Partagez

 

 kill the pain / vince.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
kill the pain / vince. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyLun 11 Fév - 23:58

• • •
@vince barlow
Les mains tremblantes, et le froid qui fait secouer les os. Une fièvre glaciale que Mimi connaît bien - et elle sait qu’il n’y a qu’une seule manière d’y remédier. Trop longtemps depuis sa dernière dose. Elle essaie de calmer le jeu, depuis quelques temps. De ne pas se précipiter trop rapidement dans le fond du gouffre, et d’alléger un peu sa chute. S’occuper de son nouveau boulot, de son nouvel appartement. Trouver un équilibre dans tout ça, en essayant de ne pas tout gâcher comme la dernière fois. De ne s’écraser, comme la dernière fois. Et ne tuer personne au passage. La bouche sèche, elle marche rapidement à travers les rues du Queens. Elle sait bien qu’il n’y a qu’un moyen de remédier à la sécheresse dans sa gorge, qu’un moyen pour remettre son coeur à l’endroit et rattraper les pensées qui la hantent. Trop sobre. Trop sobre pour tout ça, trop sobre pour la nuit, trop sobre pour la vie. Mais quand elle avait voulu prendre ce qu’il fallait, elle n’avait plus rien. Les poches et les réserves vides. Alors elle avait laissé tout ce qu’elle faisait, n’avait même pas pris la peine de s’expliquer. Le coeur battant trop vite, et les doigts qui cherchaient trop quelque chose à quoi se raccrocher. Y’avait juste une personne à aller voir dans ce temps-là, et c’était Vince.

Vince était là, quand elle avait besoin. Il avait été là depuis les débuts, presque, ou alors on aurait bien dit que si. Il avait été là, à sa sortie de désintox. Et il serait là, encore. Visage familier, traits rassurants, l’âme contre lequelle elle pouvait s’échouer pour obtenir sa délivrance. Elle l’aimait, Vince. L’amour d’une junkie pour son dealer, un amour tordu, un amour de poussière. Mais c’était vrai. Et elle savait bien où le trouver - où elle le trouvait toujours. Ce coin de rue, où il traînait pour faire les affaires. Sinon, elle avait quelques autres adresses. Elle le chercherait toute la nuit s’il le fallait. Elle ne voulait pas faire confiance à quelqu’un d’autre. Heureusement, en arrivant au coin de la rue, elle l’aperçoit. Le soupir de soulagement qui passe ses lèvres, alors qu’elle approche. Mains dans les poches, yeux étincellants, le sourire chancelant. « Salut. » Elle lui fait signe, en s’approchant. Le regard un peu perdu, les cheveux en bataille autour de son visage. Vêtements peu adaptés au vent, mais elle le sent à peine. « J’ai besoin d’toi. » Petit sourire au coin des lèvres. « J’ai pas beaucoup, mais j’prendrai c’que tu peux m’donner. » Quelques billets froissés, mais ça lui obtiendrait au moins quelque chose. Du moins, elle espérait.

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Vince Barlow


( play your cards )

/ avatar : Pleskun
/ crédits : old money (avatar) solosands (signature) solsken (icon)
/ autres personnages : billie, roméo, amos, bart, rio & tony
/ nombre de messages : 528
/ cartes en main : 5
kill the pain / vince. Giphy
/ âge : 25
/ statut : en couple avec celeste, une relation fait d'amour et de haine, de passion violente
/ occupation : ancien dealer, reconverti en vigile pour le compte des McGrath, petite frappe préparant un grand coup, rêvant d'une autre vie
/ zone du queens : les zones d'ombres (hors queens, bronx)
/ beau bordel :

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptySam 23 Fév - 12:32

Rien n’a changé. Absolument rien. À peine plus riche qu’avant, pas assez pour te barrer comme prévu, tout plaquer et recommencer une nouvelle vie ailleurs, loin d’ici, loin des rues grises de new york. Non rien n’a changé, si ce n’est le stress de se faire chopper à chaque fois que t’entend une sirène au loin, ou a chaque fois que tu rentres chez toi. Pourtant aucun signe des flics, aucune info qui ne pourrais te laisser penser qu’ils sont sur ta piste, qu’ils ont le moindre doute à ton sujet, ou pour votre équipe. Pourtant tu ne peux t’empêcher de devenir méfiant, limite parano, d’autant plus prudent qu’à l’habitude. Ce soir, t’as changé trois fois d’endroit. Ne restant que quelques minutes au même postent, guettant chaque signe, dévisageant tous ceux qui osent passer par là. T'as pas vendu la moitié de ce que t’aurais dû, t’aura pas la tune dont t’a besoin. Et tu soupires. T’en voulais plus de cette vie-là, des longues soirées à tenir les murs du Queens pour gagner quelques billets, à faire passer les sachets, détruire des vies, des familles. Tu sais bien que ce que tu fais à des conséquences, bien plus importe qu’un simple badtrip sur un trottoir, tu saches bien que ça peut aller plus loin, mais à vrai dire et en toute connaissance de cause tu t’es jamais arrêté à ça. Parce que tu sais aussi que la rue c’est la loi de la jungle, que si n'est pas eux qui se font bouffer ce sera toi, et ça, ça tu l’envisages pas. Alors tant pis pour la morale et les vies brisées, le business était ta seule porte de sortie. T’aurais juste aimé ne plus devoir vendre après le braquage. Parce que c’est comme ça que ça devait se passer, tu devrais déjà être loin, les pieds dans le sable, un verre de rhum à la main. La belle vie. Tu fais passer un sachet, enroule les billets entre tes doigts, les ranges bien précieusement dans la doublure de ta veste. Encore quelques minutes et tu dégages, tu changeras de rue, de croisement, d’immeuble. Un coup d’œil de chaque côté, tu la vois arriver, droit sur toi. Mimi. Elle n'a pas changé Mimi. Et cette histoire dure depuis bien trop longtemps. Elle disparaît parfois. Tu l’imagines en désintox. Reviens toujours. Peut-être qu’au fond tu t’es un peu attaché à elle, peut-être que t’a un peu plus de remords à lui vendre ces merdes. Et ce soir encore elle confesse avoir besoin de toi, ou plutôt de ce que tu caches dans tes poches. Tu sais bien que ce n'est pas la personne qui l’intéresse, mais la substance qu’elle vend et les sensations qu’elle procure. Elle n'a pas beaucoup, elle prendra ce que tu veux bien lui donner. Tu soupires, un pied sur le mur derrière toi, tu secoue la tête en l’observant. « Je pensais que t’avais arrêté tout ça Mimi… », mais t’es pas son toubib, ni même son psy, ne t'es pas son père, ou même un ami. Tu’es que son putain de dealer, de vendeur, et ton but c’est de lui vendre. Point barre. « T'a combien ? »

_________________

coeur de gangster ☩
Ok, l'impression d'tomber sans jamais atterrir, j'ai fait ça toute ma vie, tu sais, j'mets ma peine de côté, j'essaye de pivoter, écrire des sons toute la nuit. dis-moi, regarde dans l'miroir, tu sais qu'on dit rien mais le cœur veut chuchoter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1635-prince-de-la-ville


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
kill the pain / vince. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyMer 27 Fév - 23:37

Avec Vince, ça avait jamais été compliqué. Mimi avait toujours apprécié ça de lui, y’avait pas d’histoires, pas de faux-semblants. C’était sans doute pour ça qu’elle s’était attachée à lui depuis ces années, que c’était vers lui qu’elle revenait toujours quand son corps criait trop famine. Le genre de faim compliquée à gérer. Le creux dans l’estomac, qui ne demandait pas un peu de bouffe mais autre chose. Les substances qui la pourrissaient de l’intérieur mais dont elle ne savait pas se passer. Pas pendant longtemps, du moins. Et Vince avait toujours été là pour la dépanner, pour lui filer un coup de main. Il ne faisait pas de conneries, pas avec elle, et elle n’avait aucune honte à revenir le voir. Même après les promesses, même après les disparitions, Mimi revenait et Vince était là. Sauf que cette fois, il ne paraît pas tellement enchanté de la voir là. Elle perd son sourire face au soupir qu’il laisse échapper, et la manière qu’il la regarde. Comme un peu nostalgique, un peu attristé. « Je pensais que t’avais arrêté tout ça Mimi... » Elle serre les dents. Non, pas toi aussi. Elle veut juste sa dose, veut juste pouvoir oublier, et pourtant les mots de Vince la secouent brutalement. Lui donne envie de frapper quelque chose, de hurler au monde. Mais il n’insiste pas, tout de même, en lui demandant combien elle a. Mimi renifle, sortant les billets froissés de ses poches. Compte ce qu’elle a, rapidement. « Dix-huit. » Pathétique, de n’avoir que ça dans sa veste. Elle devrait se payer un bon repas, avec ça, remplir son estomac et rentrer chez elle. Mais ce n’est pas ce qu’elle veut.

Et elle ne sait pas trop ce que c’est, si c’est la honte, ou si c’est le besoin de juste se confier à quelqu’un qui a toujours été là. Un visage connu, qui n’avait jamais vraiment été son ami, mais qui avait été une figure stable dans sa vie. Et qui n’avait jamais essayé de la changer. « J’avais arrêté, tu sais. » Gorge sèche, épaules haussées. Le petit sourire amer de l’échec, qui se glisse sur ses lèvres. « J’ai eu cinq mois. À la désintox. » Elle s’en souvient. Se souvient des regards fiers, des encouragements. Continue, Mimi. Tu vas y arriver. Et voilà où elle en était, à présent. Elle serre les dents. « Mais de qui j’me fous, sérieusement ? C’était stupide, comme idée. J’vais crever avant de devenir sobre. » Les mots marmonnés, avec une certaine lourdeur. Le petit sourire en direction de Vince. « Au moins, toi, t’es toujours là. » Visage rassurant. Stabilité dans la tempête.

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Vince Barlow


( play your cards )

/ avatar : Pleskun
/ crédits : old money (avatar) solosands (signature) solsken (icon)
/ autres personnages : billie, roméo, amos, bart, rio & tony
/ nombre de messages : 528
/ cartes en main : 5
kill the pain / vince. Giphy
/ âge : 25
/ statut : en couple avec celeste, une relation fait d'amour et de haine, de passion violente
/ occupation : ancien dealer, reconverti en vigile pour le compte des McGrath, petite frappe préparant un grand coup, rêvant d'une autre vie
/ zone du queens : les zones d'ombres (hors queens, bronx)
/ beau bordel :

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyDim 3 Mar - 17:38

T'avais jamais imaginé ta vie autrement, si tu devais arrêter le deal, les longues nuits à tenir les murs, les soirées étudiantes ou tu t’incrustes, faisant passer les sachets, encaissant les billets froissés. Tu fais ça depuis tellement longtemps, tu n'as jamais imaginé faire autre chose ici. Ne rien faire oui, ailleurs, te la couler douce pour le restant de tes jours, mais pas traîner ton cul dans un autre taff qui payera bien moins, qui te rapportera bien moins. Pourtant aujourd’hui t’y pense, à arrêter tout ça, à te reconvertir, te faire oublier quelque temps, éviter les flics qui pourraient te tomber dessus à tout moment. Te ranger quoi, te mettre au vert. T’y pense et tu sais pas quoi faire, tu’a postulé pour ce job, videur dans une boîte. Ça paye pas. Ça te bouffera toutes tes soirées, tous tes week-end, tu te feras chier, tu devras aussi faire chier ces petits fils à papa qui viendront foutre la merde dans le club, qui voudront paraître plus fort que toi, parce que plus riche. Ouais tu les détestes déjà, tu détestes déjà ton futur job. Merde. En attendant ce soir tu vends, liquide le stock, tu dois encore des tunes à celui qui te fournis, tu n'as pas vendu la moitié de ce que tu’aurais dû, ça te prendra au moins un ou deu soir de plus. Tu t’apprêtes à changer d’endroit, te rendre transparent, fantôme, t’attend qu’elle vienne à toi. Mimi. Peut-être une de tes clientes les plus fidèles, bien qu’elle disparaisse de temps en temps, qu’elle revienne toujours. Tu soupires en la voyant, tu lui fais remarquer, tu pensais qu’elle en avait fini avec tout ça. Mais t’es pas son putain de psy, et tu dois vendre ta came, et tu lui demandes. Combien elle a, combien elle veut. Dix-huit, des billets froissés qu’elle sort de sa poche comme si elle avait dû tapiner pour les avoirs. Tu prends l’argent qu’elle te tend, tu recomptes rapidement avant de sortir un sachet de ta poche, il y a un peu plus que dix-huit dollars, et ce n'est pas pour lui rendre service, c’est seulement guidé par la pitié que t’éprouve pour elle. Tu glisses le sachet dans sa main. « Fais gaffe, elle est bien dosée », tu lâches ses doigts qui accrochent le plastique, fourre ta main dans ta poche, l’écoute d’une oreille attentive quand elle t’explique, se justifie. Elle avait arrêté. Tout ça, cette merde. Pendant cinq mois. La dé intox. Une prouesse pour un camée comme elle. Et puis elle est retombé, plus bas surement, comme toutes les fois où elle retombera après avoir essayé. Tu hoches la tête, sceptique, tu sais pas si elle s’en sortira un jour cette gosse, et ça te fait un peu de peine. T’imagine sans difficulté qu’elle aurait pu avoir une bien meilleure vie si elle n'était pas tombé dans cette merde. Et dans son monde qui a peu de sens, t’es la seule constante, t’es toujours là. Tu secoue la tête, ton regard dans le sien. « Ouais bah plus pour longtemps… », tu te décolles du mur, sort un paquet de clopes avant d’en coincer une entre tes lèvres. « Je raccroche Mimi », tu ricanes, « j'tire ma révérence, j'me mets au vert », tu te rachètes une conduite, mais surtout, surtout tu t’éloignes des flics.

_________________

coeur de gangster ☩
Ok, l'impression d'tomber sans jamais atterrir, j'ai fait ça toute ma vie, tu sais, j'mets ma peine de côté, j'essaye de pivoter, écrire des sons toute la nuit. dis-moi, regarde dans l'miroir, tu sais qu'on dit rien mais le cœur veut chuchoter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1635-prince-de-la-ville


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
kill the pain / vince. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyMar 12 Mar - 22:58

Fais gaffe, elle est bien dosée. Mimi acquiesce. Le sachet est rassurant, rangé dans sa poche. De savoir qu’elle pourra s’y tourner rapidement, et apaiser la tempête dans sa tête. Le besoin de came, le besoin de planer. S’oublier pendant quelques heures. Mais elle prend le conseil de Vince. Elle lui fait confiance, sait qu’elle doit faire attention. Que trop souvent, elle a pu abuser, et passer un peu trop près de l’irrécupérable. Frôler l’overdose, flirter avec la mort. Les deux seuls destins pour une pauvre camée pour elle, de se faire retrouver dans un coin d’une rue crasseuse avec les yeux vitreux. Sinon, crever la balle entre les deux yeux après avoir accumulé trop de dettes. Mimi aime pas penser à ça. Mimi veut juste vivre, ignorer les conséquences en se plongeant dans l’ignorance. Mais pas le choix. C’était le genre de truc à ne pas oublier, si elle ne voulait pas répéter les erreurs du passé. Mais Vince il est là, Vince il bouge pas. Quand tout le reste se fracasse, quand ça s’est envenimé avec Ander, quand elle avait brisé le monde de Flip, Vince avait été là. Sauf que quand elle lui partage son sentiment, y’a quelque chose qui va pas. Un éclat dans son regard, qui fait en sorte que le coeur de Mimi tombe comme une pierre dans son estomac.

« Ouais bah plus pour longtemps… » Mimi le dévisage, les yeux agrandis par le choc. L’impression de vaciller, sur le bord de la falaise. La menace de la chute, qui dépend toujours de ses prochains mots. Et elle le toise, regard franc, le sol qui se dérobe sous ses pieds. « Pourquoi tu dis ça ? » Qu’elle demande, la voix qui tremble légèrement. « Je raccroche Mimi. » Et il rigole, sortant une cigarette de son paquet. La clope glissée entre ses lèvres, comme s’ils discutaient juste de la météo. Alors que ça fracasse le monde de Mimi. Ses derniers repères. « J’tire ma révérence, j’me mets au vert. » Et Mimi secoue la tête. Recule d’un pas, comme si on venait de la frapper en plein visage. « Q-quoi ? Tu rigoles, c’est ça ?! » Elle ne crie pas. Y’a juste de l’incompréhension dans sa voix, et la panique qui monte dans la gorge. Mais si Vince est plus là, qui le sera ? Qui ? « Tu peux pas faire ça. Tu… tu peux pas juste arrêter comme ça. Tu peux pas. » Elle relève les yeux vers lui, s’approche. Les mains qui tremblent, à l’idée de ne plus pouvoir se tourner vers lui. « Qu’est-ce qui s’est passé ? D’où ça vient, ces conneries ? »

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Vince Barlow


( play your cards )

/ avatar : Pleskun
/ crédits : old money (avatar) solosands (signature) solsken (icon)
/ autres personnages : billie, roméo, amos, bart, rio & tony
/ nombre de messages : 528
/ cartes en main : 5
kill the pain / vince. Giphy
/ âge : 25
/ statut : en couple avec celeste, une relation fait d'amour et de haine, de passion violente
/ occupation : ancien dealer, reconverti en vigile pour le compte des McGrath, petite frappe préparant un grand coup, rêvant d'une autre vie
/ zone du queens : les zones d'ombres (hors queens, bronx)
/ beau bordel :

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyLun 1 Avr - 22:08

Fallait bien que tu l’annonces, au moins à tes plus fidèles clients. Comme Mimi. Parce que Mimi ça faisait un paquet de temps qu’elle venait te voir pour de la poudre, des comprimés ou tout autre forme de ces substances magique. Est-ce que tu l’aime bien ? surement, comme un visage qu’on voit régulièrement, auquel on tient sans le savoir, comme une inconnue qu’on croise tous les jours à la même heure au coin de la rue. Mimi fait partie de ton paysage. De ta vie. Elle pourrait être ton amie si seulement elle n’était pas un putain de junkie accroc à toutes ces merdes. T’es presque sûr que tu pourrais t’entendre avec elle si seulement elle te rappelais par ta taularde, slash, Junkie, slash, génitrice. Pourtant t’a voulu y croire à chaque fois, quand les bruits de la ville et des rues te parvenaient aux oreilles, annonçant une Mimi en désintoxication. Peut-être qu’au fond t’a toujours espéré qu’elle s’en sorte, malgré le manque à gagner pour ton commerce. Mais aujourd’hui tu tires un trait sur tout ça, sur les longues soirées à tenir les murs, à attendre les clients, guetter les flics, devenir parano à chaque type louche qui t’approche –et y'en a un bon paquet-. Aujourd’hui tu sais que tu vas débuter une nouvelle vie, moins trépidante, à des années-lumière de ce que tu rêves vraiment. L’annonce fait comme un choc, tu le vois, dans ses yeux qui s’écarquillent comme deux ronds de flan. Elle te croit surement pas. Doit penser à une blague. Elle demande pourquoi. Tu pourrais lui donner toutes les raisons, lui expliquer les projets, le braquage passé, ceux à venir, le risque que présente ton business, le reste. Tu pourrais tout déballer, mais tu choisis le strict minimum. Tu tires ta révérence, rends le tablier de dealer du coin. Si ce n'est pas toi ce sera un autre, tu le sais bien, tu t’en fais pas pour elle. Elle ne comprend pas Mimi, ce que tu dis, elle ne comprend pas, ou refuse de comprendre, refuse peut-être tout simplement de l’entendre. Elle recule, un pas, tu l’observes. Son air horrifié, son visage qui cherche ton rire, comme si tu viens de lancer une bonne blague. Elle panique un peu, dans sa voix, son visage, ses gestes. Elle refuse, catégoriquement. Refuse l’idée que tu puisses t’en aller, que tu puisses t’arrêter, te le dit. Tu peux pas. Non tu peux pas la quitter. La laisser là. Tu peux pas et elle te demande d’où ça sort, d’où ça vient cette connerie. Tu soupires, lève les yeux au ciel, désabusé, hausse les épaules. « C'est pas des conneries Mimi… », t’attrape la clope qui pend au bout des lèvres, la fait tourner entre tes doigts, expire la fumée. « Je dois arrêter, c'est tout, je peux pas t’en dire plus », et puis de toute façon qu’est-ce que ça peut lui faire ? Qu’est-ce qu'elle fera de ses informations ? Tu crois pas qu’elles comprennent même avec les meilleures excuses du monde. Tu tires à nouveau sur la clope, l’observe un moment. Une main qui pousse son épaule, doucement. « Allez fait pas la gueule », tu ricanes un peu, essaie de la détendre. « Ça te donnera une bonne raison de raccrocher toi aussi », encore une fois, peut-être la bonne ? T’en doute. Tu sais bien que t'es pas indispensable, y'en a à tous les coins de rues des types comme toi qui vendent de la merde contre quelques billets.

_________________

coeur de gangster ☩
Ok, l'impression d'tomber sans jamais atterrir, j'ai fait ça toute ma vie, tu sais, j'mets ma peine de côté, j'essaye de pivoter, écrire des sons toute la nuit. dis-moi, regarde dans l'miroir, tu sais qu'on dit rien mais le cœur veut chuchoter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1635-prince-de-la-ville


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
kill the pain / vince. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyLun 15 Avr - 2:16

« C’est pas des conneries Mimi… » Il tire sur sa cigarette, et elle a envie de lui arracher des mains. De la tordre entre ses doigts et de la jeter par terre. Le désespoir au ventre, la détresse dans les yeux. Tu peux pas me faire ça, Vince. Tu peux pas m’abandonner comme ça. Elle sait pas pourquoi elle en fait tout un plat, après tout des dealers il y en a plein, son propre frère pour commencer, elle saura rebondir sans trop de mal. Et Vince, il a sûrement ses raisons pour raccrocher, mais elle aime pas ça, elle a l’impression de perdre un repère précieux et une des fondations de sa vie. Des années qu’ils se croisent pour qu’elle ait sa dose, et elle a pas envie de dire au revoir à tout. C’est égoïste, affreusement égoïste, mais c’est comme ça. « Je dois arrêter, c’est tout, je peux pas t’en dire plus. » Et elle laisse échapper un rire, un peu arrogant, un peu nerveux. Les bras qui se lèvent dans les airs pour retomber, qui claquent contre ses cuisses. Elle en oublie le manque et le besoin de se shooter, tellement ça va lui secoue le sol sous les pieds. Envie de lui hurler dessus, qu’il peut pas juste s’en aller, qu’il a des clients à s’occuper et qu’elle a besoin de lui. Pas envie de gérer personne d’autre, Vince elle lui fait confiance, il peut pas faire ça il peut pas. Il l’observe, et Mimi a les dents serrés, ses tripes serrées et la déception dans le visage. Elle sait pas pourquoi elle a envie de chialer comme ça, mais c’est plus facile d’être en colère contre lui que céder à tout le vide dans sa tête, au désespoir dans sa tête, et à sa gorge trop irritée par la drogue dont elle abuse.

Elle réagit à peine quand il la pousse, amicalement. La moue sur les lèvres, comme une gamine à qui on a enlevé sa glace. « Allez fait pas la gueule. Ça te donnera une bonne raison de raccrocher toi aussi. » Il rigole, et elle ne sait pas comment il fait pour prendre tout ça à la légère comme ça, comme s’il venait lui annoncer qu’il s’était acheté une nouvelle paire de souliers, tu peux pas lâcher comme ça Vince, tu peux pas me lâcher comme ça. Le rire amer qui passe les lèvres de Mimi, alors qu’elle croise les bras sur sa poitrine. « T’es mignon, ouais. C’est beau, l’espoir, mais ça fout pas grand chose. » Dans sa voix y’a de l’agacement, mais y’a aussi une certaine tristesse dont elle arrive pas à se débarrasser. Elle secoue la tête, Mimi. « J’en reviens juste pas, Vince. J’pensais que t’allais jamais me lâcher. » T’es pas juste, Mimi, qu’une voix dans sa tête murmure. Et elle relève la tête, s’approche soudainement un peu de lui. Le regard posé dans le sien, un peu détraquée soudainement. « Pourquoi tu peux pas me dire ? Hein ? Y’a quelqu’un qui te force à raccrocher ? » Elle hausse les épaules. Regard furtif derrière son épaule. « T’as qu’à l’dire, et j’vais aller m’en occuper, moi. Moi et Ander. On peut régler son cas. » Elle raconte n’importe quoi, sans trop savoir où elle s’en va, mais c’est le dernier élan du désespoir, peut-être que Vince n’a pas le choix, peut-être que tout pourra se régler.

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Vince Barlow


( play your cards )

/ avatar : Pleskun
/ crédits : old money (avatar) solosands (signature) solsken (icon)
/ autres personnages : billie, roméo, amos, bart, rio & tony
/ nombre de messages : 528
/ cartes en main : 5
kill the pain / vince. Giphy
/ âge : 25
/ statut : en couple avec celeste, une relation fait d'amour et de haine, de passion violente
/ occupation : ancien dealer, reconverti en vigile pour le compte des McGrath, petite frappe préparant un grand coup, rêvant d'une autre vie
/ zone du queens : les zones d'ombres (hors queens, bronx)
/ beau bordel :

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyMer 24 Avr - 21:34

T’as l’impression d’être devenu l’un de tes clients Vince, avec tes promesses qui sonnent faux, tes espoirs qui ne rencontreront que du vide, un néant, un trou béant où elles iront mourir. La rédemption. T’y crois-toi ? tu sais même pas, tu ne sais même plus. Tu sais juste que ça te conviendra pas cette nouvelle vie, ce nouveau taff. Bosser pendant des heures, niquer toutes tes soirées pour gagner quoi ? À peine de quoi payer un loyer et de quoi manger. C'est pas pour toi ça Vince, le métro, boulot, dodo, te relever tous les matins à la même heure, nourrir bobonne en attendant qu’elle te chie un môme ? Pas vraiment la vie dont tu rêves, pas vraiment ce que tu voudrais pour ton futur. Tu sais bien que tu’as besoin d’argent facile, d’un bon paquet de pognon planquer sous ton matelas pour subvenir à tes besoins. À ceux de ta sœur. Pourtant ton fait le choix de tout plaquer, de ranger ton costume de petit dealer du quartier, d’arrêter toutes cette merde. Tu sais bien que si les flics te tombent dessus cela pourrait attirer les soupçons pour une tout autre histoire merdique, celle du braquage. Et t’a certainement pas envie de passer les plus belles années de ta vie derrière les barreaux à attendre ton tour pour aller te doucher, ou à masser le dos de ton colocataire de cellule. Et t’aurais pu te barrer, sans donner aucune explication. Pourtant tu’es là, à rendre des comptes à Mimi sans même savoir pourquoi. Parce qu’elle te croit pas Mimi, croit pas que tu vas arrêter, veux pas y croire, voudrais pas perdre son fournisseur officiel et au fond, tu la comprends. T’es une stabilité dans la vie de beaucoup de gens, même si t’aime pas cette idée-là. Et puis Mimi c’est différent, parce que tu l’aime bien dans le fond, tu’as eu un peu de peine pour elle le jour où elle a disparu pour se faire désintoxiquer, t’en a eu encore un peu plus quand tu l’as vue revenir. Mais les affaires sont les affaires, et la rue est une jungle. Elle a l’expression d’une gamine, une moue sur ses lèvres, les bras croisés, croit pas en la rédemption, en la sienne quand tu lui dis qu’elle pourrait aussi raccrocher. Elle veut toujours ne pas y croire quand elle te dit qu’elle te pensait éternelle, que tu serais toujours là pour elle, que tu ne la lâcherais pas. Et puis, soudain elle s’approche, fait froncer tes sourcils, sur le point de reculer. Pourtant tu ne bouges pas, l’observe seulement, un sourire amusé quand elle te demande qui t’oblige à raccrocher. « Personne », tu ne secoue la tête, elle fait éclater un rire quand elle propose ses services. « Toi ? », un sourcil arqué, ton doigt qui la décrit, « avec tes petits bras tu vas leurs réglés leurs cas ? », tu ricanes, te moque, mais le geste est appréciable. « Personne ne m'oblige Mimi, je dois juste le faire », tu détournes le regard, observe les passants sur le trottoir d’avance, la voiture au coin de la rue. Depuis quand est-ce qu'elle est là ? Y a-t-il un homme à l’intérieur comme tes yeux te le font croire ? Tu te redresses, attrape le bras de la brune, l’entraine avec toi. « Viens on bouge ».

_________________

coeur de gangster ☩
Ok, l'impression d'tomber sans jamais atterrir, j'ai fait ça toute ma vie, tu sais, j'mets ma peine de côté, j'essaye de pivoter, écrire des sons toute la nuit. dis-moi, regarde dans l'miroir, tu sais qu'on dit rien mais le cœur veut chuchoter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1635-prince-de-la-ville


Mimi Wilkes


( play your cards )

/ avatar : laura b.
/ crédits : avatar et icons par mars ♡.
/ autres personnages : agnes, gaspar, zekia, dom et iryna.
/ nombre de messages : 2346
/ cartes en main : 105
kill the pain / vince. GWGNz1i
/ âge : 26
/ statut : errante, à détruire ce qu'elle touche, à ne pas pouvoir s'en empêcher, et à ne pas parvenir à le regretter. sauf quand il s'agit de sa moitié, son jumeau, son âme. dans le creux du ventre, la belle gueule d'un certain hoenikker.
/ occupation : âme brouillon. junkie, la plupart du temps. constamment renvoyée, la voilà qui veut prendre un job au sérieux. le club des mcgrath comme terrain de jeu.
/ zone du queens : ici et là, où on veut bien d'elle, où elle décide de s'oublier. les squats, les repères pour les âmes égarées. mais maintenant, un toit sur la tête, une vraie responsabilité. une chambre dans une maison de cinq étages, c'est petit, mais c'est tout ce qu'elle a jamais eu.
/ beau bordel : en cours -- miles / joel / vince / kaz / madalena / lais / ander (3) / bart / flip (3) / eden&ander / jaime / full.


Spoiler:
 

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyVen 10 Mai - 19:14

Elle a le coeur serré, Mimi, de voir tout son monde s’écrouler comme ça. Elle sait qu’elle exagère probablement, mais de voir Vince partir, c’est comme voir son passé s’effacer peu à peu. Ses repères se défiler, et les fondations s’éroder. Elle ne veut pas ça, Mimi, elle a besoin du peu de stabilité qu’elle possède, et elle trouvait ça en Vince. Vince il était toujours là, il était toujours le même, et voilà qu’il allait partir, voilà qu’il l’abandonnait. Alors elle se raccroche à ce qu’elle peut, aux idées complètement folles, après tout peut-être que c’est un complot, que Vince a des emmerdes et que y’a encore une chance de l’en sortir. Qu’elle pourrait aller voir quelqu’un, en parler à Ander, et ils iraient régler tout ça tous les deux, et Vince pourrait rester à ses côtés. Qu’elle ne le perdrait pas lui en plus de tout le reste, et que tout irait bien, tout irait bien. Mais alors qu’elle parle, c’est un sourire qui s’étire sur ses lèvres, et elle aime pas voir ce sourire. « Personne. » Qu’il dit, personne le fait raccrocher, mais elle y croit pas, Mimi, elle ne peut pas y croire. C’est plus facile de penser qu’il y a une histoire derrière tout ça, que ce n’est pas juste le choix de Vince de tourner le dos à sa carrière de dealer. Elle devrait le soutenir, lui dire que c’est pour le mieux - parce que ça l’est - parce qu’au fond, Vince est son ami et qu’elle veut le mieux pour lui. Mais elle est salement égoïste, Mimi, elle veut le garder à ses côtés, c’est plus rassurant comme ça. Sauf qu’il continue de rigoler, et Mimi plisse des yeux. « Toi ? Avec tes petits bras tu vas leur réglé leurs cas ? » Elle pince des lèvres, Mimi, et elle relève le menton. « Personne ne m’oblige, Mimi, je dois juste le faire. » La colère passe dans son regard, elle ne veut pas le croire Mimi. Elle a envie de lui gueuler dessus, de lui dire qu’il ne peut pas, elle a besoin de lui.

« Mais j’ai - » Elle le fait presque, en plus, mais soudainement Vince lui attrape le bras et l’emmène à sa suite. La surprise l’empêche de se débattre. « Viens on bouge. » Et elle le suit sans un mot, Mimi, elle sait qu’il faut pas rigoler avec ce genre de choses, après tout même si Vince a décidé de raccrocher il vient de lui vendre et ça serait bien le bout qu’il se fasse coincer ce soir. À cause d’elle. « Qu’est-ce qui se passe ? Qui t’as vu ? » Qu’elle demande discrètement alors qu’ils continuent à avancer dans les rues de New York. Elle lui jette un regard rapide, à Vince, le coeur qui se débat dans sa poitrine. « Tu te fais suivre ? » Et on dirait que ça consolide ses idées dingues que c’est juste un complot, que y’a autre chose que juste un choix de se détourner de sa vie, pas le choix. « Allez, Vince, dis-moi la vérité. » Y’a de la curiosité et un peu de désespoir, mais y’a aussi l’inquiétude dans sa poitrine qui soit en train d’arriver quelque chose à son vieil ami. « On s’connaît depuis assez longtemps. Tu sais que j’ferais pas exprès de te mettre dans les emmerdes. » Pas toi, Vince. Pas toi. Toi, t’as toujours été là pour moi. « Si tu m’dis c’qui s’passe, j’peux t’aider… » Les tentatives désespérées de se raccrocher à lui, de ne pas le laisser filer.

_________________
this fast lane living, it's a curse, better tell me what's your life worth. ///
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2299-bullet-in-a-gun-mimi http://savethequeens.forumactif.com/t2343-burn-out-mimi


Vince Barlow


( play your cards )

/ avatar : Pleskun
/ crédits : old money (avatar) solosands (signature) solsken (icon)
/ autres personnages : billie, roméo, amos, bart, rio & tony
/ nombre de messages : 528
/ cartes en main : 5
kill the pain / vince. Giphy
/ âge : 25
/ statut : en couple avec celeste, une relation fait d'amour et de haine, de passion violente
/ occupation : ancien dealer, reconverti en vigile pour le compte des McGrath, petite frappe préparant un grand coup, rêvant d'une autre vie
/ zone du queens : les zones d'ombres (hors queens, bronx)
/ beau bordel :

kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. EmptyVen 31 Mai - 20:25

tu te souviens encore de l’époque où tu as commencé à vendre, à passer tes journées et tes nuits à errer dans les rues, faire passer les sachets de main en main. T’étais qu’un gosse, treize ou quatorze ans, déjà bousiller par un système qui te faisait passer de foyer en familles d’accueil, ballotté de désillusion en désillusion. La même époque ou m'man commencé déjà à vous bercer de fausses promesses, à vous mentir sans scrupules. T’étais qu’un gosse qui la croyait encore, le cœur qui s’attachait aux promesses de familles heureuses, comme celle que tu pouvais voir dans ce pub débile pour le dernier gout de pizza, ou les dernières céréales à la mode. t’y croyais, aux promesses de m'man, quand elle disait qu’elle sortirait bientôt, pour te récupérer toi et Molly. et puis elle n'est jamais sortie. alors à cette époque le deal est apparu comme une solution, une échappatoire, la seule possibilité de gagner un peu d’argent pour espérer vous sortir de là, pour offrir à Molly ses rêves d’enfants, réparer ce que vos parents ont gâché. tu voulais qu’elle ait une enfance “normal”, ou au moins qui ressemble le plus possible à là ce qui était la norme. et puis c’était facile, fallait pas savoir grand-chose, quelques notions de grammage, un peu de calcul, et ta belle gueule pour te fondre dans la masse des soirées de fils à papa. T'a jamais pensé à arrêter après, même pas quand tu t’es fait arrêter plusieurs fois, même pas quand t’ont vu certains de tes clients ne jamais revenir, imaginant le pire de ce qui aurait pu leurs arrivées. T'a jamais pensé à passer à autre chose, parce que t’en avais besoin, c'était devenu nécessaire.

et ce soir tu tires ta révérence, devant ce qui s'apparente être ta meilleure cliente. Mimi qui comprend pas pourquoi tu veux arrêter, qui comprend pas l’idée saugrenue qui t’est passée par la tête ce matin-là, qui veut pas imaginer devoir trouver un autre gars de ton genre pour lui fournir sa dose. elle en trouvera un autre, tu le sais bien, et mimi restera un junkie. ça aussi tu le sais, même si au fond tu trouves ça dommage, parce que tu l’aime bien, parce que tu l’apprécies, parce qu’elle pourrait être heureuse autrement. et tu n'as pas le temps de lui expliquer les vrais raisons que tu l’emmènes déjà avec toi, la traine par le bras, t’éloigne de la rue, du croisement, de la voiture qui -tu crois- te surveille. elle ne comprend pas, pose des questions, te demande ce que t’a vu, si on te suit, si ce sont eux qui t’ont obligé à arrêter. tu la lâches un peu plus loin, agité, t’observe la rue autour de toi, les vas et viens un peu plus loin. Il y a rien pourtant Vince, rien que ton imagination, et tes nerfs trop à cran. Mimi veut savoir, propose de t’aider. tu ricanes, sur les nerfs, une main sur ton menton. “toi m’aider ? j'ai pas besoin de l’aide d'une junkie, merci”, et tu regrettes les mots à peine sortis, l’observe en t’arrêtant, souffle. “excuse moi…”, tu soupires une nouvelle fois, pose ton dos contre le mur, ta main dans la nuque. “Je crois que j’ai les flics au cul…”, tu relève la tête vers elle, hésite un moment. Tu sais pas si tu peux lui faire confiance, tu la connais, certes, mais de là à tout lui dire, t'en sait rien, tu pourrais pourtant, et sans t’en rendre compte tu parles déjà. “Je pourrais tomber pour bien plus que quelques grammes vendus dans la rue…”, tu serres la mâchoire, passe tes mains dans tes poches. elle la junkie, et toi le bandit, quel beau duo.

_________________

coeur de gangster ☩
Ok, l'impression d'tomber sans jamais atterrir, j'ai fait ça toute ma vie, tu sais, j'mets ma peine de côté, j'essaye de pivoter, écrire des sons toute la nuit. dis-moi, regarde dans l'miroir, tu sais qu'on dit rien mais le cœur veut chuchoter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1635-prince-de-la-ville
Contenu sponsorisé






kill the pain / vince. Empty
MessageSujet: Re: kill the pain / vince.   kill the pain / vince. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
kill the pain / vince.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Born to kill all lives...
» Crise du Pain !!!!
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» [RP] Boulangerie chez Lina et Arnoldo "L'amour du pain"
» Kill Bill 1 et 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: rising like a skyscraper-
Sauter vers: