Partagez

 

  Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptySam 5 Jan - 9:18

Je le sais désormais..Mon coeur t'était destiné.  
7h02 Lee-Han a les yeux ouverts et il fixe son plafond, nous sommes le samedi 04 janvier 2019. La date que lui est Dalhia ont choisi pour se marier, car sa futur épouse adore l'hiver et elle trouvait cela plus romantique. Lui a l'impression d'avoir aussi froid que l'hiver dehors. Il a dormi d'un sommeil agité et seulement grâce à un somnifère qu'il a pris la veille sinon il sait qu'il n'aurait pas réussi n'a dormir. Malgré cela Lee-Han a été agité par des rêves qu'il n'arrive pas à retrouver au réveille. Il repousse la couette sur son corps, ne portant que le bas d'un pyjama noir, il se saisit de son smartphone, l'écran est vide, pas de messages pas d'appel, enfin pas de celui qu'il aimerait voir le nom s'affichait, il a par contre un message de Dalhia à 6h45 " C'est notre jour Lee-han, je suis tellement heureuse et j'ai hâte de te voir. Au cas où je serais la fille en blanc. Hihi, bisous mon futur époux. " Il soupire et repose le portable sans y avoir répondu, se levant il va vers la petite salle de bain qui est encore la sienne, son appartement et dévasté, il n'y a quasiment plus rien, seul reste son lit, une valise sur le sol, une table avec une chaise son frigo et un micro onde, sur une petite table son ordinateur et quelques cartons qui n'ont pas été déménager vers l'appartement de Dalhia. Suspendu à un seul à son placard son costume qui l'attend, il a un poids dans le coeur et une peur grandissante. Tous les futurs marié doivent ressentir cela certainement. Mais Lee-han n'est pas dupe.. il tourne le robinet d'eau et c'est une eau glacé qui d'abord s'écrase sur son corps, une main sur la paroi il attend que la chaleur puisse tenter de le réchauffer. La vérité, c'est qu'il a peur de ne pas être à la hauteur de la tâche.. peur de faire une erreur, quelques choses à la périphérie de son esprit, comme un souvenir qu'il n'arrive pas à éclaircir et à comprendre le sens. Le temps passe parfois à une vitesse folle, les minutes défilent et ce sont des heures qui volent en éclats. Assis sur le bord de son lit il contemple son costume qui est suspendu devant lui. Il sait qu'il est temps de le passer il est resté trop longtemps assis à ne rien faire, à laisser son esprit vagabondait est tenté de percer se souvenir, ou ce quelques choses qu'il sait important. Toute la nuit il a rêvé il sait que c'est lié, il sait que c'est important, mais rien n'y fait, les sensations et les images lui échappent. Un bip le fait sursauter il se couche en travers du lit pour attraper son portable, c'est sa mère qui lui dit qu'elle viendra le chercher dans trois quarts d'heure. Il soupire répond un simple "ok" Il se lève et décroche le costume.

Il s'incline encore et encore à chaque invité qui entre dans la salle, il sert des mains, sourit, échangent quelques mots, remercie pour les voeux de bonheur, il espère de toute son âme qu'ils disent vraie que leurs voeux s'accompliront. Il étouffe dans son costume. Il se dit qu'une fois que Dalhia sera là, tout ira bien, il sera apaisé. Pour le moment il cherche des yeux un visage, mais à chaque fois ce n'est pas lui; il sent une corde se rompre peu à peu en lui. Il ne viendra pas plus le temps passent plus il en est persuadé.. où est-il, que fait-Il ? Il chasse cette image de lui quelques parts, car sa main a tremblé sur celle de son oncle, il s'incline rapidement pour dissimuler son trouble.
Sa mère à ses côté se tourne vers lui, avec un grand sourire et les pose ses mains sur son visage elle rayonne de bonheur."Je suis si fière et tellement heureuse pour toi. Tu es magnifique mon fils."Lee-Han lui sourit, mais tout juste il a retenu à tant des mots que son coeur lui a dictés ..”Heureuse maman.. le serais-tu si j’étais...,Pourquoi il allait dire cela ?  surement car, il n’arrête pas de penser à  Silas, oui cela doit  être cela. Mais il n'a pas le temps d'y pensait qu'un nouveau couple arrive. C'est l'heure Lee-Han.. Dalhia est prête, elle est magnifique.. Un air glacial lui glisse le long de la colonne vertébrale. Il se tourne vers le sasse d'entrée, mais il n'y a personne.."Silas" Il se détourne de la porte vide.. Il ne viendra pas comme il le lui a dit. Il était stupide de penser que peut-être.... Il viendrait.. Il dépose sur son visage un sourire doux et il prend le bras de sa mère pour remonter l'allée saluant d'un regard encore quelque personne. IL ne connaît pas le trois quarts des personnes présentes, de la famille éloignée, des amis...Mais dans tous ses visages souriant qui le suivent, il aimerait en voir qu'un seul, un seul sourire, un regard.. Il pose un baiser sur la joue de sa mère et va s'installer. Dalhia et lui ont voulus un mariage mixte, il était hors de question qu'ils  fassent dans la pure tradition Coréen. Ils vivent depuis trop longtemps à New-York et Dalhia tenait énormément à certains petits détails, elle aime trop l'image idyllique vue et lut dans les romans à l'eau de roses qu'elle adore. Une musique s'élève un chant coréen qu'ils ont choisi ensembles influencé aussi par leurs parents. Il prend une grande inspiration et regarde devant lui où Dalhia apparaît, sans aucun doute elle est superbe, elle porte une robe blanche qui tombe délicatement sur son corps frêle et effleure le sol.. Ses cheveux tombent sur ses épaules nues se terminant par de boucles soyeuses. Ses mains sont moites, son nœuds et peut-être trop serré, il étouffe. Enfin elle arrive à sa hauteur et comme un automate il lui tend la main qu'elle glisse dans la sienne. Il ne veut pas les voir, il voudrait être ailleurs, il cligne des yeux plusieurs fois et plaque à nouveau un sourire sur son visage. Légèrement tourné l'un vers l'autre, il ne regarde plus vers les invités, cela ne sert plus a rien, il n'est pas "putain Silas " Il essaie de se concentrer sur les paroles, sur les sourires de Dalhia, mais il n'entend que son coeur hurlait des mots incompréhensibles, car il ne veut pas écouter. Il est plus terrifié qu'il ne l'aurait cru. Sa mère lui a souvent compter l'histoire de son union avec son père, combien elle avait peur. Mais que avec le temps elle avait appris à connaître son père et à l'aimer. Il n'a jamais douté de leurs amours, même si par plusieurs petits détails, il est persuadé sur sa mère aurait choisi différemment si elle avait eu le choix.. Et lui ? S'il avait eu..s'il avait encore le choix... Il a envie de se tourner à nouveau et scruter à nouveau les visages. Dalhia lui sourit et lui tend un texte qu'ils doivent dire ensemble, alors il baisse son regard sur les mots et mêlant sa voix a la sienne, avec dans le coeur un tout autres textes.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptySam 5 Jan - 17:12

un jour pour une éternité

« I didn’t believe it in this reality I hoped that wasn’t true The world is completely dark I feel suffocated In front of the faded line Stop right there Look at the stained illusion Everything has broken down There’s no utopia, that’s just an escape Now wake up, Wake up, wake up »
Tu te traînas avec difficulté au rez-de-chaussée. Il était dix heures quarante. Tu avais à la fois faim et l’impression que tu étais incapable d’avaler quoi que ce soit. Tu décidas de tester de prendre un petit déjeuner malgré tout. Tu fis réchauffer quelques pancakes en préparant un latte macchiato et lanças un album de GOT7 sur ton portable. Vingt minutes plus tard, tu avais fait réchauffé et avalé une vingtaine de pancakes au miel. Tu ne t’en étais pas rendu compte, c’était ta mère qui te l’avais fait remarqué alors que tu allais en refaire chauffer cinq autres. Ca n’allait pas être la nourriture qui allait réussir à pallier suffisamment à la tristesse, tu le savais. Tu les reposas avec les dix derniers et décida de plutôt te faire un latte vanille. Ta mère t’embrassas sur le front et quittas la pièce. Ton regard se posa sur la bouteille de Vana Tallinn. Tu t’assuras que ta mère n’allait pas rentrer d’un coup et ajouta l’équivalent de deux verres à la mason jar où tu versas ton latte.

Tu repartis dans ta chambre, pris une première gorgée et posas la tasse pour refaire ton lit. Tu t’y laissas tomber. Tu avais à peine dormi deux heures et n’avait pas trouvé le sommeil avant huit heures. Tu avais passé une bonne partie de la nuit à essayer de t’endormir en regardant Brooklyn Nine-Nine, sans grand succès. Ton oreiller était encore humide des larmes que tu avais versées pendant plusieurs heures. Tu n’allais plus revoir Lee-Han avait longtemps. Ou peut-être même jamais. Il allait désormais passer sa vie avec Dahlia, dans quelques années ils seraient sûrement trop pris par leur vie de couple et peut-être même leur premier enfant pour qu’il pense à ton absence. Tu ne voulais pas que ça arrive. Tu ne voulais pas qu’il aime quelqu’un d’autre que toi, bien que tu savais que c’était des espoirs vains, que tu te faisais toujours plus de mal à chaque fois que tu pensais à lui. Tu te relevas avec difficulté pour attraper ton latte. La saveur du café mélangée à celles du lait et de la vanille t’apaisaient, la chaleur de la liqueur de rhum aux épices décontractait tes muscles et ton esprit trop tendus. C’était le jour du mariage de Lee-Han et malgré tous tes espoirs, il était maintenu. Il allait bel et bien signer pour partager le restant de sa vie avec cette fille dont il n’était pas amoureux. Et si elle tombait enceinte pendant leur nuit de noces ? Tu soupiras en prenant ton front contre ta main droite. Penser à tout ça commençait à te filer mal au crâne.

Tu terminas ton latte en quelques gorgées et allas dans la salle de bain te passer de l’eau sur le visage. En croisant ton reflet dans le miroir, tu réalisas que tu avais vraiment une sale tête. C’était étrange que ta mère ne t’ait pas fait de remarque à ce sujet. Savait-elle à quel point tu appréhendais ce cinq janvier et la raison ? Oh non, pas ça, la honte si elle sait… Façon de parler bien évidemment. Tu n’avais aucune honte envers tes sentiments. C’était juste que… tu n’avais pas envie qu’elle sache. Bien qu’elle n’était pas aveugle, comme tous les autres. Il n’y avait que Lee-Han à avoir été si longtemps aveugle. Et à l’être enc… non. A l’avoir été si longtemps tout court. Tu ne voulais pas te faire encore des faux espoirs. Il était hétéro, un hétéro bizarre, mais hétéro. La cérémonie avait lieu à treize-heures trente. Il était une heure moins le quart, il était sûrement déjà sur place. Tu repartis dans ta chambre et ouvris ton bullet journal. Tu attrapas un stylo et rayas la tâche en haut de ta to-do liste du mois. Empêcher Lee-Han de se marier. C’était trop tard, il ne pouvait plus reculer à présent. Et toi, tu ne pouvais plus rien faire. Hormis être là pour le soutenir dans cette si dure épreuve…

Et si… et si au final, tu y allais ? Peut-être qu’il n’était pas encore trop tard. Tu pourrais arriver en retard, pile quand le maire demande si quelqu’un s’oppose à leur union. Tu interromperais tout, arracharais des regards choqués à l’intégralité des invités lorsque comme dans les films, Lee-Han se ruerais dans tes bras et t’embrasserais toi plutôt que Dahlia. Puis, vous vous enfuierez hors de l’Etat de New York, loin des Choi, et… Tu soupiras longuement en te laissant glisser contre ton bureau. C’était n’importe quoi. C’était, comme tu avais dit, comme dans les films et la réalite, ça n’était pas une fiction. Tu lanças un autre épisode de Brooklyn Nine-Nine mais l’arrêta à la moitié. Tu enfilas une chemise noire, ta veste bordeau, un jean bleu foncé, tes chaussures noires, mis ton manteau et sortis de chez toi. Tu venais de voir une photo postée par la soeur de Lee-Han sur Instagram. La cérémonie avait commencé, tu étais incapable de rester chez toi comme si de rien n’était.

Tu entras en silence dans la salle de la mairie, essayas de te faire le plus discret possible. Tu aurais aimé être invisible. Tu te sentais mal rien que d’être ici, sans avoir encore croisé son regard, ou le regard de Dahlia. Tu commençais à regretter. Tu n’aurais pas dû venir et en plus, tu commençais à avoir mal à l’estomac à cause de la quantité de pancakes dont tu avais engloutis. Lee-Han dirait que ça ne l’étonnait pas, venant de toi.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyDim 6 Jan - 12:31

Je le sais désormais..Mon coeur t'était destiné.  
Lee-Han aimerait être ailleurs.. Tous ces gens qui sont là pour cette union arrangés de toutes pièces...Depuis tous petit il connait les traditions auxquelles parents tiennent absolument. Pendants longtemps il a pensé que c'était ainsi pour tout le monde, a l'âge où il n'était qu'une gamin croyant a tous ceux que ses parents lui disent. Mais quand on grandit dans New-York on apprend vite qu'il y a un autre monde, d'autres choix possible.. Ses parents et une bonne partie de sa famille vivent encore dans un temps ancestrale.. Il  a plus d'une fois pensé briser ses règles et faire sa vie comme il l'entendait. Mais il n'a jamais osé, pas après qu'on lui présenté Dalhia ? Il ne sait pas, car pendant longtemps avec Silas on débattus longuement de comment faire pour lui éviter ce mariage forcé... Il ne sait plus trop a quel moment il a changé d'avis, qu'est-ce qui s'est passé pour qu'il ne pense plus a changé son destin, qu'il a laissé faire le temps en ce disant simplement c'est loin, j'ai le temps. Néanmoins, un souvenir ou plusieurs, essaies de remonter à la surface, il ne cesse de se demandait si c'est lié. Si un événement a fait qu'il a fini par se résigner à la vie qu'on lui impose. Il aimerait .. Il ne sais pas, comme ce souvenir qu'il arrive pas à retrouver et qui le hante à un point incroyable.. Il inspire une bouffé d'oxygène en se plantant dans le présent, dans la salle décorée, avec derrière lui et Dalhia toute une foule venues les voir s'unir. Cette union créer de toutes pièces, par leurs parents sa mère lui à expliquer en long et en travers le pourquoi il ont choisis Dlahia plutôt qu'une autre..Est-ce qu'une autre aurait changé quoi que ce soit, il connait la réponse. Mais c'est Dalhia, qu'il a appris à connaitre depuis c'est si longue année, mais elle n'a jamais réussi à percer son coeur et à faire naître l'amour.. Une pique dans son coeur a ce mot.. comme s'il avait déjà ressenti ce sentiment mais ..oui qu'il l'avait enfermer.. Il étire ses lèvres dans un pâle sourire Dalhia lui susurre du bout des lèvres.
Détend-toi ça va aller..  et tu es si beau..
Il étire un peu plus son sourire et lui sert la main..Mais comment il pourrait se détendre ? C'est tout simplement impossible, il ne peut pas et puis il n'est pas là, il n'arrive pas à penser à autre choses, Silas lui manque, mais pas seulement, c'est plus profond, c'est là, mais cela lui échappe. Tout lui échappe comme ça vie a cette instant qui va basculer pour le meilleur et pour le pire. Il essaye de se concentrer levant son regard devant lui, ce concentrant sur la cérémonie, il ne veut pas non plut passé pour un débile qui n'écoute rien le jour de son mariage, pourtant c'est le cas. Dalhia sourit d'une coup et il lui rend son sourire elle lui mime "c'est mon moment pref" C'est débile normalement elle devrait comme toutes attendre le moment ou il va dire je vous déclare mari et femme.. vous pouvez.. bla bla, mais non Dalhia est folle du moment ou quelqu'un dois parler ou pas...Dans ses romans il y a toujours le beau gosse qui arrive pour enlever la belle, mais elle n'espère pas ça au contraire elle veut voir les sourires qui vont leurs repondront qu'ils sont avec eux et pour cette union. Il soupire discrètement il entend à peine la voix dire les mots, il fait simplement comme Dalhia et se tourne vers l'assemblée. Il pose furtivement son regard sans grand intérêt. Il glisse sur un visage et son coeur se fige il revient sur sa droite et son regard accroche celui de Silas.. Son être se met à trembler et son regard ne le lâche pas..Dalhia a raison sur une chose..quand elle dit qu'une seconde peu duré mille ans.. Le temps ce disloque d'une façon étrange et le souvenir ce déploie dans les yeux de Silas..
C'est étrange comme le souvenir lui revient avec la précision du cristal comme s'il le vivait à nouveau... il revoit la foule d'étudiants finissant les cours, l'air tiède du printemps... son sourire... Lee-Han se sent bien. Puis cette vision de Silas au loin appuyer contre une voiture... surtout ce mec qui l'embrasse ses mains autour de son visage... cette vision qui aurait dû être banal, simplement celle de son meilleur ami avec un mec.. Cela lui a broyée le coeur dans un étau insupportable... cette nuit là, après qu'il se soit endormit épuisé d'avoir trop pleurer il a enfermer ce qu'il a vue.. son ressentis et ce sentiment puissant qu'il n'avait pas l'impression de devoir ressentir pour son meilleur ami... Il a enfermer tous ça a double tour. Les nuits suivantes ses insomnies on Commencés. A chaque réveille il avait besoin de le voir, d'être prêt de lui..toujours plus...Lee-han prend une respiration, son coeur ce libère d'un seul coup, il pose un regard très profond sur Silas, comme s'il lui disait je sais maintenant. Je l'ai toujours su, je ne suis qu'un con . je t'aime et je t'ai perdu...
Comment se souvenir ... Ces sentiments ont-ils pû rester cachés si longtemps.... pourquoi se réveiller maintenant ?
La main de Dalhia l'arrache à la contemplation de Silas. Une larme lui a échappé et roulé sur sa joue avec un sourire Dalhia lui essuie. Lee-hann essaie de lui rendre son sourire il n'y arrive pas. Il ne peut tout simplement plus..il a envie de lâcher la main de Dalhia. Mais il n'en fait rien il est cloué sur place alors que d'autres mots sont dit il lève les yeux au moment ou Dalhia prononce souriante " Oui je le veux." Il fixe Dalhia comme s'il la voyait pour la première fois, il ne l'aimera jamais, il le sait et s'il ne s'agissait que de lui. Lee-han lui aurai déjà tourné le dos..Mais il y a Dalhia.. Il ne doute pas des sentiments qu'elle éprouve pour lui et il y a leurs parents aussi peut-il balayer tous d'un revers de main ? C'est à son tour il doit parler..son, visage s'incline très légèrement, pas assez pour qu'il puisse voir Silas.. La pression de la main Dalhia le ramène au présent où il s'en fonce lui-même le couteau en plein coeur "Oui..je..le ..veux.."



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyLun 7 Jan - 15:38

un jour pour une éternité

« I didn’t believe it in this reality I hoped that wasn’t true The world is completely dark I feel suffocated In front of the faded line Stop right there Look at the stained illusion Everything has broken down There’s no utopia, that’s just an escape Now wake up, Wake up, wake up »
Si quelqu’un s’oppose à cette union qu’il parle maintenant ou se taise à jamais. Ton coeur et ta gorge se serrèrent. Tu avais l’impression d’étouffer. Tu désserras le col de ta chemise. Tu ouvris les deux premiers boutons, ôtas ta veste. Tu levas le regard, avec l’espoir vain de voir quelqu’un se lever, d’assister à la déclaration d’amour d’un des invités envers Dahlia. Elle était vraiment belle, il aurait fallu que tu sois aveugle pour le nier. C’était quelqu’un de bien, et tu la détestais encore plus à cause de ça. Tu ne le voulais pas, mais ton regard dévia sur Lee-Han. Vos regards se croisèrent. Tu te retins à la chaise à côté de toi. La pièce tournait, les contours devenaient flous, des vagues. Tu portas ta main à ta tête. Tu étais épuisé, physiquement et mentalement. Tu n’aurais jamais dû venir. Pourquoi te regardait-il de cette façon ? Ses yeux étaient remplis de regrets et de larmes. Et bien quoi ? Il ne savait pas qu’il allait regretter ? Tu le lui avais tellement répété. Tu t’en fichais qu’il ne finisse pas avec toi. Tu avais juste voulu qu’il ne s’enferme pas dans la prison qu’allait être ce mariage arrangé. Il l’oppressait déjà depuis tellement d’années. Tes yeux commencèrent à se remplir de larmes à leur tour. Tu ne pouvais pas le laisser faire ça. Il fallait que tu fasses quelque chose. Sans quitter son regard, tu commenças à te lever. Tu tremblais de peur à l’idée de parler, tellement que tu n’arrivas pas à te relever. Tu te laissas tomber sur ta chaise. Tu retiras tes lunettes et te pris le visage dans les mains pour cacher tes larmes. Tu respiras profondément pour tenter de te calmer.

Inutile. Personne n’était venu arracher Dahlia à sa destinée et tu n’avais pas réussi à le faire pour Lee-Han. Quand tu rouvris les yeux, il te sembla que les couleurs qui t’entouraient avaient soudainement ternies. Tout était flou, encore plus que d’habitude lorsque tu ne portais pas tes lunettes. Tu essuyas tes yeux avec la paume de ta main. Oui je le veux. La voix si joyeuse de Dahlia t’enfonça un autre coup de poignard en plein coeur. Il fallait que tu sortes de là au plus vite. Tu enfilas ta veste, remis ton manteau et te leva d’un mouvement. Avant que Lee-Han n’ait eu le temps de répondre à la question, question rhétorique, tu disparus de la salle. Tu ne réussis pas à retenir tes sanglots en passant la porte, tu étais sûr que certains invités t’avaient entendu.

Tu réfléchis longuement à quoi faire à présent. Tu avais décidé de rejoindre ta voiture quand un énième haut-le-coeur te fit faire un détour par les toilettes. L’abus de pancakes, tes deux lattes, les deux vana tallin dans le dernier, l’émotion, le choc, la peur, l’angoisse, l’épuisement physique de ta nuit presque blanche, tu sentais tout ressortir dans la cuvette des toilettes. Tu retiras tes lunettes et posas ton front contre la lunette glacée. La sensation de froid t’aidait à te sentir un peu mieux. Tu sortis de la cabine tes lunettes à la main, les posas sur le lavabo et te rinças la bouche à plusieurs reprises. Tu te passas de l’eau froide sur le visage et posas le regard sur ton reflet. Tout ton visage était rougi par les traces de larmes et ce n’était plus des cernes que tu avais sous les yeux mais des valises. Tu ne pouvais pas te montrer ainsi, ça serait louche. Et puis, c’était évident qu’on t’avait vu sortir. Tu soupiras longuement en baissant les yeux. Ils étaient sûrement tous dehors, maintenant. Tu décidas de sortir à ton tour. Tu te hâtas autant que possible, tête baissée, lunettes sur le nez, capuche enfoncée sur ta tête pour passer le plus inapperçu que possible. Si tout se passait comme prévu, tu allais pouvoir retrouver ta voiture sans te faire repérer.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyLun 7 Jan - 16:33

Je le sais désormais..Mon coeur t'était destiné.  
Les mots s'enfonce en lui comme le poignard qu'il a eut la sensation de s'enfoncer lentement.. Il ne pensait pas qu'il puisse ressentir une telle douleur. Un sentiment si puissant, c'est comme s'il déchirait son coeur et qu'il brûle une partie, laissant juste le minimum vitale.. Les mots continuent à défiler le sourire de Dalhia est un rayon de soleil comparé au sien qui ressemble à celui d'un soleil noir, il n'entend plus rien, un bourdonnement l'entoure. Vaguement il entend les mots qui les définissent comme maris et femme.. son regard cligne une fois puis deux et comme un automate il laisse Dalhia venir vers lui, son regard se ferme et son coeur pleure les larmes qu'il ne peut laisser s'échapper. Il veut que cela soit fini qu'il n'y plus personnes.. Non ce n'est pas vrai il veut le voir lui. Dalhia blotti contre lui sous les félicitations qui pleuvent de toutes parts il cherche dans la foule passant sur chaque visages, il ne le voit, plus. " Non je l'ai vu " Ce n'était pas un rêve il était là, il sait qu'il ne l'a pas rêvé. Dalhia est accroché son bras il fend la foule sert des mains, remercient, s'incline encore et encore. Au bout de la salle il n'a pas le choix que ce s'arrêter et de sourire pour les photos, les flash sont comme des balles le heurtant de plein fouet. IL ne connaîtra jamais le bonheur, à dire vrai il a la sensation de se balancer au bout d'une corde.. l'impression lui passer la corde au cou, prend tout son sens dans son cas.
Après ce qui lui parut un temps infini Dalhia se sépare de lui et va vers les autres, mais pas avant d'avoir posé un baiser sur ses lèvres qui doivent être geler. Ses parents le féliciter, son père toujours assez distant, pas comme sa mère avec un immense sourire et les larmes aux coins des yeux.Ah mon fils que je suis fière de toi, tu as été parfait, un peu tendu, mais je suis surement la seule à l'avoir vu, l'oeil de maman voit tout." Ah oui ? Tu n'as rien vue maman rien, autant que moi je me suis fermé les yeux." Il soupire et pose un baiser sur sa tempe.Je reviens tout de suite, je vais saluer quelques personnes..Va mon fils, après nous irons faire les photos dans le parc avant d'aller à la salle.Il s'incline et il a bien du mal à fendre la foule qui le félicite, lui sert la main. Il  voit Silas nulle part, il sort à l'air libre et le froid du mois de Janvier lui fouette le visage, il tourne sur lui-même, est-ce qu'il est rentré ? Il n'a même pas son portable sur lui, puis même il est surement encore bloqué. Il a la tête qui tourne il se passe la main dans les cheveux dans un geste de détresse. Il ne peut pas partir maintenant.. plus tard..Que fera t- il ensuite ? Il ne sait pas.. Il est marié maintenant. Il lève sa main il n'a même pas retenue le moment où elle lui a passé l'anneau, il se souvient vaguement avoir tremblé en lui passant le sien, cet anneau lui brûle la peau comme s'il était fait d'un métal en fusion.
Il entre à nouveau et bifurque sur la droite pour éviter tous le monde, il veut seulment cinq minutes tranquille, pour faire le vide, il tourne à nouveau en passant sa main sur le visage, une ombre s'avance et il a juste le temps de tendre les bras pour l'éviter, son regard s'ouvre en grandSilas !Le temps d'un battement de coeur plus tard Il l'a attiré tous contre toi, il n'a pas rêvé, il est venu, il est là. Tes bras se crispe autour de lui, Lee-Han ne veut plus le lâcher, mais il sait que maintenant tout sera différent, comme il comprend maintenant son attitude, son rejet, les mots dur qu'il n'a pas arrêté de lui cracher au visage, combien il a dû lui faire mal, même ce qu'il ressent aujourd'hui n'est peut-être pas comparable, car lui il avait mis sous clé tout ce qu'il ressentait qui lui explose maintenant à la figure il ne sait plus quoi faire, comment agir, il est trop tard pour s'enfuir, oui il est trop tard. Il est trop tard.. Il a susurré ses mots dans l’épaule de Sials, sans même c'en rendre compte.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyLun 7 Jan - 17:05

un jour pour une éternité

« I didn’t believe it in this reality I hoped that wasn’t true The world is completely dark I feel suffocated In front of the faded line Stop right there Look at the stained illusion Everything has broken down There’s no utopia, that’s just an escape Now wake up, Wake up, wake up »
Rien ne se passait jamais comme prévu dans ce genre de situations. Tu aurais dû t’en douter, c’était tout le temps comme ça, mais ton optimisme naturel te faisait toujours espérer que tout allait toujours bien se passer. On admire les gens optimistes, sans se douter que cette qualité était en vérité une réelle souffrance : à toujours espérer, on finissait souvent par être déçu. Tu avais failli le bousculer, trop pressé de t’enfuir pour regarder devant toi. Et maintenant, maintenant, tu étais bloqué contre lui. Tu avais posé ta tête contre son épaule, dans un réflexe facilité par ton état d’épuisement intense. Tu n’avais presque pas dormi de la nuit et cela faisait plusieurs jours que tu dormais mal, peu, ou les deux. Tu étais tout sauf productif au travail, mais tu devais te forcer à faire comme si tout allait bien… dans le funéraire, on n’a pas le choix que de se montrer fort dans les pire moments des familles. Lee-Han t’écrasais contre lui, tu commençais à avoir un peu de mal à respirer mais qu’importe, tu n’essayas pas de te libérer. Tu ne voulais pas qu’il te lâche, jamais. C’était la dernière fois avant… peut-être la dernière fois tout court. Son étreinte compressait ton estomac, faisant revenir ton mal de coeur, mais tu ne dis rien non plus.

Il est trop tard… Qu’est-ce qu’il racontait encore ? Lui aussi avait bu avant de venir ? Tss, n’importe quoi. Trop tard pour quoi ?, répliquas-tu d’un ton ironique. Tu avais failli ajouter “Trop tard pour se débarrasser d’elle ?” et assurer que tu connaissais un médecin légiste pour falsfier l’autopsie ou bien des personnes pour faire disparaître son corps mais ne l’avait pas fait. Tu n’avais pas du tout la tête à plaisanter, alors que tu répondais toujours présent pour sortir des blagues stupides quand quelqu’un n’avait pas le moral. Tu le lui avais dit, dans quelques années d’éloignement, tout serait redevenu comme avant. Enfin, s’il avait toujours voulu de toi dans sa vie après tout ce temps. Alors pourquoi s’entêtait-il autant à vouloir te retenir près de lui, à vouloir te retenir dans la souffrance ? La compression qu’il provoquait contre ton estomac commençant à devenir trop importante, tu te dégageais doucement. A travers tes verres salies par les traces de tes larmes, tu le contemplas, lui et sa tenue, de plus près que dans la salle. Tu souris faiblement. T’es beau comme ça. Dommage que tu ne sois pas habillé comme ça pour moi. Ton coeur se serrait un peu plus à cette pensée.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyMer 9 Jan - 21:01

Je le sais désormais..Mon coeur t'était destiné.  
Lee-Han le sert très fort tout contre lui, il était tellement heureux qu'il soit là, il avait eu peur qu'il s'en aille et qu'il ne le revoit plus. Cette pensée lui avait broyer les entrailles jusqu'à ce qu'il puisse s'éloigner et partir à sa recherche et maintenant il le tenait tout contre lui, il ne voulait pas le lâcher, la sensation été bien trop agréable. Comment son esprit a t-il pu enfermer une tel sensation.. Il sait parfaitement pourquoi, c'était trop, trop d'un coup se rendre compte qu'il l'aimait et le voir avec un autre, réalise d'un seul coup qu'il n'est pas si hétéro que ça. Puis sa famille et tout ce qui allée avec. être gay dans sa famille ce n'était même pas envisageable. Aujourd'hui il y voit clair ou presque , car tout est encore confus, des souvenirs n'arrête pas de venir le harceler et il ne fait que les repousser depuis tous à l'heure il n'a pas le temps d'y penser, son seul souhaite était de trouver Silas ensuite.. c'est maintenant et il ne sait pas.. Quand il lui demande trop tard pour quoi.. Il resserre sa prise sur lui posant son front contre son épaule.Tout Répond t-il simplement oui tout est trop tard, il est marié et c'est surement trop tard pour quoique ce soit, il va dépérir dans cette union, il en avait le pressentiment grandissant a fur et à mesure que les jours avancé, maintenant il le sait et il craint de rendre malheureuse Dalhia .. Et lui que va t-il devenir ..Silas même si cette pensée le déchiré de l'intérieur, il finira peut-être par...par... même le penser il n'y arrive pas. Mais lui ? Enfermer dans un mariage sans amour possible, sans passion sans rien ou presque... C'est trop dur.

Lee-Han le senti se dégager et un instant, il s'accrocha encore puis il détendit ses mains et lâcha prise doucement, ses mains glissèrent lentement le long de ses bras comme pour être encore avec en contact avec lui le plus longtemps possible. Il leva son regard vers lui, il avait l'air tellement épuisé, bien plus que lui après ses nuits d'insomnie, cela fait deux ou trois nuits qu'il s'endort grâce à des medocs et encore il se réveille malgré tout très tôt, à cause des ses rêves dont il ne se souvient de rien au levée. Il esquisse un sourire et baisse le regard presque intimidé, passant machinalement sa main sur la veste de son costume. Il redresse le regard et lève la main pour lisser du bout de son index une cerne sous son oeil droit.
Toi  tu l'est tout le temps, même si tu as l'air crevé mon canard.
Il laisse retomber sa main, serrant fort le poing, car il a vu l'or de son, alliance qui lui semble pèse une tonne. Il regarde derrière lui pour voir que personne ne vient par ici, pour le chercher surtout, cela ne va surement pas tarder, il soupire et revient vers Silas.Il .. va falloir que j'y retourne.. Mais s'il te plait reste au repas, ta place et prévue... Puis il faut que je te vois, que je te parle..C'est important vraiment important.Il recule de quelques pas, mais il ne va pas plus loin il le regarde, il a l'impression de le voir pour la première fois, ou plutôt de le revoir en quelques sortes, il laisse un souvenir afflué dans sa mémoire, pas grand chose, une nuit où il la rejoint et où il c'est enfin endormie une fois qu'il avait pu se coller tout contre lui, bercer par les battements de son coeur, par son souffle régulier et son odeur il c'est senti tellement bien, il réalise la profondeur de ce geste, il ne cherchait pas simplement un réconfort auprès d'un ami, il avait besoin de ce contacte, besoin de lui.
Il a toujours été a toi..Toujours.
Il a un fin sourire sur les lèvres, les mots son juste là et il se demande pourquoi il attend, il lève les yeux vers lui et une voix le pétrifie, il fixe un instant Silas tourne son visage pour voir Arriver Dalhia.

Lee-Han ? Je te cherchais partout.. Bonjour Silas je suis contente de te voir. Désolé j'ai besoin de mon époux. On nous attend pour les photos. Lee-Han à baissé le regard laissant Dalhia venir et passer son bras autour du sien, il a serré le poings et son regard est monté vers Silas et il a mimer " reste "Il a posé un faux sourire sur son visage et c'est détourné de silas. comment va t-il faire ? Comment va t-il vivre cela ? Il se demande maintenant alors qu'il s'éloigne s'il doit lui dire ? Ne va t-il pas lui faire plus de mal encore ? Peut-être que s'il ne dit rien.. oui peut-être qu'il arrivera à vivre sa vie.. Et Lui.. lui il fera semblant d'être heureux, car il ne le sera jamais, car son seul amour, il va le perdre, non il l'a déjà perdu. Le couteau a transpercer le coeur.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyMer 9 Jan - 23:16

un jour pour une éternité

« I didn’t believe it in this reality I hoped that wasn’t true The world is completely dark I feel suffocated In front of the faded line Stop right there Look at the stained illusion Everything has broken down There’s no utopia, that’s just an escape Now wake up, Wake up, wake up »
Tu posas ta main dans son dos, le frottant doucement. Le pauvre, il semblait tellement épuisé émotionnellement. Physiquement aussi, mais ça, c’était toujours le cas avec ses insomnies. Il ne savait sûrement plus ce qu’il racontait. Il est trop tard pour tout, ça ne voulait rien dire. Tu avais de la peine pour lui. Tu avais envie de le ramener chez toi et lui faire du chocolat chaud, mais aujourd’hui ce n’était pas possible. Aujourd’hui, ce n’était pas un jour comme les autres. C’était le jour le plus important de sa vie. Ca aurait dû être le plus beau, mais c’était sûrement le pire. Ca se voyait qu’il allait mal, comment sa famille pouvait-elle ne pas le voir ? Etaient-ils tellement préoccupés par leur bien-être et leur bonheur personnel qu’ils en étaient devenus aveugles ? L’espace d’un instant, tu songeas aux soeurs de Lee-Han, à l’avenir qui les attendaient. Elles aussi, elles allaient être mariées de force. On était au vingt-et-unième siècle putain, c’était quoi cette famille d’arriérés ? Avec un peu de chance, Dahlia était stérile et n’aurait pas d’enfant à qui imposer cette souffrance. A contre-coeur, tu te séparas de lui.

Son doigt passa son ton oeil. Le contact te serra le coeur, car tu te demandais comment tu allais faire sans lui, car son alliance était passée juste devant ton champ de vision. Tu baissas le regard un instant, avant de le reposer sur lui. J’ai presque pas dormi. Je me suis gavé pour oublier et avec les deux shots dans mon latte… mon estomac est pas trop content. Il avait manifesté son mécontentement et avait bien envie de recommencer. Mais pour l’instant, il restait raisonnable. Tu soupiras. Il fallait qu’il parte, oui. Tu baissas les yeux. Important, hein… Tu avais du mal à y croire. Il ne pouvait pas avoir grand chose d’important à te dire. C’était trop tard, maintenant. Trop tard pour to… ut ? Ca recommençait, encore une fois, ce foutu cerveau recommençait à s’imaginer des choses toutes plus incongrues les unes que les autres. Il repassait tous les petits détails d’affection que Lee-Han avait pu te donner, les signes d’amour qui sautaient aux yeux de vos amis et aux tiens. Ils savaient que tu l’aimais, ils savaient que la réciproque ne pouvait qu’être vraie malgré ce que les mots disaient. Ils savaient que les je t’aime que vous échangiez n’avaient rien de mots d’amour amical. Qu’est-ce qu’il racontait encore ? De quoi il parlait ? Qu’est-ce qui avait toujours été à toi ? Son coeur ? Ca, tu le savais depuis longtemps. Mais il était trop aveugle pour le réaliser. Tout comme ses parents l’étaient envers le point auquel ce mariage arrangé le rongeait de l’intérieur. Tu frottas le front, les tempes. Tu avais mal, tu sentais la migraine commencer à assaillir le côté droit de ton crâne.

Tu vis Dahlia arriver, tu la haïs à nouveau d’être si belle. Avant qu’elle ne commence à parler et à éloigner Lee-Han, tu lui attrapas la main gauche, posant discrètement tes doigts autour de ce fichu anneau. Tu avais vu à quel point il le détestait, à quel point le bijou pesait. Amusez-vous bien, les enfants !, lanças-tu avec un léger sourire. Tu savais donner le change devant Dahlia. Elle était persuadé que tu l’appréciais. Alors qu’elle le tira, tu laissas ta main s’échapper de celle de Lee-Han avec un sourire satisfait. Tu enfonças ta nouvelle propriété au fond de ta poche avec la certitude qu’inconsciemment, Lee-Han avait réalisé que son boulet physique lui avait été ôté. Ce genre d’objets se perdaient si facilement après le mariage… Ou même avant, vu les moments de panique qui étaient parfois connus par les personnes à qui les alliances étaient confiées.

Tu retournas vers ta voiture et y restas plusieurs dizaines de minutes, tes écouteurs dans les oreilles. Tu sortis l’objet de ta poche et commenças à l’observer. Il était d’une banalité affligeante. Ils auraient quand même pu trouver mieux. Sur la face intérieure, le prénom de l’objet de ta haine était gravé. Tu te demandas s’ils avaient remarqué que l’alliance de Lee-Han avait disparue, et au bout de combien de temps. Tu la rangeas, mis le contact. Une idée débile t’avait traversé la tête, mais elle te plaisait bien. Tu quittas le parking. A un feu rouge, tu sortis ton portable et lanças l’application SMS.

On se voit ce soir, 19h, comme prévu
J’aurai un truc à te filer
Oh et : ma armastan sind ka
(je t'aime aussi)
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyJeu 10 Jan - 13:32

Je le sais désormais..Mon coeur t'était destiné.  
Il avait l'air mais vraiment épuisé, pas seulement physiquement, même là c'était le plus frappant, mais depuis quelques temps il voit bien que cela ne va pas, à chaque fois qu'il aà tenter de renouer leur amitié, il sait heurter à un mur et il lisait a chaque fois dans son regard un poids de plus en plus difficile à porter et à dissimuler. S'il avait réalisé cela plus tôt..Est-ce que cela aurait changé quoi que ce soit? Comment le savoir ? Cela ne sait pas produit, donc y pensait ne changera pas le présent, les "si" non jamais rien changer au passé. Lee-Han doit se concentrer sur le présent sur cet instant avec Silas. Son poings serré le long de ton bras tu regrette presque d'être venu lisser le visage de Silas, s'il a vue l'anneau il l'aura vu aussi et il ne veut pas lui causer plus de souffrance qu'il ne lui en impose déjà. A ses mots il se sent mal, c'est de sa faute, entièrement de la sienne, que pourra t-il faire pour effacer tout ce mal qu'il lui fait. Pourtant tu le sais que la bouffe n'arrange pas les choses et encore moi l'alcool. Mais bon qui suis-je pour dire ça je me suis gavé de médocs pour dormir, pour ne pas trop réfléchir et éviter de venir encore t'embêter...J'aurai peut-être dû.Peut-être c'est comme si.. c'est là même chose, au lieu de penser "si" de dire "peut-être" il aurait mieux fait.. de se souvenir,; de ne jamais enfermer cela. Qu'est-ce qu'il se sent lâche devant tous cela... Il a eu peur, peur d'être gay, peur du regard de sa famille et de tout ce que cela allait impliquer et il avait aussi peur à l'époque que cela ne puisse pas être réciproque. C'est fou comme histoire à avoir trop peur il est passé à côté du meilleur. On dit qu'il ne faut pas vivre avec ses regrets, celui-ci sera le point de mire de son existence, son point le plus noir.
Oui vraiment important Silas !!
Il avait mis dans sa voix comme dans son regard posé sur lui toute la force qu'il pouvait, il devait le croire et rester, il a besoin aussi de faire le point et même si l'idée de devoir retourner la-bas et de devoir sourire et remerciait pour des voeux de mariage qu'il sera vouer a l'échec le torture, comment va t-il faire pour affronter à nouveau le regard de Dalhia ou de ses parents. Bordel ses soeur vont lui tomber dessus à un moment et là il ne sera pas mentir, pas elles. Puis elles ont un sixième sens un truc du genre et elle savent quand il ment, il va les éviter le plus possible, elles doivent être trop occupés avec les cousins et cousines de toutes les façons. Lee-Han allait s'approcher et posé ses mains sur son front, il avait l'air d'avoir mal, mais il n'eut pas le temps de faire le moindre mouvement que la voix et les pas de Dalhia se rapproche, même le son de sa robe frôlant le sol était douloureux. Lee-han fut surpris quand il vient lui saisir la main, il ne dit rien il le regarde une seconde et pose son regard vers Dalhia qui a levé son visage d'ange vers le sien, un faux sourire lui répond. La voix de Silas te fit mal et toi il n'est pas dupe, il sait que derrière ses mots tout bêtes, il espère qu'elle trébuche quelques parts, que sa robe soit couverte de boue d'herbe.. voir pire vue ce qu'il lui en a dit la dernière fois qu'ils se sont vus.
Merci  Silas, ont va bien s'amuser c'est sûr, on ce voit tout a l'heure.
Oui on ce voit tout à l'heure.
Bien malgré lui il se laisse entraîné par Dalhia. Il a posé un regard sur Silas et sa main à quitter la sienne, son regard s'ouvre en sentant le métal d'or glisser le long de son doigt et la main de silas l'enfermer, ce fut plus fort que lui, un sourire ce déploya. Il glissa sa main dans sa poche et suivi Dalhia, il sentait d'un coup plus léger. Même si cela ne résolvait rien au problème, c'était déjà un soulagement de ne plus sentir l'alliance qui le lie a Dalhia. Mais cette dernière elle s'accroche bien à son bras en l'entraînant vers l'extérieur et le soleil glacial de l'hiver, au final ce jour était presque parfait, le froid et les arbres nues correspondait à son état d'esprit. Il ne sait pas où il a puisé la force, pour sourire et poser encore et encore avec sa "femme" dans le parc, sur le pont, sur le banc, devant l'arbre. Il se dit qu'il lui doit au moins cela ? Il ne l'aimera jamais, mais au moins il peut lui donner l'illusion que ce mariage, cette journée été parfaite. Après ce qui lui parait une éternité ils rejoignent la salle ou les invités profite du vin d'honneur. Il doit discuter ici et là et deux tornades aux cheveux raides comme des baguettes lui tombent dessus et parles en même temps.
Temps mort les jumelles j'ai rien compris.
Tu es trop beau.
Mais tu es bizzare.
Oui  plus que d'habitude, tu caches un truc.
Mais grave, tu as raison.
Les filles !!
Pardons..Ton, portable n'arrête pas de sonné.
On a pas regardaient.

J'espère bien, espèces de petite fouineuses
on sait dit que se serrait notre cadeaux.
Il rit et pose un baiser sur leurs joues, elles sont un rayons de soleil tellement dynamique, , il espère que rien ne ternira leurs joies de vivre. Il lève son portable en effet il a pas mal de messages de potes et connaissances qui le félicite il ne répond ç aucun faisant défilé la liste. Mais un contacte apparaît, il l'a débloqué ? Il ouvre le texto rapidement avec un immense sourire tellement plaisant de revoir sa photo apparaître. Il est soulagé de savoir qu'il sera là, il regarde rapidement l'heure il est 19h17 il est déjà peut-être quelques pars dans la salle. Il arque un sourcil quelques choses a lui donner ? Il allait pensé peut-être tout ce qu'il a oublié chez lui depuis tant d'année, mais la dernière phrase lui fait bondir le coeur. Il finissait toujours leurs textos ainsi, chacun dans sa langue d'origines, c'était leurs trucs, leurs "je t'aime amical" Mais là il ne sait pas quand il relit cette phrase, c'est comme si.. comme s'il savait, peut-être oui. Il a un sourire béat, un comme il n'en a eu que très peu aujourd'hui. Rapidement il lui répond
Il est 19h passé où est tu ?
Non attend ne me cherche pas, va à l'étage il y a une salle tout au fond
J'arrive dés que je peux.

Il a hésité a lui répondre comme toujours il le faisait et au final, il ouvre a nouveau son portable il lui envoie, après tout il le pense, amour ou amitié il le pense.
나는 너를 너의 사랑한다. ( je t'aime mon canard )
Il se mêle un moment à la foule, il n'a pas vraiment le choix, 10 minutes passent et il est de plus en plus difficile de rester là à sourire, il en a mal, de sourire comme s'il était le plus heureux. A un moment il ne tient plus il cherche Dalhia des yeux elle rient avec ses copines, il se faufile parmi les invités aussi rapidement qu'il le peut et en écourtant toutes discussions en prétendant avoir une affaire urgente.. c'était vrai. Dès que ce fut possible il se mit à courir dans le couloir et à glisser en tournant tout au bout, il grimpa les marches deux par deux et failli se manger la dernière dans sa précipitation il courra encore le long du couloir et il ouvrit la porte à la volé le souffle court et les cheveux un peu en bataille. La pièce et dans la pénombre, la nuit est tombée et la lumière extérieur montant jusque là éclairé faiblement la pièce qui sent un peu le renfermer.
silas ?
Demande tu en tournant sur toi même, la peur au ventre qu'il ne soit pas là, qu'il est changé d'avis.






Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité


avatar


Invité


 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  EmptyJeu 10 Jan - 14:56

un jour pour une éternité

« I didn’t believe it in this reality I hoped that wasn’t true The world is completely dark I feel suffocated In front of the faded line Stop right there Look at the stained illusion Everything has broken down There’s no utopia, that’s just an escape Now wake up, Wake up, wake up »

Un pouffement s’échappa de tes lèvres. Je sais, je m’en étais même pas rendu compte. C’est ma mère qui m’a prévenu au bout du vingtième pancake. Tu ne répondis rien à sa dernière phrase. Tu ne lui aurais pas ouvert, tu aurais fait semblant de dormir. Tu te serais enfoui sous ta couette à attendre qu’il parte pour reprendre ton épisode. Tu n’aurais pas pu le laisser rentrer, pas cette fois, pas aujourd’hui. Tu serais tombé dans ses bras et n’aurait plus réussir à l’oublier. L’assurance avec laquelle il te répondit te surpris. Tu souris doucement. S’il en était si sûr, alors peut-être avait-il raison… même si tu étais incapable de songer à une explication crédible. Que pourrait-il avoir de si important à te dire ? Tu recommenças à t’imaginer des choses improbables. Peut-être qu’il allait t’annoncer que Dahlia voulait quitter la ville… ça, ça serait quelque chose de réellement important. L’inquiétude facilita le déclenchement d’une migraine. Vivement que tu puisses retrouver ta voiture. Dahlia arriva, elle kidnappa Lee-Han. Tu quittas la mairie et t’enfermas dans ta voiture, écouteurs dans les oreilles. Tu restas là plus d’une demie-heure, réussissant même à dormir un peu. A ton réveil, tu observas de plus près l’alliance de Lee-Han. Tu démarras et pris la direction du centre-ville, envoyant au passage un sms à ton meilleur ami pour confirmer ta présence à la soirée, alors que tu n’avais absolument pas prévu d’y aller. Tant pis pour ta soirée sous la couette pour te remettre des émotions de l’après-midi.

Tu te garas à quelques mètres d’une bijouterie. Tu entras, tu étais le seul client. Tant mieux. Tu te dirigeas vers le bijoutier, en train de réparer la chaîne d’un bracelet. Bonjour, j’ai un problème de gravure avec cette chose, elle n’a pas été faite dans la ville et on s’est sûrement fait arnaquer… je savais bien que les tarifs étaient louches. Ma soeur se marie aujourd’hui, c’est vraiment urgent… Dites-moi que vous pouvez faire quelque chose. Tu lui lanças un regard de chien battu, forçant pour que quelques larmes se forment sous tes yeux. Montrez-moi ça, je vais voir ce que je peux faire. Tu souris, le remerciant à plusieurs reprises. Tu lui tendis l’alliance, répondis à ses quelques questions. Il te demanda de repasser vers dix-neuf heures, s’excusant de ne pas pouvoir s’en occuper plus tôt en raison de ses réparations déjà prévues. Tu lui répondis que ce n’était pas grave, que de toutes façons la cérémonie était déjà passée mais que c’était important pour elle et pour son mari que ce soit réglé au plus vite. Tu le remercias encore une fois et partis rejoindre ta voiture. Tu allais être en retard. Tant pis. Tu décidas d’aller faire un tour au centre commercial du coin pour t’occuper en attendant dix-neuf heures. Tu ressortis au bout de deux heures avec une nouvelle paire de lunettes à ajouter à ta collection. Tu repartis à ta voiture, remis tes écouteurs et patientas. C’était long. Dix-neuf heures arrivèrent enfin. Tu retournas dans la bijouterie. Le résultat était parfait. Tu sortis ta carte bancaire. Tu allais avoir dépensé tout ton budget du mois mais tant pis. Impulsif jusqu’au bout.

Tu étais en retard. Pas de tant que ça, mais il était presque dix-neuf heures trente lorsque tu arrivas à destination. Sur la route, tu avais entendu ton portable sonner, mais tu n’avais pas trouvé de feu rouge pour le regarder. Sans grande surprise, c’était Lee-Han. Tu fronças les sourcils. Pourquoi voulait-il le voir à l’écart des autres ? Cette histoire… était bizarre. J’étais sur la route. J’arrive. Tu saluas d’un mouvement de tête les quelques fumeurs et entras dans le bâtiment. Tu trouvas rapidement l’escalier menant à… tu ne savais pas trop ce à quoi pouvait servir la pièce mais tu étais curieux d’y arriver. Tu ouvris la porte, la refermas et appuyas sur l’interrupteur. Plusieurs fois. Il semblait hors service. J’ai fait au plus vite, mais j’avais… un truc à récupérer, t’excusas-tu.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






 Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty
MessageSujet: Re: Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.     Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un jour pour une éternité...Deux possibilités. Ft Silas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une question pour le prix de deux ! ( Je blague)!
» Un trait légendaire remis au goût du jour pour le Chasseur
» Besoin d'aide pour -peut être- deux futurs membres *-*
» Un mauvais jour pour gagner de l'argent. [PV : Lyn/Mel']
» Un beau jour pour la Dame aux corbeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #7 et #8 :: RPS-
Sauter vers: