Partagez

 

 Oh lights go down. (Kenan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Arya Warren


( play your cards )

/ avatar : Ester Expósito
/ crédits : ASTRA
/ autres personnages : kristina, peyton, meg.
/ nombre de messages : 1122
/ cartes en main : 275
Oh lights go down. (Kenan) Tumblr_ptdha4ng9q1s2nxzho5_250
/ âge : 20
/ statut : célibataire, un cœur trop abîmé qui ne demande pourtant qu’à être aimé.
/ occupation : étudiante en médecine et comédienne à ses heures perdues.
/ zone du queens : queens vert, chez son oncle, Nikolaï.
/ beau bordel :
you don't own me, i'm not just one of your many toys. you don't own me, don't say i can't go with other boys. don't tell me what to do, don't tell me what to say. and don't put me on display.

☾ ☾ ☾
lalicassey (4)owen
sloanbelkenanquinn (3)

Oh lights go down. (Kenan) Empty
MessageSujet: Oh lights go down. (Kenan)   Oh lights go down. (Kenan) EmptyDim 10 Fév - 20:20



oh lights go down
If these wings could fly
For the rest of our lives



Qu’est-ce qu’elle fait ici ? Devant la porte de cet homme qu’elle ne connait même pas. Il pourrait très bien être un vrai psychopathe, et cela ne l’inquiète pas plus que cela, Arya. Elle a juste envie de fumer, là, tout de suite. Ou plutôt, elle a besoin, de fumer. Une habitude, une sale habitude qu’elle a prise à Los Angeles. Elle a commencé à fumer quand la situation s’est envenimée avec son ancien petit-ami, David. Lorsqu’elle a commencé à se perdre, en réalité. Lorsqu’elle a laissé cette part d’ombre prendre possession de son être, de son cœur. Ce n’est pourtant pas la pire habitude prise ces derniers temps, ou plutôt, ce n’est pas le plus gros problème qu’elle a développé. La boulimie lui fait certainement bien plus de mal qu’un petit joint, qu’un peu d’herbe. La boulimie lui fait bien plus de mal que les nombreuses soirées en état d’ivresse. Et depuis qu’elle est ici, à New-York, depuis un mois, la situation ne va pas en s’arrangeant. Son état ne va pas en s’arrangeant. En réalité c’est même pire. Elle se sent tellement seule, tellement abandonnée, qu’elle a l’horrible impression que son cœur est en train de s’éteindre petit à petit. Et elle le cache, évidemment qu’elle le cache, mieux que personne. Elle joue la comédie depuis qu’elle est toute petite. Elle a toujours fait du théâtre, alors aujourd’hui, elle le met à profit. Sa fierté est devenue un masque qui lui sert à se protéger, à ne pas dévoiler sa souffrance au grand jour. Une souffrance qui la dévore de plus en plus chaque jour. Et pour qu’elle en arrive à sonner chez quelqu’un qu’elle ne connaît même pas, juste pour avoir un peu d’herbe, c’est que la petite bombe à retardement qu’elle est ne va pas tarder à exploser. Elle va de plus en plus loin, se brûle à chaque fois un peu plus les ailes. Elle frôle ses limites sans savoir quand est-ce qu’elle s’arrêtera. Est-ce qu’elle s’arrêtera ? C’est déjà la grande question. Frappant à la porte, elle attend, un peu angoissée tout de même, en se demandant comment est-ce qu’il va réagir. Elle ne connait que son nom, Kenan. Il était à l’université lui aussi, jusqu’à ce qu’il ne disparaisse, à en croire les personnes qu’Arya fréquente là-bas. Et puis au bout d’un petit moment, la porte s’ouvre, et elle tombe nez à nez avec ce beau brun. Ce beau brun, aveugle. Détail qu’elle ignorait, Arya. Salut heu… Kenan, c’est ça ? Demande-t-elle, d’une voix plutôt douce. Reste maintenant à lui expliquer pourquoi elle est ici. Ce qui s’annonce finalement beaucoup plus compliqué que prévu. On ne se connait pas, je m’appelle Arya. Je suis à l’université. On m’a dit que tu aurais peut-être quelque chose à vendre… Subtilité, zéro. De plus, elle vient de débarquer à New-York. Un mois à peine. Alors il n’a certainement jamais entendu parler d’elle, et puis l’université est tellement grande. Elle est un peu gênée, elle se demande même s’il s’agissait là d’une bonne idée, finalement. Mais maintenant elle est là, face à lui, alors il faut bien qu’elle parle. Après tout, elle ne connaît que très peu de personnes ici, alors qu’a-t-elle à perdre ?

CODAGE PAR AMATIS


_________________
i love to be free 
i’m young and i love to be young, i'm free and i love to be free, to live my life the way i want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2653-arya-pretty-poison http://savethequeens.forumactif.com/t2681-war-of-hearts-arya#96383


Kenan Brixton


( play your cards )

/ avatar : Sergio bae C.
/ crédits : bonnie.
/ autres personnages : nika, vise son profil.
/ nombre de messages : 321
/ cartes en main : 20
Oh lights go down. (Kenan) 1I39AN
/ âge : 24
/ statut : un coeur abonné absent. un coeur bien trop soucieux du bien des personnes qu'il aime. Petit homme a grandit trop vite, pensant réussir à vivre une vie digne, mais il se retrouve dans le noir glaçant de son propre subconscient. alors son cœur est parti, démissionnant, car qui voudrait d'un homme ne voyant pas la beauté des courbes féminines ?
/ occupation : petit dealeur, petit combattant, mais surtout footballeur américain grandiose, mais son rêve d'être pro vient d'éclater en dix milles morceaux. qui a déjà vu un aveugle jouer au football américain ? Personne. Alors. Il n'est plus rien sauf un déchet.
/ zone du queens : le queens contemporain avec Sage et les jumeaux.
/ beau bordel :
in progress

nevaeh aspen finnsage arya venus ✽ you ?



Oh lights go down. (Kenan) Empty
MessageSujet: Re: Oh lights go down. (Kenan)   Oh lights go down. (Kenan) EmptySam 16 Fév - 22:36

Had to have high, high hopes for a living. La musique qui hurle dans tes oreilles, sa fait chavirer ton myocarde. Prêt à t’envoler, prêt à te dire que tout ça c’était avant. Cette musique qui fait écho à ta vie, ton ancienne vie. Maintenant t’es le poids mort sur la vie de tes proches. Kelvin, Tara et Sage. Abandonner. Ne plus viser les étoiles, car ces dernières sont partis, disparu tout comme toi pouvant admirer la vie, flirter avec le monde. Ce monde est coupé de toi, tu n’es qu’enfermer dans une bulle où personne ne parvient à t’atteindre. Vole et tombe. T’aimerais avoir le pouvoir, la force de monter sur le toit, t’y penses, ça ronge ton esprit, ton être, mais tu y penses. Tu penses à eux, oubliant d’être égoïste, t’as toujours voulu le meilleur pour eux, toujours. Mais ils se retrouvent avec toi, incapable de relever le moindre défi, de viser la lune comme tu le faisais. Tu ne voulais que le meilleur, tu voulais les voir s’envoler, toucher tes étoiles pour voir leur sourire qu’ils ont toujours mérité sur leur visage. Mais t’as plus ce pouvoir. T’entend juste cette peine, ce malaise quand il te voit, toi tu ne fais que supposer. Tu pourrais demander, demander s’ils vont bien. Mais leur bouche ne t’offre que des mensonges, sans doute pour te soutenir, t’aider à remonter la pente. T’es une autre personne, certes tu es aveugle, mais c’est bien plus grand que ça. La musique qui défile dans tes oreilles te laisse des couleurs en rêve, des songes dont tu n’es plus sûr. Pas sûr que le rose soit si pâle, que le vert soit aussi compliqué à entrevoir. Tu n’y parviens plus et quand tu paniques, tu t’efforces de te souvenir, le souvenir de leur sourire, de ces mimiques parfois agaçante ou rassurante. Et t’as la larme à l’œil Kenan, car putain tu ne peux plus rien pour eux, plus rien pour toi. Mais t’es encore là. L’horreur. Te faudrait une nourrice, cessé de voir des personnes te dire que tu es capable de tout ce que tu faisais avant. Mais non. Non. T’as toujours envie de hurler que non. Mais tu les retiens ces cris, car à quoi bon t’époumoner inutilement ? Tu te renfermes dans un autre monde, un monde où tu es seul, la solitude est douce et meurtrière, alors que le reste du monde est un chaos à ton image. Le son découle, laissant les mots te briser un peu plus, te jeter ton ancienne vie à la gueule, sans que tu ne puisses rien faire, sauf t’apitoyer, seule chose que tu saches faire depuis un moment déjà. Les dernières notes glissent laissent ce goût amer en bouche. T’en as marre de la musique, marre de trouver des choses à contester partout. Le noir comme seule compagnie, enfoncer le cul dans le fauteuil qui te sert à broyer le noir dans lequel tu te tiens. Aucune lumière, rien sauf les bruits environnant. Les klaxons, le brouilla laissé par les habitants, les sirènes qui chantent te donnant envie d’être secouru, te donnant envie de soupirer le dernier souffle. Une boucle infernal, l’envie de te terrer à tout jamais dans un cocon, finir par rendre ton dernier souffle, puis penser à eux, avoir envie d’être fort pour eux. Une maudite boucle infernal, dans laquelle seul toi est bloqué par ce ténèbres. Un bruit sourd qui intervient dans tes pensées, un, puis deux coups. On frappe à ta porte encore. Que se passe-t-il ? T’en fiche,  tu ne vas pas le bouger ton cul. Pourtant tu le fais, tu le bouges. Un pas après un autre, les grimaces que tu tires quand tu rencontres un meuble, une chaussure, car t’es aveugle, tu avances donc sans même savoir où ton pied va atterrir. Porte que tu ouvres enfin avec un bras dur et un trait de visage fermé. «  Quoi ? »   Que tu lâches, alors qu’une réponse est presque automatique, une voix douce, l’antonyme du ton que tu avais utilisé. Kenan ? Ça sonne bien de sa voix, mais tu n’y fais même pas attention. Elle te veut quoi ? Elle est qui ? Encore quelqu’un qui vient te faire chier ? Stoïque. Tu arques un sourcil en levant les yeux au ciel, des yeux que tu aurais dû cacher, car tes pupilles elles ne savent pas où se poser, quoi regarder, façon là où elles se poseront, la couleur sera toujours aussi obscur. T’as compris son allusion, mais t’as pas envie, clairement t’es qu’un pauvre con. Le business est fini, ça a ruiné ta vie, tu as ruiné ta propre vie, comme un con.   « Toi tu connais pas les gens et tu viens comme ça ? »   Que tu lâches violemment. La main toujours posé sur le rebord de la porte. «  Je connais pas d’Arya et j’ai rien à vendre ! »   Que tu finis par lâcher. «  T’as pas mieux à faire de ta vie ? »    Tu es dur, bien plus qu’avant, tu le sens pourtant dans cette douce mélodie qu’est sa voix, qu’elle n’a pas l’air très sûre d’elle. Mais pourquoi tu te soucierais d’une autre personne ? Pourquoi.    


@arya warren Oh lights go down. (Kenan) 946831849 -me suis un peu lâchée et encore me suis retenue Oh lights go down. (Kenan) 697000959 -

_________________

—Le ciel est toujours beau. Même quand il fait nuit, quand c’est pluvieux ou nuageux, c’est toujours un beau spectacle. C’est ce que je préfère dans vie car je sais que si jamais je me sens perdu, seul ou effrayé, il suffit que je lève la tête et le ciel sera toujours là… toujours aussi beau.—
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2007-il-y-a-toujours-de-la-lumiere-dans-ce-monde-meme-en-plein-coeur-de-la-nuit-kb http://savethequeens.forumactif.com/t2150-l-obscurite-de-ma-prison-kenan#78734


Arya Warren


( play your cards )

/ avatar : Ester Expósito
/ crédits : ASTRA
/ autres personnages : kristina, peyton, meg.
/ nombre de messages : 1122
/ cartes en main : 275
Oh lights go down. (Kenan) Tumblr_ptdha4ng9q1s2nxzho5_250
/ âge : 20
/ statut : célibataire, un cœur trop abîmé qui ne demande pourtant qu’à être aimé.
/ occupation : étudiante en médecine et comédienne à ses heures perdues.
/ zone du queens : queens vert, chez son oncle, Nikolaï.
/ beau bordel :
you don't own me, i'm not just one of your many toys. you don't own me, don't say i can't go with other boys. don't tell me what to do, don't tell me what to say. and don't put me on display.

☾ ☾ ☾
lalicassey (4)owen
sloanbelkenanquinn (3)

Oh lights go down. (Kenan) Empty
MessageSujet: Re: Oh lights go down. (Kenan)   Oh lights go down. (Kenan) EmptyMar 26 Fév - 19:48



oh lights go down
If these wings could fly
For the rest of our lives



Une partie d’elle le regrette. Une partie d’elle se dit qu’elle exagère, qu’elle ne devrait pas être là, aujourd’hui. Une partie d’elle sait qu’elle fait n’importe quoi. Une toute petite partie, au fond de cœur. Mais une autre, une partie bien plus grande, a envie de fumer. Une partie bien plus grande a envie de se détruire. De se pousser à bout. De trouver ses limites. Une partie d’elle a besoin de cela. Parce qu’au fond elle n’a plus que cela. Laissée par tous, par toutes les personnes qu’elle a aimées. Laissée par les personnes qui ne devaient jamais l’abandonner. Elle n’a plus que cela. Cette foutue souffrance qui s’immisce petit à petit au creux de son cœur. Cette souffrance qui la ronge. Ces foutus vomissements. Parce qu’elle préfère fumer, oui. Elle préfère fumer, là, maintenant, plutôt que d’avoir une nouvelle crise. Une crise qui la mettra plus bat que terre. Une crise qui la laisserait là, minable, au sort. Une crise de trop, une qu’elle ne pourra peut-être même pas supporter. Mais Kenan, lui, il n’a rien demandé. Et elle doit bien avouer qu’elle ne s’attendait pas à cela, Arya. Elle ne s’attendait pas à tomber sur un homme malvoyant. Elle ne voulait pas le déranger, jamais. Et elle s’apprête à s’excuser, elle s’apprête à s’excuser de le déranger. Mais sa réaction est tellement violente, bien trop violente, que finalement, elle n’a pas le temps. Elle n’a pas le temps de dire quoi que ce soit, en réalité. Elle est surprise, bien évidemment. Mais à son tour, elle se braque. D’une voix beaucoup plus sûre d’elle, elle reprend la parole. Oh, je vois que monsieur est susceptible. Aveugle ou non, elle ne se démonte pas, Arya. Peut-être parce qu’elle s’est bien trop laissée écraser par son ancien petit-ami. Peut-être que parce que désormais elle ne veut plus laisser n’importe quel homme la souiller. Contradictoire, lorsqu’on sait qu’elle se souille déjà bien assez elle-même. Ce n’est pas ma faute si ta réputation te précède. Elle croise les bras, un signe de défense. Quel pauvre con. Voilà ce qu’elle se dit, sur le coup. Encore un de plus. Pourtant, lorsqu’elle voit son visage, il a l’air si doux, si gentil. Mais ce n’est vraisemblablement qu’une apparence. Peut-être qu’elle devrait plutôt essayer de calmer le jeu mais c’est plus fort qu’elle. C’est à l’intérieur d’elle, maintenant, cette colère. Cette souffrance. Et Kenan, il n’a rien demandé. Ce n’est pas sa faute. Mais c’est lui qui la prend en pleine figure, cette colère. Peut-être que la réciproque est vraie. Peut-être qu’Arya aussi se prend sa colère à lui. J’allais m’excuser, mais visiblement tu n’en vaut pas la peine. Tais-toi, Arya. N’en rajoute pas. Mais cette petite boule de colère ne peut se retenir. Alors qu’au fond, ce n’est peut-être pas pour rien, si elle a été mise sur le chemin de ce garçon. Si ce garçon a été mis sur son chemin à elle.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
i love to be free 
i’m young and i love to be young, i'm free and i love to be free, to live my life the way i want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2653-arya-pretty-poison http://savethequeens.forumactif.com/t2681-war-of-hearts-arya#96383


Kenan Brixton


( play your cards )

/ avatar : Sergio bae C.
/ crédits : bonnie.
/ autres personnages : nika, vise son profil.
/ nombre de messages : 321
/ cartes en main : 20
Oh lights go down. (Kenan) 1I39AN
/ âge : 24
/ statut : un coeur abonné absent. un coeur bien trop soucieux du bien des personnes qu'il aime. Petit homme a grandit trop vite, pensant réussir à vivre une vie digne, mais il se retrouve dans le noir glaçant de son propre subconscient. alors son cœur est parti, démissionnant, car qui voudrait d'un homme ne voyant pas la beauté des courbes féminines ?
/ occupation : petit dealeur, petit combattant, mais surtout footballeur américain grandiose, mais son rêve d'être pro vient d'éclater en dix milles morceaux. qui a déjà vu un aveugle jouer au football américain ? Personne. Alors. Il n'est plus rien sauf un déchet.
/ zone du queens : le queens contemporain avec Sage et les jumeaux.
/ beau bordel :
in progress

nevaeh aspen finnsage arya venus ✽ you ?



Oh lights go down. (Kenan) Empty
MessageSujet: Re: Oh lights go down. (Kenan)   Oh lights go down. (Kenan) EmptySam 9 Mar - 15:16

T’avais pas le cœur d’aller ouvrir cette porte. La solitude et le noir t’entourant te donne l’impression d’être mort, te donnant une chance de ne plus être un poids pour quiconque ni même pour toi. C’est tentant parfois de tout arrêter, de dire adieu, mais t’es faible. Incapable de le faire, pas cap de franchir ce cap. Peut-être que pour trouver la paix, trouver la mort après tant de fois à l’avoir caressé du bout de tes doigts, tu pourrais tenter toi-même à ta vie, peut être que cette fois ce serait ta chance. Pour le moment t’as juste galéré comme toujours pour atterrir à la porte, t’as aucune idée de qui avait été devant cette dernière avant d’entendre la voix de la jeune femme se propager jusqu’à toi. Tu ne prêtes presque pas à la douceur et à la mélodie que joue sa voix en exposant ton prénom. Tu ne sais pas trop pourquoi tu es ainsi, avec tout le monde, t’as envie de rester dans une bulle, que personne ne vienne te déranger. Que tu succombes tout simplement au monde, que tu les laisses vivre tout en crevant dans ton coin. T’es lugubre, tu ne penses à rien d’autre. T’as plus envie de vivre, plus envie d’être ce chat avec ces neufs vies, sans doute plus qu’utiliser, alors c’est quand qu’il rend l’âme ce con ? Tes pensées sont aussi noires que le néant qui règne en toi, plongé dans l’obscurité à tout jamais. Avant t’était enjoué, t’avais envie d’en découdre avec la vie, encore et encore. Mais c’est sans doute passé, peut être que la balle a endommagé plus que ta vision, bien plus. Après tout elle a saccagé toute ta vie.  Puis tu ris à ses mots, toi qui as jeté ton amertume en pleine face de cette Arya, inconnue à ton souvenir, elle te pique. «  Non juste un connard ! »  Que tu lances. T’es pas susceptible, tu t’en balances d’être blessé, qui pourra plus le faire que tu ne l’es déjà ? On ne peut pas te mettre encore plus à terre, t’es déjà enterré, alors non. «  Bin fait moi plaisir va voir ces gens et dis leur que le kenan il est mort ! »  Un sourire qui se tord sur ton visage, t’as la tête rivé sur un endroit, sans même être sûr que la fille est là. Tu ne sais pas trop te repéré ou alors tu penses ne pas savoir le faire et tu le fais bien. Tu ris à gorge déployé et tu cherches la poignée … «  Si tu savais à quel point t’as raison … si seulement tu le savais … j’en vaux pas la peine, pourquoi t’es venu ici ? »  Que tu lâches. «  Après tout venir voir un gars qui n’a plus rien pour lui depuis qu’il est plongé dans le noir pour avoir de quoi tirer, autant dire que ouai j’en vaux pas la peine, mais toi alors tu vaux la peine de quelques choses ? »  tu ne sais pas sur qui tu tires, tu ne sais pas qu’elle est aussi bousillé que toi, t’en sais que dalle, façon t’es trop occupé à tenter de fermer la porte et autant dire que t’es tellement con qu’en tirant la porte, tu l’as prend dans la jambe, mauvais calcul. «  putain ! »  que tu lâches alors que tu finis par grimacer laissant ta main frotter tes yeux sous les lunettes qui tombent, alors que tu cherches juste un peu de vie , une once de vie en toi, vivant, mais mort. Calcul compliqué.  


@arya warren Oh lights go down. (Kenan) 946831849

_________________

—Le ciel est toujours beau. Même quand il fait nuit, quand c’est pluvieux ou nuageux, c’est toujours un beau spectacle. C’est ce que je préfère dans vie car je sais que si jamais je me sens perdu, seul ou effrayé, il suffit que je lève la tête et le ciel sera toujours là… toujours aussi beau.—
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2007-il-y-a-toujours-de-la-lumiere-dans-ce-monde-meme-en-plein-coeur-de-la-nuit-kb http://savethequeens.forumactif.com/t2150-l-obscurite-de-ma-prison-kenan#78734


Arya Warren


( play your cards )

/ avatar : Ester Expósito
/ crédits : ASTRA
/ autres personnages : kristina, peyton, meg.
/ nombre de messages : 1122
/ cartes en main : 275
Oh lights go down. (Kenan) Tumblr_ptdha4ng9q1s2nxzho5_250
/ âge : 20
/ statut : célibataire, un cœur trop abîmé qui ne demande pourtant qu’à être aimé.
/ occupation : étudiante en médecine et comédienne à ses heures perdues.
/ zone du queens : queens vert, chez son oncle, Nikolaï.
/ beau bordel :
you don't own me, i'm not just one of your many toys. you don't own me, don't say i can't go with other boys. don't tell me what to do, don't tell me what to say. and don't put me on display.

☾ ☾ ☾
lalicassey (4)owen
sloanbelkenanquinn (3)

Oh lights go down. (Kenan) Empty
MessageSujet: Re: Oh lights go down. (Kenan)   Oh lights go down. (Kenan) EmptySam 30 Mar - 20:22

☾ ☾ ☾

oh lights go down
(kenan & arya)

Il a l’air à bout. Il a l’air à bout de son existence. Fatigué de vivre. Fatigué de devoir certainement lutter pour vivre. Il n’a pas toujours été aveugle, elle le sait, parce que personne à l’université n’a jamais parlé de lui comme une personne en cécité. Peut-être que c’est arrivé il y a peu. Peut-être qu’il ne s’en est pas encore remis, peut-être qu’il n’a pas accepté son nouvel état. Au fond, le ton monte entre eux, alors qu’ils pourraient peut-être se comprendre, tous les deux. Mais Arya ne baisse pas les armes. Désormais, elle en est incapable. Elle est incapable a tellement de colère, tellement de haine en elle. Elle est complètement déconnectée de la fille qu’elle était autrefois. Complètement déconnectée de toutes émotions, de tous sentiments. Parce qu’elle s’est fermée, Arya. Elle s’est fermée à l’instant même où elle a compris que chaque personne la ferait souffrir. Elle s’est fermée et il est maintenant presque impossible de débloquer le verrou sur son cœur. Alors elle se contente de le laisser déblatérer. Le laisser se rabaisser seule. Elle n’a aucune envie de s’abaisser à lui répondre, après tout, il est certainement bien plus malheureux encore qu’elle. Il n’a plus rien pour lui, c’est ce qu’il lui avoue, empli de colère. Et il a peut-être raison, après tout. La vie est faite de déception. Et Arya n’est pas certaine de pouvoir faire quoi que ce soit pour lui, même si elle le souhaitait. Pourtant, lorsqu’elle le voit claquer la porte sur sa jambe, et faire tomber ses lunettes au sol, elle se décide finalement à s’arrêter. S’arrêter de déverser tout ce qu’elle ressent de négatif sur lui. - Attend, c’est bon… Calme toi. Sa voix est légèrement plus douce. Elle prend sur elle, parce qu’au fond, peut-être qu’elle entrevoit une occasion de déverser toute sa noirceur avec quelqu’un. Elle se baisse alors pour ramasser ses lunettes, puis elle s’approche de lui, attrape doucement la main de Kenan. - Tiens. Elle place ses dernières entre les doigts du beau brun pour qu’il puisse les remettre, ses doigts effleurant les siens. Et puis elle laisse passer une seconde, deux secondes, elle laisse un silence s’installer, un silence un peu plus doux. Juste avant de reprendre la parole. - Ecoute, je suis désolée d’être venue chez toi comme ça. Je n’aurai pas dû, je ne sais rien de toi et c’était juste… Nul de ma part. Nul. Pitoyable, surtout. Pitoyable d’avoir besoin de se détruire pour se sentir mieux, paradoxalement. Nul d’avoir besoin d’aller quémander un peu d’herbe pour ne pas avoir à se faire vomir. C’est nul, oui, mais c’est trop tard, et à part réparer, elle ne peut plus rien faire maintenant. - Est-ce que tu… T’as besoin de quelque chose ? Elle est là, maintenant, et en voyant l’état du beau brun, Arya se dit qu’elle pourrait rester et essayer de l’aider, si il a besoin de quelque chose. 


_________________
i love to be free 
i’m young and i love to be young, i'm free and i love to be free, to live my life the way i want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2653-arya-pretty-poison http://savethequeens.forumactif.com/t2681-war-of-hearts-arya#96383
Contenu sponsorisé






Oh lights go down. (Kenan) Empty
MessageSujet: Re: Oh lights go down. (Kenan)   Oh lights go down. (Kenan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh lights go down. (Kenan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friday Night Lights ~ Partneariat
» Mesaj pou dwayen kinan m Malice
» # 1 - I SEE THE LIGHTS.
» Under the City Lights • top
» Ghost lights

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: rising like a skyscraper-
Sauter vers: