Partagez

 

 deux pour le prix d'un. (mcdonald)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


avatar


Invité


deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty
MessageSujet: deux pour le prix d'un. (mcdonald)   deux pour le prix d'un. (mcdonald) EmptyLun 11 Juin - 11:21

D E U X              P O U R           L E            P R I X             D' U N
ft @kurtis mcdonald

la tête penchée dans le lavabo. le sang qui coule suite à l’eau qui se déverse sur ton visage.
ce soir, le combat était rude. ce soir t’as gagné de justesse. ce soir, vous avez donné un beau spectacle à ces gens qui se réjouisse de vous voir vous défoncer. de vous voir saigner comme des dingues. de vous voir recevoir tous ces coups. et vous… vous faites exactement ce qu’ils veulent. vous cogner et se sera à celui qui sera le plus fort. ce soir t’as été le plus fort, mais t’as reçu des putains de coups. et t’es rentré plutôt amoché.
personne à la maison. tant mieux parce que tu ne voulais croiser personne. tu n’as pas envie de te justifier. à aucun des garçons de la maison. alors satisfaction entière lorsque tu remarques cette maison vite. tu files simplement dans la salle de bain pour te passer de l’eau sur le visage.
ta lèvre abimée ne passera pas inaperçu, la cicatrice sur ton arcade sourcilière non plus. ça se voit à des kilomètres que tu t’es battu. au pire c’est ce que tu diras. que tu t’es battu, après tout, tout le monde a l’habitude que tu te battes. se serait pas du tout nouveau.
alors ouais tout le monde le croira. personne ne se doutera une seconde de ton petit secret que tu traines avec toi depuis  un petit moment maintenant. un secret que tu n’as pas envie de révéler aux membres de ta famille, à n’importe quel proche d’ailleurs. t’as pas envie qu’ils ajoutent ça aux autres conneries que tu fais déjà.
t’enlèves ton t-shirt et tu vas dans la cuisine pour prendre un truc bien frais. un truc congelé qui soulagera la douleur que tu ressens dans tes côtes.
porte d’entrée qui s’ouvre. putain. t’es pas prêt pour des réprimandes nocturnes, alors tu t’avances dangereusement vers la personne qui vient de rentrer. seul chemin pour aller dans ta chambre.
kurtis.
yo, t’rentres tard. petite banalité rapide. petite banalité inutile avant de partir dans ta chambre, sans réellement attendre de réponse de sa part. faire comme si de rien n’était. t’essayes d’être assez rapide pour que ton petit frère ne remarque rien. tu fermes la porte ensuite. t’attendras qu’il dorme pour aller prendre une douche. en attendant, t’as juste envie de te poser dans ton lit et fumer un pétard.
t’ouvres la fenêtre pour que l’odeur ne reste pas dans la chambre. pour ne pas qu’elle se repende dans le domicile.
Revenir en haut Aller en bas


Kurtis McDonald


( le bigmac d'la street )

/ avatar : reece king.
/ crédits : heresy/avatar, moi/sign.
/ autres personnages : betsi (n.peltz), brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), sage (c.desjardins), tad (a.piper).
/ nombre de messages : 5972
/ cartes en main : 25
/ âge : 24
/ statut : véritable bras cassé.
/ zone du queens : queens effervescent.
/ beau bordel :

deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty
MessageSujet: Re: deux pour le prix d'un. (mcdonald)   deux pour le prix d'un. (mcdonald) EmptyJeu 14 Juin - 14:37

kurtenny / deux pour le prix d'un /

Encore une soirée à traîner dans le quartier avec les potes, parce que c'est ce que tu sais faire de mieux. Sans doute que c'est ce que tu préfères aussi. Tellement que tu ne vois jamais le temps passer. Mais c'est pas bien grave Kurt, y'a jamais personne qui t'attend à la maison. Tu croises la famille parfois, balançant des bonjours, recevant des au-revoir. Une routine dont t'as l'habitude et qui te convient plutôt bien, finalement.
Tu montes les escaliers quatre à quatre jusqu'à ton chez-toi, et puis tu claques la porte à la volée à peine entré. « Yo, t’rentres tard. » Tu ne prends pas la peine d'appuyer sur l'interrupteur, tu reconnais la voix de Kenny autant que la silhouette que tu distingues par la biais de la lueur de la lune qui s'immisce timidement à travers les volets. « Ah bon ? » tu l'interroges de manière rhétorique avant de jeter un bref coup d'oeil à l'horloge accrochée au mur d'en face. Malgré le cadre cassé, elle fonctionne encore, contrairement à la montre qui orne ton poignet. Tu la gardes pour le style, parce que tu l'aimes bien, mais ça fait bien longtemps qu'elle n'a plus d'autre utilité que celle d'un vulgaire bracelet. C'est pas un problème Kurt, t'es pas du genre à courir après le temps, tu t'fiches pas mal d'avoir de l'avance ou même du retard. Si t'étais intéressé par les grands poètes épicuriens, tu dirais que "carpe diem" était sans doute un bon résumé. Vivre dans l'instant présent était déjà suffisamment éprouvant pour un mec de vingt-ans, inutile de te rajouter une pression supplémentaire qui, selon toi, n'avait pas lieu d'être de toute façon. « Dégage au pieu alors. » Certains diraient que t'es pas aimable. Pourtant, y'a aucune froideur dans tes propos. C'est votre façon à vous de communiquer ; ta façon à toi de lui souhaiter bonne nuit. Simplement. Et lui, il se tire dans sa piaule tel un courant d'air.
Tu te déchausses dans l'entrée, balançant tes baskets comme un caleçon sale, et te rends directement au frigo sans trop prêter d'attention à la gueule de ton frère. T'aurais peut-être du d'ailleurs. Ce n'est que lorsque tu sens le liquide dévaler le long de ta gorge que tu prends le temps de réfléchir un peu. Ça n'a duré que quelques secondes, peut-être même une fraction, mais merde... il avait pas la gueule défoncée ton frère ? Tu doutes un peu parce que c'est tellement habituel que tu sais plus très bien quand sa tronche est normale ou quand elle est amochée. Alors, histoire d'en avoir le coeur net, tu refermes le frigo et reviens sur tes pas pour rejoindre la chambre de Ken. Tu pourrais prendre la peine de toquer, mais chez les McDonald vous n'êtes pas franchement du genre à vous embarrasser de ce genre de politesses. Ta main s'abat sur la poignée et tu ouvres la porte d'une traite. « Attends, fais voir ta gueule », tu lâches le plus naturellement du monde. L'oeil concentré, tu guettes le moindre de ses gestes, le moindre indice qu'il pourrait dévoiler. Tu fais même pas attention au pétard, Kurt. « J'crois que t'es moche mais j'suis pas sûr. Du coup, je voulais vérifier. » Un petit mensonge teinté d'ironie, et ça passera.

_________________

- m o t h a f u c k a z all know who i am /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t66-kurt-mothafuckaz-all-know-who-i-am http://savethequeens.forumactif.com/t5236-kurt-big-mac En ligne
Invité


avatar


Invité


deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty
MessageSujet: Re: deux pour le prix d'un. (mcdonald)   deux pour le prix d'un. (mcdonald) EmptyMar 19 Juin - 14:43

D E U X              P O U R           L E            P R I X             D' U N
ft @kurtis mcdonald

allée, vas-y speed.
speed ken pour rentrer chez toi, même si t’as mal. plus vite tu y arriveras, moins tu auras une chance de rencontrer qui que ce soit dehors. pas de foutu question. alors, c’est ce que t’as fait, du mieux que t’as pu.
et une fois à la baraque, personne. satisfaction personnelle. pas d’autres mcdonald pour t’interroger, alors tu fais ce que tu fais tout le temps, tu t’essuie, tu passes de l’eau pour simple désinfectant. parce que t’as pas le temps de faire autre chose, ou simplement pas l’envie. tant pis. et puis tu vas chercher cette poche de froid. cette poche de froid qui te feras le plus grand bien.
porte qui s’ouvre. agitation. kurtis.
ah bon ? réponse à ta petite affirmation. dégage au pieu alors. ah l’amour fraternel, rien de mieux. t’aurais répondu quelque chose en règle général, parce qu’en vrai, t’as toujours quelque chose à répondre, mais là, t’as simplement envie de passer ton chemin et aller dans ta chambre. alors c’est ce que tu fais, tu calcules pas et ta petite tentative d’esquisse aurait presque pu marcher.
tu te pensais presque tranquille lorsque tu as allumé ton pétard, jusqu’à ce que tu vois la porte de ta chambre s’ouvrir et kurt débarquer. tu peux frapper aussi. chose qui n’arrivera jamais. pas de ça chez les mcdonald, pas de politesse de la sorte. attends, fais voir ta gueule. comme si c’était normal de demander ça. t’as pas été assez rapide ken, pas assez vive, parce que ton frangin, il a bien vu que t’avais quelque chose, en même temps c’est assez visible et faudrait être aveugle pour ne rien remarquer. j’crois que t’es moche mais j’suis pas sûr. du coup, je voulais vérifier. tu tentes un petit rire, qui déplace légèrement la poche de froid que tu remets en place. t’fais bien de vérifier, parce que je crois pas que j’ai déjà été moche un jour, alors j’vois pas pourquoi ça commencerait aujourd’hui. ouais kenny, t’arrêtes pas de te vanter, toujours. mais bon t’es comme ça, et même si c’est pour rigoler, tu ne t’arrêteras jamais. après tout quand on est beau faut le dire. c’est bon t’avais que c’était comme d’habitude, tu peux te barrer maintenant. beaucoup d’amour et de tendresse dans tes paroles. mais vous êtes comme ça et t’as pas envie qui t’assailles de dix millions de questions, alors tu veux couper court à ce pseudo de début de conversation. ouais, c’est pas la première fois et encore moins la dernière que kurtis te verra dans cet état-là. parce que c’est trop habituel pour surprendre n’importe qui, qui te connait un minimum. du plus lointain que tu te souviennes, t’as toujours passé ton temps à te battre, pour tout et surtout pour rien. dès qu’il y avait un problème, tu n’as jamais pu t’empêcher de sortir les poings avant de discuter. la discussion et la réflexion ça vient après. et fermes la porte en sortant, j’voudrais pas que ça sente dans toute la baraque. t’as pas envie que ton père sente cette odeur surtout. s’il n’y avait que les frangins mcdonald ça ne t’aurais pas dérangé plus que ça.

Revenir en haut Aller en bas


Kurtis McDonald


( le bigmac d'la street )

/ avatar : reece king.
/ crédits : heresy/avatar, moi/sign.
/ autres personnages : betsi (n.peltz), brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), sage (c.desjardins), tad (a.piper).
/ nombre de messages : 5972
/ cartes en main : 25
/ âge : 24
/ statut : véritable bras cassé.
/ zone du queens : queens effervescent.
/ beau bordel :

deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty
MessageSujet: Re: deux pour le prix d'un. (mcdonald)   deux pour le prix d'un. (mcdonald) EmptySam 30 Juin - 1:07

kurtenny / deux pour le prix d'un /

Pour l'avoir si souvent (et si longtemps) pratiqué, tu le connais Kenny. Tu ne sais que trop bien à quel point il est doué pour user de tactiques personnelles et passer à travers les mailles du filet. Mais toi Kurt, t'es pas dupe. Du moins, tu penses être suffisamment avisé pour remarquer quand il y a une couille (et pourtant, t'en as loupé des belles sans jamais te douter de rien). Et ce soir Kurt, tu flaires un truc pas net, encore moins net que sa gueule complètement défoncée - et ça, faut le faire. Parce que ça, c'est presque devenu une habitude ; c'est quand il a une jolie peau de pêche sans aucune égratignure que tu devrais t'inquiéter en réalité.
« Tu peux frapper aussi. » Frapper chez toi ? Il manquerait plus que ça. « J'ai frappé j'te signale », tu mens éhontément, la mine grimacière, mais n'ajoutes toutefois rien qui puisse prouver tes dires parce que c'est pas le sujet. C'est pas ce qui t'inquiète (en admettant que ça t'arrive de t'inquiéter). Il rit ton frère, comme si de rien n'était, et si ce n'est pas pour dissimuler quelque chose, alors tu ne t'appelles plus Kurtis. « T’fais bien de vérifier, parce que je crois pas que j’ai déjà été moche un jour, alors j’vois pas pourquoi ça commencerait aujourd’hui. » Là, c'est toi qui t'marres. Le rire roule au fond de ta gorge jusqu'à exploser à la face de ton aîné. « Tu sais qu'il y a une étude qui prouve qu'on est six à sept fois plus moche que ce qu'on voit dans le miroir ? », tu l'interroges rhétoriquement avant de t'adosser contre le mur le plus proche. « Alors te fais pas d'illusions. T'es moche, comme tout l'monde. » Il se remettra bien un jour de cette annonce, même si ça prendra sûrement du temps. T'as d'autres chats à fouetter que de flatter un ego déjà bien trop gros et trop lustré. « c’est bon t’as vu que c’était comme d’habitude, tu peux te barrer maintenant. » Tes muscles se crispent alors que tu ressens toute sa réticence. Tu comprends bien qu'il ne veut pas que tu t'en mêles, ni que tu fouines de trop près. D'ordinaire, t'aurais sans doute laissé passer, notamment parce que c'est pas ton genre de t'occuper des affaires des autres - en tout cas, jamais intentionnellement, encore moins consciemment. Mais il a trop bien joué l'esquive Kenny, et il insiste aussi intensément pour que tu t'casses. C'est pour cette raison qu'tu vas rester là Kurt. « Comme d'habitude ? » Ta voix part dans les aigus sans même que tu ne t'en rende compte. D'un geste vif, tu te détaches du mur sur lequel t'avais pris appui et contournes le lit pour te retrouver en face de ton frère, la tronche visiblement en travaux et le pétard coincé entre les lèvres. « T'es sérieux ? J'vais t'en foutre une autre dans la gueule si tu continues à me prendre pour un con. » Il était tant que Ken arrête de te voir comme un abruti fini qui gobe tout. « Qu'est-ce que t'as encore foutu ? T'es devenu charpentier et tu t'es retrouvé sous une avalanche de tuiles ? » T'ironises Kurtis, mais y'a rien de drôle. Parfois tu te dis qu'il finira mal s'il continue comme ça. Et t'as beau en rire plus que t'en inquiéter, ça t'fout la trouille (mais qu'un tout petit peu parce que t'es un bonhomme). « Et fermes la porte en sortant, j’voudrais pas que ça sente dans toute la baraque. » En guise de réponse, tu poses ton cul bien confortablement sur son lit, histoire de lui montrer très clairement que tu t'installes pour un petit moment. « Ah nan mais j'ai pas l'intention de partir maintenant. Et partage le pétard si tu veux pas que j'balance. » Sans même attendre qu'il ne te tende l'objet de ta convoitise, tu l'attrapes de toi-même avant de l’asséner d'un dernier mot d'amour pour la route : « T'es vraiment qu'un blaireau. »

_________________

- m o t h a f u c k a z all know who i am /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t66-kurt-mothafuckaz-all-know-who-i-am http://savethequeens.forumactif.com/t5236-kurt-big-mac En ligne
Invité


avatar


Invité


deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty
MessageSujet: Re: deux pour le prix d'un. (mcdonald)   deux pour le prix d'un. (mcdonald) EmptyDim 1 Juil - 18:45

D E U X              P O U R           L E            P R I X             D' U N
ft @kurtis mcdonald


pas assez rapide kenny ou un kurt beaucoup trop observateur. il débarque dans ta chambre sans prévenir. j’ai frappé j’te signale. petit mensonge que tu ne révèles pas. personne frappe dans cette baraque de toute façon, alors c’est pas aujourd’hui que ça commencera.
le petit a remarqué que quelque chose cloche avec toi. que t’es un peu amoché. du moins plus que d’habitude. tu sais qu’il y a une étude qui prouve qu’on est six à sept fois plus moche que ce qu’on voit dans le miroir ? tu hausses un sourcil face à sa petite remarque. alors te fais pas d’illusions. t’es moche, comme tout le monde. petit rire en coin alors que tu écoutes ton petit frère te raconter ces petites théories. ok, parles pour toi kurt, m’inclue pas dans tes études pourries. ça me concerne pas. kenny ou le gars qui se vante le plus sur cette terre. pour rigoler ou simplement pour raconter une simple vérité. à vous de voir.
peut-être que tu n’aurais pas dû insister pour qu’il se casse le petit, peut-être que si tu n’avais pas autant insisté, c’est ce qu’il aurait fait. mais tu le vois, qu’il n’a pas envie de bouger et ça te fait soupirer légèrement. comme d’habitude ? ouais bon d’accord, ce n’est pas exactement la vérité, mais c’est pas la peine d’en faire toute une histoire. t’es sérieux ? j’vais t’en foutre une autre dans la gueule si tu continues à me prendre pour un con. vas-y tapes. provocateur de première. mais crois pas qu’j’suis pas capable de rendre les coups. sourire en coin alors que tu tire une nouvelle fois sur le pétard. putain que ça fait du bien. et ça ferait encore plus de bien si tu n’avais pas à te soucier de l’interrogatoire ou la conversation que tu sens déjà arriver avec le cadet des mcdonald.
qu’est-ce que t’as encore foutu ? t’es devenu charpentier et tu t’es retrouvé sous une avalanche de tuiles ? c’est presque trop sérieusement que tu lui répond, putain, kurt. comment t’as deviné ? t’es pas aussi con qu’t’en a l’air en fait. t’as pas spécialement l’intention de lui dire que tu t’es lancé dans un nouveau délire depuis quelques temps. alors tu uses d’ironie pour essayer de lui faire comprendre que t’as pas envie d’en parler.
vas-y kurtis, barres toi, que tu penses intérieurement, alors que tu lui dis de fermer la porte, mais le gamin il se pose sur ton lit. ah nan mais j’ai pas l’intention de partir maintenant. et partage le pétard si tu veux pas que j’balance. est-ce que c’est de famille d’être chiant ou bien ? tu penses une fois de plus intérieurement alors qu’il s’empare de ton joint. t’as pas autre chose à faire que d’me faire chier ? genre j’sais pas aller te faire foutre peut-être ? si on vous entendait on pourrait presque ne pas croire que vous êtes de la même famille. mais ça a toujours été comme ça entre vous. beaucoup de mots doux et d’amour. et c’est peut-être comme ça dans toute les familles au fond. t’es vraiment qu’un blaireau. qu’il finit par conclure. t’as pas mieux comme insulte ? c’pas vraiment ce que j’t’ai appris, tu me déçois kurt. tu rigoles légèrement, et t’aurais peut-être dû te retenir, parce que ça te fait esquisser une grimace de douleur.
Revenir en haut Aller en bas


Kurtis McDonald


( le bigmac d'la street )

/ avatar : reece king.
/ crédits : heresy/avatar, moi/sign.
/ autres personnages : betsi (n.peltz), brynn (n.o'neil), cez (j.o'connell), sage (c.desjardins), tad (a.piper).
/ nombre de messages : 5972
/ cartes en main : 25
/ âge : 24
/ statut : véritable bras cassé.
/ zone du queens : queens effervescent.
/ beau bordel :

deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty
MessageSujet: Re: deux pour le prix d'un. (mcdonald)   deux pour le prix d'un. (mcdonald) EmptyMer 25 Juil - 13:12

kurtenny / deux pour le prix d'un /

Non seulement il est con Kenny (suffisamment pour participer et/ou initier des bastons tous les jours si ce n'est plusieurs fois par jour), mais en plus de ça, il a le melon. Heureusement que t'es pas de ceux qui s'amusent à éclater les pastèques à coup de battes de baseball, sans quoi ton frère ne serait déjà plus qu'un tronc. Et finalement, l'idée n'était pas si mauvaise ; ça lui éviterait de dire des conneries s'il n'avait plus de bouche. T'as failli penser que ça lui éviterait aussi de réfléchir à des conneries s'il n'avait plus de cerveau, mais ça, c'est son lot habituel finalement. Pris d'un fou rire intérieur, tu secoues vigoureusement la tête pour en chasser toutes les inepties qui s'y étaient installées. De toute façon, ton aîné et sa tronche de montgolfière se chargent de happer à nouveau ton attention (et de te prouver par la même occasion que le melon est bel et bien là). « Ok, parles pour toi Kurt, m’inclue pas dans tes études pourries. ça me concerne pas. » Tes épaules s'affaissent sous le poids du désespoir alors que tu te rends finalement compte qu'il était définitivement irrécupérable. « Excuse-moi, j'avais oublié que le conte Kenny de McDonald ne répondait pas aux grandes théories scientifiques », que tu railles en accompagnant tes propos de geste grandiloquents. D'accord, t'exagères peut-être un chouia parce qu'il ne s'agissait pas non plus de spéculations sur la composition d'un vaccin, simplement d'un postulat qui venait d'on ne sait pas trop où d'ailleurs, et que toi, tu avais trouvé tout bêtement sur internet. « Si les parents ont décidé d'en refaire un autre après toi, c'est bien que le résultat final n'était pas satisfaisant. » ça c'est une déduction qui te plaît un peu mieux, déjà. « Regarde, après moi y'a eu personne », tu ajoutes en désignant tout ton corps de tes deux mains. « Même en étant six fois plus moche que la manière dont je me vois dans le miroir, je reste plus beau que toi. » Tu grimaces légèrement. A trop le fréquenter, tu vas finir par avoir un ego démesuré toi aussi. Déjà que Bass joue dans la même cour que ton frère, c'est pas gagné pour garder ne serait-ce qu'un soupçon de modestie. Pour autant, même si tu sais pertinemment que Kenny n'a jamais été humble, tu sens le truc pas net, comme s'il cherchait à détourner la conversation d'une manière ou d'une autre. Il est imbu de sa personne, certes (et juste que là, tout va bien finalement), mais pas de la même façon que d'habitude. Alors t'insistes Kurt, tu grattes pour comprendre ce qui cloche et il semblerait que ça ait là aussi un rapport avec sa tête. Faut dire qu'il n'a pas été épargné cette fois. Toi par contre, il t'épargne plus que de raison en te faisant croire que tout est normal, et pour un peu, t'aurais presque pu gober ça. Mais Kurt, t'as décidé d'être chiant. Et quand t'as décidé d'être chiant, faut pas te prendre pour un con. « Vas-y tapes. Mais crois pas qu’j’suis pas capable de rendre les coups. » Tu lèves les yeux au ciel. Comme si t'étais pas au courant. C'est sa marque de fabrique de frapper, il le fait mieux que de parler en règle générale. « Ouais bah regarde ou ça t'mène, abruti. » Il t'énerve Ken quand il fait le malin comme ça. Il t'énerve quand il ne sait pas répondre autrement qu'avec les poings. Il t'énerve, mais y'a si peu de choses que tu prends au sérieux que ça ne t'empêche pas d'ironiser. Au fond, est-ce que t'es réellement inquiet ? « Putain, Kurt. Comment t’as deviné ? T’es pas aussi con qu’t’en a l’air en fait. » Ton majeur se lève majestueux devant le nez de ton aîné. « Moi j'en connais un ici qu'a pas seulement l'air. Et si tu veux un indice, c'est pas moi. » Ton doigt cesse finalement sa danse, préférant se libérer pour attraper le joint qui te fait de l'oeil depuis quelques minutes. Tu tires une taffe avant de te lever et te t'accouder à la fenêtre où tu en tires une seconde. « T’as pas autre chose à faire que d’me faire chier ? Genre j’sais pas aller te faire foutre peut-être ? » Ta tête se meut de gauche à droite de manière si naturelle qu'elle illustre parfaitement l'évidence de la chose. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle tu ne réponds même pas. Une insulte dans la gueule, c'était amplement suffisant pour qu'il sache ce que t'en penses. « T’as pas mieux comme insulte ? C’pas vraiment ce que j’t’ai appris, tu me déçois Kurt. » Tu te retournes doucement, un sourire narquois au coin des lèvres. « Si, j'ai mieux », que tu commences avant de laisser un silence d'une fraction de seconde faire office de petit suspense improvisé. « Mais toi c'est c'que t'es, un blaireau. Du coup, j'peux pas vraiment te servir autre chose, ce serait mentir. » T'esquisses un sourire un peu plus sincère quand tu vois finalement ton frère se marrer. Mais ce que tu remarques surtout, c'est que ça le fait douiller. « Sérieusement Ken... il s'est passé quoi ? Tu sais très bien que j'vais rien dire à Kal ni à papa. » ta voix se fait plus posée désormais, peut-être pour inspirer davantage confiance à ton frère. Tu prétends pas avoir de solution à ses problèmes de toute façon, tu veux juste savoir. Savoir ce qui lui valait ce genre de raclées quotidienne (si c'était vraiment du à autre chose qu'au fait qu'il soit indéniablement con).

_________________

- m o t h a f u c k a z all know who i am /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t66-kurt-mothafuckaz-all-know-who-i-am http://savethequeens.forumactif.com/t5236-kurt-big-mac En ligne
Contenu sponsorisé






deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty
MessageSujet: Re: deux pour le prix d'un. (mcdonald)   deux pour le prix d'un. (mcdonald) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
deux pour le prix d'un. (mcdonald)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux mascottes pour le prix d'une !
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)
» Droite populaire: attention danger fascisme imminent
» Liens pour le Tournoi De Risk Avec Humains & Photos des Prix
» Un casse pour deux [PV Ishii]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #3 et #4 :: RPS-
Sauter vers: