Partagez

 

 Pastry or work ? | Lais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Lyzéa Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : Bilson
/ crédits : Eyliam
/ autres personnages : Denzel (Chris W), Ruben (Chris H), Kory (Sophia B), Teagan (Sofia C), Boyd (Grant G), Arès (Stephen J)
/ nombre de messages : 373
/ cartes en main : 25
Pastry or work ? | Lais 1532281643-3138145604-1-2-nmotm8rm
/ âge : 32
/ statut : Célibataire, elle va surement finir sa vie avec treize chats, en attendant elle s'amuse
/ occupation : Tient sa propre pattiserie où elle s'amuse à faire de nouvelles recettes venant du monde entier tous les mois. Rêve d'être photographe mais garde ses photos pour elle.
/ zone du queens : Les baies du queen avec Jihane sa nièce

Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais EmptyVen 23 Nov - 16:26

« Mais qu’est-ce que je peux être stupide ! » s’écria une Lyzéa totalement en panique. Ses dernières préparations sont fichus et elle l’a compris à peine avait-elle sentie l’odeur de cramer. C’est rare qu’elle rate ses délices. Seulement pour une fois, elle a oublié de mettre le minuteur à son four pour que ce dernier s’arrête seule. Elle aurait peut-être compris son erreur si elle n’avait pas été dans la devanture de son magasin pour vendre. Elle ne peut s’en prendre qu’à elle-même, c’est elle qui tient à présenter ses pâtisseries aux clients. Si Lyzéa n’est pas très à l’aise  dans des foules, quand elle parle de ses gâteaux et les présentes à de potentiels acheteurs, c’est toujours avec un plaisir qu’elle le fait. Elle ne se contente pas de vendre ses pâtisseries, elle les présentes, vente leurs préparations et des petits anecdotes puisqu’elle a fait plusieurs voyages à travers le globe. Elle refuse d’être uniquement derrières ses ustensiles à faire ses préparations. C’est ce qu’elle préfère c’est vrai, mais elle aime avant tout faire les deux. Seulement il y a des moments comme maintenant où il est compliqué de concilier les deux. D’un air agacé, Lyzéa ne prend même pas la peine de constater le résultat, ça serait une perte de temps et ça l’énerverait d’autant plus, elle attrapa le plat avec une manique et met tout directement dans la nouvelle la plus proche. Elle n’a plus qu’à tout recommencer à zéro. Pour le moment, il n’y a personne en boutique donc elle doit se dépêcher de lancer  la préparation pendant qu’elle en a encore le temps. Heureusement, ce ne sont pas des pâtisseries complexes, voilà pourquoi c’est bien la première fois qu’elle les loupe, donc elle n’a pas besoin de prendre son temps afin d’être la plus minutieuse possible. Lyzéa se dépêcha donc de faire tout cela avant de finaliser d’autres gâteaux qui attendaient d’être prêts dans la chambre froide. Il lui manque uniquement la décoration pour ces derniers. Alors que la jolie égyptienne était en train d’en finir un, le son de la clochette de la porte annonçant la présence de quelqu’un ici lui vint aux oreilles. « Je suis à vous dans une minute ! » Même moins mais elle préfère annoncer cela avant que la personne ne reparte en trouvant le service trop long par ici. « Bonjour ! » Dit-elle à peine fut-elle arrivée, l’air un peu essoufflé de s’être dépêchée. Il lui en faut peu apparemment. Durant quelques secondes elle l’observe puis ouvre de nouveau la bouche « Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? » Pourtant, Lyzéa n’a pas l’impression qu’elle veuille acheter quoi que ce soit. A force elle commence à anticiper les clients. Elle voit quels genres de choses attirent leurs regards. Ils se trouvent en général juste devant les mets qu’ils soient achetés. Là, elle est incapable d’anticiper la prochaine commande puisque la jeune femme se trouve juste devant la caisse. A moins que ce soit pour passer une commande personnalisée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Lais Eberle


( play your cards )

/ avatar : sonia
/ crédits : mimosa
/ autres personnages : émile
/ nombre de messages : 3152
/ cartes en main : 655
Pastry or work ? | Lais 19062103380424735116281465
/ âge : 23
/ zone du queens : le queens contemporain, dans une colocation acidulée.
/ beau bordel : lyzéa / miles / celeste / kurtis / meg / bart / +

Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Re: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais EmptySam 24 Nov - 18:37



Un dimanche à la fin de l’été, la cadette de la famille Eberle tentait de préparer le gâteau préféré de son frère : une tarte au chocolat et au beurre de cacahuète. La mère était appuyée contre le chambranle de la porte de la cuisine, et elle regardait sa fille s’afférer en cuisine. La tête inclinée, elle avait l’expression de cette mère stricte que Lais connaissait si bien. Son sourcil droit était arqué, ses yeux n’étaient plus que deux fentes sombres. La cigarette pincée à la commissure de ses lèvres se consumait et laissait une odeur âpre dans la pièce.

« Alors nous y voilà, tu vas pâtisser et te laisser enfermer dans la cuisine comme toute femme n’ayant que très peu de considération pour son statut ? », persifla-t-elle.

La main de Lais tenta d'éteindre la sonnerie de son téléphone tant bien que mal. Le réveil la tira de son cauchemar. Ses angoisses devaient altérer ses souvenirs, si bien qu’elle ne savait plus distinguer la réalité passée du rêve. Elle se leva péniblement, la tête lancinante de la soirée de la veille. Elle aperçut, posé sur la taille, le tas de feuilles qu’elle devait apprendre aujourd’hui pour être à jour dans son travail. Mais c’est dans sa kitchenette qu’elle s’affaira et prépara de petits gâteaux « pour les maux du cœur » songea-t-elle.

Lorsque ses préparations furent prêtes. Elle songea à ce que sa nouvelle amie lui avait soufflé. Pourquoi ne tentait-elle pas sa chance ? A vrai dire elle avait de l’avance dans son parcours scolaire et universitaire. Plus jeune, elle savait jongler entre les cours au lycée, les cours particuliers qu’elle donnait, les cours du soir qu’elle prenait et ses activités sportives. La pâtisserie était un rêve bien trop tôt avorté et certains soirs, elle le regretter.

Elle se prépara de façon à faire bonne impression. Elle n’avait jamais porté une grande attention à son style vestimentaire, sauf lorsqu’elle cherche à s’imposer. Elle sut d’instinct ou se rendre. Elle était passée devant cette pâtisserie des centaines de fois. C’était une petite boutique bien tenue, avec des gâteaux colorés se déclinant en forme et en tailles différentes. Elle pénétra dans la boutique et une odeur de brûlé parvint à ses narines. Lais ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. Une voix lui parvint depuis l’arrière-boutique. « Je suis à vous dans une minute ! » disait-elle. Une boule se nicha dans son ventre. Une jeune femme vint à sa rencontre et la toisa.

« Bonjour ! … Qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? » Lais cligna des yeux, légèrement déstabilisée. Sans perdre un instant, elle lança de but en blanc :

- J’aimerais que vous goûtiez mes pâtisseries !

La jeune femme face à elle écarquilla les yeux. Il est vrai que sa demande était assez étonnante pour ne pas dire étrange. La pâtissière devait s’attendre à vendre des pâtisseries, et non pas à en manger.

- Pardon, bonjour avant tout. Ecoutez, je vais être assez directe avec vous. Je suis étudiante en médecine. J’adore pâtisser depuis toute petite. C’est une passion. J’ai l’habitude de pâtisser pour mes collègues, des fois même pour mes patients à leur sortie d’hôpital.

Lais marqua une pause et jaugea la jeune femme. Elle redoutait sa réaction. La pâtisserie est un milieu difficile. Il n’y a que peu d’amateurs qui réussissent et les professionnels doivent redoubler d’efforts et d’ingéniosité pour se démarquer.

- Je ne sais pas ce que je cherche, parce que je suis assez prise par mes études, mais… Lais s’arrêta un petit instant.
Elle ne savait pas pourquoi elle se tenait dans cette boutique à l’heure qu’il était et se sentait ridicule. J’aimerais avoir votre avis sur ce que je fais. J’ai des photos, et avec moi une tarte façon citron meringuée revisitée. C’est un dessert français.

Lais se sentie idiote. Bien sûr qu’elle sait que c’est français, c’est son métier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2325-t-es-qu-une-mome-lais http://savethequeens.forumactif.com/t2344-nous-pourrions-nous-entendre-lais


Lyzéa Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : Bilson
/ crédits : Eyliam
/ autres personnages : Denzel (Chris W), Ruben (Chris H), Kory (Sophia B), Teagan (Sofia C), Boyd (Grant G), Arès (Stephen J)
/ nombre de messages : 373
/ cartes en main : 25
Pastry or work ? | Lais 1532281643-3138145604-1-2-nmotm8rm
/ âge : 32
/ statut : Célibataire, elle va surement finir sa vie avec treize chats, en attendant elle s'amuse
/ occupation : Tient sa propre pattiserie où elle s'amuse à faire de nouvelles recettes venant du monde entier tous les mois. Rêve d'être photographe mais garde ses photos pour elle.
/ zone du queens : Les baies du queen avec Jihane sa nièce

Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Re: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais EmptyDim 30 Déc - 19:43

A la minute même où Lyzéa comprit ce qu’il était en train de se passer avec la fumée provenant du four, elle se dépêcha pour essayer de gérer la situation. D’abord sortir le désastre du four, aérer et surtout, faire en sorte que la fumée n’aille pas trop du côté de la boutique. Si elle fait en sorte que sa boutique soit toujours très bien entretenue ce n’est clairement pas pour rien. Cette odeur nauséabonde de brulé n’est pas très vendeur. Il n’y a pas de risque à prendre en achetant ici, Lyzéa ne sert rien qui ne soit parfait. Bien sûr, ça empêcherait de gâcher de la nourriture mais quand ses mets ne sont pas vendables mais mangeables elle les donne à des personnes dans le besoin ou le ramène à sa nièce à la maison qui adore ses gâteaux. Là par contre, il n’y a rien à faire, cela va finir tout droit au fond de la poubelle. Il n’y a rien à récupérer. Ces moments d’inattention qui lui coutent cher en temps et en argent l’énervent au plus haut point. Lyzéa a un sens de la perfection qui fait que lorsque quelque chose ne va pas par sa faute, elle se remet de suite en question. La brune n’a de toute manière pas le temps de le faire, elle doit relancer d’autres gâteaux pour rattraper ceux-là. Tant pis. Ce sont les risques du métier. Elle ne doit pas se laisser abattre pour si peu. Si celui-ci est loupé ce n’est pas le cas pour les autres, surtout ceux qui sont exposé dans sa boutique où un ou une cliente vient de pénétrer. Lyzéa se dépêcha. Ce n’est clairement pas sa journée. Sourire bien vendeur sur les lèvres, elle se dirigea vers la cliente. La jeune pâtissière eut un air surpris à la demande de cette dernière. Alors celle-là, elle ne s’y attendait clairement pas. « Euh… » Première fois qu’elle a ce genre de demande. Malgré le fait qu’elle soit dans le milieu depuis un moment maintenant, on lui demande rarement de donner son avis sur des pâtisseries. Alors oui, elle est surprise mais Lyzéa se reprit rapidement, hochant la tête au fur et à mesure des explications de la jeune femme face à elle. Elle comprend que ce puisse être une passion pour elle, ça a été le cas pour elle et elle a eu de la chance que sa famille la pousse à réaliser son rêve plutôt que de l’effrayer en lui parlant de la concurrence, de la difficulté d’avoir son propre commerce ainsi que le reste. Malgré sa surprise de cette demande, elle finit par avoir un sourire et fini par répondre. « Bien sûr, je peux vous donner un avis si c’est ce que vous recherchez, avec plaisir ! » Lyz n’est pas vraiment du genre à avoir peur de la concurrence et le reste, chaque pâtissier peut vivre de sa passion sans devoir se mettre des bâtons dans les roues. Après un moment d’hésitation, elle proposa « Peut-être passer dans l’arrière-boutique, ça sera peut-être plus simple » Mais aussi elle a peur que ça soit peu vendeur si des clients arrivent. « Très bon choix en tout cas, j’adore les tartes citron meringuée » Pas certain que ce soit une bonne chose pour la jeune femme car forcément, Lyzéa en a mangé des tas donc pour la surprendre ça sera plus compliqué qu’une pâtisserie encore inconnue pour elle. Mais bon, ça ne va pas pour autant dire que Lyz sera très critique. «[color=crimson] Allez y installez-vous ! « Je vais chercher de quoi la gouter » Elle qui se plaint tout le temps de ne pas avoir de temps là, ça n’a pas l’air de la déranger alors qu’elle prend des fourchettes à desserts, parfait pour les tartes au citron. « Au niveau du visuel en tout cas elle est très jolie » dit-elle d’un air impressionné alors qu’elle est de retour vers la jeune femme avec de quoi gouter. Le visuel en pâtisserie c’est le plus gros du travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Lais Eberle


( play your cards )

/ avatar : sonia
/ crédits : mimosa
/ autres personnages : émile
/ nombre de messages : 3152
/ cartes en main : 655
Pastry or work ? | Lais 19062103380424735116281465
/ âge : 23
/ zone du queens : le queens contemporain, dans une colocation acidulée.
/ beau bordel : lyzéa / miles / celeste / kurtis / meg / bart / +

Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Re: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais EmptyMar 8 Jan - 19:11



L’arrière cuisine où on l’emmène est fidèle à la boutique: simple, personnelle et authentique. La jeune femme qui se tient devant elle reste professionnelle et semble volontaire malgré la demande déplacée de Lais. « Merci » murmure-t-elle assez impressionnée. Elle observe longuement la jeune cheffe qui s’affaire devant elle. Passionnée et douée, elle aurait tout fait pour être à sa place dans cette boutique. Au fond d’elle, Lais sait que sa présence dans cette arrière-boutique n’est pas due au hasard comme elle ne cesse de se le répéter. Se mentir à soi-même reste plus simple que de faire face à la réalité. La jeune fille sait que l’argent commence à manquer, et ne pas regarder ses comptes ne fait pas rentrer de l’argent pour autant. Non pas qu’elle est dépensière, ce serait le dernier qualificatif que l’on pourrait lui attribuer, mais ses récents excès font fondre ton épargne comme neige au soleil. Ajouté à cela les frais d’inscription exorbitants que l’université lui vole tous les ans, qu’elle n’a, par ailleurs, pas totalement réglé pour cette année. Lais déglutit devant sa petite tarte et réalise qu’elle est criblée de dettes avant même de commencer sa vraie vie. « Félicitations Lais, c’était très intelligent de quitter papa et maman sur un coup de tête pour soi-disant t’assumer. » pense-t-elle.

Lorsque la jeune femme avoue adorer ce dessert, Lais cherche à se rassurer. Le revisiter sous forme d’un éclair était permet d'apporter un graphisme différent de celui habituellement proposé. Mais l’expérience de la cheffe pour ce gâteau en particulier est un danger, puisqu’elle sera d’autant plus critique. Le compliment sur le visuel de la tarte la radoucit. « Merci » sourit-elle tentant de cacher ses craintes. Quelques secondes avant que la jeune femme ne goûte son gâteau, Lais se demande ce qui l’a pris d’aller demander de l’aide. Elle sait qu’elle a encore beaucoup à apprendre et pense qu’elle n’est pas prête à être jugée. Un mauvais commentaire et son assurance, bien que feinte, s’en trouverait ébranlée. « Je ne sais pas si le goût vous plaira. » lâche-t'elle. Devant l’expression sceptique de la pâtissière, Lais réalise qu’elle a prononcé ces mots à haute-voix, trahissant ses appréhensions. « Non pas que ce ne soit pas bon, mais j’essaie d’utiliser un maximum de sucrant naturels. C’est un peu expérimental, ça sort des codes de la pâtisserie traditionnelle. » se justifie-t-elle histoire de rattraper sa bêtise. « Même si je sais qu’il n’y a pas vraiment de règles. »

Et elle débite ce flot de paroles sans s’arrêter. Elle ne sait se taire, et pourtant ce n’est pas très vendeur. Depuis petite, Lais a toujours fait ses preuves Voulant impressionner ses parents, elle sait que tout ce qu’elle a obtenu c’est grâce à sa détermination. Mais aujourd’hui est un jour différent, et elle n’a que ce moment pour se défendre et réaliser quelque chose qui te tient à cœur. La pâtisserie n’était à l’origine qu’un moyen de se réconcilier avec son entourage. Des bouchées sucrées dégoulinant de gourmandises, pour les cœurs tendres qu’elle convoitait. Une passion dévorante mais endormie derrière sa prétention à une autre carrière. A présent, elle a la chance de se tenir devant cette cheffe et de faire les choses correctement. « Je pourrai vous aider à la boutique. Je peux faire les glaçages, les pochages pour vous faire gagner du temps. Je suis minutieuse et ça vous ferez gagner un temps fou. Mais je peux aussi vous aidez rien qu’à la plonge. » finit-elle son plaidoyer, bien que peu convaincue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2325-t-es-qu-une-mome-lais http://savethequeens.forumactif.com/t2344-nous-pourrions-nous-entendre-lais


Lyzéa Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : Bilson
/ crédits : Eyliam
/ autres personnages : Denzel (Chris W), Ruben (Chris H), Kory (Sophia B), Teagan (Sofia C), Boyd (Grant G), Arès (Stephen J)
/ nombre de messages : 373
/ cartes en main : 25
Pastry or work ? | Lais 1532281643-3138145604-1-2-nmotm8rm
/ âge : 32
/ statut : Célibataire, elle va surement finir sa vie avec treize chats, en attendant elle s'amuse
/ occupation : Tient sa propre pattiserie où elle s'amuse à faire de nouvelles recettes venant du monde entier tous les mois. Rêve d'être photographe mais garde ses photos pour elle.
/ zone du queens : Les baies du queen avec Jihane sa nièce

Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Re: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais EmptyMer 27 Fév - 15:22

Lyzéa n’a plus l’habitude de gouter les créations des autres mais ça lui fait plaisir qu’on lui demande son avis à elle, ça veut dire que son avis compte. Elle était tout de même assez silencieuse alors qu’elle observait ce que la jeune femme lui proposait. Une tarte citron meringuée, elle adore ça donc c’est un choix risquait mais Lyzéa saura rester objective. « Tu as raison d’expérimenter des choses, c’est ça que te démarquera des autres » dit-elle avec un petit sourire « Puis les calories te remercieront » dit-elle pour plaisanter alors qu’elle entreprit de prendre une petite bouchée pour gouter. Lyzéa fit des grands yeux, surprise par ce gout exquis. « C’est vraiment très bon, on ne remarque pas l’absence de sucre, on sent bien le gout du citron mais l’acidité ne tue pas le reste » commente-t-elle alors qu’elle ne peut s’empêcher de prendre une deuxième bouchée alors que la jeune femme comme ça à se vendre pour travailler ici.  Lyzéa s’est déjà demandé si elle n’embaucherait pas quelqu’un mais elle n’a jamais su sauter le pas. A chaque fois, elle se dit que ce n’est pas raisonnable, car ça a un cout monstre aujourd’hui d’embaucher quelqu’un, entre le salaire, les taxes. Seulement Lyzéa ne peut pas continuer comme ça, elle va se tuer à la tâche et l’entreprise va commencer à se faire ressentir. Rien qu’à voir la tournée de gâteau qui a fini tout droit à la poubelle à cause du travail monstre et la fatigue que ça lui procure. C’est donc peut-être un signe, ce qu’il lui fallait pour qu’elle se décide à le faire. En plus, la jeune femme étant étudiante, ça ne serait que quelques heures par ci et par là donc autant dire que c’est bénéfique pour elle, elle n’a pas à sortir un contrat de 35h et ça l’aidera quand même, lui allégera ses propres journées. A moins que ça lui donne encore plus de détermination pour agrandir son commerce, ce qui la poussera a encore embauché. C’est un cercle vicieux car Lyzéa c’est une bosseuse et elle n’a pas l’habitude de se reposer sur ses lauriers. Alors, tandis qu’elle était en train de finir de se vendre, Lyzéa était convaincu même si elle ne le montrait pas forcément. La seule chose qui lui vint à l’esprit fut de lui faire passer une épreuve même si quelle que soit sa réponse à sa question, ça ne changerait pas ce qu’elle a en tête. « Pour voir si tu mérites de travailler ici … » Elle laissa sa phrase en suspens tandis qu’elle s’éclipsa dans la chambre froide pour revenir avec un carton contenant des pâtisseries, toutes identiques. Des pâtisseries qu’elle ne vend pas encore car elle vient toujours de la sortir. D’habitude ses nouvelles créations, elle les testes sur sa nièce Jihane mais elle n’aimerait pas tous les ingrédients pour cela là. « Dis-moi ce que tu penses de ma dernière création ! » dit-elle avec un petit sourire rassurant. « Vraiment, je veux ton avis, tu peux fair toutes les critiques que tu jugeras pertinentes ! » Oui car il y a critique et critique tout de même. Vu que son job peut reposer là-dessus, elle pourrait avoir tendance à prendre des pincettes mais ce n’est pas ce que souhaite Lyzéa alors pour la rassurer sur la suite des choses, elle l’a coupa avant qu’elle le fasse. «  Ça ne déterminera pas ma réponse à ta proposition. Que tu aimes ou tu n’aimes pas. Je pense que j’aurais besoin de quelques mains ici, je m’en sors plus toutes seules. Je pourrais te proposer les jobs ingrats comme le ménage, la plonge ou rien que la plonge mais ça on alternera. Ta dessert au citron meringué était divine et je m’en voudrais de ne pas te faire travailler la pâtisserie alors que tu peux être un bon atout ! » dit-elle avec un sourire. Lyzéa a tendance à être comme une grande sœur pour les gens plus jeune qu’elle mais là, elle devra agir comme une patronne et ça ne sera pas chose très aisée pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Lais Eberle


( play your cards )

/ avatar : sonia
/ crédits : mimosa
/ autres personnages : émile
/ nombre de messages : 3152
/ cartes en main : 655
Pastry or work ? | Lais 19062103380424735116281465
/ âge : 23
/ zone du queens : le queens contemporain, dans une colocation acidulée.
/ beau bordel : lyzéa / miles / celeste / kurtis / meg / bart / +

Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Re: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais EmptyMer 13 Mar - 19:09

Ce coup de tête qu’elle s’apprêtait à regretter, Lais s’en réjouit. C’était un coup de poker que de demander à une cheffe confirmée son avis, ce même avis pouvant détruire tout espoir d’une quelconque expérience dans le milieu culinaire. Et pourtant c’est dans la cuisine qu’elle se sent bien, parce qu’elle y retrouve cette notion de partage qui lui tient tant à coeur. Elle aime y partager ses goûts, parler de sa personnalité, de ses origines, de son enfance. Alors, lorsque la jeune femme lui propose de travailler pour elle, les larmes lui monteraient presque à ses yeux. Que de compliments sur sa toute petite tarte prête du matin, où la petite étudiante peine à cacher sa gêne mais aussi son enthousiasme. Une reconnaissance dans ce milieu, c’est tout ce qu’elle recherche. Elle n’a jamais réussi à mettre en avant ce goût qu’elle a pour les bonnes choses, pour ces délices sucrés. Parce que la cuisine c'est avant tout un plaisir ainsi qu’un exutoire de ses envies. Une façon de s’exprimer différemment, là où les mots ou les gestes n’auraient pas la mêmes valeurs que les goûts qu’elle harmonise. Travailler aux côtés de la cheffe pâtissière permettrait à Lais de découvrir des recettes, mais aussi d’acquérir de nouvelles compétences et de toucher du bout des doigts un rêve qui lui était trop éloigné. Et c’est par cette petite victoire que son sourire s’agrandit. Il n’y a pas de mauvaise gourmandise. répond-elle convaincue. Bien manger c’est avant tout trouver un équilibre qui nous rend heureux. et ça, Lais y croit vraiment fort. La pâtisserie, mais aussi plus généralement l’alimentation est un sujet propre à chaque personne et un choix qu’elle juge infiniment personnel. Les saveurs choisies ne peuvent plaire à tout le monde et c’est ce qu’elle apprécie tout particulièrement dans la pâtisserie. Tous les goûts peuvent se retrouver dans de petites gourmandises. Ils peuvent se compléter ou bien se savourer seuls. Elle cherche à faire déculpabiliser le plaisir d’un bon dessert qu’elle revendique, au contraire, comme une réelle sensibilité à l’harmonie des goûts.
La jeune cheffe réapparaît pour lui présenter des gâteaux de sa création. La pression l'envahit lorsqu’elle lui demande de lui donner un avis. Son opinion en tant que totale amateur. Et quand bien même la pâtissière lui promet de ne pas la juger, elle doute un instant, incertaine. S’il y avait des critiques à faire, seraient-elles défavorables à sa candidature ? Et à l’inverse, se risquerait-elle de n’y trouver rien à redire si on lui demande son avis ? Lais pose ses yeux bienveillants sur le petit gâteau face à elle. Loin des traditionnels gâteaux au glaçage si lisse qu’on n’oserait les toucher, le gâteau est floqué à la poudre de cacao, lui donnant cet aspect velours sur lequel on aimerait passer la main. La création qu’elle soupèse de son assiette est toute ronde et petite, si bien qu’elle pourrait tenir au creux d’une main. Son décor est délicat et soigné. Il trône à son sommet de petites noisettes torréfiées, agrémentées de feuilles d’or. Précieusement, Lais le découpe et observe avec attention ses couches. Elle porte à ses lèvres une cuillère, bien trop grosse pour être raisonnable et s’étonne du goût en bouche. C'est un premier goût très fort en chocolat. Le gâteau est une petite tuerie parce qu’il est parfaitement équilibré. L’architecture des couches est respectée, les saveurs s’harmonisent. La mousse qui enveloppe le gâteau contrebalance ce côté fort chocolaté qu’elle eu à la première bouchée. Au centre, lais s’étonne même de croquer une feuille de chocolat, la faisant sourire. La seule erreur qu’elle s’accorderait à relever serait le biscuit tout en dessous. Il n’est même pas question qu’il soit trop, ou à l’inverse, pas assez cuit, c’est que le choix du biscuit, relativement dur et sec te surprend. Lais aurait préféré un biscuit plus moelleux, peut être à la noisette ou aux amandes. Après s’être essuyée la bouche, et le coeur battant fort contre sa poitrine, c’est pleine de bonne volonté qu’elle s’élance. La ganache chocolatée est crémeuse à souhait, c’est un délice. Mais je pense que la mousse aurait tout à gagner en légèreté. Elle est excellente, mais elle alourdit la saveur générale du gâteau, notamment à cause de la ganache déjà très crémeuse en dessous. C’est un peu trop dense. Par contre l’idée de la fine feuille de chocolat croquante est surprenante mais excellente. Lais scrute le visage de sa nouvelle et future patronne, assaillie de doutes avant d’avoir fini son analyse. Elle reprend le gâteau en main et le place devant la cheffe, lui désignant les couches du petit gâteau. En revanche, avoir un biscuite légèrement plus grand que le gâteau au chocolat peut surprendre mais n’est pas inintéressant pour le manger. Ca l’embellit, en le positionnant sur un socle. Ca le présente. Elle repose le gâteau sur le comptoir et relève les yeux vers la jeune femme, le sang battant dans ses tempes. C’était un délice. Et goûter cette petite merveille lui donne terriblement envie de sauter aux fourneaux.

_________________
» tes désirs font désordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2325-t-es-qu-une-mome-lais http://savethequeens.forumactif.com/t2344-nous-pourrions-nous-entendre-lais


Lyzéa Al Masrí


( play your cards )

/ avatar : Bilson
/ crédits : Eyliam
/ autres personnages : Denzel (Chris W), Ruben (Chris H), Kory (Sophia B), Teagan (Sofia C), Boyd (Grant G), Arès (Stephen J)
/ nombre de messages : 373
/ cartes en main : 25
Pastry or work ? | Lais 1532281643-3138145604-1-2-nmotm8rm
/ âge : 32
/ statut : Célibataire, elle va surement finir sa vie avec treize chats, en attendant elle s'amuse
/ occupation : Tient sa propre pattiserie où elle s'amuse à faire de nouvelles recettes venant du monde entier tous les mois. Rêve d'être photographe mais garde ses photos pour elle.
/ zone du queens : Les baies du queen avec Jihane sa nièce

Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Re: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais EmptyJeu 30 Mai - 17:27

Lyzéa ne peut s’empêcher de rire à ses propos. Non pas pour se foutre d’elle car elle n’a pas tort, mais les gens ont tendance à oublier ce genre de choses. « Ce n’est pas faux, on devrait faire des partenariats entre alimentaires et psychiatres » Car mise à part en cas de boulimie, bien manger peut redonner le sourire. Mais bon, ce n’est pas ici que Lyzéa veut faire un débat. Elle a autre chose à lui proposer si elle veut être utile ici. Ce n’est pas une tâche des plus aisés qu’elle propose à la jeune femme présente devant elle. Elle pourrait même être influencée par son envie d’avoir un job malgré ce que Lyzéa lui a dit compte tenu du fait qu’il n’y avait pas de lien entre son job qui peut l’attendre et l’avis qu’elle lui donnera. Lyzéa a beau être dans le métier depuis un moment maintenant, ayant connu ce plaisir de faire des gâteaux depuis qu’elle est assez grande pour que ses parents la laissent manipuler les accessoires de cuisines sous leurs surveillances, mais elle a besoin de critique pour s’améliorer. Toutes critiques sont bonnes à prendre en considération. Alors, Lyzéa l’observe, silencieuse, en train de se faire son propre avis sur ces dernières créations. La jeune égyptienne a conscience qu’ils peuvent être amélioré mais elle a beau changer la recette, elle n’arrive pas à trouver ce dont elle a besoin pour qu’ils deviennent parfait. C’est d’un avis extérieur dont elle a besoin et Lais tombe à pic. Alors que cette dernière émet ses critiques, Lyzéa hoche de la tête, assimilant les précieux conseils. Dans un silence qui peut paraitre de plomb, elle se contente juste de mémoriser avant de tout prendre en compte. Ces conseils étaient ce qu’elle attendait. Ce qui lui donne encore plus la satisfaction de la prendre dans la boutique. Avoir un avis nouveau par ici ne peut qu’être bénéfique. « C’est une bonne idée. Peut-être qu’en retravaillant la base, on se focalisera plus sur la saveur du dessus… Faut que je prenne note ! » Elle est tellement prise par des idées qui fusent dans son cerveau qu’elle oublie presque de rassurer la jeune femme sur le fait qu’elle est la bienvenue ici. Gribouillant quelques mots sur un brouillon, elle se reconcentre sur la brune et sans prendre d’autres gants « Tu es engagée ! » Elle gère toute seule sa pâtisserie et même si elle devrait prendre le temps de réfléchir sur le côté financier, ça a toujours été en prenant des décisions sur des coups de tête que sa pâtisserie s’est développée. Si elle devait tout juger en fonction de la sécurité, peut-être qu’elle ne se serait pas lancé à son compte. Ouvrir son propre commerce a pourtant été la plus belle chose que Lyzéa ait accompli. « On peut se tutoyer si ça ne te dérange pas, j’ai l’impression de prendre dix ans à chaque fois ! » Plaisante-t-elle, oubliant sa posture de propriétaire qu’elle garde face aux clients ou bien de patronne face à la jeune femme quand un contrat de travail sera signé. Lyz a bien conscience de la différence d’âge entre elles mais ce n’est pas pour autant qu’elle souhaite mettre une barrière. Même avec les amis de sa nièce, Lyzea a toujours gardé la figure de grande sœur cool que celle de tata relou. « Je pense qu’on va devoir s’organiser avec ton emploi du temps. Tu fais des études de médecine c’est bien ça ? » Si elle a bien compris sa démarche première en arrivant. Ce ne sont pas des études à prendre à la légère donc elle ne risque pas de faire beaucoup d’heures mais ça sera toujours des heures qui aideront bien Lyz. Surtout qu’en prenant sa décision sur un coup de tête, elle n’est pas certaine d’avoir les moyens pour engager quelqu’un sur un temps plein. « Je ne vais pas te cacher, je n’ai jamais embauché qui que ce soit ici. C’est une boutique en pleine expansion donc peut-être que j’embaucherais davantage à l’avenir mais pour le moment je n’ose pas trop me lancer. » Ca ne la regarde pas mais elle veut que la jeune femme ait conscience dans quel genre de travail elle se lance. « Je pense qu’au début on travaillera toutes les deux et selon comment ça se passe, on verra à l’avenir comment ça évolue. Je ne veux pas non plus que ça te mette à défaut avec tes études même si ça gache un petit peu ton talent ! » Sans doute est-ce parce que Lyzéa n’a jamais fait des études en dehors des écoles de formations qu’elle apporte plus de légitimité à ce genre de métier quand on a des talents pour que pour des longues études mais elle ne jugera pas. Si Lais est aussi bonne en médecine qu’en pâtisserie sans prendre de cours, alors les patients auront de la chance. « Enfin si tu as des suggestions, demandes particulières je suis toute ouie ! » C’est le problème de Lyzéa ça, elle parle, elle parle et ne laisse pas trop les autres en placer une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






Pastry or work ? | Lais Empty
MessageSujet: Re: Pastry or work ? | Lais   Pastry or work ? | Lais Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pastry or work ? | Lais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (f) lais ribeiro - CLIENTE/AMIE/MORE ? - LIBRE
» Délais écoulé -By Lady.- Folie Acariatre [O][UC]
» Luka __ •°•°• Petit oiseau si tu n'as pas d'ailes (DÉLAIS JUSQUE LE 12/08)
» Five Pussy for ONE REAL MAN (RATED R - Strong Language -) 1/1
» If we work, work there'll be no doubt- Andrew

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: time to sell the world-
Sauter vers: