Partagez | 
 

 the space between us (drill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Lisa Martinez


/ avatar : carol.
/ crédits : (ava) old money. (sign) uc.
/ autres personnages : noa, gaia, athenais, india, siam, ainhoa.
/ nombre de messages : 1266
/ cartes en main : 50

/ âge : 19
/ statut : célibataire, et toujours vierge accessoirement.
/ occupation : sur les bancs de l'université.
/ zone du queens : b&b ranch, fly creek, ny.
/ beau bordel :
☆ ☆ ☆
cez - primrose - drill - kilan - bear
anyone ? - anyone ?

MessageSujet: the space between us (drill)   Mar 11 Sep - 1:34

elle avait été élevée selon des valeurs et des principes très beaux et très admirables lisa. chez elle, la famille avait toujours été sacrée. c'était comme ça que ça fonctionnait chez les martinez. les proches étaient ce qu'il y avait de plus précieux au monde et quand on pouvait aider une de ces personnes qui en avait besoin, on accourrait sans se poser de question. le bien-être des autres passait toujours avant le nôtre. malgré les liens du sang très forts, la situation géographique de chacun avait fait que certaines portions de la famille s'était retrouvé éloigné des autres. pourtant, s'ils ne se voyaient pas autant qu'ils l'auraient souhaité, ils ne s'oubliaient pas pour autant. internet et ses discussions instantanées les aidant beaucoup dans cette démarche de toujours garder un lien. c'était de cette façon qu'elle communiquait avec ses cousins lisa. c'était comme ça qu'elle prenait des nouvelles de drill, qui lui, veillait sur elle même à distance. il la conseillait beaucoup, elle aimait l'écouter. il était comme un grand frère de substitution. et même s'il n'était pas près d'elle chaque jour que dieu faisait, elle le savait extrêmement proche et toujours prêt à répondre à ses appels. bien plus que certaines personnes se trouvant pourtant juste à côté d'elle. elle se sait chanceuse de compter quelqu'un comme lui à ses côtés la petite blonde. elle savoure ce bonheur chaque seconde et se réjouit sans cesse à l'idée de partager un échange vidéo avec lui. les années avaient aidé à prendre cette habitude. mais ça faisait quelques temps maintenant qu'elle avait quitté son miami natal. se retrouvant à new york, là où drill avait passé la majeure partie de sa vie. c'était sans doute l'un des avantages de ce changement de ville.
bien décidée à ratrapper les années perdues, elle se décide à se rendre chez lui et demande même à papa de l'y conduire. isolée, un peu en retrait dans son ranch, elle qui n'a pas encore le permis en poche n'a pas vraiment de moyen de locomotion pour s'y rendre seule. et elle a la chance d'avoir des parents très présents pour elle, et toujours prêt à beaucoup de choses pour leur petite merveille. des relations familiales comme on en voudrait bien plus en somme. elle dépose un bisou sur la joue de son père et quitte la voiture. [...] devant la porte, elle toque deux-trois coups, en attendant qu'on lui ouvre. puis le battant s'efface pour dévoiler son cousin, seulement quelques secondes plus tard. j'voulais lancer une discussion vidéo et j'me suis souvenue que t'étais tout près alors me voilà. c'est comme ça qu'elle s'annonce lisa, le sourire pendu aux lèvres. elle se réjouissait déjà à l'idée de passer une bonne soirée en sa compagnie. j'ai commandé des pizzas qui devraient t'être livrées dans pas longtemps. il était hors de question qu'elle vienne les mains vides, d'autant qu'elle s'imposait sans prévenir, alors c'était la moindre des choses d'au moins faire un petit geste. il referme la porte derrière elle, tandis qu'elle en profite pour retirer son manteau qu'elle dépose sur le dossier d'une chaise. t'as toujours pas de femme de ménage ? elle demande en se retenant de rire. c'était plus une façon de souligner le désordre qu'une véritable question. et il le comprendrait sans doute assez rapidement.

_________________
you could be my king, i will be your queen. this could be the real thing, just like in the movies. the perfect ending, we could be fairytaling. the kiss, the whole thing, just like in the movies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t918-weaker-girl-lisa http://savethequeens.forumactif.com/t982-beat-of-my-heart-lisa En ligne


Drill Gherman


/ avatar : Ian Elkins
/ crédits : Schizophrenic (avatar) Alecorbit (sign)
/ autres personnages : liv hermoso
/ nombre de messages : 299
/ cartes en main : 155

/ âge : 30
/ statut : On te dit séparé mais tu réponds que c'est juste compliqué
/ occupation : Producteur de musique
/ zone du queens : Queens contemporain
/ beau bordel :

MessageSujet: Re: the space between us (drill)   Mer 17 Oct - 1:16


Les jours suivants tes retrouvailles avec Camilla, comment peut-on les définir ? Un mot, juste un mot. Chaos. Tu t’es pris beaucoup de claques dans la gueule avec toutes les annonces qu’elle t’a faites et tu as bien du mal à t’en remettre. Alors c’est l’hécatombe autour de toi. Tu t’enfermes encore plus dans ton travail, devenant désagréable, froid et distant. On ne te reconnait pas vraiment et si tu continues comme ça, tes stars vont te lâcher et trouver un autre producteur. Sauf que tu as bien du mal à te remettre sur le droit chemin. Peut-être que tu devrais en parler à nouveau avec la concernée, lui faire comprendre qu’elle a foutu un bordel pas possible en t’avouant tout cela. Sauf que tu ne diras rien. Tu préfères attendre, garder cette souffrance pour toi. A qui pourrais-tu en parler de toute façon ? Certainement pas ta mère, elle haïrait Camilla, ni même à ta famille toute entière. Parce que la demoiselle a détruit ton rêve d’être père mais aussi celui de ta famille qui aurait pu être agrandie. Te voilà dans une situation extrêmement compliquée et tu ne sais pas comment tu vas t’en dépatouiller.
Tu pensais passer la soirée seul te permettant ainsi de réfléchir, peut-être aussi d’écrire, de mettre des mots sur ce que tu viens de vivre mais tout cela en chanson. Mais non. Le petit rayon de soleil qui te sert de cousine en a décidé autrement, venant bousculer ta soirée. Petit bout de chou qui pourra très certainement te redonner le sourire sans même savoir pourquoi. De toute façon, elle n’a pas besoin de raison pour te donner le sourire : rien que de la voir te fait du bien. Elle est apparue devant ta porte avec son visage rayonnant comme à son habitude et rien que ça, tu te sens déjà mieux. La chipie qui ose venir squatter chez toi. Elle a du bol, il n’y a pas de nana qui se prélasse dans tes draps. Tu t’esclaffes face à sa remarque. "En effet ! C’est bien mieux de se voir en vrai ! Comment va la cousinette ?" Tu déposes un baiser sur son front, comme tu as l’habitude de faire puis tu la laisses entrer. C’est qu’elle ne fait pas les choses à moitié la petite. A peine arrivée qu’elle t’annonce qu’elle a déjà commandé. Parfaite, vraiment parfaite comme enfant. "T’es la meilleure des cousines, toi !" lui lances-tu alors qu’elle découvre ton appartement en piteux état. D’ailleurs, elle ose te le faire remarquer et Lisa n’a pas tords. C’est clairement pourri par ici. "Pour quoi faire ? Elle dérangerait tout !" Il est clair que tu fais partie de ces gens qui ne préfèrent pas qu’on touche à ses affaires. Alors avoir une femme de ménage chez toi ? Impossible. "Tu veux boire quelque chose ?" demandes-tu à la jeune femme alors que tu te diriges dans la cuisine. Tu dois bien avoir une boisson sans alcool pour elle. Toujours prévenant le cousin, étant habitué à ses arrivées soudaines.

_________________

    l'amour
    AMOUR[ʁɔ.mɑ̃s] n.m - sentiment qui te joue des tours. Sorte d'hypnose dont tu ne peux te défaire jusqu'à ce que le ou la partenaire décide de te la mettre à l'envers. Conclusion, l'amour, ça rend con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t989-drill-effait-marquant http://savethequeens.forumactif.com/t1066-drill-vie-rythmee


Lisa Martinez


/ avatar : carol.
/ crédits : (ava) old money. (sign) uc.
/ autres personnages : noa, gaia, athenais, india, siam, ainhoa.
/ nombre de messages : 1266
/ cartes en main : 50

/ âge : 19
/ statut : célibataire, et toujours vierge accessoirement.
/ occupation : sur les bancs de l'université.
/ zone du queens : b&b ranch, fly creek, ny.
/ beau bordel :
☆ ☆ ☆
cez - primrose - drill - kilan - bear
anyone ? - anyone ?

MessageSujet: Re: the space between us (drill)   Mer 24 Oct - 1:38

les soirées de lisa ne sont pas souvent mouvementées. elle n'est pas le genre de filles à aimer la frénésie et les nuits sans sommeil. elle préfère de loin les moments calmes au coin du feu avec pour seule compagnie un bon bouquin et un plaid. elle a peut-être des habitudes de grand-mère malgré son très jeune âge mais elle s'en accommode très bien, oubliant de se formaliser de l'avis d'autrui à ce sujet. alors quand finalement elle se décide à bousculer ses habitudes, ce n'est jamais pour de grands changements insurmontables. elle pense seulement à son cousin dont elle avait vécu éloignée pendant de trop longues années. en quittant miami, elle avait atterri à new york, pile dans sa ville. elle y voyait là l'opportunité d'une vie, de rattraper le temps perdu. ils avaient besoin de se voir et de se parler en face à face, pour une fois. ils avaient besoin d'oublier l'écran qui les avait si souvent séparé. quand elle se pointe la bouche en coeur sur le pas de sa porte, elle espère secrètement ne pas le déranger. parce qu'elle avait toujours été pleine de bonnes manières, et elle n'avait pas l'habitude de débarquer sans s'annoncer pour embêter le monde. elle misait sur le fait que lui aussi serait heureux de la voir et qu'il n'aurait pas l'idée de la renvoyer. ce n'était pas des choses que l'on faisait délibérément dans cette famille. ce pourquoi elle est aussitôt rassurée quand elle voit le sourire radieux qu'il affiche au moment où ses yeux se posent sur elle. elle soupire presque de soulagement. plaisantant immédiatement, elle lui signifie le fait que l'idée de la conversation sur skype lui était d'abord apparue avant qu'elle ne se rappelle qu'il ne se trouvait qu'à deux rues. on n'efface pas plusieurs années d'un simple coup de gomme, sans que ça ne laisse quelques traces plus ou moins visibles. en effet ! c’est bien mieux de se voir en vrai ! comment va la cousinette ? elle rit en même temps que lui avant de répondre. je peux te confirmer que l'écran ne te rend pas justice. cela dit, peut-être qu'il avait l'avantage de cacher mes défauts. elle affirme en haussant les épaules. elle trouvait son cousin bien mieux arrangé dans la réalité mais doutait du fait que ça puisse en être de même pour elle. le manque de confiance en elle, était un véritable fléau dont elle peinait encore à se débarrasser. sinon, ça va plutôt bien. ça me fait plaisir de te voir et j'suis rassurée de ne pas interrompre quoique ce soit. c'était un fait. n'ayant pas prévenu, elle avait paniqué le temps d'un instant en s'imaginant qu'il ait mieux à faire que de partager sa compagnie, aussi agréable soit-elle. et toi, comment tu te sens ? t'as une petite mine ? était-ce vraiment une réalité ou était-ce simplement dû au fait qu'elle n'interprétait pas tout aussi facilement quand un écran leur servait de barrière ? il ne lui restait plus qu'à l'écouter lui raconter où il en était dans sa vie. parce que ça l'intéressait énormément. elle n'avait pas de grande soeur ou de grand frère pour lui montrer l'exemple, alors elle prenait bien souvent drill pour son modèle. elle sent un baiser sur son front alors qu'elle vient tout juste de lui annoncer que les pizzas arriveraient sous peu. il semblait tout aussi d'accord qu'elle sur le programme à venir. ils avaient les mêmes envies, c'était déjà un bon point. t’es la meilleure des cousines, toi ! j'fais ce que j'peux. je sais juste que j'ai plusieurs années à rattraper pour me montrer à ta hauteur. elle l'estimait énormément, ce pourquoi elle tenait à être à son niveau. et sans attendre davantage, elle lance une petite remarque concernant l'état de l'appartement qui était plutôt en piteux état. elle souligne même le fait que les services d'une femme de ménage ne seraient vraiment pas de trop, bien au contraire. pour quoi faire ? elle dérangerait tout ! impossible de se retenir d'éclater de rire. ou peut-être qu'elle ferait simplement du tri justement. sinon j'peux m'en charger, si t'as peur de laisser une inconnue pénétrer ton environnement. elle pouvait comprendre ça, c'était intime un chez-soi. mais tu ne m'enlèveras pas de la tête que ça manque d'une femme ici. que ce soit au niveau du ménage, de la déco, du mobilier, du rangement ou bien même de l'atmosphère, ça lui sautait aux yeux. et à titre personnel, elle trouvait qu'il était grand temps que drill se mette en chasse de la femme de sa vie. ce genre de quête pouvait prendre un certain temps alors inutile d'en perdre davantage. tu veux boire quelque chose ? débarrassée de son manteau, elle scrute tout autour d'elle, imaginant ce qu'il était possible de faire pour éviter que ça ne s'aggrave. un jus d'oranges ou n'importe quel autre jus sera parfait pour moi. elle répond tandis qu'il avait rejoint la cuisine. la sonnerie de l'entrée la fait presque sursauter alors que la livraison semblait être arrivée à bon port.

_________________
you could be my king, i will be your queen. this could be the real thing, just like in the movies. the perfect ending, we could be fairytaling. the kiss, the whole thing, just like in the movies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t918-weaker-girl-lisa http://savethequeens.forumactif.com/t982-beat-of-my-heart-lisa En ligne


Drill Gherman


/ avatar : Ian Elkins
/ crédits : Schizophrenic (avatar) Alecorbit (sign)
/ autres personnages : liv hermoso
/ nombre de messages : 299
/ cartes en main : 155

/ âge : 30
/ statut : On te dit séparé mais tu réponds que c'est juste compliqué
/ occupation : Producteur de musique
/ zone du queens : Queens contemporain
/ beau bordel :

MessageSujet: Re: the space between us (drill)   Jeu 8 Nov - 14:46


Lisa a bien fait de te rejoindre chez toi sinon tu aurais encore passé ta soirée à broyer du noir, à repenser à Camilla et ses mots assassins. Ouais, elle a bien fait la petite Lisa. Au moins, tu pourras te changer les idées, parler de tout et de rien et peut-être que l’occasion de te confier au petit bout de femme, qui vient d’entrer dans ton appartement, s’offrira à toi. Elle te fait sourire la gamine. Elle et ses problèmes de défauts. Toujours à se rabaisser un peu alors qu’elle ne devrait pas. Tu lèves les yeux au ciel, accablé par ce qu’elle raconte puis lui réponds. "De quels défauts tu parles ? Ceux de ton visage ? Moi j’en vois pas personnellement ! Et je suis loin d’être parfait !" Petit clin d’œil pour la rassurer que l’écran ne vous met en valeur ni l’un, ni l’autre. C’est toujours le problème avec les webcams : l’image est dégueulasse. "Ne te sous estimes pas, Lisou, tu es très belle." Tu viens déposer un baiser sur son front, un second, avant de te décoller un peu et rire à la remarque de ta cousine. "T’en fais pas ! C’est pas en ce moment que tu vas croiser une femme dans cet appartement !" Et ce encore pour bien longtemps. Puis vient la question fatidique. Comment tu sens ? Comment tu vas ? Mal très mal… Tu pourrais lui répondre ça mais tu ne veux pas inquiéter ta cousine, tu ne veux pas lui montrer que tu es dans un moment de faiblesse à cause d’une femme. Alors tu préfères lui mentir. C’est juste un petit mensonge pour ne pas blesser ta cousine préférée. "Ouais c’est pas la grande forme… J’ai beaucoup de taf en ce moment… Donc j’suis claqué le soir mais t’en fais pas, ça ira mieux dans les prochaines semaines." Quand tu auras fait ton deuil sur toutes les dernières mauvaises nouvelles quoi.
"Tu l’es déjà voyons ! L’élève surpasse déjà le maitre !" balances-tu pour la taquiner. A tes yeux, ta cousine n’a pas besoin de chercher à te surpasser ou être à ton niveau. Elle est très bien comme elle est. Sauf qu’il faut bien qu’il y a toujours une petite compétition amicale entre vous, juste pour vous amuser, vous embêter. Chose que Lisa s’empresse de faire en remarquant le bordel qui se trouve dans ton appartement. Il est clair qu’il n’est pas vraiment accueillant mais ces derniers temps ont été trop compliqués pour faire quoi que ce soit. Mec déprimé. Elle te conseille même une femme de ménage. Un truc qui te fait lever les yeux au ciel. Tu n’as clairement pas envie qu’on touche à tes affaires.  Alors Lisa te propose de le faire mais ça ne te plait pas vraiment. Ce n’est absolument pas contre elle mais tu te vois mal regarder ta cousine ranger ton appartement. "Je rangerai moi-même, t’en fais pas. Je pense que t’as autre chose à faire que de ranger mon bordel." Tu passes ta main dans tes cheveux. Une femme chez toi. une femme qui t’aime, une femme qui te rend fou. Oui, peut-être que ça manque mais tu ne veux pas te relancer dans une telle chose maintenant. Tu n’es pas prêt. Tu soupires. "Ouais… J’ai pas trop, Lisa… T’sais ma dernière relation s’est très mal finie… Et je crois pas être prêt à me relancer dans une histoire avec une femme… J’ai besoin de prendre du temps pour moi…"  
Préférant changer rapidement de sujet, tu lui proposes de boire un truc. Et avant même qu’elle ne te réponde, tu files dans la cuisine pour regarder ce que tu as. Tu souris en voyant un jus de goyave dans le frigo. Ca sera bien meilleur que du jus d’orange. Tu avais surement prévu de l’utiliser pour réaliser un cocktail mais tu prends plaisir à lui en offrir un verre. "J’ai du jus de goyave ! J’espère que t’aimes ça !" Tu sors la bouteille et lui sers un verre. La sonnerie qui retentit annonçant l’arrivée des pizzas. "Tu t’en occupes Lisou ? Prends dans mon portefeuille pour payer !" que tu lui demandes alors que tu sors déjà un couteau pour couper les tant attendues pizzas.

_________________

    l'amour
    AMOUR[ʁɔ.mɑ̃s] n.m - sentiment qui te joue des tours. Sorte d'hypnose dont tu ne peux te défaire jusqu'à ce que le ou la partenaire décide de te la mettre à l'envers. Conclusion, l'amour, ça rend con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t989-drill-effait-marquant http://savethequeens.forumactif.com/t1066-drill-vie-rythmee


Lisa Martinez


/ avatar : carol.
/ crédits : (ava) old money. (sign) uc.
/ autres personnages : noa, gaia, athenais, india, siam, ainhoa.
/ nombre de messages : 1266
/ cartes en main : 50

/ âge : 19
/ statut : célibataire, et toujours vierge accessoirement.
/ occupation : sur les bancs de l'université.
/ zone du queens : b&b ranch, fly creek, ny.
/ beau bordel :
☆ ☆ ☆
cez - primrose - drill - kilan - bear
anyone ? - anyone ?

MessageSujet: Re: the space between us (drill)   Sam 17 Nov - 0:45

il n'y a pas tant de compagnie qu'elle apprécie lisa. ou plutôt, elle n'est pas assez extravertie pour se sentir à l'aise avec n'importe qui. du genre discrète, elle peine souvent à s'adresser à des personnes qu'elle ne connaît pas ou bien même à ne serait-ce qu'établir un semblant de contact avec eux. et ce qui n'aidait définitivement pas était le fait qu'elle ne s'estimait pas le moins du monde. elle se savait en dessous d'un tas de personnes sur cette planète et se trouvait aussi inintéressante. ce pourquoi, elle ne pouvait pas intégrer que quelqu'un puisse voir quoique ce soit de tentant à travers elle. parfois, elle réfléchit beaucoup trop lisa. parce qu'elle ne se sent pas à la hauteur, elle se pose toujours des milliers de questions. alors qu'elle ferait sûrement aussi bien d'appliquer à elle-même, ces principes qu'elle apposait sur les autres. elle voyait le beau autour d'elle, négligeant totalement ce qui la répugnait. pourquoi ne pouvait-elle donc pas faire de même sur sa propre personne ? les mystères de la vie tout simplement. et c'était exactement ce qu'elle venait de faire auprès de son cousin. elle le complimentait sur sa silhouette qui rendait bien mieux en face-à-face que dans un écran, alors qu'elle préférait souligner ses défauts à elle, qui devaient ressortir davantage. de quels défauts tu parles ? ceux de ton visage ? moi j’en vois pas personnellement ! et je suis loin d’être parfait ! elle lui adresse un petit sourire forcé. elle aussi était bien loin d'être parfaite, personne ne l'était de toute façon. mais elle parvenait plus facilement à remarquer les qualités chez les autres. trop peu intéressée qu'elle était par elle-même. ne te sous estimes pas, lisou, tu es très belle. et toi, tu es loin d'être objectif. elle juge utile de le préciser alors qu'il dépose un baiser sur son front. après tout, notre avis était toujours un peu dérivé quand on parlait de nos proches, de ceux qu'on aimait. et c'était peut-être même pour ça qu'on les aimait, pour toutes ces belles choses qu'on voyait à travers eux. par la suite, elle ne manque pas de lui faire savoir qu'elle culpabilisait moins maintenant qu'elle était certaine qu'il ne recevait personne. elle se serait sentie terriblement coupable si elle avait interrompu un rendez-vous, de quelque type que ce soit. t'en fais pas ! c'est pas en ce moment que tu vas croiser une femme dans cet appartement ! elle tique un peu, ne comprenant pas pourquoi cette période était particulièrement mal choisie, mais elle décide de ne pas insister pour l'instant. il serait bien temps d'y revenir plus tard. parce qu'elle avait envie de comprendre ce qui clochait. d'abord, elle se penche sur l'état de drill, il semblait vraiment fatigué et elle l'avait vu au premier coup d'oeil. même si ils avaient été longtemps séparés, elle avait appris à l'observer et à comprendre chaque ride et chaque mimique imprimée sur son visage. elle était comme ça lisa, toujours attentionnée. ouais c'est pas la grande forme… j'ai beaucoup de taf en ce moment… donc j'suis claqué le soir mais t'en fais pas, ça ira mieux dans les prochaines semaines. c'est adorable cette façon qu'il avait de la rassurer automatiquement dès qu'il avouait avoir un coup de mou ou un problème. comme si le simple fait de le lui dire allait l'empêcher de s'inquiéter. ou alors, peut-être que tu as simplement besoin de moi et de ma bonne humeur légendaire pour te remettre sur pieds. t'inquiète pas, ça arrive aux meilleurs, qu'elle plaisante en lui adressant un clin d'oeil. qui pouvait bien se targuer de n'avoir jamais dû faire face à une petite baisse de régime ? la forme, ça va, ça vient, c'est capricieux. et on compose avec ce qu'on a.
l'oeil toujours aussi aiguisé, elle jette un regard circulaire à ce qui l'entoure la blonde et elle remarque bien vite le bazar ambiant. elle se dit d'ailleurs immédiatement que ça ressemblait souvent à ça, un appartement masculin. les femmes avaient davantage le goût de la propreté et de l'ordre. même si elle ne rejetait pas le fait qu'il y avait des exceptions. son cousin ne faisait décidément pas partie de cette seconde catégorie. alors, de bon coeur, elle se propose immédiatement pour lui filer un coup de main. après tout, elle allait passer la soirée ici, autant joindre l'utile à l'agréable. je rangerai moi-même, t’en fais pas. je pense que t'as autre chose à faire que de ranger mon bordel. elle hausse d'abord les épaules en réfléchissant l'étudiante. ça, ça dépendra grandement du programme que tu me proposes. elle n'avait absolument rien prévu en débarquant ici. à part les pizzas qui étaient en chemin et qui leur serviraient de ravitaillement. pour le reste, c'était carte blanche et elle avait hâte d'entendre les propositions de drill. et tout en discrétion, elle avait glissé le fait que la présence d'une femme entre ces murs ne serait pas de trop. ce n'était pas un reproche, ni un ordre, seulement une ouverture à la réflexion, qui le pousserait peut-être vers la bonne direction. ouais… j'ai pas trop, lisa… t'sais ma dernière relation s’est très mal finie… et je crois pas être prêt à me relancer dans une histoire avec une femme… j'ai besoin de prendre du temps pour moi… elle hoche la tête, elle comprend parfaitement. elle s'en veut même presque aussitôt de s'être montré aussi intrusive, ce n'était pas dans son tempérament habituellement. elle voulait simplement que son cousin fasse les bons choix, elle voulait l'aider à mettre la main sur son bonheur. j'suis désolée, j'voulais pas précipiter les choses... mais, est-ce que le meilleur moyen de passer au-dessus d'une relation ne serait pas de se plonger dans une autre ? ses réflexions sont totalement hypothétiques, elle n'y connait absolument rien à tout ça lisa et elle se demande même comment elle ose s'avancer autant. mais c'était sorti tout seul et elle aurait aimé que ça puisse fonctionner, pour qu'il passe à autre chose et qu'il trouve sûrement mieux ailleurs. on avait tous la chaussure à notre pied qui trainait quelque part, ne restait plus qu'à mettre la main dessus. les dés sont jetés, drill le prendrait comme il le voudrait. et son choix semble être vite fait puisqu'il change de sujet. le message semble clair. alors elle ne fait pas plus d'histoires et se contente de lui demander un jus. j'ai du jus de goyave ! j'espère que t'aimes ça ! elle lui adresse un grand sourire avant de répondre. c'est parfait ! et c'est la sonnerie de la porte d'entrée qui les surprend. tu t'en occupes lisou ? prends dans mon portefeuille pour payer ! elle ne se fait pas prier pour aller récolter le fameux sésame. elle paye le livreur et s'empare des deux pizzas que leurs ventres réclamaient déjà à corps et à cris. monsieur est servi ! qu'elle s'exclame, une pizaa brandie dans chaque main, telle une serveuse professionnelle. le tout reposé sur la table, la découpe peut commencer et la faim apaisée.

_________________
you could be my king, i will be your queen. this could be the real thing, just like in the movies. the perfect ending, we could be fairytaling. the kiss, the whole thing, just like in the movies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t918-weaker-girl-lisa http://savethequeens.forumactif.com/t982-beat-of-my-heart-lisa En ligne


Drill Gherman


/ avatar : Ian Elkins
/ crédits : Schizophrenic (avatar) Alecorbit (sign)
/ autres personnages : liv hermoso
/ nombre de messages : 299
/ cartes en main : 155

/ âge : 30
/ statut : On te dit séparé mais tu réponds que c'est juste compliqué
/ occupation : Producteur de musique
/ zone du queens : Queens contemporain
/ beau bordel :

MessageSujet: Re: the space between us (drill)   Dim 13 Jan - 0:53


Il est vrai que tu n’es pas du tout objectif. Etant son cousin, tu ne vas pas chercher à lui trouver des défauts même si dans le fond son petit caractère bien trempé en est un. Tu lèves doucement les yeux, tout en gardant le sourire. Elle tente tant bien que mal d’avoir le dernier mot et tu le lui laisses avec plaisir, tout simplement car ça te fait doucement rire son petit côté Je veux toujours avoir raison. C’est un truc de famille, ça, tu es pareil. Celui qui veut toujours avoir raison alors quand tu te retrouves face à ta cousine, les débats peuvent être sans fin même pour une histoire quelconque. Toutefois, comparé à la demoiselle qui vient de s’incruster chez toi, tu ne mets pas les pieds dans le plat. Parce que la première chose à laquelle elle pense en venant ici c’est de croire qu’il peut y avoir une nana dans tes draps. Bien sûr, c’est un peu de ta faute si elle pense cela. Tu t’es construit une réputation de mecs à nana, limite de don juan qui prend qui jette, tout ça parce que tu ne veux plus te caser après ta dernière relation passée. Profiter sans aimer, voilà ce que tu as instauré. Alors quand tu lui annonces qu’elle ne croisera personne, tu as l’impression que ça la blesse un peu autant que ça la rassure. Aurait-elle envie que son cousin se case ? Retrouve l’amour ? Peut-être bien. Sauf que tu n’en es pas encore capable. Tu n’as pas encore fait totalement le deuil de ta relation passée. Sans doute parce qu’il te manque encore des explications, parce qu’il y a des choses que tu ne comprends pas mais pour cela, tu devrais reprendre contact avec celle que tu as aimé et que tu aimes toujours.
Petit sourire qui apparait à nouveau sur tes lèvres quand tu l’entends que c’est d’elle dont tu as besoin pour sourire à nouveau, pour te sentir mieux et retrouver la forme. Elle n’a pas peut-être pas tords. Après tout, la petite Lisa est une bouffée d’oxygène, un rayon de soleil. "Et c’est ce dont j’ai besoin ce soir." Elle tombait vraiment à pic la petite, au moins ce soir tu n’auras pas à ressasser le passé. Nan à la place vous préférez parler rangement et bazar parce que ton appartement ressemble plus à un souk qu’à un lieu de vie "On va trouver des activités à faire alors ! Parce que je ne veux pas que ma cousine range mon bazar ! Y’a plein de nouveaux films sur Netflix si tu veux, on pourrait faire soirée ciné, surtout si t’as commandé des pizzas." Toutefois, en faisant référence au ménage inexistant dans ton appartement, ta cousine glisse quelque mots à propos d’une relation avec une femme, se mettre en couple et vivre quelque chose de beau. Un truc qui t’écœure plus qu’autre chose en ce moment et tu ne manques pas de lui faire comprendre avec des mots simples. Tu ne souhaites pas non plus lui faire peur en lui avouant que l’amour n’est plus fait pour toi. Malheureusement ton invitée s’en veut d’avoir abordé le sujet, ça se remarque sur son visage. Alors tu t’empresses de la rassurer. "Tu ne pouvais pas savoir… Très peu de gens savent que ça s’est très mal fini tu sais… Je t’en parlerai peut-être un jour…" Et peut-être que tu lui raconteras que tu as aussi revu ton ex et que tu connais maintenant les raisons de son départ précipité. "J’aurais peur de faire souffrir la prochaine… Parce que tout n’est pas réparer là dedans…" Tu pointes son cœur comme pour désigner le tien et rajoutes "Et beaucoup de personnes veulent directement que leur compagnon ou compagne se plongent directement corps et âme dans une relation. Ce que je ne peux pas offrir pour l’instant… Tu le comprendras bien assez vite quand tu auras un copain…" finis-tu par dire tout en te dirigeant dans la cuisine pour lui servir son verre de jus de fruit.
Peut-être que vous auriez pu continuer de parler de relations amoureuses mais les pizzas étant arrivées, la discussion dérive rapidement. Lisa règle le livreur et l’odeur des pizzas embaument l’appartement. Très vite ta cousine les coupe pour vous permettre de vous régaler. "Tu veux regarder quoi comme film ?" demandes-tu en souriant, avant de croquer un morceau.

HJ:
 

_________________

    l'amour
    AMOUR[ʁɔ.mɑ̃s] n.m - sentiment qui te joue des tours. Sorte d'hypnose dont tu ne peux te défaire jusqu'à ce que le ou la partenaire décide de te la mettre à l'envers. Conclusion, l'amour, ça rend con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t989-drill-effait-marquant http://savethequeens.forumactif.com/t1066-drill-vie-rythmee


Lisa Martinez


/ avatar : carol.
/ crédits : (ava) old money. (sign) uc.
/ autres personnages : noa, gaia, athenais, india, siam, ainhoa.
/ nombre de messages : 1266
/ cartes en main : 50

/ âge : 19
/ statut : célibataire, et toujours vierge accessoirement.
/ occupation : sur les bancs de l'université.
/ zone du queens : b&b ranch, fly creek, ny.
/ beau bordel :
☆ ☆ ☆
cez - primrose - drill - kilan - bear
anyone ? - anyone ?

MessageSujet: Re: the space between us (drill)   Lun 21 Jan - 3:30

pouvait-elle réellement lui en vouloir d'avoir le tact de ne pas souligner les défauts qu'elle avait sûrement ? chaque être humain en avait, de plus ou moins gros. mais peut-être que si on s'escrimait à ne pas les mentionner, ils disparaitraient comme par magie. c'était ce genre de réflexions totalement naïves qu'elle se faisait si souvent lisa. elle et sa tête dans les nuages. pourtant, elle n'insiste pas plus à ce sujet, ils avaient sûrement bien mieux à se dire ce soir. surtout pour la première fois qu'elle passait officiellement une soirée en sa compagnie depuis qu'ils étaient tous les deux installés pour de vrai à new york. définitivement, la priorité n'était pas au débat. plus sérieusement, elle s'intéresse à lui. elle a besoin de savoir comment il va, comment va sa vie, si il se sent à sa place en ce moment et si le bonheur voguait furtivement à ses côtés. sa réponse ne se fait pas attendre, mais elle remarque bien vite qu'il ne lui dit pas tout. même si elle n'avait pas passé beaucoup d'années près de lui, elle le connaissait certainement mieux que quiconque. elle l'avait pratiqué à travers l'écran d'ordinateur son cousin. alors elle opte pour la plaisanterie, essayant de se rassurer par la même occasion que le simple fait de sa visite aurait un effet salvateur sur ses maux. et c’est ce dont j’ai besoin ce soir. il approuve ses dires et ça la fait sourire, tant elle aimerait avoir un tel effet sur chaque personne qui l'entourait. elle ne demandait qu'à répandre le bonheur par poignée lisa, elle ne demandait qu'à rendre le monde un peu meilleur. c'est d'ailleurs toujours sur le ton de la plaisanterie qu'elle se penche sur le foutoir ambiant dans l'appartement. en soi, ce n'est pas très étonnant. il était de notoriété publique qu'un mec célibataire possédait rarement un lieu de vie niquel, sauf qu'elle ressent le besoin de le chicaner là-dessus. elle gardait sans doute à l'esprit que de détendre l'atmosphère était l'option la plus facile pour eux. elle avance même l'idée de lui filer un coup de main, pour plus d'efficacité et de résultat probant. ce n'était pas qu'elle ne lui faisait pas confiance, quoique. on va trouver des activités à faire alors ! parce que je ne veux pas que ma cousine range mon bazar ! y’a plein de nouveaux films sur netflix si tu veux, on pourrait faire soirée ciné, surtout si t’as commandé des pizzas. la proposition est bien alléchante et elle se doute qu'il avait misé dessus, certain qu'elle n'y résisterait pas, pour lui faire enfin passer cette envie d'user de ses talents de fée du logis.c'est de la triche, tu m'prends par les sentiments, qu'elle était déjà en train de geindre. parce qu'elle était décidée à rendre cet endroit plus agréable et plus habitable, mais il venait de lui couper l'herbe sous le pied. ils ne jouaient décidément pas à armes égales, et c'était loin d'être juste. c'était aussi dans un souci de rendre la vie plus appréciable entre ces murs qu'elle lui suggère l'idée de rencontrer quelqu'un. de toutes ses forces, elle essaie de ne pas le faire de manière intrusive, préférant que ça puisse venir de lui. mais il semblerait que son coup soit raté, une fois de plus. sentant la gêne s'installer un peu trop facilement entre eux, elle se rétracte presque immédiatement, ne souhaitant pas le mettre dans une situation plus inconfortable encore. tu ne pouvais pas savoir… très peu de gens savent que ça s’est très mal fini tu sais… je t’en parlerai peut-être un jour… elle grimace quelque peu, malgré ses dires qui se veulent rassurants. d'accord, j'pouvais pas savoir... mais j'aurais pu être un peu plus soft ou tout simplement me mêler de ce qui me regardait. elle se sent vraiment mal parce que ce n'est pas son genre de s'incruster autant dans la vie des gens. en général, elle était plutôt du genre à regarder de loin et à n'intervenir que si on le lui demandait. aujourd'hui, elle avait fait tout l'inverse et force était de constater que le résultat n'était pas celui qu'elle attendait. mentalement, elle se fit la promesse de ne plus réitérer l'exercice. j’aurais peur de faire souffrir la prochaine… parce que tout n’est pas réparer là dedans… c'est son coeur à elle qu'il désigne pour être plus clair, mais elle comprend aisément que c'est le sien qui est véritablement mentionné. je comprends, mais j'pense que chaque histoire est différente. on n'sait jamais vraiment comment ça peut se passer avec telle ou telle personne. elle avance dans un premier temps, pour pas qu'il ne se ferme aux opportunités qui pourraient éventuellement se présenter à lui. et beaucoup de personnes veulent directement que leur compagnon ou compagne se plongent directement corps et âme dans une relation. ce que je ne peux pas offrir pour l’instant… tu le comprendras bien assez vite quand tu auras un copain… il avait raison, elle n'avait pas de copain, elle n'y connaissait rien aux histoires sentimentales. pourtant, c'était bien elle qui se permettait de donner des conseils qui n'avaient jamais fait leur preuve. c'était à se demander quelle mouche l'avait piqué tant elle semblait hors de son corps d'origine. c'est promis, j'arrête. elle lève les mains en signe de reddition, pour lui faire comprendre que c'en était fini cette fois. c'est le livreur de pizza qui met un terme bienvenu à l'échange alors qu'elle s'en va payer et récupérer son dû. elle va immédiatement s'installer sur le canapé, comme si elle avait complètement oublié cette histoire de ménage. et à son tour, elle s'empare qu'une part de pizza. tu veux regarder quoi comme film ? elle se retourne vers lui, un sourire aux lèvres. une comédie romantique, elle commence en guettant la réaction de drill, c'était tellement tentant. il risquait de s'en mordre les doigts de lui avoir demandé son avis. ou une comédie tout court si vraiment c'est trop dur à supporter pour toi. elle ne retient pas le rire qui s'échappe de ses lèvres. écoute, j'ai pas de copain pour me permettre de vivre ces histoires d'amour alors j'me contente de les regarder pour l'instant. c'était sans doute pour ça que les films étaient son seul modèle en terme de couple. et ce n'était sûrement pas la meilleure des bases.

_________________
you could be my king, i will be your queen. this could be the real thing, just like in the movies. the perfect ending, we could be fairytaling. the kiss, the whole thing, just like in the movies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t918-weaker-girl-lisa http://savethequeens.forumactif.com/t982-beat-of-my-heart-lisa En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: the space between us (drill)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the space between us (drill)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» Space wolves VS tyranides
» Space marine
» Battle Foam Space Hulk
» Recherche divers trucs Space marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: rising like a skyscraper-
Sauter vers: