Partagez

 

 the descent / wilkes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
the descent / wilkes. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptyDim 21 Avr - 3:26


@ander wilkes
- - - - - - - - -
La rage dans le creux du ventre. Elle gronde et elle tempête et elle ravage tout sur son passage. Le bourdonnement dans les oreilles, toute la journée, tout le temps, depuis ce soir-là. Cette colère sans nom, ce sentiment d’impuissance qui lui dévore les entrailles, encore et toujours juste le visage de Flip dans la tête. Traits imprimés sur la rétine, Flip démoli, Flip amoché, Flip détruit. Dans son lit d’hôpital avec son teint pâle, et son sourire qui ne se décroche même pas à ce moment-là. Putain, Flip. Tu mérites pas tout ce qui t’arrive. Et Mimi, elle a le mal de vivre, de savoir que c’est sa faute. Qu’elle est la gangraine qui le dévore, que tout ça, c’est parce qu’elle est là, parce qu’elle infiltre le poison dans ses veines et que par sa faute, tout s’emmêle. Flip n’aurait pas du être là, pas dans ce quartier-là, pas avec ces gens-là. Il y était allé pour elle, à cause d’elle, et maintenant il n’est plus là. Maintenant il a été brisé, et maintenant ils sont séparés.

Elle a passé la journée à pleurer, Mimi. À frotter des yeux déjà trop brûlants et à s’en irriter la peau. Les poumons déchiquetés d’essayer de retenir les sanglots, parce qu’elle ne peut pas pleurer, parce qu’elle ne peut pas endurer. À s’être isolée dans sa chambre, les quatres murs pour l’oppresser. L’air étouffant, la fenêtre ouverte pour essayer de ne pas perdre pied, mais y’a que l’odeur nauséabonde de la honte pour lui gonfler la gorge. Elle a pleuré, et elle a pris le peu de drogue qui lui restait. Meth inhalée, le brouillard à peine installée, il lui restait à peine assez de crystal pour oublier. Même pas assez pour vraiment planer, juste pour ressentir la douleur et le désespoir encore plus fort. À s’en écorcher les yeux et à ne pas cesser de pleurer.

FlipFlipFlip
Jsuis désolée
Si tu savais
T’approches plus dmoi
Jsuis pas bien pour moi
Ste plaît Flip
T’en va pas


Même pas la force d’aller s’acheter une autre dose, finalement y’a la colère qui s’est installée. Plus facile de blâmer les autres que soi-même, le mal-être qu’elle ne sait pas supporter. Moïse et sa bande, tout est de leur faute, ce sont leurs poings qui ont frappés et leur rage qui l’a brisé. C’est eux - c’est lui - lui qui lui a fait du mal

Venge
toi
sur
lui
.

Alors elle déboule dans les rues de New York, Mimi. Veste enfilée de travers, yeux gonflés et drogue dans les veines. Elle avance en vacillant, elle sait parfaitement où elle va. Ça lui prendra la soirée entière s’il le faut, elle s’en fout, elle va les faire payer. La soirée est bien avancée quand elle arrive finalement près de leurs quartiers, y’a des voix qui viennent du terrain de basket et elle sait. Sait qu’ils sont là, que Moïse est là, et elle serre les dents à s’en donner la migraine. Poings serrés, prête à frapper, le rouge dans les yeux, elle ne voit pas la poubelle contre laquelle elle trébuche. Le corps qui se fracasse contre le trottoir, mains éraflées et la douleur qui crie à travers sa gorge, mais elle se redresse quand même, tremblante, ils vont payer Flip, j’te jure, ils vont payer.

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Ander Wilkes


( play your cards )

/ avatar : dylan watson.
/ crédits : chrysalis queen (av). self (ic, bann). valerie broussard & grandson (songs).
/ autres personnages : joel, flip, gala, oswin, devan, leroi.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 0
the descent / wilkes. CpiqMir
/ âge : 26
/ statut : (non identifié) pas du genre à s'attacher, ou à s'éterniser. il le sait, le sent, au fond de lui, que tout se terminera avec zekia. il ne voit pas pourquoi il se stresserait davantage avec ça — et il vit, d'ici là.
/ occupation : (dealer et comptable) c'est les pilules ou la poudre glissées trop facilement d'une main à l'autre, en échange de quelques billets. c'est le renard, c'est le salopard. celui qui vous pourrira la vie jusqu'au dernier souffle, et qui n'en a rien à cirer. celui qui n'a pas son pareil pour faire les comptes de vos magouilles, aussi — et faire disparaître l'argent que vous ne voulez pas voir exister.
/ zone du queens : (queens contemporain) il a été sans toit pendant plus de six mois, mais a récemment pris un petit appartement dans le queens contemporain, histoire d'avoir un endroit où se poser. ça commençait à manquer.
/ beau bordel : georgiabilliegasparmimizekiasageeden&mimijaime. (rsv, onaë.)

terminés :
 



THE KID HAS GOT A DARKSIDE
BEST BELIEVE IT
PUSH TOO FAR YOU'LL SEE.

THE KID HAS GOT A DARKSIDE
THAT YOU DON'T WANNA MEET AT ALL.


--- --- ---

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptyDim 21 Avr - 5:43

☽☾

Il se sent pas bien — ce serait stupide de le nier. Pas alors qu'il a eu le chagrin au coeur toute la putain d'journée, et que le monde autour de lui donnait l'impression de vouloir s'arrêter. Le coeur en friche, l'incapacité de comprendre. Ça vient d'Mimi. Depuis toutes ces années à le ressentir, c'est plus un secret. Mais ça ne l'empêche pas de détester ça. De ne pas savoir comment le gérer — et d'avoir conscience qu'il ne peut rien faire pour le réfréner.

Cette fois, pourtant, c'était différent. Un sentiment inhabituel. Pas le genre de ceux qu'ils s'échangeaient d'ordinaire. D'la tristesse, Mimi ?
Vraiment ?


Ça l'fait chier. Elle a au moins eu la décence de pas se défoncer suffisamment pour que son frère en soit à terre toute la journée — mais sur le dessus de tout se rajoute la rage et la colère. Cette violence inouïe, qui amplifie le chagrin en un cercle vicieux à lui en couper le souffle. Ça l'avait frappé au pire moment. Au milieu du terrain de basket, entre quelques passes. Une faute sur lui, et ça l'avait submergé. Avec une férocité sans pareille, qu'il avait été bien incapable de réfréner. Le coup qu'il avait balancé. Hors-jeu. Qu'est-ce que tu branles, putain ? Conscient du débordement instinctif, il s'était reculé. Les mains levées pour montrer qu'il n'allait pas recommencer. Moïse pour se mettre entre lui et le type qui crachait un filet de sang. C'est quoi ton problème, Wilkes ?

Mimi.
L'problème, c'est Mimi.


« Fuck that, I'm out. See you later. » Les mots secs. Brûlants. Les humeurs que les autres avaient l'habitude de supporter. La violence sur un terrain de sport qu'on ne savait pas toujours réfréner — même quand il s'agissait d'une simple partie entre amis. Surtout avec des types comme lui. Il avait attrapé sa veste près d'un banc, et il s'était éloigné sans même l'enfiler. Le jeu qui avait repris sans préavis. Sa main qui le lançait, par-dessus les phalanges qui guérissaient difficilement de ses dernières échauffourées. I'm out.

Mais la colère retombe pas. Alors qu'il s'engouffre dans la rue et que les cris du terrain de basket s'éloignent dans son dos, elle persiste. Le visage de Moïse collé dans un coin de sa tête, et le chagrin toujours à fleur de peau. L'envie de dégueuler. De hurler. De balancer son poing contre le mur, et de briser définitivement cette main qu'il amochait à répétition depuis quelque temps. Calme-toi, putain.

Son short de basket est large, mais il sent quand même le téléphone vibrer au fond de sa poche. Le sort. Le petit nom sur l'écran qui le calme, même s'il n'est pas d'humeur. Zekia.
Tu veux quoi ?

Rien. Elle ne veut rien. Rien qu'un petit message d'inquiétude, d'être arrivée pour regarder le match et de ne pas l'avoir vu. De s'être fait dire qu'il s'était tiré en furie, et que personne ne savait quelle mouche l'avait piqué.
Il hésite. Hésite à lui répondre. Pas envie d'lui balancer une cruauté qu'elle ne mérite pas. Mais les mots lui apaisent le coeur, malgré tout ça. Comment tu fais ça, Zekia ?
C'est pas suffisant.
Trop de colère.
Trop de chagrin.

Le visage de Moïse encore dans sa tête
Il referme son téléphone
Va pour le remettre dans sa poche
Quand au loin y a un corps qui dégringole.

La poubelle roule derrière elle, et il sait. Elle ne s'est même pas encore relevée pour regarder ses paumes égratignées, et il sait. Elle se redresse, elle tremble, elle a sale mine, elle anime sa colère et son chagrin,
Son désespoir
Ses envies d'meurtre
Sa vie entière

Mimi.


Il regarde même pas avant de traverser. Sa veste toujours dans sa main, l'autre remettant son téléphone au fond de sa poche. Le bide retourné de la voir ainsi fauchée par la vie. Qu'est-ce que t'as encore, Mimi ?
« The fuck you doin' here ?! » Ça claque dans l'air, alors qu'il arrive à ses côtés. Passe son bras sous le sien, pour l'aider à tenir debout. Attrape sa main écorchée, du bout de ses propres doigts blessés. Vient prendre son regard en otage, après avoir inspecté les dégâts. « What's wrong with you, for God's sake ? I felt like shit all day. » Il s'inquiète, plus qu'il n'est capable de le montrer. Plus que la colère aveuglante qu'elle lui transmet ne le lui permet. « You can't make me angry. Y'know how it's like when I get angry. You can't do that. » Don't start me. Mais elle n'y peut rien, Mimi. Sa propre colère aveuglante. Colère dévorante.

What's happening to you, sweetie ?
Y'know you can tell me.


PAR MARS / @MIMI WILKES

dialogues :
 

_________________
------------- Trouble coming in the dead of night, Trouble making everything alright. It's in your blood, It's in your bones. There are dogs on the loose. Here comes trouble. ▿▿▿
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2249p30-modern-tragedy-ander http://savethequeens.forumactif.com/t2309-bad-habit-ander


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
the descent / wilkes. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptyLun 22 Avr - 5:33


@ander wilkes
- - - - - - - - -
« The fuck you doin’ here ?! » La voix résonne. Tremble en elle, comme une onde de choc. Pendant un instant elle se demande si elle n’a pas complètement perdu la tête, à entendre la voix de son frère sans qu’il soit là. Qu’elle s’est perdue en chemin, qu’elle ne se retrouvera plus, que c’est terminé. Mais alors elle sent des mains l’attraper, un poids la soulever. Le hoquet qui lui échappe des lèvres, alors qu’elle se redresse avec l’aide de son frère. Ander. Ander est là.

Ander
S’te plaît
Aide-moi


Elle vacille. Pas d’équilibre, et pas moyen de le regarder correctement avec ses yeux brûlants de larmes et le monde qui tourne trop vite. Les cheveux devant le visage, qui ne veulent pas se tenir, et Mimi qui dégringole, qui chute, qui va s’écraser. Ander est là. Comment ça se fait ? Elle ne comprend pas. Ne comprend pas d’où il vient, d’où il sort. Mais il est là. Comme par miracle, comme ça le doit. Toujours à se retrouver, les jumeaux, à ne pas savoir être séparés. Même le destin s’en mêlait. Mimi renifle, en gémissant encore un peu de la douleur de sa chute. Se rattrape contre son frère, les larmes qui coulent. « What’s wrong with you, for God’s sake ? I felt like shit all day. » Elle renifle, relève finalement les yeux vers lui. Le visage familier, le regard éclaté, elle sent sa colère et sa détresse comme la sien. Déculpé, par sa présence physique. La lèvre inférieure qui se mets à trembler. « I just… » Mais autant que la colère est là, la tristesse l’est aussi. Écrasante. Douloureuse. Flip. J’suis désolée. Ander. Si tu savais c’que j’ai fait. Encore.

J’ai tout gâché.
Encore.


« You can’t make me angry. Y’know how it’s like when I get angry. You can’t do that. » Un demi-sanglot qui passe ses lèvres, alors qu’elle vient s’écraser contre son frère. La tête contre son torse, à moitié cachée dans son blouson. Elle s’accroche à son t-shirt, fort, comme si elle essayait de ne pas se noyer. Se noyer dans le désespoir, dans l’atroce douleur dans ses poumons. La rage qui continue de vibrer, au travers des larmes. « I can’t… I can’t, Ander, I can’t keep feeling, I just want it to stop… » Ne bougeant pas, son frère qui lui apporte une stabilité inattendue. Elle ne tombe pas à la dérive, Mimi, mais les pensées continuent de l’écraser. « I nearly killed him again, he’s all… Broken up, and it’s all my fault, it’s all my fault… » Bon sang Mimi. Reprend toi. Mais elle ne peut pas. Renifle, en tapant du pied. Voulant fracasser le sol, à défaut de faire autre chose. « He came to get drugs, and they beat him up. » Qu’elle dit finalement, avec plus de fermeté. Capable de se détacher, pour regarder son frère. Les poings toujours resserrés autour de son t-shirt. La colère qui lui remonte à la gorge, sans se l’expliquer. « They just beat him up, and if I hadn’t called the ambulance, he’d be dead. » Le corps qui tremble, et la rage dans les yeux. Elle lâche Ander, se recule d’un pas. Capable de se tenir debout, soudainement. Voyant plus clair que jamais.

Their fault
Their fault
They beat him up.


« I’m gonna kill them. » Le rire qui lui éclate de la gorge. Mauvais, noir, pourri par la détresse. Par la drogue et les larmes et la colère et la défaite. Le sentiment d’échec, et la honte qui goûte mauvais dans la gorge. « I’m gonna kill them. » Qu’elle répète. Et elle s’éloigne d’un pas, en direction de son destination. Ander la suivra s’il veut. Mais Mimi est en mission. Les trouver.

Leur faire payer.

dialogues:
 

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Ander Wilkes


( play your cards )

/ avatar : dylan watson.
/ crédits : chrysalis queen (av). self (ic, bann). valerie broussard & grandson (songs).
/ autres personnages : joel, flip, gala, oswin, devan, leroi.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 0
the descent / wilkes. CpiqMir
/ âge : 26
/ statut : (non identifié) pas du genre à s'attacher, ou à s'éterniser. il le sait, le sent, au fond de lui, que tout se terminera avec zekia. il ne voit pas pourquoi il se stresserait davantage avec ça — et il vit, d'ici là.
/ occupation : (dealer et comptable) c'est les pilules ou la poudre glissées trop facilement d'une main à l'autre, en échange de quelques billets. c'est le renard, c'est le salopard. celui qui vous pourrira la vie jusqu'au dernier souffle, et qui n'en a rien à cirer. celui qui n'a pas son pareil pour faire les comptes de vos magouilles, aussi — et faire disparaître l'argent que vous ne voulez pas voir exister.
/ zone du queens : (queens contemporain) il a été sans toit pendant plus de six mois, mais a récemment pris un petit appartement dans le queens contemporain, histoire d'avoir un endroit où se poser. ça commençait à manquer.
/ beau bordel : georgiabilliegasparmimizekiasageeden&mimijaime. (rsv, onaë.)

terminés :
 



THE KID HAS GOT A DARKSIDE
BEST BELIEVE IT
PUSH TOO FAR YOU'LL SEE.

THE KID HAS GOT A DARKSIDE
THAT YOU DON'T WANNA MEET AT ALL.


--- --- ---

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptySam 11 Mai - 4:50

☽☾

Elle est paumée, Mimi. S'accroche à sa moitié comme si sa vie en dépendait. Et peut-être que c'est le cas. Peut-être que sans lui, elle ne pourrait pas respirer. Peut-être que sans lui, et malgré lui, y avait aucun espoir d'un jour s'en tirer. Il ne combat pas ça, Ander. Ne l'a jamais fait. Laisse les mains de sa frangine s'accrocher à son t-shirt avec l'énergie du désespoir. Il attrape ses épaules pour la maintenir debout. La maintenir contre lui. Pauvre Mimi. Mimi dont il ressent le mal-être jusqu'au fond des tripes. Mimi qu'il ne peut décemment pas rejeter. Mimi qu'il a besoin d'écouter.

« I can’t… I can’t, Ander, I can’t keep feeling, I just want it to stop… » Elle pleure contre lui; il finit par glisser sa main dans ses cheveux. Les caresser, un instant. Sans avoir besoin de lui répondre quoi que ce soit, il sait qu'elle le sent. Son soutien. Sa loyauté. Quoi qu'il se passe, tu sais qu'tu peux m'en parler. « I nearly killed him again, he’s all… Broken up, and it’s all my fault, it’s all my fault… » Il a pas besoin de précisions pour savoir de qui elle parle. Savoir la gueule d'amour pour laquelle elle s'entichait. Foutu crush d'adolescente qui ne pouvait que mal se terminer. Et pourtant, elle s'accrochait. Refusait de le laisser aller. À s'en mettre dans cet état-là.

« He came to get drugs, and they beat him up. » Elle a la voix qui se raffermit à mesure qu'elle progresse. Se décolle de lui. Il vient retrouver ses épaules. Main qui s'est attardée dans ses cheveux, alors qu'il la regardait. Mimi. Mimi.
Faut qu't'arrêtes de foutre en l'air ta vie pour un type qui ne te mérite pas
Que tu mériteras jamais
Faut qu't'arrêtes de t'tuer pour quelqu'un d'autre que moi.

Ça sert à rien
Et tu l'sais.


La colère, dans ses grands yeux. La même que celle qu'il sent bouillir en lui, depuis le début de la journée. Cette rage qui lui avait fait perdre les pédales alors qu'il jouait — rage pour laquelle il avait quitté le terrain. La voilà. La responsable,
La sale coupable
La voilà.

« They just beat him up, and if I hadn’t called the ambulance, he’d be dead. » « Well, he's not. Thanks to you. » Ce sont des choses qui arrivent. Il mentirait, s'il disait que ça ne lui était pas arrivé. Se souvient très bien de la soirée après leur anniversaire, de cette soirée où il avait laissé un type à crever sur le pavé. Et de toutes celles qui s'étaient révélées similaires. Avant, après. Quelle importance ? Y avait toujours des dents à briser pour rappeler le respect. Rappeler le pouvoir. Rappeler l'ascendant que le statut de dealer donnait sur une vie. On les a à notre merci.

Elle le lâche. Se recule d'un pas. Et il se méfie, Ander. La toise, les yeux plissés. Le silence qu'il a trop laissé durer. Les mots qu'il n'a pas su — n'a pas eu envie de — déployer. Pourquoi j'le ferais ? « I’m gonna kill them. » Pour ça. Pour la détresse et la détermination qu'il voit dans ses yeux. Pour la sensation, au fond de ses tripes, qu'il sait très bien de qui elle parle. Qu'il vient d'les quitter, y a une poignée de minutes à peine. Comment tu les connais, putain ? Mais les explications, il n'en a pas besoin. Le sait, à ses prunelles dilatées, à son comportement erratique. « I’m gonna kill them. » Il relie les points seul, sans même le vouloir. Et quand elle s'éloigne d'un pas, pour partir vers le terrain d'où il vient, il l'arrête. S'empare de son poignet, l'attire à lui. « Who ? » Il sait la réponse à sa question, mais a besoin d'en avoir le coeur net. La pousse contre le mur le plus proche, sans pitié. Les mains refermées autour de ses épaules, la secousse légère pour tenter de la ramener à la réalité. « Who are you gonna kill ?! » Il ne la sous-estime pas, Mimi. Ne le pourrait jamais. Pas alors qu'il sait exactement de quoi elle est faite. Mais elle n'est pas lui, Mimi. Et si elle se frotte aux gars, nul doute qu'elle y laissera des plumes. Et ça, il le tolèrera pas.

« Focus. » La claque légère qu'il lui donne, sur la joue. Plus inquiète que mauvaise. Son menton qu'il attrape, son regard qu'il vient chercher. « Look at me, for fuck's sake. » La tendresse furieuse, au fond des yeux du Wilkes. Il la fixe, et il ne la laissera pas filer. La fixe, et veut savoir la vérité. « You're so wasted you're the one who's gonna get killed. » Il serre les dents. La colère qui vient se mêler à son instinct de protection. Et tu sais ce que ça donne, dans ce genre de moments.
Tu le sais, n'est-ce pas ?
Alors pourquoi tu m'fais ça ?

« D'you want to get killed ?! » C'est murmuré avec une férocité nouvelle. Le visage si proche du sien. La main qui ne lâche pas sa mâchoire, mais qui ne sert pas assez pour l'empêcher de parler ou la blesser. Look at me, Mimi.
D'you want to get killed for that asshole ?

D'you really want to die and

leave

me

?


PAR MARS / @MIMI WILKES

dialogues :
 

_________________
------------- Trouble coming in the dead of night, Trouble making everything alright. It's in your blood, It's in your bones. There are dogs on the loose. Here comes trouble. ▿▿▿
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2249p30-modern-tragedy-ander http://savethequeens.forumactif.com/t2309-bad-habit-ander


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
the descent / wilkes. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptyJeu 16 Mai - 21:05


@ander wilkes
- - - - - - - - -
Elle voit rouge, Mimi. Voit si rouge qu’elle ne voit plus rien autour. La rage au ventre et l’envie de tout piétiner autour d’elle. Elle ne veut plus rien, sinon se venger, sinon refermer ses doigts autour de celui qui a fait du mal à Flip. Qui lui a presque pris la vie, qui l’a presque arraché à elle. Tout ce qu’elle voit, c’est les poings qui s’abattent sur le visage de Flip, la peau qui se fend, les os qui se craquent. Et elle a envie de meurtre, Mimi, alors que ses émotions se bousculent dans son estomac. Le tourni de tout ressentir, de tout ressentir trop fort. L’envie de serrer les poings et de les fracasser contre quelque chose, elle aussi. Elle n’est pas très solide, elle le sait - mais elle saura trouver la force, pour Flip. Pour faire payer les autres. Pour le venger, lui. Elle voit à peine Ander à ses côtés, entend à peine sa voix. L’adrénaline qui prend possession de son corps qui veut juste s’élancer à la course pour trouver le coupable et lui faire payer. Peindre les murs de son sang, et briser ses os les uns après les autres. Ce n’est pas juste. Il va payer pour Flip, il va payer pour tout le reste. Pour toutes tes erreurs, Mimi. Et elle s’élance, Mimi. Le corps propulsé par son désir de vengeance, par tout ce qui bouille à l’intérieur d’elle. Sauf qu’on lui attrape le poignet, qu’on la retient. Son corps, surpris, qui se frappe à celui d’un autre. « Who ? » Ça lui prend un instant à réaliser de qui il s’agit - c’est presque à se demander si la voix ne sort pas de sa propre gorge. C’est Ander, elle reconnaît son odeur, et la prise autour de son poignet. Il la secoue, comme pour la ramener sur terre, mais Mimi ne fait que tirer plus fort. Fermer les yeux. Ne pas affronter. Juste marcher. Juste marcher et tout détruire. « Who are you gonna kill ?! » Elle continue de tirer sur son poignet, Mimi. La gorge éraflée, et le sanglot qui s’écorche de sa gorge. « LET GO OF ME ! » Qu’elle hurle dans la nuit, et c’est presque une lamentation. Déchirée entre la colère et la tristesse, entre la rage et le désespoir. Lâche moi, Ander. S’il te plaît. Laisse-moi faire ça. Perdue dans le brouillard, chutant dans le vide, elle n’est plus que -

« Focus. » Ça pince contre sa joue. Elle relève les yeux, s’arrêtant soudainement de se débattre. Ander qui lui a foutu une claque - mais c’était ce dont elle avait besoin. Les grands yeux relevés vers lui, le visage tordu par la colère. Puis, elle fuit, presque aussitôt - elle ne veut pas regarder Ander. Elle sait qu’il saura l’en empêcher. Mais elle a besoin de tuer. Besoin de détruire. Son frère la connaît par coeur - l’attrape par le menton, pour lui faire relever les yeux. « Look at me, for fuck’s sake. » Et elle finit par le faire, Mimi. Le coeur en ruines et les larmes brûlantes aux coins des yeux. « Let go of me. » Elle parle sèchement, mais il l’ignore. Concentré sur son regard qu’elle sait voilé par la drogue et l’alcool. Par la colère et le désespoir. « You’re so wasted you’re the one who’s gonna get killed. » Elle peut sentir la colère d’Ander, qui décuple la sienne, et elle essaie de se reculer - en vain. « D’you want to get killed ?! » Il ne crie pas. Murmure juste. Mais c’est comme un poignard en plein coeur. « I don’t… » Murmure pathétique - mais ce n’est qu’une phrase incomplète. Alors que les traits de Mimi se durcissent, et qu’elle relève des yeux presque droits sur son jumeau. « I don’t care. » Ça claque dans l’air, sec, froid. Et elle attrape son poignet à lui, pour le pousser. De toutes ses forces, le repousser loin d’elle. Parvient à se glisser en dehors de son emprise, avec un grognement presque sauvage. Laisse-moi, Ander. Laisse-moi faire ça.

« They deserve to pay for what they did. They can’t just do that, and - and - get away with it. It’s not fair. » La voix rouillée, alors qu’elle se recule. S’éloigne de son jumeau - presque les poings levés pour se défendre s’il veut l’attraper à nouveau. « It’s my fault, I got him there, so it’s up to me to make things right. Can’t you understand that ?! » Qu’elle continue, reniflant légèrement à ses mots. Puis elle réalise que le meilleur moyen n’est sans doute pas d’essayer de fuir Ander, autant que de le convaincre de se joindre à elle. Stronger together, Ander. Always has been. Always will be. Alors elle se redresse, et s’approche. Les yeux un peu fous, et le sourire qui se glisse sur ses traits. Cheveux devant le visage. Sorcière. « Come with me. The both of us, together, we can do it. Fucking massacre them and get away with it. » Elle se mordille la lèvre, Mimi. Le brouillard épaissit. Le délire l’emporte. « That’s what they deserve. For what they did to Flip. It’s all they deserve. » Et sans un mot, elle attrape le poignet de son frère. L’entraîne à sa suite.

Viens, Ander.
On a des âmes à récolter.

dialogues:
 

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Ander Wilkes


( play your cards )

/ avatar : dylan watson.
/ crédits : chrysalis queen (av). self (ic, bann). valerie broussard & grandson (songs).
/ autres personnages : joel, flip, gala, oswin, devan, leroi.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 0
the descent / wilkes. CpiqMir
/ âge : 26
/ statut : (non identifié) pas du genre à s'attacher, ou à s'éterniser. il le sait, le sent, au fond de lui, que tout se terminera avec zekia. il ne voit pas pourquoi il se stresserait davantage avec ça — et il vit, d'ici là.
/ occupation : (dealer et comptable) c'est les pilules ou la poudre glissées trop facilement d'une main à l'autre, en échange de quelques billets. c'est le renard, c'est le salopard. celui qui vous pourrira la vie jusqu'au dernier souffle, et qui n'en a rien à cirer. celui qui n'a pas son pareil pour faire les comptes de vos magouilles, aussi — et faire disparaître l'argent que vous ne voulez pas voir exister.
/ zone du queens : (queens contemporain) il a été sans toit pendant plus de six mois, mais a récemment pris un petit appartement dans le queens contemporain, histoire d'avoir un endroit où se poser. ça commençait à manquer.
/ beau bordel : georgiabilliegasparmimizekiasageeden&mimijaime. (rsv, onaë.)

terminés :
 



THE KID HAS GOT A DARKSIDE
BEST BELIEVE IT
PUSH TOO FAR YOU'LL SEE.

THE KID HAS GOT A DARKSIDE
THAT YOU DON'T WANNA MEET AT ALL.


--- --- ---

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptyMar 11 Juin - 5:30

☽☾

« I don’t care. » qu'elle finit par faire claquer dans les airs. Ça reste suspendu entre eux, et ça lui donne la force nécessaire à se défaire de l'emprise de son frère. Il en serre les dents, Ander. La laisse aller sans protester. Le regard noir, la dévisageant de haut en bas comme si ça pouvait changer quoi que ce soit. Fais pas ça, Mimi. Me force pas à t'arrêter.
Me force pas à vraiment essayer.

« They deserve to pay for what they did. They can’t just do that, and - and - get away with it. It’s not fair. » Elle recule. Prête à se défendre. Prête à le mordre, prête à le griffer. À lui envoyer son genou dans les couilles, peut-être — tout ce qu'il faudrait pour être laissée sauvage, et disponible à s'en aller. À essayer de les arrêter. « No it's not. But y'know what else it's not ? Your fuckin' business. » Sauf qu'elle est partie trop loin, Mimi. C'est comme essayer de raisonner avec un tourbillon de poussière. La tornade approche, et menace de le balayer. Ander ne s'en trouve nullement inquiété. Nullement affligé. Il sait comment la contrôler. Mais il sait aussi les dégâts qu'elle peut causer, à elle-même pire qu'à tout le reste. « It’s my fault, I got him there, so it’s up to me to make things right. Can’t you understand that ?! » Elle s'énerve, Mimi. Elle a la folie dans les yeux, la folie dans le sang. Le besoin de venger un type qui a fait des erreurs qu'elle se sent obligée de porter. Pourquoi tu fais ça, Mimi ?
Pourquoi ?

T'as pas déjà assez à traîner de toi et moi ?


« No, I don't. The dude made a fuckin' mistake, and he fuckin' paid for that. That how it works, and you know it ! » Il gronde, Ander. Gronde dans la fureur. La carcasse interposée entre Mimi et le chemin derrière lui. Entre Mimi et sa proie.
Est-ce que tu penses que tu vas t'en tirer comme ça.

« Come on. Focus, Mimi. Try to listen to yourself for one fuckin' second. » Mais ça ne sert à rien. Elle est partie dans sa folie, partie dans sa fureur, partie dans son besoin de venger un type à qui elle ne devait rien. Elle se met à sourire, cheveux dans le visage, les yeux brûlants. Son envie de sang n'a plus de limites, et elle pense pouvoir l'attirer dans une colère qu'il ne veut pas partager. Fais pas ça. M'oblige pas à m'interposer.
M'oblige pas à t'faire du mal pour te ramener à la réalité.

« Come with me. The both of us, together, we can do it. Fucking massacre them and get away with it. » No, Mimi. No.
Let go.

« That’s what they deserve. For what they did to Flip. It’s all they deserve. » Elle attrape son poignet. Sonne la fin de la coopération. La fin de tout effort de la raisonner. Let go of me. Mais il n'a pas besoin de le dire, lui. Ne fait que tirer brutalement son poignet hors de celui de sa soeur, pour lui empoigner le visage avec une férocité qu'il ne parvenait plus à endiguer. « I won't let you do that. » Les mots mauvais. Mots menaçants. Ça suffit, Mimi. Ça s'arrête maintenant. « Look at you ! You're a fuckin' nutcase. » Il crache avec véhémence. Son autre main pour s'en mêler. S'emmêler à ses cheveux, et la forcer à rester à ses côtés. À le regarder. « You're gonna stay with me. You're gonna calm the fuck down. And you're gonna let this go, y'hear me ? » Sa prise trop serrée sur la tête de sa soeur, il la rapproche d'elle. Son visage trop proche du sien, les traits menaçants et l'allure folle. D'you hear me, Mimi ? « I won't be collectin' your fuckin' body parts in a fuckin' dumpster, just because you're in love with some stupid guy who didn't know better than to mess with the wrong guys. Y'hear me ?! » La voix qui monte à mesure qu'il progresse. La note de désespoir et d'inquiétude, mêlée à cette colère qu'il ne peut plus contenir. Qui lui fait serrer les doigts dans les cheveux de Mimi. Lui faire mal, sûrement. Il s'en fiche. « I can't lose you, you crazy bitch. » Le visage qu'il porte jusqu'à lui, ses yeux qui se plantent irrémédiablement dans ceux de Mimi. Toute la hargne et toute la douceur — toute la dureté et tout l'amour qu'il sait lui manifester. « I know you hurt. But this time I can't let you go after them. » They're my friends, Mimi. I don't know how I know,
But I know who you're talking about.
And they're my friends
So I won't let you do that.

« You gotta stay focused here, loony. » Il lâche son menton pour lui donner une claque légère. Puis caresser son front, malgré la prise toujours déchirante dans ses cheveux. « You gotta stay with me. » C'est presque menaçant. Une supplication comme une autre — mais si elle ne le fait pas de son plein gré, il serait là pour s'en charger contre sa volonté. Pour frapper assez fort et l'assommer. Frapper assez fort pour la garder à ses côtés.

« Are you here ? » qu'il lui demande après un temps. Ses yeux encore dans les siens. Ses doigts qui laissent lentement aller ses cheveux, son visage qui se recule. Are you here, Mimi ? Are you with me ?
Are you listening to me ?

Will you be able to trust me ?


PAR MARS / @MIMI WILKES

dialogues :
 

_________________
------------- Trouble coming in the dead of night, Trouble making everything alright. It's in your blood, It's in your bones. There are dogs on the loose. Here comes trouble. ▿▿▿
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2249p30-modern-tragedy-ander http://savethequeens.forumactif.com/t2309-bad-habit-ander


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
the descent / wilkes. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptySam 15 Juin - 4:02


@ander wilkes
- - - - - - - - -
« No it’s not. But y’know what else isn’t ? Your fuckin’ business. » Elle a les poings serrés, Mimi. Les poings serrés de colère et de désespoir et de rage et de vide. Elle en veut au monde entier, elle en veut à ces types, elle s’en veut à elle-même. L’image de Flip, brisé dans son lit d’hôpital, la distance et le silence. Rien d’autre contre la violence qu’il a subi. Elle s’en fout, Mimi. S’en fout de se fracasser et de s’empoisonner et de se foutre en l’air, une vie qui ne vaut rien à ses yeux, la vengeance comme seul moteur ce soir. Même Ander ne semble qu’à moitié à ses côtés, il pourrait être une simple hallucination, et on la trouverait en train de gueuler dans une rue déserte, contre quelqu’un qui n’est pas vraiment là. Ander dans sa tête, Ander dans sa poitrine, Ander dans ses veines. Qu’il soit là ou pas, ça n’a pas d’importance, pas vraiment - pas pour Mimi à cet instant-là, perdue dans ses élans de colère. Insensible au ton de son frère, qu’elle sait dangereux pour le reste du monde. Le goût de sang sur la langue, l’envie d’y plonger les deux mains, de s’en barbouiller le visage jusqu’à s’en aveugler. Y’a que ça de vrai, Ander, tu le sais comme moi. Mais il s’obstine, le jumeau, à vouloir la ramener sur terre. La mâchoire décrochée par sa colère et sa fatigue, elle le ressent aussi dans sa poitrine. « No, I don’t. The dude made a fuckin’ mistake, and he fuckin’ paid for that. That’s how it works, and you know it ! » Elle est sourde, Mimi, ne veut rien entendre. « Come on. Focus, Mimi. Try to listen to yourself for one fuckin’ second. »

Focus.
Focus, Mimi.
Mimi.
Focus.


Elle ne veut pas. Veut juste le goût de la vengeance, veut juste voir le sang couler, arracher des vies et déclencher des tornades. Tout le reste n’a pas d’importance. Le reste qu’elle ne veut pas affronter, qu’elle ne veut pas confronter. Veut juste s’envelopper dans le chaos, l’enfiler comme couverture et le glisser dans toutes les failles qu’elle trouvera. Viens avec moi, Ander. Viens avec moi, à deux, ça ira mieux. Poignet attrapé, et elle est certaine d’être victorieuse, Mimi. Se voit déjà piétiner les cadavres laissés derrière, Ander à ses côtés, les coeurs qui battent à l’unisson. Mais alors le rêve se brise, la taillade au passage, alors que son frère tire brutalement sur sa prise. Elle se retrouve contre lui, le visage entre ses doigts brusques. « I won’t let you do that. » Elle grogne, Mimi. Se débat, comme un animal sauvage. « Look at you ! You’re a fuckin’ nutcase. » N’écoute pas. N’écoute pas. La sourde d’oreille. Mais impossible, avec Ander. Tu le sais. « Fuck you. » Qu’elle siffle, comme si du venin allait venir avec et faire en sorte qu’il la lâche - mais il ne fait que l’empoigner par les cheveux. Cheveux trop longs, cheveux trop sensibles. Et elle gémit, Mimi, en se raccrochant au t-shirt d’Ander par réflexe. « You’re gonna stay with me. you’re gonna calm the fuck down. And you’re gonna let this go, y’hear me ? » Un hoquet passe ses lèvres. Elle le regarde, les lèvres qui tremblent. Secoue la tête, vainement, contre son emprise. Ça tire, ça fait un mal de chien, ça fait un bien fou, elle veut lui dire de la lâcher, de ne pas la laisser partir. « I can’t. » Qu’elle murmure, à moitié dans une plainte. Pathétique. Le visage d’Ander presque contre le sien, et les yeux qui se mettent à déborder de larmes brûlantes, glissant sur ses joues comme des cascades. « I won’t be collectin’ your fuckin’ body parts in a fuckin’ dumpster, just because you’re in love with some stupid guy who didn’t know better than to mess with the wrong guys. Y’hear me ?! »

Y’a de la rage, y’a de la noirceur. Mais y’a aussi cette note anxieuse, dans la voix d’Ander, qui vient ébranler Mimi jusque dans sa poitrine. Les émotions partagées, plus que jamais exacerbées par la présence rapprochée de l’autre moitié. Elle arrête pas de pleurer, Mimi, de désespoir, de colère et de douleur - le cuir chevelu qui lui fait un mal de chien, mais c’est pire encore où son coeur essaie de battre. « I can’t lose you, you crazy bitch. » Le sanglot, alors qu’elle se laisse un peu retomber contre lui. « I know you hurt. But this time I can’t let you go after them. » Elle veut secouer la tête. Veut se battre. Mais c’est lourd. Si lourd, sur ses épaules, alors que ses doigts serrent le tissu du t-shirt de son frère. « You gotta stay focused here, loony. » La claque, puis la caresse. Mimi qui se sent comme une poupée désartibulée, qu’on a jetée aux ordures puis cassée de tous les côtés. Et pourtant, elle se sent jamais aussi entière, que quand Ander est juste là. « You gotta stay with me. Are you here ? » Les questions qui se succèdent, à quelques lourdes secondes d’intervalles. Elle renifle, un peu plus doucement. Les yeux qui essaient de se placer dans la réalité, et de ne pas se perdre dans le temps. « They hurt him. » Qu’elle lâche finalement, le corps qui se relâche. Les muscles ramollis, exténuée. « They hurt him and I can’t see him anymore. » Plainte des profondeurs, alors qu’elle désserre sa prise contre le t-shirt de son frère. Les pieds sur terre, et ses cheveux qu’il a presque relâchés. « I can’t… Fuck. All I do is destroy people, but this time, I can’t live with it, it’s fucking killing me. » Le sanglot qui lui déchire la gorge, alors qu’elle secoue la tête. Le front contre le torse de son frère, les poings qui se serrent avec l’envie de frapper. « I want them to feel that pain, I can’t - I can’t feel it anymore. I don’t want to feel anything. » Et elle relève les yeux vers Ander, lentement. Le regard qui happe le sien. Yeux rouges, yeux noirs. « I’m sorry. » Qu’elle souffle. Paume contre son torse. Brisée. Tu vas le regretter Mimi.

Fais pas ça.


Genou relevé, et la paume qui pousse. Les cheveux emmêlés autour des doigts qui tirent, qui s’arrachent peut-être. Cri de rage, cri d’animal, alors qu’elle s’élance dans la nuit. Échappant des griffes à Ander, les ailes déployées, la voilà qui file en direction du reste du monde. Libre, pendant un instant, aveuglée, inconsciente, sans regarder où elle mets les pieds. Ceux-ci s’emmêlent, encore, alors qu’elle chute du haut d’un trottoir pas tout à fait égalisé. Les genoux qui s’éraflent au sol, les paumes aussi, et le front qui percute le bitume. Le monde vrille, le monde s’assombrit. Elle gémit, Mimi, la douleur physique qui lui fait vibrer le corps entier, et le coeur aussi. Sanglot écorché, alors qu’elle reste là. Incapable de bouger. Ne peut pas. Ne veut pas. Recroquevillée sur elle-même, le sang qui lui barbouille le visage alors qu’elle essaie d’essuyer ses larmes. « Ander…  » Appelle son frère, sans le trouver. Nuit trop noire. « Ander… I’m sorry… » Les yeux qu’elle ne veut pas rouvrir. « I wanna go home… Please. Don’t leave me. I don’t want anybody else. » Elle renifle, doucement. La tête qui se secoue, comme si ça allait la débarrasser des mauvaises pensées. « I don’t wanna die. Just take me home. » Voix brisée, à l’image du coeur.

Y’a que toi qui importe, Ander.
Au final y’a toujours que toi.

dialogues:
 

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Ander Wilkes


( play your cards )

/ avatar : dylan watson.
/ crédits : chrysalis queen (av). self (ic, bann). valerie broussard & grandson (songs).
/ autres personnages : joel, flip, gala, oswin, devan, leroi.
/ nombre de messages : 786
/ cartes en main : 0
the descent / wilkes. CpiqMir
/ âge : 26
/ statut : (non identifié) pas du genre à s'attacher, ou à s'éterniser. il le sait, le sent, au fond de lui, que tout se terminera avec zekia. il ne voit pas pourquoi il se stresserait davantage avec ça — et il vit, d'ici là.
/ occupation : (dealer et comptable) c'est les pilules ou la poudre glissées trop facilement d'une main à l'autre, en échange de quelques billets. c'est le renard, c'est le salopard. celui qui vous pourrira la vie jusqu'au dernier souffle, et qui n'en a rien à cirer. celui qui n'a pas son pareil pour faire les comptes de vos magouilles, aussi — et faire disparaître l'argent que vous ne voulez pas voir exister.
/ zone du queens : (queens contemporain) il a été sans toit pendant plus de six mois, mais a récemment pris un petit appartement dans le queens contemporain, histoire d'avoir un endroit où se poser. ça commençait à manquer.
/ beau bordel : georgiabilliegasparmimizekiasageeden&mimijaime. (rsv, onaë.)

terminés :
 



THE KID HAS GOT A DARKSIDE
BEST BELIEVE IT
PUSH TOO FAR YOU'LL SEE.

THE KID HAS GOT A DARKSIDE
THAT YOU DON'T WANNA MEET AT ALL.


--- --- ---

the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. EmptyDim 16 Juin - 5:24

☽☾

Elle a mal, Mimi. Elle a le coeur brisé, et elle ne peut pas arrêter de pleurer. Dans le creux de sa main, au fond de son myocarde palpitant de colère, elle continue de s'agiter. Et peu à peu, il la laisse se dégager. Ne tirant pas tout à fait ses doigts de ses cheveux, pour s'assurer de la rattraper si elle tente une évasion désespérée. « They hurt him. » Puis, elle finit par se relâcher. Par retomber dans ses bras, peu à peu, alors que sa peine explose contre sa moitié avec une intensité qu'il ne peut qu'encaisser. « They hurt him and I can’t see him anymore. I can’t… Fuck. All I do is destroy people, but this time, I can’t live with it, it’s fucking killing me. » Les mots sont du miel, les mots sont du poison. Les mots coulent trop facilement dans son âme, et il ne cherche pas à les en empêcher. Caressant presque les cheveux qu'il tient toujours au creux de sa main. Geste tendre, fraternel, uni.

Ça va aller, Mimi.


« I want them to feel that pain, I can’t - I can’t feel it anymore. I don’t want to feel anything. » Mimi perdue contre lui. Mimi qui s'est laissée aller aux sanglots, avant de relever le nez vers lui. Mimi qui le regarde, de ses grands yeux fous. Et il se méfie toujours, Ander. Se méfie, mais ne peut pas s'empêcher de murmurer au creux de son visage, au creux de son cou, au creux d'elle,
Juste pour elle,

« I know. » I know.

Mais la sorcière a d'autres intentions que d'écouter. La sorcière a le coeur brisé, et elle a besoin d'un coup plus fort pour accepter la raison qui s'offre à elle. « I'm sorry. » qu'elle lui dit. Et avant même qu'il n'ait pu penser à lui répondre, I know that too, elle a commis l'abomination. Genou remonté, rotule heurtant des bijoux de famille qu'il n'aurait jamais pensés à tenir protégés. Pas d'elle. Pas de tout ça. Pas comme ça.
Pas après tout ça.

Erreur fatale d'avoir baissé la garde. Il n'a pas le temps de se plier en deux qu'elle le pousse — et il perd l'équilibre avec le souffle. You did it, Mimi.
You did that to me.

Se rattrape. Se redresse, la main plaquée sur ses couilles comme pour les empêcher de tomber. « Fuck ! » Il a connu des plus grands fracas, même de sa part à elle, mais ça suffit pour lui faire serrer les dents et le foutre en colère. Jeter un regard féroce en direction de sa jumelle déjà élancée vers sa vengeance désarticulée.

Déjà à terre, lorsqu'il pose son regard noir sur elle.
Oh, Mimi.

Il ferme les yeux. Sait qu'elle ne se relèvera pas — le sent, au fond de sa carcasse. Sonné par le même choc, colère diffuse, sentiments partagés, plus de frontières entre les deux âmes éraflées. Et il prend le temps de respirer. Prend le temps d'écouter les murmures s'élever dans l'obscurité de la soirée. « Ander… » Elle est paumée, Mimi. Plus paumée encore que lorsqu'elle s'est mise à courir. Pauvre chose qui n'a de cesse que de fuir. Qui ne comprend pas, que tôt ou tard les étoiles s'alignent pour parler. Que parfois, c'est pas juste pour la faire chier qu'il lui demande de se calmer. « Ander… I’m sorry… » Il en veut pas. Veut pas le prendre, veut pas l'entendre. Mais ne fait que soupirer, et secouer la tête en rouvrant ses paupières lourdes de leur douleur d'exister. Pourquoi, Mimi ?
Pourquoi faut toujours qu'on finisse par s'entretuer ?


Elle retombe, lui aussi. L'envie conjointe de se recroqueviller dans un coin. Perdus contre un mur, la seule chaleur de l'autre pour leur donner la force de continuer. Souffles mêlés, yeux fermés, nez dans un cou et doigts dans les cheveux. Mais il ne peut pas. Sans lui, Mimi ne se relèvera pas. Sans lui, Mimi n'arrêtera pas. Elle est trop perdue pour l'écouter. Trop perdue pour accepter de trouver la nuit avec lui, et de s'y lover. « I wanna go home… Please. Don’t leave me. I don’t want anybody else. » Un pas. Un autre. Il se traîne vers elle, malgré la douleur qui lui résonne encore dans le corps entier. Elle a osé.
Elle a payé.

Recroquevillée sur le béton, le sang qui se mêle aux larmes sur son visage poupon. Égarée, prête à tomber plus loin que personne ne sera capable de la rattraper. Personne sauf toi. « I don’t wanna die. Just take me home. » Alors, il soupire. La rue déserte, les épaules tirées. Il retient le grincement de souffrance en s'asseyant à ses côtés. Pieds sur la route, cul sur le trottoir. Il a glissé son bras autour d'elle pour l'aider à se redresser. Laisse son corps faible épouser la forme du caniveau, alors qu'il ramène sa tête sur sa cuisse. Les longs cheveux emmêlés. Tirés par sa main enragée. Il soupire à nouveau. « You ain't gonna die, nutcase. » La tendresse au fond de la voix, malgré le timbre enroué qui laisse transparaître la douleur refusant de refluer. Paume sur son front, pour essuyer le gravier. Se foutant de lui faire mal. Balayant les larmes et le sang sur ses joues. « I won't let you. » Rauque de fatigue. Noyé au coeur de celle de Mimi — trop sensible pour s'en extirper, aujourd'hui. « You're a huge pain in my ass, but I ain't got nothing in this world except you. » Pas de sourire. Pas de légèreté. Rien qu'un foutu fait qu'il ne peut qu'énoncer. Y'know it, Mimi : it'll only be just you and me.
« Although next time you kick me in the balls, I'll crush your head on the fucking sidewalk like a damn watermelon, y'hear me ? » Menace foutrement sincère, malgré la tendresse dans ses mots. I'll kill you. Y'know that, right ?
Y'know that one day, I'll do it for real.


La main s'égare. Vient se poser dans ses cheveux emmêlés. Se moquant d'y échapper du sang ou des larmes. De les accrocher, de les tirer en voulant les caresser. J'te tiens, Mimi. « Don't worry, meathead. I'll get you home. » Il renifle. Sent son corps s'habituer au coup, s'habituer au choc que Mimi l'a forcé à vivre en différé. « I'll even carry you if I have too. » Murmure paumé. Les yeux qui se ferment. Poids de la tête de Mimi sur sa jambe. Poids de sa peine dans toutes les fibres de leurs êtres. I've got you, Mimi.

I've got you.


PAR BELOVED / @MIMI WILKES

dialogues :
 

_________________
------------- Trouble coming in the dead of night, Trouble making everything alright. It's in your blood, It's in your bones. There are dogs on the loose. Here comes trouble. ▿▿▿
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2249p30-modern-tragedy-ander http://savethequeens.forumactif.com/t2309-bad-habit-ander
Contenu sponsorisé






the descent / wilkes. Empty
MessageSujet: Re: the descent / wilkes.   the descent / wilkes. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
the descent / wilkes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Runewars, conquête med-fan
» [VDS] Figurines en tout genre, peintes et neuves !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: just like the old age-
Sauter vers: