Partagez | 
 

 money, money, money.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: money, money, money.   Mer 1 Aoû - 15:08

une nouvelle journée qui ressemble à la veille. err pousse la porte de la boutique, plonge son regard noir dans ceux de ses deux collègues fidèles au poste et leur offre son plus faux sourire. l’une est bien trop maquillée, au point de manquer d’élégance. l’autre, a une robe si courte qu’on se croirait dans pretty woman. err jubile d’être aussi belle. err ne dit rien, ne préférant pas perdre son temps à battre des cartes déjà distribuées. certains ont de la chance, d’autres sont à la traîne. err se juge supérieure. err a toujours préférée s’imaginer au-dessus. des autres. des hommes. du temps. de l’argent. et bien que ce dernier point semble plus compliqué à dépasser, elle veille à ce que tout soit en ordre. toujours. err monte à l’étage, râle sur les paquets qui traînent et soupire sous la montagne de dossiers pourris qu’elle a à gérer. rien de ça la passionne. non. rien de ça entretient son cerveau, ou fait avancer sa carrière. err est bien plus importante que ça. err y a cru, aux promesses qu’on lui a faite. err a attendu qu’on lui serve sa promotion, sur un plateau d’or. les efforts étaient vains, elle n’est arrivée à rien. le soupire se fait plus long, plus dense, moins tendre. elle commence à perdre patience, err. les liasses de billets qui se perdent, ceux qu’elle pourrait gagner. err se prend la tête, err se convainc qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant la fin de la journée. neuf heures trente sur l’horloge. un long soupire qui s’en suit. err prend un dossier. le lit. le comprend. elle n’a pas grand-chose à faire pour en terminer, sans volonté aucune. dix heures sur l’horloge, ça tourne quand elle travaille, err. alors elle s’y plonge et fait tourner les aiguilles au rythme des pages qui se tournent. l’esprit vif, occupé. concentrée. err ne descend plus que lorsque le temps est écoulé, qu’elle peut enfin quitter sa prison sombre et triste. elle a le sourire, err, quand elle s’éloigne des deux greluches. elle a le sourire de les laisser fermer, d’être au moins manager. mais elle aura d’autant plus le sourire lorsqu’elle se payera quelque chose, en échange d’un bon service rendu. ilhan est là pour ça. toujours. err en a besoin, aujourd’hui. plus qu’hier, certainement moins que demain. quelques arrêts de métro plus tard, la voilà devant chez lui. elle sonne, frappe, entre. jamais gênée. « j’ai besoin de toi, ce soir. j’ai besoin de thunes. » un sourire sur son visage, ses cheveux qui tombent sur ses épaules. elle prend sa main, le supplie à sa façon. « donne-moi quelque chose à faire. s’teuplait. » moue angélique dans un corps de démon. rien n’arrêtera sa quête à l’argent. c’est la seule ligne qu’il lui manque.
Revenir en haut Aller en bas
 
money, money, money.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2.07 : Dirty Money
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» ৩ all that money can't buy me a time machine. 29/10; 10h
» Money is the anthem of success, le 13/2/12 à 11h52
» Shut up and take my money! [with Onyx and Cloud]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: rising like a skyscraper-
Sauter vers: