Partagez

 

 black roses / gala.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


avatar


Invité


black roses / gala. Empty
MessageSujet: black roses / gala.   black roses / gala. EmptyLun 22 Avr - 2:09


@gala kovač
- - - - - - - -
La boule dans la gorge, l’incertitude dans l’estomac. Gaspar était resté chez lui ce soir, pour surveiller son téléphone. Attendant le texto de Gala, qui lui dirait qu’elle était bien arrivée chez elle. Il aurait veillé la nuit entière s’il le fallait. Depuis trois ans, il avait appris à la connaître. À connaître ses intentions, même au travers d’un écran, même au travers des mots dans un texto. Quelque chose la tracassait. Quelque chose s’était passé. Il doutait que ce soit contre lui - aucun signe ne lui avait annoncé. Mais il pouvait presque sentir son désarroi, à des kilomètres de distance. Ça l’avait agité toute la journée, et il avait été incapable de se concentrer sur quoi que ce soit. Claquant la langue contre son palais avec agacement, posant son bouquin, son journal, sa tablette. Refermant la télé, et rageant silencieusement à chaque fois que son téléphone s’illuminait pour qui que ce soit d’autre que Gala. Les textos ignorés, les appels rejetés - y’avait que Gala qu’il voulait entendre ce soir. Savoir ce qui s’était passé, alors qu’elle était partie en concert hors de New York, et qu’il n’avait pas pu l’accompagner. L’inquiétude dans les tripes, qu’il lui soit arrivé quelque chose. Mais il parvenait à rester calme, Gaspar, à ne pas trop s’emporter. Si ça avait été vraiment urgent, et vraiment grave, Gala l’aurait appelé. Gala lui aurait dit. Non ?

Quand le texto arrive finalement, Gaspar laisse un soupir s’échapper de ses lèvres. Ne prend même pas la peine de répondre. Insère juste l’appareil dans la poche de son jeans, pour attraper sa veste et filer hors de son appartement. La moto qu’il enfile, et qu’il conduit jusqu’à l’immeuble de Gala. Elle n’habite pas très loin, mais il est trop impatient pour marcher. Le besoin de l’avoir tout près, de pouvoir la regarder, la toucher. Comprendre. Moto garée, et ses longues jambes qui le mènent rapidement jusqu’à l’entrée. Clé insérée, et en vingt minutes à peine il est entré dans l’appartement. « It’s me. » Qu’il annonce d’une voix calme. Malgré l’anxiété qu’il ressent dans sa poitrine, ça ne transparait pas dans ses traits. Mais il sent que Gala a besoin de lui, et il ne veut pas la faire attendre. Déteste faire attendre. Il avance dans l’appartement, jusqu’à finalement la trouver. Cheveux attachés, et le pli soucieux sur le front. « Hey. » Il s’approche doucement. Glisse une main sur sa taille fine, pour déposer un baiser sur sa joue, juste au coin de ses lèvres. Prêt à reculer si elle préfère ne pas être touchée - il respecterait ça. J’te connais, Gala. Et alors il recule juste un peu, pour mieux l’observer. Mèche de cheveux repoussée, le regard posé dans le sien. Traits impassibles, calmes. « What’s going on ? Are you ok ? » Pas du genre à tourner autour du pot. Il a plein de choses à lui demander, mais il déteste s’enfarger dans les fleurs du tapis. Y’aurait le temps de demander pour le concert et le voyage. Pour l’instant, dis-moi. Dis-moi ce qu’il y a dans ta tête, Gala.

dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


black roses / gala. Empty
MessageSujet: Re: black roses / gala.   black roses / gala. EmptyVen 26 Avr - 6:28

▿ ▿ ▿ ▿ ▿

Il est tard. Trop tard pour tout ça, peut-être. Et elle avait hésité, Gala. Dire à Gaspar, bien arrivée, mais trop fatiguée. On se parle demain, ok ? Le ventre tordu, le besoin de penser. De rester seule et dans ses douces intentions, pour le temps qu'elle pourrait. Sauf que cette fois, la solitude ne l'aidait pas à respirer. Elle avait besoin de Gaspar. Besoin de lui parler. Besoin de sortir cette affreuse réalité d'entre ses tripes serrées.

Pull à col roulé. Shorts de pyjama. Les chaussettes remontées aux chevilles, et les cheveux remontés. En tailleur sur son lit. Téléphone en main. Gaspar n'a pas répondu. Gaspar est en chemin. Elle renifle. Essaie de garder un calme qu'elle n'a pas. Se relève, finalement. Le froid dans les membres. Rigidité qu'elle ne saurait s'expliquer. Par la peur et l'anxiété. Par la fatigue d'avoir été en déplacement pendant deux jours d'affilée, et d'avoir choisi ce moment-là pour s'assurer de ce qui la tracassait depuis quelque temps déjà. Un moment où elle était loin.

Un moment où Gaspar n'était pas là.


Elle se redresse, Gala. Finit par descendre de son lit, après avoir donné une caresse au chat. Celui-ci lui emboîte le pas après s'être étiré. Se frotte contre ses mollets. Lui marche sur les talons. Soucieux, à sa manière. En besoin d'amour, après les deux jours passés seul à se prélasser.

La cuisine. Un verre d'eau. Le tournis, léger. Elle voudrait juste se coucher. Se rouler en boule sous ses draps, et cesser pour un instant de penser. D'exister. Pas maintenant. Gaspar arrive, Gala.

Gaspar arrive, et il va vouloir savoir ce qui ne va pas.


La porte s'ouvre. Confirme le son de la moto qu'elle avait entendue se garer en bas. « It’s me. » C'est lui. Gaspar est là. Elle déglutit. Termine son verre d'eau, le pose sur le comptoir, et se glisse dans le salon pour le voir s'approcher. « Hey. » « Hey. » Elle murmure. Il franchit la distance entre eux, l'attrape par la taille. Un baiser au coin de ses lèvres — et elle ferme les yeux. Se laisse aller contre lui, un instant. Lui donne un baiser plus sincère — avant de caler sa tête contre son épaule pour réclamer une étreinte.

C'est bref. Bientôt, Gaspar se recule pour la regarder, et elle ramène ses bras autour d'elle. Les yeux croisés; il repousse ses cheveux, et elle finit par baisser le nez. « What’s going on ? Are you ok ? » Elle soupire. S'éloigne. En quelques pas, elle a rejoint le canapé. S'y assoit pour ramener ses jambes sous elle. Le coeur lourd. L'estomac serré. Ce serait si facile de mentir. De dire qu'elle était juste fatiguée. Qu'elle avait envie de le voir, envie de sa présence à ses côtés. Pour la nuit. Pour recommencer à respirer. Mais elle ne pouvait lui mentir, Gala. N'en avait ni la force, ni l'envie. Pas avec lui. « I don't know. » Elle ne sait pas ce qu'elle ressent. Ne sait pas comment elle va. Coeur figé, quand ses yeux se sont posés sur la languette de plastique. Figé, jusqu'à ce qu'elle ne voie comment Gaspar allait encaisser. « Maybe you should sit. » Elle en soupire doucement. Passe une main sur son front. Les yeux fermés. Une pause pour le courage. Une pause qu'elle ne peut faire durer.

Longue inspiration.

« I'm pregnant, Gaspar. »

And I thought you ought to know.

PAR MARS / @GASPAR HOENIKKER

dialogues :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


black roses / gala. Empty
MessageSujet: Re: black roses / gala.   black roses / gala. EmptySam 27 Avr - 15:51


@gala kovač
- - - - - - - -
Le noeud dans l’estomac, à regarder Gala. Ses traits fatigués, et le voile soucieux dans son regard. Quelque chose ne va pas, c’est évident à présent. Ça se sent dans sa manière de se tenir là, dans ses cheveux remontés, dans le creux de ses yeux. Et Gaspar a le noeud de l’estomac, à appréhender ce qu’elle doit lui dire. Une partie de lui se demande si leur histoire est pour se terminer, si c’est pour ça qu’elle est comme ça, si elle devra partir, si tout va s’écrouler. Et pourtant il n’y a pas de colère, juste de la nervosité, et une brume qui l’enveloppe. Belle Gala, il voudrait l’entourer de ses bras et la serrer fort, la serrer jusqu’à ne devenir qu’un, ensoleiller son regard à nouveau. La tête contre son épaule, après le baiser. L’étreinte qu’elle demande silencieusement, et Gaspar le lui donne sans un mot. Ses bras qui l’entourent, douce Gala, vaporeuse entre ses doigts. Il ne comprend pas, Gaspar, et il n’aime pas ça. N’aime pas ne pas savoir quoi ressentir, s’il doit être en colère contre un salopard, s’il doit avoir la gorge serré de prochains aveux, ou si ce n’est qu’un de ces moments où l’âme demande un peu de paix, et se pose par terre pour respirer. Mais il la serre contre lui, sans la relâcher - allez, Gala. Dis-moi ce qui ne va pas.

Mais alors qu’il lui demande, Gala s’éloigne. Se retire de la chaleur de l’étreinte, et se recule de quelques pas. Le canapé où elle se pose, les épaules lourdes, et le souci dans le regard. Elle appréhende les mots qui se trouvent au bord de ses lèvres. Gaspar, lui, guette. Traits fermés, jusqu’à avoir quelque chose sur lequel se baser. « I don’t know. » Elle répond, et ça lui tord le coeur et les tripes comme il ne s’y attend pas. Qu’est-ce que t’as, Gala ? Qui t’a fait ça ? « Maybe you should sit. » Et cette nervosité ne lui plaît pas, il craint le pire, appréhende la catastrophe. Mais il écoute, Gaspar, il obéit. Fait confiance au jugement de Gala, et prend place sur le fauteuil en face. Les yeux posés sur elle. Et elle inspire. Prête à sonner le glas. « I’m pregnant, Gaspar. »

Pregnant ?

Le temps s’arrête, et le sol s’écroule. Chute libre, alors que le choc lui serre la gorge.

Pregnant.
You’re -


« Fuck. » Ce n’est qu’un souffle qui lui échappe. Entre les dents, alors qu’il inspire profondément. Essaie de délier le noeud qui s’est formé, et qui l’empêche de respirer. De penser. Pregnant. She’s pregnant. « Ok. » Il ferme les yeux, Gaspar, en passant une main sur son visage. Le bout des doigts posés sur les paupières, en essayant de calmer la tempête qui se déferle dans sa tête. Tout fait tellement de sens, maintenant. Le souci de Gala, l’inquiétude dans son regard, le poids sur ses épaules. She’s pregnant and it’s yours. Il relève les yeux, finalement, inspirant profondément. « I, hm… » Il est à court de mots, le Hoenikker. Ne sait pas comment réagir, face à une telle situation. Ses frères sont passés par là, pas lui. Pourrait-il vraiment être père ? « What do you want to do ? » Et sa voix n’est pas caractéristique. L’opposé de ce qu’elle est habituellement. Rauque, tremblante, peu assurée. Car il est en chute libre, Gaspar, et il ne sait pas à quoi se raccrocher. Complètement perdu, l’hongrois, face à une situation à laquelle il n’était pas préparé. Désamparé, comme il ne l’est jamais. N’était pas prêt pour ça. Elle non plus. Ne sait pas ce qu’il en pense. Ne sait pas ce qu’il veut. S’efforce d’observer Gala, malgré le voile devant ses yeux. Qu’est-ce qui va nous arriver, Gala ? Comment on affronte ça ?

dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


black roses / gala. Empty
MessageSujet: Re: black roses / gala.   black roses / gala. EmptyJeu 16 Mai - 4:20

▿ ▿ ▿ ▿ ▿

« Fuck. » Aucune pitié. Pas de bonheur, pas d'excitation; rien d'autre à partager. Y a que la panique. Celle qui rappelle, on n'a que vingt-quatre ans, putain. Celle qui dit, j'suis pas prêt à ça. Celle que Gala ne peut pas lui reprocher. Et pourtant, quand le mot tombe entre eux, elle sent son ventre se serrer. Sa mâchoire, se crisper. « Ok. » Is this really all you have to say ?

Ils auraient dû s'en douter. Trop longtemps, désormais, qu'ils s'étaient mis à moins bien se protéger. Sous prétexte qu'ils se connaissaient, sous prétexte qu'ils étaient habitués. Que Gala prenait la pilule, et que sa discipline stricte empêcherait les fuites de survenir. Mais la vérité, c'était qu'ils jouaient avec le feu. Depuis trop longtemps, maintenant — et ç'avait fini par les rattraper. Personne d'autre à blâmer.

Elle a joint ses mains sur ses genoux, après avoir déplié ses jambes pour s'asseoir à ses côtés. Gaspar qui a fermé les yeux, Gaspar qui a besoin de digérer.
À quoi tu t'attendais ?

« I, hm… » C'est le jour du déluge. Ce jour où il n'a plus les mots, ce jour où il ne voudrait pas avoir à parler C'est le jour où Gaspar Hoenikker ne sait plus quoi dire, et elle l'a vu arriver. Aurait pu le prédire. N'a jamais voulu en avoir l'audace. Espérait, peut-être, que ça se passe autrement. Mais comment ?

« What do you want to do ? » Il est paumé, la regarde à peine. Et elle détourne la tête, la secouant doucement. Passe une main sur son visage avec un soupir, tandis que l'autre reste posée sur son genou avec un calme qu'elle ne se reconnaît pas. Respire, Gala. Ses doigts frémissent doucement, mais elle ignore la secousse. Ignore ses tripes remuées, sa peur soudaine de l'abandon qui revient au galop. Revient sans qu'elle ne puisse se l'expliquer. « I don't know yet. » Elle rouvre les yeux. Fixe un point dans l'obscurité de l'appartement. Le chat qui s'approche. Vient se frotter à leurs jambes, doucement. Ignorant le chaos et la détresse, ignorant la confusion des âmes et le fossé qui venait d'instinctivement se creuser entre eux. « I figured I should talk to you first. » Et elle ne le regrette toujours pas. Malgré l'impression que Gaspar est en train de lui filer d'entre les doigts. De se dérober à sa poigne froide, et de se réfugier dans la rationalité d'une vie qu'il n'était, peut-être, pas prêt à mener.

Ses deux mains reviennent se croiser. Elle regarde ses doigts, Gala. Perdue dans la pensée d'un futur soudainement confus. Tournant imprévu. « And the news is a little bit too fresh for me to take a rational decision. » Elle refuse de laisser parler ses tripes. Refuse de se laisser aller à des émotions qui, pourtant, menaçaient dangereusement de l'emporter. Portées par l'instabilité de Gaspar à ses côtés. Par la confusion qu'il lui témoignait. « But I'm sure it's yours. » Elle ignore pourquoi elle se sent obligée d'insister. La nature de leur relation, peut-être — mais elle savait qu'il l'avait déjà deviné. Ne voulait que prévenir les questions que, sur un coup de tête, coup de sang, coup désespéré pour vouloir s'en tirer, il aurait pu poser. I'm pregnant and it's yours, Gaspar.
I didn't sleep with anyone else lately.
Maybe you did,
But not me.

So what are we gonna do ?


PAR MARS / @GASPAR HOENIKKER

dialogues :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


black roses / gala. Empty
MessageSujet: Re: black roses / gala.   black roses / gala. EmptySam 8 Juin - 2:35


@gala kovač
- - - - - - - -
Il est adaptable, Gaspar. Capable d’affronter toutes les situations, de se mesurer à toutes les options. Il en a fait son métier, de savoir tout encaisser, même en ne pouvant pas tout contrôler. Rebondir contre toutes les surfaces, et se glisser entre les failles pour parvenir à se garder droit. C’est toujours pour ça qu’il a été doué, toujours ça qui lui a permis d’avancer. Il avait bien cru que tout allait s’écrouler, quand il avait intervenu pour pas qu’ils enferment son petit frère - carrière terminée, vie écrasée. Ça en valait le coup, pour sauver Viktor. Mais il était parvenu à se relever, à trouver sa place autrement sans sacrifier quoi que ce soit d’autre, et surtout pas sa dignité. C’était un caméléon, Gaspar, mais pas le genre à changer sa nature profonde. Toujours le même malgré sa capacité de s’adapter, les principes inébranlables dans le creux de ses tripes. À se tenir droit contre les obstacles, à saigner un peu quand il le fallait, et sinon à éviter les balles qui filaient entre ses doigts. Mais ça - ça. C’est compliqué. Ça frappe plus fort qu’il aurait pu l’imaginer. Pas préparé à affronter la situation, il ne s’était jamais vraiment attardé pour y penser. Les enfants, ça appartenait à un avenir qui n’était pas encore à sa portée. Des années avant de s’y mettre, pour lui. Pas prêt à fonder une famille, la carrière à faire avant tout, et le besoin de grandir un peu pour savoir comment il voulait s’y prendre. Mais voilà l’herbe coupée sous le pied, quelques secondes de flottement avant de se retrouver au sol. Fallait réagir maintenant - machine à accélérer le temps dans quelques mots prononcés par Gala. Elle est enceinte, Gaspar. Qu’est-ce que tu vas faire de ça ?

Déstabilisé, il ne sait pas quoi lui dire ou quoi lui demander. Finalement la question passe ses lèvres - à défaut de savoir ce qu’il veut lui, autant lui demander à elle. Mais il a le coeur tordu, Gaspar, et ça se mets doucement à saigner. À inonder ses poumons et l’empêcher de respirer, alors que soudainement ça s’accumule dans sa tête - Gala enceinte, un bébé dans le monde, le sien, le leur, bon sang -

« I don’t know yet. » Qu’elle souffle finalement. Paupières qui se rouvrent pour affronter un monde soudainement bien plus compliqué. Et normalement il pourrait lire chacun de ses traits, à la belle, mais pour l’instant y’a un voile qui lui couvre le regard et qui l’empêche d’aligner quoi que ce soit. Vision brouillée, le tunnel qui rétrécit. « I figured I should talk to you first. » Il déglutit, acquiesce de la tête. C’est logique - après tout, c’est une décision qui se prend à deux. Mais c’est ton corps, Gala. T’aurais le droit d’en faire c’que tu veux. « And the news is a little bit too fresh for me to take a rational decision. » La rationalité. Si seulement elle était à portée de main pour ce genre de situation. Y’a trop d’émotion dans tout ce chaos pour trouver la lueur de rationalité - tu le sais, Gala. On est trop jeunes pour ça. Et pourtant - pourtant.
Pourtant quoi ?


Les quelques mots ajoutés, d’une voix assumée  mais qui tremble un peu. « But I’m sure it’s yours. » Il baisse légèrement le menton, passe une main nerveuse sur son crâne presque rasé. Les cheveux qui recommencent un peu à pousser, la tête pleine de questions et de confusion et de peur et d’incompréhension. J’étais pas prêt à ça, Gala. « Ok. » Il se répète, il le sait, mais il ne sait pas trop quoi dire. Ne sait pas si c’est même quelque chose qu’il veut, des enfants - sans doute que lui. Jugement embrouillé par le brouillard du choc, Gaspar se sent s’enfoncer dans le fauteuil, ne sait même pas s’il saurait marcher s’il avait à se lever. Elle est enceinte et c’est ton enfant. Votre enfant. Une vie qui pourrait venir au monde, et grandir, et devenir aussi grand que vous deux. « Yeah, I don’t know what I want to do either. » Qu’il souffle finalement. Autant miser sur l’honnêteté - il sait bien que Gala ne pourrait rien demander de plus. Ne pas prétendre un bonheur teinté d’amertume, et ne pas se laisser écraser par la panique en fuyant la queue entre les jambes. « I never thought… I should’ve, fuck, but I didn’t. » Il hausse les épaules, parvient à finalement relever les yeux. À regarder Gala, la belle, la magnétique. Fatiguée et désemparée, comme lui. Il aimerait être là pour elle, la soutenir, mais sa propre accroche est trop tremblante. « Holy fuck. » Qu’il laisse retomber encore. Une main sur le visage, pour essayer de reprendre contenance. « Thanks for telling me. » Plutôt que de garder les secrets, de jouer dans le dos, de faire à semblant que tout allait bien. Y’a peu de fille qui aurait eu ton cran, Gala, faut bien l’avouer. « I’d like to tell you I’m happy, but… Shit, my mind’s gone blank. » Émotif, Gaspar, comme il est jamais. La mâchoire qui se serre, alors que ses yex retombent au sol. « Maybe we should take a little time. » Qu’il lâche finalement, en haussant les épaules. En train d’ériger ses défenses, pour pouvoir affronter tout ça comme il le faut. « Think this through. See what we want to do. » T’en penses quoi, Gala ? Est-ce que tu penses comme moi ?

Ou est-ce qu’au fond de toi, tu sais exactement ce que tu veux ?

dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


black roses / gala. Empty
MessageSujet: Re: black roses / gala.   black roses / gala. EmptyVen 14 Juin - 2:19

▿ ▿ ▿ ▿ ▿

« Ok. » Ça la frappe, pour la deuxième fois. Il n'est pas prêt. Elle non plus. La dernière chose qu'il aurait voulu gérer. Mais était-ce réellement la plus folle à considérer ? Elle se raccroche à ce qu'elle peut, Gala. Le coeur en souffrance, coeur en friche, coeur brisé à l'idée qu'il préfère fuir que d'accepter. Mais ça ne lui ressemble pas, et elle l'a fréquenté depuis suffisamment longtemps pour le savoir. Il acceptera. Partira au lieu de fuir, si c'est ce qu'il a décidé. Mais jamais il ne lui manquera de respect.

« Yeah, I don’t know what I want to do either. » Il choisit l'honnêteté, lui aussi. Et ça a beau briser le coeur de Gala, elle se trouve soulagée qu'il ne prétende rien d'autre que la vérité. Lui aussi est paumé. Elle le sait, le sent. Maintenant, il le lui dit. Ça lui donne le tournis, mais elle le comprend mieux que quiconque. Va falloir le temps d'y penser. Se laisser le temps de l'ingérer. « I never thought… I should’ve, fuck, but I didn’t. » C'est ma faute aussi, Gaspar. Les protections qu'ils avaient laissées de côté, ces derniers temps. Trop habitués l'un à l'autre, pensant sans doute que la pilule qu'elle prenait suffirait. We should've been more careful.
But we weren't.


« Holy fuck. » Elle voudrait qu'il arrête de jurer. Voudrait qu'il se reprenne, s'adoucisse, reste à ses côtés. Mais elle sait que c'est impossible. Qu'il est trop surpris, trop bouleversé. Que ça déforme toute la vie qu'il s'espérait, et toute leur relation quel que soit le choix qui en découlait. « Thanks for telling me. » Il faudrait lui répondre. Lui laisser voir qu'elle ne lui en veut pas, et que les choses finiront par se placer — qu'importe le temps qu'il leur faudrait. Mais elle reste muette, Gala. Muette et immobile, les yeux tantôt sur ses mains, tantôt sur Gaspar. La poitrine compressée de la nouvelle, et l'impression que le monde continuait peu à peu de s'effondrer. Qu'autour d'elle, tout s'estompait. Louve,
Et maintenant Gaspar.

Personne ne va rester.


Car c'est une évidence, de là où elle se tient : Gaspar aura besoin de temps. Gaspar va partir, jusqu'à ce que l'ordre ne revienne au fond de son esprit. Elle n'est même pas capable de lui en vouloir. Sait que c'est facile, pour lui, de prendre de la distance. Elle voudrait l'imiter. Impossible, pourtant — pas alors que c'est dans son ventre que la vie a trouvé son nid. Incapable d'y échapper, maintenant que le mal était fait. « I’d like to tell you I’m happy, but… Shit, my mind’s gone blank. » It's ok. Elle ne le dit pas, mais c'est là. La compréhension. L'acceptation de la situation, et de ce qui suivrait. Pas envie de se battre. Pas alors qu'elle savait qu'elle l'avait retourné, pris par surprise et mis devant le fait accompli au lieu de lui parler des doutes qu'elle avait eus durant les semaines passées. Je comprends que t'aies besoin de temps pour digérer. « Maybe we should take a little time. » De temps, tout court. Ça ne fait pas moins mal quand ça tombe entre eux. Le coeur de Gala brisé. L'envie de se débarrasser de ce qui grandissait dans son ventre, autant que de le protéger. Qu'est-ce qu'on va faire, Gaspar ? « Think this through. See what we want to do. » Of course. I understand. Mais ça ne sort pas. Au travers du froid qui l'enveloppe, et que la présence de Gaspar n'est même plus capable de dissiper. Maybe it would be better if you just left.

« Yeah. Alright. » qu'elle finit par articuler. Sa langue qui retrouve l'usage de la parole. Ses cheveux qu'elle ramène derrière son oreille, son autre main qui se coince entre ses jambes. Ses yeux se posent sur Gaspar, et elle le détaille un instant. « You know where to find me. » Les mots lui font mal lorsqu'elle les prononce, mais tout son corps semble s'être gelé sous la douleur depuis que l'aveu est remonté. Y a rien que je peux y faire.

« I... » Une inspiration plus longue. Un regard qui s'éloigne de Gaspar, dans un faible espoir de retrouver une force en train de s'égarer. « I think I need to be alone. » La demande qu'elle n'est pas capable de formuler. Demande contradictoire à ce que son coeur lui balance vraiment — mais elle sait qu'il s'en ira. Préfère le demander, rendu là. Préfère choisir sa solitude, plutôt que de se la voir forcée par la cruauté de l'indécision qu'ils ressentaient. « I'm sorry. » Elle n'a pas à s'excuser, le sait. Mais ça se pose tout de même entre eux, comme un encouragement pour Gaspar à respecter sa volonté. I'm sorry you had to drive all the way here. I'm sorry it happened. I'm sorry you don't know how to feel about that.
I'm sorry.

« Be careful on your way home. » Sans appel, malgré la douceur dans ses mots. Le regard qu'elle trouve la force de lui donner. Fière, et plantée dans une décision qu'elle ne referait pas. Moi aussi, j'ai besoin d'espace. Moi aussi, j'ai besoin de temps. Et la pensée est sincère, malgré le poids qu'elle porte. Be careful, Gaspar.

'Cause if this baby is here to stay, I want him or her to have a father.

Even if you decide not to be here for us.


PAR BELOVED / @GASPAR HOENIKKER

dialogues :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






black roses / gala. Empty
MessageSujet: Re: black roses / gala.   black roses / gala. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
black roses / gala.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Roses De Versailles
» Petit travail au black
» Le parfum des roses d'hiver
» black pearl raffle
» Donak Black. [Fiche Terminée.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #9 et #10 :: RPS-
Sauter vers: