Partagez | 
 

 I feel like I'm drowning. (pale)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


/ avatar : Taylor Marie Hill
/ crédits : Vava : Amor fati (♥), Signa : anaelle, gifs : taylorhillgifs
/ autres personnages : La tempétueuse Cass & la poupée brisée.
/ nombre de messages : 465
/ cartes en main : 0

/ âge : 27
/ statut : Cœur rafistolé cherche toujours son prince charmant pour la faire rêver.
/ occupation : Rendre justice et s'assurer que les crimes ne restent pas impunis.
/ zone du queens : le queens traditionnel.
/ beau bordel :

rps en cours :

Tanner
Taj
Alexis
Cash
Kaz
Topic commun
Lex

7/8

rps en attente :


MessageSujet: I feel like I'm drowning. (pale)   Jeu 20 Sep - 12:56

I feel like I'm drowning.
Pale ♥️
Une soirée. Encore une autre. Tu sembles les enchaîner plus vite encore que les boissons que t'ingurgitent à chacune d'entre elles. Un rythme infernal qui te mène lentement à ta perte. Mais rien ne t'arrête, pas même ta meilleure amie qui ne remarque pas ta détresse. Et tu t'enfonces un peu plus dans les ténèbres. L'alcool fuse mais tu restes raisonnable pour cette fois-ci. T'es déjà bien éméchée et tu ne tiens pas à réitérer l'expérience de la dernière fête où Taj t'a sauvé in extremis. « Ella ?! » Nom de dieu. Elle ne t'a pas encore planté quand même ?! Tes yeux scrutent la masse informe qui se mouve sur la piste de danse mais pas de signes de Queen. Tu termines ton verre cul sec et le pose avec un peu trop de force sur le comptoir, te valant quelques regards curieux des badauds autour. Mais tu n'en as que faire. Elle t'a encore abandonné. Ce constat te reste en travers de la gorge. Tu ne la reconnaissais plus. Pas qu'elle ait été attentive à tes besoins plus que ça avant mais elle était là pour toi. Tu ne peux pas en dire autant actuellement. Tu te laisses tomber de ton tabouret, lestement, et tentes de la trouver une dernière fois avant de rentrer chez toi. Ce soir, la musique t'agresse plus qu'elle ne t'ambiance. T'es pas à l'aise. Y a des flash qui te reviennent, des trucs que tu préférerais oublier. Tu dois vraiment être maso pour continuer dans cette voie-là ou juste adorer l'auto-destruction. De toute façon, t'es tellement désespérée que tu ferais n'importe quoi pour soulager la honte, la colère et le chagrin qui te ronge de l'intérieur. Malgré tous tes efforts pour arriver où t'en es aujourd'hui, tu fais toujours les mauvais choix et tu te perds un peu plus en route. Un sourire toujours peint sur ton minois, tu joues la comédie pour prouver au monde entier que tu t'es relevée et que ce connard n'a plus aucune emprise sur toi. Qu'il ne t'atteint plus. Sauf que sa sortie prochaine pèse comme une épée de Damoclès au-dessus de ta tête et tu supportes pas l'attente interminable depuis que tu sais qu'il va être libéré. On te bouscule et tu sors de tes rêveries. Il est temps pour toi de rebrousser chemin. Ella n'est de toute façon plus là et pour une fois, tu n'as pas la tête à te soucier de ta meilleure amie. Qu'elle aille au diable. Ce club pourri, c'était son idée et elle est même pas restée jusqu'au bout pour t'aider à profiter de ta soirée. Pour t'aider à oublier que ta vie part en couille comme un train lancé à pleine vitesse que tu n'es pas capable d'arrêter par toi-même. De l'air. Tu suffoques à l'intérieur et tes pas te conduisent rapidement sur le trottoir, devant la boîte. La nuit est froide mais tu accueilles ses bras frais qui s'enroulent autour de toi avec plaisir. Tu aperçois un taxi s'approcher et tu te précipites pour le prendre au passage, ton seul ticket gagnant de ce soir. T'as pas spécialement envie de rester plus longtemps ici, ton lit t'appelle plus intensément tandis que tu entres dans l'habitacle. Un homme est déjà là mais tu ne lui prêtes pas plus attention que ça. Un brin alcoolisée, t'aimerais éviter de te ridiculiser et surtout, tu ne souhaites ramener personne entre tes draps. Cette nuit, il n'y aura que toi et ta solitude. T'appuies ta tête contre la vitre et laisse ton regard dérivé sur le paysage qui défile à toute vitesse tandis que vous prenez la direction de ton quartier. Tiens, serait-il un de tes nombreux voisins ? Un léger coup d'oeil en sa direction, t'essaies de déterminer si sa tête te rappelle un truc. Au début, pas vraiment et puis l'ombre n'aidant pas à reconnaître ses traits, son visage ne te semble pas familier. Ce n'est que quelques minutes plus tard que ton cerveau fait la connexion. Lex. Un de tes clients à plusieurs reprises pour de petits délits. Tu retiens un soupir et te concentre sur ce qui se passe à l'extérieur, tu ne souhaites pas te faire remarquer. Tu n'as pas envie qu'il te voit dans cet état, tu ne le connais pas assez pour le laisser entrevoir cette partie de toi. Et t'as pas la tête à jouer aux faux-semblants. Plus le temps passe et plus le masque se fissure. Pourtant, tu dois faire en sorte de le recoller, tu ne peux pas flancher et admettre qu'à l'intérieur de toi, c'est le chaos. Tu ne veux inquiéter personne plus que nécessaire, tu peux te débrouiller toute seule cette fois, n'est-ce pas ? C'est ce que tu martèles dès que le doute te prend et c'est que tu t'entêtes à penser quand tout autour de toi semble s'effondrer. Tu peux t'en sortir toute seule. Sauf que t'es pas assez forte et la voûte céleste aurait tôt fait de t'écraser.
electric bird.


_________________
I still believe in Prince Charmant and I'm stonger than you think I am. You're not going to break me down again. But I need someone by my side... I need him.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1421p30-i-m-falling-apart-anastasia#51068 http://savethequeens.forumactif.com/t1450-a-sky-full-of-stars-opale#52150


avatar


/ avatar : layson
/ crédits : @old money (bb ana)
/ autres personnages : skadden, strauss et knollys
/ nombre de messages : 307
/ cartes en main : 73
/ âge : 24
/ beau bordel :

b r y n n / k u r t i s (open)

MessageSujet: Re: I feel like I'm drowning. (pale)   Dim 14 Oct - 17:35

soirée qui n’s’est pas… exactement déroulée comme tu l’avais prévu. t’façon, elles s’terminent jamais comme tu l’aurais souhaité quand tu t’retrouves avec louve.
c’comme ça.
trop instable pour vous aimer correctement.
c’la dit, c’te nuit, ç’a été la goutte de trop, celle qu’a fait débordé l’vase et qu’a foutu un vrai putain d’bordel. t’as pas eu l’choix, lex. t’as app’lé les flics, en renfort. parce qu’t’avais la trouille d’faire une gaffe. t’avais peur d’la blesser… ou pire encore !
trop d’émotions, d’sentiments déséquilibrés. un paquet d’conn’ries, ouais. et tu t’imaginais, adkins… l’étrangler jusqu’à c’qu’elle arrête d’gueuler, jusqu’à c’qu’elle arrête d’respirer… tu t’visualisais la tuer, carrément. et, l’pire, c’est qu’t’as presque aimé ça.
p’is t’sais pas comment… ni par quelle putain d’force, mais tu t’es ravisé. t’as pris d’la distance et t’a envoyé une bagnole d’police patrouiller dans l’coin. tu l’as vu s’faire embarquer… probablement pour outrage à la voie publique ou pour consommation d’substances illicites. putain t’en sais rien !
c’pourtant pas les chefs d’accusations qui manquent à ton dossier, adkins ! mais t’as pas la tête à réfléchir, là… dans c’putain d’taxi d’merde ! t’as dû abandonné l’idée d’piquer une caisse vu les lieux qui grouillait d’flics.
par ta faute, ouais.
du coup, t’as improvisé et t’es monté dans l’premier taxi qu’t’as r’marqué. les poches vides… pas d’tune pour payer l’chauffeur. tu t’débrouilleras quand t’arriveras dans ton quartier.
c’est c’que tu t’répètes en boucle, dans ton crâne jusqu’à c’qu’une brune entre dans l’habitacle.
et merde…
manquait plus qu’ça !
t’soupires en t’calant davantage contre l’banc. et la panique s’installe douc’ment lorsqu’elle indique l’nom du quartier… l’même que l’tien ! et putain d’merde ! t’vas faire comment, maint’nant pour t’barrer sans payer avec une gonzesse dans ton ch’min, mh ?
t’lui lances un r’gard assassin, histoire qu’elle s’rende compte qu’elle est clairement d’trop dans l’p’tit espace, qu’elle dérange… TE dérange.
p’is, là… t’as un flash.
visage qu’abandonne ses airs coléreux, t’laisses place à la surprise qui maquille désormais tes traits.
hé… j’te r’connais, toi ! t’es… m’fin, on s’est d’jà vu !
plusieurs fois, ouais. c’une avocate, celle qu’a d’jà pris ta défence pour que’ques délits. rien d’trop grave, des trucs mineurs. elle a toujours réussie à t’sortir d’la merde, étrang’ment. p’t’être parce qu’elle est bien foutue et qu’le juge s’est laissé amadouer par l’charisme d’la d’moiselle. va savoir !
quoi qu’il en soit, t’as pas intérêt à t’extirper d’la voiture sans payer, et encore moins maint’nant qu’tu t’es fait r’connaître.
elle pourra pas vraiment défendre ta cause si jamais tu t’fais coffrer… elle s’rait même en mesure d’témoigner contre toi.
p’is, comme si c’tait pas assez, elle agit comme si t’existes pas.
carrément.
quelle connasse !
hého, trésor ! c’t’à toi qu’j’parle !
t’insistes, mauvais.
jusqu’à c’que ses iris percutent enfin les tiens.
sourcils qui s’haussent machinal’ment, pas certain si elle est en train de t’snobber ou qu’elle est juste sous l’choc d’croiser un d’ses clients.
si ça s’trouve, elle t’reconnait même pas !
t’as cru quoi ? qu’je m’tape la discussion avec les pentures ? p’tain… laisse tomber !
tu décrètes sèch’ment, l’menton qui pivote vers la f’nêtre, à ta gauche.
c’bon hein, si elle a envie d’jouer la carte d’l’invisibilité, t’es assez doué pour ignorer les gens, toi aussi.
t’façon, t’as pas vraiment l’temps pour un échange improvisé !
t’as un putain d’plan à mettre à exécution.
c’lui de t’barrer d’ici.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t2595-plastic-love-eros
 
I feel like I'm drowning. (pale)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poukisa Rico pa pale de atik sa.
» Ayiti ap pale, eske n ap koute?
» Derive autoritaire nan ki peyi respectable minis pale konsa.
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» MATELI ,SISPANN PALE DE EDIKASYON;LI LÈ POU W AJI!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: made of starlight-
Sauter vers: