Partagez

 

 in my head again --/ ankia.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité


avatar


Invité


in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: in my head again --/ ankia.   in my head again --/ ankia. - Page 2 EmptySam 20 Avr - 6:53

∆∆∆

« Pop. » Pop. C'était ça, la sixième réponse. Septième pour le swing — et le jeu aurait été terminé. Un shooter d'épargné, pour Ander. Épargné sur le compte d'une stupide erreur. D'un peu trop d'alcool, d'un peu trop d'euphorie. D'énergie. Zekia qui perdait le contrôle de sa vie. Zekia qui s'était laissée tomber sur ses genoux, avait enroulé son bras autour de son cou. Et Ander restait là. Le besoin d'une clope qui se fait sentir, qui lui donne l'envie de sortir. L'étreinte qu'il donne à la gamine. La garder là. Profiter de sa présence. De sa chaleur. Retrouvailles inattendues. Et l'ivresse pour la célébrer comme il se devait. « And definitely salsa. Lemme see your moves, baby. » Elle rigole, il l'imite. La tête de la métisse qui retombe contre lui, et il sent son parfum léger monter jusqu'à lui. « You'd be amazed. » Un peu dur à articuler — ça sonnait mieux, dans sa tête. Et il se rend compte que son corps ne suit qu'à peine. Pas certain de pouvoir danser la foutue salsa comme elle l'aurait voulu. Pas dans cet état. Mais qu'importe.

Zekia aussi n'est plus vraiment là.


Elle secoue ses cheveux. L'odeur, douce. Fraîcheur, au travers des fragrances de sueur, d'herbe et d'alcool qui régnaient dans l'appartement. Il ferme les yeux un instant, alors qu'elle approche ses lèvres de son oreille. Laisse sa main grimper le long du dos de Zekia, la glisse dans la masse de ses cheveux bruns. Lui libérer la nuque, tandis qu'elle murmure. « Let’s get the fuck out of here. Just you and me. » Elle se recule, et lui ne bouge pas. Le regard franc mais vitreux — le sourire pour faire écho au sien. T'es belle, putain. « What do you say ? » « Sure. » Il retire sa main de ses cheveux La cale dans le bas de son dos. « Let's go. »

Une poussée légère — et elle est debout. Il l'imite bientôt. Pas capable de marcher plus droit qu'elle, et faut croire qu'ils ne restent sur pieds que parce que l'autre peut leur donner l'appui nécessaire. Il le sent, ne s'en offusque pas. Se contente de ravaler la nausée qui monte brièvement. Prendre une inspiration mesurée. Passer son bras autour des épaules de Zekia, quand ils arrivent à l'extérieur de l'appartement — et avancer.

Elle glisse sa main dans la sienne.
Il ne la repousse pas.

Les escaliers dangereusement trop longs à descendre, pour leurs corps enivrés. Parvenus en bas, l'épaule d'Ander heurte le mur pour les aider à revenir dans le droit chemin. Et ils continuent sur leur lancée, sans être capables de s'arrêter. De se reposer. Jusqu'au bout d'la nuit.

Jusqu'au bout d'nos vies.


« Want a cigarette ? » Il sort son paquet de sa poche, de sa main libre. En glisse une entre ses lèvres, et tend la boîte à Zekia au cas où l'envie lui viendrait. Briquet. Cigarette allumée. Une taffe de fumée. Ça lui rentre dans les poumons. Lui flanque à nouveau la nausée. Ça va pas pouvoir continuer. Ivre trop vite. Ivre trop fort. Aucune honte à ça. Nouvelle taffe. Et le besoin de dégueuler se fait trop fort pour qu'il ne puisse le retenir plus longtemps. Un peu trop d'shooters, Ander ?

Il la relâche. S'éloigne de quelques pas. S'appuie contre un mur. Gueule au-dessus du caniveau — et il a l'impression qu'à tout instant, il va dégueuler l'alcool de trop. Pas grand-chose d'autre à recracher. Rien que ce qui lui avait permis de tomber ivre trop vite. Ivre à ses côtés.

Il crache. Rien qui sort. L'envie de se faire vomir qui lui passe par l'esprit — mais il la balaie. Relève la tête vers le ciel. Une inspiration plus grande. Rien qu'un temps d'adaptation. La clope qu'il ne ramène à ses lèvres que lorsqu'il se sent prêt. La tête qui tourne un peu moins. Le monde reprenant peu à peu une vitesse à laquelle il pouvait s'habituer. À laquelle il aimait être confronté. Et quand il se décolle finalement du mur, y a pas la moindre graine de honte pour rester accrochée à sa nuque. « Alright. Good to go. » Revenant aux côtés de Zekia. Le bras qu'il ramène autour de ses épaules. Pourquoi se soucier de tout ça ? « You hungry for pizza ? » L'envie qui lui retourne l'estomac. Pas certain que ce soit une bonne idée — mais bien incapable de s'en empêcher. « Unless you want me to walk you home. » Pas certain de savoir comment se finirait sa soirée, dans tous les cas.
Mais comme pour le reste de sa vie, il se doutait que ça inclurait Zekia.

PAR MARS / @ZEKIA JAMES

dialogues :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: in my head again --/ ankia.   in my head again --/ ankia. - Page 2 EmptyDim 21 Avr - 5:40

Alors qu’ils traversent l’appartement, Zekia peut presque encore sentir les doigts d’Ander dans ses cheveux. Geste familier, et pourtant un peu lointain - le plaisir de retrouver la sensation, après autant de temps. L’ivresse d’être avec lui, même sans alcool. Le souffle au bord des lèvres et le monde qui s’ouvre à eux. Avec Ander, pas besoin d’avoir peur, avec Ander, pas besoin de prétendre. La proximité qui lui fait du bien, habituelle et sans ambiguité. Mains qui se serrent, corps juste à côté. Le vent frais de l’extérieur lui fait un bien fou, après la chaleur et le chaos de l’appartement. Elle en soupire de soulagement, à poser le pied dehors. Les rires qui continuent de s’entremêler, et le sourire de Zekia qui ne se déroge pas de ses lèvres. Parce qu’elle est là avec Ander, et que ça ne peut que bien se passer. Les trottoirs sous leurs pieds, et Zekia qui se perd dans une énième histoire, qu’elle peine à raconter. La voix qui glisse et qui trébuche, elle doit faire attention pour ne pas tomber et se fracasser le crâne, mais elle ne le fait pas, Ander sera là pour la rattraper. Ivresse décuplée par le mouvement, et la réalisation que la soirée est peut-être fait pour se terminer, qu’il est temps de s’écrouler sur son lit et de relaxer, sans se faire des plans qui ne peuvent que mal se finir. Ander, lui, est fidèle à lui-même, mais Zekia le verrait mal changer un jour. « Want a cigarette ? » Qu’il lui propose, et elle secoue la tête avec un sourire. « No, thanks. » Jamais elle ne fume, Zekia, elle n’a jamais trop apprécié la sensation de la fumée dans sa gorge et ses poumons, mais elle est habituée que ça fume partout autour d’elle et l’odeur a depuis bien longtemps cessé de la déranger. Et alors qu’elle va pour repartir sur une autre histoire, Ander se détache, et Zekia s’arrête pour l’observer. « You all right ? » Mais il ne veut que dégueuler, et Zekia a le sourire accroché alors qu’elle se détourne pour lui donner un peu d’intimité.

Quand il revient, la cigarette est de retour entre ses lèvres, et il semble un peu plus accroché. Ou peut-être plus étourdi, c’est dur à dire. « Alright. Good to go. » Elle lui sourit, le bras d’Ander autour de ses épaules, poids rassurant. Elle glisse sa main autour de sa taille, pour se rapprocher un peu. « Good, huh ?  » Mais ce n’est pas moqueur, après tout elle-même a vomi plus d’une fois après avoir bu trop vite. « You hungry for pizza ? » Elle lui jette un regard surpris, Zekia, le pas qui déraille un instant. « Pizza ? » Le mot lui semble aussi alléchant que dégoûtant, et l’hésitation lui fait plisser du nez. « Unless you want me to walk you home. » Et elle sait juste qu’elle ne veut pas que cette soirée s’arrête, pas maintenant du moins, malgré la fatigue dans le corps, et l’ivresse trop forte, et l’idée de son lit alléchante, elle ne veut pas que ça se termine. « I could eat a slice. » Elle acquiesce, petite moue sur les lèvres. Comme pour sceller son idée, et confirmer ses envies. Son nez qu’elle glisse légèrement contre le t-shirt d’Ander. « But then I think I should get to bed. And so do you. » Qu’elle rigole doucement. Le regard alcoolisé, qui ne veut pas se détacher, putain Ander mais comment tu m’as manqué. « You’ll stay with me tonight, huh ? » Les grands yeux posés sur lui. « I won’t let you leave, anyway. » Elle resserre son bras autour de lui, et relève l’autre pour assurer sa prise autour de sa taille. Koala accroché là, contre son corps. S’te plaît, Ander. Reste avec moi.

J’veux pas que ça se termine.

dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: in my head again --/ ankia.   in my head again --/ ankia. - Page 2 EmptyLun 22 Avr - 5:51

∆∆∆

Elle ne veut pas rentrer. Il le voit dans ses yeux, et dans la manière qu'elle a de le regarder. De se tenir, de se raccrocher à son côté. Elle veut pas que ça se termine. Mais elle est ivre, et lui aussi. Ivres, et la nuit est finie. « I could eat a slice. » qu'elle lui dit finalement — et c'est la preuve qu'il lui fallait. Sourire qui s'étale de plus belle sur ses lippes, alors qu'elle glisse son nez contre son t-shirt. Il en a le coeur qui chauffe, les tripes qui bouillent. Ne fait que l'observer, avant de laisser son regard vagabonder sur la rue autour d'eux. Il est tard. Ils sont seuls. Mais il sait où aller. Sait que la pizzéria 24h la plus proche est à un coin de rue — et l'idée lui plait. « Alright, then. » « But then I think I should get to bed. And so do you. » Ça le fait rire, le Wilkes. Alors qu'il continue de marcher en direction de la pizzéria. Qu'il sent Zekia, au chaud contre lui, juste là.

« You’ll stay with me tonight, huh ? » La question à laquelle il ne s'attend pas. Ses yeux qui retombent sur elle, croisent les siens. Elle lui donne l'oeillade suppliante. Le besoin de le savoir à ses côtés, d'être sûre qu'au moins pour ce soir, rien ne les séparerait. « I won’t let you leave, anyway. » Elle relève bientôt son deuxième bras, et il se retrouve pris dans l'étreinte. Obligé d'arrêter de marcher, pour ne pas se planter et l'entraîner avec lui dans une chute inespérée. Le sourire toujours flanqué aux lèvres, et la main qu'il pose dans les cheveux de Zekia. Caresse brève. « Yeah, alright. I'll stay. » Il renifle. Le coeur au bord des lèvres. Sachant qu'il ne serait de toute manière probablement pas capable d'aller jusque chez Mimi après avec déposé Zekia — pas dans son état. « I don't have no fuckin' roof anyway. » Le rire dans sa gorge. Les mots ankylosés, et le pas qu'il reprend doucement. Lui frottant machinalement la tête, et cherchant du regard le panneau néon de la pizzéria. « But I have to get up early tomorrow. I think. » Plus sûr de se souvenir, dans son état. Il soupire. Resserre son bras autour de ses épaules, pour la garder là. Son nez qu'il colle sur sa tête, un instant. Oubliant de claquer sur son crâne le baiser qu'il avait prévu lui donner au début du mouvement. Rester là. Juste rester là.
Elle sent bon, Zekia.


« Fuck yeah. » Il la voit. Elle est là. Putain d'objectif dont il s'approche à pas de plus en plus certains. Un peu d'pizza. Zekia, toujours contre lui. Zekia, de qui il se détache un peu pour ouvrir la porte. La laisser entrer en premier, la suivre avec un regard déjà perdu vers les pizzas pré-découpées. Le type derrière le comptoir soupire en les voyant approcher — mais pour une fois, Ander ne s'en préoccupe pas. Sort une liasse de billets de sa poche, en tire un pour le lui tendre. « Pepperoni and cheese. Two slices. » Pas de politesses. Le gars ne lui en donne pas non plus — et le Wilkes est trop jeté pour ça. Se contente de tendre la main pour attraper les parts de pizza déposées chacune dans un petit carton. En donne une à Zekia, récupère son change. Ne dit même pas au revoir. Rien à foutre. Pas comme si le type s'en souviendrait, dans tous les cas. À cette heure de la nuit, dans ce genre de quartier, les ivrognes de passage étaient sa clientèle habituelle. Et au moins, ceux-là n'avaient rien brisé.

« Enjoy, princess. » Il lui donne un clin d'oeil, à Zekia. Ressorti de la pizzéria, ralenti pour aller mordre à belles dents dans sa part. Se remettre à marcher, le temps de mastiquer. Le temps d'avaler. « How is it ? » Le sourire, le regard. Zekia plus affamée qu'elle ne le pensait. Zekia qui n'avait pas l'air de regretter son choix.

Puis, le coin de la rue tourné, y a le retour d'estomac
Le corps qui se tend, corps qui s'arrête. La bouchée qu'il recrache par terre, sans même essayer de l'avaler. « Fuck. This is it. » Marmonner. Se rapprocher du mur le plus proche. Une main pour s'y appuyer
Et sur le béton
Ses tripes vidées

Le peu de pizza avalé,
L'alcool absorbé trop rapidement
Le poison qu'Zekia lui avait fait renverser
L'estomac vide
Vide jusqu'à maintenant

Ça ira mieux, après ça.

Ça dure pas longtemps. Il soupire. Crache. Passe sa langue sur ses dents. Goût dégueulasse, qu'il ne sent qu'à peine. La bouche encore anesthésiée par la tequila, et le cerveau de toute manière décalé par l'ivresse. « Alright. Now I'm good to go. » Il renifle. Crache à nouveau, en se remettant à marcher. Pas de honte. Pas de gêne. Pas la première fois que ça lui arriverait.

La bouchée de pizza est mauvaise. Il grimace, la recrache sans se soucier de son manque de civisme. En reprend une. C'est mieux. Ça s'arrangera, dans pas trop longtemps. « How long till we're at your place ? » Les repères un peu bousculés. Il dévore sa pizza, sans même la regarder. Le coeur et l'estomac plus légers, désormais. D'you think we'll be able to walk ? Un soupir. La nuit, belle. Ses pas, plus droits. Encore un peu hésitants — mais au moins, y avait Zekia contre qui rebondir chaque fois que sa direction se trouvait altérée par l'ivresse. « Wanna walk, or you want me to call a cab ? » Ses yeux pour elle. Sincère. 'Cause I don't think I'll be able to carry you tonight, princess.
Another time, maybe.


PAR MARS / @ZEKIA JAMES

dialogues :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: in my head again --/ ankia.   in my head again --/ ankia. - Page 2 EmptySam 27 Avr - 5:17

« Yeah, alright. I’ll stay. » Elle a fermé les yeux un bref instant, profitant de la caresse dans ses cheveux. Accrochée à Ander, comme une gamine qui refuserait de le laisser partir. Mais il la rassure, il sera là. Il ne partira pas. Et ça fait ramollir un peu le coeur de Zekia, de savoir qu’elle ne sera pas seule dans ses draps ce soir. Que y’aura une présence pour réchauffer son lit - juste pour la rassurer, juste pour lui tenir compagnie. « I don’t have no fuckin’ roof anyway. » Il rigole, mais Zekia laisse une petite moue s’installer sur ses lèvres. Elle n’aime pas savoir Ander à la rue - savoir qu’il doit avoir froid certaines nuits, à errer dans New York sans avoir de toit. « But I have to get up early tomorrow. I think. » Et il la garde contre lui. Ne la repousse pas, ne la fait pas reculer. Il la tient là. Tout près. Et Zekia se réfugie le nez dans son t-shirt, dans son odeur, dans sa chaleur. Ander qui est de retour. « Ok. » Qu’elle murmure simplement, alors que l’étreinte s’adoucit un bref instant, juste deux corps raccrochés l’un à l’autre comme pour ne pas s’échouer au sol. Il ne s’en ira pas ce soir. Il va rester avec toi. Tu ne seras pas toute seule, Zekia.

Elle le suit jusqu’à la pizzeria, rigolant à son enthousiasme. Le pas qui gambade presque, à l’intérieur du commerce déserté à cette heure. Laisse Ander payer, en glissant les yeux sur les pizza gardées au chaud. Hochant la tête à la chanson que toussotent les hauts-parleurs, le petit pas de danse alors qu’Ander attrape les parts de pizza. « Thank youuuu. » Qu’elle chantonne en attrapant la sienne, le petit carton est chaud et gras, mais elle s’en fiche, trop ivre pour se soucier de quoi que ce soit. Une bouchée déjà avalée alors qu’ils atteignent l’extérieur à nouveau. « Enjoy, princess. » Et elle lui donne ce sourire éclatant, à Ander. Rigolant, les yeux étoilés. « How is it ? » Et elle a déjà pris une autre bouchée, Zekia, elle a la bouche pleine quand elle répond. « It’s per-fect. » Ce n’est sans doute pas le cas du tout, le fromage trop plastique, pas assez de sauce, et la pâte réchauffée. Pizza infecte, mais la pizza parfaite pour l’heure qu’il était, et l’état dans lequel ils sont. Et ils avancent dans la ville, Zekia et Ander, le pas vacillant et les doigts qui dégoulinent de gras. « Do you think there’s - » Elle s’arrête soudainement, quand Ander recrache et s’arrêter. « Fuck. This is it. » Et elle plisse du nez, Zekia, alors qu’Ander se vide l’estomac contre le mur. Se détourne pour lui laisser un peu d’intimité. Pas particulièrement dégoûtée, et son estomac à elle pas vraiment remuée, elle se sent plus mal pour lui qu’autre chose - mais en même temps, ça ne pourra que lui faire du bien.

« Don’t die, please. » Qu’elle lui lance, toujours le dos tourné. Mais Ander a rapidement terminé, et elle se tourne à nouveau, le sourire rapidement revenu sur ses lèvres. « Alright. Now I’m good to go. » Et elle secoue la tête, manquant de trébucher sur un truc qui traîne. Sa part de pizza qui glisse sur le carton et qui passe à deux doigts de terminer sa trajectoire sur la chaussée, mais elle la rattrape juste au bon moment. Sauf. « How long till we’re at your place ? » Elle relève les yeux vers les bâtiments qu’ils passent, les noms des rues, le voisinage familier. « Like ten minutes, I think. » La voix qui glisse, alors qu’elle enfourne le reste de la pizza dans sa bouche. Ander à ses côtés, elle s’en fiche Zekia, elle est juste qui elle est, pas besoin de rien d’autre. Juste toi et moi, et la nuit, et la vie. « Wanna walk, or you want me to call a cab ? » Y’a la petite moue sur le bord des lèvres, alors qu’elle réfléchit. Qu’elle laisse tomber son carton de pizza dans la première poubelle croisée, pour revenir vers Ander, l’estomac rempli, et le sourire flamboyant. « Can’t you carry me home ? » Qu’elle lui demande avec un rire amusé, la moue qui revient avec le regard de petit chiot, mais elle laisse tomber tout ça rapidement pour juste rigoler. « I don’t like cabs. We can walk. » Qu’elle affirme, attrapant l’avant-bras d’Ander pour s’y accrocher. Tête contre son épaule, son pas hésitant, les yeux lourds de fatigue. La digestion qui emmène l’envie de se laisser retomber, et que Morphée puisse l’emmener. « We can do it. Walk. Walk home. No cab. No ride. We have feet. We can walk. Right ? » Qu’elle répète, le souffle lourd, alors que ses pas ralentissent soudainement. Le rire qui éclate, ensuite. Le regard qui glisse sur les environs, alors que par miracle, des phares apparaissent. « OOOOOHHHH ! » Qu’elle lance, Zekia.

S’élance. Les bras en l’air, fais signe au taxi de s’arrêter. Le rire incontrôlable, elle se précipite vers la voiture jaune qui ralentit à sa hauteur. « It’s a sign ! If we walk, we’re gonna get murdered ! Get your ass over here ! C’MON ! » Elle ouvre la portière, se faufile à l’intérieur de l’habitacle. Le rire toujours au bord des lèvres, l’aventure qui continue, le dernier sprint jusqu’à la maison, jusqu’à son lit. Elle balance l’adresse au conducteur, et quand Ander apparaît à ses côtés, se redresse presque pour le chevaucher, et vient se glisser contre son oreille. « I hope you have money to pay for this, 'cause I don't. » Le rire qui se multiplie, alors qu’elle boucle la ceinture pour le voyage. Dernière étape avant le sommeil.

dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: in my head again --/ ankia.   in my head again --/ ankia. - Page 2 EmptySam 11 Mai - 3:40

∆∆∆

Il lui reste trop d'énergie, à Zekia. Elle la lui communique sans gêne — et Ander ne réagit pas. Mains dans les poches, les yeux rivés sur la gamine. Elle est belle. Et malgré l'heure, malgré son état, elle flamboie. Pétille en lui demandant, « Can’t you carry me home ? » Un instant, il se demande si elle est sérieuse — puis le regard de chiot vient le trouver. Sérieuse. Elle est sérieuse. « No. » Qu'il roule des yeux dans ses orbites. Sachant qu'il ne marchait qu'à peine assez droit pour rentrer seul, déjà — alors avec Zekia sur le dos, ce n'était même pas la peine d'y penser. « I don’t like cabs. We can walk. » « Alright. » Le message semble passé. Et il ne proteste pas, quand elle enroule son bras autour du sien. Continue de marcher à ses côtés. Le pas qui se stabilise, alors que celui de Zekia se désharmonise. Il ne le lui souligne pas. Avance sans protester. Sent sa tête contre son épaule. Son parfum qui vient lui lécher les narines. Douce Zekia.
Douce Zekia, à son bras.


« OOOOOHHHH ! »

Et aussi vite qu'elle s'est collée, elle est repartie. Le bras lancé vers un taxi, ne devant son corps entier à rester sur le trottoir que par la poigne qu'Ander enroule autour de son poignet. T'éloignes pas trop, toi. Le chauffeur semble la voir. Ralenti, à leur hauteur. Il la laisse aller. Met quelques longues secondes avant de se décider à la rejoindre. Se décider à l'approcher. À rentrer dans le taxi, avec un soupir. Elle lui a déjà donné l'adresse. S'approche, se colle. Zekia trop remontée. Zekia qui rit. « I hope you have money to pay for this, 'cause I don't. » Il n'entend rien, le chauffeur — mais il n'est pas con. Leur jette un regard, dans le rétroviseur, et Ander ferme à demi les yeux. « Yeah, we'll be fine. » Son bras qu'il passe autour des épaules de Zekia. Laisse le taxi le bercer. Laisse la route les porter. Soudainement trop fatigué, malgré l'esprit plus lucide depuis que ses tripes s'étaient vidées. Le sourire non loin des lèvres, mais l'énergie de l'y planter n'y est pas. Sa main se balance par-dessus la clavicule de Zekia. Caresse une seconde la peau qu'elle trouve, en lisière de son décolleté — puis s'arrête là. Les yeux fermés, la tête posée contre l'appui derrière lui. Et le trajet file plus vite qu'il ne le voudrait.

Rapidement, le taxi s'arrête à l'adresse demandée. La secousse des freins le tire de sa léthargie, alors qu'il ôte son bras. Renifle, se redresse. Sort quelques billets de sa poche, sous le regard suspicieux du chauffeur. Bientôt, les comptes sont réglés, et il tire lentement Zekia derrière lui pour la sortir de là. « Alright. I can carry you from here. » Y a qu'à monter les escaliers. Y a qu'à entrer dans l'appartement, et la porter dans la chambre à coucher. Ça lui paraît faisable, de là où il est. Malgré l'ivresse relative qui continue de le bercer. Malgré sa faiblesse, et son esprit embrumé par le sommeil et l'alcool. « Hop on. » Il se met dos à elle. Tend les bras. Prêt à la réceptionner, lorsqu'elle sauterait sur son dos. Prêt à attraper ses cuisses, et à la faire grimper les quelques marches qui la séparaient de chez elle. Décidément, j'fais tout.
J'ai payé
J'vais te porter
Rester à ses côtés

Et toi, Zekia
Toi, tu fais quoi ?

Toi, Zekia

T'existes

T'existes pour moi.


PAR MARS / @ZEKIA JAMES

dialogues :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: in my head again --/ ankia.   in my head again --/ ankia. - Page 2 EmptySam 11 Mai - 5:12

We’ll be fine, qu’il dit. La voiture avance et son bourdonnement régulier parvient à calmer un peu Zekia. La chaleur qui règne dans le taxi, la radio qui joue doucement, et la soudaine quiétude après le chaos. Plus rien à faire sinon attendre, sinon regarder le paysage défiler à travers la fenêtre. Le monde tourne un peu, mais ce n’est pas tellement l’ivresse qui la tient entre ses griffes, plus que la fatigue. Les paupières lourdes de Zekia, qui menacent de l’endormir dans ce taxi. Elle se maintient éveillée, par contre, aveuglée par les lumières des réverbères et des feux de circulation. Plus rien à contrôler, juste à se laisser conduire jusqu’à la maison. Elle est en sécurité, elle va bien, et Ander est à ses côtés. Elle l’entend respirer, sent son odeur. Son bras autour de ses épaules, comme poids rassurant. Ander est rentré auprès d’elle. Et ça lui réchauffe le coeur, ça lui donne envie de sourire. Et il est là, le sourire, un peu paresseux, fatigué, mais tout de même présent. Il l’a dit, we’ll be fine, et elle laisse sa voix se promener en écho dans sa tête. Le croit, entièrement, quand il lui murmure ça. We’ll be fine, you and me, me and you. Sa tête qui dodeline sur ses épaules, pour finalement se caler contre l’épaule d’Ander. La caresse sur sa peau qui finit de l’achever - et elle ferme les yeux, bercée.

Elle ne s’endors pas, pas vraiment. Juste un peu assoupie, beaucoup plus calme. Quand le taxi s’arrête, elle ne retient pas son baillement. Laisse Ander payer, et s’extirpe hors du taxi avec une certaine difficulté. Un remerciement pour le chauffeur, avant de tourner les talons vers la maison. Et ça lui paraît affreusement loin, son corps tellement lourd. Bercé par la route, par Ander à ses côtés, par sa douce caresse sur sa peau. L’envie qu’il continue, qu’il ne la quitte pas - et il sera là. « Alright. I can carry you from here. » Elle lève les yeux vers lui, et malgré la lourdeur de son corps, sourit à nouveau. « Really ? » L’étincelle de malice, elle le regarde se placer dos à elle. « Hop on. » Le léger gloussement d’amusement, alors qu’elle se mets en place. Un petit saut, pour atterrir sur son dos. Les cuisses attrapées, et le corps stabilisé. Elle est en confiance, Zekia, parfaitement en confiance - sait qu’il ne la lâchera pas. Alors elle se détend contre lui, sa joue posée contre sa nuque. Pourrait s’endormir juste là - mais elle ne le fait pas. Profite plutôt du moment, avec un petit sourire amusé.

Les marches montées, elle se laisse retomber au sol. Balade agréable, et parfaite pour terminer la soirée. Attrape ses clés dans son sac, dépose un baiser sur la joue d’Ander. Sans trop y penser, par amicalité, par tendresse. Merci. Trop fatiguée pour parler, elle déverrouille la porte en essayant de ne pas faire trop de bruit. Sait que son père doit avoir l’oreille tendue, au moins juste pour s’assurer qu’elle est rentrée. Chaussures et veste enlevés, les pas furtifs jusqu’à sa chambre, Ander sur les talons. Continue de se déshabiller, de mouvements lents et lourds, alors qu’Ander s’écroule sur le matelas sans demander son reste. Jeans retirés, t-shirt ample enfilé, elle se glisse sous les draps, à ses côtés. « Night. » Elle souffle, doucement. Se recroquevillant dans un coin, contre un Ander déjà assoupi. Sent sa poitrine se soulever, et son souffle sur sa peau. Le sommeil qui la cueille sans plus de difficultés.

We’ll be fine.
Of course we will.

[ rp terminé ]

dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: in my head again --/ ankia.   in my head again --/ ankia. - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
in my head again --/ ankia.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» GHOST IN MY HEAD (ft. THE peacekeeper)
» 08. Going out of my head !
» Taylor Vs. Melina
» –› And I'm feeling so small, It was over my head ‹– [Livre II - Terminé]
» Chala head chala [Sora & Mitsuki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #9 et #10 :: RPS-
Sauter vers: