fout éperdument. Et sa question la déstabilise, rien qu’un peu. Rien que le temps d’une seconde. Seconde bien trop longue durant laquelle un simple mot s’arrache de sa bouche. - Oui ! Et elle regrette. Elle regrette immédiatement d’avoir répondu. Surtout de cette manière. Elle regrette d’avoir baissé les armes. D’avoir montrer que cette situation la blesse. Que cette situation lui fait mal. Elle se dévoile, rien qu’un peu, alors que Sloan lui répond par son sarcasme habituel. Et ça a le dont de t’agacer, Arya. Parce que tu vois, une fois de plus, à quel point ce que tu ressens ne compte pas. Et comme toujours, elle utilise sa meilleure arme, celle qui la protège depuis des mois, sa fierté. - Tu sais quoi ? Laisse tomber, tu ne comprends rien. Elle se renferme sur elle-même, la petite blonde. Elle se renferme parce qu’elle voit bien que ce qu’elle ressent pour Sloan n’est pas réciproque. Pas autant qu’elle le voudrait. - T’as qu’à rester là et… Continuer à boire. Elle montre cette facette d’elle si dure, une nouvelle fois. Cette carapace qui cache en réalité un petit cœur fragile. Petit cœur qu’elle aurait pu montrer à Sloan, tout simplement, si elle n’était pas certaine qu’elle le piétinerait en une seconde, une seule. Mais tu sais. Tu sais, au fond, que ce que tu devrais faire, c’est la sortir d’ici. La sortir de ce bar. Tu sais, au fond, que c’est ce que tu voudrais faire, Arya. Si tu n’avais pas si peur.

_________________
i love to be free 
i’m young and i love to be young, i'm free and i love to be free, to live my life the way i want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2653-arya-pretty-poison http://savethequeens.forumactif.com/t2681-war-of-hearts-arya#96383
Contenu sponsorisé






going bad (arya) Empty
MessageSujet: Re: going bad (arya)   going bad (arya) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
going bad (arya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arya Ombrelune
» Arya's World Creations
» + Arya Hampton+
» [TP] Groupe 1: Arya/Alek/Calixte/Caleb/Amélie
» Complicité dangereuse et malveillante...[ PV Arya ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: made of starlight-
Sauter vers: