Partagez | 
 

 snowing day (nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


avatar


/ avatar : jack falahee.
/ crédits : alittlebitofrain (av), amor fati & tweek (icons)
/ autres personnages : camille (timmy).
/ nombre de messages : 203
/ cartes en main : 1040

/ âge : 28
/ statut : célibataire, romantique encore amoureux de son ex. relation terminée depuis quatre années déjà, mais la flamme ne s'est jamais estompée.
/ occupation : professeur des écoles, formateur de quelques temps de la nouvelle génération.
/ zone du queens : le queens traditionnel avec elisa, la jumelle fusionnelle.
/ beau bordel :


(on) elisaroméoplan à 4romynate (7)

(off) natenate (2)nate (3) fbnate (4)nate (5)nate (6) fb

MessageSujet: snowing day (nate)   Sam 1 Déc - 21:03

ce n'est peut-être pas la meilleure idée du monde, mais tu t'en fiches totalement. t'as envie de le voir nate et, après tout, vous essayez de recommencer, alors c'est une bonne chose, un rendez-vous à deux, non ? tu te pinces les lèvres un instant, termines de t'habiller chaudement. les températures sont tombées un peu plus encore ces derniers jours et avec le jour qui se couche tôt, c'est encore pire. un soupir s'échappe de tes lèvres, tu viens enfiler un pull bien épais sous ta veste, récupérant ton écharpe dans l'entrée avant de quitter l'appartement. toujours la même, toujours cette écharpe qui a des années maintenant. mais tu l'aimes bien, elle tient chaud et elle est douce. c'est parfait pour les hivers froids de new-york, et pour parer de temps à autre à la neige. tu fermes les yeux, attrape le reste de tes affaires avant de sortir de l'appartement. il fait déjà nuit, et tu dois retrouver nate après sa journée de boulot. toi tu as terminé un peu plus tôt que lui, libérant tes élèves aux alentours des seize heures. tu te mords l'intérieur de la joue, soupires un peu face au froid ambiant. l'idée de voir nate est plus forte que l'envie de retourner au fond de ton lit, traîner sur ton ordinateur en préparant quelques exercices.

tu avances dans les rues de la ville, celles qui se parent de décoration de noël depuis quelque temps déjà. tu aimes cette ambiance, le temps qui semble gelé quand les flocons recouvrent new york. tu fermes les yeux un instant, t'accoudant contre un lampadaire en attendant l'arrivée du brun avant de pouvoir vous diriger vers l'emblématique marché. mais pour le moment, tu te contentes de venir renfoncer ton bonnet sur ta tête, couvrant tes oreilles par la même occasion. clairement pas la chose la plus glamour, mais tu t'en fiches pas mal. tu rouvres les yeux et observes les passant dans la rue, les gens pressés, les couples heureux qui se tiennent pas la main. les familles, enfants intenables à l'idée d'aller voir les sapins décorés du centre ou alors d'aller patiner un peu sur la glace installée en extérieur. tu esquisses un petit sourire à cette pensée, avant de secouer un peu la tête en pensant au fait que ça aurait pu être la tienne, de famille. avec nate. tu glisses tes doigts contre ton visage, ça te bouffe cette histoire et t'en es parfaitement conscient. mais tu ne peux pas t'empêcher d'y penser. c'est viscéral comme pensée.

tu relèves la tête, esquisses un sourire en voyant nate arriver au loin. tu te redresses un peu et viens glisser tes doigts dans ta nuque, attendant patiemment qu'il arrive à ta hauteur. tu piétines un peu sur place pour palier au froid qui s'empare doucement de ton corps. salut. tu souffles quand ton ex arrive finalement à ta hauteur, les mains enfoncées dans les poches de ta veste, malgré tes gants. tu esquisses un faible sourire malgré toi. ça a été ta journée ? tu demandes l'air de rien, simplement pour prendre des nouvelles du brun, pour t'empêcher de venir dans ses bras, pour t'empêcher de l'embrasser à pleine bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2083-et-embrasse-moi-encore-a-nouveau-gabin http://savethequeens.forumactif.com/t2174-even-my-phone-misses-your-call


avatar


/ avatar : Bill Skarsgard
/ crédits : margaux.
/ nombre de messages : 139
/ cartes en main : 430

/ âge : 27
/ statut : accro à son ex
/ occupation : analyste en assurance et prévention pour une boite européenne-internationale
/ zone du queens : le Queens vert avec sa grande sœur et son neveu de 4 ans
/ beau bordel : En cours : Romy, Shiloh, Elisa, Romy-Mia-Gabin, Miles, Gabin #7

Terminés : Gabin, Gabin #2, Gabin #3 FB, Gabin #4, Gabin #5, Gabin #6 FB

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Dim 2 Déc - 13:49


17h30. Nate est coincé en réunion avec un orateur trop lent. Il n’est pas contre les heures sup’ d’habitude mais ce soir, il doit voir Gabin. Les journées qui se terminent vers 19h, c’était bon quand il était en Europe. Quand il n’avait rien à faire après le boulot, ou en tout cas personne à retrouver chez lui. Dans ce monde un peu requin, ça lui donnait une longueur d’avance. Mais il voudrait que ça change. Tant pis s’il n’enchaîne pas les promotions. En revenant à New York il a retrouvé sa famille et il voudrait aussi retrouver Gabin, pour de vrai, se remettre avec lui et c’est plus important que n’importe quel projet professionnel. Alors, il s’agite un peu sur sa chaise, tapote son Bic sur la table. Plus vite, plus vite. Son cinéma ne passe pas inaperçu. « Alors Nathaniel, t’as peur que ton date refroidisse si t’arrive en retard ? », lui souffle un collègue en se penchant vers lui. Nate sourit un peu, lève ostensiblement les yeux au ciel et ne prend pas la peine de répondre. Hier soir, après une bière de trop, il leur a parlé de Gabin. Ce qui a aussi fait office de coming out, au passage, mais à part nourrir un débat aussi brouillon qu’alcoolisé sur les différentes orientations sexuelles existantes, ça n’a pas eu beaucoup d’effet. Finalement, il est assez rare qu’on l’emmerde avec ça, Nate, peut-être par peur de devoir se battre avec un type d’1m92.

Quoi qu’il en soit, à la seconde où son collègue les remercie pour leur attention, Nate est hors de la salle. Il ne dit au revoir à personne, sauf à la secrétaire parce que c’est peut-être bien sa petite préférée dans la team américaine, elle qui sourit tout le temps et ramène des cupcakes le mardi. Sauf qu’elle lui glisse un petit « bonne soirée » d’un air entendu et, putain, il est à deux doigts d’hurler dans l’open space : Est-ce qu’il y a quelqu’un ici qui n’est pas au courant, bordel ? Il s’en empêche, serre les dents et file prendre sa voiture. L’idée, c’est de rentrer chez lui pour prendre une douche et se changer. Il a beau avoir de l’allure en costume, il n’a pas l’intention de voir Gabin dans des fringues qu’il porte depuis toute une journée de boulot.

Quelques minutes plus tard, il arrive donc dans le centre-ville en tenue du week-end, bien protégé contre le froid. Enfin, un peu moins que Gabin apparemment parce qu’il n’a pas pensé à prendre un bonnet, lui. D’ailleurs, il le trouve adorable avec son bonnet dont il se serait peut-être un peu moqué gentiment, s’ils étaient encore ensemble. Après l’avoir embrassé, évidemment. Ce soir, il ne fait rien de tout ça, se contente de sourire. « salut. » Il remarque qu’il porte à nouveau l’écharpe qu’il lui a offerte et il a du mal à lutter contre l’envie de venir glisser ses doigts entre la laine et sa peau pour l’attirer vers lui et l’embrasser. « Hey. », il se contente de répondre. Gabin a l’air frigorifié mais ce n’est pas comme s’il pouvait le prendre dans ses bras pour le réchauffer. « ça a été ta journée ? » Nate acquiesce. Se rappelant de leur conversation par sms – pendant laquelle son after-work n’est pas passé inaperçu – il décide de tester un peu, voir si c’était vraiment de la jalousie cette histoire. « Un peu rude au début, parce qu’on est rentrés à deux heures du matin hier... » Il hausse un peu les épaules, ne dit que la vérité après tout. Une bière en entrainant une autre, l’after-work a tiré en longueur. « Mais la perspective de te voir ce soir m’a fait tenir le choc. », il ajoute en souriant. Il se sait lourd mais ça aussi, pourtant, c’est la vérité. Il n’aurait sûrement pas tenu toute la journée s’il n’y avait pas la récompense de le voir, à la fin. « Et toi, ça a été ? », il demande, assez curieux dès qu’il s’agit de son ex. Un instant plus tard, il entend des enfants implorer leurs parents pour du chocolat chaud. « Ça te dirait une boisson chaude pour te réchauffer ? Apparemment, ils ont du chocolat là-bas... mais peut-être aussi du vin, si tu préfères. » Il regarde un instant en direction du stand de chocolat chaud et des enfants, à peu près certain qu’il aurait cédé aux siens sans hésiter une seule seconde, leur offrant potentiellement quelque chose sur tous les stands.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2246-de-gosse-de-riche-a-la-rue-nate


avatar


/ avatar : jack falahee.
/ crédits : alittlebitofrain (av), amor fati & tweek (icons)
/ autres personnages : camille (timmy).
/ nombre de messages : 203
/ cartes en main : 1040

/ âge : 28
/ statut : célibataire, romantique encore amoureux de son ex. relation terminée depuis quatre années déjà, mais la flamme ne s'est jamais estompée.
/ occupation : professeur des écoles, formateur de quelques temps de la nouvelle génération.
/ zone du queens : le queens traditionnel avec elisa, la jumelle fusionnelle.
/ beau bordel :


(on) elisaroméoplan à 4romynate (7)

(off) natenate (2)nate (3) fbnate (4)nate (5)nate (6) fb

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Dim 2 Déc - 15:00

tu n'arrêtes pas de te poser des questions. l'heure avance et tu retiens un long soupir. après tout, nate t'as parlé d'un after-work hier soir. t'en sais rien, peut-être qu'il a préféré partir avec quelqu'un d'autre. tu fronces un peu les sourcils, c'est ridicule ce que tu te racontes. tu fermes les yeux un instant, les mains toujours enfoncées au fond de tes poches, attendant simplement en observant la vie, autour de toi. il fait froid et le ciel est couvert. peut-être qu'il neigera, ce soir. tu ne sais pas s'il fait assez froid. tu aimerais bien, ton âme d'enfant qui parle. tu tournes la tête, distingues finalement la silhouette de nate au loin, et un sourire vient se dessiner sur tes lèvres. ouai, ça te fait plaisir de le revoir, et tu as attendu toute la journée pour ça. tu te mords l'intérieur de la joue, elisa n'est pas encore au courant de ce rendez-vous. tu le lui avoueras ce soir sans doute. que tu as - encore - revu nate, malgré ce qu'elle en pince. un soupir t'échappe un instant. tu attends qu'il arrive à ta hauteur et te trouves bien impatient, d'un coup. t'as envie d'aller à sa rencontre, d'aller l'embrasser, le serrer contre toi. un léger soupir s'échappe de tes lippes et tu termines par le saluer, le visage à moitié enfouit dans ton écharpe. hey. tu esquisses un petit sourire en te redressant un peu pour t'approches du brun, en profitant pour bouger et essayer de te réchauffer un peu. tu prends des nouvelles, lui demandant comme c'est passé sa journée.

un peu rude au début, parce qu'on est rentrés à deux heures du matin hier... mm. tu souffles en te mordant l'intérieur de la joue, essayant vraiment de ne pas être jaloux, mais c'est p'être plus fort que toi sur ce coup. vous avez du bien vous amuser. tu souffles en haussant les épaules, te pinçant les lèvres un instant et soupirant en venant réajuster ton bonnet sur ton crâne, observant le brun un instant. mais la perspective de te voir ce soir m'a fait tenir le choc. tu esquisses un petit sourire malgré tout, ton regard se posant sur une famille un peu plus loin. famille typique. un couple qui semble heureux. tu fermes les yeux quelques secondes, venant glisser tes doigts dans ta nuque. et toi, ça a été ? ça te dirait une boisson chaude pour te réchauffer ? apparemment, ils ont du chocolat là-bas... mais peut-être aussi du vin, si tu préfères. tu hausses un instant, sans trop réfléchir à la situation. je préfère encore un verre de vin chaud, à choisir. tu souffles. t'aurais préféré offrir du chocolat à tes enfants, enfin bon. tu fermes les yeux de longues secondes et te diriges doucement vers les quelques stands installés un peu plus loin. tu glisses tes doigts contre ton visage avant de souffler doucement sur ces derniers. ça a été. les enfants fatiguent vites avec les journées qui se raccourcissent. et puis maintenant que noël approche ... un petit rire t'échappes et tu hausses les épaules en revenant enfoncer tes mains dans tes poches. mais ça peut aller. tu hausses les épaules. entre ça et certains parents. tu ajoutes dans un petit rire. j'crois que les pères célibataires, ce sont les pires. tu ajoutes. peut-être bien que t'as envie de chercher aussi le brun, de le rendre un peu trop jaloux. tu te pinces les lèvres un instant et laisses un petit sourire se dessiner sur tes lèvres. toi tu t'en fiches des autres, y'a que nate qui t'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2083-et-embrasse-moi-encore-a-nouveau-gabin http://savethequeens.forumactif.com/t2174-even-my-phone-misses-your-call


avatar


/ avatar : Bill Skarsgard
/ crédits : margaux.
/ nombre de messages : 139
/ cartes en main : 430

/ âge : 27
/ statut : accro à son ex
/ occupation : analyste en assurance et prévention pour une boite européenne-internationale
/ zone du queens : le Queens vert avec sa grande sœur et son neveu de 4 ans
/ beau bordel : En cours : Romy, Shiloh, Elisa, Romy-Mia-Gabin, Miles, Gabin #7

Terminés : Gabin, Gabin #2, Gabin #3 FB, Gabin #4, Gabin #5, Gabin #6 FB

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Dim 2 Déc - 18:14


Nate ne peut pas s’empêcher de tester un peu, de prendre la température par rapport à cette histoire d’after-work. Après tout, il connaît bien Gabin et sa réaction n’était pas celle qu’il aurait eu si l’information le laissait tout à fait indifférent. Sauf qu’ils ne sont plus ensemble, que quatre ans ont passé et qu’il ne sait plus trop, finalement, où ils en sont. Ils essayent de recommencer, oui, mais c’est flou. « mm. vous avez du bien vous amuser. » Nate retient un sourire. Si Gabin n’était pas jaloux du tout, il aurait réagi sur la difficulté de se lever aussi tôt après s’être couché si tard, ou en tout cas, sur quelque chose sans lien avec la peur qu’il se soit trop bien amusé hier soir. « Ouais. J’ai gagné au billard, du coup ouais c’était fun. » Il sourit, se demande s’il devrait ajouter un truc sur le fait que tous ses collègues sont hétéro. Parce que c’est marrant cinq minutes de le rendre légèrement jaloux mais le but n’est pas de le faire souffrir non plus. Il lui dit que c’est la perspective de le voir ce soir qui lui a fait tenir le coup toute la journée et ça arrache un petit sourire à Gabin. Il lui demande comment sa journée à lui s’est passée et lui propose de boire quelque chose pour se réchauffer. Du chocolat ou du vin chaud. « je préfère encore un verre de vin chaud, à choisir. » Son ex n’a pas l’air emballé à fond. Peut-être parce qu’il rumine encore sur cette histoire d’after-work. En tout cas, Nate le suit quand il se dirige vers les stands. « ça a été. les enfants fatiguent vite avec les journées qui se raccourcissent. et puis maintenant que noël approche ... » Très peu habitué à être en contact avec des enfants, il ne comprend pas très bien l’impact que Noël peut avoir sur le bon déroulement des cours. En vérité, avant de rencontrer Gabin, c’était une fête qui ne lui plaisait pas du tout. Ça et Thanksgiving. Parce que ce sont des fêtes familiales. Parce qu’il était prié de bien s’habiller, de bien parler, de sourire aux bonnes personnes, dire les bons mots, être de bonne humeur. Ce n’est vraiment devenu que quelque chose de doux à partir du moment où il l’a redécouvert avec Gabin. Décorer le sapin et tout l’appartement, porter des pulls de Noël, lui faire des cadeaux ainsi qu’à Romy et Elisa. Il ne faisait pas de cadeaux avant, laissant sa mère se charger d’en faire en son nom.

« mais ça peut aller. entre ça et certains parents. j'crois que les pères célibataires, ce sont les pires. » Wow, stop. C’était quoi ce rire à l’évocation de certains parents avant de parler des pères célibataires ? Y a des pères célibataires qui le font rire ?! Ça ressemblait beaucoup trop à un rire de tendresse, putain. « Qu’est-ce qu’ils ont les pères célibataires ? », il demande un peu abruptement. Ça lui échappe totalement. Surtout que Gabin se balade en racontant qu’il est célibataire maintenant, il le lui a dit la première fois qu’ils se sont revus. « Déjà c’est bien malin de faire des enfants et puis de rompre. C’est pas comme adopter un chien putain, faut pas le faire avec n’importe qui. » Ce n’est pas vraiment ça qui l’énerve, évidemment. Il sait qu’on ne peut pas contrôler l’amour et que personne ne peut donc forcer des parents à rester ensemble. Ce qui l’embête surtout c’est que ces pères devenus célibataires se permettent de draguer son mec. Ce dont il n’a aucune certitude, bien sûr, c’est juste sa jalousie monstre qui lui souffle des horreurs. Après tout, Gabin est non seulement incroyablement sexy mais c’est peut-être le professeur préféré de leurs enfants. Un choix évident. D’un coup, il se rend compte qu’il vient de s’emporter. Quand ça concerne son ex, il a un peu trop tendance à faire passer l’action avant la réflexion.  « Enfin, c’est pas mes affaires. J’espère qu’ils te pourrissent pas trop la vie, c'est tout. » Parce que ça pourrait simplement être ça non ? Ils pourraient juste être plus relou que les autres pour une quelconque raison. Il sait que lui-même, il serait un peu relou avec les profs de ses enfants, au moindre doute sur leurs compétences.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2246-de-gosse-de-riche-a-la-rue-nate


avatar


/ avatar : jack falahee.
/ crédits : alittlebitofrain (av), amor fati & tweek (icons)
/ autres personnages : camille (timmy).
/ nombre de messages : 203
/ cartes en main : 1040

/ âge : 28
/ statut : célibataire, romantique encore amoureux de son ex. relation terminée depuis quatre années déjà, mais la flamme ne s'est jamais estompée.
/ occupation : professeur des écoles, formateur de quelques temps de la nouvelle génération.
/ zone du queens : le queens traditionnel avec elisa, la jumelle fusionnelle.
/ beau bordel :


(on) elisaroméoplan à 4romynate (7)

(off) natenate (2)nate (3) fbnate (4)nate (5)nate (6) fb

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Dim 2 Déc - 20:54

tu ne peux pas t'empêcher d'être jaloux. au moins un peu. parce que t'aimes pas cette histoire d'after work avec ses collègues qui s'est terminé passé deux heures du matin. tu te pinces les lèvres et fermes les yeux un instant, avant de te diriger doucement vers les stands. ouais. j’ai gagné au billard, du coup ouais c’était fun. tu te contentes d'enfoncer un peu plus ton visage dans l'écharpe et tes mains au fond de tes poches. un petit soupir t'échappe et tu fermes les yeux quelques courtes secondes, les rouvrant bien vite pour éviter de te prendre quelqu'un. nate te propose de boire quelque chose de chaud pour te réchauffer et tu acceptes volontiers, portant ton choix sur un verre de vin chaud plutôt que du chocolat. tu glisses tes doigts contre ton visage et continues de marcher doucement, tandis que nate prends des nouvelles de ta journée. et t'as bien envie de le chercher un peu, le brun. tu commences par les banalités, les enfants qui sont intenable à l'approche des fêtes, à l'idée de voir de la neige tomber. et tu ne sais pas ce qu'il adviendra le jour ou il se mettra réellement à neiger. tu as une âme d'enfant toi aussi, mais ne te laisses pas déconcentrer par quelques flocons. tu préfères embêtes un peu nate, évoquer l'idée que certains papas célibataires puissent éventuellement s'intéresser à toi. ce n'est pas totalement faux, puisqu'il y a ce gars qui persiste à essayer de te draguer quand il vient récupérer son fils. mais il est blond. et toi, tu préfères nate. qu'est-ce qu'ils ont les pères célibataires ? déjà c'est bien mâle de faire des enfants et puis de rompre. c'est pas comme adopter un chien putain, faut pas le faire avec n'importe qui. tu ne peux empêcher un rire de t'échapper, parce que tu sais très bien que ce n'est pas le sujet exact de sa colère. tu te mords l'intérieur de la joue et te contentes de hausser un peu les épaules, repérant le stand de vin chaud un peu plus loin. tu t'y diriges tranquillement à travers la foule. enfin, c'est pas mes affaires. j'espère qu'ils te pourrissent pas trop la vie, c'est tout. tu hausses les épaules l'air de rien. non, non, ça va. tu souffles dans un rire. tu te rapproches un peu de nate pour vous frayer un chemin dans la foule, passant un bras sous le sien. tu fermes les yeux un instant et esquisses un petit sourire malgré tout. mais bon, assez parler de boulot pour ce soir. tu ajoutes finalement en arrivant au niveau du stand, laissant le brun récupérer vos boissons. tu as toujours préféré laisser nate se frayer un chemin dans la foule, les gens ont tendance à le laisser passer avec sa taille. un sourire se dessine sur tes lèvres à cette pensée. merci tu souffles en récupérant ta boisson, vous éloignant un peu de toute la foule pour marcher tranquillement dans les allées du marché. tu viens boire une gorgée dans ton verre, le liquide chaud te réchauffant instantanément. du coup, un tour à la patinoire ça te tente ? tu demandes avec un sourire. tu sais que ce n'est pas ce qu'il préfère, mais, une fois dans l'année ça devrait aller, non ? et puis tu aimes bien ça toi, le patin. tu as plus d'équilibre que nate, en tout cas. tu tournes la tête vers le brun, esquisses un sourire charmeur, peut-être bien pour le convaincre, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2083-et-embrasse-moi-encore-a-nouveau-gabin http://savethequeens.forumactif.com/t2174-even-my-phone-misses-your-call


avatar


/ avatar : Bill Skarsgard
/ crédits : margaux.
/ nombre de messages : 139
/ cartes en main : 430

/ âge : 27
/ statut : accro à son ex
/ occupation : analyste en assurance et prévention pour une boite européenne-internationale
/ zone du queens : le Queens vert avec sa grande sœur et son neveu de 4 ans
/ beau bordel : En cours : Romy, Shiloh, Elisa, Romy-Mia-Gabin, Miles, Gabin #7

Terminés : Gabin, Gabin #2, Gabin #3 FB, Gabin #4, Gabin #5, Gabin #6 FB

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Lun 3 Déc - 13:02


Ça le saoule, cette histoire de pères célibataires. Parce que Gabin est la proie idéale pour ce genre d’animal : célibataire, ultra bandant, adoré par leurs gosses. Ça le rend malade de les imaginer tourner autour de lui. Déjà, quel genre de débile se retrouve père célibataire ? C’est sur ce sujet qu’il laisse sa colère s’exprimer. On ne fait des enfants avec n’importe qui. Si c’était pour rompre, autant prendre un clébard. Son ex rit, sûrement parce qu’il comprend très bien que ce n’est pas vraiment ça qui l’ennuie dans la situation. Après tout, la vie privée des gens, il ne pourrait pas s’en foutre plus. Tant que ça n’inclut pas de baiser Gabin quoi. Quand il se rend compte qu’il a peut-être un peu sur-réagit par rapport à la situation, il ajoute qu’il espère que les pères en question ne le font pas trop chier. « non, non, ça va. », il lui répond, visiblement toujours amusé. Nate lève les yeux au ciel, voudrait lui répondre que ce n’est absolument pas drôle mais Gabin le surprend en venant s’accrocher à son bras. Il se rend alors compte qu’il est tellement avide du moindre contact que même ça, ça le fait kiffer. « mais bon, assez parlé de boulot pour ce soir. » Ben tiens. A croire qu’ils approchaient vraiment d’un sujet sensible et que son ex prend la porte de sortie. « Ouais ben c’est ça. », il marmonne avant d’aller chercher leurs verres de vin chaud sur le stand. Ceci dit, il n’a pas vraiment envie de continuer à en parler. Surtout si c’est pour l’entendre dire qu’il pourrait bien être intéressé par l’un ou l’autre papa. Ou pire : qu’il a déjà cédé. Mais ça se pourrait pas, si ? Il doit y avoir un genre de code moral des profs qui empêche de coucher avec des parents, c’est obligé. Oui, sûrement, un genre de serment d’Hippocrate. Quoi qu’il en soit, il revient rapidement avec leurs verres. « merci » Il lui sourit et ils s’éloignent un peu pour pouvoir se balader sans être bousculés.

Il avale une gorgée du vin et c’est vrai que ça a le goût de Noël, cette connerie. « du coup, un tour à la patinoire ça te tente ? » Il le regarde pour jauger s’il est sérieux ou non. Bien sûr qu’il l’est, la patinoire, c’est presque un passage obligé du marché de Noël de New York. Et puis, de toute façon, il ne pourrait pas résister à ce sourire. « Ouais. Du moment que t’as conscience que la prochaine fois que j’accepterai encore après, ce sera l’année prochaine. » Il sourit, amusé. Il se voit encore à ce même marché, avec lui, l’année prochaine. Après tout, rien ne pourrait l’en empêcher à présent. À moins que ce soit Gabin qui décide de couper les ponts. Il préfère ne pas penser à cette éventualité. Ils arrivent à hauteur de la patinoire. Il y a pas mal de monde mais les enfants commencent à évacuer lentement, parce qu’il commence à être l’heure d’aller manger puis se coucher pour eux. « J’vais chercher les patins », il dit dès qu’il a terminé son verre de vin chaud. Aucun besoin de lui demander sa pointure, évidemment. « J’sais pas si c’était une si bonne idée que ça », il dit en riant un peu quand il revient, observant la lame des patins, « Je m’apprête à perdre des points de classe. » Parce qu’il sait que, au moins le temps de se réhabituer, il va avoir l’air d’une girafe sur patins. Une fois sur la glace, il s’accroche d’abord à la rambarde, pas dans son élément du tout. Ça fait quand même quatre ans qu’il n’en a plus fait. « T’as pas intérêt à t’en aller trop loin, sinon je vais décéder. » Ouais, faut qu’il puisse se rattraper à lui quoi. Et non, il n’en fait pas des tonnes avec cette histoire de décéder, ça lui semble totalement probable. Qui a décidé que les êtres humains allaient enfiler des lames à leurs pieds pour glisser sur de la glace ? Un malade mental, clairement. Au moins aussi fou que le premier qui a bu du lait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2246-de-gosse-de-riche-a-la-rue-nate


avatar


/ avatar : jack falahee.
/ crédits : alittlebitofrain (av), amor fati & tweek (icons)
/ autres personnages : camille (timmy).
/ nombre de messages : 203
/ cartes en main : 1040

/ âge : 28
/ statut : célibataire, romantique encore amoureux de son ex. relation terminée depuis quatre années déjà, mais la flamme ne s'est jamais estompée.
/ occupation : professeur des écoles, formateur de quelques temps de la nouvelle génération.
/ zone du queens : le queens traditionnel avec elisa, la jumelle fusionnelle.
/ beau bordel :


(on) elisaroméoplan à 4romynate (7)

(off) natenate (2)nate (3) fbnate (4)nate (5)nate (6) fb

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Lun 3 Déc - 19:36

tu te mords l'intérieur de la joue, tu n'aimes que trop rendre le brun jaloux. tu fermes les yeux un instant et ne peux t'empêcher de laisser un sourire se dessiner sur le coin de tes lèvres. vous vous avancez dans les petites ruelles créés à l'occasion du marché, jusqu'au stand de vin chaud. tu laisses le brun s'échapper, l'observes un instant. tu n'arrives pas trop à savoir ce qu'il pense, au fond. ça devrait être facile pourtant, t'es censé avoir étudié tout ça, les gens, leur manière de faire, de réagir. mais c'est toujours compliqué quand c'est quelqu'un de proche. et tu n'as pas envie de commencer à analyser nate. non. tu t'es toujours interdit de le faire, de faire passer cette curiosité psychologique avant tout. c'est comme pour elisa, comme pour une quelconque personne t'étant chère. tu laisses le brun revenir vers toi, et tu récupères ta boisson avec un petit sourire. tu as toujours eu tendance à le laisser s'aventurer dans la foule. t'es pas très grand à côté, et tu fais à peu près la taille de tout le monde, pas facile de toujours te frayer un chemin. tu viens borie une gorgée de vin chaud, fermant les yeux quelques courtes secondes, profitant de ce léger réconfort.

tu lui proposes de vous dirigez vers la patinoire. tu as toujours aimé ça, et tu es assez doué au fond. enfin, tu arrives à tenir sur des patins et à avancer, quoi. tu te mords l'intérieur de la joue en relevant la tête vers nate, esquissant un petit sourire pour le faire craquer. ouais. du moment que t'as conscience que la prochaine fois que j'accepterai encore après, ce sera l'année prochaine. un nouveau rire t'échappe et tu te contentes de venir déposer un baiser sur sa joue à sa réponse. fais gaffe, l'année prochaine, c'est dans moins d'un mois. tu souffles, taquin, avant de t'avancer un peu vers la patinoire, ton verre toujours à la main. ça comme à se vider des gamins, rappelés par leurs parents, au bord, frigorifiés et qui ne rêvent que d'une chose, rentrer à la maison. tu te promets que si un jour, tu as des enfants, tu patineras avec eux. tu viens boire une gorgée dans ton verre. j'vais chercher les patins. tu hoches la tête et termines ton verre avant de le jeter à ton tour, dans les poubelles installées autour de la patinoire. nate ne tarde pas à revenir. j'sais pas si c'était une si bonne idée que ça. je m'apprête à perdre des points de classe. tu esquisses un sourire et hausses les épaules. tu viens rapidement enfiler les patins avant de te diriger vers la glace, appréhendant un instant la sensation avant de retrouver tes repères, avançant doucement en attendant nate. un rire t'échappe quand tu le vois se cramponner à la rambarde, et tu te contentes de croiser tes bras dans le bas de ton dos. t'as pas intérêt à t'en aller trop loin, sinon je vais décéder. tu hausses les épaules, t'approches un peu. t'en fais pas, je te rattraperais. tu souffles dans un rire, vous savez tous les deux que s'il tombe en t'agrippant, il t'entraîne avec lui. tu te pinces les lèvres et t'avances sur quelques mètres, tes bras le long du corps pour prendre un peu de vitesse, avant de revenir près de nate. hé, dans mes souvenirs, tu t'en sortais pas si mal. une petite moue se dessine sur tes lèvres tandis que tu viens tendre tes mains pour l'aider à garder un peu l'équilibre, t'éloignant du bord en reculant doucement, entraînant le brun avec toi. tu esquisses un petit sourire en plongeant ton regard dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2083-et-embrasse-moi-encore-a-nouveau-gabin http://savethequeens.forumactif.com/t2174-even-my-phone-misses-your-call


avatar


/ avatar : Bill Skarsgard
/ crédits : margaux.
/ nombre de messages : 139
/ cartes en main : 430

/ âge : 27
/ statut : accro à son ex
/ occupation : analyste en assurance et prévention pour une boite européenne-internationale
/ zone du queens : le Queens vert avec sa grande sœur et son neveu de 4 ans
/ beau bordel : En cours : Romy, Shiloh, Elisa, Romy-Mia-Gabin, Miles, Gabin #7

Terminés : Gabin, Gabin #2, Gabin #3 FB, Gabin #4, Gabin #5, Gabin #6 FB

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Mar 4 Déc - 12:44


Le patin à glace n’est sûrement pas l’activité qu’il préfère. Mais une fois par an, pour le marché de Noël, c’est sympa. Qui plus est, face à ce sourire, il ne peut qu’accepter. Non sans le prévenir que c’est une fois par an, ce délire. Après un rire, Gabin le surprend à déposer ses lèvres sur sa joue. Il sourit, un goût de trop peu au fond du ventre. « fais gaffe, l'année prochaine, c'est dans moins d'un mois. » Il rit un peu et secoue la tête l’air de dire espère pas. De toute façon, avec un peu de chance, la patinoire aura disparu d’ici janvier. Il part chercher leurs patins et, quand l’idée est se concrétise et qu’il les a en main, il commence à se demander si c’était une bonne idée. Il n’en a plus fait depuis quatre ans. Y a avait personne en Europe pour lui proposer ça. Sur la glace, Gabin trouve rapidement son équilibre tandis que lui s’accroche à la rambarde, pas très sûr. Ça fait rire son ex. Il lève les yeux au ciel, lui dit qu’il n’a pas intérêt à s’éloigner. Sinon, il décède. Oui carrément. Seul sur des patins, il ne voit pas comment d’autre ça pourrait se terminer. « t'en fais pas, je te rattraperais. » Ils rient, assez persuadés que ça ne pourrait pas bien se dérouler comme scénario. Gabin s’éloigne un peu, assez à l’aise, mais revient rapidement. « hé, dans mes souvenirs, tu t'en sortais pas si mal. », il dit, les mains tendues vers lui, pour l’aider. « Bah, ça fait quand même quatre ans que j’en ai plus fait. », Nate répond sans réaliser qu’il vient d’ajouter le patin à la liste des choses qu’il ne fait qu’avec Gabin. Il avance un peu, les mains dans les siennes. Finalement, c’est un mal pour un bien, cette absence d’équilibre.

Leurs regards se croisent. Nate répond naturellement à son sourire. Ça le captive. Il ne voit plus que Gabin, sent son cœur se réveiller dans sa poitrine. Dans un autre contexte, ça n’aurait pas vraiment été un problème mais là, à force de ne pas faire attention au monde extérieur, il finit par en perdre l’équilibre, à un endroit où la glace n’est plus totalement lisse. S’il parvient à ne pas laisser échapper un petit cri de gonzesse, il a en revanche le réflexe de se raffermir sa prise sur les mains de Gabin, l’entrainant dans sa chute alors qu’il tombe en arrière. Il se retrouve au sol avec Gabin au-dessus de lui, leurs jambes emmêlées, littéralement l’un sur l’autre, beaucoup trop proches. Ça s’est passé trop vite pour qu’il puisse tout comprendre mais il a à présent les bras atour de lui dont une main sur ses reins, presque sur ses fesses. Le seul point positif c’est que c’est que c’est lui qui a amorti leur chute et pas Gabin. Ils sont trop proches. Ça fait remonter trop de souvenirs. Il est trop en manque de lui. De quoi le foutre dans une belle galère alors qu’il se sent soudainement un peu à l’étroit dans son pantalon. Bordel. « Ah putain, je suis désolé. Ça va ? » Il devrait être plus pressé que ça de le lâcher et de se relever. Malgré qu’ils soient en public, sur une patinoire, c’est bien l’inverse de ce qu’il voudrait faire, le lâcher. D’autant plus qu’une fois debout, il aurait quelque chose à cacher. Enfin là, si Gabin peut le sentir c’est pas forcément mieux. C’est encore plus gênant depuis qu’il est censé jouer les gentlemen pour le reconquérir. Faut vraiment que Gabin l’excite à crever pour qu’il bande alors qu’il fait froid et qu’ils ont autant de couches de vêtements. Est-ce qu’il doit aussi s’excuser pour ça ? Ce n’est pas comme s’il y pouvait grand-chose. « Et désolé pour, euh, hum, tu ferais mieux de te relever quoi. » Parce que ça risque pas de s’arranger sinon. Puis les gens vont commencer à s’inquiéter, ce serait quand même le comble. D’autant plus qu’il devrait quand même savoir gérer, une fois debout, parce que c’est loin d’être la première fois que ça se produit. C’était juste moins gênant les autres fois parce que Gabin l’avait cherché exprès, la plupart du temps.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2246-de-gosse-de-riche-a-la-rue-nate


avatar


/ avatar : jack falahee.
/ crédits : alittlebitofrain (av), amor fati & tweek (icons)
/ autres personnages : camille (timmy).
/ nombre de messages : 203
/ cartes en main : 1040

/ âge : 28
/ statut : célibataire, romantique encore amoureux de son ex. relation terminée depuis quatre années déjà, mais la flamme ne s'est jamais estompée.
/ occupation : professeur des écoles, formateur de quelques temps de la nouvelle génération.
/ zone du queens : le queens traditionnel avec elisa, la jumelle fusionnelle.
/ beau bordel :


(on) elisaroméoplan à 4romynate (7)

(off) natenate (2)nate (3) fbnate (4)nate (5)nate (6) fb

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Mar 4 Déc - 20:30

tu ne peux t'empêcher de rire face à nate, son air qui te supplie presque de ne pas le lui redemander l'année prochaine, de patiner. tu te mords l'intérieur de la joue, tu devrais t'en vouloir un peu, mais étrangement, même pas. tu glisses tes doigts dans ta nuque, l'air de rien, avant d'enfiler tes patins et de monter sur la glace. t'as toujours eu un sens de l'équilibre pas trop mauvais, et t'aimes bien te retrouver sur glace comme ça, c'est une sensation bien différente que d'avoir les pieds sur terre. tu ne peux t'empêcher de taquiner nate en le voyant mal à l'aise, un peu plus loin. presque comparable à un girafon, avec ses grandes jambe et son manque flagrant d'équilibre. un sourire se dessine sur le coin de tes lèvres. un mignon girafon, en tout cas. pensées blotties au fond de ton esprit. bah, ça fait quand même quatre ans que j’en ai plus fait. tu hoches la tête doucement. tu es venu l'année dernière avec elisa, mais ce n'était pas pareil. tu te pinces les lèvres un instant avant de t'approcher du brun pour lui tendre tes mains. t'as toujours eu assez d'équilibre pour lui permettre de se redresser et d'avancer un peu. tes doigts sont froids, les siens aussi. tu t'en fiches. tu esquisses un petit sourire, viens croiser le regard du brun en reculant un peu avec tes patins, laissant nate avancer et se détacher de la barrière entourant la patinoire.

ça se passe plutôt bien, tu sais que ça ne revient pas de suite. t'as eu du mal quand t'es remonté sur la glace après pratiquement trois années sans le faire. même si ça ne s'oublie jamais complètement. un petit soupir s'échappe sur tes lèvres et tu fronces un peu les sourcils quand nate vient agripper tes mains, t’entraînant dans sa chute. tu ne l'as pas vue venir, celle-là. et évidemment qu'avec son mètre quatre-vingt-douze, il t'entraîne avec lui au sol. un léger grognement t'échappe quand tes genoux tapent sur le sol et tu fermes les yeux un instant, te retrouvant tout de même sur le brun. ton cœur bat plus fort, tu ne sais pas si c'est à cause de l'adrénaline et de la chute ou tout simplement d'être contre nate. tu te redresses un peu, de quoi l'observer. ah putain, je suis désolé. ça va ? ta respiration est un peu plus lourde, parce que la main de nate est dangereusement proche de tes fesses et que tu ne sais pas comment c'est possible de bander par ce froid. c'est à toi que je devrais poser la question. tu souffles. parce que tomber sur de la glace ça fait jamais du bien. mais il n'a pas l'air trop mal. plutôt en forme. tu te mords l'intérieur de la joue de longues secondes. et désolé pour, euh, hum, tu ferais mieux de te relever quoi. et ça te semble tellement familier, tellement normal comme situation que tu te redresses un peu trop brusquement. mm, ouai. tu souffles en venant réajuster ton pantalon malgré tout. ok, peut-être que ça te laisse pas si indifférent que ça. tu observes nate un instant, ton regard croisant le sien, avant de finalement réussir à te redresser, venant essuyer les résidus de glace sur tes vêtements avant de tendre une main au brun pour l'aider à se redresser. tu toussotes légèrement avant de tourner la tête vers le brun. t'as pas la tête qui tourne, hm ? ou genre, envie de vomir ? tu demandes finalement. t'as pas envie de finir aux urgences s'il tombe dans les pommes. mais t'es pas certain que sa tête aie réellement taper le sol. que t'évites de le faire sur moi, quoi. tu ajoutes, taquin, un sourire au coin des lèvres, tandis que tu viens t'approches du brun pour venir réajuster son écharpe, ton regard revenant croiser le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2083-et-embrasse-moi-encore-a-nouveau-gabin http://savethequeens.forumactif.com/t2174-even-my-phone-misses-your-call


avatar


/ avatar : Bill Skarsgard
/ crédits : margaux.
/ nombre de messages : 139
/ cartes en main : 430

/ âge : 27
/ statut : accro à son ex
/ occupation : analyste en assurance et prévention pour une boite européenne-internationale
/ zone du queens : le Queens vert avec sa grande sœur et son neveu de 4 ans
/ beau bordel : En cours : Romy, Shiloh, Elisa, Romy-Mia-Gabin, Miles, Gabin #7

Terminés : Gabin, Gabin #2, Gabin #3 FB, Gabin #4, Gabin #5, Gabin #6 FB

MessageSujet: Re: snowing day (nate)   Mer 5 Déc - 22:15


Nate n’est pas à l’aise sur la patinoire. Ça fait quatre ans qu’il n’a plus enfilé de patins. Pourquoi est-ce qu’il ferait ça avec quelqu’un d’autre que Gabin ? Ça n’aurait pas beaucoup de sens pour lui. C’est leur truc. Même le marché de Noël, sans lui, ça le branche pas trop. Quoi qu’il en soit, Gabin vient l’aider à trouver l’équilibre, prenant ses mains dans les siens pour le faire avancer sur la glace. Ça fonctionne plutôt bien. Jusqu’à ce que le monde disparaisse. Les yeux dans les siens, il ne voit rien d’autre. Ça le retourne un peu, à quel point il l’aime. Il ne l’oublie jamais et pourtant, ça continue de le surprendre. Une seconde plus tard, il ne fait pas attention à un petit coup dans la glace qui le fait tomber en arrière. Au lieu de lâcher Gabin, il s’agrippe plus fort à lui et l’entraine dans sa chute. La chute, brusque, est loin d’être agréable. Mais il n’y fait pas attention. Il a Gabin sur lui. Presque comme s’il l’avait attiré dans ses bras, une main un peu trop proche de ses fesses. Des souvenirs lui viennent en rafale, de toutes les fois où son ex a pu se retrouver sur lui. Mais c’est en direct qu’il a envie de lui. Peut-être encore plus qu’il ne se laissait en avoir conscience, à en croire la façon dont son corps réagit. Le cœur battant, il essaye de retrouver ses esprits, lui demande si ça va. « c'est à toi que je devrais poser la question. » Il aura des bleus, c’est certain mais ça devrait être viable. « T’inquiètes. », il sourit pour appuyer ses paroles. Tout va bien. Tout va même un peu trop bien et il faudrait que Gabin se détache de lui s’il veut que le sang quitte son entrejambe. « mm, ouai. » Avant de se relever, son ex réajuste son pantalon, trahissant que les évènements ne l’ont pas laissé froid non plus. Pour la millième fois, il a envie de l’embrasser. Il a aussi envie de descendre une main dans son pantalon. De lui proposer de rentrer tout de suite. Où serait le romantisme. Il se relève, avec son aide. « Merci. » Un peu gêné, il replace à son tour son pantalon pour que son érection soit la plus discrète possible. Jamais personne ne l’a déclenché aussi rapidement. « t'as pas la tête qui tourne, hm ? ou genre, envie de vomir ? » Sa tête n’a pas touché la glace trop violemment. Du moins, il n’en a pas l’impression. « que t'évites de le faire sur moi, quoi. » Nate lève les yeux au ciel. Quand il les rabaisse vers Gabin, il est à nouveau beaucoup trop proche, les mains qui se baladent sur son écharpe pour la remettre en place. Nate sourit, arque légèrement un sourcil. À quoi tu joues là ? « J’ai de la glace sur le pantalon, sinon. », il ajoute, amusé, puisque Gabin a l’air de chercher des excuses pour le toucher. Il n’a pas résisté, c’était trop facile. Trop comme avant. Mais bien sûr, il ne s’attend pas à ce qu’il entre dans son jeu aujourd’hui. Parce que les choses ne sont pas comme avant, justement. « Et t’as rien à craindre, je te vomirai pas dessus. » Il a du mal à détacher son regard du sien. Il devrait se concentrer sur autre chose que son désir pour lui. « Tu me donnes la main pour faire un tour ? Il paraît que si tu te relances pas tout de suite après être tombé, c’est foutu. » Il glisse sa main dans la sienne, esquisse un sourire. « Je te promets que cette fois, si je tombe je te lâche. » Histoire qu’il ne prenne pas à nouveau le risque de laisser son manque d’équilibre le blesser. Il est plutôt du genre à tenir ses promesses d’habitude. Il a d’ailleurs bien envie de tenir celle qu’il lui a faite quand ils étaient plus jeunes, lors de leur première fois. A défaut, autant faire du patin, ça le distraira peut-être.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2246-de-gosse-de-riche-a-la-rue-nate
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: snowing day (nate)   

Revenir en haut Aller en bas
 
snowing day (nate)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» Galerie de Sasou ^^
» Non, je n'essaie pas de battre Nate ou Jenaiz! Ibuki Tsukino (terminé!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: versions #5 et #6 :: RPS-
Sauter vers: