Partagez | 
 

 Prisoner of today [Mahe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Prisoner of today [Mahe]   Dim 5 Aoû - 3:43


Tu l’as vu claquer une fesse à cette fille. Tu l’as regardé faire un moment en sirotant ta bière. Tes copains criaient, discutaient et dansaient tout près de toi. Alors que tes yeux étaient rivés sur elle et lui. Tu l’as vu comment la demoiselle était résistante face aux avances de ce mec. Tu ne le connaissais pas plus qu’elle et pourtant t’as sauté un plomb sans réfléchir. Parce que toi de toute façon tu agis comme ça – impulsivement. Tu réfléchis après que tout ce soit passé et c’est souvent trop tard. Tu as donc déposé ta bière sur le comptoir du bar derrière toi et t’as bondit vers lui. « Waël qu’est-ce que tu fous  ? » As-tu entendu alors que tu avais déjà  pris ton élan pour l’agripper par le collet de sa chemise. Les paroles de ton ami ne t’ont fais ni chaud ni froid. Tu étais parti et ton idée était déjà bien établie. Tu allais défoncer la gueule de ce mec sans te soucier des conséquences. Ce n’est pas pour dire, mais t’es pas placé pour faire des conneries. T’as un dossier criminel probablement aussi long que ton bras. T’es con, c’est bien ça le problème.  Tu l’as donc frappé une fois sur le nez et une deuxième fois sur sa mâchoire. T’es en colère parce qu’il n’a pas respecté cette fille. Encore une fois t’es pas placé pour faire la morale à qui que ce soit, mais cette fois il aurait fallu que tu ne vois pas ce qu’il a fait. La foule s’agite. Les gars crient par encouragement tandis que les filles s’affollent. Tandis que toi tu vois noir. Tu frappes ce mec comme si t’as en dépendait. « Imbécile, viens on dégage la police s’en vient. » Te dis ton ami en t’agrippant par les épaules. Tu grognes avant de t’arrêté officiellement, mais avant que tu n’aies eut  le temps de sortir de l’établissement la police s’est dressée devant toi. On t’a pointé du doigt et ils t’ont embarqué. Ils t’ont lu ton droit, menotté et tu étais en état d’arrestation pour agression.  T’as donc fais le trajet jusqu’au poste de police, les menottes aux poignets. T’as vu les building défilés jusqu’à arrivé à destination « Une petite nuit en cellule.  Tout qu'un champion.» Te dis le policier en refermant le grillage derrière toi. Il te narge et pourtant tu sais intérieurement qu'il a raison. T'as merdé, t'as fais l'idiot. Tu lèves les yeux en l’air et va t’asseoir sur le banc qui longue le mur. Tes coudes sur tes genoux, tu déposes tes mains sur ton visage et soupire violemment. T’es pas sorti du bois penses-tu.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


/ avatar : toni bae mahfud
/ crédits : Sharkloé.
/ autres personnages : nika, tehani, jihane, keziah, mattie, tazmin & kenan.
/ nombre de messages : 614
/ cartes en main : 495

/ âge : 24
/ statut : instable, tu n'as pas trouvé le port où tu voudrais rester pour de longues années, jamais pour toujours, alors tu navigues et tu explores avec envie la vie et les courbes.
/ occupation : Tu es un artiste, tu as l'âme d'un artiste, tu es fait d'art. Mais il faut payer les factures, tu t'adonnes à l'art du ménage en nettoyant les scénes de crime (meurtre, braquages, suicide ect ...) Tu donnes de ton temps sans le vouloir à un orphelinat, la justice oblige.
/ zone du queens : le queens traditionnel avec ta frangine.
/ beau bordel : athenais / scar / tc: fair games / euridyce / anita / mia / jax / nevaeh / Emeraude / Jules (full)

MessageSujet: Re: Prisoner of today [Mahe]   Lun 13 Aoû - 17:12


Une âme de justicier ? T’es observateur. T’aimes agir après, tu aimes plus regarder, mais t’es pas non plus un connard qui refuse de bouger. Ô que non. Alors, voilà tu te retrouves devant ce restaurant, ce putain de restaurant qui s’éclate à écarter les gens pas assez propre comme ils disent. Pourquoi toi t’avais atterri là déjà ? Ta sœur qui voulait t’apprendre qu’elle avait un copain. T’avais d’ors et déjà lancé une mise à mort. Lancé des rapports pour que le mec décède sur le coup. Pas Belly. Non, tu ne veux pas voir ta sœur souffrir. Elle est belle, et elle tombe sans cesse sur les cons, les gros connards qui ne respectent pas les filles. Comme toi, mais tu t’en fiches, tu restes malgré tout mieux que les autres. Tu préviens, tu ne fais pas en sorte de les rendre hystérique, laissant leur cœur s’attacher, il en est hors de question, tu l’as fait une fois. Scar. Et depuis tu portes la blessure, le souvenir affligeant de ses larmes glissant sur ses jolies fossettes, il est hors de question que Belly vive la même chose. Enfin tu penses à trop de chose, tu dois juste continuer à dessiner, des accusations, peu importe, elles ne sont pas fausse et surtout ça donne du panache à la façade de ce restau. Tu restes un moment dans cette rue, à tagguer, tu dessines et ça te fait du bien. Puis tu ne t’attends juste pas à voir quelqu’un sortir de l’endroit. On te choppe et on t’assène quelques coups. L’une des bombes que tu as dans la main, tu appuies sur le bouton laissant échapper la peinture toxique dans la figure d’un des hommes. « C’est plus équilibré. » Puis, voilà, il te voit comme une personne de couleur, les mots coulent sur toi, plus rien ne t’atteint à ce moment précis. Tu frappes, encore et tu prends des coups, tu le sens que ta mâchoire prend cher, mais peu importe. T’as rien capté que les riverains ont appelé les flics, ce qui fait que tu le sais c’est les sirènes chantant autour de toi, une arme sur toi, une menace, les mains en l’air te voilà. Tu lâches tout enlevant ton masque sous la demande que tu portes pour ne pas supporter l’odeur toxique de la peinture. T’es menotté et l’autre porte plainte, les deux. On ne te demande rien. Juste le poste, on t’y emmène. « On t’interrogera dans l’heure ! » Tu le sais déjà dans l’heure c’est dans cinq heures ou autre. Tu es emmené en cellule et te voilà derrière les barreaux. Tu tournes et tu t’attends à voir les autres visages de l’endroit. Mais juste une personne, le queens avait été sage. « Tu fais quoi là ? » T’es violent dans le ton, tu agresses directement, tu le connais le mec face à toi, ton es meilleur ami.

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

Life is pure adventure, and the sooner we realise that, the quicker we will be able to treat life as art.
©️️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prisoner of today [Mahe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» What 's the date today ?
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» President Clinton on Meet the Press today
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» REFRAKA , Vwa fanm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: boulevard of broken dreams :: version #3 et #4 :: RPS-
Sauter vers: