Partagez | 
 

 mauvaises ondes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Nana Sforza


/ avatar : corberó
/ crédits : bb ana (old money)
/ nombre de messages : 3390
/ cartes en main : 2450

/ âge : 27
/ statut : insatiable depuis dix années, lcoeur brisé, oublié entre les bras des hommes.
/ occupation : tenancière à ta manière, la matrone, mama italienne du nighclub des mcgrath.
/ zone du queens : queens contemporain avec serpentine que t'héberges.
/ beau bordel :
Dangereuse et sensuelle,
sous ta pluie sucrée.
Au creux de tes griffes,
je suis revenue.

ATLAS MCLAREN/ MIMI WILKES/ KEZIAH MAYNARD/ TOBY FLEMING/ NEVAEH MCGRATH/ MALONE O'BRIEN/ EMILE SARTIER/ EDEN ALEÏEV/ BASILE HUGTON/ SERPENTINE GIRARDI.


MessageSujet: mauvaises ondes.   Dim 13 Jan - 21:10

soir où tu ne travailles pas, nuit où tu peux profiter comme tu l'entends. ça te fait un bien fou. ou pas. t'as passé les derniers jours à t'enfermer dans le boulot, à ne faire que cela. pour ne rien penser. pour ne plus sentir la colère, la tristesse, ton cœur endommagé et lourd par un espèce de connard. tu ne comptais pas réellement te rendre en ces lieux ce soir. c'était soit rester chez toi à ne rien foutre, soit aller t'envoyer en l'air avec un mec lambda juste pour oublier. et puis, t'avais eu ce message. la proposition, de ce mec, reda. garçon que t'avais rencontré quelques années plus tôt, homme avec qui t'avais autant pris de plaisir entre ses bras qu'en discutant avec lui. c'était le genre de relation que t'aimais bien. sans prise de tête avec une sorte de règle établie. vous étiez dans le même mood, dans les mêmes attentes. tout ce qui te fallait pour ce soir. même si oui ou non, tu rentrais seule chez toi. même à discuter autour d'un verre, comme tu le faisais en cet instant avec lui, t'allait. assise face à lui, dans ce bar du quartier animé, t'avais la tête posée sur ton poing, souriante, écoutant ce qu'il était en train de te raconter. renchérissant. "tu lui as vraiment dit ça ? la pauvre fille..." ta tête qui secoue ton carré strict alors qu'elle va de gauche à droite lentement, tu te désoles pour elle, t'en reviens pas qu'il sorte ce genre de chose mais que les filles accourent toujours pour lui. non, t'es pas à mettre dans le même panier qu'elles. t'accoures pas après reda comme elles le font, comme un genre de groupies ou de femmes qui tombent amoureuses au premier regard ou après un coup dans les toilettes.

@ismaël sartier @reda kahal

_________________
j'dois t'avouer qu't'es l'une des filles que j'estimais le plus,
mais c'est triste,
et j'te fixe,
j'te l'dis chérie,
t'existes plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1203-diggin-in-my-inner-me-nana http://savethequeens.forumactif.com/t1269-wake-up-bitch-i-ain-t-dead-yet-nana


Ismaël Sartier


/ avatar : j.lorente
/ crédits : neon cathedral.
/ nombre de messages : 228
/ cartes en main : 512

/ âge : 28
/ statut : requin sanguinaire, entre les reins du paradis. le cœur arraché depuis bientôt dix ans.
/ occupation : homme de main du paternel.
/ zone du queens : un joli loft dans le queens traditionnel.

MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Lun 14 Jan - 10:51

il doit être vingt deux heure quand tu pénètres dans le bar.
vingt-deux heure et une minute quand tu t'installes au bar, et que tu commandes un whisky à jim comme à ton habitude.
vingt deux heure et cinq minutes quand jim te sers. eh, y'a ton pote là bas. avec une de ses gonzesses. un sourire se dessine sur ton visage fracassé, t'as pas besoin qu'il mette un nom dessus pour savoir de qui il s'agit. reda, y'a que reda qui traîne ici avec toi et qu'est capable de ramener une fille dans ce bar de merde. la réfléxion n'est pas longue, tu vas aller le saluer, parce que tu veux qu'il voit ta sale gueule - celle encore marquée par un cocard vieux de trois jours- et parce que t'es trop curieux pour partir sans savoir à quoi ressemble sa nouvelle prise. t'avales ton verre d'une traite après avoir poser un billet de dix dollars sur le comptoir.
vingt deux heures et quinze minutes quand tu avances entre les tables, quand tu reconnais le dos de celui que tu considères comme un frère. vingt deux heures seize, quand t'aperçois nana en face de lui et que ton visage se décompose. elle a ses airs des bons jours, son sourire enjôleur, son rire l'est tout autant. t'as l'estomac qui se noue, le cœur qui se serre, le sang qui ne fait qu'un tour.
il est vingt deux heures et dix sept minutes quand t’attrapes reda par l'encolure et que le soulèves avec hargne. tu fous quoi là ?! t'es menaçant, t'as élevé la voix, t'as bousculé une table. le regard de glace. ton visage se tourne vers la femme, t'as toujours pas lâché reda. me dite surtout pas que vous baisez tout les deux. que tu siffles, tes yeux allant de l'un à l'autre. t'as l'espoir d'une réponse qui te fera regagner ton sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Lun 14 Jan - 12:20

pas de prise de tête ce soir, juste passée une bonne soirée et parler un peu, presque sans arrière pensée. nana elle est cool, sans problème, vous vous connaissez; pourtant ça faisait longtemps que tu l'avais pas appelé, ni même vue ou croisée dans la rue. un mois au moins t'y pensais pas trop jusqu'à checker son numéro de téléphone dans ta liste et sans attendre, tu lui as envoyé ce message pour vous rejoindre dans un bar du centre ville.
vous vous rejoignez quelques heures plus tard, depuis d'soirée tintée de deux verres d'alcool pour désinhiber.  t'as pris un truc que tu prends jamais, pour goûter, et t'as commencé à lui raconter comment t'as jarté ton plan cul de l'autre soir, pour qu'elle sente bien qu'il fallait pas qu'elle revienne te voir. t'as été cru, un vrai connard comme à ton habitude, et t'as le sourire quand tu vois nana rire. tu t'sens fort, invincible devant tes exploits de caïd, mais t'as pas vu le coup venir.
t'entends la table de derrière buter, et une ombre se placer juste derrière toi, t'es dos à la salle, t'as pas le temps de te retourner que tu sens une main te relever d'une force que tu connais. ismaël, dans toute sa rage et sa splendeur. ton meilleur pote, qui vient te menacer en te chopant le col. tu lèves les bras, tu comprends rien, tu sens les vapeurs de son verre de sky et d'instinct tu réponds. putain frère, il t'arrive quoi ? tu vois dans ses yeux que c'est grave, un truc pas net et le seul détail que tu captes c'est bien la manière dont il regarde nana. bordel. sa question plante le décor. tu t'y attendais tellement pas que tu préfères pas lui dire que oui, tu l'as déjà touché elle aussi. tes mains se posent sur ses épaules et tu forces pour qu'il te lâche. déconne pas isma, depuis quand c'est devenu un délit bordel. si c'était pas le sang, tu lui aurais déjà foutu un coup dans la tête, mais t'attends de voir si il est bien conscient de ce qu'il fait avant de réagir violemment. tu regardes nana légèrement désemparé en attendant qu'ils lâchent le morceau, un truc clair qui te ferait voir là ou t'as foiré.
Revenir en haut Aller en bas


Nana Sforza


/ avatar : corberó
/ crédits : bb ana (old money)
/ nombre de messages : 3390
/ cartes en main : 2450

/ âge : 27
/ statut : insatiable depuis dix années, lcoeur brisé, oublié entre les bras des hommes.
/ occupation : tenancière à ta manière, la matrone, mama italienne du nighclub des mcgrath.
/ zone du queens : queens contemporain avec serpentine que t'héberges.
/ beau bordel :
Dangereuse et sensuelle,
sous ta pluie sucrée.
Au creux de tes griffes,
je suis revenue.

ATLAS MCLAREN/ MIMI WILKES/ KEZIAH MAYNARD/ TOBY FLEMING/ NEVAEH MCGRATH/ MALONE O'BRIEN/ EMILE SARTIER/ EDEN ALEÏEV/ BASILE HUGTON/ SERPENTINE GIRARDI.


MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Lun 14 Jan - 13:27


radar en alerte. c'est pas bon, vraiment pas bon. tu devrais pas, mais ton putain de coeur manque tout de même un battement quand tu le repères. quand tu réalises qu'il est là, qu'il s'avance vers vous. rien qu'une micro seconde, ton regard surpris croise le regard fou du brun. et déjà, son attention retombe sur reda, ton partenaire de la soirée. t'as pas ltemps de dire quelque chose qu'il est déjà sûr lui. bordel. poigne qui lève l'autre homme, poigne qui les fait se déplacer de quelques pas, loin de toi et la voix du dernier arrivé qui claque dans la pièce pourtant jusque là bien animée. quelques conversations qui se taisent, pour les plus proches de vous, tu te redresses légèrement. passer le cap de la surprise, t'as le sang qui bout dans le cœur. t'hallucines franchement. "qu'est-ce qui te prend putain ?" tu craches pour ismaël, ton questionnement interne dépassant la barrière de tes lèvres, toujours le cul posé sur ta chaise. et sa question siffle, son regard qui se pose sur toi. pardon ? en quoi ça te regarde ? connard. toi t'es toujours au stade à penser qu'il joue au coq devant un inconnu juste pour... tu sais même pas pourquoi. ses paroles de l'autre jour te reviennent en mémoire, enfin, du moins celles qui sont toujours dans ta mémoire et tu fronces les sourcils. mais l'autre répond, le pousse, prononce son prénom et ton corps se fige. tu les regardes tour à tour comme chacun d'entre vous. jeu de regards. c'est quoi ce bordel ? l'un désemparé, complètement surpris, l'autre enragé, complètement fou. et au lieu de calmer le jeu, tu sais pas cqui te prend. ou ce sont ses mots qui te hantent. ou c'est une p'tite vengeance personnelle, sorry reda. parce que tu te mets à sourire d'un p'tit sourire en coin, tes épaules qui se haussent. "ça nous arrive de baiser comme des lapins, oui, quand on svoit. pourquoi ?" et tu ramènes ton verre à tes lèvres, un air désinvolte sur la face alors qu'au fond de toi, tu te demandes carrément ce qui les lie, alors que tu sais que tu ne devrais pas faire cela et essayer de calmer le jeu.

_________________
j'dois t'avouer qu't'es l'une des filles que j'estimais le plus,
mais c'est triste,
et j'te fixe,
j'te l'dis chérie,
t'existes plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1203-diggin-in-my-inner-me-nana http://savethequeens.forumactif.com/t1269-wake-up-bitch-i-ain-t-dead-yet-nana


Ismaël Sartier


/ avatar : j.lorente
/ crédits : neon cathedral.
/ nombre de messages : 228
/ cartes en main : 512

/ âge : 28
/ statut : requin sanguinaire, entre les reins du paradis. le cœur arraché depuis bientôt dix ans.
/ occupation : homme de main du paternel.
/ zone du queens : un joli loft dans le queens traditionnel.

MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Lun 14 Jan - 18:13

une caméra cachée.
ça ne peut rien être d'autre. t'es presque en train de regarder autour de vous, de chercher le putain de cameraman. reda il est désemparé, t'as la poigne ferme quand tes yeux se posent sur nana qui trouve de mieux à faire que se mettre à hurler. vous avez attiré l'attention, t'as attiré l'attention tout seul comme un grand. ton meilleur pote en rencard avec ton ex. tu crois rêver. et alors qu'il se détache de toi avec force, t'as les sourcils qui se froncent. t'as envie de lui répondre, quand il balance sa merde. mais y'a la femme qui t'en empêche, y'a son sourire bien trop fièr de jeter de l'huile sur le feu. parce que les aveux sortent de sa bouche, à elle, qu'elle ne trouve rien de mieux à faire que continuer à siroter son verre. y'a un grognement qui s'échappe d'entre tes dents serrées. ça t'amuse ?! que tu gueules alors que tes yeux la fusillent. tu te retournes, pour faire face au frère. y'a ton front qu'est venu se coller au sien avec ardeur. t'es tellement con, qu'il a fallut que tu te tapes la mère de ma gosse !? que tu craches, tes deux mains agrippées à son t-shirt comme si tu voulais t'empêcher de lui envoyer un coup de boule. et en plus, tout ce qu'elle attend c'est que je t'en colle une. t'as les mâchoires crispées, le coeur détraqué. perdu entre l'amitié, l'amour et la haine. tu fermes les yeux, essayant d'effacer les images qui se dessinent sur l'écran de tes paupières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Mar 15 Jan - 9:38

tu la vois avec ce regard de défis accroché sur son visage, et ça tombe comme un poing en pleine face. ils se connaissent, ils ont un passé commun et toi t'es le pauvre con entre les deux. t'as les yeux écarquillés, la respiration courte quand tu le vois s'énerver de plus belle, et nana, elle regarde en sirotant son verre, ce spectacle qui tourne déjà mal. les gens autour ne s'en mêlent pas, pourtant ils vous voient pousser tout ce qui se trouve autour de vous. tu le connais vengeur ismaël, voir plus que violent et tu sens la sentence s'abattre sur toi sans avoir même comprendre ce qu'il s'est passé entre eux. ce sont les mots de ton frère, qui finiront par retirer tous les doutes, et ceux de nana pour ouvrir un peu plus la brèche. t'aimerais lui dire de la fermer, toi tu préfères rien dire pour le moment. sauf qu'il lâche rien isma et il recommence à te menacer de ses mains sur ton tee-shirt. tu détestes ça, tu supportes pas qu'on tire sur tes vêtements, injustice. elle lui a fait un gosse, t'en savais rien. putain, quelle merde. t'as les sourcils qui se froncent, tu veux qu'il te laisse, mais tu sens un truc qu'il émane de son corps, une rancœur dont il tente de se détacher en vain. mais c'est trop pour toi, maintenant, qu'il arrête de te foutre la corde au cou pour une histoire de cul. vos fronts collés, tu veux rester calme malgré la tempête qui commence à gronder dans tes mains. tu l’attrapes par la nuque pour le maintenir. écoute bien, soit tu m'lâches, soit ça va terminer mal. tu presses un peu plus tes doigts contre son cou, une menace que tu ne souhaites pas mettre à exécution. comment tu voulais que je sache bordel ?! c'est la colère maintenant qui frappe à ta porte, et t'aimerais dire à nana de la fermer. qu'elle arrête d'envenimer le foutoir dans lequel vous vous êtes fourrés. j'te jure frère me touche même pas. ou ça va partir trop loin pour qu'on en revienne indemne.
Revenir en haut Aller en bas


Nana Sforza


/ avatar : corberó
/ crédits : bb ana (old money)
/ nombre de messages : 3390
/ cartes en main : 2450

/ âge : 27
/ statut : insatiable depuis dix années, lcoeur brisé, oublié entre les bras des hommes.
/ occupation : tenancière à ta manière, la matrone, mama italienne du nighclub des mcgrath.
/ zone du queens : queens contemporain avec serpentine que t'héberges.
/ beau bordel :
Dangereuse et sensuelle,
sous ta pluie sucrée.
Au creux de tes griffes,
je suis revenue.

ATLAS MCLAREN/ MIMI WILKES/ KEZIAH MAYNARD/ TOBY FLEMING/ NEVAEH MCGRATH/ MALONE O'BRIEN/ EMILE SARTIER/ EDEN ALEÏEV/ BASILE HUGTON/ SERPENTINE GIRARDI.


MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Mar 15 Jan - 10:35

ça t'amuse ? tu hausses les sourcils, pose ton menton sur ton poing. oh mon coeur, pas trop, t'es juste en train de flinguer ma soirée et mon coup. et t'as une sale gueule au fait. tu balances, toujours avec la même émotion sur le visage avec un mouvement de menton pour son coquard. c'est plus fort que toi. toujours bien plus fort. tu ne peux pas t'en empêcher. mais dans une autre situation, dans une autre vie, là où il ne t'aurait pas balancé toutes ses horreurs, sourire en coin, en pleine face, t'aurais tenté d'apaiser les choses. après tout, toi non plus t'étais pas au courant, qu'ils se connaissaient. tu le vois à son visage, dans son regard à reda, lui non plus. et alors que le ismaël se retourne de nouveau vers l'autre homme, tu peux pas t'empêcher de le regarder, t'essayer de capter les yeux de reda pour t'excuser du regard auprès de ton ami, faisant un geste de tes mains pour lui faire comprendre que t'étais pas au courant non plus, que tu savais rien. tu sais pas s'il te voit parce qu'ismaël gueule un peu plus, colle son front et tu tiltes à ses mots. tu te figes. c'est une blague ? ta mâchoire qui se serre, tes yeux qui se froncent, tu peux pas retenir la phrase suivante alors que t'as fini ton verre, alors que tu le poses un peu fortement sur la table. t'as la mémoire courte putain ? jt'ai dit d'oublier le fait qut'as été père. et que toi et moi, on est liés, qu'on l'a été. donc merde, lâche-le et recule. t'es une garce, sans doute, parce que tu prends plus le partie, d'une certaine manière, de reda. mais après tout, encore une fois, vous ne saviez pas. t'as surtout pas envie que les coups pleuvent, même si t'estimes qu'ismaël les mérite amplement. et leurs voix se mêlent à la tienne, surtout celle de reda qui le menace à son tour. tu te lèves, tu crains que ça tourne réellement mal.

_________________
j'dois t'avouer qu't'es l'une des filles que j'estimais le plus,
mais c'est triste,
et j'te fixe,
j'te l'dis chérie,
t'existes plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1203-diggin-in-my-inner-me-nana http://savethequeens.forumactif.com/t1269-wake-up-bitch-i-ain-t-dead-yet-nana


Ismaël Sartier


/ avatar : j.lorente
/ crédits : neon cathedral.
/ nombre de messages : 228
/ cartes en main : 512

/ âge : 28
/ statut : requin sanguinaire, entre les reins du paradis. le cœur arraché depuis bientôt dix ans.
/ occupation : homme de main du paternel.
/ zone du queens : un joli loft dans le queens traditionnel.

MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Mer 16 Jan - 7:14

le problème avec nana, c’est qu’elle a jamais su la fermer. elle te le prouve encore ce soir, en ouvrant continuellement sa bouche pour baver de la merde. ça te file le tournis cette histoire, ça te file la gerbe de les imaginer tout les deux au pieu. c’est pour ça que tu grognes, que t’as choppé ton frère par son haut que ton front brûlant s’est écrasé contre le sien. t’en as plus rien à foutre de ce qui se passe autour, t’as oublié l’endroit, les gens qui finiront par vous ramasser à la petit cueillerez ou le patron qui risque d’appeler les flics de peur de voir son bar détruit du sol au plafond. tes phalanges sont enfoncés contre le tissus et reda il a ancré les siennes dans ta nuque. deux fauves, qui se jaugent. la température grimpe et la colère dans sa voix pourrait te refaire toucher terre. comment pouvait-il savoir. t’as pas envie de le cogner, pas lui, pas comme ça, pas pour ça. surtout pas devant le sourire ravi de nana. mais elle a les mots tranchants, les mots qui cognent le coeur. et tu lâches reda, tu te désintéresses de lui pour te tourner vers la femme qui s’est mise debout maintenant. que j’oublie ?! tu hurles, ton visage qui se déforme sous la rage qui t’anime. un rire finit par s’échapper de tes entrailles, il n’annonce rien de bon. c’est vraiment tout ce que tu trouves à m’dire ?! que j’oublie, que j’passe mon chemin, que je fasse comme si sa mort ne me touchait pas ! t’as la voix d’un détraqué, les gestes aussi. nouveau regard pour l’ami. ça dure depuis combien de temps reda ? t’as le regard attristé, tu veux que lui te dise la vérité. parce que dans le fond, tu pourrais le pardonner, lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Mer 16 Jan - 12:03

c'est entre lui et elle, entre toi et lui, mais aussi entre elle et toi. un trio qui tourne mal, des incompréhensions qui se percutent trop violemment. la solution est là sous tes yeux, et ça te prend aux tripes quand il avoue ce lourd passé qui les unis. tu t'attendais pas à ça, nana c'était juste un coup, puis maintenant vous vous entendez bien c'est tout, c'est sans prise de tête, pas comme entre elle et lui c'est évident. tu commences à les connaitre, lui, il est ton double en deux fois plus enragé et ça te brise de le voir perdre cette confiance qu'il a pour toi. tu le vois dans ses yeux, dans les vibrations de sa voix, qu'il est touché au plus profond de son âme. mais toi reda, t'y es pour rien et tu continueras de le clamer même si il ne te crois pas. et cette femme entre vous qui crache son venin, perfidie que tu ne lui avouais pas encore. tu captes son regard pour un court instant, tu y signes l'incompréhension pure mais la détermination cachée. ils ont mal tous les deux et tu le ressens plus vif que jamais. c'est tordant de cette naissance avortée, de la violence qu'ils mettent chacun dans leur mot. et tu assumes sans pour autant rester sur tes gardes. il finit par lâcher ton col et tu respires un peu mieux. il se tourne vers elle pour lui cracher au visage ces remords qui le bouffe. avide de sens, tu te retrouves mêlé à l'histoire et ça te tue de lui faire ça à ismaël, si t'avais su, jamais vous auriez sauté le pas. finalement, il se retourne à nouveau vers toi en te posant la question qui te tue sur place, impossible de lui mentir, mais ça va lui faire tellement de mal de savoir ça. t'es fidèle à l'amitié reda, c'est bien là ton seul point fort. tu soupires. j'sais pas putain, on s'est rencontrés quand t'étais en taule je crois. avant lui et toi, avant tout ce bordel. comment ils ont fait pour ne pas s'en douter avant ? mais c'est pas ce que tu crois, on s'voit rarement et pas pour... baiser à chaque fois. t'as peur d'entendre à nouveau la voix de nana pour qu'elle démonte tout encore une fois. tu veux pas qu'elle l'ouvre pour embraser les braises qui commencent à peine à s'éteindre. tu lui dis la vérité. rien de plus et t'espère qu'il te croira. j'savais pas isma pour votre... fille. tu m'en as jamais parlé, pourquoi ? t'es conscient d'enfoncer un peu plus la couteau dans la plaie, mais y'a ce truc dans l'équation que tu captes toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas


Nana Sforza


/ avatar : corberó
/ crédits : bb ana (old money)
/ nombre de messages : 3390
/ cartes en main : 2450

/ âge : 27
/ statut : insatiable depuis dix années, lcoeur brisé, oublié entre les bras des hommes.
/ occupation : tenancière à ta manière, la matrone, mama italienne du nighclub des mcgrath.
/ zone du queens : queens contemporain avec serpentine que t'héberges.
/ beau bordel :
Dangereuse et sensuelle,
sous ta pluie sucrée.
Au creux de tes griffes,
je suis revenue.

ATLAS MCLAREN/ MIMI WILKES/ KEZIAH MAYNARD/ TOBY FLEMING/ NEVAEH MCGRATH/ MALONE O'BRIEN/ EMILE SARTIER/ EDEN ALEÏEV/ BASILE HUGTON/ SERPENTINE GIRARDI.


MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   Mer 16 Jan - 12:57

ismaël hurle, son attention revenue sur toi, ce qui à au moins le mérite de lui faire lâcher l'autre homme. et tu hausses un sourcil, comme si tu étais étonnée alors que ton visage ne laisse rien trahir. il se fout de toi, n'est-ce pas ? oui, clairement. en pleine face. jsais pas, ce sont tes mots, j'te rappelle, encore. tu craches froidement, ton regard dans le sien, tes yeux qui affrontent les siens. tu détestes quand il rit de cette manière, quand son petit ricanement mauvais réussit à t'atteindre autant que ses mots. t'as pas envie d'épiloguer là-dessus, pas devant reda, ni devant personne. c'est une histoire entre lui et toi. votre fille ne concerne que vous. que dis-tu, ta fille ne concerne que toi. pas à un mec qui décide quand ça lui chante de se considérer comme un père. il se contrôle, ismaël, tu le vois. tu le sens près à exploser, dans ses gestes, dans sa voix, sur son visage contracté. tu ne t'étais absolument pas doutée que ta soirée allait prendre cette direction. tu te retrouver là, avec reda, face à ismaël, dans une sorte d'échange étrange. tu sais absolument pas ce qui les lie mais la question posée à reda ne te plaît pas du tout. absolument pas. t'as aucun compte à lui rendre, reda non plus. mais en quoi ça te regarde ? ne réponds pas reda. tu comprends rien, tu comprends vraiment pas de quel droit il se mêle de tes histoires. t'es comme une femme prise en pleine tromperie. ou alors la trahison est plutôt du côté de cette sorte d'amitié qui semble exister entre les deux hommes... t'as les bras croisés contre ta poitrine, fusillant du regard ton ex et dans la seconde qui suis, tu te mets d'ailleurs à fusiller de la même manière reda quand il soupire et commence à lui répondre. t'as l'impression de n'être plus qu'une spectatrice de leur échange, tu découvres qu'ils se connaissent bien plus qu'il n'y paraît. toi qui pensais qu'il s’agissait rien que d'un coup de pression d'ismaël en te voyant avec un inconnu. petit ricanement pas discret quand il ne termine pas sa seconde phrase, sérieusement reda ?, tu te décides à garder ta réflexion, tes mots pour toi, te forces à tourner plusieurs fois ta langue dans ta bouche. ton rire faisant déjà tout, remplaçant n'importe quel mot, quelle attaque. mais à la question du soi-disant coupable aux yeux d'ismaël, ne tu résistes pas. t'as résolution de ne plus rien dire au sujet de la petite n'a pas tenu bien longtemps. parce qu'il a honte, est lâche ou quelque chose comme cela, tout simplement. c'est pas ta vie ça, n'est-ce pas ismaël ? tu réponds rapidement à sa place alors que t'appuies tes fesses contre la table derrière toi. faussement mielleuse, totalement accusatrice, t'as le cœur qui bat plus rapidement que de raison.

_________________
j'dois t'avouer qu't'es l'une des filles que j'estimais le plus,
mais c'est triste,
et j'te fixe,
j'te l'dis chérie,
t'existes plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1203-diggin-in-my-inner-me-nana http://savethequeens.forumactif.com/t1269-wake-up-bitch-i-ain-t-dead-yet-nana
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: mauvaises ondes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
mauvaises ondes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mauvaises Herbes. (Terminée)
» Mauvaises pensées
» Recette du monde de Louis le galoups
» Entre soupçons et certitudes
» À fleur de peau [pv la fille aux cheveux roses]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #5 et #6 :: RPS-
Sauter vers: