Partagez | 
 

 you only can fix me. (azherr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


/ avatar : suki waterhouse.
/ crédits : ava //hoodwink.
/ nombre de messages : 600
/ cartes en main : 90
/ âge : 28
/ statut : à celui qui osera briser la glace.
/ occupation : vendeuse de fringues, de rêves, de gloire, d'espoir.
/ zone du queens : queens traditionnel, dans un appartement complètement vide de meubles mais bourré d'emmerdes.
/ beau bordel :

( c l o s e d -- 10 / 10 )
E L I O -- S L Y -- H E D Y -- I L H A N
G A I A -- A R A N -- A Z H A R
E M M A -- D I N O -- G A B E


Spoiler:
 

MessageSujet: you only can fix me. (azherr)   Mar 31 Juil - 15:47

err marche à toute allure, fatiguée d’une journée à la boutique qui lui a semblé être une éternité. des heures derrière un comptoir à faire des sourires. des heures à agrafer des étiquettes et à compter des jupes. des heures à supporter deux pimbêches et à leur faire croire que ce qu’elles disent a du sens. des heures à broyer du noir et à rêver de cet instant où err verra autre chose. d’autres murs. d’autres ambitions. d’autres rêves. err ne demande que ça. mais rien de vient. malgré les promesses, malgré les mots, malgré ses actes. rien ne vient. elle se contente d’attendre et d’agir, sans qu’eux fassent le même chemin. err s’est faite avoir. err s’est retrouvée coincée. et pour débloquer une situation pareille, c’est vers l’appartement de son meilleur ami qu’elle fuit. azhar saura quoi faire. azhar sait toujours quoi dire. err tape le code, passe la porte, frappe. son jean la serre, son haut noir lui donne chaud. ses cheveux sont attachés en chignon qui gratte et son fond de teint a coulé. mais elle s’en fout, err. c’est son semblable qu’elle vient voir. sa stabilité. son autre. err lui sourit quand il ouvre, elle claque un baiser sur sa joue et entre. toujours comme si c’était chez elle. « je suis fichue, az. » qu’elle dit, tombant sur le canapé en retirant ses baskets d’un coup sec. « j’suis grillée. j’pourrais jamais arriver là-haut. » là où les rêves se réalisent. là où la vie est plus grande, plus belle, plus passionnante. juste monter d’un cran comme elle l’a toujours voulu, et quitter enfin la petite boutique et ses vendeuses chiantes. err voit plus grand, pour elle-même. elle cherche plus haut. et elle avait un filon, un piston. aujourd’hui, ce n’est plus que du vent. « ils m’avaient promis quelque chose, si j- si j’me pointais dans leur club. si j’dansais un peu. mais- » c’est en le disant à voix haute qu’err se rend compte de ses conneries. comment pouvait-elle y croire ? comment pouvait-elle penser que ce serait si facile ? et en avouant ses méfaits à azhar, elle ne se sent que trop conne. « je n’ai rien fait. promis. » parce qu’elle n’est pas comme ça, malgré les apparences. elle tient à elle, err. assez pour ne pas se frotter de trop près d’inconnus sanguinaires. elle s’est contenté de faire valser quelques têtes, d’attirer quelques regards. c’est tout. et ce n’était pas assez.

_________________
    I don't wanna go down in your fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t924-she-is-the-pain-of-your-ass#28537 http://savethequeens.forumactif.com/t946-err-night-of-terrors


avatar


/ avatar : dylan rieder.
/ crédits : carnavage.
/ autres personnages : jonas rhodes, andrea rosenthal, samson monroe.
/ nombre de messages : 166
/ cartes en main : 5
/ âge : 29
/ statut : fraîchement célibataire.
/ occupation : peintre.
/ zone du queens : queens contemporain.
/ beau bordel : ft. scar ; ft. nan ; ft. err ; ft. luz

MessageSujet: Re: you only can fix me. (azherr)   Lun 6 Aoû - 16:33

Le pinceau s’écrase sur la toile et trace une courbe imprécise. Mais le peintre continue. Il essaie, redouble d’efforts. Il essaie de ne plus penser à celle qui lui manque. Celle qui l’inspire. Celle qu’il aime. S’il pouvait peindre, quoi que ce soit, s’il pouvait seulement… Alors, il pourrait peut-être se remettre de son absence. Mais il n’y arrive pas. Pas aujourd’hui. Il saisit la toile qu’il essayait de peindre et la déchire, laissant tomber les morceaux sur le sol. « Tu fais chier Scar… », qu’il murmure pour lui, tristement, sans en penser le moindre mot. Il range alors ses affaires, jette l’éponge. Pas de tableau aujourd’hui, toujours le manque d’inspiration. Le manque d’elle. Il rentre chez lui et s’écrase sur le canapé dès qu’il le peut. Il reste là, immobile, de longues minutes. Jusqu’à ce que l’on frappe à la porte. Il se lève, ouvre. Err. Un sourire se dessine sur son visage, et l’oxygène commence à emplir ses poumons plus facilement qu’elle ne le faisait jusqu’à présent. Elle pose un baiser sur sa joue et entre. Elle est chez elle ici, Azhar le lui a toujours répété. « Je suis fichue, Az. » Il se retourne vers elle tandis qu’elle retire ses chaussures. « J’suis grillée. J’pourrais jamais arriver là-haut. » Il fronce les sourcils, pas encore certain de comprendre ce qu’elle est en train de lui dire. Il a bien compris qu’elle parlait de son évolution professionnelle, mais ne comprend pas pourquoi tout semble fichu. Alors il attend la suite. « Ils m’avaient promis quelque chose, si j- si j’me pointais dans leur club. Si j’dansais un peu. Mais- » Ses paroles lui donnent l’impression d’une claque en pleine gueule. Err, danser dans un club ? Cette idée lui fait serrer les poings. « Je n’ai rien fait. Promis. » Il est rassuré. Un peu. Rien qu’un peu. Parce qu’il tient à Err. Depuis toujours. Ils auraient pu partager beaucoup, tous les deux. Encore plus que ce qu’ils ne partagent actuellement. Ils auraient pu mais ça n’a jamais été le cas. Pourtant, Azhar la considère comme sa moitié. Sa personne. Celle qui le connait mieux quiconque. Qui le comprend mieux que quiconque. Il s’approche d’elle, les sourcils froncés. « Qui t’a promis ça ? Je ne veux plus que tu les revois. Je ne veux pas que tu fasses ce genre de trucs Err. » Il secoue la tête. « Rassure-moi, ce n’est pas ce que tu veux non plus, hein ? » Il passe une main dans ses cheveux tout en réfléchissant. « Si tu veux changer de boulot, si tu veux faire autre chose, laisse moi t’aider. On pourrait ouvrir une galerie, tu pourrais t’en occuper. » Il la regarde, l’air sérieux. « Tout, mais pas ce genre de trucs. Je ne le supporterais pas… », avoue-t’il.

_________________

« Take a heart and take a hand, like an ocean takes the dirty sand. And heal, heal, hell, heal. Take my mind and take my pain, like an empty bottle takes the rain. And tell me somethings last » Tom Odell, Heal. ◇ Scar & Azhar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t1064-paradoxe http://savethequeens.forumactif.com/t1106-antinomie-azhar


avatar


/ avatar : suki waterhouse.
/ crédits : ava //hoodwink.
/ nombre de messages : 600
/ cartes en main : 90
/ âge : 28
/ statut : à celui qui osera briser la glace.
/ occupation : vendeuse de fringues, de rêves, de gloire, d'espoir.
/ zone du queens : queens traditionnel, dans un appartement complètement vide de meubles mais bourré d'emmerdes.
/ beau bordel :

( c l o s e d -- 10 / 10 )
E L I O -- S L Y -- H E D Y -- I L H A N
G A I A -- A R A N -- A Z H A R
E M M A -- D I N O -- G A B E


Spoiler:
 

MessageSujet: Re: you only can fix me. (azherr)   Dim 26 Aoû - 18:48

une vérité éclate par une belle journée d’été. le soleil brûle sur les fenêtres dorées, err entre sur quelques mots qui ternissent soudain l’ambiance. elle ne le voulait pas, en arriver là. elle jugeait être plus forte que ça, en se positionnant sur le territoire. le queens et toutes ses promesses, aucune opportunité qu’err ne pouvait pas saisir. et c’est par elle-même, qu’elle jure. d’elle-même, qu’elle avance. droite, mais parfois blessée par le résultat. comme là, comme face à cet homme qu’elle adule. etrange liberté, soupçons d’amour. « qui t’a promis ça ? je ne veux plus que tu les revois. je ne veux pas que tu fasses ce genre de trucs err. » il a raison, et comme toujours il apaise les quelques doutes. comme un frère. comme un amour d’entant. comme une jeunesse partagée. « c’est- je sais. » elle voulait se justifier, err. mais à quoi bon. elle n’a aucune excuse. elle a suivi son instinct, qui s’est exceptionnellement bien loupé. « rassure-moi, ce n’est pas ce que tu veux non plus, hein ? » err avale sa salive. « non. » mentit-elle, doucement. elle n’ose pas l’avouer, err. elle n’ose pas affirmer devant azhar qu’elle était légèrement d’accord avec le fait de se laisser porter par la soirée, si ça pouvait l’emmener là où elle le désire. là où elle sait qu’elle sera à sa place. un petit coup de pouce, aidé par son corps et son esprit vif. err n’aurait pas dit non. bien que là, ce soit trop tard. bien que là, elle soit allée trop vite dans la gueule d’un loup affamé. « si tu veux changer de boulot, si tu veux faire autre chose, laisse-moi t’aider. on pourrait ouvrir une galerie, tu pourrais t’en occuper. » err lui sourit, sans savoir quoi ajouter d’autres. bien sûr, qu’elle pourrait faire d’autres choses. mais ce n’est pas ce qu’elle veut. err est ambitieuse, err est pleine de rêves. et elle veut les cocher dans l’ordre. malgré les propositions de tous ceux qui l’entourent pour aller de l’avant, pour changer d’objectifs. err fusionne avec elle-même lorsqu’elle s’écoute, lorsqu’elle entend son bien être palpiter bien plus fort que son propre cœur. c’est ce qui la rend si sûre d’elle, si passionnée, si réelle. c’est ce qui lui permet de vivre follement, bien que son passé et son enfance ne soient pas si glorieux. « tout, mais pas ce genre de trucs. je ne le supporterais pas… » err hoche la tête de nouveau, et s’approche doucement de lui. elle ouvre ses bras pour se loger contre lui. une petite seconde, où elle ne pense à rien. un instant léger où tout est oublié. elle avale difficilement sa salive et sa vérité. elle aurait aimé que ça se passe mieux. « j’aimerai juste y arriver, az. arriver à quitter la boutique et à rejoindre la cour des grands. je sais que j’peux le faire. mais c’est trop lent. trop long. j’ai plus la patience. » et elle s’éloigne de lui, attrapant un verre et y glissant quelques gouttes de whisky, un peu trop tôt. ou trop tard. elle ne fait plus attention aux horaires, err. depuis longtemps maintenant.

_________________
    I don't wanna go down in your fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://savethequeens.forumactif.com/t924-she-is-the-pain-of-your-ass#28537 http://savethequeens.forumactif.com/t946-err-night-of-terrors
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: you only can fix me. (azherr)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you only can fix me. (azherr)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAVE THE QUEENS ::  :: rising like a skyscraper-
Sauter vers: