Partagez | 
 

 bateau ivre (georgia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


/ avatar : b. eidem
/ crédits : amor fati (a) ♥
/ autres personnages : primrose
/ nombre de messages : 136
/ cartes en main : 312
/ âge : 27
/ statut : le feu aux tripes qu'il entretient, trop occupé à veiller que les flammes ne le dévore pas tout entier pour se préoccuper de quelqu'un d'autre.
/ occupation : là ou l'argent l'appelle.

MessageSujet: bateau ivre (georgia)   Lun 20 Aoû - 10:55

BATEAU IVRE

il suffoque.
Gorge serrée, murs d'un appartement étriqués qui se referment sur lui. Il croit presque mourir un peu quand il sent ses poumons oppressés ne pas trouver la paix dans l'atmosphère trop lourde de la chambre – ou de ses pensées – difficile d'être seul avec soi-même quand on est son pire ennemi, quand on voudrait souvent être n'importe qui sauf soi, se désolidariser de son corps pour n'être qu'une âme. Invisible et légère. Et lion traîne son corps comme on traîne un boulet, s'extirpe au dehors pour un peu d'air frais. Traîne des pieds, clope entre les lèvres, il voudrait un peu de paix sans jamais savoir ou chercher. A défaut de l'avoir trouvé, il sait au moins ou s'anesthésier.
Sens engourdi par la liqueur de déni (couleur whisky)
et le goût assez fort pour faire fuir l'amertume de ses erreurs.
Un réflexe ou un vrai choix, il fini au même bar – trop souvent – l'habitude des parties de poker ou de la compagnie divertissante. Au moins l'avantage d'un brouhaha rassurant qui annihile le bruit de ses pensées. Encéphalogramme plat quand il se fraye un passage jusqu'au bar pour y poser les coudes, jauger du coin de l'oeil georgia qui s'affaire. Paradoxale quand il la voit rarement ailleurs qu'ici et pourtant si convaincu qu'elle aurait sa place n'importe où ailleurs sauf là. Visage candide au carré enfantin, des traits emprunts de douceur pour un univers trop terne. Décoloration de son âme à mesure qu'elle s'embourbe dans ce monde qui l'a vu naître. Étrange comme elle semble venir d'ailleurs tout en étant né au creux des affaires louches.
Vision presque onirique dans un trop réel
« c'est possible d'être servi avant demain? » la voix sèche entre les lèvres qui s'étirent, aube d'un sourire qui ne s'étendra ou ne mourra que face à georgia, comme si elle avait les cartes entre ses mains. Jouer la trêve ou la guerre. Parfois l'une et l'autre ensemble. Lion est prêt pour les deux pourvu qu'elle éclipse les ombres qui dansent dans ses yeux clairs. Parce qu'ils sont comme ces bateaux ivres qui oscille sans cesse entre dérive et naufrage. Ils tanguent aux rythmes des humeurs, tantôt amis, tantôt guerriers. Inconstant dans toute cette dualité qui les compose. « le personnel laisse vraiment à désirer. » en rajouter une couche puisqu'on ne connaît pas les limites, mettre le feu aux poudres pour tenter de s'enflammer.
Un feu d'artifice ou un bûcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1247-le-ciel-est-en-feu http://savethequeens.forumactif.com/t1355-animals-lion


avatar


/ avatar : cenit nadir.
/ crédits : balaclava (av).
/ autres personnages : jean & azur.
/ nombre de messages : 420
/ cartes en main : 336
/ âge : 22
/ statut : officiellement, ta mère veut te fiancer de force à dino, officieusement tu papillonnes à droite à gauche.
/ occupation : serveuse sous les néons blafards d'un bar miteux, là où se rencontrent les mafieux colombiens.
/ zone du queens : le queens contemporain, le petit bar coincé entre deux usines désaffectées.
/ beau bordel :

✻✻✻

tombera les croix, mon rêve réussira, tomberont les diables, les dieux n’existent pas. attaque mes rêves ou détruis mon âme, on sera un rêve incroyable.


MessageSujet: Re: bateau ivre (georgia)   Mer 22 Aoû - 21:20

un soupir. le verre d’alcool que tu remplissais et que tu donnais au premier soûlard qui passait par là. une dyonisas en puissance. tu arrosais, ils te payaient, et c’était un cercle vicieux.et derrière ton bar, tu les regardais, se rendre ivre, ivre d’alcool et de jeux, ivre de blagues salaces et de rails de leur propre coke. et une distraction apparaissait dans ton champ de vision. le lion, celui de cette jungle perdue, cette jungle immense qu’était le queens. tu le regardais, tu le jaugeais. une remarque sortie de sa bouche et tu soupirais à nouveau longuement. ta gueule, lion. t’avais envie de lui dire. t’en faisais rien. tu le laissais gueuler, jusqu’à la prochaine remarque. et enfin tu daignais le servir. whisky qui coulait jusqu’au fond du verre. et ton sourire, flamboyant que tu lui offrais. « t’as qu’à aller ailleurs si le service te plait pas. » tu soufflais en le regardant dans les yeux. lion, et votre relation en dents de scie. tantôt amis, tantôt ennemis, mais jamais dans la stabilité. votre dualité était tout ce qui composait votre relation, qui finalement n’en était peut-être pas vraiment une. t’en savais rien. tu considérais ça comme un passe-temps. ça t’amusait plus qu’autre chose, dans le fond. et tu savais pas comment gérer ça, parce que cette relation, tu l’expliquais pas. et t’aimais pas vraiment ne pas expliquer les choses, t’aimais pas ne pas être réglo dans ta tête. et en ce moment, dans ta tête, c’était vraiment bien assez le bordel comme ça. tu le regardais en t’accoudant face à lui. « dure journée ? » tu demandais en arquant un sourcil et en soupirant un peu. tu continuais de le regarder, le fixant dans les yeux et tu soupirais longuement, te servant aussi un verre. peu importe le service, peu importe ta mère qui te guettait de l’oeil, peu importe. tu faisais tinter ton verre au sien et tu te pinçais les lèvres. « alors lion. t’es venu chercher quoi ce soir ? ma colère ? autre chose ? » tu demandais en arquant un sourcil et en riant un peu, te redressant par la même occasion. tu buvais une longue gorgée du liquide ambrée. « je suis pas franchement d’humeur à me mettre en colère, j’ai déjà bien assez à gérer dans ma vie. » tu prévenais quand même, en sachant très bien qu’il ne tiendrait pas compte de ce que tu pourrais bien lui dire. lion et toi, vous étiez deux sales gosses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1307-toi-ma-folie-mon-amour-ma-planete-georgia http://savethequeens.forumactif.com/t1377-je-sais-de-toi-georgia


avatar


/ avatar : b. eidem
/ crédits : amor fati (a) ♥
/ autres personnages : primrose
/ nombre de messages : 136
/ cartes en main : 312
/ âge : 27
/ statut : le feu aux tripes qu'il entretient, trop occupé à veiller que les flammes ne le dévore pas tout entier pour se préoccuper de quelqu'un d'autre.
/ occupation : là ou l'argent l'appelle.

MessageSujet: Re: bateau ivre (georgia)   Mer 29 Aoû - 16:48

BATEAU IVRE

Des soupirs en réponse, georgia joue les vents mauvais. Les brises qui refroidissent l'ardeur des guerriers, il penserait presque à se calmer devant son ennui perceptible, concurrencé – et battu – par l'amusement qu'il trouve dans ses airs fatigués. Quelques secondes et quelques mots suffisent à provoquer des réactions sur lesquelles il se focalise. Ennuyer l'autre comble l'ennui personnel. Amuse les gamins qui se lassent et cherche de nouvelles occupations. « et me priver de ta merveilleuse présence ? » si la forme est ironique, le fond étincelle – presque – d'une sincérité qu'il n'avouera pas. vérité enrobée d'amusement qui étire un sourire à ses lèvres. Georgia, au milieu du tumulte de son existence – est ce qui se rapproche le plus de la sérénité, sans jamais l'être vraiment. Pas certain qu'elle existe réellement d'ailleurs, du moins pas dans leurs existences à eux. Davantage un rêve inaccessible qu'une réalité qu'ils parviendraient à atteindre. « elles le sont toutes, je crois. » aucune qui ne porte un souvenir de joie mémorable aussi loin qu'il s'en souvienne en tout cas. Volontairement pessimiste ou simplement réaliste. Ils trouvent la paix – illusoire – dans le claquement de leurs verres pour trinquer à dieu sait quoi. Réchauffe sa gorge d'une boisson alcoolisée, antiseptique sur ses plaies intérieurs. Presque une caricature de ces pilliers de bars qui fuient leurs vies et trouvent refuge dans le fond ambré d'un verre.« ça dépend de ce que t'as à offrir d'autre que la colère » il saurait pas dire avec précision ce qu'il cherche ici. Sur le tabouret d'un bar ou simplement vers elle. L'ivresse ou l'oubli, un espace hors du temps, un instant béni ou son esprit s'apaiserait – même pour quelques pauvres minutes – il sait de georgia ce qu'elle a montré, ce qu'il a observé. La certitude – dont il ne parle jamais – que dans la paix ou le trouble elle parvient malgré tout à le sortir de sa zone sombre. S'il n'a jamais montré le meilleur, elle ne fait jamais ressortir le pire non plus. Un entre-deux joueur qui bouscule parfois sans jamais laisser de marque indélébile. Elle est la guerre qu'on aime mener, même les défaites ont un goût de douceur. « des problèmes? » l'intérêt piqué, pourtant pas de ceux qui offre leur épaule pour laisser l'autre s'épancher. Des exceptions qu'elle prend à son compte, peut-être y en a-t-il une nouvelle. Il aime croire que c'est pur politesse mais se surprend à se pencher – rien qu'un peu – sur le comptoir. A se demander quels problèmes peuvent bousculer georgia à la vie qui semble imparfaite mais toujours si bien tracée.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1247-le-ciel-est-en-feu http://savethequeens.forumactif.com/t1355-animals-lion


avatar


/ avatar : cenit nadir.
/ crédits : balaclava (av).
/ autres personnages : jean & azur.
/ nombre de messages : 420
/ cartes en main : 336
/ âge : 22
/ statut : officiellement, ta mère veut te fiancer de force à dino, officieusement tu papillonnes à droite à gauche.
/ occupation : serveuse sous les néons blafards d'un bar miteux, là où se rencontrent les mafieux colombiens.
/ zone du queens : le queens contemporain, le petit bar coincé entre deux usines désaffectées.
/ beau bordel :

✻✻✻

tombera les croix, mon rêve réussira, tomberont les diables, les dieux n’existent pas. attaque mes rêves ou détruis mon âme, on sera un rêve incroyable.


MessageSujet: Re: bateau ivre (georgia)   Ven 7 Sep - 14:26

« et me priver de ta merveilleuse présence ? » tu tendais ton majeur dans sa direction et tu souriais, de ce sourire faux que tu aimais tant dégainer, pour te protéger. pour ironiser. tu soupirais longuement en te pinçant les lèvres. tu le servais finalement, te servant aussi un verre en même temps et tu reposais la bouteille de whisky en l’observant. elles le sont toutes, ouais. il avait raison là dessus. les journées étaient toutes pourries. les tiennes, les siennes. tu passais ta main sur ton visage en te pinçant les lèvres et tu buvais une longue gorgée de bourbon en fermant les yeux. « ça dépend de ce que t'as à offrir d'autre que la colère. » tu fronçais les sourcils en le regardant et tu pouffais un peu de rire. « t’as quoi derrière la tête reed ? » tu demandais en secouant un peu la tête et en soupirant. tu le regardais longuement et tu soupirais un peu. tu ne savais pas ce qu’il avait voulu dire par là. tu l’observais et tu plongeais ton regard dans le sien. « je t’offre ce que tu veux. » tu soufflais finalement avec un petit sourire en coin. tu servais un client qui revenait de tendre ton verre nonchalamment et tu notais son nom sur ton calepin. la note allait être salée pour lui, à la fin de la soirée. hors de question que tu lui fasses un cadeau. tu retrouvais le regard de lion qui te demandait si tu avais des problèmes et tu haussais les épaules en soupirant. « ouais. mais c’est franchement pas intéressant. je vais pas t’emmerder avec ça. » tu soufflais finalement en soupirant un peu et en passant ta main sur ta nuque, finissant ton verre rapidement. ton regard croisait celui de ta mère dans un coin du bar et tu te pinçais les lèvres en secouant la tête. elle était partout. ça t’était de plus en plus insupportable. tu cherchais désespérément un moyen de t’en aller, de t’échapper de son emprise. mais elle savait comment faire pour que tu ne fasses rien. sauf que toi, tu commençais sérieusement à ne plus en pouvoir de tout ça. t’étais à sa botte et elle faisait de toi tout ce qu’elle désirait. tu te resservais rien que pour la provoquer un peu plus et tu venais te pencher vers l’oreille de lion. « ma mère m’observe, et disons qu’elle est un de mes plus gros problèmes. tu veux la faire rager avec moi ? » tu demandais finalement en le regardant, soupirant doucement contre ses lèvres en venant les capturer lentement entre les tiennes. tu l’embrassais lentement pendant quelques secondes et tu finissais par rire contre ses lèvres, en t’éloignant un peu. tu riais un peu en regardant le jeune homme dans les yeux. « elle déteste quand je fais ça. » tu soufflais en te mordillant l’intérieur de la joue et en haussant un peu les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1307-toi-ma-folie-mon-amour-ma-planete-georgia http://savethequeens.forumactif.com/t1377-je-sais-de-toi-georgia


avatar


/ avatar : b. eidem
/ crédits : amor fati (a) ♥
/ autres personnages : primrose
/ nombre de messages : 136
/ cartes en main : 312
/ âge : 27
/ statut : le feu aux tripes qu'il entretient, trop occupé à veiller que les flammes ne le dévore pas tout entier pour se préoccuper de quelqu'un d'autre.
/ occupation : là ou l'argent l'appelle.

MessageSujet: Re: bateau ivre (georgia)   Mar 18 Sep - 11:30

BATEAU IVRE

Presque léger quand le rire s’échappe d'entre ses lèvres, amusé face au majeur tendu. Divertissante quand elle répond à ses attaques, adversaire agréable. Pas de ceux qui attise la rage pur mais qui suive le tango assassin avec la lueur de défi. Georgia est un alliage, balance des forces entre douceur et mordant. Pas dupe devant l'animal qu'elle connaît trop bien, levant le voile d'un regard sur le bluff dont lion s'amuse à jouer. Un haussement d'épaule enrobé d'un silence ironique, une non-réponse c'est tout ce qu'il peut offrir. Jamais certain de ce qu'il attend quand il passe le pas du bar pour la trouver derrière le comptoir. « attention à ce que tu dis georgia, je pourrais te prendre au mot. » ce que tu veux une infinité de possibilités, des milliers de choix apposés au bout de ses lèvres, ornant sa peau hâlée. Des ecchymoses, des caresses, des mots doux ou des phrases amères. Avec georgia plus qu'avec aucune autres les issus se multiplient. Échappatoire au réel, peut-être similaire au sien quand elle ravale ses problèmes dans un souffle esquivant sa question. « comme tu voudras » Il hoche la tête, ne force pas. Certainement pas de ceux qui invite trop fortement à s'épancher sur son épaule, lion n'a pas l'âme d'un sauveur pas même celle d'une simple oreille attentive. Préservant avec acharnement son propre jardin secret, il n'a pas la mauvaise foi de se faire intrus dans ceux des autres sous couvert de fausses bonnes raisons. Un peu égoïste aussi, préférant la légèreté de l'instant qui lui font oublier ses problèmes plutôt que de plonger dans ceux de georgia, peu importe l'affection qu'il lui porte. Son sourcil qui se hausse, piqué de curiosité et les coins de sa bouche qui se relèvent « je suis ton homme. »  faussement conciliant, plus que la colère de la maternelle, c'est le jeu de sa fille qui se révèle, pétillant d'insolence quand elle ses yeux s'accrochent aux siens, une seconde d'éternité dont le dénouement semble évident quand les lèvres de georgia se suspendent aux siennes. Mécanique huilée, répondant instinctivement à l'appel de sa bouche, savourant l'éphémère de l'instant à défaut de s'y perdre vraiment. Trop long ou trop court avant d'être ramené au réel par le rire cristallin vibrant contre son visage, un sourire en miroir de celui qu'il lui offre. « parce que ça t'arrive souvent de le faire ? » l'iris pétillant de malice, question anodine dénué de curiosité, arrière goût d'humour quand il se permet de se rapprocher encore, pour le jeu, il paraît. « elle en dirait quoi, si je t'embarquais pour la soirée ? » il venait ici pour fuir ses problèmes, il peut s'enfuir avec georgia pour échapper aux siens. Il semble presque que sa présence suffise à apaiser, qu'elle soit derrière le comptoir ou dans les rues du queens. « elle est trop loin pour te rattraper. » pas s'il est là pour l'emporter. Lueur de défi, peu soucieux des conséquences de ses actes ni pour lui ni pour elle. Ne reste que l'instant présent, filant déjà entre leurs doigts.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1247-le-ciel-est-en-feu http://savethequeens.forumactif.com/t1355-animals-lion


avatar


/ avatar : cenit nadir.
/ crédits : balaclava (av).
/ autres personnages : jean & azur.
/ nombre de messages : 420
/ cartes en main : 336
/ âge : 22
/ statut : officiellement, ta mère veut te fiancer de force à dino, officieusement tu papillonnes à droite à gauche.
/ occupation : serveuse sous les néons blafards d'un bar miteux, là où se rencontrent les mafieux colombiens.
/ zone du queens : le queens contemporain, le petit bar coincé entre deux usines désaffectées.
/ beau bordel :

✻✻✻

tombera les croix, mon rêve réussira, tomberont les diables, les dieux n’existent pas. attaque mes rêves ou détruis mon âme, on sera un rêve incroyable.


MessageSujet: Re: bateau ivre (georgia)   Sam 22 Sep - 1:17

« attention à ce que tu dis georgia, je pourrais te prendre au mot. » tu le regardais, les yeux pétillants. ce soir, c’était pas la colère qui allait l’emporter. non. ce soir, ça allait être autre chose. autre chose que tu ne savais pas encore cerné, quelque chose que vous n’aviez jamais experimenté auparavant. tu soupirais un peu, balayant rapidement ses questions sur ta vie privée. tu voulais pas en parler. pas ce soir. c’était pas que lion, tu lui faisais pas confiance, mais tu n’avais pas envie de parler de lip, ou de jonas. ni de ce bébé que tu avais fini par aller tuer. lip t’avais dit de pas dire ça, et t’essayais de penser autrement, mais c’était toujours difficile. tu soupirais un peu et tu finissais par parler de ta chère mère, qui ne cessait de t’observer. surement pour contrôler si tu faisais bien le job qu’elle t’imposait, dans ce bar qu’elle t’imposait, avec des clients qu’elle t’imposait. tu souriais un peu au lion quand il te disait être ton homme et tu venais l’embrasser doucement. baiser auquel il répondait instinctivement, et que tu prolongeais encore un peu. baiser sucré, lippes liées, bientôt séparées, par ton rire délicat qui venait mourir contre sa mâchoire. tu plongeais ton regard dans le sien. « parce que ça t'arrive souvent de le faire ? » tu riais à nouveau, ne quittant pas son regard alors qu’il se rapprochait à nouveau de toi et que tu cherchais son regard. « seulement avec les fauves. » tu soufflais en référence à son prénom, la prunelle malicieuse, les dents blanches apparaissant derrière un énième sourire. tu le regardais longuement, sa proposition te faisant dévier le regard sur ta mère, qui semblait littéralement fulminer. tu réfléchissais quelques secondes, la lueur de défi dans ses yeux te faisant finalement accepter. ne pas le laisser gagner, ne pas la laisser gagner. pas ce soir. « emmène-moi. » tu soufflais finalement en revenant déposer tes lèvres contre les siennes, l’embrassant longuement. par simple plaisir de revenir goûter à ses naïades. « emmène-moi loin. » tu répétais dans un petit soupir qui venait mourir contre sa bouche, ton regard noisette retrouvant le sien. tu souriais, et tu finissais par rire, finissant ton verre de bourbon d’une traite, avant de passer derrière le comptoir pour prendre sa main, te dirigeant alors rapidement vers la sortie du bar, inspirant une grande bouffée d’air frais, loin des effluves d’alcool et odeurs de tabac froid. tes doigts serraient ceux du lion, et tu le regardais, attendant qu’il t’emmène loin d’ici, comme promis. tu t’en foutais de tout, désormais. seule la nuit à venir comptait.

@lion reed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1307-toi-ma-folie-mon-amour-ma-planete-georgia http://savethequeens.forumactif.com/t1377-je-sais-de-toi-georgia
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: bateau ivre (georgia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
bateau ivre (georgia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti le bateau ivre...
» Le Bateau Cygne
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Vient voire Johanna complétement ivre [Pv Jo']
» Imagine-toi dans un bateau sur une rivière... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: rising like a skyscraper-
Sauter vers: