Partagez

 

 i'll be your soldier | camille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité


avatar


Invité


i'll be your soldier | camille Empty
MessageSujet: i'll be your soldier | camille   i'll be your soldier | camille EmptyDim 13 Jan - 18:08


C’était lui que tu avais choisi d’appeler instinctivement ce jour-là. Pourquoi ? Tout simplement car c’était ton meilleur ami depuis des années, depuis cette rencontre dans un cours de danse du quartier. Il était venu te récupérer en voiture, là où les quatre braqueurs t’avaient laissé, à l’autre bout de la ville. Pourtant, tu savais qu’il était encore blessé et tu l’avais quand même fait conduire. Tu l’avais fait exprès ? Non, jamais de la vie tu ne lui aurais fait du mal. T’as juste pensé à lui directement. Car il ne te poserait pas une tonne de questions, il ne te jugerait pas, n'appellerait pas les flics non plus. Même si tu avais fini en larmes, enfoncée dans le siège passager de sa caisse, il t’avait laissé respirer. T’avais pas eu la force de raconter ce qu’il s’était passé, ni de rentrer chez toi ce soir-là. De toute façon, il habitait dans la même rue que ton appartement, alors ce n’était pas très loin. Ca t’avait au moins évité de croiser les regards de tes trois autres colocataires. Ou ceux de ta famille si tu avais appelé ton frère à la place. Ou celui de ton ex petit ami, si tu avais osé l’appeler après ce qu’il t’avait fait, encore. Alors ça avait été Camille. Et c’était le bon choix.
Toujours.
Vous aviez fini par passer plusieurs soirées ensemble, ne souhaitant pas te laisser seule, te morfondre, même si la journée c’était tout ce que tu faisais, n’étant pas allée retourner travailler depuis. Les flics t’avaient posé des questions au poste de police, tu n’avais rien dit de dangereux pour les agresseurs, te rappelant très bien de leur avertissement. Tu étais devenue complètement parano, maintenant, pensant que quelqu’un te suivait, que d’autres t’observaient ou que tous les gens d’ici savaient ce que tu avais enduré. Le pire jour de ta vie, clairement. Jamais plus tu ne souhaiterais revivre ça.
Habillée d’une combinaison noire à étoiles, de converses, tes cheveux bruns détachés sur tes épaules, une personne normale n’aurait rien remarqué de bizarre. Mais ton regard était éteint, tu n’avais pas pris la peine de te maquiller, tu avais l’air d’un zombie, à faire des cauchemars à chaque fois que tes yeux étaient clos. De nombreuses nuits blanches d'affilées te tenaient éveillées.
La rue n’était pas déserte, elle ne l’était jamais. La nuit commençait à tomber, les néons s’allumaient tout doucement. Les voitures et taxis jaunes de la ville roulaient pour te séparer de l’endroit où tu te dirigeais. Arrivée devant l’appartement de ton meilleur ami, tu sonnas à l’interphone et monta les trois étages sans ascenseur. Dieu que tu aurais préféré qu’il y en ait un. Surtout aujourd’hui, où toutes tes forces t’avaient délaissées.
Exténuée et essoufflée, tu arrivas au palier de sa porte juste quand il ouvrit cette dernière. Tu fonças dans ses bras comme habituellement, garda pour toi tes larmes intérieures cette fois-ci et ne bougea plus. Si tu devais rester comme telle toute ta vie, ça ne te gênerait pas. Juste Camille et toi.
Pas de braquage.
Pas de peine de coeur.
Pas de parents inconnus.
Pas de vie compliquée.
Juste ça.
Revenir en haut Aller en bas


Ilyès Saab


( play your cards )

/ avatar : rami malek.
/ crédits : CARNAVAGE (av)
/ autres personnages : gabin (j. falahee) slade (s. stan)
/ nombre de messages : 105
/ cartes en main : 0
i'll be your soldier | camille Tumblr_o0ds5wPb8V1sfzgkho7_r1_250
/ âge : 38
/ statut : fiancé, la corde presque au cou et pourtant, ça ne te fais pas peur. le mariage est prévu dans l'année. et pourtant, tu fais de la merde.
/ occupation : styliste, couturier, tu te fiches bien de comment on peut t'appeler. ça n'a rien d'étonnant quand on sait que tu es le neveu du (si) célèbre elie saab.
/ zone du queens : le queens uppé. évidemment.
/ beau bordel :
i'll be your soldier | camille Tumblr_pmy2f0GlBj1x1l0y5o2_100i'll be your soldier | camille Tumblr_pmy2f0GlBj1x1l0y5o4_100i'll be your soldier | camille Tumblr_pmy2f0GlBj1x1l0y5o5_100

/ NOOR / ANGEL 2 /

OFF : / ANGEL /

i'll be your soldier | camille Empty
MessageSujet: Re: i'll be your soldier | camille   i'll be your soldier | camille EmptyLun 14 Jan - 10:51


t'es préoccupé ces derniers temps. préoccupé par ta volonté de voir evie revenir dans ta vie, préoccupé par l'état de ziggy, préoccupé de voir la douleur dans ta jambe s'éterniser et ne pas passer malgré les médicaments. mais pour le moment, plus important, c'est ta meilleure amie. t'as peur, t'as peur qu'à tout instant, elle t'appelle ou on t'appelle pour te dire qu'elle ne va pas bien, qu'elle est à l'hôpital ou autre part, sans savoir pourquoi ni comment. parce qu'elle ne va pas bien ziggy, ça c'est certain. mais t'as pas envie que ce soit encore pire. t'as peur. peur parce que t'aurais jamais cru pouvoir t'attacher autant à un être humain dans toute ta vie. tu fermes les yeux un instant, tes doigts viennent glisser contre ton genou pour le masser un peu, parce qu'en général ça marche. au moins un peu, quoi.

t'es plus occupé à guetter l'heure qu'autre chose, fronçant un peu les sourcils. elle ne devrait pas tarder, la brune. et dans l'fond, tu sais qu'elle vient autant parce qu'elle ne veut pas être seule, que parce qu'elle ne veut pas que toi, tu le sois. c'est con, mais c'est comme ça. t'as pas trop d'idées à la con ces derniers temps, mais t'en rates pas une la plupart du temps. que ce soit avec l'alcool ou tes médocs. tu fermes les yeux, t'as vraiment hésité à te foutre pas bien ce matin, après avoir passé une nuit quasiment blanche à cause de la douleur. tu te mords l'intérieur de la joue, te redresses en entendant sonner à l'interphone. elle connaît le chemin ziggy, tu te contentes de déverrouiller la porte de l'immeuble et de laisse le temps à la brune de monter les trois étages qui mènent jusqu'à ton appartement. et tu penses vraiment à déménager, parce que toi aussi t'as du mal à les grimper, certains jours. mais ça voudrait admettre que t'arrives plus à vivre comme n'importe qui, et t'es pas forcément prêt à le faire. tu fermes les yeux un instant, termines par ouvrir la porte au moment ou la jeune femme arrive sur le palier. tu viens la serrer contre toi, ziggy, tes bras se refermant dans son dos, tandis que tu restes silencieux de longues secondes, n'en ayant pas grand chose à foutre de la douleur remontant peu à peu dans ta jambe d'être trop appuyé contre. un léger soupir termine par franchir tes lèvres et tu viens déposer un baiser sur la joue de ta meilleure amie après de longues minutes à rester immobiles. rentre, il fait meilleur dedans. tu souffles en refermant la porte derrière toi. et quand t'observes zig, t'as l'impression que vous êtes pareil, brisé par un truc, à l'intérieur, et pour le moment incertain quant au fait de savoir si vous allez réussir à vous en sortir. tu veux boire quelque chose ? tu demandes. elle n'est pas sans savoir qu'il y a toujours de l'alcool chez toi, alors bon, autant en profiter. tu sais pas trop quoi ajouter, t'as jamais été trop doué pour les contacts humains, toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


avatar


Invité


i'll be your soldier | camille Empty
MessageSujet: Re: i'll be your soldier | camille   i'll be your soldier | camille EmptyLun 14 Jan - 16:38


Malheureusement, le temps ne se fige pas et tu ne restes pas éternellement dans ses bras comme tu l’aurais souhaité, loin de tout. Il dépose un baiser sur ta joue et tu fais de même, naturel depuis le début. Tu connais Cam depuis tellement de temps que tu ne saurais même plus par quoi commencer pour raconter votre grand amitié à un étrange. Votre première rencontre, durant un cours de danse, ça s’est inoubliable. Gravé à jamais dans ton esprit, comme un bon souvenir. Y a eu des mauvais, aussi, mais ceux-là sont rapidement oubliés. Souvent car tu es trop têtue, trop franche, ou parfois car lui aussi ça lui arrive d’être impossible, vous vous êtes pas trouvé pour rien. A vrai dire, c’est bien toi qui est venue t’installer en face de chez lui quand tu avais enfin quitté le foyer familial. Il y n’a pas si longtemps de cela. Quelques années, seulement. Quoique tu serais bien restée un peu plus avec tes parents et tes frères, quitte à passer pour une fille à papa trop dorlotée. Fallait avancer dans ta vie, prendre un peu de recul avec eux, te chercher. La vraie raison c’est que tu te sentais mal de faire des recherches sur tes vrais parents sous leur toit. Mais ça, pas grand monde ne le sait.
rentre, il fait meilleur dedans tu t’élances dans son appartement, prête à passer une soirée… meilleure que si tu l’avais passé toute seule, à te morfondre sur tes tristesses. La porte claque, c’est lui qui l’a refermé, tout à fait normalement, mais ça t’empêche pas de sursauter légèrement, t’espère qu’il ne l’a pas remarqué. N’importe quel bruit ou toucher pouvait te mettre dans un état.. Différent. Parce que t’es la Isabelle joyeuse, toujours à te bouger, parler, rire et chanter. Là, on dirait que t’avait échangé de place avec un sosie. Un sosie plus.. Déprimé, apeuré. Ça changeait. C’était bien plus calme, et ça faisait plaisir à certains, sans citer de personne en particulier. Tu serres tes bras contre ta poitrine, comme si tu voulais te protéger d’un malheur. Trop tard, tu pourrais penser. tu veux boire quelque chose ? qu’il te demande, en posant son regard dans le tien, il avait l’air d’y voir quelque chose. Toi, concrètement, t’y voyais plus rien quand tu regardais dans un miroir. un verre de ce que tu as de plus fort, st’plait. et tu t’installas sur le canapé, agissant comme chez toi. C’était un peu ta troisième maison ici, après la tienne et celle de ta famille. En venant, t’avais pas l’intention de te mettre mal, mais à quoi bon, qui pouvait bien t’en empêcher ? T’avais autant de raison de vomir dans les chiottes à la fin de la journée. tu sais, je vais bien me faire une raison et commencer à reprendre une vie normale. de le dire, t’espérais y arriver. Mais c’était pas si simple, même toi t’y croyais pas. T’allais plus à ton boulot depuis une semaine, depuis que c’était arrivé. Ton patron allait te rappeler. Qu’est ce que tu allais faire ? Continuer ? Démissionner ? Comment il avait fait lui, après sa blessure, pour rester motiver et rien lâcher. mais j’ai pas envie d’y retourner, d’avoir peur qu’ils reviennent un jour. les braqueurs, bien sûr. Parce que dans leur coup, ils avaient pas gagné grand chose au final, à part des babioles, les caisses étaient vides à ce moment-là, quand t’avais le pistolet pointé sur toi.  
Revenir en haut Aller en bas


Ilyès Saab


( play your cards )

/ avatar : rami malek.
/ crédits : CARNAVAGE (av)
/ autres personnages : gabin (j. falahee) slade (s. stan)
/ nombre de messages : 105
/ cartes en main : 0
i'll be your soldier | camille Tumblr_o0ds5wPb8V1sfzgkho7_r1_250
/ âge : 38
/ statut : fiancé, la corde presque au cou et pourtant, ça ne te fais pas peur. le mariage est prévu dans l'année. et pourtant, tu fais de la merde.
/ occupation : styliste, couturier, tu te fiches bien de comment on peut t'appeler. ça n'a rien d'étonnant quand on sait que tu es le neveu du (si) célèbre elie saab.
/ zone du queens : le queens uppé. évidemment.
/ beau bordel :
i'll be your soldier | camille Tumblr_pmy2f0GlBj1x1l0y5o2_100i'll be your soldier | camille Tumblr_pmy2f0GlBj1x1l0y5o4_100i'll be your soldier | camille Tumblr_pmy2f0GlBj1x1l0y5o5_100

/ NOOR / ANGEL 2 /

OFF : / ANGEL /

i'll be your soldier | camille Empty
MessageSujet: Re: i'll be your soldier | camille   i'll be your soldier | camille EmptyLun 21 Jan - 10:29


un léger soupir t'échappe, tu sais pas trop comment réagir face à ziggy, t'as envie de l'aider, mais t'es pas très doué pour ça quand t'y penses réellement. t'es du genre à t'auto détruire, pas à aider les gens. t'es toxiques d'une manière ou d'une autre, sûrement pas la bonne personne à qui il faut parler, vers qui il faut se tourner. pourtant ziggy, tu peux pas la laisser tomber, non. tu refermes la porte, fronces un peu les sourcils en voyant la jeune femme sursauter du coin de l’œil et tu te pinces les lèvres un court instant. tu voulais pas lui faire peur non plus. tu te mords l'intérieur de la joue, lui proposant quelque chose à boire. et tu t'en fiches bien qu'elle te demande un verre d'eau ou un verre d'alcool. t'es bien le dernier à pouvoir juger qui que ce soit à ce propos, vu les litres que t'es parfois capable de descendre en peu de temps. un verre de ce que tu as de plus fort, st’plait. tu te pinces brièvement les lèvres et t'éloignes un peu vers la cuisine pour récupérer deux verres. y'a pas de raison pour que tu n'accompagnes pas la brune. tu récupères une bouteille de vodka, rejoignant ziggy sur le canapé et posant les deux verres sur la table. tu soupires un peu. tu veux la couper au coca ? tu demandes finalement en tournant la tête. ça ne vous servira qu'à boire quelques verres de plus pour finir dans un état plus que déplorable.

tu sais, je vais bien me faire une raison et commencer à reprendre une vie normale. tu hoches faiblement la tête en te pinçant les lèvres. tu sais pas qui elle essaye de convaincre. toi ? ou elle-même ? tu glisses tes doigts dans tes cheveux et te mords l'intérieur de la joue. tu l'observes un instant. mais j'ai pas envie d'y retourner, d'avoir peur qu'ils reviennent un jour. tu comprends, au fond. enfin, c'est pas la même chose, mais bon. toi aussi, t'avais peur de retourner dans un studio, d'plus pouvoir danser comme avant. c'est devenu une réalité, cette peur, mais bon. tu déglutis doucement et préfères rester silencieux quelques secondes de plus au lieu de dire de la merde. ça m'étonnerais qu'ils reviennent, tu sais. tu murmures simplement en glissant une main dans tes cheveux, ne sachant pas trop quoi lui dire. et puis, t'es pas obligée d'y retourner. tu peux trouver un autre métier, y'en a plein en ville des boulots comme ça. tu ajoutes. t'es pas très encourageant comme pote, mais tu penses pas qu'elle ait envie d'entendre qu'elle est assez forte pour passer au-delà, comme t'as pu l'entendre pendant des années. ça t'as démoralisé plus qu'autre chose, alors bon. tu te pinces les lèvres, sans doute que tu t'y prends pas de la bonne manière. c'est même certain, après tout, mais bon. tu soupires un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






i'll be your soldier | camille Empty
MessageSujet: Re: i'll be your soldier | camille   i'll be your soldier | camille Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
i'll be your soldier | camille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» Camille Kovenbourg [Abeille]
» Soldier vs Cop or not
» Camille, ma douce Camille...
» Soldier Front

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #5 et #6 :: RPS-
Sauter vers: